Planète Jeremy BrettAccueilS'enregistrerConnexion

Répondre au sujetPartagez | 
 

 Le jeu d'acteur de Jeremy Brett

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Dyan Bretty
Admin


Inscription : 29/12/2008
Nombre de messages : 6016

MessageSujet: Re: Le jeu d'acteur de Jeremy Brett   Jeu 13 Oct - 19:29

Chaque homme a sa part de féminité chez une bonne majorité elle est bien enfouie, mais chez Robin elle s'exprime fan Surement qu'un jeune garçon élevé entouré de femmes développe une autre sensibilité, et en tant qu'artiste c'est un plus ! cool
Dans une interview Dujardin raconte qu'il voulait refuser le rôle à cause de Chaplin le maitre en la matière et en plus un génie créatif. Pas facile de l'oublier c'est le modèle absolu pour tous les acteurs je suppose. Il a donc jouer "differemment" mais on y pense forcément. Chaplin a créé son propre univers comique du mélodrame et de la réalité sociale et son héros, si longtemps après il marque toujours les esprits. Je parlait de la "grâce" up ben lui il l'avait c'est sûr ! On se rappelle les scènes des Temps modernes ou du Dictateur avec la mappemonde. c'était un génie et un artiste complet.
La vraie passion de JB c'était le théâtre, il s'exprimait totalement sur scène et avait besoin de cet espace. On le sent plus étriqué à l'écran, et le salon du 221b rempli de cameras et de techniciens ne devait pas lui laisser beaucoup le champ libre rire





Mon site sur Jeremy Brett


Mon site sur Robson Green
Revenir en haut Aller en bas
http://www.jeremy-brett.fr http://dyanblue.tumblr.com/
Robin des Bois



Inscription : 02/10/2009
Nombre de messages : 601
Age : 32

MessageSujet: Re: Le jeu d'acteur de Jeremy Brett   Ven 14 Oct - 14:31

salut tu as raison , j'assume totalement ma part de féminité, mais elle ne doit pas prendre le pas sur ma masculinité !! moqueur Au fait, je répare un oubli impardonnable. Parmi les saintes femmes qui m'ont coucouné, je n'ai pas cité Granny, ma grand-mère de près de 78 ans, pleine d'humour et de fantaisie, qui adore encore se déguiser et m'a beaucoup influencé.

Oui, Brett avait un jeu très physique et il lui fallait sans doute de l'espace wink Qu'on se rappelle la scène où il enjambe allègrement le canapé du salon, celle où il escalade les murs du chateau, où il dérape la pente d'une montagne dans les rochers et les feuilles... où il se jette sur un tapis pour inspecter un indice... rire

Je vous livre un autre paradoxe de l'acteur : la spontaneïté se construit et l'improvisation s'élabore. En quelques mots, l'acteur, pour arriver à faire passer quelque chose au public, doit faire un travail rigoureux et régulier sur son corps et son esprit. Chaque geste, chaque regard, chaque mot a son importance. Les répétitions au théâtre sont là pour précisement mettre tout en place. Yes



Revenir en haut Aller en bas
Dyan Bretty
Admin


Inscription : 29/12/2008
Nombre de messages : 6016

MessageSujet: Re: Le jeu d'acteur de Jeremy Brett   Ven 14 Oct - 15:21

Robin des Bois a écrit:
j'assume totalement ma part de féminité, mais elle ne doit pas prendre le pas sur ma masculinité !! :
... et les filles adorent ça !! razz
théâtre
Pour jouer, l'homme dispose avant tout de lui-même. Dès l'origine, il est son propre instrument.
Jean-Louis Barrault

Le théâtre est la passion de la pensée dans l'espace.
Valère Novarina





Mon site sur Jeremy Brett


Mon site sur Robson Green
Revenir en haut Aller en bas
http://www.jeremy-brett.fr http://dyanblue.tumblr.com/
jbsh



Inscription : 07/10/2009
Nombre de messages : 2128

MessageSujet: Re: Le jeu d'acteur de Jeremy Brett   Lun 17 Oct - 10:12

Cher Robin, l'idée d'improvisation si chère au cours de théatre, m'est toujours apparue comme "anachronique" . Je n'ai pas la prétention d y connaitre quoi que ce soit, ni m^m de remettre en question une pédagogie qui semble avoir fait ses preuves, mais tout de m^m...
Cela consiste à demander à des gens, qui par définition sont au mieux en formation au pire des amateurs, d'être tout à la fois auteur, metteur en scène d'eux m^m et comédien... c'est un peu comme si on demandait aux personnes ne sachant pas lire, d'être auteur et lecteur.... J'exagère évidemment, mais c'est un peu vrai non?
A part pour les tous premiers pas, dont finalement le seul objectif serait d'oser, je ne vois pas ce que cela peut "apprendre"?! Ce doit être très compliqué de cumuler toutes ces casquettes, non? et l(on doit se sentir systématiquement à court d'idées, de gestes, d’intonations ou des trois à la fois, si l'impro est réellement une première dans telle ou telle situation. Pourquoi?
Encore une fois, je n'y connais rien mais le terme de spontanéité évoque l'instant bref d'une réaction quasi épidermique et donc assez mal contrôlée: le demi sourire qui vous échappe alors que vous êtes en rogne, mais que votre partenaire à su provoquer, l'accolade que l'on offre, le plaisir des retrouvailles étant trop fort...
Revenir en haut Aller en bas
Dyan Bretty
Admin


Inscription : 29/12/2008
Nombre de messages : 6016

MessageSujet: Re: Le jeu d'acteur de Jeremy Brett   Mar 18 Oct - 7:37

Un petit maniérisme amusant dans le jeu de JB. Vous l'avez forcément remarqué car il fait très souvent ce geste : celui de regarder ses ongles, d'une façon assez féminine je trouve :




mdr enfin je ne pense pas que ce soit un tic de sa part, mais une demande des metteurs en scène, qui surveillent tout, par contre pour quelle raison ? ça fait un peu bizarre de la part de Holmes rire et ça se reproduit très très souvent !





Mon site sur Jeremy Brett


Mon site sur Robson Green
Revenir en haut Aller en bas
http://www.jeremy-brett.fr http://dyanblue.tumblr.com/
Robin des Bois



Inscription : 02/10/2009
Nombre de messages : 601
Age : 32

MessageSujet: Re: Le jeu d'acteur de Jeremy Brett   Mer 19 Oct - 14:42

Bien observé, Dyan. Je pense qu'en effet ce geste de regarder ses ongles n'est pas anodin. Il se pourrait que ce soit pour Holmes une manière de se concentrer sur un sujet, une pause bénéfique à sa réflexion. Au lieu de s'installer sur son fauteuil, les jambes croisées pour méditer un long moment, là , par cette gestuelle, il se donne un temps court pour approfondir sa pensée. A mon avis, ce n'est pas ses ongles qu'il regarde, mais il cherche la voie qu'il doit prendre pour trouver la solution.... Détective

L'improvisation dans les cours de théâtre est utile pour le professeur, jbsh. Elle lui permet de déterminer le tempérament de l'élève. Chacun a en effet sa façon de réagir devant le même texte ou la même situation. L'un s'exprimera par le rire , l'imaginaire et la fantaisie; l'autre par la gravité, la nostalgie, voire la tristesse ; le troisième par le romantisme, le sentiment, voire la passion... etc . Toutes ces expériences d'improvisation cernent la personnalité de l'individu. Au professeur alors d'en tirer le meilleur et de faire travailler son élève dans la bonne direction. Car ensuite, comme il a été dit, l'improvisation s'élabore... théâtre
Revenir en haut Aller en bas
Robin des Bois



Inscription : 02/10/2009
Nombre de messages : 601
Age : 32

MessageSujet: Re: Le jeu d'acteur de Jeremy Brett   Dim 23 Oct - 14:44

Je reviens au thème principal "Le jeu d'acteur de Jeremy Brett" et je vous livre ce qu'il disait lui-même à ce sujet et que vous connaissez déjà bien sûr mais qu'il est bon de rappeler ici : "One wonders when you're a "becomer". What a "becomer" means is I'm a sponge, right, I'm an actor. You squeeze the liquid out of your own essence and draw in the liquide of the part that you're playing" (extrait d'une interview de Chris Liaguno en 1991). On peut en trouver le texte complet dans le site de Dyan (cliquer sur L'Homme puis Interviews).

En résumé, l'acteur est comme une éponge : il se vide de sa propre substance pour se remplir de celle du personnage qu'il joue. La question est de savoir si, dans cette perspective, l'acteur peut néanmoins conserver la maitrise de son jeu. Il semblerait que oui dans le cas de Brett, car il domine parfaitement le rôle de Serlock Holmes. star
Revenir en haut Aller en bas
jbsh



Inscription : 07/10/2009
Nombre de messages : 2128

MessageSujet: Re: Le jeu d'acteur de Jeremy Brett   Dim 23 Oct - 16:05

Robin des Bois a écrit:
L'improvisation dans les cours de théâtre est utile pour le professeur, jbsh. Elle lui permet de déterminer le tempérament de l'élève. Chacun a en effet sa façon de réagir devant le même texte ou la même situation. L'un s'exprimera par le rire , l'imaginaire et la fantaisie; l'autre par la gravité, la nostalgie, voire la tristesse ; le troisième par le romantisme, le sentiment, voire la passion... etc . Toutes ces expériences d'improvisation cernent la personnalité de l'individu. Au professeur alors d'en tirer le meilleur et de faire travailler son élève dans la bonne direction. Car ensuite, comme il a été dit, l'improvisation s'élabore... théâtre
Je comprends Robin et merci pour l'éclairage! Ok Donc ces séances d'impro sont des évaluations analysées par le prof... C'est logique et j'aurais du y penser!

Pour en revenir au jeu de Brett, je n'oublie pas que c'était d'abord et avant tout un professionnel! Rodé par des milliers d'heures de travail! dont la seule limite est sa propre imagination. Etre une éponge ou un caméléon, c'est selon, ne veut pas dire que le retour à l'original n'est plus possible, ou alors il y a pathologie... et je suis certaine que JBrett savait parfaitement revenir à lui. Un extrait d une interview me vient en tête où en une fraction de seconde il réussit à devenir Holmes devant les spectateurs puis à redevenir lui dans la seconde qui suit.. Je n'ai plus accès au site de Dyan et ne peux retrouver le nom exact de cette interview... et je suis sûre de l'avoir lu également...
Pas de doute pour moi, Jeremy Brett n'était pas envahi, submergé et détruit par Holmes. non
Revenir en haut Aller en bas
Dyan Bretty
Admin


Inscription : 29/12/2008
Nombre de messages : 6016

MessageSujet: Re: Le jeu d'acteur de Jeremy Brett   Mar 25 Oct - 8:25

Peut être que tu veux parler de l'interview avec David Stuart Davies jbsh?
C'était pendant le tournage des Trois Pignons dans la caravane de JB, et en pleine discussion JB a joué la scène de sa confrontation avec Isadora Klein en pointanrt un doigt vengeur vers le journaliste et en le fixant avec son regard revolver... DSD était tétanisé rire j'ai l'impression que cette scène l'a marqué !

Certains acteurs ont cette capacité incroyable de passer instantanément du perso qu'il joue, à "eux mêmes". Je pense à Depardieu en particulier, je crois que c'est un cas exceptionnel dans le genre !

Par contre j'ai un autre avis concernant "la seule limite de sa propre imagination".
JB ne se permettait pas d'improviser (sauf certains cas très particuliers) mais suivait à la lettre les directives du metteur en scène. Il disait qu'il était comme Bambi, on lui dit de s'asseoir là, il s'assoit là, on lui dit de faire ça, il fait ça. Il avait un besoin indispensable d'être dirigé. Au début quand il a commencé à jouer Holmes il ne savait pas du tout comment s'y prendre, ni comment aborder ce personnage si spécial. Michael Cox voyait bien que JB faisait n'importe quoi. Il fallait le canaliser, lui expliquer ce qu'on voulait exactement de lui.
Il avait un besoin de répéter énormément, de savoir son texte sur le bout des doigts, sans le moindre doute ou la moindre hésitation, ça devait être totalement nickel. Il travaillait inlassableemnt car il savait que c'était la condition pour arriver à interpréter parfaitement. Et cela exigeait un énorme effort de sa part, d'autant plus avec sa dyslexie et ses problèmes d'élocution, bien plus que pour n'import qui d'autre.





Mon site sur Jeremy Brett


Mon site sur Robson Green
Revenir en haut Aller en bas
http://www.jeremy-brett.fr http://dyanblue.tumblr.com/
jbsh



Inscription : 07/10/2009
Nombre de messages : 2128

MessageSujet: Re: Le jeu d'acteur de Jeremy Brett   Mar 25 Oct - 9:30

Dyan
Citation :
Il avait un besoin de répéter énormément, de savoir son texte sur le bout des doigts, sans le moindre doute ou la moindre hésitation, ça devait être totalement nickel. Il travaillait inlassableemnt car il savait que c'était la condition pour arriver à interpréter parfaitement...
Je comprends et veux bien le croire, comme un musicien par exemple qui ne peut pas se permettre de ne pas maitriser la partition. Mais la chose faite, intégrée jusqu'à l’écœurement, ce n'est qu'à ce moment là, lorsque le corps travaille seul en autonomie en quelque sorte, que l'interprétation peut commencer. Libéré de toutes contraintes, alors on peut entrer dans le personnage et lui donner vie.

Dans la maison vide, un instant, alors que Watson à montré à Holmes son plus beau trésor, Jeremy regarde devant lui et en théorie commence à expliquer pourquoi il a choisi de "disparaître'. Watson écoute et reboutonne le col de sa chemise. Brett lui jette un bref léger coup d œil sans changer d expression, comme si ce geste n'était pas prévu ou qu il l'ait oublié comme quelque chose de convenu... de m^m dans les 6 Napoléons, quand Holmes dévoile le tableau où il a reconstitué l'affaire, le châle ne se décroche pas complètement, et il a un blanc comme si pendant une seconde il se décidait à poursuivre ou à recommencer, les choses n'étant pas prévues ainsi...

Je ne sais pas si c est moi qui me fait des idées, mais il arrive dans ces épisodes de temps en temps ce genre d instants microscopiques, de pose où j'ai le sentiment net de "pas conforme", "oublié".. Mais je me fais sans doute des idées... Néanmoins un homme de théatre comme lui ne pouvait pas ne pas être capable de rebondir quelques soit les distorsions.
Là où il y a eu trouble bien trop déstabilisant, parait-il, c'est dans cette histoire de démaquillage du palefrenier...et c'est pour moi tellement révélateur de l'oubli de tout dans ce travail d'interprétation! Oubli de soi et du reste du monde, instants de vie réelle dans un monde imaginaire où tout est prévu, oui, mais où les instants créés sont bien des instants de vie réelle, bien que parallèle cool
Revenir en haut Aller en bas
Robin des Bois



Inscription : 02/10/2009
Nombre de messages : 601
Age : 32

MessageSujet: Re: Le jeu d'acteur de Jeremy Brett   Sam 18 Fév - 13:02

Bien vu jbsh
Citation :
Il avait un besoin de répéter énormément, de savoir son texte sur le bout des doigts....ce n'est qu'à ce moment là, lorsque le corps travaille seul en autonomie en quelque sorte, que l'interprétation peut commencer. Libéré de toutes contraintes, alors on peut entrer dans le personnage et lui donner vie.

... et c'est pour moi tellement révélateur de l'oubli de tout dans ce travail d'interprétation! Oubli de soi et du reste du monde, instants de vie réelle dans un monde imaginaire où tout est prévu, oui, mais où les instants créés sont bien des instants de vie réelle, bien que parallèle cool"

On connait le film "Le Pianiste" (sorti en 2002, le film qu'il faut avoir vu au moins une fois dans sa vie...) et son acteur principal Adrien BRODY (formidable). Il joue en ce moment "Detachment" , un prof qui enfouit ses émotions (ça rappelle quelqu'un ... wink ) pour affronter une classe difficile , sujet intéressant et bien actuel. Voilà ce qu'a dit BRODI à propos du jeu d'acteur, déclaration qui aurait convenu tout à fait à BRETT et qui correspond bien à son propre jeu d'acteur.

"Jouer un rôle m'oblige à dépasser mes inhibitions et à exposer ma vulnérabilité. Mais c'est aussi un moment où tous mes sens sont en éveil et où j'atteins un état de conscience extrême. C'est donc une douleur et une sensation formidable". Souffrance et plaisir extrême. Un cocktail explosif tchin-tchin
Revenir en haut Aller en bas
Dyan Bretty
Admin


Inscription : 29/12/2008
Nombre de messages : 6016

MessageSujet: Re: Le jeu d'acteur de Jeremy Brett   Dim 19 Fév - 8:29

Être acteur ça peut parfois être une violence intérieure, et certains acteurs en souffrent littéralement.
Mais ça dépend de chaque individu, en général les acteurs sont des gens plus sensibles, aux émotions plus exacerbées qu'ils parviennent de ce fait à exprimer et faire ressortir d'eux mêmes, donc aussi plus fragiles. Chaque rôle est une façon de s'explorer intérieurement et de trouver et d'expérimenter un autre aspect de soi même

"L’acteur est comme ces boules de verre avec de la neige à l’intérieur : il passe son temps à secouer ses émotions."
Gary Oldman

Et à force de trop secouer, ça peut déstabiliser et s'avérer dangereux pour son propre équilibre. JB a répété à maintes reprises combien il était éloigné de Holmes et combien son rôle l'a perturbé, il devait prendre sur lui et se faire violence pour l'interpréter. C'est évident que cela a nui à son état psychique et même physique, déjà fragilisé. L'acteur doit avant tout se connaitre parfaitement pour évaluer ses limites et veiller à ne pas les dépasser.





Mon site sur Jeremy Brett


Mon site sur Robson Green
Revenir en haut Aller en bas
http://www.jeremy-brett.fr http://dyanblue.tumblr.com/
jbsh



Inscription : 07/10/2009
Nombre de messages : 2128

MessageSujet: Re: Le jeu d'acteur de Jeremy Brett   Dim 19 Fév - 18:49

Il ne faut pas oublier l'aspect narcissique qu'il y a à être soi et un autre; c'est toujours parler de soi! Et si en prime on reçoit en retour les applaudissements...c'est le top.
Beaucoup de très bons artistes découverts trop tôt perdent la vie fort jeunes, faute ne n'avoir pu gérer la popularité les fans le culte qu'il déclenche... là aussi il y a danger afraid
Revenir en haut Aller en bas
Dyan Bretty
Admin


Inscription : 29/12/2008
Nombre de messages : 6016

MessageSujet: Re: Le jeu d'acteur de Jeremy Brett   Lun 20 Fév - 17:26

Tout à fait exact le succès peut monter à la tête et entrainer dans des dérives. Surtout quand la célébrité arrive jeune, il faut avoir une réelle force de caractère et être très bien entouré pour gérer tout ça.





Mon site sur Jeremy Brett


Mon site sur Robson Green
Revenir en haut Aller en bas
http://www.jeremy-brett.fr http://dyanblue.tumblr.com/
jbsh



Inscription : 07/10/2009
Nombre de messages : 2128

MessageSujet: Re: Le jeu d'acteur de Jeremy Brett   Dim 9 Sep - 14:00

Je viens comme beaucoup de regarder J.Eyre sur Arte ces derniers jours. Étonnant tout de m^m que Brett ne se soit pas vu proposé le rôle de Rochester, monument de la littérature anglaise... Un physique qui ne collait pas? J'aurais tout de m^m bien aimer l'y voir!
Revenir en haut Aller en bas
Dyan Bretty
Admin


Inscription : 29/12/2008
Nombre de messages : 6016

MessageSujet: Re: Le jeu d'acteur de Jeremy Brett   Jeu 13 Sep - 7:21

Un physique romantique trop parfait peut-être ? JB avait des traits très classiques et symétriques, il était tout simplement "très beau" comme l'a dit Stuart-Davies et pour ce rôle il faut un homme tourmenté au visage plus torturé. Enfin j'imagine aussi que JB l'aurait interprété avec toute son intensité et aurait été sublime.
En fait JB n'a jamais joué la folle passion... toujours en retenue comme dans Rebecca.

Il y a surement une commémoration au sujet de Jane Eyre cette année car un film est aussi sorti en d'but d'année que j'ai vu au cinéma. Mais c'est plus à l'affiche depuis un moment... désolé
J'ai rarement vu un film aussi merveilleux, fidèle au roman et complet dans la perfection : choix et jeu dramatique des acteurs, prises de vue éblouissantes, émotion, peinture d'un milieu et d' une époque sans complaisance. Magnifique !





Mon site sur Jeremy Brett


Mon site sur Robson Green
Revenir en haut Aller en bas
http://www.jeremy-brett.fr http://dyanblue.tumblr.com/
Tidou



Inscription : 29/12/2008
Nombre de messages : 1579

MessageSujet: Re: Le jeu d'acteur de Jeremy Brett   Jeu 13 Sep - 19:27

Ok ouais, c'est la commémoration du 165 ème anniversaire de la publication de Jane Eyre. Y'a eu un grand film sur grand écran et un téléfilm en 2 parties sur Arte. J'ai vu ce dernier et j'ai bcp aimé. Le jeune actrice qui joue le rôle de Jane est très attachante. Je suis d'accord avec jsh, Jeremy aurait fait un Rochester épatant. Sa beauté n'aurait pas fait obstacle car c'est un rôle romantique, genre REBECCA.

Et Dyan souviens-toi de Brett dans le rôle de Macbeth au théâtre. théâtre Voilà un rôle passion extrême et il y est "terrific". Jeremy peut tout jouer. Il a pas eu le temps de le prouver suffisamment.

T'as d'la veine d'avoir vu le film. Y parait que c'est magnifique. J'attends qu'y passe dans mon coin.
Revenir en haut Aller en bas
jbsh



Inscription : 07/10/2009
Nombre de messages : 2128

MessageSujet: Re: Le jeu d'acteur de Jeremy Brett   Mar 18 Sep - 14:52

Rochester est tout de m^m plus sombre et brutal que De Winter et il n'est pas vraiment qualifié de "beau". Viril mais pas beau, de mémoire. Jane non plus du reste. A ce détail prêt, je suis persuadée qu'il aurait campé le rôle parfaitement, en effet.
Comme un téléfilm sur Jane Eyre est passé sur Arte, je me suis replongée une peu dans d'autres versions. J'ignorais que le fils de R.Stephens l'avait joué, plutôt pas mal en plus...
Revenir en haut Aller en bas
Dyan Bretty
Admin


Inscription : 29/12/2008
Nombre de messages : 6016

MessageSujet: Re: Le jeu d'acteur de Jeremy Brett   Mer 19 Sep - 8:30

Merci pour l'info jbsh il a effectivement LE physique de Rochester, il est parfait ! et je le trouve vraiment très beau razz





Mon site sur Jeremy Brett


Mon site sur Robson Green
Revenir en haut Aller en bas
http://www.jeremy-brett.fr http://dyanblue.tumblr.com/
Robin des Bois



Inscription : 02/10/2009
Nombre de messages : 601
Age : 32

MessageSujet: Re: Le jeu d'acteur de Jeremy Brett   Sam 17 Nov - 13:42

Ok je me rallie à la suggestion de Yodaline et apprécie de parler à nouveau du jeu d'acteur de Brett. C'est vrai que pour la plupart d'entre nous c'est son jeu magique dans le personnage de Holmes qui nous a fascinés et séduits. Cette manière unique qu'il a d'imposer sa présence. Quand il est sur l'écran, on ne voit que lui ! Il a une sorte d'aura, de magnétisme, de grâce assez extraordinaire. Je cherche un autre acteur capable d'une telle hypnose sur le spectateur. Je n'en trouve pas...
Revenir en haut Aller en bas
Carry1956



Inscription : 02/11/2012
Nombre de messages : 131
Age : 27

MessageSujet: Re: Le jeu d'acteur de Jeremy Brett   Sam 17 Nov - 18:12

Hello! Robin

Je suis entièrement d'accord avec toi , Jeremy Brett est le seul capable d'une telle prestance, autant sur écran qu'au théâtre. fan

C'est quelqu'un qui a su captivé, enthousiasmé et je dirai même magnétiser son public.

J'aime bien faire référence à Dracula au niveau du théâtre, car il a reçu les plus grandes éloges à l'étranger... Mine de rien ce n'était ( à mon sens ) pas facile de faire un tel rôle, tout autant que Sherlock Holmes. Dracula étant un personnage connu et dont à peu près tout le monde a une idée de comment ils voudraient le voir... Jeremy à réussi haut la main ce défi tout comme il l'a relevé pour Holmes à la tv.

Après il a réussi bien d'autres rôles avec brio : MacBeth, My fair Lady, Dorian Grey...

Un acteur de haut Standing quoi rire
Revenir en haut Aller en bas
Yodaline



Inscription : 07/02/2009
Nombre de messages : 1173

MessageSujet: Re: Le jeu d'acteur de Jeremy Brett   Sam 17 Nov - 19:13

Hello! tu as totalement raison, Carry, Jeremy a remporté un vrai triomphe avec cette pièce de DRACULA. Ah, j'aurais bien aimé le voir dans ce rôle. Il parait , d'après les critiques, qu'il dégageait un vrai pouvoir de séduction et de sex-appeal... et que la plupart des spectatrices aurait bien aimé devenir sa prochaine victime ! wink

JB était le premier étonné de cet engouement. A propos d'une scène où il soulève l'héroïne dans ses bras pour l'allonger sur un lit d'une façon très sensuelle, il a déclaré : " Cette scène m'étonne. Voilà un homme, vêtu d'une cape de velours noir, qui arrive par la fenêtre dans un halo de brume, et séduit une fille sur un lit, et, à ce moment là, il n'y a pas un rire (du public), ni même un gloussement étouffé dans la salle. Je pense qu'il (Dracula) touche terriblement les femmes. D'être enlevées ainsi, d'être possédées, c'est leur rêve le plus sauvage.... " Il faut croire que Jeremy a su bien l'incarner puisque nous en sommes encore toutes remuées ! love A+
Revenir en haut Aller en bas
Carry1956



Inscription : 02/11/2012
Nombre de messages : 131
Age : 27

MessageSujet: Re: Le jeu d'acteur de Jeremy Brett   Sam 17 Nov - 19:39

Hello!

oui c'est vrai j'ai lu cet interview, et tu as raison même 36 ans après le Dracula de Jeremy on est encore toute remué , même si on l'a pas vu rire

Qu'est-ce que j'aurais aimé le voir cependant, et me faire mordre tant qu'à faire cœur

Ahlalala, mais je m'égare, je m'égare gêné

J'ai vu pas mal de Dracula dont celui qui a été fait par un autre acteur ( j'ai perdu le nom ), durant la même année mais pour moi il ne vaut pas le Dracula de Jeremy notamment en matière d'expressions. Il y avait plus d'émotions sur le visage de Jeremy. Plus de tension, à la fois de la terreur, de la fierté et de la sensualité.

Rien que sur les photos on peut voir tout cela. et pourtant l'autre que j'ai vu en film avec tous les passages , je ne retrouve pas cette sensation de ... de ... de... (oh lala j'en perd mes mots ko ) d'appartenance. Ca va peut être paraitre curieux ce que je vais dire mais en regardant les photos, je ressent une sorte de magnétisme qui me laisse sans voix. pale
Revenir en haut Aller en bas
Robin des Bois



Inscription : 02/10/2009
Nombre de messages : 601
Age : 32

MessageSujet: Re: Le jeu d'acteur de Jeremy Brett   Mer 21 Nov - 13:39

Réflexion Tudieu, gentes dames, Brett serait heureux de voir que, grâce aux photos et aux videos, il exerce encore un tel pouvoir après tant d’années !

Et j’ajouterai que c’est pas seulement sur les femmes, car la citation de Yodaline n’est pas complète… (volontairement ou non... ? wink )

Brett ajoutait dans l’interview : « … les hommes aussi ressentent une énorme excitation. » Eh ! Eh ! vous n’êtes pas seules à être séduites … On a notre sensibilité , nous aussi les hommes ! Ah mais !!
Revenir en haut Aller en bas
jbsh



Inscription : 07/10/2009
Nombre de messages : 2128

MessageSujet: Re: Le jeu d'acteur de Jeremy Brett   Mer 21 Nov - 17:17

Jeremy Brett rire
Citation :
Je pense qu'il (Dracula) touche terriblement les femmes. D'être enlevées ainsi, d'être possédées, c'est leur rêve le plus sauvage...
Là faut pas pousser, monsieur Brett. pouffe Si Dracula avait la tête de Michel Simon, j'en doute fort afraid ; mais bien sur quand c'est vous qui apparaissez... du coup c'est vrai que, la cape et tout le reste...,. c'est la cerise sur le gâteau! rire
On aurait tord de généraliser Tex
Revenir en haut Aller en bas
Yodaline



Inscription : 07/02/2009
Nombre de messages : 1173

MessageSujet: Re: Le jeu d'acteur de Jeremy Brett   Mer 21 Nov - 19:17

Hello! Sûr que si c'était un homme laid et repoussant, le Comte Dracula n'aurait guère de succès !! rire De fait, Il a toujours été joué par des hommes de grande allure et de comportement raffiné.

Voici ce que Bram Stoker disait de son héros : " Le pauvre être (Dracula) qui a causé toute cette souffrance est le plus malheureux de tous. Songez quelle sera sa joie à lui aussi quand, son double malfaisant étant détruit, la meilleure part de lui-même survivra, son âme immortelle. Vous devez avoir pitié de lui aussi, sans que cela empêche vos mains de le faire disparaître de ce monde. »

C'est cette complexité, à mon sens, qui lui donne une sorte de charme. Cette lutte entre la Bête et l'Homme, entre la Vie et la Mort, entre le Bien et le Mal... L'acteur qui interprète un tel rôle doit pouvoir montrer la souffrance qui habite cet être monstrueux ... à l'insu de son plein gré (comme dirait l'autre rire ) ! Jeremy a eu ce talent. fan A+
Revenir en haut Aller en bas
Carry1956



Inscription : 02/11/2012
Nombre de messages : 131
Age : 27

MessageSujet: Re: Le jeu d'acteur de Jeremy Brett   Jeu 22 Nov - 1:44

Hello! A tous

J'aime ta citation yodaline et c'est vrai que Jeremy a très bien su ( encore une fois rire ) révélé l’ambiguïté d'un personnage qui est à la fois séduisant et dangereux... Tiens cela ne vous rappel pas un autre personnage avec cette même complexité, mais dont le caractère est différent ? Sherlock

... Holmes

Bien sûr, vous l'aurez compris je veux parler de Sherlock Holmes... Certes les deux personnages sont bien différents de part leur caractère, mais ils ont tout de même cet âme "labyrinthique" en commun ( je ne sais pas si cela existe rire ) , qui en font des personnage difficile à cerner de part leurs actions. Je m'explique : Dracula est à la fois mielleux, attentif, séducteur ; et sévère, cruelle, et manipulateur. ( c'est ma vision en tout cas après avoir lu le livre ). Quand à Sherlock Holmes, il est soit dynamique, déterminé, enjoué, courtois, et prêt à tout pour vaincre ; soit apathique, et acide... Tout étant quelqu'un d'humain et compréhensif...

Aller jouer de tels de personnages ouch pour un acteur quel défis !!!! duel

Mais Jeremy Brett, l'a relevé haut la main et on peut dire: Quel réussite !!! Bravo

jbsh, je voulais poster une image de Michel Simon avec de bel Quenotte de vampire mais je n'ai pas oser, mais j'ai adoré ta comparaison Michel Simon / Dracula pouffe
Revenir en haut Aller en bas
Yodaline



Inscription : 07/02/2009
Nombre de messages : 1173

MessageSujet: Re: Le jeu d'acteur de Jeremy Brett   Jeu 22 Nov - 19:51

Hello! Robin a écrit: "Brett ajoutait dans l’interview : « … les hommes aussi ressentent une énorme excitation. » Eh ! Eh ! vous n’êtes pas seules à être séduites … On a notre sensibilité , nous aussi les hommes ! Ah mais !!"

Bien sûr, Robin, que les hommes ont de la sensibilité. Mais ne dit-on alors que c’est leur part de féminité !!! En fait, je ne visais là que les femmes, tu as bien fait de compléter ma citation. Dont acte. Ok

Dans le fond, en relisant le texte de Jeremy, il m’apparait qu’il n’était finalement pas vraiment conscient de son pouvoir de séduction. Il ne s’est pas rendu compte qu’il transmettait ce pouvoir à son personnage de Dracula ,inconsciemment, puisqu'il est tout étonné de voir l'engouement du public. fan

Je me souviens dans une autre interview qu’il avait avoué qu’en amour ce n’avait jamais été lui qui avait fait le premier pas, qu’en somme il avait été « choisi »… C’est vrai qu’ Anna Massey l’a voulu et qu'il est devenu son pygmalion, son tremplin artistique. C’est vrai que Joanna l’a désiré après l’avoir vu joué sur scène, séduite par " son jeu de hanche et sa démarche…" et qu’elle l’a carrément pris dans ses filets… Peut-être aussi que , côté garçon, c’est Garry qui a fait les premières avances au moment où Jeremy était déprimé par l’échec de son premier mariage. Jeremy a exercé son pouvoir de séduction sur tous ces êtres sans le vouloir. Qu'en pensez-vous ?

Jeremy a " la grâce" , sans doute ne s’en rend-il pas compte. Du moins c’est ce qui m’apparait tout à coup dans cette interview !! Et son jeu d’acteur traduit cette « grâce » dans tous ses rôles et c’est ce qui le rend « définitif » à mes yeux. A+
Revenir en haut Aller en bas
Robin des Bois



Inscription : 02/10/2009
Nombre de messages : 601
Age : 32

MessageSujet: Re: Le jeu d'acteur de Jeremy Brett   Ven 23 Nov - 14:44

Réflexion je pense en effet que, dans son jeune âge, en tout cas, Brett n'était pas si sûr de lui. Il avait un complexe avec sa façon de parler. Son maître , le grand Laurence Olivier, se moquait de lui du reste et lui faisait faire des exercices sévères d'articulation... Sa carrière d'acteur a dû être mise en jeu à ces moments là et ça n'a pas dû être drôle pour lui. ouch

J'aime pas trop l'expression "avoir la grâce" qui a une connotation religieuse, mais je comprends ce que tu veux dire. En somme plaire dans ses manières et dans ses façons de parler ... et ça c'est inné, un don du ciel ! ange
Revenir en haut Aller en bas
jbsh



Inscription : 07/10/2009
Nombre de messages : 2128

MessageSujet: Re: Le jeu d'acteur de Jeremy Brett   Ven 23 Nov - 17:25

Hey il se dit des choses fort intéressantes par ici Ok
Yodaline
Citation :
Jeremy a exercé son pouvoir de séduction sur tous ces êtres sans le vouloir. Qu'en pensez-vous ?

On serait tenté de dire: impossible, ce garçon a choisi très tôt, et malgré les objections paternelles que cela ne manquerait pas de soulever, de devenir comédien. On ne choisit pas cette voix si quelque part séduire ne fait pas partie de soi, je le pense vraiment. Il est certain qu'il voulait et avait appris à séduire, c'est évident pour moi... Maintenant séduire à la ville et à la scène sont des choses différentes. Pour certains séduire est un argument de combat incontournable, mais on n'a pas besoin de se lancer dans une carrière d'artiste pour cela... pouffe
On serait donc tenté de dire impossible et pourtant je pense que tu as raison, Yodaline, au moins en partie.

Si on se met à la place de ce garçon il connait
une imagination exaltée; un tempérament romantique; doué pour le chant, et dont la voix longtemps fut considérée comme cristalline et faisait l'admiration de tous les adultes; un physique de jeune premier attirant très jeune des "gens" dont il ne devait savoir que faire...; raillé depuis toujours pour son défaut de prononciation (et sans doute pour les gouts que j'énonce plus haut peu en rapport avec l'idée que l'on se fait généralement d'un garçon); une grande honnêteté intellectuelle...
....
Son truc à lui ? faire du théâtre et y briller bien sur et pour cela il ne ménagera jamais ses efforts! Parce que pour les autres sans doute il n'est surement qu' "un fils à papa, qui a une belle gueule en prime!"; la double chance comme d'autres ont une double peine.

Si je ne me trompe pas, cela donne une personne qui est au antipode de privilégier son physique, qui au fond le discrédite. Alors c'est très exagéré de notre point de vue, mais sans doute pas de celui d’ado de cette époque vivant cela.
Souvent on voit des personnes qualifiées de "bombe" s'attacher à des partenaires infiniment moins "beaux".

Et puis à cette époque il était impensable qu'une femme fasse le premier pas et pourquoi ne pas le dire il avait un énorme coté féminin ... peut être cet aspect en faisait partie..

Je privilégierai le qualificatif d'élégance et prendrais grâce en terme de "gracieux" et maître Robin sait mieux que quiconque ce qu'on appelait un "gracieux chevalier": qui possède de la classe, ou une élégance innée.
Son physique l'y aide évidemment; quand on ressemble à Francis Blanche, construit sur le modèle bouchon de champagne, la messe est dite quoiqu'on fasse... mais pas seulement, il a plus qu'un physique ...gracieux!
Revenir en haut Aller en bas
Tidou



Inscription : 29/12/2008
Nombre de messages : 1579

MessageSujet: Re: Le jeu d'acteur de Jeremy Brett   Ven 23 Nov - 18:50

rire Ah ! jbsh, t'as des super références : Michel Simon , Francis Blanche... Où tu les trouves ceux-là ?? fan

Moi, j'dirais que la beauté n'est pas tjrs facile à vivre. J'me rappellle un copain étudiant qui était d'une beauté rclassique à couper le souffle. Rien à redire, la perfection même. Les filles étaient médusées... Ben lui n'avait aucune confiance en lui-même. Timide, maladdroit, limite béta... Aucune "grâce" comme dit Yoda . Il était presque géné d'être si beau !!! mais n'avait aucune séduction.

Le pouvoir de séduction , à mon avis, n'est pas lié àla seule beauté. Jeremy était beau, mais en plus il émanait de lui une force attractive indépendante de sa volonté. Il n'en a peut-être pas été conscient tout de suite dans sa jeunesse, mais plus tard, je pense qu'il devait savoir en jouer.

Beaucoup d'acteurs à l'origine sont de grand timides. Ils ont besoin d'être aimés et rreconnus et ,comme dit jbsh, ils sont pre^ts à tout pour y parvenir ... " faire du théâtre et y briller bien sur et pour cela il ne ménagera jamais ses efforts... "

Bravo Jeremy. bravo
j'sais pas pourquoi, j'ai tant d'espace en dessous .. oops moi j'ai plus rien à dire ! na!
Revenir en haut Aller en bas
Carry1956



Inscription : 02/11/2012
Nombre de messages : 131
Age : 27

MessageSujet: Re: Le jeu d'acteur de Jeremy Brett   Ven 23 Nov - 21:09

hello

C'est magnifique toutes ces paroles... Jeremy brett serait sûrement ravi de voir cela et de prendre part à cet discussion... Ah si seulement...
Je pense en effet que jeremy avait non seulement un beau physique mais il avait aussi un bel esprit, de la curiosité, de l'intelligence, de la bonté, et de la tolérance par dessus le marché.

Je pense que son physique l'a aider au début mais après je pense qu'il a su manifester un magnétisme qui n'appartenait qu'à lui.
Pour moi il est l'acteur par excellence... Accompli, sans complexe une fois qu'il à pu réglé son problème d'élocution nous sommes bien d'accord... et qui contre vent et marée à su s'accrocher à son rêve. C'est admirable... Bravo fan

Je pense que Son pouvoir séduction est là. C'est quelqu'un qui aimait ce qu'il faisait et ça se sentait. Toute notre attention est attirée vers ce personnage qui a un don incroyable ( en effet mais pas sans travail) qui a su captiver l'attention du public en lui faisant ressentir chaque émotion durant un film ou une pièce de théâtre.
Revenir en haut Aller en bas
jbsh



Inscription : 07/10/2009
Nombre de messages : 2128

MessageSujet: Re: Le jeu d'acteur de Jeremy Brett   Mer 28 Nov - 12:30

Ben quoi Tidou??? Francis Blanche et Michel Simon n'étaient pas des acteurs dénués de talents! rire Seulement voilà il leur a fallu dépasser un physique peu en rapport avec des rôles de jeunes premiers et s'adapter... La répartie et l'humour sans faille de l'un (j'ai le souvenir d'une pièce Adieu Berthe je crois, filmée pour la télé, et où F.Blanche avait fait le pari de la faire durer 40mn de plus... il a tenu le bougre à force de diversions, de répliques assassines, de mimiques hilarantes... L'un de ses camarades excédé à failli péter un câble!!! Du grand art Ok ) et la gouaille de l'autre sont restés légendaires longtemps, non??? hi!!
Revenir en haut Aller en bas
Tidou



Inscription : 29/12/2008
Nombre de messages : 1579

MessageSujet: Re: Le jeu d'acteur de Jeremy Brett   Mer 28 Nov - 19:44

hi!! Ouais, c'est vrai . Mais sont d'un genre humoristique pas très "classieux"... non ? On peut pas parler de "grâce". De talent , oui. J'me souviens à la télé avoir vu "Quai des Brumes" où Michel Simon joue l'impitoyable Zabel . J'ai entendu parler de "La Poison" et de son dernier film, je crois, "Le vieil Homme et l'Enfant " de Claude Berri , très humain et émouvant. J'crois qu'il a eu un Prix... C'est vrai, il pouvait tout faire. bravo

Quant à Francis Blanche, j'sais qu'y faisait équipe avec Pierre Dac (en voilà un drôle de drôle... ). V'la un extrait de leur duo intitulé " Le Parti d'en rire" . C'est bien ce qu'on devrait faire plus souvent, non ? Cliquez là . pouffe

http://youtu.be/ZrbT9e42IHA
Revenir en haut Aller en bas
Robin des Bois



Inscription : 02/10/2009
Nombre de messages : 601
Age : 32

MessageSujet: Re: Le jeu d'acteur de Jeremy Brett   Sam 8 Déc - 14:14

rire Ah ! tidou ! ta video sur Francis Blanche et Pierre Dac m'a bien fait rire... Mission accomplie.

Pour revenir au jeu d'acteur de Brett, on a parlé d'état de grâce", mais je n'aime pas tellement cette expression. Que pensez-vous du mot "charme" ?

Le charme est un don inné qui n'est pas donné à tout le monde. Vous pouvez n'avoir aucun atout physique et, cependant, exercer sur les autres une sorte de pouvoir magnétique qui les subjugue et les séduit. Ce pouvoir est constitué de beaucoup d'éléments : le regard, la voix, les gestes, etc... Brett est un condensé de tous ces éléments et , dans chacun de ses rôles, il émane de lui ce "charme" indéfinissable... qui imprègne même le personnage de Holmes au départ si rude et non sympathique. Il a fait en sorte qu'on s'est attaché à lui et que, même après tant d'années, on se passionne pour SH (voir les fans de la ssHF... wink ). Ce "charme " faisait partie de la personnalité de JB et a marqué son jeu d'acteur. Je le ressens ainsi.
Revenir en haut Aller en bas
Tidou



Inscription : 29/12/2008
Nombre de messages : 1579

MessageSujet: Re: Le jeu d'acteur de Jeremy Brett   Dim 9 Déc - 10:07

bonjour Ouais, j’serais assez d’accord avec toi robin ; Le mot « charme » va bien à Jeremy. J’ai fait ma p’tite jbsh et j’ai été voir le dico. Il dit : « attrait singulier, mystérieux exercé par quelqu’un » et c’est vrai, j’me souviens que bcp d’entre nous ont dit avoir été « fascinés « par son interprétation de Holmes. Ok

Y’a un autre sens, celui de sortilèges, de magie, utilisés par les sorciers, d’où l’idée d’envoutement. On dit « jeter un charme ». Jeremy , le grand magicien, nous a jeeté un charme ! Nous sommes tombés sous son emprise magique… Génial ! star
Revenir en haut Aller en bas
jbsh



Inscription : 07/10/2009
Nombre de messages : 2128

MessageSujet: Re: Le jeu d'acteur de Jeremy Brett   Jeu 10 Jan - 11:09

C'est vrai que cet homme possédait beaucoup d'atouts dont le charme, et souvent on a dit qu'il était "charmant". Je ne doute pas qu'il l'était: naturellement et volontairement. Ils sont nombreux ces êtres qui ont cette capacité à faire chavirer nos malheureux cœurs et cela de tous temps.
Ce que je me demande c'est pourquoi certains d'entre eux restent dans nos mémoires, pourquoi emploie-t-on du temps à continuer à en parler plus de 15 ans après leur disparition, pourquoi enfin cette universalité de la reconnaissance du public, car tout de m^m la pétition de nos jeunes amis a montré que la mobilisation était mondiale....
Il y a à mon sens quelque chose d'autre, de plus important (pardon Robin) et surtout quelque chose de perceptible par tous, enfin ceux qui ont le "capteur" idoine je suppose. Quelque chose qui nous est lisible, quelque soit notre culture, notre langue et que Jeremy Brett dégageait à l'écran, sans doute presque autant que dans la vie.
Revenir en haut Aller en bas
Carry1956



Inscription : 02/11/2012
Nombre de messages : 131
Age : 27

MessageSujet: Re: Le jeu d'acteur de Jeremy Brett   Jeu 10 Jan - 17:18

hello

J'adore tout ce qui se dit là bravo et c'est vrai que Jeremy dégageait beaucoup de charme. Je rajouterai même qu'il avait du charisme et de la prestance. Lorsqu'il arrivait à l'écran j'avais l'impression d'avoir une bouffée d'air frais dans les poumons et une montée d'adrénaline ko . Les émotions qu'il veut tellement faire passer son si palpable, et dans n'importe quel rôle et dans n'importe quel situation. Ça n'appartenait qu'à lui. Pourtant aujourd'hui il y a de très bons acteurs mais Jeremy restera pour moi THE référence. love
Revenir en haut Aller en bas
Yodaline



Inscription : 07/02/2009
Nombre de messages : 1173

MessageSujet: Re: Le jeu d'acteur de Jeremy Brett   Jeu 10 Jan - 21:53

Hello! Carry, c'est sympathique de lire ton message. Il est spontané et plein d'enthousiasme. fan Et oui, notre Jeremy est unique en son genre. C'est sûr, il a marqué le rôle de Holmes. Toujours le même regret, qu'il ait été malade et qu'il soit parti si tôt. Que d'autres beaux rôles il aurait pu incarner ! sad A+
Revenir en haut Aller en bas
Carry1956



Inscription : 02/11/2012
Nombre de messages : 131
Age : 27

MessageSujet: Re: Le jeu d'acteur de Jeremy Brett   Ven 18 Jan - 1:13

hello

Je te remercie yodaline, mais j'ai été simplement sincère. Jeremy brett est l'acteur que j'aurais aimé rencontrer pour pouvoir discuté avec lui. Comme la plus part d'entre nous je pense wink

Pourtant Il y a bien un autre acteur que j'aime bien mais bon...

Son jeu était des plus séduisant et attractif. Wouaoh ko que dire de plus et pourtant :
''On pourrait dire, au dieu, bien des choses en sommes.'' Edmond Rostand Cyrano de Bergerac.

En effet yodaline, si seulement il n'était pas parti si vite, il aurait pu joué encore beaucoup d'autre rôle. Snif... cry

Maintenant c'est à nous de montrer qu'on ne l'oublie pas désormais. Ok

Team jeremy en action mdr désolé c'est tard et j'ai un peu tendance à m'enflammer gêné
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le jeu d'acteur de Jeremy Brett   Aujourd'hui à 15:32

Revenir en haut Aller en bas
 
Le jeu d'acteur de Jeremy Brett
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Film : Le Chien des Baskerville (1988, avec Jeremy Brett)
» Jeremy Brett
» Film : Le Maître chanteur d'Appledore (1992, Jeremy Brett)
» La Boîte en carton (The Cardboard Box)
» La Ligue des rouquins (The Red-Headed League)

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
FORUM JEREMY BRETT :: JEREMY BRETT-
Répondre au sujetSauter vers: