Planète Jeremy BrettAccueilS'enregistrerConnexion

Répondre au sujetPartagez | 
 

 Le jeu d'acteur de Jeremy Brett

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
jbsh



Inscription : 07/10/2009
Nombre de messages : 2128

MessageSujet: Re: Le jeu d'acteur de Jeremy Brett   Mer 28 Oct - 19:30

J'ai vraiment du mal à croire qu'un personnage puisse détruire un être vivant qui par ailleurs n'aurait aucun problème sous-jacent connu ou inconnu. Je conçois qu'il puisse réduire une carrière, et maints exemples sont dans l'esprit de tous/toutes, mais détruire.....Et forte heureusement Mr Brett n'a pas été détruit!
Revenir en haut Aller en bas
jbsh



Inscription : 07/10/2009
Nombre de messages : 2128

MessageSujet: Re: Le jeu d'acteur de Jeremy Brett   Mer 28 Oct - 19:49

Dyan Bretty a écrit:

.
JB a commencé véritablement à se réconcilier avec SH à partir de la saison des Archives, et surtout après la pièce "The Secret of SH", qui lui a énormément appris (sur lui et sur SH) et a servi de thérapie... Après il a appréicé réellement de jouer le rôle, sans peur, avec le recul nécessaire et sérénité. il ne perdait plus sa propre identité.
Question stupide: il est bien sur impossible de se procurer cette oeuvre sous quelque forme que ce soit?
Revenir en haut Aller en bas
Pauline Bonaparte



Inscription : 25/10/2009
Nombre de messages : 38
Age : 30

MessageSujet: Re: Le jeu d'acteur de Jeremy Brett   Jeu 29 Oct - 9:13

Je me posais justement la même question !
Revenir en haut Aller en bas
Dyan Bretty
Admin


Inscription : 29/12/2008
Nombre de messages : 6022

MessageSujet: Re: Le jeu d'acteur de Jeremy Brett   Jeu 29 Oct - 10:45

Malheureusement la pièce n'a pas été filmée... ça aurait pu être si facile et possible de le faire pourtant colère

Il reste une série de clichés et vous pouvez jeter un oeil sur :
http://www.jeremy-brett.fr/crbst_18.html
J'ai fait 3 pages sur la pièce et sur la 2ème page (cliquer ici) mis 2 liens pour se procurer "The Secret of Sherlock Holmes" (amazon) et "Histoire d'une pièce".
Ce dernier à mon avis n'étant plus disponible car le site JBSF a fermé. Je m'étais procuré ce doc il y a 2 ou3 ans et il était assez intéressant, dommage





Mon site sur Jeremy Brett


Mon site sur Robson Green
Revenir en haut Aller en bas
http://www.jeremy-brett.fr http://dyanblue.tumblr.com/
Robin des Bois



Inscription : 02/10/2009
Nombre de messages : 601
Age : 32

MessageSujet: Re: Le jeu d'acteur de Jeremy Brett   Jeu 29 Oct - 15:00

Oui, quel malheur que cette pièce n'ait pas été filmée furax Merci Dyan pour les informations concernant le bouquin. Je suis allé voir sur ton site et c'est super bravo je ne sais pas où tu as pu réunir toute cette doc. C'est un travail de titan Yes

Pour répondre à jbsh, peut-être le mot de "détruire" est-il un peu fort ? Je ne pense pas qu'il y ait des cas de suicide !... mais certainscomédiens, bien entendu sans doute déjà fragiles, ont dû suivre des séances de psy... pour retrouver leur équilibre après un rôle fort (Patrick Dewaere, James Dean, Richard Burton, même le jeune Depardieu... ) ou ont sombré dans l'alcoolisme et la drogue pendant un temps. Mais bon, c'est vrai que c'est l'exception. Heureusement cool
Revenir en haut Aller en bas
Dyan Bretty
Admin


Inscription : 29/12/2008
Nombre de messages : 6022

MessageSujet: Re: Le jeu d'acteur de Jeremy Brett   Jeu 29 Oct - 16:45

Mais tous les comédiens ont une sensibilité exacerbée -il le faut d'ailleurs dans ce métier. Ce qui m'a toujours paru bizarre en les entendant parler c'est de dire souvent qu'ils sont timides et complexés, qu'ils étaient mal dans leur peau étant jeune... ça parait en contradiction avec leur métier où ils s'exposent au public et se mettent à nu (parfois même au sens littéral) pouffe Je pense que les acteurs sont en général assez fragiles avec une psyché complexe, voire torturée. Surement que ce métier les aide à mieux se comprendre ou s'accepter par le biais des rôles, ou alors c'est une fuite devant la réalité. Un mélange de tout ça, j'en sais trop rien.. Ils font tous des psychothérapies en tout cas. Même les grands comiques. Malheureusement, les exemples sont assez nombreux... j'avais lu que Bela Lugosi - Dracula dormait dans un cercueil son rôle lui avait moné à la tête, Marie Hélène Breillat a fini en hôpital psychiatrique, l'actrice Christine Pascal s'est suicidée... pale on comprend que JB était de cette race d'êtres fragiles.
Il faut être plutôt blindé pour résister à certains rôles très marquants (et SH en fait partie)
Bon ave ctout ça j'espère que tu tiens le coup Robin!! wink





Mon site sur Jeremy Brett


Mon site sur Robson Green
Revenir en haut Aller en bas
http://www.jeremy-brett.fr http://dyanblue.tumblr.com/
Robin des Bois



Inscription : 02/10/2009
Nombre de messages : 601
Age : 32

MessageSujet: Re: Le jeu d'acteur de Jeremy Brett   Ven 30 Oct - 13:43

Oui, rassurre toi Dyan, je suis plutôt un garçon équilibré, mais... avec quand même un problème, justement la timidité ! grin Mes parents m'ont mis dans un groupe de théâtre pour enfants et cela m'a complètement libéré. Je le recommande à tous, même les non-timides. Le théâtre (sans doute tous les arts) est un révélateur d'âme (dixit mon prof).
C'est aussi une fuite de la réalité. Tu as raison. On vit plusieurs vies, dans des sociétés, des costumes, des environnements qui ne sont pas les nôtres... big smile
Pour revenir au sujet de la "destruction" par un rôle. As-tu lu dans le dernier Match l'article sur le prochain documentaire du tournage du film "L'ENFER" de Clouzot (sortie le 11 Novembre) ? Rommy Schneider (merveilleuse actrice) a craqué et elle est sortie épuisée après avoir joué son personnage, Reggiani a dû prendre un congé maladie pour dépression sévère, et Clouzot lui-même a fait un ... infractus !!! :affraid: Voilà un film maudit et des rôles destructeurs.... Jeremy , dans sa santé psychique tout d'abord, puis physiquement, a subi à coup sûr les effets nocifs du personnage "déshumanisé" de Holmes qui le forçait à refouler sa vraie nature. Il n'aurait tourner qu'un ou deux épisodes, tout ce serait bien passé. Mais vivre plus de 10 ans avec le même homme, c'est autre chose. Je crois qu'en général, les séries usent les comédiens. ;)
Revenir en haut Aller en bas
jbsh



Inscription : 07/10/2009
Nombre de messages : 2128

MessageSujet: Re: Le jeu d'acteur de Jeremy Brett   Ven 30 Oct - 14:45

"Chez l'humain, la timidité est un sentiment d'insécurité que certaines personnes expérimentent lorsqu'elles se trouvent au contact de leurs semblables, qu'elles parlent à d'autres personnes"
Depuis longtemps, je crois, le théâtre est un média proposé aux timides afin de vaincre leur difficultés: se mettre en avant en jouant l'autre, réglant dans un premier temps la prise de parole par le texte, ou par le fait de se mettre à la place de... hors de soi.
On dit souvent que les timides ont une sensibilité supérieure à la moyenne et pas assez d'égo, au sens où ils ont du mal à se mettre en avant, ils s'autocensurent.
Pour ce qui est de la "destruction" que produit certains rôles sur certains acteurs, je reste convaincu qu'elle touche ceux qui ont intrinsèquement une faille, une fragilité. Rommy Schneider que j'aime infiniment semblait se battre depuis longtemps contre de nombreux démons. J'ai vraiment aimé cette femme magnifique et si touchante. Je me souviens de l'annonce de sa mort et du choc que cela m'avait procuré...
Jamais Gabin, Ventura et d'autres que je n'ai pas en mémoire à l'instant, n'ont semblé souffrir de troubles après certains rôles. Et ce n'étaient pas des artistes de second rôle, je crois. Pas mal d'autres professions peuvent être destructrices sur le plan psychique. Dans un autre sujet de ce forum on parlait des profs...il y en a qui n'en sortent pas indemne.
Revenir en haut Aller en bas
Pauline Bonaparte



Inscription : 25/10/2009
Nombre de messages : 38
Age : 30

MessageSujet: Re: Le jeu d'acteur de Jeremy Brett   Ven 30 Oct - 17:21

jbsh a écrit:
"Chez l'humain, la timidité est un sentiment d'insécurité que certaines personnes expérimentent lorsqu'elles se trouvent au contact de leurs semblables, qu'elles parlent à d'autres personnes"
Depuis longtemps, je crois, le théâtre est un média proposé aux timides afin de vaincre leur difficultés: se mettre en avant en jouant l'autre, réglant dans un premier temps la prise de parole par le texte, ou par le fait de se mettre à la place de... hors de soi.

Il est vrai que c'est pour ça que je m'étais inscrite au théâtre, pour vaincre ma timidité, et ça a marché !
Revenir en haut Aller en bas
Yodaline



Inscription : 07/02/2009
Nombre de messages : 1175

MessageSujet: Re: Le jeu d'acteur de Jeremy Brett   Dim 1 Nov - 16:03

hello moi aussi j'ai fait partie d'une petite troupe amateurs. On a joué George et Margaret, Le Mysanthrope, Mais n'te promène donc pas toute nue (si, si) de Feydeau, pouffe Les Jours Heureux, etc...cool c'était super sympa, mais très prenant. J'ai dû arrêter. C'était juste pour le fun :smile:

Mais j'ai une question pour Robin. A-t-il le trac à chaque fois qu'il doit jouer ? Est-ce que Jeremy Brett dans ses interviews a évoqué ce sujet question ? Comment définirait-il le trac par rapport à la timidité ? A+
Revenir en haut Aller en bas
jbsh



Inscription : 07/10/2009
Nombre de messages : 2128

MessageSujet: Re: Le jeu d'acteur de Jeremy Brett   Lun 2 Nov - 0:42

Brel disait, et son entourage confirmait, qu'il vomissait avant chaque spectacle et perdait deux à trois kilos à chaque représentation. m^m après 15ans au régime d'un spectacle par jour et parfois deux. Mais je suppose qu'il n'en va pas de m^m pour tous.
Je connais des profs qui ont le trac en rentrant dans leur classe, et je suppose que dans des professions, comme chirurgien, certains actes lourds peuvent donner le trac. Timidité, peur, poids des responsabilités...au moins un comédien, un chanteur se base sur un texte longtemps travaillé.. mais la mémoire en cas de fort stress.. Robin peut sans doute en parler plus savamment
Revenir en haut Aller en bas
Robin des Bois



Inscription : 02/10/2009
Nombre de messages : 601
Age : 32

MessageSujet: Re: Le jeu d'acteur de Jeremy Brett   Lun 2 Nov - 13:25

Ah ! le Trac ! vaste sujet. Je l'ai beaucoup étudié. Pour les uns c'est une décharge d'adrénaline stimulante et excitante banana , pour les autres, c'est une angoisse qui vous tord les boyaux, vous noue la gorge, et vous prive de tous vos moyens confus car c'est une émotion assez particulière et très différente, en effet selon les individus.
En fait, je ne sais pas , Yodaline , si JB avait le trac ? Je ne sais pas s'il en a parlé ?? sorry et c'est vrai , jbsh, que le trac peut être ressenti dans bien des professions et même bien jeunes, puisque nous avons tous connu ça devant le tableau noir ou à la veille d'un examen...

Pour faire court : le trac se manifeste en siituation de performance et la timidité en situtation sociale. Le trac est un phénomène ponctuel tandis que la timidité est chronique.

Quand on est face aux autres, on s'interroge :va-t-on leur plaire ? ou va-t-on être rejeté ? C'est l'horreur, une véritable appréhension, une peur de pas être à la hauteur. :affraid: Quand j'entends les 3 coups, je ne m'appartiens plus, je me jette à l'eau et puis ça passe.... heureusement ! Mais j'avoue, ce petit pincement au coeur n'est finalement pas désagréable very happy ;)
Revenir en haut Aller en bas
Dyan Bretty
Admin


Inscription : 29/12/2008
Nombre de messages : 6022

MessageSujet: Re: Le jeu d'acteur de Jeremy Brett   Lun 2 Nov - 16:39

Je ne pense pas que JB était traqueur (ça se dit?) du moins je n'ai jamais rien lu de tel. Lui même n'a pas évoqué ce point dans ses interviews. Enfant il pouvait se sentir complexé à cause de son défaut d'élocution, des autres gosses qui se moquaient de lui, et il reconnaissait une tendance à s'isoler. Mais ce n'était pas dans son caractère, il n'a jamais montré des signes de timidité puisque à cet âge il était très cabotin, adorait se mettre en scène faire le spectacle devant tout le monde, et on lui reprochait déjà sa théâtralité... rire A la chorale d'Eton il tenait le solo donc chantait tout seul devant un public nombreux avec assurance et exaltation (je cite "des tendances histrioniques").
Son naturel le poussait plutôt à communiquer à s'extérioriser, il était expansif, énergique, entreprenant, très ouvert aux autres... enfin pour moi pas timide tout du tout. pouffe De plus sa pathologie avec ses phases "high" presque permanentes, accentuait tout ça.
Par contre, il connaissait le doute. Il a mis un certain temps à se considérer comme un acteur véritablement, et s'accepter en tant que tel (surement par rapport au contexte familial) Il a toujours douté de ses prestations (en particulier SH mais pas seulemtn) Jusqu'à la fin de sa vie il s'est considéré comme une erreur de casting pour SH, alors qu'il était mondialement honoré et reconnu comme étant le Sherlock Holmes définitif... Holmes

Robin des Bois a écrit:
Quand j'entends les 3 coups, je ne m'appartiens plus, je me jette à l'eau et puis ça passe.... heureusement ! Mais j'avoue, ce petit pincement au coeur n'est finalement pas désagréable very happy ;)
Je crois que tous les acteurs disent ça, la montée de l'adrénaline, les vertiges de la peur, le stress horrible qui tord les boyaux, mais qui finalement apportent une grande jouissance et hop une fois sur scène tout s'évanouit comme par enchantement, et on est prêt à remettre ça le lendemain... bravo





Mon site sur Jeremy Brett


Mon site sur Robson Green
Revenir en haut Aller en bas
http://www.jeremy-brett.fr http://dyanblue.tumblr.com/
Robin des Bois



Inscription : 02/10/2009
Nombre de messages : 601
Age : 32

MessageSujet: Re: Le jeu d'acteur de Jeremy Brett   Mer 4 Nov - 13:34

Je reviens sur le sujet. Merci à Dyan de m'apporter des précisions sur la façon d'être du jeune Jeremy. En effet, on peut conclure qu'il n'était pas timide, plutôt cabotin... et s'il n'a jamais parlé de TRAC, c'est qu'il n'a pas dû le connaître. Heureux homme ! :smile: En fait, il est né "acteur", ce goût de jouer devant les autres, d'obtenir leur adhésion, de plaire. Et ça , c'est la VOCATION , un autre grand mot au théâtre.

Brigitte Fossey, qui a débuté à 5 ans, le grand Mozart, n'ont jamais eu le trac. Galabru dit qu'il ne sait pas ce que c'est. Jouvet, Raimu, Gabin ne savaient pas non plus. C'est peut-être devenu à la mode que de l'avoir !!! wink En tout cas, je ne pense pas qu'après 30, 50 ou 100 représentations, on puisse encore le ressentir. Cela disparait à mesure.

Intéressant ,la notion de doute que tu inntroduis. Jeremy doutant de lui-meme et de son jeu. C'est vrai qu'il a hésité à accepter le rôle de Holmes. Il ne se voyait pas dedans. Sans doute a-t-il eu pour la première fois une appréhension, or le TRAC est une appréhension, UNE PEUR DE NE PAS ETRE A LA HAUTEUR.
. Je pense que ce doute, cette appréhension lui ont permis de se dépasser, d'aller chercher au fond de lui des trésors d'interprétation bien cachés. C'est une chance qu'il ait eu le courage d'accepter. Ok
Revenir en haut Aller en bas
Robin des Bois



Inscription : 02/10/2009
Nombre de messages : 601
Age : 32

MessageSujet: Re: Le jeu d'acteur de Jeremy Brett   Jeu 5 Nov - 12:44

On est tous marqué par ses maîtres : telle maitresse, tel prof, tel patron, etc... L'acteur lui aussi. Jeremy disait qu'il avait eu pour mentor le grand LAURENCE OLIVIER et cette formation théâtrale le suivra toujours : la façon de bouger sur scène, de porter la voix au loin pour que tout le monde entende bien, de forcer un peu le geste ou l'expression pour que tout le monde le voit. big smile

Un de ses acteurs préférés était KEVIN COSTNER; Il avait dit de lui "He is my new hero." He is brilliant as Robin Hood" Ah! Ah! ça me fait plaisir . Et oui, il admirait Robin des Bois, le Prince des Voleurs ! (mais pour la bonne cause ...) wink D'ailleurs voyez mon nouvel avatar (oeuvre de Dyan) . JB aimait l'action, les rôles à panache. En D'artagnan, il joue superbement. Ok j'adore.

A noter que Kevin Costner a réalisé le magnifique film de "Danse avec les Loups" (Dances With Wolves). Pour JB un des plus beaux films qu'il avait vu.
Revenir en haut Aller en bas
Yodaline



Inscription : 07/02/2009
Nombre de messages : 1175

MessageSujet: Re: Le jeu d'acteur de Jeremy Brett   Dim 8 Nov - 17:37

oui, Danse avec les Loups est un beau film. Je comprends JB.
Si tu as lu la traduction de l'interview de la productrice de Granada (June Wyndham-Davies), faite par Dyan, et très intéressante, tu as dû voir qu'elle prend la défense de JB contre les journalistes JB a dû souffrir de leurs écrits. Ce serait intéressant de savoir comment il réagissait. Les critiques jouent-ils un rôle aussi important ?
Revenir en haut Aller en bas
MdeWinter



Inscription : 12/05/2009
Nombre de messages : 653
Age : 23

MessageSujet: Re: Le jeu d'acteur de Jeremy Brett   Dim 8 Nov - 17:58

Citation :
JB a dû souffrir de leurs écrits. Ce serait intéressant de savoir
comment il réagissait. Les critiques jouent-ils un rôle aussi important
?
Je me souviens d'avoir traduit une interview (celle-ci, je crois http://www.jeremy-brett.fr/crbst_219.html) où Jeremy parlait d'une critique, Nancy Banks Smith, quelque chose comme ça, et allait jusqu'à dire "f*ck her"... hum ! C'est assez violent quand même, surtout quand on a l'habitude d'un JB très gentleman... mais la personne qui réalise l'interview prend elle aussi un malin plaisir à souligner les problèmes personnels de Jeremy, ce qui a dû contribuer à l'exaspérer... Il y a une interview télévisée insupportable, aussi, avec, euh... un Derek Jam(i ?)eson, je crois... qui est tout aussi consternant, et s'emploie à faire passer Jeremy pour un ivrogne , insiste sur la mort de Joan Wilson très, très lourdement... mais là, JB détourne comme il peut la conversation, et fait preuve d'un self-control impressionnant
Revenir en haut Aller en bas
jbsh



Inscription : 07/10/2009
Nombre de messages : 2128

MessageSujet: Re: Le jeu d'acteur de Jeremy Brett   Dim 8 Nov - 19:45

La critique est une des plus grandes difficultés des relations sociales. je me doute que c'est encore plus vrai chez des comédiens souvent très émotionnellement "sensibles", et qui par définition travaillent pour être vu par le plus grand nombre.
Cela ne vous choque pas cette façon d'appeler "chéri" tout le monde. Si c'est général, cela peut n'être qu un code, mais bon c'est curieux...Ou alors c'est plutôt mon cher, ma chère, mais nos traductrices émérites doivent pouvoir nous renseigner!
Revenir en haut Aller en bas
Dyan Bretty
Admin


Inscription : 29/12/2008
Nombre de messages : 6022

MessageSujet: Re: Le jeu d'acteur de Jeremy Brett   Lun 9 Nov - 7:55

jbsh a écrit:
Cela ne vous choque pas cette façon d'appeler "chéri" tout le monde. Si c'est général, cela peut n'être qu un code, mais bon c'est curieux...Ou alors c'est plutôt mon cher, ma chère
Mais non pas du tout! en tout cas ça ne me choque pas du tout pouffe Tu sais c'est vraiment ainsi que disent les acteurs, c'est l'usage dans le monde du spectacle et chez nous c'est pareil je pense, ils s'appellentent entre eux mon coco, ma poule, mon chéri aussi, tous ces petits surnoms tendres pour s'amuser rire
Robin pourra surement nous éclairer là dessus...
Il me semble que ça passerait moins bien pour "mon cher" "ma chère" trop "précieux" dans le langage parlé, plus affecté. En effet c'est sûr que JB employait et abusait de ces petits mots doux plus que tout autre, en ponctuant ses phrases tous les 2 ou 3 mots de: darling, dear, sweat heart, dear heart... je trouve ça très chou lol





Mon site sur Jeremy Brett


Mon site sur Robson Green
Revenir en haut Aller en bas
http://www.jeremy-brett.fr http://dyanblue.tumblr.com/
Dyan Bretty
Admin


Inscription : 29/12/2008
Nombre de messages : 6022

MessageSujet: Re: Le jeu d'acteur de Jeremy Brett   Lun 9 Nov - 9:43

Robin des Bois a écrit:
On est tous marqué par ses maîtres... L'acteur lui aussi. Jeremy disait qu'il avait eu pour mentor le grand LAURENCE OLIVIER et cette formation théâtrale le suivra toujours...
Un de ses acteurs préférés était KEVIN COSTNER; Il avait dit de lui "He is my new hero."
JB aimait effectivement Kevin Coster, Al Pacino et Rober De Niro, pas mal comme sélection !
Mais il faut se replacer dans le contexte et c'était pendant sa tournée en Amérique, d'où j'imagine son choix 100% made in USA, et à l'époque Costner était véritablement une star. Maintenant après les flops qu'il a connu, c'est plus trop le cas et son choix parait surprenant, il n'a malheureusement pas eu la brillante carrière espérée.
JB préférait les héros, ceux qui défendent les valeurs essentielles, comme dans Danse avec les Loups. Et aimait jouer les rôles de héros, je trouve ça dommage car il avait un potentiel énorme pour interpréter des personnages inquiétants, je l'aurais bien vu dans un rôle machiavélique avec son regard magnétique et impressionnant, genre psychopathe (on en a une petite idée dand Seagull Island ou Mr Nightingale, un vrai petit bijou). ;sadique:
Et puis son grand modèle était Sir Olivier. Il a eu la chance de bénéficier de sa formation, comme tous ceux qui ont été au National. Tous ces grands acteurs ont vraiment été privilégiés, une sorte d'âge d'or avec une formation unique par un grand maitre. Ils ont d'ailleurs tous réussi (Ronald Pickup, Anthony Hopkins, Charles Kay, Robert Stephens, Derek Jacobi, Maggie Smith...) bravo
Son mentor lui a tout appris et on sait qu'il disait qu'un acteur devait posséder la voix de tout un orchestre et le corps d'un Dieu. Jeremy avait les 2 et Olivier l'a bien vu, il était même un peu jaloux de son disciple... rire
Et même que côté physique JB était mieux doté qu'Olivier qui était petit (1m78) JB avait une belle taille pour lui une réelle beauté (qui a vraiment marquée le souvenir des gens) et une prstance naturelle. Avec tout ça! smile





Mon site sur Jeremy Brett


Mon site sur Robson Green
Revenir en haut Aller en bas
http://www.jeremy-brett.fr http://dyanblue.tumblr.com/
Dyan Bretty
Admin


Inscription : 29/12/2008
Nombre de messages : 6022

MessageSujet: Re: Le jeu d'acteur de Jeremy Brett   Lun 9 Nov - 11:52

Encore une dernière petite remarque... désolé! mais pour revenir sur le message d'Olivier... la voix d'un orchestre le corps d'un athlète.
Conseil bien retenu par JB ! il utilisait sa voix comme un instrument et la maitrisait magnifiquement, il en jouait et modulait avec, au théâtre il était fabuleux d'après ceux qui ont eu la chance de le voir.
Et coté physique, pour JB il était essentiel de développer un langage du corps dans son interprétation de SH. Il a utilisé tous les petits détails donnés dans les histoires.
Il a dit: "Si vous êtes assez téméraires pour essayer de lui donner vie par les arts visuels, je préfère l'écouter que le regarder. Voir est limitatif. Vous devez développer un langage corporel."
Il a privilégié l'aspect visuel en travaillant sa gestuelle, ses postures parfois extravagantes, les mimiques, les gestes larges et emphatiques, les mouvements du corps... Par ex quand il se tortille sur son siège, les brusques volte face, la pyramide avec les doigts, les gestes avec la pipe... plein de petits trucs comme ça. SH a des gestes de mains plutôt excentriques. C'est dans Doyle. On sait que SH est comme un acteur en représentation, il aime se déguiser, produire des effets dramatiques, impressionner les autres. Il recherche l'admiration et les applaudissements.
Tous ces aspects ont été rendus par JB. Il incarna magnifiquement Holmes parce qu'il avait en lui cette véritable théâtralité qui faisait partie de son être. Il l'a maitrisé parfaitement et l'a contrôlée pour obtenir sa performance unique. love
Ouf bon voilà ça suffira pour aujourd'hui... Hello!





Mon site sur Jeremy Brett


Mon site sur Robson Green
Revenir en haut Aller en bas
http://www.jeremy-brett.fr http://dyanblue.tumblr.com/
Robin des Bois



Inscription : 02/10/2009
Nombre de messages : 601
Age : 32

MessageSujet: Re: Le jeu d'acteur de Jeremy Brett   Lun 9 Nov - 13:29

Il ne me reste plus qu'à vous applaudir gentes damoiselles Je suis admiratif de votre sens de l'analyse et de vos connaissances. Pour en revenir à la critique, c'est vrai qu'elle peut faire des dégâts. Certains comédiens peuvent en tomber malades. Du coup ils préfèrent ne plus rien lire !! Je trouve qu'il faut savoir faire face et "piquer" ce qui peut être positif dans une critique. Je me souviens en effet de l'antipathie que JB avait eu envers une journaliste, mais, je crois que celle-ci s'était défendue d'avoir voulu être dure vis-a-vis de JB. Pour elle il y avait malentendu.
Revenir en haut Aller en bas
Robin des Bois



Inscription : 02/10/2009
Nombre de messages : 601
Age : 32

MessageSujet: Re: Le jeu d'acteur de Jeremy Brett   Lun 9 Nov - 14:52

Je reviens sur le fofo. Car je retrouve un texte sur la définition du critique assez bien vu : " LE CRITIQUE est en quelque sorte un spectateur limite. SPECTATEUR, car avant toute chose, il participe comme tout autre spectatuer au spectacle. LIMITE, parce que, de par son expérience, son intérêt et surtout de par sa fonction, il n'est pas un SPECTATEUR COMME LES AUTRES. Il est le spectateur, acteur potentiel d'un discours sur la pièce qu'il est en train de regarder. En cela, il communique virtuellement avec les comédiens pour les informer de ses émotions et de ses pensées. Il oblige, et cela est sans doute le plus important, A REMETTRE EN QUESTION LA QUALITE DU TRAVAIL DES ACTEURS ET DES METTEURS EN SCENE. Il suscite toujours des joies, des doutes ou des colères auprès des professionnels. TANT MIEUX, car de cette façon, ces derniers sont en quelque sorte obligés de sortir de leur petit cercle de convaincus... cela peut permemttre une ouverture vers de nouvelles créations... IL Y A INTERACTION."

On voit là le rôle positif du critique . Mais la critique se heurte souvent à l'égocentrisme et au narcissisme de l'acteur. Cruel duel D'autant que parfois LE CRITIQUE peut ne pas sentir l'ACTEUR et ne plus être objectif Panique !
Revenir en haut Aller en bas
MdeWinter



Inscription : 12/05/2009
Nombre de messages : 653
Age : 23

MessageSujet: Re: Le jeu d'acteur de Jeremy Brett   Lun 9 Nov - 15:07

Dyan, ton topo était super intéressant ! Quant à l'histoire de Nancy Banks Smith, je fais un petit rappel de ce qui s'est passé (je ne crois pas que ce soit un hors-sujet cette fois ) : vous vous souvenez de la scène où Holmes enlève son maquillage et son déguisement de palefrenier, dans Un Scandale en Bohême... c'est une scène qui avait posé beaucoup de problèmes à Jeremy, parce que pour une fois, il n'avait pas son maquillage "de Holmes", très pâle et avec le fameux gel dans les cheveux plaqués en arrière, et du coup, il a aperçu pendant la répétition son propre reflet, celui de Jeremy Brett, dans la glace, ce qui l'avait perturbé au point de lui faire oublier son texte... alors qu'il était très professionnel et que ce genre de choses ne lui arrivait jamais. Or, la critique en question a écrit que dans cette fameuse scène, on voyait apparaître le visage de Noël Coward lorsque JB se démaquillait, et lui l'a très très très mal pris alors que par ailleurs, Nancy Banks Smith avait fait l'éloge de l'épisode et ne disait pas cela avec une mauvaise intention... Et dans l'interview où JB l'insulte carrément, il dit que c'est une des raisons pour lesquelles il a changé de coupe de cheveux au cours de la saison 2, et revient plusieurs fois sur cet épisode malheureux, plusieurs années après... réaction sans doute trop exagérée , mais on comprend que ça l'ait marqué.
Revenir en haut Aller en bas
Dyan Bretty
Admin


Inscription : 29/12/2008
Nombre de messages : 6022

MessageSujet: Re: Le jeu d'acteur de Jeremy Brett   Lun 9 Nov - 19:27

Franchement ill ne faut pas chercher à comprendre la réaction de JB... en tout cas j'ai jamais compris. JB était un admirateur de Noel Coward, il a interprété sa pièce Design for living, et même joué Coward en personne sur scène (dans "Noel") pas très logique tout ça. Coward était un auteur aux multiples talents, scénariste, acteur, compositeur, réalisateur, producteur, à mon sens c'était donc plutôt flatteur!
Je pense que JB était là aussi en phase de "high" et inventait n'importe quoi pour justifier sa nouvelle coupe de cheveux hum très réussie... razz
EH a donné les vraies raisons qui n'ont rien à voir avec cette pauvre Nancy.
Je pense que JB était hyper sensible à la critique et très vulnérable, ça se sent nettement, il est toujours dans l'emotion à fleur de peau et je suis sûre qu'il supporrtait très mal les avis négatifs, elles devaient le blesser profondément, car attaquer son jeu c'était l'attaquer lui-même, lui retirer sa crédibilité le sens de son existence donc finalement le réduire à néant pale
C'est sûr: l'objectivité doit être la qualité première de la critique mais est-ce posible?? J'en doute, pour moi c'est quasi impossible (comme les journalistes) il y a des susceptibilités, des affinites ou des antipathies, des gouts subjectifs... Dans le temps il y avait un critique qui faisait la pluie et le beau temps, il était écouté comme le Messie et son opinion pouvait faire ou défaire la carrière d'un acteur en 1 sec. Là attention danger!





Mon site sur Jeremy Brett


Mon site sur Robson Green
Revenir en haut Aller en bas
http://www.jeremy-brett.fr http://dyanblue.tumblr.com/
jbsh



Inscription : 07/10/2009
Nombre de messages : 2128

MessageSujet: Re: Le jeu d'acteur de Jeremy Brett   Lun 9 Nov - 21:05

Je n'arrive pas à ne pas me souvenir de ma première impression, quand j'ai vu cette "coupe": moments d'égarement pathologiques dont elle devenait la partie visible.
Je pense que si JB y êtait aussi sensible, c'est que pour lui aussi cela devait, peut-être, paraître de cet ordre, mais ce n'est qu'un ressenti personnel...Quelque soit les explications qu'il ait pu donner par la suite...
Des réactions virulentes en période d'excitation, sans doute. mais j'y voit de la colère?? Pour quelle raison?? Pour moi on touchait à quelque chose d'infiniment plus sensible, plus intime et très personnel. Mais encore une fois c'est ce que je ressens.
Revenir en haut Aller en bas
Yodaline



Inscription : 07/02/2009
Nombre de messages : 1175

MessageSujet: Re: Le jeu d'acteur de Jeremy Brett   Mar 10 Nov - 9:44

Effectivement, un critique peut faire et défaire la carrière d'un acteur et le succès d'une pièce. Je me souviens de ma mère qui choisissait ses sorties au théâtre en fonction de la critique d'un certain Jean Jacques Gautier. Il faisait carrément la loi dans le métier !!!

En ce qui concerne JB et sa réaction extrême vis-à-vis de la remarque de Nancy B -S, je pense qu'il a d'abord éprouvé un choc en découvrant dans le miroir, pendant le tournage, son vrai visage. Etant si profondément inhibé dans le personnage de HOLMES, découvrir soudain sa propre image derrière le masque a dû le traumatiser. Etre alors comparé au visage de Noël Coward, l'a totalement achevé !!!

Certes, comme le dit parfaitement Dyan, il avait de l'admiration pour cet acteur. Mais, il ne voulait pas être son sosie. Ce n'était pas acceptable pour lui, surtout à ce moment là . Il s'était vu derrière le masque de Holmes, son propre visage était apparu. C'était le SIEN. Selon moi, il ne pouvait pas admettre qu'on puisse y voir un autre que le SIEN. Pour lui c'était un outrage à sa personne, la nier, ne pas la prendre dans son intégralité et sa réalité. Sensibilité exacerbée, susceptibilité exagérée, sans doute. Mais réaction d'un artiste passionné, habité par son rôle... A+
Revenir en haut Aller en bas
MdeWinter



Inscription : 12/05/2009
Nombre de messages : 653
Age : 23

MessageSujet: Re: Le jeu d'acteur de Jeremy Brett   Mar 10 Nov - 12:34

Je pense que maître Yoda a parfaitement raison, pour l'histoire de N-B-S. Et puis, la susceptibilité excessive et les réactions des bipolaires quand ils se sentent attaqués —même à tort—, c'est quelque chose... et ça peut aller aussi très loin dans la mauvaise foi. En plus, tu as raison Dyan, il y avait aussi cette histoire de coupe de cheveux très... personnelle qui n'arrangeait rien. Ça ma fait un drôle d'effet quand je l'ai vue pour la première fois... je n'avais pas lu la fiche du site sur DEVI, et je ne m'y attendais absolument pas ça m'a rappelé un incident personnel très similaire et tout aussi désastreux du point de vue esthétique hum hum... Et j'ai pensé immédiatement à toutes les fois où Jeremy a dû "expliquer" ce changement aux gens qui le voyaient comme ça pour la première fois, les réactions de ces gens, les commentaires qui ont dû se faire dans son dos, mais qu'en même temps il devait deviner... pour moi, c'est ça le pire Nancy Banks-Smith lui a servi de bouc-émissaire, et ça lui permettait en plus de se placer en situation de victime et de se "décharger" de la responsabilité... pauvre Jeremy, ce genre de situations est vraiment pénible


Dernière édition par MdeWinter le Mar 10 Nov - 14:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Robin des Bois



Inscription : 02/10/2009
Nombre de messages : 601
Age : 32

MessageSujet: Re: Le jeu d'acteur de Jeremy Brett   Mar 10 Nov - 14:32

...". réaction d'un artiste passionné et habité par son rôle"... oui, mais réaction sans doute épidermique d'orgueil, tout simplement. Disons le tout net. Et nous avons tous nos faiblesses. On dit que les acteurs sont narcissiques et égocentriques (j'en passe et des meilleures ) Mais on est tous un peu comme ça, non ?

J'aime à citer cette belle phrase de Michel Serrault : Jouer la comédie est un échange, une manière de partager la connaissance, les émotions, le rire... ON FAIT CE METIER POUR LES AUTRES. " Superbe ! JB aurait aimé cette définition, car il aimait les autres et se donnait sans compter avec générosité. Mais bon il pouvait avoir une réaction orgueilleuse. c'est pardonnable et humain.
Revenir en haut Aller en bas
jbsh



Inscription : 07/10/2009
Nombre de messages : 2128

MessageSujet: Re: Le jeu d'acteur de Jeremy Brett   Mar 10 Nov - 17:23

C'est tout de m^m une réaction particulièrement violente et m^m vulgaire dans la bouche d'un homme généralement bien élevé. Il en était pas à sa première critique..mais celle là, qu'il aurait mal interprété qui plus est, a touché un point sensible à ce moment là, non?
Revenir en haut Aller en bas
Tidou



Inscription : 29/12/2008
Nombre de messages : 1581

MessageSujet: Re: Le jeu d'acteur de Jeremy Brett   Mar 10 Nov - 17:59

Ouais, mais le pôvre était à bout de nerf, et cette journaliste qui le provoque avec ses blèmes persos... !. ...et lui rappelle de sales souvenirs... ! quand on pète les plombs, le vocabulaire peut être rude ! on évacue le trop plein... Ca t'est jamais arrivé dans ta vie ? moi si, souvent m^m. C'est salutaire. J'crois pas qui faut en faire un drame ! Tous avec toi JB , t'es un peu rancunier mais bon, on t'aime toujors
Revenir en haut Aller en bas
jbsh



Inscription : 07/10/2009
Nombre de messages : 2128

MessageSujet: Re: Le jeu d'acteur de Jeremy Brett   Mar 10 Nov - 18:05

Non non pas de drame..mais c 'est vrai que c'est révélateur.
Revenir en haut Aller en bas
Tidou



Inscription : 29/12/2008
Nombre de messages : 1581

MessageSujet: Re: Le jeu d'acteur de Jeremy Brett   Mar 10 Nov - 18:33

Ouais, c'est révélateur de la sensibilité de JB . C'est parce que le jjeu d'acteur de JB est plus sensible que celui des autres, qu'on l'apprécie. Mais cela le rend peut-ête plus vulnérable à la critique.

L'autre soir, à la radio, j'ai entedu une interview d'André Dussolier (chouette acteur lui aussi) il disait quequechose comme ça, que l'acteur est compmlexe , (ça on le sait ...) qu'il mène une bataille permanente avec lui-m^me. Que la compétition n'est pas avec les autres, mais avec lui m^me. il a dit "on veut toujours être au mieux".
JB voulait toujoujrs être au mieux. ceci explique cela...
Revenir en haut Aller en bas
MdeWinter



Inscription : 12/05/2009
Nombre de messages : 653
Age : 23

MessageSujet: Re: Le jeu d'acteur de Jeremy Brett   Mar 10 Nov - 19:17

Je suis assez d'accord, jbsh, moi aussi ça m'a plutôt surprise quand je suis tombée sur le passage où Jeremy envoie la malheureuse NBS se faire... fiche. Mais Tidou a raison, l'interviewer était en train de l'agacer depuis le début de l'entretien aussi, à se mêler de ce qui ne le ou la, je sais plus, regardait pas... alors le pauvre Jeremy a quand même des excuses , même si ce n'est ni correct, ni justifié. Et Dyan disait plus haut que JB était sans doute en phase high à l'époque, c'est vrai je pense, et ça n'arrange rien... dans le livre de Linda Pritchard, elle raconte à un moment que JB s'en était pris de manière assez... grandiose , à un des médecins de je ne sais plus quelle clinique qui ne voulait légitimement pas le laisser partir, en allant jusqu'à le traiter de fils de p... c'est précisément dans ces cas-là qu'il faut mettre son amour-propre de côté, n'est-ce pas ? Et distinguer la personne qui est en train de t'insulter de la personne que tu connais, et qui est habituellement charmante...
Revenir en haut Aller en bas
jbsh



Inscription : 07/10/2009
Nombre de messages : 2128

MessageSujet: Re: Le jeu d'acteur de Jeremy Brett   Mer 11 Nov - 19:00

Je viens de m'offrir My Fair Lady où, chacun sait, JB tient un rôle. Il est effectivement charmant, très juvénile, si je peux me permettre, mais tout de m^m je retrouve quelques expressions sur son visage que je lui connaissais. c'est un plaisir également de le retrouver dans les bonus, visiblement calme, voir un peu fatigué.
je me suis offert Macbeth. Oouaouh!! ça dépote; Je connais mal le théâtre de Shakespeare mais je connaissais un peu l'histoire. au premier "visionnage" ça décoiffe. je peux rien dire de ce que je ressens pour l'instant si ce n'est que ce n'était pas désagréable malgré le fait que je ne comprends évidemment rien au texte, faut que je le re-regarde, que je me l'approprie et que je me procure le texte(en français). Sur le net il y a des critiques très dures et des louanges dithyrambiques ; j'en conclus que l'interprétation était pour le moins osée...De toutes façons intéressant. Jbrett paraît investi Il y a des choses que je maîtrise, comprends mieux
Revenir en haut Aller en bas
MdeWinter



Inscription : 12/05/2009
Nombre de messages : 653
Age : 23

MessageSujet: Re: Le jeu d'acteur de Jeremy Brett   Mer 11 Nov - 19:08

Tu me diras ce que tu en penses après réflexion, de Macbeth, tu veux bien ? J'ai tellement peur d'être déçue que j'ai préféré jusque-là ne pas investir dans le DVD, ce qui de plus n'est pas très pratique pour moi, et me contenter des quelques clips que j'ai trouvé par-ci par-là sur le net (lesquels m'ont fait piquer de sacrés fous rires d'ailleurs, mais ce n'est peut-être qu'une mauvaise impression )... Ils en font tous des tonnes, j'ai trouvé, Jeremy particulièrement, et la mise en scène m'a laissée dubitative pour ce que j'ai pu en juger, mais d'un autre côté, je n'ai dû voir que dix minutes maximum de la pièce, ça ne suffit pas pour porter un jugement
Revenir en haut Aller en bas
jbsh



Inscription : 07/10/2009
Nombre de messages : 2128

MessageSujet: Re: Le jeu d'acteur de Jeremy Brett   Mer 11 Nov - 19:26

le problème pour avoir un jugement un avis c'est le référent! je n'en ai pas. Pour moi c'est une première. il s'agirait d'un Molière, d'un Marivaux ou autre j'ai un peu de recul mais là!!?? Je ne peux que donner des impressions mais pas d avis. mais quand tu voudras le voir..
Revenir en haut Aller en bas
jbsh



Inscription : 07/10/2009
Nombre de messages : 2128

MessageSujet: Re: Le jeu d'acteur de Jeremy Brett   Mer 11 Nov - 19:38

C'est là:
http://video.google.fr/videosearch?hl=fr&q=macbeth&sourceid=navclient-ff&rlz=1B3GGGL_fr___FR344&um=1&ie=UTF-8&sa=N&tab=wv#
Revenir en haut Aller en bas
MdeWinter



Inscription : 12/05/2009
Nombre de messages : 653
Age : 23

MessageSujet: Re: Le jeu d'acteur de Jeremy Brett   Mer 11 Nov - 20:49

Ça alors ! On peut le voir légalement en streaming, je n'aurais jamais cru ! Et moi qui croyais avoir cherché partout ! Merci mille fois Comme ça je vais pouvoir me faire ma propre opinion (et gratuitement en prime )...
Revenir en haut Aller en bas
Dyan Bretty
Admin


Inscription : 29/12/2008
Nombre de messages : 6022

MessageSujet: Re: Le jeu d'acteur de Jeremy Brett   Jeu 12 Nov - 7:18

Pour ma part j'aime moyennement la version de JB, plutôt anachronique, avec un parti pris de modernisme qui dépote! Le texte est bien mis en valeur dans une mise en scène très dépouillée avec des effets de lumière bizarres et quelques accords dissonnants... C'est très spécial mais je pense qu'on n'a pas la culture nécessaire et de Shakespeare en particulier pour apprécier. Je ne peux pas non plus vraiment comparer, mais j'ai vu par exemple des pièces de Shakespeare adaptées par Kenneth Branagh particulièrement réussies, plus dans l'esprit de l'auteur et de son époque.





Mon site sur Jeremy Brett


Mon site sur Robson Green
Revenir en haut Aller en bas
http://www.jeremy-brett.fr http://dyanblue.tumblr.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le jeu d'acteur de Jeremy Brett   Aujourd'hui à 12:50

Revenir en haut Aller en bas
 
Le jeu d'acteur de Jeremy Brett
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Film : Le Chien des Baskerville (1988, avec Jeremy Brett)
» Jeremy Brett
» Film : Le Maître chanteur d'Appledore (1992, Jeremy Brett)
» La Boîte en carton (The Cardboard Box)
» La Ligue des rouquins (The Red-Headed League)

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
FORUM JEREMY BRETT :: JEREMY BRETT-
Répondre au sujetSauter vers: