Planète Jeremy BrettAccueilS'enregistrerConnexion

Répondre au sujetPartagez | 
 

 Sherlock Holmes en pastiches, romans, essais...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
AuteurMessage
belette2911



Inscription : 10/06/2010
Nombre de messages : 1232
Age : 41

MessageSujet: Re: Sherlock Holmes en pastiches, romans, essais...   Dim 7 Oct - 11:51

Merci, Tidou et oui, en effet, je connais quelques sagittaire qui, tout comme moi, parle assez facilement de choses légères tout en gardant un air respectable rire Mon alter égo a 92 ans et il est responsable de bien de mes sourires.

Si c'est pour lire de l'érotique avec des mots porno, je demanderai le magazine sur la plus haute étagère du vendeur de journaux, genre "tout nu magazine". Le livre avait un langage trop cru et ça en devenait lourd de chez lourd.

"Énigme dans le temps perdu" ne valait que pour le fait qu'on parlait de Holmes et ma curiosité de lecteur. Pour sa défense, le Holmes qu'il y décrivait n'était pas trop éloigné de l'original, du moins, il était correct. Sinon, le reste, si je suis arrivée à deviner comment le voleur avait fait, c'est te dire le niveau bas de l'intrigue !

Alors, pour notre nouveau membre thierry64 : faire du Doyle, c'est presque impossible. On peut l'imiter mais pas l'égaler, n'étant pas dans sa tête, surtout qu'il n'aimait pas Holmes et que l'écriture variera sûrement si on aime ou pas son personnage principal.

Les pastiches holmésiens, c'est comme la pub pour une boisson gazeuse moins connue (mais je j'adore) : "ça ressemble à du Conan Doyle, mais ce n'est pas du Conan Doyle !"
Bien que certains soient arrivés à nous faire du "presque comme le vrai" où l'atmosphère et les personnages étaient ressemblants aux originaux.

Le burlesque, quand il est bien fait, c'est jouissif ! ("élémentaire, mon cher Lock Holmes" comme exemple, même si film). Par contre, quand c'est mal fait... ouch (style "Sherlock Holmes dans tous ses états" pour certaines histoires).
Revenir en haut Aller en bas
http://the-cannibal-lecteur.jimdo.com/
thierry64



Inscription : 05/10/2012
Nombre de messages : 36

MessageSujet: Re: Sherlock Holmes en pastiches, romans, essais...   Dim 7 Oct - 12:03

je n'ai jamais réussi à finir ce "SH dans tous ses états, généralement je craque à l'histoire des fourmis"... Détective

tu as le même avis que moi concernant les pastiches, j'ai commencé par là, par en lire , par les chercher tous, bien sûr, en bon fan de SH... et puis je me suis lassé... j'ai trouvé le meilleur, des auteurs connus ou pas du tout, le moins bon, le pire (pas de nom...)

donc je fais clairement autre chose...

maintenant, comme je le dis, le risque est assumé par l'auteur.
J'ai correspondu un certain temps avec un auteur de romans policiers qui s'appelle Frédéric Lenormand, et qui a repris pendant qq années "Le Juge Ti"... et on a longuement parlé de la difficulté d'une reprise...

si on copie, on n'évolue pas... et le personnage et l'ensemble "tournent en rond" avec l'impression de redite...
si tu fais évoluer le personnage, tu cours le risque que les lecteurs t'agressent parce qu'ils ne reconnaissement pas leur héros et te crient "mais l'auteur n'aurait jamais fait ça, lui". Bref, apporter du sang neuf semble impossible.

Alors, reste l'idée d'utiliser l'univers, mais de le faire évoluer par "un autre bout de la lorgnette". Par un autre personnage, une autre ambiance... etc.

C'est clair, tout le monde ne suivra pas...
Mais d'autres vont aussi prendre beaucoup de plaisir à voir leur thème revisité... Holmes
Revenir en haut Aller en bas
belette2911



Inscription : 10/06/2010
Nombre de messages : 1232
Age : 41

MessageSujet: Re: Sherlock Holmes en pastiches, romans, essais...   Dim 7 Oct - 13:28

pas toujours facile... adapter sans copier ou dénaturer.

Les pastiches, je les cherche toujours, par plaisir, c'est ma petite marotte. J'ai lu de tout mais je ne regrette rien.
Revenir en haut Aller en bas
http://the-cannibal-lecteur.jimdo.com/
Dyan Bretty
Admin


Inscription : 29/12/2008
Nombre de messages : 6020

MessageSujet: Re: Sherlock Holmes en pastiches, romans, essais...   Dim 7 Oct - 17:02

Ravie de t'accueillir parmi nous Thierry64 dans notre modeste forum. Je t'avoue que je n'ai pas lu non plus ton premier livre mais il faut dire qu'il sort pléthore de pastiches tandis que le temps semble plutôt se cpntracter...
Bref tu es un vrai passionné holmésien (et brettien!) et un sacré érudit j'ai lu dans ta présentation que c'est une passion de jeunesse qui te tient toujours à cœur pour t'essayer toi-même à l'écriture de pastiches.
Mais tu as parfaitement raison, faire "à la manière de" n'est pas la meilleure façon de procéder. Perso je préfère les pastiches qui évoquent Sherlock Holmes mais ans leur style propre, c'est plus vrai et tellement mieux de pénétrer dans le monde d'un auteur que de vouloir en copier un déjà illustre.
J'ai été voir ton site http://niogret.fr/ et j'invite tout le monde à en faire autant





Mon site sur Jeremy Brett


Mon site sur Robson Green
Revenir en haut Aller en bas
http://www.jeremy-brett.fr http://dyanblue.tumblr.com/
thierry64



Inscription : 05/10/2012
Nombre de messages : 36

MessageSujet: Re: Sherlock Holmes en pastiches, romans, essais...   Dim 7 Oct - 20:59

merci c'est très gentil Ok

je précise que nous sommes (j'inclus mes amis) des gens qui vivent de leur métier et consacrent leur temps libre à leur passion.

ça veut dire que ce n'est pas la motivation commerciale qui nous anime, c'est très important de le préciser (enfin, pour moi)
je fais des livres comme d'autres font du foot le dimanche, en pur amateur (amateur = celui qui aime)
ça n'empêche pas de se fixer des objectifs en ce qui concerne un minimum de qualité, à notre mesure.

je viens de relire ce qui précède et c'est qulqu'un qui s'appelle Jean Claude qui a lu SH et le secret des hommes barbus, il a mis very happy
pour l'auteur, ça veut dire que c'est réussi. love
Revenir en haut Aller en bas
Yodaline



Inscription : 07/02/2009
Nombre de messages : 1173

MessageSujet: Re: Sherlock Holmes en pastiches, romans, essais...   Lun 8 Oct - 18:40

Hello! Bienvenue à toi, Thierry64. Sur le conseil de notre Admine, Je suis allée sur ton site et l’ai trouvé très bien construit, très clair, super sympa. Tu as l’air d’un garçon bon vivant, aimant, comme tu le dis toi-même, la bonne chère et les cigares. De plus, le costume de Holmes te va parfaitement. Holmes

Je suis entièrement d’accord avec le fait qu’un auteur de pastiche ou de parodie se doit de renouveler et non pas de copier son inspirateur, d’apporter une vision nouvelle sur les personnages et pourquoi pas des révélations secrètes... Yes

Mais, tu y vas quand même un peu fort quand tu rends aveugle la pauvre chère Mme Hudson !! Que tu la fais s’écrouler dans l’escalier et que personne ne s’en inquiète, surtout pas Holmes !!! Hou , là c’est trop pour moi… Tex

En revanche, j'aime bien l'humour de l’épisode de la « cheville » : Watson devenant la « cheville ouvrière » qui actionne le cerveau de Holmes et qui fait dire à ce dernier : « Watson, vous pouvez être fier de votre rôle » . « Alors, minauda Watson, alors dans ces conditions, je veux bien (sous-entendu être la cheville…) ». Watson « minaudant» , ça, j’aimerais bien le voir ! wink A+
Revenir en haut Aller en bas
belette2911



Inscription : 10/06/2010
Nombre de messages : 1232
Age : 41

MessageSujet: Re: Sherlock Holmes en pastiches, romans, essais...   Lun 8 Oct - 18:55

rire Watson qui minaude, je veux le voir aussi !

Revenir en haut Aller en bas
http://the-cannibal-lecteur.jimdo.com/
thierry64



Inscription : 05/10/2012
Nombre de messages : 36

MessageSujet: Re: Sherlock Holmes en pastiches, romans, essais...   Lun 8 Oct - 19:10

je confesse que j'y suis allé parfois fort avec Mme Hudson, et Mycroft prend aussi... combat car s'il ne se déplace jamais... c'est que oops

Revenir en haut Aller en bas
jbsh



Inscription : 07/10/2009
Nombre de messages : 2128

MessageSujet: Re: Sherlock Holmes en pastiches, romans, essais...   Mer 10 Oct - 11:36

Suis navrée de dire que je ne lis presque jamais de pastiches sorry J'aime beaucoup trop les originaux pour laisser qui que ce soit y toucher...ça me gonfle. Mais comme seuls les imbéciles ne changent jamais d'avis, les dernières visions cinématographiques et littéraires de Holmes auxquelles j'ai eu accès, un peu entrainée par l'engouement général faut bien le dire razz , ne m'ont pas déplu, je dirais qu'aujourd'hui les pastiches ne sont pas pour moi sauf si...
En fait outre que "l'aventure" doit tenir un peu la route, ce qui m'accroche au fond c'est la manière de traiter ces deux personnages qui me fera refermer le bouquin ou pas. Leur amitié est à mon sens pour 50% de l’intérêt des livres, les autres 50% étant réservés aux déductions de Holmes et à leur implacable logique (m^m si Doyle me fait souvent dresser les cheveux...mais bon on est fin XIXè...)
Revenir en haut Aller en bas
belette2911



Inscription : 10/06/2010
Nombre de messages : 1232
Age : 41

MessageSujet: Re: Sherlock Holmes en pastiches, romans, essais...   Mer 10 Oct - 20:15

Vu que j'adore Holmes, je suis venue naturellement aux pastiches tout en faisant la distinction entre le Holmes des pastiches et l'original. C'est juste une manière de poursuivre leurs aventures. Mais je suis d'accord avec le fait que si pas amitié, ça vaut pas tripette, sans oublier les déductions.
Revenir en haut Aller en bas
http://the-cannibal-lecteur.jimdo.com/
belette2911



Inscription : 10/06/2010
Nombre de messages : 1232
Age : 41

MessageSujet: Re: Sherlock Holmes en pastiches, romans, essais...   Jeu 11 Oct - 21:06



Titre : L'étrange cas du docteur Watson et de Sherlock Holmes


Auteur : Conan Loyde

Édition : format Kindle, édition électronique

Résumé :

« P.S. : si un autre lecteur tombe sur ce manuscrit, cela signifiera que nous avons échoué. Que j'ai échoué. J'espère de tout cœur qu'on ne me tiendra pas rigueur d'avoir été, selon toute vraisemblance, à l'origine de la disparition de mon meilleur ami et compagnon d'aventures, le plus grand détective de tous les temps, Sherlock Holmes. »

Prenez deux héros victoriens, une enquête apparemment sans queue ni tête, un étrange professeur, quelques substances illicites, une pincée de K. Dick et deux gouttes d'Asimov et vous aurez la recette d'une nouvelle évidemment fantastique.

A lire sans modération.


Critique :

Ce court pastiche holmésien en version électronique, je ne pensais pas pouvoir le lire puisque je ne possède pas de liseus et que ce n'est pas mon intention d'en posséder une pour le moment (je précise au cas où certains de mes proches voudraient m'en offrir une à mon anniversaire : c'est NON).

C'est alors que l'auteur m'a expliqué que si je possédais un compte Amazon, je pouvais installer la fonction Kindle sur mon PC, ce que je fis, profitant au passage pour charger quelques livres gratuits, na !

On peut donc dire que ce fut une grande première pour moi que de lire un livre au format électronique. La perte de ma virginité numérique n'est certes, pas totale, puisque lu sur un écran rétroéclairé de PC qui fait mal aux yeux à la fin, mais bon, c'est un début...

"Arrêtes ton char, Ben-Hur et parles-nous un peu de cette petite nouvelle au lieu de nous entretenir sur cette malheureuse virginité littéraire que tu as à moitié perdue".

Bien, chers lecteurs et chères lectrices... Tout d'abord je vous avoue que je fus plus qu'intriguée et que cette intrigue a tenu bon durant ma lecture de ces quelques trente pages.

Sérieusement, sans déflorer l'aventure, je me demandais où l'auteur allait m'emmener avec son enquête hors norme et déroutante. Pourtant, j'aurais dû le déduire, un indice gros comme une maison se trouvant dans... Non, je ne dirai rien, vous devriez le comprendre.

Une fois ma lecture terminée, j'avais le cerveau à l'envers en tentant de remettre tous les détails emmagasinés en place et j'avoue qu'une seconde lecture est prévue dans le but d'essayer de savoir si Watson avait bien fait ce que le professeur G dit qu'il a fait (sorry, mais je me dois de noyer le poisson). Faut que j'approfondisse ma réflexion, quitte à me faire fumer la cervelle ! Nous sommes dans un récit de"science-fiction" et j'ai parfois du mal avec elle, même si cette nouvelle était bien ficelée et que sa fin est assez brutale.

Rien à dire donc, l'auteur tire bien son épingle du jeu et il a réussi à me perturber avec cette petite histoire épatante et déroutante qui possède tout de même quelques points faibles.

Quels sont-ils ? Oh, quelques "tirets de dialogues" collés au texte, un bref passage qui n'était pas "justifié" (du point de vue "mise en page" du texte) et, à mon avis, un manque de descriptions dans ce que font les personnages lorsqu'ils parlent.

Étant habituée aux personnages de Doyle, je les voyais "bouger" dans l'appartement de Baker Street, mais malgré tout, quelques ajouts auraient été un petit plus.

Malgré tout, vu qu'il y a peu de pages, cette profusion de dialogues au détriment des descriptions ne se fera pas trop ressentir.

Pour ce qui est des personnages de Holmes et de Watson, je leur ai donné, sans même réfléchir, les traits des acteurs Jeremy Brett et David Burke de la série Granada. Ils collaient bien à ceux du livre et je les ai fais bouger dans le récit, les voyant de déplacer, ajoutant des mimiques à Holmes... Les holmésiens, en lisant la nouvelle, se feront leur cinéma dans leur tête tandis que les autres imagineront ce qu'ils voudront.

Sur la fin, j'ai accéléré la lecture pour "savoir" et je fus dépitée de voir apparaître le mot "fin". Un goût de trop peu. Il n'y a pas un bonus caché quelque part ?

Ma brève incursion dans le pastiche holmésien version SF était un moment agréable et totalement novateur.

Dommage qu'il fut si bref... Enfin, vous savez ce que l'on dit au sujet de la taille d'un texte (à quoi pensiez vous ?) : il vaut mieux un petit texte bien écrit qu'un grand texte qui se traîne. La petitesse d'un texte n'enlève rien à sa qualité.

Avis aux holmésiens et autres lecteurs.
Revenir en haut Aller en bas
http://the-cannibal-lecteur.jimdo.com/
belette2911



Inscription : 10/06/2010
Nombre de messages : 1232
Age : 41

MessageSujet: Re: Sherlock Holmes en pastiches, romans, essais...   Mar 30 Oct - 18:45

Devinez qui a encore lu un pastiche holmésien ? C'est Bibi ! salut J'aurais eu tort de passer à côté de lui, d'autant qu'il est de Bernard Oudin et qu'il est très bien fait.



Titre : Sherlock Holmes et la suffragette amoureuse


Auteur :
Bernard Oudin
Édition : Mycroft's Brothers (2005)


Résumé :

« Sherlock Holmes est de retour ! Nous a-t-il d'ailleurs jamais quitté ? Le personnage est si fascinant que ses admirateurs s'acharnent à exhumer tel exploit oublié, tel écrit caché de son biographe le Dr Watson.

Sept épisodes inédits de ses aventures voient ici le jour. Ils nous promènent dans le Londres victorien, des ruelles de l'East End aux artères illuminées du quartier des théâtres, et, à l'occasion, loin de la capitale, des landes du Yorkshire aux rives du Nil.

On y voit Sherlock Holmes jouer tour à tour de ses extraordinaires dons intellectuels et de ses capacités d'homme d'action pour élucider le meurtre de la belle actrice Margaret Brent, suffragette militante et pourtant victime de ses sentiments ; déjouer les plans de sinistres personnages ; traquer les anarchistes et résoudre l'énigme do cobra d'or ; braver les malédictions des pharaons ; et, pour finir, s'attaquer à l'un des défis les plus étranges de sa carrière.

Mais chut !... Le moment est venu de surprendre le détective et son inséparable compagnon dans leur appartement de Baker Street, toujours prêts à quitter la quiétude du coin du feu pour affronter les dangers de la grande ville...»

Critique :

Pour les holmésiens, le nom de Bernard Oudin signifie quelque chose.

Ce monsieur est tout de même considéré comme un spécialistes français de l'holmésologie, il est le vice-président de la "Société Sherlock Holmes de France" (SSHF), membre de la Sherlock Holmes Society of London et également membre de la Société des Baker Street Irregulars de New-York. Excusez du peu !

Bref, avec lui aux commandes, heu, à la rédaction de ce pastiche holmésien (composé de sept aventures), on sait que l'on ne risque pas l'embardée mais plutôt la chevauchée fantastique.

Et c'est réussi ! Sept petites aventures de Holmes qui me font penser à la publicité pour une boisson gazeuse qui avait la couleur de l'alcool mais qui n'en était pas...

Ici, ça ressemble à du Conan Doyle, ce n'en est pas, mais ça en a la couleur et la saveur. Ah, quel plaisir.

Bien que l'auteur fasse dire à Holmes des "gentillesses" (ironie) sur l'inconstance des femmes, la première histoire intitulée "La suffragette amoureuse" nous montre le détective avec ses faiblesses : oui, il a déjà perdu des clients, retrouvés morts car il avait sous-estimé l'affaire.

"L'usurier sentimental" nous montre un détective plus mordant sur Watson en raison de son erreur. Le docteur voit du romantisme partout. Heureusement que Holmes est plus terre à terre et qu'il résoudra ce petit mystère de main de maître.

Pour "La clinique du docteur Sanderson", je suis au regret de dire que j'ai senti l'affaire de loin et que j'avais bien déduit. Malgré tout, je n'ai pas boudé mon plaisir.

Par contre, pour l'aventure du "Cobra d'or", là, j'avoue, je ne m'en menais pas large et je n'avais rien déduit du coupable.

L'aventure de "Sandforf Manor" et la mort du colonel Foster-Davis par émanation de gaz, avait une odeur de déjà lu, surtout avec les mouches retrouvées mortes sur l'appui de fenêtre...

On retrouve presque la même chose dans "Énigmes en série : 30 enquêtes à résoudre" (Lassiter Wren & Randle McKay aux Éditions France Loisirs) sauf que la mort était due à une réaction instantanée entre deux substances chimiques qui étaient à l'origine du poison qui s'était répandu dans la pièce.

Attention, je ne sous-entend pas que Oudin a copié ou que ce sont les autres, parce que je n'en sais rien et que l'idée pourrait être tirée d'un fait divers ou une rencontre de deux esprits... Mais c'est troublant.

De toute façon, dans le livre "Énigmes en série : 30 enquêtes à résoudre", il y a une enquête sur un homme que l'on a trouvé mort sur le sol, tombé du ciel. En fait, il avait été déposé, bien avant, sur un wagon du métro aérien et lorsque ce dernier a pris un virage, le corps avait roulé au sol.

Et oui, le même procédé que dans "Les plans du Bruce-Partington" (BRUC), aventure canonique de Sherlock Holmes ! Comme quoi...

Petit séjour en Egypte pour notre détective vieillissant avec la malédiction du pharaon Tout-Ankh-Amon où un certain Howard Carson nous fait penser curieusement à Howard Carter.

Petit clin d'oeil aussi à Conan Doyle dans cette aventure, cité en tant qu'agent littéraire de Watson (faux) et fervent adepte du spiritisme (plus que vrai) et qui propage la rumeur d'une malédiction.

La dernière aventure m'a fait rire. Le modus operandi du crime, je l'avais découvert, je savais comment on avait commis le crime mais j'étais loin de me douter que le criminel, c'était... Non, je ne dévoilerai rien mais c'était bien pensé.

Un super moment de lecture, des enquêtes holmésiennes bien faites, des références au canon, des déductions mais un goût de trop peu...


http://the-cannibal-lecteur.jimdo.com/1-romans-policiers-victoriens-ou-classiques/1-2-pastiches-sherlock-holmes/1-2-2-pastiches-sherlock-holmes-suite/#73
Revenir en haut Aller en bas
http://the-cannibal-lecteur.jimdo.com/
thierry64



Inscription : 05/10/2012
Nombre de messages : 36

MessageSujet: Re: Sherlock Holmes en pastiches, romans, essais...   Mer 31 Oct - 10:47

l'aventure continue

http://niogret.fr/mon-journal-de-bord-1/juin-2012-et-plus/

hi!!

Revenir en haut Aller en bas
belette2911



Inscription : 10/06/2010
Nombre de messages : 1232
Age : 41

MessageSujet: Re: Sherlock Holmes en pastiches, romans, essais...   Mer 31 Oct - 19:19

Bon, je retire "jeunesse de SH à Pau : prélude" de ma Wishlist puisque c'est le tome 2 avec une nouvelle couverture !! rire Un livre de moins à acheter.

Thierry, j'aimais bien la couleur orange de la couverture. Oui, j'aime l'orange, c'est chaleureux.
Revenir en haut Aller en bas
http://the-cannibal-lecteur.jimdo.com/
thierry64



Inscription : 05/10/2012
Nombre de messages : 36

MessageSujet: Re: Sherlock Holmes en pastiches, romans, essais...   Mer 31 Oct - 19:38

oui, c'est chaleureux, mais ça ne s'insérait pas du tout dans la collection qui se veut "ancienne" pour son look. Réflexion
Revenir en haut Aller en bas
belette2911



Inscription : 10/06/2010
Nombre de messages : 1232
Age : 41

MessageSujet: Re: Sherlock Holmes en pastiches, romans, essais...   Ven 21 Déc - 21:28

Tadââmmm ! Me revoici avec des pastiches ! moqueur



Titre : La malédiction de Nephrem-Kâ

Auteur : Sophie Bellocq-Poulonis
Édition : Editions de l'Oeil du Sphinx (2012)

Résumé :
Bien que la mort de Lord Thorndyke, le linguiste émérite, semble des plus naturelles, elle n’est pourtant pas sans rappeler celle du richissime négociant en tabac, Jack Finley, survenue quelques semaines auparavant dans des circonstances similaires.

Cela n’a pas échappé à l’esprit aiguisé de Sherlock Holmes pour qui ces décès sont à rapprocher de celui de Philip Lovecraft, repêché au pied d’une falaise du Sussex,et à relier au passé commun des trois hommes lesquels ont participé à la mise au jour de la nécropole de Nephrem-Kâ, le pharaon maudit que l’Egypte ancienne s’est empressée d’effacer de son histoire.

Ces disparitions successives raniment le spectre de la malédiction dont on avait dit qu’elle frapperait tous ceux de l’expédition Finley.

D’aucuns évoquent à mots couverts la colère du dieu Cthulhu dont la violation du tombeau de Nephrem-Kâ aurait déchaîné la colère.


Critique :

Souvenez-vous, le 4 novembre 1922, ce fut la découverte de la tombe inviolée de Toutânkhamon. Non, tout comme vous, je n'y étais pas... Le 26 novembre, Carter et Lord Carnavon pénètrent dans le tombeau. Imaginez la scène... Sur le mur, il y a une tablette qui fut bien vite escamotée où il était écrit : « La mort abattra de son aile quiconque dérangera le repos de pharaon ».

Je vous laisse faire vous-même le bruit du roulement de tambour ou la musique angoissante du film "Les dents de la mer", de "Psychose" et même de "L'exorciste", si vous voulez. Ce qui devait arriver arriva... bon nombre d'entre eux moururent pour avoir osé troubler le repos du pharaon ! Fin de la musique angoissante.

Pourquoi je vous cause de ça ? Parce que dans ce pastiche holmésien, Philipp Lovecraft (oui, l'écrivain) et toute se clique ont découvert le temple d'un pharaon tellement maudit que son nom n'est inscrit nulle part ! Aucun égyptologue ne le connaît ! Nephrem-Kâ, qu'il se nomme.

A côté de lui, le nom du pharaon hérétique Akhenaton fait figure de "populaire", c'est vous dire que Nephrem-Kâ fut effacé. Seul Lovecraft résistait encore et toujours (à l'envahisseur ?) afin de prouver au monde entier qu'il avait raison quand il soutenait l'existence de ce pharaon maudit.

Et ce qui arriva en 1922 à l'expédition de Carter survint à celle de Lovecraft, et ce, bien avant, étant donné que tous les membres de l'expédition seront retrouvés soit morts, soit disparu, soit dingo après avoir découvert le temple du pharaon maudit qui s'était déjà écroulé sur eux lors de leur entrée.

Certains esprits superstitieux évoquent, à mots couverts, la colère du dieu Cthulhu dont la violation du tombeau de Nephrem-Kâ aurait déchaîné la colère.

Sherlock Holmes, avec son esprit aiguisé, a déjà fait le lien entre le décès de Philip Lovecraft, repêché au pied d’une falaise du Sussex et il a relié au passé commun des trois hommes qui avaient participé à la mise au jour de la nécropole de Nephrem-Kâ, ce pharaon maudit que l’Egypte ancienne s’était empressée d’effacer de son histoire.

Bien entendu, on ne la fait pas à Holmes ! Un pharaon qui se venge au travers de sa tombe ou un espèce de monstre à tête de pieuvre mal lunée, ça ne prend pas. Il va donc enquêter...

J'avoue que j'avais tout de même une petite appréhension à l'entame de cet ouvrage parce que je savais pas ce que l'auteur avait décidé : du vrai fantastique sauce "X-Files" ou du fantastique en apparence alors que c'est du tangible, avec des vrais meurtres perpétrés par des humains ?

Bien que j'ai soupçonné directement le coupable et compris sa supercherie ainsi que sa mystification (c'était trop gros pour moi un truc pareil), je ne m'attendais pas à un tel mobile. De ce côté là, c'est bien.

Par contre, niveau digestion de toutes les explications qu'un professeur d'université donne à Watson, c'était un peu lourd ! Le récit n'est pas très palpitant car trop lent, trop surchargé d'explications en tout genre sur le pharaon ou le Cthulhu. Bref, un 2,5/5 mais la demi étoile n'est pas permise.

Quoi ? Non je ne vous dirai pas si la vérité était ailleurs ou sous notre nez. Vous êtes grand assez que pour ne plus croire à tout cela...



http://the-cannibal-lecteur.jimdo.com/1-romans-policiers-victoriens-ou-classiques/1-2-pastiches-sherlock-holmes/1-2-2-pastiches-sherlock-holmes-suite/#80
Revenir en haut Aller en bas
http://the-cannibal-lecteur.jimdo.com/
belette2911



Inscription : 10/06/2010
Nombre de messages : 1232
Age : 41

MessageSujet: Re: Sherlock Holmes en pastiches, romans, essais...   Ven 21 Déc - 21:35



Titre : Le trésor du marchand d'esclaves

Auteur : néant
Édition :Sherlock's Diffusion SA

Résumé :
Il s'appelait Firmont. Il avait été marchand d'esclaves et avait accumulé d'immenses richesses en pratiquant son triste métier. Où cachait-il son or et ses bijoux ? Personne ne le savait. Seul son testament révèle son secret.

Son décès suscite convoitises nombreuses et manœuvres ignobles. Enlèvement de sa fille naturelle, vol du testament dans le coffre du notaire. Et Sherlock se charge de l'enquête. Comment notre héros va-t-il échapper au funeste sort auquel son mortel ennemi semble l'avoir condamné ?


Critique :
"Ma petite entreprise, connaît pas la crise" voilà ce que devait fredonner Firmont, le marchand d'esclaves, tout en comptant son magot. Oui mais voilà, un jour, la Grande Faucheuse vient vous chercher et comme vous ne pouvez pas emporter votre magot, il devient l'objet de toutes les convoitises.

Et voilà que son notaire déboule chez Sherlock Holmes car cette nuit, on a volé le testament de Firmont, là où se trouvait noté les indications vers le trésor... "Allez, Jack Sparrow, on lève l'ancre !"

Ah non, je devrais dire "The game is afoot" puisque nous sommes avec Sherlock Holmes. Toute cette histoire de chasse trésor au trésor m'a perturbée et l'absence de Watson, remplacé par le jeune Harry Taxon n'a fait que me troubler d'avantage.

De nouveau quelques grosses ficelles avec les bandits qui exposent leurs plans quand Holmes les écoute bien caché quelque part... Une sale manie tout de même.

Holmes et son fidèle Harry feront un voyage express à Paris où notre détective, muni d'un pass "Touriste", aura droit à un city trip plus qu'inhabituel...

Voyons voir : une rencontre avec la bande des Apaches, voyous bien connu de l'époque (et bien pire que des voyous), guet dans un cimetière, sans oublier une petite visite des catacombes, celles qui ne possèdent pas de fil d'Ariane ou de fléchage fluorescent brillant dans le noir indiquant "Exit", taggage des murs à la craie, salutations aux habitants des catacombes après la découverte de cercueils et ossements, bref, un séjour de tout repos.

Hormis les grosses ficelles, le récit est agréable à lire pour une passionnée de Sherlock Holmes, il est court, ce qui évite les longueurs inutiles et bien rythmé.

Sans oublier la petite morale de l'histoire que "Bien mal acquit ne profite jamais..."
Petit bémol : réédition d'une historie parue en janvier 1908 et le tirage fut limité à 10.000 exemplaires, ce rend ces petits livres assez rare... Donc, assez cher !

http://the-cannibal-lecteur.jimdo.com/1-romans-policiers-victoriens-ou-classiques/1-2-pastiches-sherlock-holmes/1-2-2-pastiches-sherlock-holmes-suite/#75
Revenir en haut Aller en bas
http://the-cannibal-lecteur.jimdo.com/
belette2911



Inscription : 10/06/2010
Nombre de messages : 1232
Age : 41

MessageSujet: Re: Sherlock Holmes en pastiches, romans, essais...   Ven 21 Déc - 21:41



Titre : Le sosie du banquier

Auteur : néant
Édition : Sherlock's Diffusion SA

Résumé :
Comment Arthur Titchburn, le fils du banquier qui a laissé à sa mort une fortune confortable, a-t-il pu ainsi changer pendant les années passées en Amérique où il s'était exilé à la suite d'une dispute avec son père ? Dans quelles circonstances a-t-il perdu la première phalange d'un doigt de la main gauche ? Et pourquoi dissimule-t-il sa légère infirmité ?

Qui est ce moribond que l'on découvre dans une chambre de l'Hôtel des Emigrants à Whitechapel ? Que va faire Sherlock Holmes dans la salle à boire de cette sordide maison et dans quelle intention a-t-il pris pour y pénétrer le déguisement d'un clochard ?

Réédition du fascicule n°12 de la série française "Les Dossiers secrets du roi des détectives" (1907), lui-même issu du fascicule n°? de la série allemande de 230 aventures : "Detective Sherlock Holmes und seine weltberühmten abenteuer" puis "Aus den Geheimakten des Welt-Detektivs" qui deviendra Harry Dickson dans les éditions ultérieures.


Critique :

L'inconvénient de ce livre, c'est tout d'abord son titre ! D'emblée, même sans être trop malin, on a tout compris. Et je ne vous parlerai même pas du résumé qui est bien trop bavard à mon goût.

Avantage ? On retrouve Holmes dans une enquête, même si c'est un roman apocryphe. Oui, mais...

Sans un concours de circonstance et des pistes aussi grosses que la tour Eiffel et Big Ben réunis, Holmes n'aurait pas réussi grand-chose ! Il a déjà failli rater le départ (ok, ce n'est pas nouveau qu'il juge une histoire inintéressante avant de se rétracter)...

De prime abord, nous avons l'arrivée d'Arthur Titchburn qui s'en revient de l'Amérique après neuf ans d'absence. Papa avec qui il avait une grosse dispute est mort et fiston hérite de la banque ! Il est des retour moins réjouissant, non ?

Pourtant, il se passe une chose importante qui m'a mis un troupeau de puces à l'oreille. En fait, c'est comme "L'incident curieux du chien pendant cette nuit-là" dans l'aventure "Silver Blaze".
- Le chien n'a rien fait cette nuit-là !
- C'est justement là que c'est curieux".

Je vous en reparlerai plus bas...

Oui, l'histoire aurait pu être meilleure sans toutes ces grosses ficelles qui pendaient un peu partout. Exemple(s) ?

Chapitre suivant, nous avons miss Nelly, la jeune et jolie secrétaire de Holmes (oh, calmez-vous) qui, alors qu'elle tape sous la dictée de Holmes, à l'air toute triste. Holmes lui tire les vers hors du nez et elle lui explique que son fiancé, Arthur Titchburn (tiens donc !), qui après une dispute avec son père avait dû partir en Amérique pour faire fortune afin de pouvoir l'épouser, est revenu. Nous précisons que miss Nelly, à l'époque, était la fille du jardinier du père d'Arthur.

Nelly l'a croisé, l'a appelé et le bougre ne la pas vue ! C'est comme si elle était invisible. Que voilà donc un curieux incident...comme le chien dans "Silver Blaze" qui n'avait rien fait dont je vous parlais plus haut. Holmes met tout sur le compte de la passion qui est partie alors que moi, j'avais déjà tout compris. La raillerie de Holmes sur les sentiments amoureux le perd, sur ce coup là !

Ensuite, c'est une femme qui vient signaler à Holmes que le responsable de la faillite et de la mort de son mari (ainsi que de sa déchéance à elle) est de retour à Londres, qu'une connaissance à elle l'a reconnu à la gare de Liverpool grâce à un petit détail physique...

Attendez, j'ai déjà tout capté moi et Holmes pas encore ! C'est là que le bât blesse : Holmes a l'air un peu "à côté de ses pompes" niveau enquête. Ensuite, il se reprend, additionne deux et deux et comprend lui aussi...

Heureusement parce que chapitre suivant, c'est l'Arthur qui vient trouver Holmes pour le charger de retrouver son ancienne fiancée, miss Nelly, afin qu'il puisse lui donner une somme d'argent dans le but de lui signifier que tout est terminé entre eux deux. Vous comprenez, ce n'était qu'une passade.

Heureusement que Holmes s'était réveillé et qu'il a pu jouer un joli tour à Arthur, prouvant par là qu'il n'était peut-être pas celui qu'il disait être... Même plus de suspense pour le lecteur qui a déjà tout compris depuis le titre. De plus, niveau grosses ficelles, on a encore mieux : quelle chance de se trouver dans la même pièce que les bandits quand ceux-ci exposent TOUT leur plan... Un peu gros.

Pas de Watson dans le livre, mais Harry Taxon, son jeune assistant. S'il avait été un peu plus étoffé, cela aurait été dû plus bel effet ce jeune assistant du détective qui est presque un fils pour lui. Là, il manque d'épaisseur. Début du vingtième siècle, le succès de Sherlock Holmes était tellement grand (n'en déplaise à son créateur) qu'un éditeur allemand s'était décidé à s'emparer du détective pour en faire le héros d'une série de fascicules, écrits sous la plume d'obscurs écrivains.

Le livre est assez court (comme tout ceux de la collection), ce qui évite de traîner en longueur et, de plus, vu que c'est la réédition d'un livre publié début du 20ème siècle (1907), le langage du détective est presque contemporain de son époque.

A réserver aux holmésiens ou aux collectionneur de tout poils dans mon genre. C'est pas un mauvais livre, mais on pouvait mieux faire. Je verrai si les autres que je possède volent plus haut. De plus, vu leur rareté (10.000 exemplaires) cela nous donne la vieille règle économique "un bien rare est cher". Et la collection en compte 9.
Revenir en haut Aller en bas
http://the-cannibal-lecteur.jimdo.com/
jbsh



Inscription : 07/10/2009
Nombre de messages : 2128

MessageSujet: Re: Sherlock Holmes en pastiches, romans, essais...   Sam 22 Déc - 11:13

Wouaaa quel boulot Belette!! Merci!
Revenir en haut Aller en bas
belette2911



Inscription : 10/06/2010
Nombre de messages : 1232
Age : 41

MessageSujet: Re: Sherlock Holmes en pastiches, romans, essais...   Dim 23 Déc - 12:31

rire De rien, c'est un plaisir de lire.
Revenir en haut Aller en bas
http://the-cannibal-lecteur.jimdo.com/
Tidou



Inscription : 29/12/2008
Nombre de messages : 1579

MessageSujet: Re: Sherlock Holmes en pastiches, romans, essais...   Jeu 3 Jan - 19:12

hi!! ouais c'est vrai t'es soufflante, Belette. J'sais pas comment tu trouves tout ce temps question

hello Jean-Claude ! J’ai découvert tes derniers dessins « GAG au PIF » … Génial le titre ! J’adore le dialogue entre Watson et Holmes à proppos de « l’Affaire des dents creuses de la chanteuse analphabète… " la pauvre ! pouffe

I m’semble que ton Holmes a encore changé de bouille. Il est plus beau qu’avant (enfin tout est relatif !) , Holmes mais j’sais pas comment i fait pour rester debout avec les jambes complètement pliées comme tu les fais. Pourquoi ces jambes là ? T’as une raison ? dubitatif Au fait, bonne année 2013 pour toi et la SSHF.
Revenir en haut Aller en bas
belette2911



Inscription : 10/06/2010
Nombre de messages : 1232
Age : 41

MessageSujet: Re: Sherlock Holmes en pastiches, romans, essais...   Ven 4 Jan - 22:15

En fait, Tidou, tout est bon pour lire : devant la tasse de café avant de prendre le métro et dans le métro (30 pages), durant le petit-déj avant le travail (oui, je sais, lire en mangeant, ça ne se fait pas...), hem, durant le boulot, quand c'est plus calme (chuut), durant mon heure de table, dans le métro au retour... et au final, j'ai lu 100 pages que je n'y ai rien vu. Plus un peu en soirée, mais là, c'est surtout les bédé qui y passent.

Les gags de Jean-Claude me font rire, mais c'est vrai que parfois, les jambes de Holmes ressemblent à celles de Lucky Luke quand il vient de descendre de cheval. rire
Revenir en haut Aller en bas
http://the-cannibal-lecteur.jimdo.com/
Jean-Claude Mornard



Inscription : 13/06/2012
Nombre de messages : 46
Age : 52

MessageSujet: Re: Sherlock Holmes en pastiches, romans, essais...   Dim 6 Jan - 12:21

Bonne année à vous t'aussi. teuf
Pour les jambes de SH, chais pas... à mon avis, à la base, c'est parce que je commençais (par la tête) trop bas sur la feuille et que j'avais plus la place pour les jambes droites. Et pis c'est devenu une habitude. Mais ce ne sont pas mes derniers dessins vu qu'il y a au moins deux ans que je ne fais plus de gags (après 2.000 et quelques, j'avais besoin de me ressourcer un peu)... donc, en réalité, je le dessinais plus beau (ou moins laid) avant. Holmes
Revenir en haut Aller en bas
http://www.jean-claude-mornard.com/#/http://www.jean-claude-morn
belette2911



Inscription : 10/06/2010
Nombre de messages : 1232
Age : 41

MessageSujet: Re: Sherlock Holmes en pastiches, romans, essais...   Mar 8 Jan - 21:05

Deux ans que tu n'en fais plus ? Pourtant, dans l'IDN, tu nous a gratifié d'un gag plus "récent" puisqu'il concernait le Sherlock d'"Elementary" face à son cousin anglais... ça m'a toujours fait rire les jambes arquées à la cow-boy. rire
Revenir en haut Aller en bas
http://the-cannibal-lecteur.jimdo.com/
Jean-Claude Mornard



Inscription : 13/06/2012
Nombre de messages : 46
Age : 52

MessageSujet: Re: Sherlock Holmes en pastiches, romans, essais...   Mar 8 Jan - 23:05

Oui, j'en fais pour l'IDN (dans un style tout à fait différent) mais plus sur le site. Holmes
Revenir en haut Aller en bas
http://www.jean-claude-mornard.com/#/http://www.jean-claude-morn
Yodaline



Inscription : 07/02/2009
Nombre de messages : 1173

MessageSujet: Re: Sherlock Holmes en pastiches, romans, essais...   Mer 9 Jan - 21:39

Hello! j'ai une hypothèse. Si Jean-Claude fait plier les jambes de Holmes, c'est qu'inconsciemment, le sachant très grand de taille, il veut le mettre au niveau de ses interlocuteurs afin qu'il puisse bien les fixer dans les yeux et savoir s'ils mentent ou pas.
Une tactique imparable pour mener ses enquêtes à bien. Bon, ça vaut ce que ça vaut... smile A+
Revenir en haut Aller en bas
thierry64



Inscription : 05/10/2012
Nombre de messages : 36

MessageSujet: Re: Sherlock Holmes en pastiches, romans, essais...   Lun 21 Jan - 12:36

le deuxième tirage de
SHERLOCK HOLMES ET LE SECRET DU DIAMANT HINDOU
est sorti cette semaine. very happy

plus d'infos sur mon site
niogret.fr

et bonne année à tous Holmes
Revenir en haut Aller en bas
sarah



Inscription : 17/01/2009
Nombre de messages : 1247
Age : 44

MessageSujet: Re: Sherlock Holmes en pastiches, romans, essais...   Lun 21 Jan - 13:52

thierry64 a écrit:
le deuxième tirage de
SHERLOCK HOLMES ET LE SECRET DU DIAMANT HINDOU
est sorti cette semaine. very happy

plus d'infos sur mon site
niogret.fr

et bonne année à tous Holmes

Merci beaucoup et bonne année Holmes
Revenir en haut Aller en bas
TinaSherlockina



Inscription : 06/04/2011
Nombre de messages : 240
Age : 53

MessageSujet: Re: Sherlock Holmes en pastiches, romans, essais...   Mar 22 Jan - 12:12

Hello Belette

Comme cela faisait un bail que je n'étais pas venue ici - j'ai passé deux mois dans le Derbyshire à la fin de l'année dernière... - je me suis amusée à lire tes
critiques. J'ai passé un excellent moment de lecture. Tu as vraiment l'art et la manière de mettre en valeur tes lectures avec cet humour irrésistible que
je ne peux qu'approuver.
Ta critique incendiaire - mais juste - sur les parodies "érotiques" de grands limiers de la littérature m'a tout spécialement divertie. Je n'ose imaginer ce que l'auteur
a fait de Miss Marple, çia me donne des sueurs froides rien que d'y penser.
Je suis d'accord avec
toi à cent pour cent en ce qui concerne ce genre - je m'y suis essayée suite à un pari avec un ami et il faut croire que j'ai réussi ! On peut parfaitement imaginer
notre cher Holmes dans les bras d'une femme, mais par pitié, pas d'expressions triviales. La scène devrait avoir la classe et la sensibilité du personnage,
n'est-ce pas ?
Ca me donne une idée. Watson, en tiers dans les amours de son ami. Via plusieurs sketches amusants et émouvants où ce bon Sherlock dévoile un pan
de sa vie intime. Voilà un sujet ! fan
Revenir en haut Aller en bas
belette2911



Inscription : 10/06/2010
Nombre de messages : 1232
Age : 41

MessageSujet: Re: Sherlock Holmes en pastiches, romans, essais...   Mar 22 Jan - 19:29

Hé Tina, en effet, ça fait un bail ! Le Derbyshire, ça doit pas être mal à visiter, cette région... mais d'ici à ce que je décide mon homme à mettre un pied chez les Anglais qu'il déteste.... c'est rappé !

Les parodies érotique avaient tout du porno et rien de l'érotique et non, j'ai tout fait pour oublier Miss Marple !!! Holmes aussi parce que avec Watson qui nous racontait sa gastro, heu... shocked Et puis, les gros mots dans une scène de sexe, c'est juste digne des pages centrales d'un magazine X !

Contente de t'avoir divertie et fait rire.

Je souscris à la proposition et commence déjà à baver à l'idée d'un Sherlock qui nous dévoilerait un pan de sa vie intime... svp
Revenir en haut Aller en bas
http://the-cannibal-lecteur.jimdo.com/
TinaSherlockina



Inscription : 06/04/2011
Nombre de messages : 240
Age : 53

MessageSujet: Re: Sherlock Holmes en pastiches, romans, essais...   Mer 23 Jan - 13:43

Hello Belette
Alors, pour ce qui est du Derbyshire, ce n'est pas Londres ! J'avais accepté de faire du House Sitting, via un site web. Une dame architecte m'avait proposé
de garder son cottage, son clebs et ses deux chats. J'étais enchantée par le défi, je suis arrivée et là... Katastrofffe ! Cottage dégueulasse, mais le chien était
bien élevé. J'ai gardé le contact avec ma correspondante qui a avoué avoir eu recours à un étudiant avant moi, lequel n'avait pas fait grand-chose.
Si encore la baraque avait été à Derby même, c'eût été supportable.Mais là, j'étais loin de tout, sur une colline, dans un patelin nommé Duffield, au milieu de
nulle part. J'avais la bagnole de ma correspondante pour me déplacer, mais c'était assez galère avec la conduite à gauche et le temps exécrable.
Cependant, j'ai rencontré des gens absolument adorables, rien à voir avec le ton méprisant hélas assez courant en France - mais pas partout. J'ai sympathisé avec
les voisins, jeunes retraités qui adorent la France - ben oui, ça existe.
Bref, une expérience à faire, si on n'a rien d'autre au programme, mais ma correspondante m'a laissé des références éblouissantes, je peux donc postuler la
prochaine fois pour un truc vraiment classe, au sud de l'Angleterre, le Sussex par exemple, que j'aime beaucoup pour l'avoir visité lors de mon premier séjour
chez les Britons.

En ce qui concerne mes écrits, je ne peux trop rien dire, vu qu'il y a un rapporteur de la digne SSHF qui a déballé auprès de mon éditeur. Ce dernier a des soucis financiers,
je me suis donc tournée vers d'autres enseignes. On verra bien.

Pour ce qui est du SH érotique, oui, cela me plairait bien. Mais là, il me faudrait un éditeur parisien aussi solide qu'original pour me suivre. Je saurai très bientôt à quelle
sauce je serai mangée. moqueur
Revenir en haut Aller en bas
belette2911



Inscription : 10/06/2010
Nombre de messages : 1232
Age : 41

MessageSujet: Re: Sherlock Holmes en pastiches, romans, essais...   Mer 23 Jan - 19:19

Oh, le Sherlock et le pont du diable n'est pas pour tout de suite, alors ? Enfer et damnation !

Waw, le trou du cul du cul de monde, quoi ! Le calme, la tranquillité et rien sous la main ? L'avantage des capitales, tout est toujours ouvert...

Un cousin avait déjà fait du house sitting, mais c'était dans la maison des voisins de notre grand-mère, ils le connaissaient bien. Je sais que ça existe, mais il faut avoir confiance dans les gens qui viennent garder la maison, tout de même ? Quand je partais en vacances, je déposais mon chien chez mes parents, mais ça stressait ma mère qui y regardait encore plus qu'aux autres car elle savait la catastrophe que cela aurait été si à mon retour, mon chien avait disparu ou eu un accident.

J'avoue ne jamais avoir eu à me plaindre des gens à Paris ou en France, mais j'ai peut-être eu du bol. Des enfoirés, il y en a partout, même en Belgique et je ne citerai pas de nom. whistle

Mais là, je sens que nous sommes en plein HS et que j'ai vite intérêt à poster ma critique sur le roman holmésien "L'assassin du boulevard" de René Réouven !! rire
Revenir en haut Aller en bas
http://the-cannibal-lecteur.jimdo.com/
TinaSherlockina



Inscription : 06/04/2011
Nombre de messages : 240
Age : 53

MessageSujet: Re: Sherlock Holmes en pastiches, romans, essais...   Jeu 24 Jan - 14:07

Hello Belette
Pour ce qui est du "Pont du Diable", je l'ai envoyé à un éditeur parisien, en attendant de voir ce que fait mon éditeur actuel. Là, j'ai mis un soin tout particulier
à ne pas rester dans le vague tout en gardant le ton humoristique. Je l'ai réécrit deux fois, ça devrait aller ! Il est vraiment bien - d'autant plus que j'ai changé de coupable en cours de route, le premier étant franchement trop évident. Tu vois, j'ai tenu compte des
remarques de tous ceux et celles qui ont lu les pastiches. Toutes les critiques sont intéressantes, y compris les plus négatives.
J'essaye de ne pas trop me faire de cheveux blancs en ce qui concerne les éditeurs. Il y en a tout plein, il serait temps que je sorte de ma région, n'est-ce pas ?

En effet, pour ce qui est du house sitting, ce n'est pas évident de confier sa maison à un inconnu. Mais cette dame n'avait pas vraiment le choix. Dans sa
famille, il n'y avait personne pour vivre chez elle, elle s'est donc tournée vers le site qui s'occupe de ça. Elle est architecte et est en mission au Nigéria
pour la société française Total. Ben oui, les pétroliers s'investissent aussi dans l'urbanisme africain, histoire de mettre des fleurettes bio sur leur image de pollueurs planétaires
bourrés de fric. Cette mission fascinante et hyper bien payée lui permettra de solder le crédit du cottage et de pouvoir travailler ensuite chez elle, en free lance.
Elle a mon âge, elle a donc encore la vie devant elle !

Je ne dis pas que les Français sont horribles, il y a des gens sympas partout dans le monde. Mais ils ont tendance à ne pas être très aimables avec les étrangers - je ne
parle pas des immigrés, mais des expatriés, par exemple. Comme ils ne parlent que leur langue natale, ils ne peuvent pas communiquer avec d'autres cultures.
Bien sûr, les anglo-saxons ne parlent qu'anglais, mais j'ai trouvé leur accueil formidable. Ce sont des gens calmes, très curieux, ouverts à tout. Comble du comble, les Anglais
rencontrés m'ont tous avoué avoir vécu en France ou du moins visité le pays et trouvé ma patrie superbe ! J'étais un peu gênée d'avouer que les Français et moi, c'était devenu
le grand désamour.

Je ne veux pas te lancer des fleurs, mais ton humour et ta façon de penser n'ont absolument rien de français ! Et tu le sais bien toi-même. Ton esprit critique, idem. Les
Français n'en ont pas. Ils répètent ce qu'ils entendent et finissent par prendre pour argent comptant ce qui les arrange.
Je m'en rends bien compte quand je monte sur des forums. Dès que la discussion devient un peu pointue, y en a toujours un pour dire que c'est comme ça et qu'on n'y
peut rien. Vois ce que ça donne sur Blabla, c'est assez révélateur du phénomène.
Revenir en haut Aller en bas
belette2911



Inscription : 10/06/2010
Nombre de messages : 1232
Age : 41

MessageSujet: Re: Sherlock Holmes en pastiches, romans, essais...   Jeu 24 Jan - 19:00

hem, avant de me faire incendier par Dyan pour HS je vais prendre mon air le plus innocent et poster la critique de :

L'assassin du boulevard de René Réouven dont le raccourci est dans le titre. Plus simple que de tout copier-coller.



Tina, je ne dirai rien sur les pétroliers, mais je n'en mense pas moins, tout en me disant que du pétrole, j'en ai consommé moi-même... Tant mieux pour la femme si ensuite, elle peut rester chez elle pour bosser. Entre nous, j'aurais eu du mal à inviter un inconnu chez moi pour garder mon chien, il se serait fait bouffer tout cru. Déjà pour le chien, rester à la maison avec mon mari quand moi je n'étais pas là, c'était déjà parfois la grosse déprime canine.

Héhé, j'ai hâte de le lire. Une critique peut-être constructive dans le sens où l'auteur ne reproduit pas la même erreur. Je n'aime pas les coupables trop évident, même si parfois je me dis que l'auteur nous le fait à la Agatha Christie et que le coupable si évident n'est pas le bon !

En général, on en a marre de son pays... moi la première et j'ai souvent envie de hurler, surtout avec les problèmes communautaires que nous avons. Le pays visité des autres est toujours plus charmant, ne le connaissant pas comme les autochtones.

Les gens ne veulent pas savoir ou ils ferment les yeux quand ça les arrange. Dès que ce que tu dis va contre ce qu'ils pensent, ils se ferment comme des huitres, je le vois souvent avec certains membres de la famille... quand on leur dit que les banques avec pignon sur rue ont financé des cartels de drogue ou des guérillas et autre trafic d'armes, ils ne veulent pas le croire. Lorsque tu signales que ton info vient d'un journal bien connu et correct, alors, ils tiquent. Et ils changent de sujet.Veulent pas ouvrir les yeux. C'est sous leur nez et ils veulent pas voir.

Ok, on y peut rien mais ce n'est pas une raison pour ne pas en parler. Ils veulent pas ! confus
Revenir en haut Aller en bas
http://the-cannibal-lecteur.jimdo.com/
TinaSherlockina



Inscription : 06/04/2011
Nombre de messages : 240
Age : 53

MessageSujet: Re: Sherlock Holmes en pastiches, romans, essais...   Ven 25 Jan - 11:09

Oui j'avais lu avec délectation L'Assassin du boulevard. René Réouven a d'ailleurs été mon premier grand amour dans le domaine des pastiches
holmésiens. Le seul qui m'a réellement ébloui après lui, ce fut... Anthony Horowitz et sa splendide Maison de Soie.

Pour en revenir à ce que nous évoquions plus haut, il est vrai que l'on a tendance à être très critique vis-à-vis de son pays et à penser que l'herbe est
plus verte ailleurs.
Dans mon cas de figure, ce n'est pas juste une démarche de l'esprit, mais réellement un besoin. Je m'en suis rendue compte quand j'étais dans le
Derbyshire. J'adore devoir faire un effort pour parler une autre langue, voir autre chose. Cela stimule mon esprit. En France, il y a certainement des
gens formidables, mais je ne fais plus l'effort d'aller à leur rencontre parce que je suis engluée dans une routine qui, comme chez Sherlock, me tue !

Vouloir exercer son esprit critique, c'est aussi encourager la prolifération d'ennemis dans son entourage. Aller au-delà des apparences, c'est aussi avoir
envie de revêtir une armure pour fissurer les lieux communs et autres préjugés débiles. Je me demande d'ailleurs pourquoi je dépense autant
d'énergie dans un combat que je sais perdu d'avance. Les imbéciles ont toujours raison et pour fortifier leur position, ils se congratulent en vase
clos, en clubs, en associations d'imbéciles heureux. Ils s'échangent des trucs pour conforter leur position tendance d'imbéciles. Comme ils sont nombreux,
ils sont entendus. Et les naïfs de conclure : "Si tant de personnnes le disent, c'est qu'il doit y avoir du vrai".
Je ne sais plus quel philosophe de l'Antiquité (Epictète ?) a dit que "rien n'a moins de valeur que les jugements de la foule". Comme quoi la connerie ne date pas
d'hier...
Revenir en haut Aller en bas
jbsh



Inscription : 07/10/2009
Nombre de messages : 2128

MessageSujet: Re: Sherlock Holmes en pastiches, romans, essais...   Ven 25 Jan - 14:14

J'ai l'impression que cela devient une habitude Tina de te dire cela hi!! mais je serais un peu moins sévère que toi... Je crois que ce que tu appelles des imbéciles sont le plus souvent des gens qui se moquent totalement de ce qui te passionne toi et comme l'humain à de grosses difficultés à dire "j'en sais rien et je m'en tape" ils préfèrent reprendre ce qu'ils ont entendu ou crois avoir compris par flemme et manque d'honnêteté intellectuelle (qu'ils prennent le plus souvent pour de l'agressivité rire .)
Revenir en haut Aller en bas
TinaSherlockina



Inscription : 06/04/2011
Nombre de messages : 240
Age : 53

MessageSujet: Re: Sherlock Holmes en pastiches, romans, essais...   Ven 25 Jan - 16:21

JBSH, tu as raison, j'ai tendance à ruer dans les brancards, mais pas toujours. Parfois, je suis, moi aussi, assez indifférente. Et je respecte évidemment
la personne qui n'a aucune opinion sur un sujet. C'est préférable au déballage de clichés intolérables.

Tiens, pour te faire rire (tu peux aller vérifier sur Amazon, ça vaut le détour): une copine m'avait signalé les différentes opinions de lecteurs sur le site,
en rapport avec mon pastiche holmésien. Quand j'ai lu ça, j'ai failli tomber de ma chaise ! La critique qui m'a parue la pire n'a pas été celle du pilier de
bar de la SSHF (elle a au moins le mérite d'être argumentée et finit sur une gentille note), mais celle du type qui a trouvé "original" que j'aie pris Watson pour narrateur dans le cadre des récits. Bon sang, a-t-il jamais lu
l'ombre d'une aventure canonique de ACD ? Hormis deux ou trois nouvelles, où c'est Holmes lui-même qui raconte l'histoire, tout est écrit par le biais
du bon docteur.
Voilà encore un exemple de critique imbécile. Que vaut-elle si son auteur n'a aucune idée du sujet ?
Revenir en haut Aller en bas
jbsh



Inscription : 07/10/2009
Nombre de messages : 2128

MessageSujet: Re: Sherlock Holmes en pastiches, romans, essais...   Ven 25 Jan - 19:51

Rien, elle ne vaut rien et c'est pour cela qu'il faut passer outre m^m si j'ai conscience que ce doit être terrible de voir son "bébé" malmené par des gens qui ont le droit à la parole alors qu'à l'évidence jamais ailleurs que dans l'anonymat du net ils n'auraient osé dire un mot sûr de se faire remettre à leur place.
Mais c'est ainsi et il faut prendre les inconvénients d'un outils devenu incontournable, non?
C'est étrange du reste. On vit un siècle où on prétend ne jamais avoir aussi peu écrit et pourtant on n'a jamais autant eu la possibilité d'exprimer "des opinions" comme disait Brel! rire
Revenir en haut Aller en bas
belette2911



Inscription : 10/06/2010
Nombre de messages : 1232
Age : 41

MessageSujet: Re: Sherlock Holmes en pastiches, romans, essais...   Ven 25 Jan - 20:06

L'ennui c'est que beaucoup ne veulent pas se remettre en question et laissez tomber leurs vieilles croyances, tellement ancrée... on leur a dit que, alors, c'est vrai. Point barre. Je me suis forcée à ouvrir mes oreilles et mes yeux, mais j'ai eu de la chance de tomber sur des gens qui savent beaucoup de choses mais qui ne se prennent pas de haut et qui peuvent t'expliquer des faits compliqués avec des mots simples. Et le pire, c'est que tout ce qu'ils m'ont annoncé s'est réalisé. Pas des madame Irma, juste des visionnaires.

C'est vrai que Watson qui raconte, c'est peu courant... attendez, je vais m'étrangler de rire ! Ne te fie pas aux critiques sur Amazon, un écrivain talentueux tel Ellory s'est fait des critiques élogieuses sur ses propres livres (sous couvert de pseudos) sur le site Amazon (d'ailleurs, je ne publie aucune critiques chez eux). Je l'ai lu deux fois dans deux magazines sérieux. Non mais ! roll

Réouven, j'avais adoré "Histoires secrètes de SH" un gros pavé qui m'avait coûté, à l'époque, plus de 1000 FB ! 25€ quoi, mais avec le décalage, tu faisais plus avant avec mille balle. Mes économies de pauvre petite gamine y étaient passées. La passion, tout de même.
Revenir en haut Aller en bas
http://the-cannibal-lecteur.jimdo.com/
thierry64



Inscription : 05/10/2012
Nombre de messages : 36

MessageSujet: Re: Sherlock Holmes en pastiches, romans, essais...   Sam 26 Jan - 1:10

Tina, je lis tout ça avec beaucoup d'intérêt... je voudrais en savoir plus sur tes écris car je découvre... Détective
quant à tes réflexions sur les critiques, eh bien... je leis ça aussi avec beaucoup d'intérêt....et j'aurais pu écrire certains de tes propos Hello!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sherlock Holmes en pastiches, romans, essais...   Aujourd'hui à 12:56

Revenir en haut Aller en bas
 
Sherlock Holmes en pastiches, romans, essais...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Personnage] Sherlock Holmes, Harry Dickson, etc...
» Peterson Sherlock Holmes (Original). Laquelle est la plus belle?
» Sherlock Holmes : ouvrages dérivés (hors canon)
» Sherlock Holmes
» Géographie de Sherlock Holmes (Les moutons électriques)

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
FORUM JEREMY BRETT :: SHERLOCK HOLMES ET SES ADAPTATIONS-
Répondre au sujetSauter vers: