Planète Jeremy BrettAccueilS'enregistrerConnexion

Répondre au sujetPartagez | 
 

 Sherlock Holmes en pastiches, romans, essais...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
AuteurMessage
belette2911



Inscription : 10/06/2010
Nombre de messages : 1232
Age : 41

MessageSujet: Re: Sherlock Holmes en pastiches, romans, essais...   Mar 2 Juil - 19:13

Hé, je m'en sors encore, les livres sont rangés dans deux grandes biblio, un meuble avec des vitres, dans des caisses à vin (le canon), dans deux autres petites biblio et le reste est dans des sacs réutilisables, vous savez, les bien épais, étudiés pour... Oui, plus de place !! Tex 

L'argent à la banque ne rapporte rien, il se déprécie, même... alors, je lis !!

Les enquêtes d’Enola Holmes – Tome 6 – Métro Baker Street : Springer Nancy

Revenir en haut Aller en bas
http://the-cannibal-lecteur.jimdo.com/
Dyan Bretty
Admin


Inscription : 29/12/2008
Nombre de messages : 6019

MessageSujet: Re: Sherlock Holmes en pastiches, romans, essais...   Jeu 4 Juil - 11:41

belette2911 a écrit:
Hé, je m'en sors encore, les livres sont rangés dans deux grandes biblio, un meuble avec des vitres, dans des caisses à vin ...
Mouais je vois ça... très bonne excuse... t'as dû vider bon nombre de caisses à vin





Mon site sur Jeremy Brett


Mon site sur Robson Green
Revenir en haut Aller en bas
http://www.jeremy-brett.fr http://dyanblue.tumblr.com/
belette2911



Inscription : 10/06/2010
Nombre de messages : 1232
Age : 41

MessageSujet: Re: Sherlock Holmes en pastiches, romans, essais...   Jeu 4 Juil - 18:41

Hips... clown Ze te jure que non ! en tout cas, ils étaient tous français, les vins...
Revenir en haut Aller en bas
http://the-cannibal-lecteur.jimdo.com/
Dyan Bretty
Admin


Inscription : 29/12/2008
Nombre de messages : 6019

MessageSujet: Re: Sherlock Holmes en pastiches, romans, essais...   Dim 22 Sep - 8:29

J'aimerais parler de la série de Carole Nelson Douglas, fervente admiratrice des aventures de Sherlock Holmes et fan de la belle Irene Adler, puisque l'héroine de ces romans est "LA FEMME" de Holmes et non pas le détective lui-même.
Mais il n'est jamais bien loin… Sherlock 
L'auteur a donc créé son éternelle rivale qui ici devient une protagoniste du Canon à part entière et la première femme car c'est vvrai que les figures féminines manquent dans les histoires.
Elle  lui a inspiré bon nombre de romans (huit je crois) qui sont agréables à lire dans un style divertissant et impertinent, avec du suspens et un sens de l'humour savoureux, un peu caustique sur les bords. Ça ressemble à l'humour british pourtant l'auteur est américaine… rire 
On retrouve l'irrésistible Irene, retraitée de l'opéra qui fait une seconde carrière en menant pour son plaisir des enquêtes criminelles. En fait, elle avait déjà fait preuve de son talent auparavant…  on s'en souvient. wink Toujours aussi magnifique et séduisante l'américaine est mariée à Godfrey Norton et accompagnée de sa fidèle amie Nell, tous trois se retrouvent plongés dans crimes et mystères dont souvent l'action se situe à Paris.



Si vous voulez discuter de ces bouquins study au choix!
La dernière valse d'Irène, Sherlock Holmes et sa muse, Bonne nuit, Mr Holmes etc…





Mon site sur Jeremy Brett


Mon site sur Robson Green
Revenir en haut Aller en bas
http://www.jeremy-brett.fr http://dyanblue.tumblr.com/
Frenchaccro



Inscription : 15/04/2010
Nombre de messages : 1101
Age : 71

MessageSujet: Re: Sherlock Holmes en pastiches, romans, essais...   Dim 22 Sep - 9:52

Et en plus de son grand talent, Carole Nelson Douglas a signé la pétition pour l'attribution d'un BAFTA à JB.
Tu penseras peut-être que, chez moi, ça tourne à l' "idée fixe", mais à mes yeux, l'attitude que les gens ont eue à ce moment- là COMPTE!
Revenir en haut Aller en bas
belette2911



Inscription : 10/06/2010
Nombre de messages : 1232
Age : 41

MessageSujet: Re: Sherlock Holmes en pastiches, romans, essais...   Dim 22 Sep - 12:24

cry Je les ai lus et je dois vous avouer que je n'ai pas adhéré du tout... Je les classe dans mes regrets parce que j'attendais plus de ces romans. Je pense que j'ai dû poster une fiche pour "bonne nuit, Monsieur Holmes".

Maintenant, je ne dis pas qu'il ne faut pas les lire, à chacun(e)s de se faire son propre avis.
Revenir en haut Aller en bas
http://the-cannibal-lecteur.jimdo.com/
Dyan Bretty
Admin


Inscription : 29/12/2008
Nombre de messages : 6019

MessageSujet: Re: Sherlock Holmes en pastiches, romans, essais...   Lun 23 Sep - 15:39

Frenchaccro a écrit:
Tu penseras peut-être que, chez moi, ça tourne à l' "idée fixe", mais à mes yeux, l'attitude que les gens ont eue à ce moment- là COMPTE!
Loin de moi cette idée... mdr

Hum plus sérieusement revenons à nos moutons dubitatif 
Bon concernant les bouquins c'est chacun son goût évidemment, perso j'ai bien aimé

Bonne nuit, Mr Holmes ne m'a pas endormie rire  et  Holmes  revient, alors qu'on le croyait disparu à tout jamais, l'esprit affûté et l'oeil plus scrutateur que jamais ! Mystère et logique s'enchainent dans une partie de cache-cache à travers les brouillards de Londres. Plutôt sympa et toujours bien écrit -ça compte!
Pour Sherlock Holmes et sa muse, j'ai trouvé quelques longueurs, l'histoire piétine un peu. Irene n'a pas froid aux yeux mais n'avance pas bien vite sans grand suspense, tandis que  Holmes intervient très tard en partant à Paris enquêter sur la disparition mystérieuse d'une jeune fille de bonne famille...





Mon site sur Jeremy Brett


Mon site sur Robson Green
Revenir en haut Aller en bas
http://www.jeremy-brett.fr http://dyanblue.tumblr.com/
Frenchaccro



Inscription : 15/04/2010
Nombre de messages : 1101
Age : 71

MessageSujet: Re: Sherlock Holmes en pastiches, romans, essais...   Lun 23 Sep - 18:34

Pas d'excuses hypocrites, Dyan!mdr De toute façon, je sais que je suis gravement atteinte.
Je ne suis pas tournée vers les pastiches en ce moment, plutôt vers les essais. J'ai lu "It's a print! detective fiction from page to screen", qui explique les hallucinations de Holmes dans le Devil Foot, auxquelles je n'avais rien pigé du tout. Maintenant, je suis dans le livre de Christopher Redmond "In bed with Sherlock Holmes". Et pas de mise en boîte, d'accord?Lol  Comme vous le savez sûrement, ce n'est pas un livre osé, mais une étude sérieuse qui m'a déjà appris beaucoup de choses sur le contexte social des histoires, et les réalités bien précises que Conan Doyle pouvait avoir en tête en les écrivant.
Revenir en haut Aller en bas
belette2911



Inscription : 10/06/2010
Nombre de messages : 1232
Age : 41

MessageSujet: Re: Sherlock Holmes en pastiches, romans, essais...   Mar 24 Sep - 11:25

Frenchaccro a écrit:
je suis dans le livre de Christopher Redmond "In bed with Sherlock Holmes".
Zut, tu as précisé "pas de mise en boite" et là, je ne sais plus quoi dire... moi qui pensait à un truc un peu coquin, j'en suis pour mes frais, tu signales que non. cry 
Revenir en haut Aller en bas
http://the-cannibal-lecteur.jimdo.com/
Frenchaccro



Inscription : 15/04/2010
Nombre de messages : 1101
Age : 71

MessageSujet: Re: Sherlock Holmes en pastiches, romans, essais...   Mar 24 Sep - 22:40

Mais si, tu peux me mettre en boîte! Rien de tel que l'humour pour égayer le quotidien...Ok 
Et non, ce n'est pas un livre coquin. Par exemple, Redmond s'intéresse à Irene Adler, et cherche à quel modèle de femme, ou à quelles personnes précises elle pouvait bien correspondre dans la société du temps et dans l'esprit de Conan Doyle. Il s'est sacrément documenté, et il nous apprend des tas des choses sur le monde du spectacle, le demi-monde, les moeurs et les idées de l'époque.
Autre exemple, Kitty Winter. Tu sais que Conan Doyle reste très allusif à son sujet: Gruner a commis l'impardonnable, certes, mais quoi, au juste? Le scénariste Robin Chapman a tenté de répondre la question et a imaginé que ce pervers de Baron avait voulu forcer Kitty à lire le répertoire illustré de ses conquêtes pendant qu'il...s'activait, disons. Elle s'est rebiffée, il l'a vitriolée. Redmond, pour répondre à la question, a cherché des quantités de documents évoquant, par exemple, les diverses sortes de traite des blanches se pratiquant à l'époque, les mesures prises pour y mettre fin. Encore une fois, on en apprend beaucoup sur un aspect du monde victorien qu'on ne connaît guère.
Je ne peux pas rentrer dans les détails, mais c'est vraiment précis, très approfondi, avec les références précises des livres ou articles dont il tire ses affirmations, les hypothèses sont présentées pour ce qu'elles sont...C'est ça que j'appelle sérieux.
Mais les blagues et les plaisanteries diverses, je suis preneuse!
Revenir en haut Aller en bas
Dyan Bretty
Admin


Inscription : 29/12/2008
Nombre de messages : 6019

MessageSujet: Re: Sherlock Holmes en pastiches, romans, essais...   Mer 25 Sep - 9:05

Tu fais bien de préciser, car j'avais vu le titre du bouquin: In Bed With Sherlock Holmes: Sexual Elements in Arthur Conan Doyle's Stories of the great Detective ... et ça m'avait un peu... refroidie au contraire pouffe 

En fait rien de bien sexuel apparemment mais plutôt une discussion sur les personnages féminins du Canon et un livre bien documenté sur l'époque victorienne. Et je pense, l'attitude envers le sexe de cette époque. J'avais peur que ça ne traite que des éléments sexuels dans les histoires de Holmes, des trucs bien triviaux sortis de l'imagination de l'auteur. Tout ça c'est pour appâter le lecteur rire





Mon site sur Jeremy Brett


Mon site sur Robson Green
Revenir en haut Aller en bas
http://www.jeremy-brett.fr http://dyanblue.tumblr.com/
Frenchaccro



Inscription : 15/04/2010
Nombre de messages : 1101
Age : 71

MessageSujet: Re: Sherlock Holmes en pastiches, romans, essais...   Mer 25 Sep - 18:20

Redmond a cherché un titre amusant et un peu provocant, et il a réussi. Mais le problème, c'est que ça peut créer des malentendus. Ce qu'il veut prouver, entre autres, c'est que les nouvelles de Conan Doyle sont bien autre chose que de la littérature pour garçons de dix ans...
Revenir en haut Aller en bas
Dyan Bretty
Admin


Inscription : 29/12/2008
Nombre de messages : 6019

MessageSujet: Re: Sherlock Holmes en pastiches, romans, essais...   Jeu 10 Oct - 12:03



quelqu'un connait ?

La Demeure de Sherlock: La Maison Vide est une sorte de pastiche ou plutôt un recueil d'histoires écrites par les Fans de Sherlock Holmes et publié cette année.
Ce ne sont donc pas des nouvelles d'écrivains, mais parfois - pas toujours - les oeuvres de fans sont excellentes avec une qualité d'écriture et un grand talent d'imagination. A lire peut-être.

Et puis, c'est aussi une bonne action, et ça c'est important, car il s'agit de sauver la maison de Sir Conan Doyle, je veux pas faire de  prosélytisme (surtout que j'ai pas lu le bouquin pouffe  ) mais en l'achetant les droits vont à l'association.
En fait c'est probablement plus une bonne action qu'un bon moment de lecture... wink





Mon site sur Jeremy Brett


Mon site sur Robson Green
Revenir en haut Aller en bas
http://www.jeremy-brett.fr http://dyanblue.tumblr.com/
belette2911



Inscription : 10/06/2010
Nombre de messages : 1232
Age : 41

MessageSujet: Re: Sherlock Holmes en pastiches, romans, essais...   Mer 25 Juin - 7:46


Élémentaire Mes Chers Parents – Le Théâtre de Sherlock Holmes : François Pardeilhan

Titre : Élémentaire Mes Chers Parents – Le Théâtre de Sherlock Holmes big_3

Auteur :
François Pardeilhan
Édition : Patient Résidant (2013)

Résumé :

L’arrivée inopinée d’un parent dans la maison des Holmes va amener un grand bouleversement. Enjôleur mais aussi homme d’affaires, ce dernier mûrit un projet audacieux. Ajoutez à cela l’apparition de vieilles connaissances aux intentions douteuses, dans une petite ville pourtant si paisible, il n’en fallait pas davantage pour déclencher un tourbillon d’événements étranges.

Le commissaire Laborde, malgré sa réticence, vient quérir quelques avis auprès du jeune Sherlock. Violet et Siger Holmes voient leur salon envahi par une population mondaine et insolite, ne sachant plus à quel saint se vouer sinon à leur phénomène de fils.

Dans une confusion de faits, tout est sous nos yeux. Alors comme disait le maître des détectives : "Vous voyez mais vous n’observez pas !"

Cet ouvrage renoue avec la tradition chère à Arthur Conan Doyle qui consiste à écrire un texte pour le théâtre avec la richesse de détails d’une nouvelle, comme il le fit avec "Le diamant de la couronne" qui deviendra "La pierre de Mazarin".

Critique :
Un Sherlock Holmes en pièce de théâtre, pourquoi pas ? Bien que j’ai eu un peu de mal au départ à lire les dialogues repris sous leur forme théâtrale.

Malgré tout, c’est 154 pages pétillantes et savoureuses à lire, surtout grâce aux répliques acides du père de Sherlock envers son beau-frère. Et vous savez tout comme moi que "♫ on choisit ses copains, mais rarement sa famille ♪".

On découvre dans ces pages un Sherlock de 18 ans, en compagnie de ses parents, Sieger et Violet. Il est à noter que canoniquement parlant, nous en savons peu sur les parents de Holmes : ils sont des petits propriétaires terriens et la grand-mère maternelle de Sherlock était la sœur du peintre Vernet.

Les prénoms des parents sont issu du fruit des déductions holmésiennes.

Notre jeune détective en herbe a déjà commencé à enquêter sur des petits mystères et fait le désespoir de ses parents car, à force de dévoiler à voix haute ses déductions sur leurs invités, il les a fait tous fuir.

— La semaine dernière encore, notre ami Lord Barthon se trouva bien embarrassé lorsqu’il dut justifier devant son épouse de la magnifique blague à tabac qu’il arborait fièrement. Ton fils [Sherlock] venait de l’en féliciter en disant qu’elle portait les mêmes armes que la comtesse Astrid avec qui il partage ses chevaux de course. Je pourrais te citer plusieurs cas où depuis la rencontre avec ton fils, nombre de nos connaissances ne sont plus revenues à la maison.
— Depuis maintenant plus de deux ans, c’est devenu une tradition que mon fils se livre systématiquement à une analyse détaillée de chaque visiteurs de cette maison. Je ne te ferai pas la liste de tous ceux que tu as contrariés avec tes remarques mal à propos sur leurs agissements, leurs fréquentations, leur passe-temps et tant d’autres choses.


L’arrivée du frère de madame Holmes bouleverse monsieur Holmes car il n’aime pas cet espèce de pique-assiette, et encore moins depuis que ce dernier a séjourné à la prison de New Gate.

— Oh ! Je suis contente de te voir. Londres ne te réussit pas, tu es bien pâle ! [Violet Holmes à son frère, Barnett]
— C’est ce que j’ai dit à ton frère, c’est vrai que le manque de soleil ajouté à l’humidité des murs de certaines pensions, cela n’arrange pas les choses. [Siger parlant à son épouse et lançant une pique à son beauf']




— Cher Siger ! Quel plaisir de vous revoir. Je vous trouve une mine superbe. [Barnett, frère de Violet Holmes]
— Je ne dirais pas la même chose de vous !
— C’est vrai que Londres n’est pas conseillé pour son climat et ce n’est pas non plus l’endroit idéal pour prendre de belles couleurs.
— Tout dépend où l’on s’exhibe. L’intérieur de la très célèbre prison de New Gate est moins exposé au soleil que la fontaine de Trafalgar Square.
— Allons chez Siger, vous n’allez pas me reprocher quelques erreurs de jeunesse. Tout cela est du passé, aujourd’hui les choses ont bien changé pour moi.


Si le père de Holmes a la tête sur les épaules, la mère est un peu bêbête en présence de son frère, refusant de le voir tel qu’il est : un escroc doublé d’un coureur de jupons.

Bête au point de faire abstraction du fait que c’est son époux qui a dû éponger la dette de 5.000£ contractée par le frère, en leur nom à eux ! Rien que pour ça, avec moi, il valserait par la fenêtre ou serait accueilli avec du plomb !

Mais le frangin est accueilli par sa sœur et prend ses aises dans la maison des Holmes, soutenu par sa sœur, aveuglée par l’amour fraternel.

— Oh Siger ! Comme me le faisait remarquer mon frère, ce salon de jardin n’allait pas du tout avec notre intérieur, tandis que ce bureau convient parfaitement avec le style que tu as toujours voulu donner à cette maison.
— Bien sûr, cela ne fait que trois mois que M. Barnett est ici et déjà il s’est immiscé dans notre vie à tel point que c’est lui qui décide de ce qui va ou ne va pas dans notre maison.


Le frangin, lui, c’est un charmeur, sans doute à la Arsène Lupin, parce que toutes les dames tombent en pâmoison devient lui, même la bonne ! En sa présence, tout le beau sexe devient bête à manger du foin.

Quant à Sherlock, il a déjà une partie de ses futures manies, mais pas encore cette distance avec les gens. Bref, je l’aime aussi ainsi.

— Il y a d’autres manies qui j’espère lui passeront aussi mais j’en doute. [Siger Holmes]
— À quoi fais-tu allusion ? [Violet Holmes]
— Oh, à pas grand-chose ! À ses promenades solitaires qui le mènent on ne sait où, à ses expériences qu’il poursuit dans sa chambre avec le microscope du Lycée que lui a prêté un professeur. Jeannette a refusé à plusieurs reprises d’aller nettoyer sa chambre à cause des odeurs dues aux objets insolites qu’il examine. Je ne parle pas des articles de journaux, français ou anglais qu’il collectionne sous forme de piles, pas plus que les tenues de toutes sorte dont il s’affuble parfois, prétextant faire une surprise à un ami alors que je ne lui connais pas d’amis.


Le roman est agréable et se lit tout seul. L’enquête est sympathique et j’ai vu venir les escrocs de loin, tout comme Sherlock. Les autres n’avaient rien vu venir.

Sherlock, lui, il observe et il déduit ! Mais il ne "devine" jamais.

— Oh ! Monsieur Sherlock, comment faites-vous pour tout deviner ?
— Je ne devine pas, Jeannette, j’observe et je déduis.
— Mais il ne s’est rien passé et je n’ai encore rien dit.
— Certes Jeannette mais il y a des silences qui en disent d’avantage que des longs discours.


Et niveau déductions, il était déjà bien rôdé !

— Père, il me semble que tu as égaré ton pince-nez et cela te pose quelques problèmes pour lire ton journal. Humm ! Raisonnons. Tu le poses toujours sur la table basse, là où Jeanette met les journaux. Comme à ton habitude, tu as dû prendre le Times que tu as commencé à lire, puis Jeanette a apporté le courrier que vous vous êtes partagés. Tu as lu le tien, c’est alors que mère t’as sans doute parlé d’un sujet qui t’a interpellé. Après un échange quelque peu tendu, tu t’es levé, toujours ton courrier en main, tu as marché dans la pièce tout en t’agitant, puis sur un geste d’agacement tu as enlevé ton pince-nez, tu es revenu vers le canapé avant de jeter ces lettres sur la table.

Dommage que cela n’ait pas été plus "caché", mais le fait que ce soit une pièce explique peut-être cela : le public est mis dans la confidence, voit tout, mais les protagonistes, eux, ne voient rien.

Comme par hasard, le chef de la police est toujours fourré chez Sherlock pour demander assistance, mais une fois l’affaire résolue et tous les honneurs pris, il rabroue Sherlock comme s’il n’était qu’un gamin, alors que sans lui, son enquête, il ne l’aurait jamais résolue !

Une bouffé d’air frais après un roman fort sombre qu’était mon précédent ("J'étais Dora Suarez" de Robin Cook, l'auteur anglais, pas l’américain !!).

The Cannibal Lecteur (alias Belette2911)
Revenir en haut Aller en bas
http://the-cannibal-lecteur.jimdo.com/
Dyan Bretty
Admin


Inscription : 29/12/2008
Nombre de messages : 6019

MessageSujet: Re: Sherlock Holmes en pastiches, romans, essais...   Dim 29 Juin - 7:25

houla j'avais pas vu ton post, bravo quel bon boulot bravo Toujours aussi cannibale lectrice Belette!!  study je sais pas comment tu fais pour lire autant et en plus faire tous ces commentaires et critiques.
Au fait je sais plus si je l'ai déjà fait, mais compliment pour ton blog, il est vraiment super bien fait, argumenté et documenté, et magnifiquement présenté. Là encore super travail on sent que tu es vraiment passionnée par ce que tu fais.





Mon site sur Jeremy Brett


Mon site sur Robson Green
Revenir en haut Aller en bas
http://www.jeremy-brett.fr http://dyanblue.tumblr.com/
Yodaline



Inscription : 07/02/2009
Nombre de messages : 1173

MessageSujet: Re: Sherlock Holmes en pastiches, romans, essais...   Dim 29 Juin - 20:15

Hello! Oui sûrement une bouffée d’air frais, comme tu dis Belette ( merci pour ce roman-théâtre), car les personnages ont l’air plutôt candides et un peu nunuches (surtout la mère ). Le jeune Holmes lui  montre déjà les qualités et les… défauts du futur grand détective.  Réflexion 

J’espère que l’intrigue est intéressante, mais tu as l’air d’avoir vite deviné qui étaient les coupables, ce qui laisse penser que ça manque un peu de mystère…  N’est pas Conan Doyle qui veut !  wink   A+
Revenir en haut Aller en bas
belette2911



Inscription : 10/06/2010
Nombre de messages : 1232
Age : 41

MessageSujet: Re: Sherlock Holmes en pastiches, romans, essais...   Lun 30 Juin - 21:26

Mois anglais oblige... en juin, je me déchaine pour le mois anglais que des blogueuses organisent chaque année ! 62 posts, elles sont en burn-out total et moi aussi ! Mois consacré à Holmes et à Jack The Ripper !

Mais bon, sur Holmes, je n'ai rien à vous apprendre que vous ne sachiez déjà !  rire 

Merci Dyan !  cool Mais ton site est super aussi, une mine d'info que je ne saurai jamais retenir !
Revenir en haut Aller en bas
http://the-cannibal-lecteur.jimdo.com/
Dyan Bretty
Admin


Inscription : 29/12/2008
Nombre de messages : 6019

MessageSujet: Re: Sherlock Holmes en pastiches, romans, essais...   Ven 4 Juil - 11:09

belette2911 a écrit:
Mois anglais oblige... en juin, je me déchaine pour le mois anglais que des blogueuses organisent chaque année ! 62 posts, elles sont en burn-out total et moi aussi ! Mois consacré à Holmes et à Jack The Ripper !

kesako ce mois anglais ?? Holmes 





Mon site sur Jeremy Brett


Mon site sur Robson Green
Revenir en haut Aller en bas
http://www.jeremy-brett.fr http://dyanblue.tumblr.com/
belette2911



Inscription : 10/06/2010
Nombre de messages : 1232
Age : 41

MessageSujet: Re: Sherlock Holmes en pastiches, romans, essais...   Mer 9 Juil - 10:23

gêné je pensais en avoir déjà parlé l'année dernière... Depuis trois ans déjà, en juin, des blogueuses organisent le mois anglais (Titine, Lou et Crissylda). Le but du jeu ? Lire anglais, regarder anglais ou manger anglais ! Et écrire une fiche sur le film vu, le roman lu ou le crumpet cuisiné  big smile 

Les auteurs des livres doivent être anglais ou l'action se passer en Angleterre. Idem pour les films, séries, mangas, bédés... Un lien direct avec l'Angleterre et ce, durant tout un mois de délire !

Je suis la terreur d'une des organisatrices parce que l'année dernière, j'avais cartonné avec 36 fiches ! Romans, mangas et bédés lus. Je ne voulais pas participer, Titine m'avait inscrite d'office et depuis, elle s'en mord les doigts, la pauvre.

Cette année, j'ai pété le record avec 62 fiches... Dont des articles sur Jack the Ripper, sur Holmes, sur des films, des séries, des romans; mangas, bédé.

http://thecanniballecteur.wordpress.com/2014/06/30/le-mois-anglais-2014-bilan-de-mes-publications/
Revenir en haut Aller en bas
http://the-cannibal-lecteur.jimdo.com/
belette2911



Inscription : 10/06/2010
Nombre de messages : 1232
Age : 41

MessageSujet: Re: Sherlock Holmes en pastiches, romans, essais...   Mer 9 Juil - 10:30

Attention, petit message d'alerte pour vous prévenir d'un super livre sur Holmes, bourré d'erreurs !! Je l'ai acheté, 32€, merci bien, je me le réservais pour plus tard.

La SSHF a posté un message d'alerte sur Fesse de Bouc et c'est ainsi que je me suis payée une douche froide ! Ils ne voulaient pas en parler, mais vu que le livre cartonne sur les blogs de personnes ne connaissant rien sur Holmes, il faut rendre à César ce qui est Conan Doyle : c'est truffé de fautes en tout genre, et certaines sont énoooormes (confondre David Burke avec Edward hardwicke).

Donc, pour éviter la dépense de 32 euros, sauf si, comme moi, vous voulez jouer au jeu de celui qui trouve encore pleins d'erreurs (mais plus que le préz de la SSHF, ça va être coton !).

Liste des erreurs du livre

Revenir en haut Aller en bas
http://the-cannibal-lecteur.jimdo.com/
belette2911



Inscription : 10/06/2010
Nombre de messages : 1232
Age : 41

MessageSujet: Re: Sherlock Holmes en pastiches, romans, essais...   Ven 11 Juil - 10:32

La réponse du berger à la bergère... Monsieur Bastardi Daumont répond à monsieur Saint-Joanis à propos des fautes relevées dans son livre...

Pour moi, un peu de précision n'aurait pas nuit à l'ouvrage... Ainsi, au lieu de dire que la série "Sherlock" est sortie en 2012 et de se voir siffler une carte rouge (2010), l'auteur aurait dû préciser qu'il parlait de la sortie Française !! Et ajouter que l'Anglaise était de 2010 !

La réponse du berger...
Revenir en haut Aller en bas
http://the-cannibal-lecteur.jimdo.com/
sarah



Inscription : 17/01/2009
Nombre de messages : 1247
Age : 44

MessageSujet: Re: Sherlock Holmes en pastiches, romans, essais...   Ven 11 Juil - 12:26

Si il n'y avait que ça, j'en ai appris d'autres par Thierry. Si il ne supporte pas la critique qu'il change de métier, enfin qu'il arrête d'écrire puisque écrivain n'est pas son métier.
Revenir en haut Aller en bas
belette2911



Inscription : 10/06/2010
Nombre de messages : 1232
Age : 41

MessageSujet: Re: Sherlock Holmes en pastiches, romans, essais...   Dim 13 Juil - 17:04

Moi, je m'attache au livre, à l'ouvrage, pas à l'auteur... je juge le livre, pas son écrivain que je ne connais ni d’Eve ni d’Adam. Quand à son métier officiel, si ce n'est pas écrivain, je m'en contre-fiche un peu vu que des tas d'écrivains ont un autre métier dans leur vie. rire Comme je dis, je parle du livre, pas du reste.

Il y a des coquilles, je les ai vues, j'ai le livre chez moi. D'ailleurs, les coquilles deviennent nombreuses un peu partout dans les romans, même dans le journal "Le Monde" ils en font, ce qui est dommage  cry 

Bon, celui qui ne connait pas l'univers de Holmes ne remarquera pas que le prénom est "Nicholas" et pas "Nicolas" pour Meyer... lui, il s'en tape. Pour le lecteur lambda, c'est bien fait, agréable à suivre, bien fichu avec une masse de renseignements.

Sûr que pour celui qui baigne dans Holmes depuis des années, ce genre de choses sautera aux yeux. Nous sommes plus exigeants et on aime les faits détaillés, sans extrapolations ou interprétations. J'ai discuté avec l'auteur via MP et je lui ai signalé que certaines affirmations méritaient plus de détails ou de précision.

Notamment le fait qu'il dise que "Andrew Scott a donné de Sherlock Holmes, une interprétation remarquable..." ce qui peut sembler déroutant lorsqu'on le lit puisque c'est Benedict Cumberbatch l'acteur qui joue Holmes. Mais l'auteur, lui, parlait de la vieille théorie qui veut que Holmes et Moriarty n'ait fait qu'une seule et même personne et donc, si Holmes est Moriarty, Andrew Scott est Holmes. Ok, mais la théorie n'est pas toujours connue des lecteurs de tout poils et même le préz de la SSHF n'a pas capté ce que je nommerai un "private joke".

En fait, une grosse partie de ce que l'on nomme "erreurs" est contré par l'autre qui répond "interprétation" ou "je parlais de la date de sortie en France"... bref, je lis le livre et je me ferai mon avis personnel, loin de tout cela !  study 
Revenir en haut Aller en bas
http://the-cannibal-lecteur.jimdo.com/
sarah



Inscription : 17/01/2009
Nombre de messages : 1247
Age : 44

MessageSujet: Re: Sherlock Holmes en pastiches, romans, essais...   Dim 13 Juil - 19:01

On s'en tape également de sa vie et du reste, il y a juste ce que je t'ai expliqué. Beaucoup de livres comportent des erreurs, mais peu d'auteurs réagissent comme ce dernier lorsqu'on les énonce.
Revenir en haut Aller en bas
belette2911



Inscription : 10/06/2010
Nombre de messages : 1232
Age : 41

MessageSujet: Re: Sherlock Holmes en pastiches, romans, essais...   Lun 14 Juil - 9:24

Il est des choses qui resteront opaques...  rire 
Revenir en haut Aller en bas
http://the-cannibal-lecteur.jimdo.com/
belette2911



Inscription : 10/06/2010
Nombre de messages : 1232
Age : 41

MessageSujet: Re: Sherlock Holmes en pastiches, romans, essais...   Mar 22 Juil - 18:55



Titre : La jeunesse de Sherlock Holmes – Prélude – Tome 1 : François Pardeilhan

Auteur : François Pardeilhan
Édition : Le Patient Résidant (2009)

Résumé :
Avant ces révélations, on ne savait rien de la jeunesse du plus célèbre limier d’Angleterre. La première aventure de Sherlock Holmes, relatée avec tant de brio par Sir Arthur Conan Doyle, commence par la rencontre du docteur Watson avec le détective alors que celui-ci est déjà établi.

Deux autres aventures parlent d’exploits isolés à l’époque universitaire du jeune anglais mais nous n’avons aucun renseignement sur l’origine de ce prodige.

Comment a-t-il acquis sa fameuse méthode d’observation ? Était-ce un don ou le fruit d’un travail acharné ? Quels événements ont pu initier ses facultés hors du commun ? Par quelles circonstances a-t-il pu forger son tempérament exceptionnel ?

Quelles ont été les rencontres qui ont influencé son parcours ? Autant d’interrogations qui seront révélées dans ces passionnantes nouvelles, en amont de l’œuvre d’Arthur Conan Doyle.

Elles éclairent une partie inconnue de la vie de ce personnage légendaire tout en annonçant le futur maître de l’investigation.

30 septembre 1868 : le jeune Sherlock Holmes arrive à Pau pour recouvrer la santé.

Au pied des Pyrénées, dans une ville sous l’influence du tourisme britannique, au travers d’aventures dignes d’un futur détective hors du commun, il rencontrera des personnages hauts en couleur qui ont marqué l’histoire de Pau.

Qu’ils soient écrivain, docteur, montagnard, magistrat, notable ou commissaire, aucun ne restera indifférent au passage de ce jeune Anglais, pour la plus grande gloire de Pau.

Critique :
Année 68… Non, pas celle qui consacra le moi de mai, mais celle de 1868 qui vit Sherlock Holmes, jeune garçon, débarquer à Pau pour se refaire une santé.

À cette époque, le duo Chevalier et Laspales n’avait pas encore rédigé leur fameux sketch "Le train pour Pau" et il était donc très facile pour des anglais d’arriver dans la ville du Béarn puisque les trains – couchettes ou pas – s’y arrêtaient.

Sherlock est un jeune garçon de 14 ans possédant une santé pulmonaire fragile et un médecin a conseillé à ses parents d’aller lui faire respirer le bon air pur de la ville de Pau et de ses Pyrénées. Ce sera l’occasion pour le jeune homme de faire ses toutes premières armes et de mettre au point sa future méthode de travail tout en résolvant quelques petits mystères.

De l’enfance ou la jeunesse de Holmes, nous ne savons rien, Conan Doyle, son père littéraire nous l’ayant présenté lors de sa rencontre avec le docteur Watson et de leur installation à Baker Street, dans le roman "Une étude en rouge", publié en 1887.

Sherlock Holmes aurait entamé ses activités en 1878, à 24 ans, selon les holmésiens. Sa collaboration avec Watson commencerait en 1881 ou en 1882. Mais avant ça ?? Rien, silence radio (hormis une affaire ancienne que Holmes avait raconté à Watson – Le Gloria Scott) !

L’auteur de la collection "La jeunesse de Sherlock Holmes" a donc remédié à ça tout en se basant sur les travaux de William S. Baring-Gould (pas toujours rigoureux !) qui disait que Holmes avait séjourné à Pau durant sa jeunesse.

Comment Holmes a-t-il eu sa babouche persane, celle dans laquelle il stocke son tabac ? La peau d’ours devant la cheminée, elle vient d’où ? Sa science de l’escrime et de l’art martial Bartitsu (orthographié "Baritsu" par Conan Doyle), comment lui furent-elles apprises ?

L’auteur, à sa manière, nous donnera des réponses tout ce qu’il y a de plus satisfaisantes. 3 petites enquêtes fort simples dans ce roman (paru aussi sous la dénomination "La jeunesse de Sherlock Holmes – Tome I" aux Éditions "Pin à Crochets") qui fait plus la part belle au jeune Sherlock et à sa découverte de la ville de Pau (on apprend des tas de choses sur la ville de Pau, sur sa géographie, sur son histoire,… Instructif !), ses promenades, sa rando dans les Pyrénées et son entrée à l’école.

Les enquêtes sont plus accessoires qu’autre chose, mais ce fut un véritable plaisir pour moi de me plonger dans cette jeunesse fictive de Holmes, qui, tout compte fait, pourrait être tout à fait réelle.

L’auteur prend son temps pour nous présenter le jeune Sherlock et c’est très plaisant de voir l’homme qu’il va devenir, élaborant ses futures méthodes et sa manière de faire. C’est tout son apprentissage dans ce premier tome et dans les suivants.

À découvrir !

Critique postée sur mon blog : Cliquez ICI !
Revenir en haut Aller en bas
http://the-cannibal-lecteur.jimdo.com/
Dyan Bretty
Admin


Inscription : 29/12/2008
Nombre de messages : 6019

MessageSujet: Re: Sherlock Holmes en pastiches, romans, essais...   Sam 26 Juil - 8:20

J'aime bien aussi les romans imaginant l'enfance de Holmes, puisque Conan Doyle a très peu parlé de la jeunesse du détective mais ce sont généralement des livres pour la jeunesse. Mais bon ça n'empêche pas de les lire !

Il y a également -excuse moi si tu en as déjà parlé... - L'ombre de la mort Les premières aventures de Sherlock Holmes, d'Andrew Lane. C'est en plusieurs tomes, celui ci est le premier opus de la série consacrée à la jeunesse de Holmes.

Andrew Lane s’explique :
'Mon intention, dans le livre que vous avez entre les mains, et dans ceux qui vont suivre, est de trouver à quoi ressemblait Sherlock Holmes avant que Conan Doyle ne le présente au public. Quel genre d’adolescent était-il ? Quelles écoles a-t-il fréquentées, et qui étaient ses amis ? Où et quand a-t-il acquis les talents qu’il a montrés plus tard : son esprit logique, ses qualités de boxeur et d’escrimer, son amour de la musique, ses dons de violoniste ? Dans quel domaine a-t-il fait ses études à l’université ? Quand a-t-il voyagé hors d’Angleterre, s’il l’a fait ? Qu’est-ce qui lui faisait peur ? A-t-il aimé, et qui ? '

Nous sommes en 1868 et Sherlock a 14 ans. Il est dans un sinistre pensionnat où il ne se plaît guère et n’a aucun ami, et il attend son grand frère Mycroft, pour les vacances d’été.
Les deux frères doivent se rendre au manoir familial.
Mycroft lui apprend que leur père est parti aux Indes et que leur mère ne va pas bien. Du coup Sherlock doit passer l’été chez un oncle qu’il ne connaît pas et bientôt  les événements prennent vite un cours singulier... Ce roman, mené sans temps mort, est réussi, et on rencontre un adolescent qui forme sa future manière si particulière d’aborder une enquête et son raisonnement intellectuel, en particulier en faisant connaissance de quelqu'un... Malgré sa fragilité et sa solitude, Sherlock fait preuvede culot et d’une intelligence toujours en éveil. Il est également sensible à la jolie Virginia ne le laisse pas indifférent. C’est passionnant d’assister ainsi à la naissance d’un personnage mythique !





Mon site sur Jeremy Brett


Mon site sur Robson Green
Revenir en haut Aller en bas
http://www.jeremy-brett.fr http://dyanblue.tumblr.com/
belette2911



Inscription : 10/06/2010
Nombre de messages : 1232
Age : 41

MessageSujet: Re: Sherlock Holmes en pastiches, romans, essais...   Dim 21 Sep - 13:19

Oui, j'ai lu aussi les romans d'Andrew Lane et j'ai bien aimé.
Revenir en haut Aller en bas
http://the-cannibal-lecteur.jimdo.com/
Dyan Bretty
Admin


Inscription : 29/12/2008
Nombre de messages : 6019

MessageSujet: Re: Sherlock Holmes en pastiches, romans, essais...   Dim 21 Sep - 19:33

hello Salut belette ravie de te revoir parmi nous , sans doute de nouvelles lectures holmésiennes à ton actif - j'aimerais bien savoir le nombre de bouquins que tu as dévorés pendant les vacances big smile ou plutôt combien de piles !! study Quel a été ton préféré de la pile ?





Mon site sur Jeremy Brett


Mon site sur Robson Green
Revenir en haut Aller en bas
http://www.jeremy-brett.fr http://dyanblue.tumblr.com/
belette2911



Inscription : 10/06/2010
Nombre de messages : 1232
Age : 41

MessageSujet: Re: Sherlock Holmes en pastiches, romans, essais...   Mar 23 Sep - 9:15

Coucou tout le monde ! Oui, oui, je vis toujours, mais en septembre se déroulait "le mois américain", alors, je lis des auteurs américains ou des histoires se déroulant en Amérique. Donc, pas de Sherlock Holmes, hormis un article sur la série "Elementary" pour le "mois américain".

Mon bilan lecture des vacances ? Et bien, en juillet, j'ai lu (hors bédés) 13 romans et j'ai fait pareil en août ! Mon bilan annuel, bédés comprises, se monte à plus de 205 ! rire

Mes coups de cœur son nombreux en juillet !

1. Donnybrook : Franck Bill (Coup de coeur)
2.Mais c'est à toi que je pense : Braunbeck
3. La faux soyeuse : Éric Maravélias
4. Trois mille chevaux vapeurs : Antonin Varenne
5. Dossier 64 : Jussi Adler-Olsen
6. La nuit du chasseur : Davis Grubb
7. Une terre d'ombre : Ron Rash

Coups de cœur en août :

1. Camp des morts (le) : Craig Johnson
2. Un long moment de silence : Paul Colize
3. Né sous les coups : Martyn Waites
4. Smoky : Will James
4. La malédiction du gitan : Harry Crews

Ce qui en fait quelques uns, je l'avoue ! Les vacances furent bien remplies.
Revenir en haut Aller en bas
http://the-cannibal-lecteur.jimdo.com/
Yodaline



Inscription : 07/02/2009
Nombre de messages : 1173

MessageSujet: Re: Sherlock Holmes en pastiches, romans, essais...   Mar 23 Sep - 20:56

Hello! Ravie de te revoir moi aussi, Belette. Notre "Cannibal Lecteur" est de retour ! Et avec un appétit incroyable... miam   Tu es vraiment bluffante.

J'ai lu en 2013 "Né sous les coups" et ce roman m'avait marquée moi aussi par sa violence , le récit pathétique de la lutte des mineurs en Grande Bretagne, la répression sans pitié des Tories de Mme Thatcher. Ces hommes humiliés, piétinés, tabassés, pauvres victimes impuissantes. Tout ceci se passait en 1984, et en 2004 on retrouve cette population sans espoir, dans une ville agonisante... c'est un livre dur et poignant. C'est du reste le premier roman de Martyn Waites, mais un roman qui laisse des traces chez le lecteur. Tu as fait une analyse très fine de ce livre. Bravo.

Et comme tu l'as écrit si justement :  "Pour eux et pour la génération suivante commence une longue et pénible descente aux Enfers, une descente bien plus dégradante que celle qui les transformait en rats qui grattaient la terre pour en extraire les pépites noires."   Au bout de ce tunnel, espérons que la lumière finira par briller...   A+
Revenir en haut Aller en bas
Dyan Bretty
Admin


Inscription : 29/12/2008
Nombre de messages : 6019

MessageSujet: Re: Sherlock Holmes en pastiches, romans, essais...   Jeu 25 Sep - 17:23

lol ça alors quelle coïncidence ! Nous avons toutes été marquées par Né sous les coups de Martyn Waites.

Je ne reviendrai pas sur le bouquin lui même, qui prend aux tripes, fait bouillir d'indignation et de compassion devant tant de tragédies et de misère.
1984 reste le début de la fin pour la plus longue grève des mineurs britanniques qui s’achève, un an plus tard, sur le triomphe de Thatcher et la mort au sens figuré, des mineurs et des mines.

En fait à l'origine, ma lecture avait été très motivée par Robson Green !!!
Car la grève des mineurs de 1984 le concerne intimement lui et sa famille.
Robson est issu de plusieurs générations de mineurs du Nord-est, son grand père était d'ailleurs un célèbre syndicaliste qui a joué un grand rôle pendant la grève générale de 1926 et dans l'un de ses moments les plus dramatiques, le déraillement du Flying.
Son père a travaillé toute sa vie à la mine jusqu'à ce que le travail finisse par manquer, suite aux agissements dévastateurs de "la dame de fer" (que Robson déteste...)

En 1984 Robson a créé un groupe a cappella de jeunes chanteurs de sa région, et lors de la grève générale des mineurs en 1984/85, les Workey Tickets ont donné des concerts pour lever des fonds, en particulier à l'Albert Hall à Londres, pour venir en aide aux mineurs grévistes. Les membres du groupe ont à cette occasion enregistré "Factory" pour soutenir les mineurs et leurs familles.

Il a aussi présenté un docu qui traite en partie de ce sujet (How the North was built).

Depuis toutes les mines de sa région ont fermées et sont maintenant recouvertes d'herbes folles et de végétation... comme si rien n'avait jamais existé...





Mon site sur Jeremy Brett


Mon site sur Robson Green
Revenir en haut Aller en bas
http://www.jeremy-brett.fr http://dyanblue.tumblr.com/
belette2911



Inscription : 10/06/2010
Nombre de messages : 1232
Age : 41

MessageSujet: Re: Sherlock Holmes en pastiches, romans, essais...   Ven 26 Sep - 8:20

Oui, oui, Yodaline, le Cannibal Lecteur est là, mais je n'étais pas bien loin tu sais rire Comme toujours, je voulais "causer" sur le fofo en août et puis à la rentrée, c'était chargé et voilà que j'arrive seulement en vrai. stalkerholmes

Et bien, le monde est petit ! Je parle d'un livre et boum, deux membres l'ont lu et ont été marqué par lui. J'adore des coïncidences pareilles. Surtout que j'en ai appris un peu plus par l'entremise de Dyan et de Robson Green. Je comprend que cet homme ainsi que des autres la haïssent. c'est normal, on t'enlève ton moyen de subsistance et tout le monde s'en fou... Les médias ont été manipulées, à l'insu de leur plein gré pour certaines. Je n'aime pas ça, pour moi, le "Quatrième Pouvoir" doit faire son job : informer et informer correctement !

Dans mes dernières nouvelles, je diversifie ma manière de lire : papier (ça, c'est normal) ET liseuse. Et vous savez quoi ? Je suis contente de la liseuse ! Qui l'eût cru ? rire
Revenir en haut Aller en bas
http://the-cannibal-lecteur.jimdo.com/
Dyan Bretty
Admin


Inscription : 29/12/2008
Nombre de messages : 6019

MessageSujet: Re: Sherlock Holmes en pastiches, romans, essais...   Sam 25 Oct - 17:36



Une histoire holmésienne de Kieran McMullen, auteur de nombreux pastiches, dans un contexte historique. C'est le début d'un nouveau siècle, la reine Victoria est sur le trône, l'Exposition de Paris, Zeppelin et la conquête de l'air...  etc et Sherlock Holmes est à l'apogée de ses pouvoirs. Mycroft demande à son frère Sherlock et Watson de l'aider à résoudre le mystère de plans secrets perdus et de l'or disparu dans la lutte qui va devenir la Seconde Guerre des Boers. Watson accompagne son ami le Dr Arthur Conan Doyle sur les champs de bataille tandis que Holmes tente d'arrêter la fuite de l'information et de récupérer la rançon d'un roi. La grande question est à qui faire confiance dans un pays ravagé par la guerre et d'innombrables conflits de loyauté ?





Mon site sur Jeremy Brett


Mon site sur Robson Green
Revenir en haut Aller en bas
http://www.jeremy-brett.fr http://dyanblue.tumblr.com/
belette2911



Inscription : 10/06/2010
Nombre de messages : 1232
Age : 41

MessageSujet: Re: Sherlock Holmes en pastiches, romans, essais...   Dim 26 Oct - 10:20

Et évidemment, c'est en anglais et pas encore traduit en français !! grrr
Revenir en haut Aller en bas
http://the-cannibal-lecteur.jimdo.com/
Tidou



Inscription : 29/12/2008
Nombre de messages : 1579

MessageSujet: Re: Sherlock Holmes en pastiches, romans, essais...   Mar 28 Oct - 20:48

cool rouspète pas , Belette, t'es pas en manque ! si l'pastiche est bon, y sera traduit vite fait. En tout cas, la couverture et la photo du livre sont drôlement bien.

et dis-moi, j'comprends rien, qu'est-ce que c'est cette liseuse ??? roll
Revenir en haut Aller en bas
belette2911



Inscription : 10/06/2010
Nombre de messages : 1232
Age : 41

MessageSujet: Re: Sherlock Holmes en pastiches, romans, essais...   Mer 29 Oct - 8:20

Ma Tidou, j'aime rouspéter ! rire Oui, niveau lectures, j'ai un stock pour les 200 prochaines années et il me reste quelques pastiches sous la dent, mais tu me connais, dès qu'on parle de Sherlock...

Alors, la liseuse n'est pas une pièce de laine que l'on poserait sur ses épaules pour ne pas prendre froid lorsque l'on lit, mais une sorte de tablette (plus petit et non rétroéclairé) sur laquelle tu charges des livres numériques pour les lire.

Avantages ?? Léger, grande capacité de stockage (du moins la mienne en a une grande... de capacité de stockage, je précise), facilement manipulable, gain de place quand on a des biblios qui sont pleines et des piles de livres un peu partout parce qu'on est une acheteuse compulsive.

Donc, je lis alternativement mes livres en format papier et en format numérique. Pour mes vacances, plus de gros sac rempli de romans, mais ma liseuse !

" />
Revenir en haut Aller en bas
http://the-cannibal-lecteur.jimdo.com/
Dyan Bretty
Admin


Inscription : 29/12/2008
Nombre de messages : 6019

MessageSujet: Re: Sherlock Holmes en pastiches, romans, essais...   Mer 29 Oct - 11:06

Chez amazon on trouve le Kindle et maintenant, toujours mieux et plus perfectionné: le Kindle Paperwhite avec Wi-Fi, affichage papier blanc haute résolution, contraste élevé et éclairage intégré ... la totale pour 129€ An
Je ne me suis jamais décidée jusqu'à présent, à cause du manque de confort visuel (c'est ce que je me disais mais c'est peut être une fausse idée...) maintenant ça devient tentant car l'écran est sans reflets avec en plus le rétroéclairage et une la batterie qui dure des semaines, et non pas quelques heures
C'est une nouvelle expérience de lecture et c'est génial d'avoir toute sa bibliothèque dans sa poche! study








Mon site sur Jeremy Brett


Mon site sur Robson Green
Revenir en haut Aller en bas
http://www.jeremy-brett.fr http://dyanblue.tumblr.com/
Tidou



Inscription : 29/12/2008
Nombre de messages : 1579

MessageSujet: Re: Sherlock Holmes en pastiches, romans, essais...   Mer 29 Oct - 19:01

Ouais, merci pour toutes les infos ... sûr, on arrête pas l' progrès ! bientôt, on va être envahi d'robots Tex

mais y resste une chose que j'voudrais savoir . Cette liseuse (tablette et pas p'tite cape en laine, ça j'ai bien pigé ... pouffe ) est-ce qu'elle a une voix ? est-ce que c'est elle qui lit ou c'est toi ? whistle parce que ça s'rait pas mal si elle lisait cool
Revenir en haut Aller en bas
Dyan Bretty
Admin


Inscription : 29/12/2008
Nombre de messages : 6019

MessageSujet: Re: Sherlock Holmes en pastiches, romans, essais...   Ven 31 Oct - 8:16

Ce modèle d'amazon n'a pas de voix intégrée mais ça existe pour les mal voyants au départ et maintenant pour tout public. Il existe des associations de donneurs de voix qui lisent des livres et mettent en ligne les enregistrements.
En fait la voix synthétique est extrêmement difficile à mettre au point, et pour l'instant il n'y a pas mieux que la voix humaine ... mais pour combien de temps encore, l'ère des robots est en marche





Mon site sur Jeremy Brett


Mon site sur Robson Green
Revenir en haut Aller en bas
http://www.jeremy-brett.fr http://dyanblue.tumblr.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sherlock Holmes en pastiches, romans, essais...   Aujourd'hui à 15:21

Revenir en haut Aller en bas
 
Sherlock Holmes en pastiches, romans, essais...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 7 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Personnage] Sherlock Holmes, Harry Dickson, etc...
» Peterson Sherlock Holmes (Original). Laquelle est la plus belle?
» Sherlock Holmes : ouvrages dérivés (hors canon)
» Sherlock Holmes
» Géographie de Sherlock Holmes (Les moutons électriques)

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
FORUM JEREMY BRETT :: SHERLOCK HOLMES ET SES ADAPTATIONS-
Répondre au sujetSauter vers: