Planète Jeremy BrettAccueilS'enregistrerConnexion

Répondre au sujetPartagez | 
 

 Projet de livre de TinaScherlockina

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
TinaSher
Invité
avatar


MessageSujet: Nouvelle venue   Jeu 23 Déc - 17:19

Bonjour à toutes et à tous.
J'ai découvert ce site tout à fait par hasard
et j'ai commencé à lire vos différentes interventions sur et autour
de Jeremy Brett. Très instructif ! Mettons que je suis une grande fan
de Sherlock Holmes mais aussi de JB, dans la mesure où il a interprété
un Sherlock brillantissime.
Par ailleurs, je suis en train de rassembler pas mal de documentation
dans le but d'écrire une bio de JB. Il n'en existe aucune en français
et celles que j'ai été amenée à lire me semblent un peu courtes...
En fait, j'aimerais mettre l'accent sur son rôle sherlockien, tenu pendant
dix ans qui, avec sa bipolarité, ont sans doute accéléré sa fin.
Je suis fascinée par tous ceux et celles qui se consument pour une
passion quelle qu'elle soit. Comme dirait l'autre : "What is a life worth
when it's not driven by passion ?"
Mon idée de bio a déjà retenu l'attention
d'un éditeur, mais chut, je n'en dirai pas plus, je n'ai encore rien signé.
Contrairement aux sites anglo-saxons dédiés à JB, je vous trouve
tous beaucoup plus réalistes et nuancés dans vos appréciations de
la carrière et de la vie de l'acteur. Rien ne m'horripile tant que ces
nanas américaines hystériques qui vont jusqu'à nier la liaison
homosexuelle de JB avec Gary Bond. A celles-là j'ai envie de répondre
que l'attitude de Gary vis-à-vis de son compagnon et ami quand ce
dernier l'a quitté pour une femme a été irréprochable d'un bout à
l'autre. Vous connaissez beaucoup d'hommes et de femmes qui laissent partir la personne qu'ils aiment pour faire son bonheur, et ce
sans dire un mot, sans jamais s'en plaindre ?
JB a eu beaucoup de chance d'avoir rencontré Gary puis Joan, deux
personnes équilibrées et fortes qui ont su le comprendre et l'aimer
à sa juste valeur.
Vos commentaires divers et variés sont les bienvenus
Revenir en haut Aller en bas
Dyan Bretty
Admin
avatar

Inscription : 29/12/2008
Nombre de messages : 6191

MessageSujet: abcdf   Jeu 23 Déc - 18:52

Bonjour TinaSher et
Je découvre ton post avec beaucoup d'intérêt. Ton projet de livre est passionnant et j'espère que tu pourras le mener à bien, car cela demande énormément de travail et de ténacité.
La documentation sur la vie de JB est assez limitée (peu de livres et beaucoup d'infos éparses et controversables sur le web) mais ta façon de vouloir mettre en exergue son rôle avec sa bipolarité, est un éclairage intéressant. Plus qu'une simple bio je trouve. Par contre il faut que tu maîtrises parfaitement le sujet qui est difficile et délicat, exigeant arguments et témoignages. Mais tu es sans doute bien qualifiée là-dessus pour vouloir te lancer.

TinaSher a écrit:
Vous connaissez beaucoup d'hommes et de femmes qui laissent partir la personne qu'ils aiment pour faire son bonheur, et ce
sans dire un mot, sans jamais s'en plaindre ? JB a eu beaucoup de chance d'avoir rencontré Gary puis Joan, deux personnes équilibrées et fortes qui ont su le comprendre et l'aimer.
Et bien l'on pourrait dire que c'est "ça" l'amour, faire passer le bonheur de l'autre avant le sien propre. JB a eu beaucoup de chance dans sa vie de rencontrer des personnes qui l'ont compris, soutenu et aidé, je pense également à Linda Pritchard dans ses dernières années, ou son collègue Edward Hardwicke. Il semble n'avoir jamais suscité de rancoeur après une séparation, et ses liaisons se sont toujours dénouées au mieux, Anna Massey et JB sont restés en très bons termes. La mort de Joan fut dramatique pour lui. Sans doute son destin ne se serait jamais déroulé de la même façon...
Bonne continuation et tiens-nous au courant. D'ici là bonnes fêtes ! Noël





Mon site sur Jeremy Brett


Mon site sur Robson Green
Revenir en haut Aller en bas
http://www.jeremy-brett.fr http://dyanblue.tumblr.com/
TinaSher
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Projet de livre de TinaScherlockina   Ven 24 Déc - 13:55

Merci Dyan pour tes encouragements. Il est vrai que les infos sur le Web sont très contestables, il me faut vérifier tout le temps. Sinon,
je compte bien me rendre en Angleterre, j'y ai vécu il y a de ça bien
longtemps... Bref, ce sera long mais passionnant, c'est tout ce qui
compte. J'ai déjà pris contact avec Michael Cox qui vit dans le Cheshire,
donc non loin de Manchester et de Granada TV. Il me faudra aussi
éplucher les archives des tabloids qui ne se sont pas gênés pour
descendre en flèche le pauvre JB.
Oui, il s'agira plutôt de la descente en enfer d'un homme hanté par son
rôle, mais de façon objective et non dans la veine sensationnaliste
de Terry Manners, dont le bouquin m'a indignée. Il raconte vraiment
n'importe quoi ! Je suis aussi fascinée par la manière dont chaque
épisode a été mis en scène, les trouvailles de JB et des scénaristes,
l'humour, les rapports avec les Watson (j'adore les deux!), les
réactions des téléspectateurs... Bending the Willow est à mon sens
la meilleure bio sur JB, mais fichtrement trop courte. Il y manque cette plongée dans la réalité des tournages qui me passionne
tant et qui risque d'intéresser nos lecteurs. On la retrouve partiellement via A Study in Celluloid de Michael Cox. Ce serait donc bien que nos lecteurs français aient un panorama complet de la chose.
En ce qui concerne Linda Pritchard, j'émets quelques réserves : elle
semble avoir "vendu" JB en pièces détachées, via des albums photo
franchement niais. Je me demande d'ailleurs si elle a été la bonne
personne pour soutenir JB à la fin de sa vie. Elle et ses marathons
du cancer et lui qui se bat pour ne pas sombrer... Il lui aurait fallu
une femme plus énergique et plus enthousiaste, une Joanie Bis, quoi.
A tout prendre je
préfère encore Anna Massey, elle a été très franche dans son auto-
biographie en admettant qu'elle était elle aussi responsable du nau-
frage de leur couple. Tous deux étaient très jeunes et ils se sont
mariés trop vite. Je ne vois pas l'intérêt de taper sur elle. J'éprouve
une certaine sympathie pour elle, car elle est tout de même restée
seule très longtemps avant de trouver enfin le bonheur avec un homme qui lui convient.
Dans le plan de l'ouvrage, je ne consacrerai qu'une dizaine de pages
à la carrière de JB. Sans vouloir faire injure à sa mémoire, mais hormis
ses prestations théâtrales et son rôle de Maxime de Winter dans
Rebecca, il n'a rien fait de vraiment transcendant. Tout sera fourré
dans le prologue et l'action ne démarre vraiment que quand il est
contacté en 1982 par Michael Cox pour le rôle de sa vie. Là, on peut
vraiment prendre son pied (pardon...)
Bonnes fêtes à tous.
Revenir en haut Aller en bas
Dyan Bretty
Admin
avatar

Inscription : 29/12/2008
Nombre de messages : 6191

MessageSujet: Re: Projet de livre de TinaScherlockina   Mar 28 Déc - 10:15

TinaSher a écrit:
J'ai déjà pris contact avec Michael Cox qui vit dans le Cheshire,
donc non loin de Manchester et de Granada TV. Il me faudra aussi
éplucher les archives des tabloids qui ne se sont pas gênés pour
descendre en flèche le pauvre JB.
Oui, il s'agira plutôt de la descente en enfer d'un homme hanté par son
rôle, mais de façon objective et non dans la veine sensationnaliste
de Terry Manners, dont le bouquin m'a indignée. Il raconte vraiment
n'importe quoi ! Je suis aussi fascinée par la manière dont chaque
épisode a été mis en scène, les trouvailles de JB et des scénaristes,
l'humour, les rapports avec les Watson (j'adore les deux!), les
réactions des téléspectateurs... Bending the Willow est à mon sens
la meilleure bio sur JB, mais fichtrement trop courte. Il y manque cette plongée dans la réalité des tournages qui me passionne
tant et qui risque d'intéresser nos lecteurs. On la retrouve partiellement via A Study in Celluloid de Michael Cox. Ce serait donc bien que nos lecteurs français aient un panorama complet de la chose.
Dans le plan de l'ouvrage, je ne consacrerai qu'une dizaine de pages
à la carrière de JB. Sans vouloir faire injure à sa mémoire, mais hormis
ses prestations théâtrales et son rôle de Maxime de Winter dans
Rebecca, il n'a rien fait de vraiment transcendant. Tout sera fourré
dans le prologue et l'action ne démarre vraiment que quand il est
contacté en 1982 par Michael Cox pour le rôle de sa vie.
Beau projet. Evidemment ce serait justice de remettre les choses en place à propos de la vie de JB. Car à qui se fier ? Terry Manners dit aussi probablement des choses exactes, mais j'accorde tout de même plus de crédit à Stuart Davies et Michael Cox. Malheureusement ils privilégient plutôt un axe professionnel directement lié à la série. On a déjà beaucoup évoqué la carrière de JB en long et en large. C'est évident qu'il faut se focaliser sur son rôle de Holmes, car à partir de là, tout bascule pour Brett, aussi bien dans son métier d'acteur, sa vie privée, sa santé etc... L'aspect psychologique est passionnant. Si je devais écrire un bouquin (heureusement ça n'arrivera jamais !) c'est vraiment ce point de vue que je raconterait, car chez Brett c'est un "cas" (même un cas clinique) fascinant. La relation entre l'acteur et son personnage, les répercussions psychiques et physiques. Il y aurait énormément à dire.

Concernant la suite de ton post sur Linda Pritchard j'ai préféré poursuivre dans le topic la concernant : ICI





Mon site sur Jeremy Brett


Mon site sur Robson Green
Revenir en haut Aller en bas
http://www.jeremy-brett.fr http://dyanblue.tumblr.com/
TinaSher
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Projet de livre de TinaScherlockina   Mar 28 Déc - 13:00

Me voilà ravie que toi aussi, tu aurais privilégié la dimension psychologique de JB confronté à un rôle difficile, pour ne pas dire destructeur.
Néanmoins, après en avoir discuté par mail avec le très charmant
Michael Cox - il a tout de même très bien connu JB - il s'avère que Jeremy ne s'est pas vraiment "autodétruit" via SH, du moins est-ce
l'opinion du producteur. Il m'a même conseillé de m'informer davantage sur cet aspect de la bio et de privilégier plutôt l'immense courage de l'acteur face à une maladie mentale dont il ne connaissait rien jusqu'à sa dépression de 1986.
Il va sans dire que toute mon admiration va à cet homme et à son rôle et je suis contente que pour toi aussi, la carrière de JB, aussi dense qu'elle ait pu être, n'est pas le sujet central de la bio.
Je vais de ce pas jeter un coup d'oeil sur ce que tu dis par rapport à Linda Pritchard qu'il me faudra manipuler avec des pincettes. C'est la seule de tous ceux qui ont connus JB que j'ai du mal à apprécier...

Autre chose : mon pseudo complet est TinaSherlockina, mais je n'arrive pas à le taper intégralement au-dessus de la case "commentaires". Je suis un peu nulle en informatique, je fais quoi, là ?
En réalité, je m'appelle Christine, et je voulais laisser une empreinte
"sherlockienne" pour le site.
Revenir en haut Aller en bas
jbsh

avatar

Inscription : 07/10/2009
Nombre de messages : 2128

MessageSujet: Projet de livre de TinaScherlockina   Mer 29 Déc - 2:38

salut à toi TinaSher!!
Citation :
Me voilà ravie que toi aussi, tu aurais privilégié la dimension psychologique de JB confronté à un rôle difficile, pour ne pas dire destructeur.
Vous êtes dures avec Sherlock je trouve! Tous les acteurs qui ont joué longtemps un personnage fort se sont plus ou moins retrouvés prisonniers du personnage en question et personnellement je doute fort que le combat qu'a mené cet homme ait un rapport direct avec Holmes.
Revenir en haut Aller en bas
Dyan Bretty
Admin
avatar

Inscription : 29/12/2008
Nombre de messages : 6191

MessageSujet: Re: Projet de livre de TinaScherlockina   Mer 29 Déc - 10:19

TinaSher a écrit:
Autre chose : mon pseudo complet est TinaSherlockina, mais je n'arrive pas à le taper intégralement au-dessus de la case "commentaires". Je suis un peu nulle en informatique, je fais quoi, là ? En réalité, je m'appelle Christine, et je voulais laisser une empreinte "sherlockienne" pour le site.
J'ai été vérifier dans le PA (panneau d'administration) où ton pseudo figure bien en totalité : TinaScherlockina. Je pense que le problème vient du fait que tu te connectes en tant qu'invité et non en tant que membre.
D'ailleurs tu vois qu'aucun des messages que tu as postés n'est comptabilisé sous ton nom, qui est en lettres blanches. Nous on est en doré. wink
Essaye une connexion avec ton pseudo TinaScherlockina et ton mot de passe, ça devrait aller. Sinon je t'arrangerai ça.
Désolé pour le hors sujet gêné Je reviendrai plus tard pour reprendre la discussion, mais là j'ai plus le temps... Bye Hello!





Mon site sur Jeremy Brett


Mon site sur Robson Green
Revenir en haut Aller en bas
http://www.jeremy-brett.fr http://dyanblue.tumblr.com/
LouiseCP

avatar

Inscription : 28/11/2010
Nombre de messages : 64

MessageSujet: Re: Projet de livre de TinaScherlockina   Mer 29 Déc - 13:51

Your project sounds wonderful Tina and I really hope you complete it. Too many people want to focus on one part of the life of Jeremy and ignore others that don't fit with their view of their idol. I think that is narrowminded and stupid. Only those who knew Jeremy well or knew those close to him could even have an inkling of what he was really like, and how he felt about those close to him in his life. Those of us who have some understanding because we know those who knew him can get close, but we are still really surmising a lot of things. Jeremy was lucky to have found friends and lovers who were strong and stable people. People who supported him through his illnesses, helped him cope with his demons, loved him unconditionally. This is clear from Anna and her book where she does not flinch from showing some of the negative side of her former husband, but does so with love and understanding. Not for her a lifetime of bitterness because of the collapse of her perfect society wedding. As for Gary, I never heard him say a bad word about Jeremy and in fact he would not hear of anyone else making negative comments about the breakup of their relationship. Because he knew him better than any of us ever will, and understood him. Clearly the marriage with Joan even with distance between them and living on two continents was a stable influence for Jeremy. He was lucky to have found lasting happiness in his love affairs so many times. Perhaps because he was a loveable person and one who drew people towards him. When he reached out to Linda, the fan who needed his help, he showed his compassion and interest in others. When he bought Anna gifts for her second wedding, he showed he was happy when others were happy. He also often sent gifts to Gary over the years when he was appearing on stage, which I think is lovely. Jeremy was a generous and loving individual. His fans should understand this and celebrate what a wonderful person he clearly was, unique in his modesty for an actor, and fond of the success of others. The Jeremy Brett fanbase on some matters has been rather distasteful and seems to imply that in holding certain views you are a greater or lesser fan of the man. I completely disagree with that.

Votre projet retentit Tina merveilleuse et je vous espère vraiment complet il. Trop de personnes veulent se concentrer sur une part de la vie de Jeremy et ignorer d'autres qui don' ; t équipé de leur vue de leur idole. Je pense qui est borné et stupide. Seulement ceux qui ont connu le puits de Jeremy ou l'ont su que ceux près de lui pourraient même avoir un inkling de ce qu'il était vraiment comme, et ce qu'il a pensé de ceux près de lui dans sa vie. Ceux de nous qui ont un certain arrangement parce que nous savons que ceux qui l'ont connu peut obtenir étroit, mais nous conjecturons toujours vraiment beaucoup de choses. Jeremy était chanceux pour avoir des amis et des amoureux trouvés qui étaient les personnes fortes et stables. Les gens qui l'ont soutenu par ses maladies, aidés lui font face à ses démons, aimés lui sans réserve. C'est clair d'Anna et de son livre où elle ne recule pas de montrer une partie du côté négatif de son ancien mari, mais fait ainsi avec l'amour et la compréhension. Pas pour elle une vie de l'amertume en raison de l'effondrement de son mariage parfait de société. Quant à Gary, je n'ai jamais entendu qu'il dire un mauvais mot au sujet de Jeremy et en fait il n'entendrait pas parler de n'importe qui formulant autrement des commentaires négatifs au sujet de la dissolution de leur rapport. Puisqu'il l'a connu mieux que n'importe lequel d'entre nous jamais, et compris lui. Clairement le mariage avec Joan même avec la distance entre eux et vivant sur deux continents était une influence stable pour Jeremy. Il était chanceux pour avoir le bonheur durable trouvé dans ses aventures amoureuses tant de fois. Peut-être parce qu'il était une personne adorable et un qui a dessiné des personnes vers lui. Quand il a atteint dehors à Linda, le ventilateur qui a eu besoin de son aide, il a montré sa compassion et intérêt dans d'autres. Quand il a acheté des cadeaux d'Anna pour son deuxième mariage, il a montré qu'il était heureux quand d'autres étaient heureux. Il également a souvent envoyé des cadeaux à Gary au cours des années où il apparaissait sur l'étape, que je pense est beau. Jeremy était un individu généreux et aimant. Ses ventilateurs devraient comprendre ceci et célébrer ce qu'était clairement une personne merveilleuse il, unique dans sa modestie pour un acteur, et affectueux du succès de d'autres. Le fanbase de Jeremy Brett sur quelques sujets a été plutôt désagréable et semble impliquer que dans certaines vues de possession vous êtes un plus grand ou peu de ventilateur de l'homme. Je suis en désaccord complètement avec celui.

Revenir en haut Aller en bas
http://www.thewonderfulworldofgarybond.com
Dyan Bretty
Admin
avatar

Inscription : 29/12/2008
Nombre de messages : 6191

MessageSujet: Re: Projet de livre de TinaScherlockina   Mer 29 Déc - 18:06

TinaSher a écrit:
Me voilà ravie que toi aussi, tu aurais privilégié la dimension psychologique de JB confronté à un rôle difficile, pour ne pas dire destructeur.
Néanmoins, après en avoir discuté par mail avec le très charmant
Michael Cox - il a tout de même très bien connu JB - il s'avère que Jeremy ne s'est pas vraiment "autodétruit" via SH, du moins est-ce
l'opinion du producteur. Il m'a même conseillé de m'informer davantage sur cet aspect de la bio et de privilégier plutôt l'immense courage de l'acteur face à une maladie mentale dont il ne connaissait rien jusqu'à sa dépression de 1986.
Il va sans dire que toute mon admiration va à cet homme et à son rôle et je suis contente que pour toi aussi, la carrière de JB, aussi dense qu'elle ait pu être, n'est pas le sujet central de la bio.
je pense tout de même que le rôle de Holmes a participé et aggravé de beaucoup la maladie de JB et même précipité sa mort. Il a évidemment voulu jouer jusqu'au bout ce personnage écrasant, c'était son choix alors que du repos et de la sérénité auraient été plus conseillés. Michael Cox n'est pas psy il faisait son boulot et pouvait-il réellement appréhender la gravité du problème de JB, en gérant tous les problèmes d'un producteur, ceux d'une équipe et des financiers qui l'attendent au tournant ?
C'est Michael Cox qui "voulait" absolument Jeremy et personne d'autre, alors pas sûr non plus qu'il soit prêt à en accepte des conséquences qui le dépassent, le pauvre ... ça ne l'empêche pas d'être charmant, mais c'est un homme.
N'oublions pas qu'au début JB était très réticent et n'avait aucune envie de jouer le rôle. Il détestait ce perso et doutait sur la façon de l'aborder. Sa décision a été le résultat d'un concours de circonstances peu après "La Tempête", ça aurait pu aussi être un refus clair et net de sa part.
Dès qu'on lit un peu les interviews de JB on se rend vite compte combien il est marqué par Holms, à une époque il le haïssait carrément et a même déclaré qu'il allait finir par le tuer !
Il n'a jamais eu l'impression d'être Holmes, ni de le comprendre après 10 ans. C'était très difficile pour lui de cerner cet être insaisissable et très sombre, aux antipodes de son caractére. En fait ce n'était pas du tout un rôle pour lui.
Enfin les interprètes de Holmes en ont tous souffert. Basil Rathbone détesta Holmes, auquel il reprocha d'avoir brisé sa carrière. Une sorte de malédiction holmésienne démoniaque





Mon site sur Jeremy Brett


Mon site sur Robson Green
Revenir en haut Aller en bas
http://www.jeremy-brett.fr http://dyanblue.tumblr.com/
Dyan Bretty
Admin
avatar

Inscription : 29/12/2008
Nombre de messages : 6191

MessageSujet: Re: Projet de livre de TinaScherlockina   Mer 29 Déc - 19:00

Il crois bienqu'on dit que les gens bien attirent les gens bien, good people attract good people.
Jeremy avait un caractère généreux, altruiste. Il aimait les autres et tout le monde l'aimait. Je n'ai jamais lu de critiques négatives sur lui, même si parfois sa maladie le rendait dur et agressif, on lui pardonnait. Il n'était pas jaloux ou envieux, se réjouissait du bonheur des autres. Il a eu beaucoup de chance dans sa vie de trouver ces personnes là. Avec Anna il aurait fallu des années de plus, de la maturité, il manquait surtout chez Anna une tendresse, une affection démonstrative dont avait absolument besoin Jeremy. Elle a également reconnu n'avoir pas été la mère idéale et affectionnée pour son fils. Il faut dire qu'elle et son frère ont beaucoup souffert d'une relation difficile avec leur parents et Annaen particulier avec sa mère. Les pb psy liés à l'enfance expliquent beaucoup de choses, il lui a fallu énormément de temps pour se soigner.
Jeremy semblait avoir rencontré sa moitié avec Joan. C'était une femme belle et sexy (ce qui ne gâche rien) intelligente, énergique qui avait réussi une magnifique carrire professionnelle . Et en plus avec son sang indien, son goût pour l'ésotérisme, elle avait ce côté mystérieux qu'adorait Jeremy. Elle le fascinait, comme lui la fascinait. Le drame c'est la mort de Joan, c'est à partir de là que le destin de JB a basculé. Sa fragilité n'a pas pu supporter un tel choc. On connait la triste suite.





Mon site sur Jeremy Brett


Mon site sur Robson Green
Revenir en haut Aller en bas
http://www.jeremy-brett.fr http://dyanblue.tumblr.com/
TinaShe
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Projet de livre de TinaScherlockina   Ven 31 Déc - 13:16

Thank you Louise for your nice and sensible message ! I totally agree with you. JB was a man first, with his qualities and dark sides, like everybody.
I suppose that you know Rebecca Wilde, the craziest JB fan on earth ! My God, she's going to JB's previous house and claims that she still can "feel" JB's presence in it !!!

Dyan, tu m'es d'une aide précieuse quand tu analyses l'opinion de Michael Cox qui m'a, je dois l'avouer, pas mal fait réfléchir. Pour ma part, je suis persuadée que le rôle écrasant de Holmes couplé au décès de son épouse adorée ont précipité son issue fatale. Je suis assez sensible aussi à la nature généreuse du JB "civil" et je peux comprendre qu'il ait constamment arrosé ses proches de "Darling" gluants. Ne voulait-il pas s'excuser pour ces moments où il perdait complètement le contrôle de sa personnalité ?
D'autre part, je ne dis pas que Terry Manners a tout inventé. Il y a des passages dans son livre, notamment l'ambiance sur les plateaux de tournage qui sont "priceless", car ils semblent corroborer ce qu'a dit dans un entretien la seconde productrice, June Windham Davis et ce avec moins de crudité que Manners. Je suis tombée sur un tas d'autres livres qui, à travers le personnage de Holmes à l'écran, ont évoqué l'immense prestation de JB et même l'influence qu'il a eue sur Robert Downey JR.
Tu as eu une super idée, Dyan, d'ouvrir un sujet autour de ce livre. Je travaille seule et à domicile et dans mon entourage il n'y a personne pour discuter de ce sujet somme toute assez étonnant, vu que jusque là, je n'écrivais que des bios sur des Français et des romans (mais les romans, c'est provisoirement fini, le dégoût total !)
Comme j'aime et je manipule assez bien l'humour, je vais tâcher de faire quelque chose de vivant et d'alerte. J'ai le mélo en horreur. JB mérite un éclairage lucide mais aussi tendre sur la vie difficile qu'il a eue, loin d'un fan club anglo-saxon aveugle qui nie jusqu'à la bisexualité de l'acteur...
En ce qui concerne ce que tu dis à propos d'une "malédiction" holmésienne, j'y ai pensé aussi. Néanmoins, que penses-tu du superbe David Suchet, qui s'est tapé tout le "canon" de Christie afférent au petit détective belge et qui n'en a jamais souffert ? Serait-ce plutôt une question de sensibilité ?
Je te l'ai déjà dit, je suis fan absolue de Sherlock depuis l'âge de 13 ans où j'ai commencé à lire les nouvelles. J'ai toujours ressenti beaucoup de compassion pour Holmes, contrairement à JB. Pour avoir eu une enfance solitaire et triste, je le comprends comme un frère et ses manies, ses sautes d'humeur, son excentricité, tout cela me parle très profondément. Par-dessus tout, j'admire en Holmes l'homme détaché de toutes contingences, comme je tâche de l'être aussi, j'aime sa façon de ne jamais se référer à l'opinion du plus grand nombre, de parvenir à réfléchir par lui-même. J'ai été émue aux larmes, ado, en songeant à l'immense solitude de cet être exceptionnel et j'ai souvent ri de ses saillies, de sa manière bien à lui de bousculer les gens, j'adore ! J'ai lu des piles de pastiches holmésiens tous formidables - tu as sans doute lu les extraordinaires Histoires Secrètes de SH de René Réouven, une référence en la matière ! Watson y déballe tout ce qu'il n'a pas eu le droit de dire jusque là et c'est génial !
Revenir en haut Aller en bas
Robin des Bois

avatar

Inscription : 02/10/2009
Nombre de messages : 623
Age : 33

MessageSujet: Re: Projet de livre de TinaScherlockina   Ven 31 Déc - 13:49

bonjour TinaSher et bravo pour ton projet de livre.

En ce qui concerne David Suchet et son rôle d'Hercule Poirot, étant comédien moi-même, je peux te dire qu'il y a en fait deux sortes d'acteurs : ceux qui s'investissent totalement dans leur personnage et qui peuvent en effet en être perturbé très profondément ; et ceux qui "jouent" en pro et prennent une certaine distance avec leur rôle sans mettre en danger leur identité.

Je pense que Jeremy faisait partie des premiers, et David Suchet des seconds. C'est juste mon avis. Yes
Revenir en haut Aller en bas
jbsh

avatar

Inscription : 07/10/2009
Nombre de messages : 2128

MessageSujet: Re: Projet de livre de TinaScherlockina   Ven 31 Déc - 14:15

En admettant que ce personnage engendre une forme de "malédiction" pour les acteurs qui l'interprètent, thèse à laquelle j'ai quelques difficultés à adhérer, ne peut on pas alors se demander pourquoi? Il n'est pas le seul personnage compliqué et sombre de la littérature... Que possèderait-il pour impliquer cela, si on fait bien sur abstraction de phénomènes inexplicables...?
Revenir en haut Aller en bas
TinaSher
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Projet de livre de TinaScherlockina   Ven 31 Déc - 14:17

Merci Robin des Bois pour ton éclairage. On peut en effet le voir comme ça. C'est sans doute la même chose dans un tas d'autres domaines. Je ne sais pas moi, mais il y a les traders qui assument leurs prises de risques démentes et ceux qui, comme Jérôme Kerviel, on "pété un câble".
Pour en revenir à ce qu'a dit Dyan à propos de Michael Cox, elle a fichtrement raison, et je n'avais pas jusque là réfléchi à la position qu'il avait par rapport à JB. Il lui est en effet difficile de s'appesantir sur les conséquences qu'ont eues les prestations de JB à la Granada sans s'accuser lui-même de n'avoir rien fait pour empêcher le pire.
Quand il m'avait écrit ça, je sentais bien qu'il ne voulait pas que je fasse du "Manners bis" dont il a absolument détesté le bouquin. Je ne vais pas m'empêcher de citer Manners, c'est une façon de voir les choses, même si certains passages sur la vie privée de JB sont insultants et non prouvés (quand il dit, par exemple, que JB a d'abord épousé Joan pour avoir sa Green Card. Qu'en sait-il ?)
Mince alors, tu es comédien ? Professionnel ? Tu fais du théâtre ? Tu en vis ?
Bon, j'arrête l'inquisition, mais c'est toujours intéressant à savoir. Mon côté foirfouille à la recherche "d'indices".
Revenir en haut Aller en bas
TinaSher
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Projet de livre de TinaScherlockina   Ven 31 Déc - 14:26

jbsh : il n'y a pas de malédiction holmésienne à proprement parler. C'est sans doute, comme l'a dit Robin des Bois, une façon de percevoir le rôle. N'oublions pas que JB souffrait de bipolarité depuis longtemps et ce sans le savoir. Jouer un rôle pareil engendre d'autres conséquences que de frétiller en costume de soirée dans le mièvre "On approval" où l'investissement personnel était bien moindre.
Vois Peter Cushing - un Holmes très bien aussi : un homme équilibré, très sympathique d'ailleurs et qui a eu la chance d'épouser et de garder toute sa vie une femme formidable qui l'a aimé comme il le méritait. Cushing a joué des films d'horreur et c'était un homme adorable dans la vie. Il avait l'équilibre nécessaire pour opérer cette distanciation dont parle RDB.
Revenir en haut Aller en bas
jbsh

avatar

Inscription : 07/10/2009
Nombre de messages : 2128

MessageSujet: Re: Projet de livre de TinaScherlockina   Ven 31 Déc - 14:39

On se rejoint assez dans ce cas et je suis assez d'accord avec toi, le personnage n'y est pas pour beaucoup.
Cela ne veut pas dire que JB n'a pas eu du mal à le comprendre à l'intégrer et que celan'a pas été difficile, cela veut seulement dire que le moment où il l'a interprété n'était pas vraiment le bon moment pour lui. Et que peut en dire Michael Cox d'autre? Cette homme était malade et pourtant il a tout donné, faisant ainsi fi de sa santé aussi loin qu il s en est toujours rendu compte, car jouer d'un autre coté lui permettait d'oublier je suppose, l'espace que quelques heures...encore que...
Je ne suis pas sûre que qui que ce soit doive se sentir coupable dans cette affaire, je crois que l'on ne pouvait pas grand chose pour cet homme, si ce n'est de le pousser vers la greffe cardiaque, si tant est qu'avec sa pathologie psychiatrique on l'y aurait autorisé, ce dont je doute.
Revenir en haut Aller en bas
TinaSher
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Projet de livre de TinaScherlockina   Ven 31 Déc - 17:43

Oui jbsh, assez d'accord avec ton analyse. Après tout, JB n'était pas fou à lier, il savait parfaitement à quoi il s'engageait en poursuivant les tournages de Holmes. Il a d'ailleurs avoué à plusieurs reprises jouer un rôle dangereux à son équilibre. Il a assumé ça jusqu'au bout. Dans un sens, il est mort en acteur, et non en individu lambda qui aurait peut-être privilégié sa santé...
Il y a autre chose qui me fascine dans la vie de JB : voilà un homme qui avait tout, mais absolument tout ce qu'il fallait pour faire une carrière internationale à la Sean Connery : la beauté, la voix, le charisme, la diction parfaite, une belle expérience théâtrale, une distinction naturelle et de l'enthousiasme. Hélas, on l'a cantonné dans des rôles vraiment en-dessous de ses talents et il a accepté de les jouer.
Cette vie-là pose un problème qui me fascine depuis longtemps : sommes-nous entièrement responsables du déroulement de notre vie ou devons-nous compter avec une part de fatalité ?
Et puis : si JB n'avait pas été bipolaire, aurait-il été ce Sherlock Holmes époustouflant que nous connaissons ?
Pour en revenir à Michael Cox, je suis contente que toi et Dyan soyez assez réalistes sur le rôle qu'il a joué et son implication dans le déroulement des tournages. A partir du moment où je lui ai expliqué ce que je voulais vraiment faire ressortir dans le livre, il m'a répondu assez froidement que JB avait d'autres projets dans sa vie et qu'il n'était pas, comme je le croyais, hanté par Holmes. Ca m'a longtemps tracassée car cela ne collait pas du tout avec tout ce que j'ai été amenée à lire par ailleurs. Je lui ai donc répondu en tâchant de me montrer un peu diplomate pour lui dire que je ne comptais pas faire un machin obscène qui décrit la vie privée de JB sous un angle tapageur ni une espèce de bio pleurnicheuse sur ce-merveilleux-acteur-trop-tôt-disparu-que-nous-pleurons-tous (ou plutôt toutes, le lectorat sera quand même majoritairement féminin).
Revenir en haut Aller en bas
Dyan Bretty
Admin
avatar

Inscription : 29/12/2008
Nombre de messages : 6191

MessageSujet: Re: Projet de livre de TinaScherlockina   Ven 31 Déc - 19:05

Quoi vous ne croyez pas à la malédiction holmésienne, les chats noirs, les échelles, les poupées vaudou et tutti quanti !
Je vous rassure moi non plus pouffe C'était du second degré.
Quoique...
Je ne suis pas d'accord quand vous dites le personnage n'y est pas pour beaucoup. non Je pense le contraire.
Il existe d'ailleurs une "malédiction" Dracula. Béla Lugosi était "mordu" de vampire ! Ce rôle fut pour lui une bénédiction et une malédiction. Tout au long de sa carrière il s'est enfermé dans le genre fantastique et après avoir endossé 7 fois, le rôle ne se prenait-il pas réellement pour un vampire jusqu'à demander de se faire enterrer avec l'une de ses capes ? démoniaque
Idem pour Napoléon, Albert Dieudonné qui l'a joué dans le film d'Abel Gance en 1927, a fini par se prendre réellement pour l'empereur.
Je crois que certains rôles peuvent taper sur le système ko
Robert Stephens n'a joué le détective qu'une seule fois en 1970, et ça l'a fait sombrer dans la dépression et l'alcool. Il a cru en mourir et avait bien mis en garde Jeremy sur le danger qu'il courait. Il lui avait conseillé de refuser.
Dixit Stephens : "Tu vas devoir descendre dans de telles profondeurs pour trouver cet homme que tu vas t'auto-détruire. J'ai eu de la chance qu'il ne m'ait pas tué." Diabolique ce Holmes ! Sherlock
Troublant non ?
Pour concocter une potion de "malédiction" réussie, il faut réunir le mélange de bons ingrédients :
-Un acteur hyper-sensible et fragile.
-Un acteur perfectionniste très exigeant dans son travail, voire obsédé.
-Un rôle hors norme pour un personnage hors du commun.
-Une pression insupportable : incarner le plus grand génie de tous les temps et le plus célèbre du monde !
-Jouer un personnage détesté à l'opposé de soi-même.
-Enfin de nombreuses années de vie commune avec ce personnage.
Telle est la recette du cocktail maléfique tchin-tchin afraid





Mon site sur Jeremy Brett


Mon site sur Robson Green
Revenir en haut Aller en bas
http://www.jeremy-brett.fr http://dyanblue.tumblr.com/
TinaSher
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Projet de livre de TinaScherlockina   Ven 31 Déc - 20:02

Oui Dyan, mais les malédictions sont d'abord le produit d'un cerveau humain. Je n'y crois pas. Vois les histoires de soucoupes volantes, elles ont eu leur heure de gloire et maintenant, on n'en voit (presque) plus. Idem en ce qui concerne les fantômes, les vampires et autres monstruosités. Le XIXe siècle a été très friand de ce genre de phénomènes mais nous autres, avec Internet, avons du mal à y croire.
Quand tu parles de tous ces acteurs devenus fous à cause de leur rôle, c'est dû en partie à leur sensibilité. Et JB a vécu la même chose. J'ignore ce dont souffrait Robert Stephens, mais il a sûrement été un homme fragilisé par quelque chose. Ce pauvre Sherlock Holmes n'y peut fichtrement rien. Pour ma part, je me sens en parfaite osmose avec lui. Je ne suis pas comédienne, mais ce rôle ne m'aurait pas effrayée du tout (si j'avais été un homme, bien sûr). Au contraire, j'aime les personnalités complexes, originales, les gens qui sortent de l'ordinaire, ceux qui savent se débrouiller seuls et qui ne comptent que sur eux-mêmes.
C'est peut-être la seule chose que je n'aime pas chez JB, mais je peux le comprendre : ce besoin pathologique d'être aimé et accepté de tous.
Par ailleurs, sur un autre sujet de discussion, j'ai appris que les spécialistes de SH ont fait de lui un capricorne ascendant scorpion. Ca tombe pile poil sur mon thème astral, si on veut bien y croire...
Cela explique en tous cas mon goût du mystère, de la solitude, des expériences inédites, mon côté "enquêtes" et neurasthénie, eh oui, avec l'âge on s'y fait, on prévoit même les "crises", alors on se lance dans un truc un peu fou, comme les acteurs, pour oublier "the dull routine of existence". C'est affreux à dire, mais les pensées, les actes, les habitudes, jusqu'aux tics de Holmes, c'est comme si je me regardais dans un miroir. Sauf la drogue. Je n'en a pas pris à ce jour...
Revenir en haut Aller en bas
Dyan Bretty
Admin
avatar

Inscription : 29/12/2008
Nombre de messages : 6191

MessageSujet: Re: Projet de livre de TinaScherlockina   Sam 1 Jan - 8:25

TinaSher a écrit:
Pour ma part, je me sens en parfaite osmose avec lui. Cela explique en tous cas mon goût du mystère, de la solitude, des expériences inédites, mon côté "enquêtes" et neurasthénie… C'est affreux à dire, mais les pensées, les actes, les habitudes, jusqu'aux tics de Holmes, c'est comme si je me regardais dans un miroir.
Evidemment si tu es un Holmes en jupons, tu es sur la même longueur d'onde et ressens une certaine affection pour lui.
Mets toi un instant à la place de JB qui ressentait de la haine... et continue pendant 10 ans, tu pêterais les plombs ko
Les malédictions sont le fruit du cerveau humain et c'est bien pour cette raison qu'elles existent ! wink





Mon site sur Jeremy Brett


Mon site sur Robson Green
Revenir en haut Aller en bas
http://www.jeremy-brett.fr http://dyanblue.tumblr.com/
Dyan Bretty
Admin
avatar

Inscription : 29/12/2008
Nombre de messages : 6191

MessageSujet: Re: Projet de livre de TinaScherlockina   Sam 1 Jan - 8:38

TinaSher a écrit:
Je n'y crois pas. Vois les histoires de soucoupes volantes, elles ont eu leur heure de gloire et maintenant, on n'en voit (presque) plus. Idem en ce qui concerne les fantômes, les vampires et autres monstruosités.
Détrompe-toi ! Désolé de te contredire mais il n'y en a jamais eu autant !
Les gens sont de plus en plus nombreux à y croire. Le 21ème siècle est bien pire que le 19ème !
On consulte de plus les désenvoûteurs, marabouts, exorcistes, chasseurs de fantômes (eh oui c'est devenu un métier à part entière). Si on en parle moins c'est tout simplement que ce n'est plus un sujet tabou ou inédit. Par contre, on en voit toujours et de plus belle. C'est une banalité qui n'intéresse plus les médias.
La chaine SyFy propose même des émissions phare : Destination Vérité, Ghost Adventures, Paranormal Files... afraid
La dernière programmation enquête sur le paranormal directement à partir de ce que les téléspectateurs postent sur internet.
On voit une photo ou une vidéo online et une équipe d'enquêteurs part sur le terrain pour tenter de percer le mystère.
Parmi eux, un agent du FBI décrypte les évènements, fait une investigation poussée, des expériences, recrée le phénomène en utilisant les derniers dispositifs de pointe, et détermine si l'affaire relève du mythe ou de la viabilité... Sherlock
Personnellement je ne regarde pas, je trouve ça chiant ( gêné pardon!) et ennuyeux, mon trop grand scepticisme naturel sans doute...
Et je suis du style zapette brûlante !
Mais tu vois : ça intéresse de plus en plus de monde et ce genre de programmes cartonne à la télé !
Concernant les "Ovni" et autres "phénomènes inexpliqués" ils font légion. Tape "Ovni" sur Google et tu verras le nombre de résultats !
L'Air Force, la Nasa, Air France, en constatent et en comptabilisent sans arrêt, ce n'est plus un secret, c'est la routine.





Mon site sur Jeremy Brett


Mon site sur Robson Green
Revenir en haut Aller en bas
http://www.jeremy-brett.fr http://dyanblue.tumblr.com/
TinaSher
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Projet de livre de TinaScherlockina   Sam 1 Jan - 10:39

Ah Dyan, je vois que tu t'es levée de bonne heure ce matin, c'est bien. Rien ne m'énerve autant que ces rendez-vous obligés à dates fixes. Peut-on être de bonne humeur juste à la veille de la nouvelle année ? En ce qui concerne le paranormal type voyance etc, je suis d'accord avec toi. Ca pullule, y compris sur le net. Et si les gens y croient, c'est sans doute parce que notre époque, aussi "évoluée" soit-elle, ne répond pas à leurs questions.
J'avoue avoir été sciée par tout ce que tu as dit concernant les émissions liées aux OVNI. Je n'ai pas la télé, j'ai donc supposé que le sujet est "chiant" pour tout le monde. Mais là, on frôle le hors sujet, non ?
Je préfère ton nouvel avatar à l'ancien. La photo fait d'ailleurs partie de mes préférées, elle résume superbement la complexité du personnage et l'implication de l'acteur pour entrer dedans. Néanmoins, quand JB dit à plusieurs reprises qu'il n'a jamais pu comprendre Holmes, j'ai du mal à y croire. Mais tu as raison, quand tu dis que JB ne pouvait pas apprécier Holmes comme je l'apprécie. Tout comme j'ai du mal à comprendre les choix de rôles de JB, désastreux pour sa carrière, avant la série Granada.
Tout comme je peux apprécier son honnêteté intellectuelle, quand il avoue (je ne sais plus où) qu'il ne faudrait jamais se marier si on veut faire carrière. C'est ô combien vrai ! Combien de personnes ont gâché leur vie avec un mariage précipité et des enfants qui les ont empêchés de se réaliser comme ils le voulaient ?
On en revient à ce que je demandais précédemment : JB est-il responsable de son destin ? Si tu crois aux coïncidences, il y en a quelques unes dans la vie de JB qui font réfléchir. Celle-ci, par exemple: Il divorce d'Anna Massey le 22 novembre 1962. Il se remarie avec Joan Wilson le 22 novembre 1976. Je ne suis pas superstitieuse mais je n'aurais pas voulu me marier un jour qui me rappelle une séparation, forcément douloureuse...
Revenir en haut Aller en bas
Dyan Bretty
Admin
avatar

Inscription : 29/12/2008
Nombre de messages : 6191

MessageSujet: Re: Projet de livre de TinaScherlockina   Sam 1 Jan - 17:52

Tu n'as pas la télé !!! afraid et tu parviens à survivre !!! ouch pouffe
D'accord avec toi, grâce à Internet les gens s'expriment librement sur tous les sujets (et les pires roll ) En fait ils tentent de se raccrocher à quelque chose de tangible. L'irrationnel, l'inconnu, les grandes énigmes, n'ont jamais fait bon ménage avec le besoin humain de tout expliquer.
Notre époque est vraiment paradoxale, des progrès scientifiques et technologiques permanents, des besoins de croyance spirituelle croissants et des désirs bien matérialistes incessants.
TinaSher a écrit:
JB est-il responsable de son destin ? Si tu crois aux coïncidences, il y en a quelques unes dans la vie de JB qui font réfléchir. Celle-ci, par exemple: Il divorce d'Anna Massey le 22 novembre 1962. Il se remarie avec Joan Wilson le 22 novembre 1976. Je ne suis pas superstitieuse mais je n'aurais pas voulu me marier un jour qui me rappelle une séparation, forcément douloureuse...
Exactement ! J'avais noté certaines similitudes dans les dates concernant JB, assez troublantes je l'avoue. Surtout Jeremy et Joan sont nés le même jour le 3 Novembre !
Ça me rappelle "The Ferryman" où JB joue un écrivain à succès propulsé dans un monde parallèle, reflet de son livre. Sa femme n'y voit que des "coincidences" mais finalement n'était-ce pas la réalité ? Mystère ... J'adore ce film et j'aimerai bien en parler dans un topic, car il m'interroge...

Pour finir sur une note plus futile, contente que tu aimes non nouvel avatar, j'adore également cette photo. Mais je te rassure, le précédent avec le bonnet de papa Noël c'était provisoire pour les fêtes ! Et peut-être un peu iconoclaste moqueur





Mon site sur Jeremy Brett


Mon site sur Robson Green
Revenir en haut Aller en bas
http://www.jeremy-brett.fr http://dyanblue.tumblr.com/
TinaSher
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Projet de livre de TinaScherlockina   Sam 1 Jan - 19:25

Eh oui Dyan, je n'ai jamais possédé de TV, hormis du temps où je vivais en couple, mais c'était le poste de mon concubin, pas le mien. Quand nous nous sommes séparés, je l'ai prié d'emporter aussi sa boîte à sornettes.
Là, tu attises ma curiosité : je ne connaissais pas The Ferryman. J'ai pourtant regardé quasiment tous les nanars les plus improbables où apparait ce pauvre JB, notamment l'indigeste Prodigal Daughter, Seigneur ! (c'est le cas de le dire...)
Le plus surprenant, c'est ma découverte, il y a à peine une année via un DVD prêté, de la surprenante interprétation de JB dans la série des Holmes. Là, j'ai eu un véritable coup de foudre, non pas pour l'acteur, mais pour son rôle. J'ai regardé toutes les saisons au moins vingt fois, j'ai même pris des notes, relu tout le Canon de Doyle, bref, ça m'a rendue cinglée, je me disais, là ma vieille, tu dérailles complètement.
Ce n'était pas seulement le charme évident de JB dans ce rôle, c'était plus profond que ça.
Quand tu songes que Granada démarre la série sur le monologue de Holmes dans Un Scandale en Bohême, il y a de quoi bouleverser un lampadaire, je t'assure ! De plus, j'étais dans une période "noire" (nouvelle crise de neurasthénie) et j'ai chialé comme une urne quand j'ai entendu ce pauvre Holmes avouer sa dépendance à la cocaïne pour échapper à la morne routine de l'existence.
Plus tard, j'ai "enquêté" sur le cas JB via Internet et j'ai été un peu déçue, je l'avoue, par l'homme en privé. Charmant, sans doute, mais sa carrière m'a laissée sur ma faim. Sorti de son sublime costume victorien, il faisait un peu "plat".
J'ai décidé de changer de sujet, après avoir refusé de faire la bio d'Albert Schweitzer, demandée par un éditeur régional. Schweitzer ? Et pourquoi pas les Schtroumpfs, tant qu'il y est ? Là, j'ai envoyé bouler l'éditeur, ras-le-bol des bidules régionalistes, (je suis Strasbourgeoise et les trucs de terroir, ça me gave sérieusement) j'avais besoin de prendre le large. C'est alors que m'est venue l'idée de JB.
Là, j'ai battu le rappel des copines, je leur ai dit que j'allais prendre une année sabbatique pour potasser JB via Holmes. Aucune n'a trouvé l'idée farfelue (plus grave, aucune ne connaît JB). Et puis, je peux me le permettre, c'est une chance inouïe et je me régale déjà de faire un truc complètement différent de mes activités habituelles. J'ai contacté mon chef et lui ai dit où j'en étais. Le pôvre chou en est resté baba, mais il a accepté. Folie, folie, mais c'est plus fort que moi. Si je ne le fais pas, je le regretterai toute ma vie.

Oui, les coïncidences dans la vie de JB. Tout le monde en a, je suppose. Mais qu'il n'ait pas été frappé par celle-là reste étonnant.
Et Joan avec ses intuitions et ses goûts ésotériques ? Il faudrait approfondir la chose.
Revenir en haut Aller en bas
jbsh

avatar

Inscription : 07/10/2009
Nombre de messages : 2128

MessageSujet: Re: Projet de livre de TinaScherlockina   Dim 2 Jan - 12:34

Mazette quelle chance tu as de prendre une année sabbatique pour te consacrer à ce que tu aimes... J'espère que tu en es consciente.. pouffe

Il se trouve qu'il m'est arrivé la m^m chose que toi avec JB/SH il y a un an et demi, aux larmes près (je suis surement moins romantique que toi..) Mais tu as utilisé le m^m vocable que moi en la circonstance: un choc; sauf que moi je n'ai as pu regarder toutes les saisons. J'ai pris mon temps pour chaque épisode que j'ai voulu voir en anglais moi qui ne parle pas cette langue, et qui n'ai jamais vraiment apprécié ces insulaires... rire
Avant de m'intéresser à Brett c'est Holmes qui m'a passionné dans cette interprétation, c'est un vieux copain, car d'un seul coup j'avais l'impression de le voir pour la première fois...

Comme toi je me suis mise à faire des recherches sur l'acteur, le site de Dyan est devenu le point d'encrage de mes recherches sur le web Ok et ce forum mon petit plaisir quotidien.

Tu es sévère sur les différentes prestations de Jeremy Brett qui nous sont parvenues, mais je comprends ce que tu en dis.

Je crois que la question est de savoir pourquoi cet homme, qui possédait un talent que je crois incontestable de comédien, a-t-il était sous employé? Il n'est pas certain que nous le sachions réellement jamais et il ne nous reste à faire que des hypothèses. Néanmoins certaines pistes semblent assez évidentes pour mériter d'être citées.

Je dirais en premier lieu qu'il était d'abord un comédien de théâtre, à une époque où le théâtre était encore considéré comme la partie la plus noble de son métier, et je crois que cela correspondait parfaitement à sa personnalité.
Ensuite il était anglais et si l'on se retourne pour inventorier les stars de sa génération il en existe peu qui soient anglaises.
Et puis pour faire une carrière internationale il faut plus que du talent et un physique. Comme tout ceux qui sont au dessus du panier les personnes ayant "réussi", et je ne parle pas uniquement d'artistes, doivent avoir quelque chose de plus. Cette petite chose qui fait défaut aux autres et qui est un mélange d'égo, d'ambition, de volonté farouche, d'un impresarii compétent et de chance( j'en oublie certainement).
Revenir en haut Aller en bas
Frenchaccro

avatar

Inscription : 15/04/2010
Nombre de messages : 1101
Age : 72

MessageSujet: Re: Projet de livre de TinaScherlockina   Dim 2 Jan - 14:43

Personnellement, j'aime beaucoup "The Prodigal Daughter", je trouve que c'est un film touchant et plein d'un humour fin. Quant à "On Approval", c'est un feu d'artifice de répliques spirituelles. Jeremy a parfois accepté de jouer des rôles au-dessous de lui, c'est vrai, il s'estimait heureux de toujours travailler, au moins, alors que tant d'artistes étaient au chômage, mais je ne suis pas du tout d'accord pour dire qu'en dehors des "Sherlock Holmes", toutes ses prestations sont nulles. Je ne pense pas non plus que Linda Pritchard mérite d'être descendue en flammes; je n'ai guère de sympathie pour Anna Massey, qui à mon avis a eu tort de divulguer des secrets qui n'étaient pas les siens; mais en fait, nous ne pouvons avoir que des impressions sur l'une et sur l'autre, non une véritable connaissance, nous n'avons pas les éléments nécessaires. Je suis largement d'accord avec l'analyse de JBSH sur le déroulement de carrière de Jeremy. Il n'avait sûrement pas l'esprit de calcul ni la résolution froide et inflexible de l'arriviste de choc.
Revenir en haut Aller en bas
Dyan Bretty
Admin
avatar

Inscription : 29/12/2008
Nombre de messages : 6191

MessageSujet: Re: Projet de livre de TinaScherlockina   Dim 2 Jan - 17:37

Ah pour ma part le choc était totalement le fait du physique de Jeremy Brett rire Je devais avoir l'âge où l'on s'enflamme dans un élan romantique incontrôlable. En fait c'est toujours un peu le cas... pouffe C'est en second lieu que j'ai découvert l'homme avec ses qualités et ses défauts le Canonn et les subtilités de son interprétation par rapport à l'oeuvre.
jbsh a parfaitement raison, JB était avant tout un acteur de théâtre. Qui ne l'a pas vu sur scène, ne le connait pas. Et malheureusement c'est notre lot à tous sur le fofo, à ma connaissance. Quelques chanceux ont pu le voir dans la pièce "The Sercret" (regrets éternels pour les autres...) et ont décrit une prestation prodigieuse et inoubliable. bravo
Il était l'un de ces rares acteurs qui hypnotise une salle entière, tenant le public suspendu à ses lèvres dans une totale fascination. Je n'exagère pas ! C'est sur scène qu'il donnait son véritable talent, son art, exprimait tout son potentiel. Le contact avec le public, la présence physique, étaient indispensables pour JB. Laurence Olivier avait bien vite remarqué qu'il était exceptionnel. Un "label" de qualité qu'il accordait rarement. big smile
JB s'est toujours senti étriqué devant l'oeil d'une caméra, réduit à une petite palette d'expressions et de gestes.
Concernant sa carrière, je pense que JB avait une part d'ambition et franchement il a été déçu de ne pas réussir aux Etats-Unis. C'était son vœu le plus cher après War and Peace et My Fair Lady. L'opportunité ne s'est pas présentée. Mauvais concours de circonstances, pas les bonnes rencontres... il en a gardé un peu d'amertume. De plus il adorait le pays et vécu pas mal de temps.
Mais comme dit Frenchaccro, il n'était pas un arriviste prêt à tout pour réussir ou à se battre en écrasant les autres.
Il a continué dans quantité de téléfilms. Certains sont franchement mauvais, mais ce n'est pas le cas de JB. Il est toujours juste et crédible. Plus ou moins, je vous l'accorde. La petite scène dans Medusa Touch est franchement... nulle. A moins que le réalisateur lui ait demandé shocked Seule excuse valable.
Sinon j'adore également Number 10, Dorian Gray et l'incroyable Mr Nightingale (génialissime ! un régal très spécial) razz





Mon site sur Jeremy Brett


Mon site sur Robson Green
Revenir en haut Aller en bas
http://www.jeremy-brett.fr http://dyanblue.tumblr.com/
TinaSher
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Projet de livre de TinaScherlockina   Dim 2 Jan - 19:25

jbsh : romantique ? Ah bon ? Et Dyan qui a pleuré à fond en lisant la bio de Pritchard ? Moi, ça m'a laissé de glace.

En ce qui concerne la filmographie de JB, hormis quelques merveilles comme Rebecca, l'acteur a été franchement sous-employé. Je ne dis pas qu'il a mal joué dans On Approval, mais que le genre téléfilm l'a cruellement désservi. Il va sans dire que sa carrière théâtrale reste ce qu'il a fait de mieux avec Holmes et moi aussi, je suis désolée de n'avoir pu le voir dans The Secret. Dommage qu'il n'existe pas d'enregistrement vidéo, juste une bande-son qui donne déjà une idée de la chose !

Non, JB n'était pas carriériste, comme son ex-femme, mais dans le fond, qu'importe ? Il a eu une vie magnifique quand même, non ?

Pour en revenir au choc de la première impression en Holmes, comprenez bien mesdames qu'on ne peut plus regarder l'acteur d'un oeil aussi favorable quand on le voit dans certaines niaiseries, entouré de blondes à gros seins et jouant au séducteur débile. Pitié ! A côté de ça, il a dû être un Macbeth superbe (je n'en sais rien, je me base sur ce qui a été dit, c'est ennuyeux, et sur les rares bouts de films qu'on peut encore trouver) ou un Prospero de premier plan, je n'en doute pas une seconde. Mais d'accepter des rôles qui risquent de le déprécier est un choix risqué. Que serait-il devenu si Michael Cox avait choisi un autre Holmes ?
Revenir en haut Aller en bas
Frenchaccro

avatar

Inscription : 15/04/2010
Nombre de messages : 1101
Age : 72

MessageSujet: Re: Projet de livre de TinaScherlockina   Dim 2 Jan - 20:28

Oui, Dyan, j'ai un ami anglais de mon âge qui a vu "Le Secret de Sherlock Holmes"; il m'a écrit: "The audience was spellbound"! Jeremy avait certes de l'ambition, mais il n'aurait pas su et je pense pas voulu faire ce que font les gens pour qui la réussite est le souverain bien. Moi aussi j'adore "Monsieur Nightingale" et surtout "Number 10". Et "Rebecca"! Je suis moins sensible que toi et je n'ai donc pas pleuré en lisant le livre de Linda, mais j'ai été émue. Certes, j'ai été agacée par ce qui m'est apparu comme des "salades métaphysiques", mais la maladie sans espoir, la souffrance physique et morale de Jeremy, l'affection et les efforts réels de Linda, c'est quelque chose. On peut dire d'elle ce qu'on voudra, mais elle a payé de sa personne. Enfin, nous avons déjà discuté tout cela; je voudrais seulement dire: pas de jugements à l'emporte-pièce.
Revenir en haut Aller en bas
TinaSher
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Projet de livre de TinaScherlockina   Dim 2 Jan - 20:30

Frenchaccro : tu as parfaitement le droit d'aimer The Prodigal Daughter, mais il y a une différence entre ce que l'on aime et la réelle qualité de la chose. Je ne peux pas, dans le cadre de mon projet, m'esbaubir sur chaque production dont tout le monde se fiche éperdument et qui n'a sans doute pas laissé de traces dans la mémoire des cinéphiles.
Mon but est de décrire les conséquences d'un rôle majeur - ici Sherlock Holmes - sur le destin d'un acteur de théâtre talentueux mais sous-employé. Voilà le sujet. Sorti de là, le reste, c'est de l'anecdotique. Et qu'Anna Massey soit sympa ou pas, je m'en tamponne. Après tout, elle n'y peut rien si JB a connu de graves problèmes de santé. Linda Pritchard n'y peut rien non plus et ce bouquin n'est pas là pour régler des comptes mais pour parler d'un homme, point barre.
Ce qui me fascine dans cette histoire, ce ne sont pas les mérites divers des nombreux films où a figuré Jeremy. C'est l'homme confronté à un rôle bien trop dur pour lui mais qui, par amour pour son art, va au bout de sa prestation. N'est-ce pas plus passionnant que les bluettes où JB a daigné apparaître pour arrondir ses fins de mois ?
Revenir en haut Aller en bas
LouiseCP

avatar

Inscription : 28/11/2010
Nombre de messages : 64

MessageSujet: Re: Projet de livre de TinaScherlockina   Lun 3 Jan - 0:21

Il est intéressant que les les deux les livres sur Jeremy écrit par les personnes qui l'ont connu bon semblent causer l'irritation aux ventilateurs.

Frenchaccro : Je ne pense pas qu'Anna Massey a partagé tous les secrets qui n'ont pas été déjà connus. Jeremy déjà avait été décrit ailleurs en tant que bisexuel et bipolaire. Elle énonçait simplement les faits pendant qu'ils apparaissaient à elle au sujet de la fin de leur mariage et de son instabilité mentale évidente même alors. Je pense qu'elle était discrète dans ce qu'elle a écrit et très loyalement. Il était clair qu'elle soit restée dans l'amour avec son premier mari. Vous dites qu'elle a partagé les secrets qui n'étaient pas à elle, mais Jeremy était son mari et ses secrets ont effectué sa vie !

Quant à Linda Pritchard, je ne pourrais pas finir son livre sans sentiment l'ai accablé d'ailleurs ai été écrit. Je me suis senti il était certainement inadéquat et elle a partagé quelques aspects dont de sa santé en particulier je doute qu'il a voulu être mis dans la copie.

Et comme Joan Wilson et Gary Bond les deux a parlé de lui confidentiel seulement, il est difficile d'évaluer exactement ce qu'ils ont pensé à JB quand il était dans leur vie (et en effet indépendamment de l'entretien par JB de Joan comme son soulmate que nous n'avons pas que beaucoup à continuer).

Est-ce que Tina, j'ai raison en pensant que votre biographie se concentrera sur la carrière et la vie de JB ? Ce serait fantastique si ainsi. Quelqu'un qui n'est pas avec émotion impliqué de n'importe qui a impliqué dans l'histoire doit donner un avis objectif de cette personne fascinante et ses amis, amoureux, et collègues. De votre premier post-it retentit comme si vous prévoyez d'être juste, évaluent l'évidence, entretien aux gens qui ont su JB et ceux impliqués dans la sa vie et carrière. Et ceci que j'applaudis certainement. En effet il a lieu au sujet de temps.

Personne n'a vraiment regardé détaillé son travail l'un ou l'autre - vous dites que vous regardez des rôles importants mais il serait également bon de regarder des quelques mineurs, voient comment il a évolué au cours des années. Le Jeremy que nous voyons dans Svengali n'est pas le Jeremy nous voyons comme Holmes, mais quelque chose de ce grand détective est là même dans le travail comme la joyeuse veuve !

-----

(In English below in case my French makes no sense at all!)

It is interesting that both the books on Jeremy written by people who knew him well seem to cause irritation to fans.

Frenchaccro: I do not think that Anna Massey shared any secrets that were not already known. Jeremy had already been described elsewhere as bisexual and bipolar. She was simply stating the facts as they appeared to her concerning the end of their marriage and his obvious mental instability even then. I think she was discreet in what she wrote and very fair. It was clear she remained in love with her first husband. You say she shared secrets that were not hers, but Jeremy was her husband and his secrets did impact on her life!

As for Linda Pritchard, I could not finish her book without feeling overwhelmed by the way it was written. I felt it was certainly inappropriate and she did share some aspects of his health in particular which I doubt he wanted to be put into print.

And as Joan Wilson and Gary Bond both spoke of him off the record only, it is difficult to accurately assess what they thought of JB when he was in their life (and indeed apart from talk by JB of Joan as his soulmate we do not have that much to go on).

Tina, am I right in thinking that your biography will focus on both career and life of JB? That would be fantastic if so. Someone who is not emotionally involved with anyone involved in the story needs to give an objective view of this fascinating person and his friends, lovers, and colleagues. From your first post it sounds as if you plan to be fair, assess the evidence, talk to people who knew JB and those involved in his life and career. And this I definitely applaud. Indeed it is about time.

No one has really looked in depth at his work either - you say you are looking at major roles but it would be also good to look at some minor ones, see how he evolved over the years. The Jeremy we see in Svengali is not the Jeremy we see as Holmes, but something of that great detective is there even in work like The Merry Widow!

Revenir en haut Aller en bas
http://www.thewonderfulworldofgarybond.com
jbsh

avatar

Inscription : 07/10/2009
Nombre de messages : 2128

MessageSujet: Re: Projet de livre de TinaScherlockina   Lun 3 Jan - 13:20

Par définition les goûts et les couleurs cela ne se discute pas. On aime, on n'aime pas c'est affaire personnelle et au fond n'a d'importance que pour soi et ceux qui partagent notre point de vue.
Citation :
m'esbaubir sur chaque production dont tout le monde se fiche éperdument et qui n'a sans doute pas laissé de traces dans la mémoire des cinéphiles.
Je crois, de mémoire, que personne n'a jamais obligé personne à s'esbaudir devant telle ou telle chose sur ce forum. Nous jouissons toutes et tous d'une totale liberté dans ce domaine dans la mesure où nous les exprimons en respectant la liberté qu'on les autres de ne pas être d'accord. Hors, pardonne moi, mais je trouve tes propos très abruptes que je mets sur le compte d'un tempérament passionné, car il faut l'être pour entamer le travail que tu t'es fixé.
Citation :
Mon but est de décrire les conséquences d'un rôle majeur - ici Sherlock Holmes - sur le destin d'un acteur de théâtre talentueux mais sous-employé
D'autant que comme tu le dis ce n'est pas le but de ton travail... Je ne suis pas sûre que ces "bluettes" soient si unanimement inintéressantes que tu le penses puisque les extraits sont légions sur le net et renouvelés régulièrement... Mais ce n'est pas le propos.
Citation :
C'est l'homme confronté à un rôle bien trop dur pour lui mais qui, par amour pour son art, va au bout de sa prestation.
Si je comprends bien tu penses que ce rôle, ce rôle là en particulier, était trop dur pour Brett et qu'il n'en aurait pas était de m^m avec quelque chose de plus insipide?
Déjà l'adverbe "trop" me paraît fort. J'ai dans l'idée que l'on n'arrive pas à faire quelque chose qui serait trop dur, hors je pense que Brett est arrivé à quelque chose avec Holmes, à donner quelque chose de ce personnage que personne avant lui n'était parvenu à rendre. Par ailleurs sans une connaissance approfondie de son état mental, si fluctuant car issu d'une pathologie si difficile à maitriser puisqu'elle affecte l'humeur et le mental, il va être bien délicat de faire la part des choses, tant d'années plus tard et avec juste les témoignages affectifs de ceux et celles qu'il l'ont connu et essentiellement aimé
Mais il faut aller au bout de ces envies et des ces convictions, et je te souhaite bon courage.
Revenir en haut Aller en bas
TinaShe
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Projet de livre de TinaScherlockina   Lun 3 Jan - 14:06

Louise : yes I'll try to stay objective and the main subject of the book is not to know if Anna Massey was nicer than Linda Pritchard or the contrary. The main thing is the Sherlock Holmes role that did change the life of a brilliant theater actor. Il doesn't exist actually any book of Jeremy Brett in french. So, it could be interesting to make one... And thank you for your lovely support !

JBSH : comprenons-nous bien, quand je disais que le rôle de Holmes est "trop dur", cela ne veut pas dire que JB n'a pas réussi à le jouer, bien au contraire. Par trop dur, je voulais dire pour sa sensibilité. Comme je le disais plus haut (et Robin des Bois l'a confirmé), il y a des acteurs qui peuvent jouer en pros et rentrer chez eux et renouer avec leur vie privée. JB n'a pas pu. Il s'est investi corps et âme dans le rôle et cela lui a joué des tours. Mais j'admire tous ceux et celles qui vont au bout de leurs passions.
Oui, je suis une passionnée aussi, ça doit sans doute se remarquer dans la virulence de mes propos. Comme Holmes, je déteste l'à peu près, la facilité et la médiocrité. Tous ceux qui ont bossé avec moi sont devenus à demi fous, tant pis pour eux. Mais au moins, ils ont compris ce que cela veut dire quand on s'engage. Idem en amour. Je peux donner, et beaucoup, mais gare à ceux qui se foutent de ma gueule. Je suis toujours très amusée quand je lis sur Youtube, par exemple, les cris d'extase de gamines de vingt ans qui trouvent Holmes tellement "génial". Dans la vie de tous les jours, ce mec aurait été insupportable, comme je le suis aussi. Elles ne sont pas réalistes. Elles rêvent d'un homme dont elles seraient incapables de comprendre la profondeur et la rigueur.
Alors, si certains de mes propos peuvent te sembler "durs", pardonne-moi, cela fait partie de ma nature. J'ai appris à bosser et à me débrouiller seule et si les avis des uns et des autres sont souvent très intéressants - c'est le cas ici - je prends toujours les décisions par moi-même. En 2009, j'ai dû écrire sur commande une bio de plus de 300 pages en 4 mois. J'ai mis l'éditeur à genoux, il n'en pouvait plus mais il a été ravi du résultat. Depuis, il me regarde comme une extra-terrestre, ça me plaît !
Alors, tu penses bien que le brave JB, je vais te l'emballer dans un style vif et caustique, aimable et réaliste, dans toutes les nuances possibles, comme l'est la vie, d'ailleurs. J'adore ça, trouver le bon rythme, les pauses, les rebondissements, les anecdotes drôles ou terribles, les mettre au bon endroit, tourner et retourner JB dans tous les sens avec tout ce qu'il a de génial et de profondément humain, de mesquin aussi (vis-à-vis de la pauvre Linda, notamment). Bon, j'arrête là, sinon je vais encore en faire des tonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Dyan Bretty
Admin
avatar

Inscription : 29/12/2008
Nombre de messages : 6191

MessageSujet: Re: Projet de livre de TinaScherlockina   Mar 4 Jan - 11:28

De toute façon Tina je suis persuadée que tu feras ce que tu as envie de faire, et rien d'autre. M'est d'avis que personne ne parvienne à t'influencer non ? pouffe Ça doit pas être facile de bosser en ta compagnie, et ton pauvre éditeur n'est pas au bout de ses peines avec ton futur livre sur JB!
jbsh a écrit:
Citation :
C'est l'homme confronté à un rôle bien trop dur pour lui mais qui, par amour pour son art, va au bout de sa prestation.
Si je comprends bien tu penses que ce rôle, ce rôle là en particulier, était trop dur pour Brett et qu'il n'en aurait pas était de m^m avec quelque chose de plus insipide?
Déjà l'adverbe "trop" me paraît fort. J'ai dans l'idée que l'on n'arrive pas à faire quelque chose qui serait trop dur, hors je pense que Brett est arrivé à quelque chose avec Holmes, à donner quelque chose de ce personnage que personne avant lui n'était parvenu à rendre.
D'accord avec le terme "trop" employé par Tina. Et d'accord avec vous deux, sur l'exceptionnelle prestation de Jeremy Brett, vraiment unique car le fait d'un acteur et d'un homme singulier.
Je pense qu'on peut dépasser ses limites à son détriment. C'est le cas de JB.
Dans les Three Gables, il s'est évanoui plusieurs fois et se reposait en fauteuil roulant sous respirateur entre les prises... Franchement c'est du suicide, de l'auto destruction que de s'acharner de la sorte. Ce que je ne comprends pas c'est que la production ne lui 'ait pas interdit de jouer, quitte à perdre de l'argent mais au prix de la vie d'un homme ! Ça me choque shocked
Son interprétation est celle d'un acteur qui aura tout donné. Il a voulu aller jusqu'au bout, il est surement aller trop loin. C'était un homme perfectionniste, passionné par son métier et certains comédiens ne savent pas s'arrêter.
Et s'il a atteint le summum de l'interprétation de Holmes c'est aussi "grâce" (malheureusement...) à sa maladie qui exacerbe les sens, les sentiments, on ressent presque comme des vibrations à l'écran. L'interprète ultime du personnage qui aura sacrifié sa santé en voulant jouer jusqu'au bout, se dépasser en allant au delà de ses possibilités.





Mon site sur Jeremy Brett


Mon site sur Robson Green
Revenir en haut Aller en bas
http://www.jeremy-brett.fr http://dyanblue.tumblr.com/
Frenchaccro

avatar

Inscription : 15/04/2010
Nombre de messages : 1101
Age : 72

MessageSujet: Re: Projet de livre de TinaScherlockina   Mar 4 Jan - 12:03

TinaShe, s'il est vrai qu'il peut" y avoir une différence entre ce qu'on aime et la réelle valeur de la chose", il n'est pas moins vrai qu'il peut y en avoir une entre ce qu'on n'aime pas et" la réelle valeur de la chose". Autrement dit, rien ne prouve que ton avis soit plus fondé que le mien en ce qui concerne "The Prodigal Daughter". Naturellement, tu es libre d'écrire ce que tu veux, comme tu veux. Ton livre est TON projet. Mais je trouve tes jugements extrêmement tranchés et tranchants.
Revenir en haut Aller en bas
TinaSher
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Projet de livre de TinaScherlockina   Mar 4 Jan - 12:53

Dyan mille fois oui ! C'est bien la raison pour laquelle j'aimerais écrire un livre sur lui. Une telle prestation mérite un bouquin. Je tâcherai de faire au mieux et de rester assez lucide. Ne t'en fais pas pour l'éditeur, ce n'est pas le même que pour la commande de 2009. C'est un Big One et m'est avis qu'il ne va pas avoir des sueurs froides comme l'autre.

Frenchaccro, well, je n'ai jamais dit que j'avais la science infuse. Mais il y a tellement de choses passionnantes à dire sur JB que la fille prodigue, ma foi, c'est une prestation comme une autre. En son temps, elle n'a pas vraiment secoué son public et si elle est à nouveau présente sur Youtube c'est juste parce qu'il y a un phénomène de mode autour de JB. Néanmoins, je te félicite pour essayer de rassembler des signatures pour le BAFTA, notre cher JB le mérite amplement. J'ai d'ailleurs déjà inscrit la pétition dans mon prologue, pour rendre hommage à l'initiative.
Revenir en haut Aller en bas
jbsh

avatar

Inscription : 07/10/2009
Nombre de messages : 2128

MessageSujet: Re: Projet de livre de TinaScherlockina   Mar 4 Jan - 13:15

Citation :
Et s'il a atteint le summum de l'interprétation de Holmes c'est aussi "grâce" (malheureusement...) à sa maladie qui exacerbe les sens, les sentiments, on ressent presque comme des vibrations à l'écran. L'interprète ultime du personnage qui aura sacrifié sa santé en voulant jouer jusqu'au bout, se dépasser en allant au delà de ses possibilités.
Je suis tout à fait d'accord, Dyan, et tu le sais bien. Mais c'est pour les m^m raisons que je pense qu'il en aurait été de m^m avec n'importe quel rôle un peu important qu'il aurait joué pendant dix ans; que ce n'est pas le personnage qui est en cause, mais plutôt ce que tu énonces clairement.
Citation :
Franchement c'est du suicide, de l'auto destruction que de s'acharner de la sorte. Ce que je ne comprends pas c'est que la production ne lui 'ait pas interdit de jouer, quitte à perdre de l'argent mais au prix de la vie d'un homme
Ce devait être bien difficile de dire non à cet homme et au nom de quoi des particuliers pouvaient prendre la décision à sa place ou à celle de ses proches. Et l'occurrence il a cruellement manqué de proches.
Je ne suis pas en train de défendre la production qui avait plus à gagner en le laissant faire(encore que...) Et puis sait-on jusqu'à quel point, tout en le détruisant, ce travail ne lui était pas nécessaire ? et jusqu'à quel point les gens qui l'entouraient ne l'avaient compris? Que lui est-il resté quand il a du tout abandonné? Comment dire à quelqu'un "Tu n'es plus capable." quand on sait qu'on parle de ce qui a été toute sa vie? Seuls des médecins pouvaient légitimement avoir la froideur d'annoncer cette vérité et de prononcer cette interdiction, à mon sens.
C'est difficile de juger clairement à postériori mais je me suis laissée dire qu'il n'était entouré que de gens qui l'aimaient vraiment. J'ai du mal à croire qu'ils n'aient pas bougé uniquement par intérêt personnel.
Mais tu as raison en disant que cela à quelque chose de choquant et de pathétique aujourd'hui.
TinaSher:
Citation :
Mais il y a tellement de choses passionnantes à dire sur JB que la fille prodigue, ma foi, c'est une prestation comme une autre.
Dans toutes les carrières on trouve des productions plus ou moins heureuses et j'ai lu que JBrett avait dans le public télévisuel une cote folle, en particulier auprès des femmes. Cela n'a pas été rien dans le choix de Cox et donc les téléfilms auxquels il a participé lui ont permis de créer Holmes....
Revenir en haut Aller en bas
Frenchaccro

avatar

Inscription : 15/04/2010
Nombre de messages : 1101
Age : 72

MessageSujet: Re: Projet de livre de TinaScherlockina   Mar 4 Jan - 13:34

jbsh a écrit:
Ce devait être bien difficile de dire non à cet homme et au nom de quoi des particuliers pouvaient prendre la décision à sa place ou à celle de ses proches. Et l'occurrence il a cruellement manqué de proches.
Je ne suis pas en train de défendre la production qui avait plus à gagner en le laissant faire(encore que...) Et puis sait-on jusqu'à quel point, tout en le détruisant, ce travail ne lui était pas nécessaire ? et jusqu'à quel point les gens qui l'entouraient ne l'avaient compris? Que lui est-il resté quand il a du tout abandonné? Comment dire à quelqu'un "Tu n'es plus capable." quand on sait qu'on parle de ce qui a été toute sa vie? Seuls des médecins pouvaient légitimement avoir la froideur d'annoncer cette vérité et de prononcer cette interdiction, à mon sens.
C'est difficile de juger clairement à postériori mais je me suis laissée dire qu'il n'était entouré que de gens qui l'aimaient vraiment. J'ai du mal à croire qu'ils n'aient pas bougé uniquement par intérêt personnel.
Mais tu as raison en disant que cela à quelque chose de choquant et de pathétique aujourd'hui.
Je suis tout à fait d'accord. Naturellement, je n'ai pas les compétences voulues pour juger des dégâts supplémentaires provoqués par le surmenage, ni dire si le repos aurait permis à Jeremy de survivre plus longtemps et dans quelles conditions. Mais devoir renoncer à ce qu'on aime par-dessus tout, c'est horrible, c'est une forme de mort. Jusqu'au bout, il a espéré pratiquer son métier bien-aimé, même sous une forme très modeste. Il comptait être la voix d'un éléphant ou d'un cerf dans un dessin animé, je crois, mais ça ne s'est pas fait, sa demande était prématurée, et après, c'était trop tard pour lui.
Revenir en haut Aller en bas
TinaSher
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Projet de livre de TinaScherlockina   Mer 5 Jan - 7:10

Tout à fait d'accord ! JB a joué Holmes pendant des années, il se savait malade mais il était encore assez lucide pour savoir ce qu'il faisait. Et, oui, de quel droit pouvait-on l'empêcher de jouer ? Notre époque hygiéniste a quelque chose de stérilisant. On nous recommande de faire ceci et pas cela. Nous sommes adultes, nous pouvons encore assumer nos choix. Mais il faut croire que notre société fait plus de profits avec des gnous conditionnés et gavés qu'avec des êtres qui réfléchissent et qui s'investissent dans ce qu'ils font.
C'est une des raisons pour lesquelles j'ai eu envie d'écrire cette bio de JB. Parler d'un homme qui est allé au bout de sa passion.
Il est vrai, JBSH, que le résultat aurait été le même pour JB s'il avait interprété pendant dix ans Hercule Poirot ou Dracula. Ce n'est pas Holmes qui est en cause, mais l'investissement psychologique de l'acteur.
Revenir en haut Aller en bas
Dyan Bretty
Admin
avatar

Inscription : 29/12/2008
Nombre de messages : 6191

MessageSujet: Re: Projet de livre de TinaScherlockina   Mer 5 Jan - 7:38

Je viens te soutenir Frenchaccro, car tu sembles tellement désolée par l'avis négatif sur The Prodigal Daughter. J'aime également. Rien d'étonnant si ce téléfilm ne soit pas passer à la postérité. C'est le lot de tous les films noyés parmi tant d'autres dans cet univers télévisuel. Et si JB n'y jouait pas il serait passé aux oubliettes. C'est grâce à lui qu'on peut se procurer le DVD aujour'hui et qu'on en parle.
JB montre toute sa sensibilité, son humanité, sa justesse de ton. Il est crédible, touchant, tout en retenue. Derrière les apparences, il révèle assez subtilement la complexité et les doutes du personnage, sur sa foi et sur lui-même, et les sentiments contradictoires qui l'habitent.

Je me rappelle plus exactement ce bon vieux dicton: c'est pas avec des "si" qu'on refait le monde... ou quelque chose dans le genre. En effet c'est impossible de se replacer dans le contexte, ni à la place de JB. C'est son choix d'avoir voulu continuer et sans doute arrêter son métier était une décision encore bien pire pour lui. JB se savait malade et ses nombreux séjours à l'hôpital le déprimaient, il a préféré continuer jusqu'au bout et c'est son choix. Il vaut mieux mesurer ses efforts, mais quand le feu de la création et de la passion vous hahite, la raison est muette. Les acteurs passionnés s'arrêtent quand ils sont morts...





Mon site sur Jeremy Brett


Mon site sur Robson Green
Revenir en haut Aller en bas
http://www.jeremy-brett.fr http://dyanblue.tumblr.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Projet de livre de TinaScherlockina   

Revenir en haut Aller en bas
 
Projet de livre de TinaScherlockina
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 7Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
 Sujets similaires
-
» Projet de Livre MOTU Original
» Préface à mon 2° projet de livre
» Projet de livre pour enfants écrit avec les enfants
» Projet de livre jeunesse - "Le Monde d'en bas"
» projet: Le livre de tout et de rien. Quel ennui ce livre!

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
FORUM JEREMY BRETT :: LES LIVRES SUR JEREMY BRETT-
Répondre au sujetSauter vers: