Planète Jeremy BrettAccueilS'enregistrerConnexion

Répondre au sujetPartagez | 
 

 Projet de livre de TinaScherlockina

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
LouiseCP

avatar

Inscription : 28/11/2010
Nombre de messages : 64

MessageSujet: Re: Projet de livre de TinaScherlockina   Dim 6 Fév - 12:41

I feel really uncomfortable about the unpleasantness on this thread regarding some aspects of Jeremy's life.

I think the facts speak for themselves. Jeremy had three lasting and loving relationships - with 'Anna Massey', with 'Gary Bond', with 'Joan Wilson'. To me they are his three marriages. He loved all of them all his life. Yes, he cheated on Anna when he fell in love with a man. Then for the next fourteen years he lived as a homosexual man, very happily. At which time he fell in love with Joan.

The details of his three relationships are private to those concerned. We should acknowledge all of them, and the facts around those relationships - how they met, and how they parted. Speculation as to details is delving too deep. I have no doubt that Jeremy and Joan had a marriage which worked for them, but we do not need to know the detail. Before that JB's family and friends knew and accepted him as gay - the theatre world in particular has always been a very safe place for gay performers, without judgment or prejudice.

So Jeremy was bisexual and loved both men and women. So what? He loved people. He always liked and supported his partners even after the romantic part of their relationships was over. So he bought Anna and her new husband gifts in celebration. So he visited Gary in hospital several times when it was clear he was dying. And during his time with Joan they did not always live together, but when they were together it was a time of quality.

After Joan died he never formed a relationship with anyone else. Linda has said herself she was merely his friend and carer, not a romantic partner. That is proof enough that this third marriage was the great love of his life. With Anna he was not comfortable enough to keep a marriage going; with Gary he felt some guilt at being gay despite their great passion and love for each other. With Joan he felt centred and contented.

We cannot place our own values on a relationship of someone else. It is not fair to do so.

----

Je me sens vraiment inconfortable au sujet de l'unpleasantness dans ce fil concernant quelques aspects de Jeremy' ; la vie de s. Je pense que les faits parlent pour eux-mêmes. Jeremy a eu trois durables et rapports affectueux - avec Anna Massey; avec Gary Bond; avec Joan Wilson. À moi ils sont ses trois mariages. Il a aimé tous toute sa vie. Oui, il a triché sur Anna quand il est tombé amoureux d'un homme. Alors pendant les quatorze années à venir il a vécu en tant qu'homme homosexuel, très heureusement. Quand il est tombé amoureux de Joan.

Les détails de ses trois rapports sont privés à ceux concernés. Nous devrions reconnaître tous, et les faits autour de ces rapports - comment ils se sont réunis, et comment ils ont séparé. La spéculation quant aux détails fouille trop profondément. J'ai sans doute que Jeremy et Joan ont eu un mariage qui a fonctionné pour eux, mais nous n'avons pas besoin de connaître le détail. Avant ce JB' ; le famille et les amis de s l'ont connu et ont accepté comme homosexuel - le monde de théâtre en particulier a toujours été un endroit très sûr pour les interprètes gais, sans jugement ou préjudice.

Ainsi Jeremy était bisexuel et a aimé des hommes et des femmes. Ainsi ce qui ? Il a aimé des personnes. Il a toujours aimé et a soutenu ses associés même après que la partie romantique de leurs rapports était terminée. Ainsi il a acheté Anna et ses nouveaux cadeaux de mari dans la célébration. Ainsi il a visité Gary dans l'hôpital plusieurs fois où il était clair qu'il soit mort. Et pendant son temps avec Joan ils toujours n'ont pas vécu ensemble, mais quand ils étaient ensemble c'était un moment par qualité.

Après que Joan soit mort il n'a jamais formé un rapport avec n'importe qui d'autre. Linda s'est dite qu'elle était simplement son amie et soignant, pas un associé romantique. C'est assez preuve que ce troisième mariage était le grand amour de sa vie. Avec Anna il n'était pas assez confortable pour garder aller de mariage ; avec Gary il a senti de la culpabilité à être gai en dépit de leur grands passion et amour l'un pour l'autre. Avec Joan il s'est senti centré et contenté.

Nous ne pouvons pas placer nos propres valeurs sur un rapport de quelqu'un d'autre. Il n'est pas juste pour faire ainsi.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thewonderfulworldofgarybond.com
TinaSher
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Projet de livre de TinaScherlockina   Dim 6 Fév - 13:56

Oui Louise, on peut le voir comme ça. Et c'était probablement ce qui s'est passé.
Maintenant, tout à fait autre chose, ce pourquoi je pardonne à Sarah ses mots malheureux : j'ai aussi reçu hier soir une réponse très, très réconfortante de Michael Cox à propos de mes difficultés à mettre en route la bio de JB. Je lui avais dit, textuellement : the more I know JB, the more I hate him ! (Plus je connais JB et plus je le déteste !). Il a compris cela, et ô combien ! Il m'a dit que c'était normal, qu'après tous ces mois à lire et à relire les témoignages des uns et des autres, on finit par avoir le dégoût du personnage. Il me trouve passionnée, sincère et honnête dans ma démarche. Cela a mis pas mal de baume sur mes plaies. D'accord: pas plus que Sarah, je ne sais paraphraser, j'ai tendance à entrer dans le lard des gens, mais ceux qui comprennent m'aiment beaucoup, car un compliment de ma part, ce n'est pas rien.
Mieux encore, Michael Cox a trouvé qu'il aurait été très intéressant pour moi de discuter avec JB. Comme il ne m'a jamais attirée physiquement (excepté en SH, mais bon, ce n'était qu'un personnage), l'échange aurait été vraiment authentique. jb aurait apprécié les personnes franches, qui ne mâchent pas leurs mots. Les plumes auraient volé, mais JB n'était pas contre ce genre de confrontation. Voilà qui me rassure immensément ! Mr Cox pense que je ne devrais pas abandonner le projet, juste parce que je vis une période difficile. Lui-même a avoué avoir bien des fois perdu patience avec JB, mais ça valait le coup de se cramponner pour un acteur de cette qualité, n'est-ce pas ?
Du coup, la part sombre de JB me paraît quasi naturelle. Ne suis-je pas moi aussi du genre à pousser les gens dans leurs retranchements ? Ca me rappelle l'époque déjà citée avec les 24 femmes dans le service. Quand je suis partie, j'ai eu droit à une réception hyper chaleureuse et au discours de la chef de service, m'ayant qualifiée de "parfaitement chiante" mais inoubliable ! Un hommage à mon sens magnifique. Eh bien JB, c'était pareil. D'un perfectionnisme terrible mais inoubliable aussi.
Revenir en haut Aller en bas
sarah

avatar

Inscription : 17/01/2009
Nombre de messages : 1271
Age : 45

MessageSujet: Re: Projet de livre de TinaScherlockina   Dim 6 Fév - 14:29

Citation :
Sarah, je ne t'en veux pas, tu n'aimes pas ce que je fais, ce n'est pas grave
Tina que tu m'en veuille ou non ou que tu me pardonne ou pas pour moi ça n' aucune importance je ne penses pas d'ailleurs à avoir quelque chose à me faire pardonner.
Je n'ai pas dis que je n'aimais ce que tu faisais mais la façon dont tu l'interprète pour moi il n'y à qu'une seule personne française capable de rédiger un tel bouquin personne que je ne citerais pas mais je penses que Frenchaccro sait de qui je parle et doit être je penses d'accord avec moi.
Mais quand je vois des affirmations du genre que Jeremy avait des vues sur DB,son mariage arrangé avec Joan et qu'il n'a pas vécu à Boston si toi tu ne la pas vu ecrit nulle part moi si!Et le fait qu'il était seul et sans amis cela est entièrement faux.
Dans tes derniers commentaires tu le considère comme un boulet dont tout le monde voudrait se débarrasser.
Pour écrire un bouquin il faut savoir récolter les bonnes sources et ne pas ramasser n'importe quoi,et je penses que cela doit prendre des années de recherche.
Le commentaire de LouiseCP vaut le coup que l'on s'y arrête il est bourré de vérités.
Maintenant écrit cette bio si tu veux si cela marche et je te le souhaite tant mieux.
Revenir en haut Aller en bas
TinaSher
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Projet de livre de TinaScherlockina   Dim 6 Fév - 18:37

Ok Sarah : cite-moi l'endroit où tu as lu que JB aurait vécu des années avec Joan à Boston. Je ne demande qu'à savoir, pas à faire le buzz.
Et si tu penses que d'autres auteurs sont plus capables que moi de rédiger cette bio, je n'en doute pas un seul instant. Je ne suis pas parfaite, je tâche juste d'aller au bout d'un projet. Et crois-moi, ce n'est pas facile du tout.
Alors si tu as mal pris mes hypothèses - celle de la liaison entre JB et DB était une blague, les autres l'ont bien compris - je n'ai jamais dit que j'allais exploiter ces hypothèses, seulement si j'ai des preuves. J'ai été extrêmement claire à ce sujet.
Je croyais naïvement que le meilleur moyen de me renseigner sur JB serait encore de me rendre sur un site consacré à l'acteur. Je ne m'attendais pas à entrer dans un temple sanctifié où certains adeptes n'hésitent pas à lancer des fatwas aux affreux mécréants qui contestent le dogme jbesque !
Revenir en haut Aller en bas
Yodaline

avatar

Inscription : 07/02/2009
Nombre de messages : 1255

MessageSujet: Re: Projet de livre de TinaScherlockina   Dim 6 Fév - 21:18

Hello! Ce forum, nous l'aimons. Il a été créé pour parler d' un acteur prodigieux et d' un homme généreux et courageux. Cet homme nous l'aimons. Nous ne l'idolâtrons pas. Nous reconnaissons ses défauts, ses faiblesses. Nous nous moquons de lui souvent, nous rions de le voir affublé d'une écharpe "féminine" ou d'un anneau fixé à son oreille... nous le critiquons quand il devient blessant, ou qu'il pique de grosses colères (dont il s'excuse tout de suite après du reste). Bref, quand on aime, on accepte les défauts même si on peut les regretter. cœur

Mais quand tu écris...

TinaSher a écrit:

Je croyais naïvement que le meilleur moyen de me renseigner sur JB serait encore de me rendre sur un site consacré à l'acteur. Je ne m'attendais pas à entrer dans un temple sanctifié où certains adeptes n'hésitent pas à lancer des fatwas aux affreux mécréants qui contestent le dogme jbesque !


.... je ne peux pas laisser dire cela. J'espère que tu n'a pas conscience des mots monstrueux que tu emploies et que tu t'es laissée emporter encore une fois par ton tempérament impulsif et incontrôlable. Déjà le "Honte à toi" était injustifiable. Mais là tu dépasses les bornes. Parler de "temple sanctifié", de"fatwas", d'"affreux mécrants"... à propos de ce forum, c'est jeter sur tous ses membres et sur sa créatrice un véritable anathème. Dyan ne mérite pas ça et j'espère que là-dessus tu seras d'accord avec moi.

Ce forum doit rester un lieu de rencontres amicales, où on peut dire les 4 vérités certes, mais toujours avec esprit et surtout humour, sans méchanceté ni agressivité. J'espère que l'incident est clos et pas de récidive. C'est promis, n'est-ce-pas ? zen A+

Revenir en haut Aller en bas
Dyan Bretty
Admin
avatar

Inscription : 29/12/2008
Nombre de messages : 6191

MessageSujet: Re: Projet de livre de TinaScherlockina   Lun 7 Fév - 11:14

JB se partageait entre Boston Los Angeles Londres, les pièces et les tournages. Entre Amérique et Angleterre. Raymond Massey vivait à Los Angeles et David y passait des vacances et quand il était adolescent son père a également acheté une maison à Hollywood Hills. Joan Wilson Sullivan était productrice de télévision pour WGBH à Boston. Elle est arrivé à Boston en 1967 pour produire et réaliser dans la WGBH Radio Drama Development Project et vivait à Boston. Elle dit en 1980: " En Avril, je l'ai vu à Londres. La plupart du temps, il séjourne à Los Angeles et je suis ici, à Boston. Nous nous voyons dans les différents endroits où il nous arrive de nous trouver." JB n'aimait pas trop Boston qu'il trouvait "Un peu snob pour moi Boston, mais pas mal. Mais WGBH compte énormément pour moi, car c’est la chaîne de ma femme."
National Public Radio - Novembre 1991: JB: "J’ai su à la fin du Dernier Problème en 1984 qu’elle avait un cancer... Nous allions faire tout le traitement en Angleterre et puis nous avons décidé de le faire à Boston."
Desert Island - Octobre 1991:
JB: "Nous vivions dans une belle maison et elle téléphonait à tout le monde, rencontrait tout le monde ... Et j'avais l'habitude de demander : "Est-ce qu'on peut sortir dîner maintenant ?" et elle répondait : "Non chéri, j'ai deux lettres à envoyer" Enfin, nous parvenions à dîner avec retard..." JB et Joan cherchèrent plus tard à acheter une maison : "Nous devions bâtir un jardin et nous avions mis au point ce jardin. C'était trop tard pour des enfants mais nous étions en train d'élaborer ce glorieux jardin..... Nous n'avions pas décidé où. Nous cherchions le bon climat... Je souhaitais Los Angeles ... Elle préférait un jardin plus ancien. Nous parlions, bien entendu, du Wisconsin. Nous parlions du Warwickshire.... Et puis elle m'a été enlevée !"
JB: "Je pars pour Boston et je pourrai rencontrer James et Deanna et Christine, mes petits-enfants, et mon Esther... c'est ma belle-mère ... ça va donc être très agréable."





Mon site sur Jeremy Brett


Mon site sur Robson Green
Revenir en haut Aller en bas
http://www.jeremy-brett.fr http://dyanblue.tumblr.com/
Dyan Bretty
Admin
avatar

Inscription : 29/12/2008
Nombre de messages : 6191

MessageSujet: Re: Projet de livre de TinaScherlockina   Lun 7 Fév - 11:27

Yodaline a écrit:
TinaSher a écrit:

Je croyais naïvement que le meilleur moyen de me renseigner sur JB serait encore de me rendre sur un site consacré à l'acteur. Je ne m'attendais pas à entrer dans un temple sanctifié où certains adeptes n'hésitent pas à lancer des fatwas aux affreux mécréants qui contestent le dogme jbesque !

.... je ne peux pas laisser dire cela. J'espère que tu n'a pas conscience des mots monstrueux que tu emploies et que tu t'es laissée emporter encore une fois par ton tempérament impulsif et incontrôlable. Déjà le "Honte à toi" était injustifiable. Mais là tu dépasses les bornes. Parler de "temple sanctifié", de"fatwas", d'"affreux mécrants"... à propos de ce forum, c'est jeter sur tous ses membres et sur sa créatrice un véritable anathème. Dyan ne mérite pas ça et j'espère que là-dessus tu seras d'accord avec moi.
Ce forum doit rester un lieu de rencontres amicales, où on peut dire les 4 vérités certes, mais toujours avec esprit et surtout humour, sans méchanceté ni agressivité. J'espère que l'incident est clos et pas de récidive. C'est promis, n'est-ce-pas ? zen A+

La sagesse de Maître Yoda a encore frappé !
Merci Yodaline de prendre la défense du fofo avec fermeté, bien mieux que je ne l'aurais fait moi-même.
Les mots de Tina sont outranciers, et apparemment ce que j'ai dit plus haut n'a servi strictement à rien. colère "Honte à toi !" et là je la cite...

Je vais être absente quelques temps et Yoda prendra l'intérim. En mon absence je vous invite à la modération et la tolérance. Que tout le monde réagisse dans le calme et la sérénité !! Et j'espère ne pas avoir de mauvaises surprises à mon retour...
Comme qui dirait on n'est pas là pour se faire engueuler ! Je compte sur vous.
A bon entendeur salut ! à bientôt love





Mon site sur Jeremy Brett


Mon site sur Robson Green
Revenir en haut Aller en bas
http://www.jeremy-brett.fr http://dyanblue.tumblr.com/
sarah

avatar

Inscription : 17/01/2009
Nombre de messages : 1271
Age : 45

MessageSujet: Re: Projet de livre de TinaScherlockina   Lun 7 Fév - 13:54

Citation :
cite-moi l'endroit où tu as lu que JB aurait vécu des années avec Joan à Boston
Tina te citer l'endroit serait dur pour moi je ne m'en souviens plus vraiment je ne me souviens deja pas de ce que j'ai mangé hier soir,mais si je retrouve le lien je te le ferais savoir,mais Dyan a était assez explicite.
Cette liaison avec DB était donc une blague,nous n'avons pas le même sens de l'humour alors, puisque je ne l'ai pas comprise.
je ne penses pas que d'autres auteurs sont capable d'écrire cette bio,mais UN auteur et si il ne l'a pas fait c'est surement pour une bonne raison.
Maintenant qu'est ce que c'est que cette histoire de mail avec Cox???vous discutez sur msn?avec la cam et tout le toutim?
Tu vas nous sortir quoi demain?
Que Jeremy est venu te rendre visite vêtu de blanc avec 2 ailes dans le dos une nuit de pleine lune te faire des révélations question
Parce que ça nous pend au nez ça!!
Bon Tina sérieusement donne nous au moins quelques titres de tes écrits que l'on y jette un cil, je ne vois pas ou est la vanité d'en citer un ou deux bien au contraire.
Revenir en haut Aller en bas
Frenchaccro

avatar

Inscription : 15/04/2010
Nombre de messages : 1101
Age : 72

MessageSujet: Re: Projet de livre de TinaScherlockina   Lun 7 Fév - 13:59

Si tu es à la recherche d'informations, Tina, il y a à la fois la quantité et la qualité sur le site, sans compter certaines rubriques du forum.Mais il ne peut évidemment pas y figurer beaucoup de renseignements intimes, et encore moins d'ordre confidentiel...
Les mollahs ne sont pas réputés pour avoir un sens délirant de l'humour, il n'y a pas de raison pour que la "mollehtte" que je suis censée être en ait davantage. Mais je ne crois pas que ce soit pour ce motif que ton roman concernant David et Jeremy ne me soit pas apparu comme une plaisanterie. Je l'ai compris comme une hypothèse que tu croyais vraie: "c'est tout à fait probable", "Il faut croire que notre supposition n'est pas si fantaisiste que cela" (26 Janvier), et que tu comptais bien mettre tout en oeuvre pour vérifier.
Je ne pense pas que tu puisses te plaindre d'avoir été privée de liberté d'expression sur le forum; il n'y a qu'à voir le nombre et la longueur des messages que tu as postés sur deux rubriques. J'ai du mal à tenir la distance et à te répondre aussi précisément que je le voudrais, et je ne suis peut-être pas la seule... Bien des malheureux qui vivent dans des pays où règne le fanatisme seraient ravis d'avoir affaire à des intégristes de notre trempe! Notre prétendue fatwa ne t'a pas le moins du monde baîllonnée, puisque tu remets en avant tes thèses, cette fois sous le couvert de Michaël Cox. Elles resurgissent toujours, quelles que soient les réfutations, comme un diable à ressorts qui jaillit de sa boîte. L'auteur de "A Study in Celluloïd", bigre, ce n'est pas rien! Je devrais être impressionnée, moi qui me range parmi "les obscurs, les sans-grade" et ne suis en contact, surtout régulier- avec aucun VIP qui prendrait le temps de bavarder familièrement avec moi de sujets confidentiels et délicats. Bigre au carré! Mais non; quelle que soit l'autorité de Monsieur Cox, s'il ne connaissait pas Joan, ne fréquentait pas le couple, je vois mal comment il pourrait s'en faire une idée...
Revenir en haut Aller en bas
TinaSher
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Projet de livre de TinaScherlockina   Lun 7 Fév - 14:27

Hello mesdames,
L'allusion à la fatwa, c'était encore de l'humour très noir de ma part. Oui Frenchaccro, tu as raison, il y a des mollahs qui n'ont aucun sens de l'humour. Et je suis bien contente, c'est sûr, de pouvoir papoter ici. Alors, répondons par ordre : ce que tu cites, Dyan, je le connais déjà, c'était à l'époque où JB a rejoint Joan quand il a su pour sa maladie.
Et Mr Cox ne sait que cela : la période où, après The Final Problem JB
est en effet parti rejoindre son épouse en raison de son cancer.
Quel mal y a-t-il à citer le producteur ? Et encore, je ne cite pas tout et
je ne me sens pas le droit de vous donner son e-mail. Si je l'ai reçue,
c'était tout à fait par hasard, à travers un éditeur.

Sarah, je comprends que tu ne te souviennes pas, il y a eu tellement de choses d'écrites sur le web. Mais je pense qu'il s'agit des références que cite Dyan, ça colle à la période où JB a beaucoup vu Joan à cause de son traitement.

Puisque vous voulez absolument lire quelque chose de moi, tapez Femmes d'Alsace sur le moteur de recherche de votre fournisseur d'accès. Il s'agit d'un ouvrage biographique sur 20 personnalités alsaciennes remarquables que j'ai toutes trouvées formidables et cela se ressent dans l'écriture. Cela vous donnera une idée du niveau que je veux atteindre pour JB. Tant pis pour mon anonymat, après tout, je n'ai rien à cacher.
Ah ! Et pour celles qui aiment l'humour très, très noir, il faut lire le petit recueil de nouvelles Qui rira le dernier, c'est franchement déconseillé aux âmes romantiques, mais c'est très drôle.
Pour celles qui adorent les polars humoristiques assez féroces pour notre société de consommation, essayez Un escarpin de soie bleue, ça se lit facilement et c'est assez délirant.
Et, si tout va bien, j'ai encore en réserve une série de pastiches holmésiens très, très drôles aussi (mais SH y est brillantissime et Watson y a des idées géniales, si si ) qui
devraient sortir prochainement. Je vous tiendrai au courant.
Encore une fois, je ne suis pas là pour me faire mousser mais pour parler de JB, the big question de la saison.
Je vous cite juste un mail d'une amie écrivain, une femme formidable que j'adore et avec laquelle je peux délirer à fond sur absolument tous les sujets. C'est d'ailleurs elle qui m'avait suggéré les pastiches holmésiens, pour l'humour. Je lui ai parlé du projet JB et de ma colère passagère car je n'arrivais pas à le saisir. Voici sa réponse : "Ton antipathie pour JB est de bon augure pour une excellente bio. Ta capacité de recul te permettra de ne pas flinguer le sujet et ton humour décapant fera le reste."
Et voilà.
Sur ce, bonne et riante journée à vous toutes. Et oubliez vos rancoeurs, je ne pense que du bien du site de Dyan.
Revenir en haut Aller en bas
Frenchaccro

avatar

Inscription : 15/04/2010
Nombre de messages : 1101
Age : 72

MessageSujet: Re: Projet de livre de TinaScherlockina   Lun 7 Fév - 16:11

Ou bien c'est un malentendu, Tinasher, ou bien tu te paies ma tête...Donc je m'explique.Tu nous as dit que nous lancions des fatwas, j'en ai déduit que nous étions des mollahs, et je t'ai dit par plaisanterie que dans ce cas là, il n'était pas étonnant que je n'aie pas perçu l'humour de ton roman Burko-Brettien, puisque je suis moi-même un mollah femelle, dans ton optique. Je n'y ai pas vu d'humour, je n'en vois toujours pas, et nous sommes fondamentalement en désaccord toutes les deux. Ceci dit, merci pour les titres de tes ouvrages, j'irai voir.
Revenir en haut Aller en bas
TinaSher
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Projet de livre de TinaScherlockina   Mar 8 Fév - 11:20

Hello Sarah : ton dernier message m'a bien fait rire ! Eh non, je n'ai pas de webcam et Mr Cox n'est pas un intime, hélas. Il a eu la gentillesse de répondre à certaines de mes questions. Figure-toi que je suis tombée sur lui tout à fait par hasard, via un éditeur. Je cherchais son livre et, ne l'ayant pas trouvé à un prix raisonnable, j'ai demandé à l'éditeur. Lequel m'a tout simplement donné l'adresse du producteur. Là, j'ai écrit une lettre bien pro pour lui expliquer qu'il me fallait absolument ce titre pour mon travail et que je serais ravie d'en acheter un ex. s'il en avait encore. J'ai surtout insisté sur le fait que je n'étais pas une fan de JB mais une admiratrice de sa prestation en SH. Il m'a remerciée pour ma franchise.
Et là, miracle (sans angelots) il m'envoie le bouquin dédicacé en me disant que c'est un cadeau pour m'encourager dans mon projet. Trop chou ! Après quoi, il avait mon e-mail et de temps à autre, une fois par mois, dans ces eaux-là, il daigne répondre à mes questions. Voilà.
Mais je peux lui parler de ce site, bien qu'il ne comprenne pas le français. Mais il y a ici des tas de filles qui peuvent fort bien traduire son message. Qui sait, ça l'intéressera peut-être. C'est là tout ce que je peux faire.

Frenchaccro : oui bon, je retire les mollahs et la fatwa qui va avec, mais je t'assure que c'était vraiment de l'humour ! Tu as le droit de t'indigner. Pour ma part, j'ai le cuir solide, je sais encaisser et j'ai vu bien pire ! Et puis, s'indigner, c'est très bon pour la circulation sanguine. J'exige d'être considérée comme une oeuvre de sanité publique mdr
Revenir en haut Aller en bas
jbsh

avatar

Inscription : 07/10/2009
Nombre de messages : 2128

MessageSujet: Re: Projet de livre de TinaScherlockina   Mer 9 Fév - 12:50

Bending the Willow:
Afterword.
.....I was not writing a biography or an exposé, I was writing about a talented actor’s interpretation of a classic literary character. But I have been taken to task since for avoiding the sexuality question which would, I was told, have had some bearing on the way J.Brett played Holmes. I don’t really think so. All that kind of baggage would have been left in his dressing-room. To be honest, we never touched upon this topic in our discussions. I suspect that, if I had raised the question, I would have been shown the door with some speed; and quite right, too. However, for what it is worth, it seemed to me that Jeremy’s affections were boundless and without sexual barriers. I saw him embrace and kiss men, women, and children with the same physical and emotional warmth and generosity. He even addressed me as ‘darling’ on more than one occasion. To some extent, this is an actor’s way. it was certainly Jeremy’s way. it may seem strange for me to say this, but I didn’t and don’t think of him as a sexual creature: he was too bold, open, and warm for that. And whether his lowers were male, female, or both, I am sure that he would have treated them with the same care and warmth.
He was easily touched…..
It was this all-embracing sensitivity, rather than his specific sexuality, which helped him as an actor and also made him so vulnerable to emotional upset. When his wife died, it all but destroyed him. Unlike Holmes, he could not excise the pain by mental superiority.
C'est ainsi que je me l'imagine, à tord peut etre...
Revenir en haut Aller en bas
TinaSher
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Projet de livre de TinaScherlockina   Mer 9 Fév - 16:22

Chère jbsh : oui, tu as bien fait de citer ce passage. J'ai d'ailleurs relu Bending the Willow après plusieurs mois et je dois avouer que la façon de l'auteur de traiter la vie de JB - ici l'accent est mis sur son rôle majeur - est tout à fait celle que je voudrais adopter aussi.
Pour en avoir longuement discuté autour de moi, nous sommes tombés d'accord (et Michael Cox aussi) pour laisser tomber la vie privée de Jeremy. Comme je n'ai pas envie de faire dans le scandaleux et que seule sa prestation sublime de holmes m'intéresse, je ne vois effectivement pas l'intérêt de me pencher sur sa bisexualité ou autre. On s'en fout !
C'est en partie vos réactions qui m'ont fait réfléchir. La dernière chose au monde que je voudrais faire serait d'attirer la haine pour avoir raconté n'importe quoi. Je trouve la vie assez dure comme ça pour ne pas en rajouter.
Alors, toutes mes excuses pour des hypothèses qui finalement n'ont aucun intérêt.
Ce qui m'a plu chez Stuart Davies, c'était la fin : des anecdotes savoureuses pour "alléger" l'oeuvre, même si JB est probablement décédé paisiblement. Je n'irai pas jusqu'à copier cet auteur, mais il me faudra trouver quelque chose de similaire, une ouverture sur un peu d'espoir...
Du coup, la tâche me semble moins rude. S'il s'agit de parler de la carrière de JB, cela ira sur des roulettes, à partir du moment où je suis débarrassée de ces histoires privées assez tristes qui ont dû pas mal le faire souffrir, quand même.
Revenir en haut Aller en bas
TinaSher
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Projet de livre de TinaScherlockina   Mer 9 Fév - 16:31

Autre chose : vous aurez remarqué grâce à l'extrait de jbsh que l'on a reproché à Stuart Davies d'avoir évité consciemment la question de la sexualité de JB. C'est amusant, car si j'avais mis l'accent dessus, on m'aurait sans doute reproché l'inverse. Pour l'avoir vécu bien des fois avec mes autres titres, quoi qu'on fasse, il y aura toujours quelqu'un pour y trouver quelque chose à redire. A partir du moment où l'on fait quelque chose avec passion, qu'importe les commentaires d'une poignée de grincheux. J'ai appris à les repérer et à les ignorer...

On voit bien dans ce cas de figure la difficulté de trouver un juste milieu. Stuart Davies a fait un excellent boulot, c'est sans doute la meilleure bio en anglais à ce jour. J'ose espérer arriver à un résultat au moins similaire à cela...
Revenir en haut Aller en bas
Tidou

avatar

Inscription : 29/12/2008
Nombre de messages : 1676

MessageSujet: Re: Projet de livre de TinaScherlockina   Mer 9 Fév - 19:49

banana terrible Tina, je vois que tu es sur la bonne voie. La conjoncture Capricorne + Sagittaire est en train d'évoluer dans le bons sens. Reconnaitre ses erreurs demande du courage et mérite un compliment. Je suis contente d'apprendre que tu renonces à fouiller dans la vie intime de notre Jeremy. Paix à son âme ! ange

C'est sûr, comme le dit très bien Louise, il faut laisser la vie intime d'une personne de côté. C'est son domaine privé et nul n'est en droit de le juger. J'aime beaucoup l'étude qu'a fait Louise sur les 3 grand amours de JB. cœur Globalement, il n'a pas eu beaucoup d'aventures et a vécu een solitaire de longues années...

JB l'avait avoué lui-même à peu près dans ces termes : " Je ne suis pas du genre à faire les premières avances... On est toujours venu me chercher... " ce qui indique une personne pas du tout porté sur les afffaires de sexe et beaucoup trop intellectuel pour cela. C'est vrai qu'il appelait tout le monde "Darling" et embrassait facilement ses collègues et amis . Mais tout cela fait partie du monde artistique et n'a rien de révélateur ni de scandaleux.

Et c'est vrai que c'est Anna qui est allé le voir en premier et que c'est vrai que c'est Joan qui l'a repéré sur la scène au moment où il jouait dans "LE SECRET... " et qui l'a invité par la suite. Pour Gary, j'en sais rien.

Là, où tu as totalement raison, c'est quand tu dis qu'on ne peut pas plaire à tout le monde ! mais bon, c'est ainsi et ça met un peu de sel dans la vie . Tiens j'offre une tournée générale au fofo tchin-tchin ange
Revenir en haut Aller en bas
TinaSher
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Projet de livre de TinaScherlockina   Jeu 10 Fév - 7:08

Merci Tidou pour tes encouragements; il est vrai que 2010 a été une année éprouvante et j'en subis encore quelques miettes, ce qui me rend facilement agressive. J'ai fait le ménage dans ma vie privée. Amusant de devoir en arriver là car je ne suis pas du genre à mâcher mes mots, mais il faut croire que certains ont besoin d'un marteau, d'un rouleau compresseur et d'une bonne charge de chevrotine pour comprendre qu'ils me font braire et qu'ils arrêtent de me prendre pour Mère Teresa, SOS Médecins et le Dalaï-lama juste parce que je ne suis pas chargée de famille. Les autres se réfugient derrière les gosses, la maladie du mari et autres.
Maintenant, on va enfin pouvoir bosser sérieusement, prendre des contacts, bref aller au coeur de la chose. YOUPI bravo
Revenir en haut Aller en bas
jbsh

avatar

Inscription : 07/10/2009
Nombre de messages : 2128

MessageSujet: Re: Projet de livre de TinaScherlockina   Jeu 10 Fév - 12:57

Je suis contente de cette évolution de tes vues, cela me paraît effectivement plus juste pour cet homme et sa famille.

Je suis d'accord avec toi quand à la qualité du discourt de Stuart Davies pour ce que j'ai pu en comprendre ne parlant pas anglais et j'ai été agréablement surprise par les mots qualifiant Brett.

J'ai compris qu il voyait JBrett comme quelqu un qui ne regardait pas les autres comme des êtres sexués à priori mais s'attachait plutôt aux ressentis qu ils provoquaient chez lui et c'est ce que j'avais en tête. Ces êtres là sont rares mais existent et, quand on est hors normes, ils sont précieux. Il devait lui m^m se sentir hors normes et n'en a pas été aigri mais à plutôt choisi la générosité et la compassion.
Peut être est ce le fruit de mon imagination et si oui tant pis, mais c'est ainsi que je le vois et c'est surement une des raisons qui le rend très attachant.
Revenir en haut Aller en bas
TinaSher
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Projet de livre de TinaScherlockina   Jeu 10 Fév - 15:19

jbsh : en fait Stuart veut faire comprendre au lecteur que la vie privée de JB n'a aucune influence sur sa carrière. On lui aurait reproché d'avoir éludé la question, ce a quoi il a répondu que JB lui aurait montré la porte, et à raison, s'il avait abordé ce thème. Je traduis au pif un passage significatif du texte : "Cela peut sembler étrange de le dire, mais je n'ai jamais pensé à lui comme à un individu porté sur le sexe : il était trop entier, trop ouvert et chaleureux pour cela. Et que ses partenaires aient été des hommes, des femmes ou les deux, je suis persuadé qu'il a dû les traiter avec les mêmes égards et la même empathie. C'était un hyper sensible ..."

Sinon pour Tidou : j'ai retrouvé la référence au sujet de Gary. JB l'aurait rencontré en 1969 à une représentation de pièce nommée Joseph and the amazing Technicolor Dreamcoat, une version pop de la saga du Joseph biblique où Gary a interprété le rôle titre figurant un ado de 16 ans alors qu'il en avait exactement le double. Il parait que sa prestation était si renversante que la princesse Margaret d'Angleterre serait venue voir la pièce 5 fois ! Et JB a eu le coup de foudre lors d'une soirée organisée par la troupe théâtrale. Voili.
Revenir en haut Aller en bas
LouiseCP

avatar

Inscription : 28/11/2010
Nombre de messages : 64

MessageSujet: Re: Projet de livre de TinaScherlockina   Jeu 10 Fév - 16:29

Hi Tina

Jeremy and Gary met in December 1969 at 'A Talent to Amuse'. Jeremy had been interested in him for the previous three years but had had no opportunity to meet him. By the time Gary was starring in 'Joseph' they had already been living together for nearly two years. They split up in Autumn 1976.

See my website for more details. The information you got from 'The Man Who Became Sherlock Holmes' is incorrect!

Jeremy et Gary rencontrés en décembre 1969 à 'Un Talent à Amuse'. Jeremy avait été intéressé à lui pendant les trois années précédentes mais n'avait eu aucune occasion de le rencontrer. Avant que Gary se soit tenu le premier rôle dans 'Joseph' ils déjà avaient vécu ensemble pendant presque deux années. Ils ont fractionné en automne 1976.

Voir le mon site Web pour plus de détails. L'information que vous avez obtenue de 'The Man Who Became Sherlock Holmes' est incorrect!




Revenir en haut Aller en bas
http://www.thewonderfulworldofgarybond.com
TinaSher
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Projet de livre de TinaScherlockina   Ven 11 Fév - 9:51

Louise : Thanks awfully for you précisions. It's prooves one more that one has to be aware about informations. I did find other mistakes in other books, that's the reason why it's important to check everything. It shows once more that the Manners Book is really toxic !

Traduction : un grand merci à Louise pour ces précisions. Cela prouve une fois de plus que l'on doit prendre garde à toutes les informations. J'ai trouvé d'autres erreurs dans d'autres livres, c'est la raison pour laquelle il est important de tout vérifier.
Cela montre une fois de plus que le bouquin du Manners est vraiment toxique.
Revenir en haut Aller en bas
Frenchaccro

avatar

Inscription : 15/04/2010
Nombre de messages : 1101
Age : 72

MessageSujet: Re: Projet de livre de TinaScherlockina   Sam 12 Fév - 17:38

Une chose qui te serait utile, mais tu y as probablement pensé, c'est de lire tous les articles de presse publiés sur JB, y compris dans les tabloïds. Ce seraient des journaux français, tu pourrais aller à la bibliothèque nationale, mais les Anglais doivent avoir l'équivalent...
Revenir en haut Aller en bas
TinaSher
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Projet de livre de TinaScherlockina   Dim 13 Fév - 10:51

Oui Frenchaccro, j'y ai pensé. Mais j'aimerais surtout aller à Manchester chez Granada TV pour visionner les scènes de tournages qui ont été supprimées au montage. Souvent les sociétés de production les gardent, c'est extrêmement intéressant pour voir comment fonctionne un tournage.
Le bouquin de Manners est de toute façon la pire bio qui soit. Sans vouloir tresser des lauriers aux Français, mais question essais et bios, ils restent vraiment pros. Ils citent systématiquement leurs sources, et c'est aussi ce que l'on apprend en fac, et même déjà au lycée. Je n'ai pas lu de bios en dehors de celles consacrées à JB et je ne sais pas si c'est l'usage, mais (hormis M.Cox qui parle de son propre travail et qui n'a donc pas de références à citer) aucun biographe de JB ne se donne la peine de citer ce qu'il avance. David Stuart a personnellement connu JB, c'est encore autre chose, il parle de ce que JB lui a dit.
Pour ma part, je n'ai pour le moment qu'une quarantaine de pages en guise de premier jet et déjà une trentaine de références à mon actif.
Alors les tabloïds - surtout quand JB tombe malade et est traîné dans la boue par des articles affreux - sont une inépuisable source d'infos souvent scandaleuses mais révélatrices d'une certaine ambiance...
Revenir en haut Aller en bas
Frenchaccro

avatar

Inscription : 15/04/2010
Nombre de messages : 1101
Age : 72

MessageSujet: Re: Projet de livre de TinaScherlockina   Dim 13 Fév - 15:23

Si tu obtiens que les studios Granada te communiquent les extraits de tournage qui n'ont pas été retenus, je crois que tu y apprendras en effet beaucoup. Il y en a un petit qui a été mis sur you tube par Rebeccawilde, ça s'appelle "rare out take..." ou quelque chose comme ça. En regardant la liste des videos faites par Rebeccawilde, c'est facile à retrouver. Je suis fermement pour les références, même quand il ne s'agit pas d'un travail universitaire. Tu vas penser que je rabâche toujours le même exemple, mais Marie-Dominique Lelièvre commence ses chapitres en indiquant ses sources, mais avec adresse et naturel: exemple dans le chapitre "Le Bonheur d'expression", page 209: "-Je suis dévastée par son départ.
Le petit appartement d'Isabelle Held (...) Isabelle Held a été la secrétaire de Françoise pendant trente ans" (suivent des précisions). On sait tout de suite d'où sort ce qu'elle nous dit. Si je t'ai cité les tabloïds, tu t'en doutes, ce n'est pas pour que tu y trouves la vérité, mais c'est intéressant de voir à quel reflet de lui-même et de son travail il a dû faire face, comment il s'est débrouillé avec les questions souvent intrusives posées par les journaux...
Revenir en haut Aller en bas
TinaSher
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Projet de livre de TinaScherlockina   Lun 14 Fév - 16:56

Oui Frenchaccro, je connaîs l'extrait de Rebecca, c'est tiré de Lady Carfax si je ne m'abuse, la scène où le pauvre Watson laisse tomber son révolver et où Holmes pouffe de rire. C'est excellent !
Non, tu ne rabâches pas, tu expliques très bien la démarche qu'il faut entreprendre pour écrire quelque chose qui tienne la route. En fait, quand j'introduis des paroles prononcées par l'une ou l'autre personne ou par JB je mets un numéro en minuscule à côté de la citation et la référence se trouve en fin de chapitre. D'autres auteurs mettent tout à la fin du livre, ce que je trouve un peu fastidieux car il faut chaque fois retourner en arrière.
J'ai fait ainsi avec Femmes d'Alsace, mais là c'était très facile d'avoir
de la doc. étant donné que la Bibliothèque Universitaire de Strasbourg possède un catalogue assez fabuleux, un des plus étendus de France, je crois. J'ai donc pu piller à l'aise dans les microfilms de journaux d'époque, des livres rares, aussi en allemand (que je maîtrise beaucoup mieux que l'anglais) pour retrouver des documents originaux vraiment passionnants. J'ai même dû me rendre aux Archives municipales car il y avait une contradiction sur une de ces femmes qu'une auteure maladroite a fait naître à Berne. Il s'agit de Marie Tussaud, née à Strasbourg au 18e siècle et fondatrice du Cabinet de cire qui existe toujours à Londres. Une destinée exceptionnelle mais qui m'a donné pas mal de fil à retordre.
Les tabloïds vont en effet me permettre de saisir la nature et la "qualité" des ragots sur JB, ce qui peut aussi expliquer pas mal de choses vis-à-vis de son état de santé. Si pour une personne en bonne santé c'est déjà dur de lire des horreurs, qu'en est-il d'une personnalité aussi fragile que JB qui a dû encaisser des trucs abominables ?
Il y a aussi le TV Sherlock Holmes de Peter Haining assez mal ficelé car il cite des remarques de JB mais sans les replacer dans leur contexte. On ne sait donc pas trop quand c'est arrivé. De plus, il fait une faute énorme en parlant de la grand-mère de JB qui lui aurait écrit à l'occasion de sa soudaine renommée via SH. Haining indique que ladite grand-mère avait 82 ans. Impossible ! JB en avait déjà lui-même plus de 50 quand il est devenu célèbre, il ne pouvait avoir une aïeule de cet âge ! Alors soit l'auteur s'est trompé sur l'âge de la grand-mère, soit il s'est trompé d'époque. Elle l'a peut-être félicité pour un autre de ses succès, sa performance dans Dracula, peut-être.
Revenir en haut Aller en bas
Frenchaccro

avatar

Inscription : 15/04/2010
Nombre de messages : 1101
Age : 72

MessageSujet: Re: Projet de livre de TinaScherlockina   Lun 14 Fév - 20:55

Oui, j'ai eu l'occasion de lire des remarques de journalistes qui m'ont mise dans une rage noire, en particulier concernant sa prise de poids. Déjà, ça devait être très dur, cette transformation physique, pour un très bel homme qui avait occasionnellement été employé comme mannequin. La vie met bien de la malice dans les petites tortures qu'elle réserve aux gens. Je n'ai plus le livre de Peter Haining en tête...Je tâcherai d'aller voir.
Revenir en haut Aller en bas
Yodaline

avatar

Inscription : 07/02/2009
Nombre de messages : 1255

MessageSujet: Re: Projet de livre de TinaScherlockina   Mer 16 Fév - 19:21

Hello! bonsoir. Je suis vraiment heureuse que le calme soit revenu sur le fofo et que les discussions prennent une tournure constructive. bravo Une toute petite remarque à Tina qui j'espère le prendra bien : la prochaine fois que tu te sentiras en veine d'humour noir (très noir même) peux-tu nous prévenir par un petit signe, par exemple kaola ou bien grin , comme ça on saura qu'il ne faut pas prendre les mots au pied de la lettre !wink Les mots n'ont ni regard, ni voix, ni intonation, et c'est pas toujours évident de déceler le sérieux de l'humoristique... pouffe

En tout cas, j'ai voulu en savoir plus sur ton livre " Un Escarpin de Soie Bleue". On en dit le plus grand bien. Tu parais en particulier être devenue une spécialiste du terroir alsacien auquel tu sembles très attachée. C'est sympa. Mon grand-père était natif de Richwiller et c'était le meilleur des hommes. cœur

Bon, mais revenons à notre sujet car Dyan va dire avec raison hors sujet

D'accord avec vous pour dire qu'il faut être prudent avec les informations. Les vérifier est le plus dur. Et les journalistes, pour lancer des scoops, n'ont aucun scrupule. On le voit tous les jours. Pour JB, il est certain qu'il en a souffert. Il s'est exprimé la-dessus, se traitant lui-même de "bouffi", le pauvre. Ce n'est que bien plus tard, qu'on a appris que c'était ses médicaments qui le faisaient gonfler ainsi. Et je ne crois pas que ce soit lui qui l'ait révélé ? Il n'aimait pas se plaindre et être plaint. A+
Revenir en haut Aller en bas
TinaSher
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Projet de livre de TinaScherlockina   Mer 16 Fév - 20:33

Yes Yodaline, le message est passé bravo . Donc, des rire pour indiquer l'humeur du jour.
Ah ! Me voilà ravie de savoir que tu as de la famille en Alsace. Alors oui, j'aimais assez écrire sur ma région, mais là, c'est l'overdose. D'où mon envie de faire une bio sur JB, ce qui m'entraîne bien loin du munster aux arômes de chaussettes sales (mais délicieux) et des cigognes (y en a partout, c'est l'invasion !)
Il me faudra programmer un voyage en Angleterre mais je dois d'abord finir de régler des bidules personnels ici. Après quoi, vive la liberté, enfin ! cool
Revenir en haut Aller en bas
Yodaline

avatar

Inscription : 07/02/2009
Nombre de messages : 1255

MessageSujet: Re: Projet de livre de TinaScherlockina   Jeu 17 Fév - 18:52

Hello! Formidable Tina, je vois que tu m'as bien comprise. Et oui, les smileys de Dyan sont très précieux et jouent parfaitement leur rôle d'indicateur. Personnellement j'en use beaucoup ! smile

Ah là, je t'envie. J'adorerais retourner en Angleterre et faire un petit pèlerinage sur les lieux du tournage des séries Granada et sur ceux fréquentés par Jeremy Brett (Clapham Common, Wyndham's Theatre par exemple). Sans oublier le Sherlock Holmes Museum de Baker Street... Que de choses à découvrir ! ça devrait t'apporter beaucoup d'informations pour ton futur bouquin Détective A+
Revenir en haut Aller en bas
TinaSher
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Projet de livre de TinaScherlockina   Sam 19 Fév - 13:15

Oh oui Yodaline ! J'adore l'Angleterre. Comme je ne suis pas du genre à chercher le soleil et les cancers de la peau, j'aime assez l'ambiance très spéciale des îles britanniques. Et la bouffe s'est bien améliorée aussi, depuis une vingtaine d'années.
J'ai vécu un an à Londres il y a de cela bien longtemps. Ca a été mon plus beau séjour à l'étranger. En plus, il faisait super beau cette année-là.
Le pèlerinage à Baker Street va de soi, mais pas forcément la maison de JB. Ce n'est qu'une maison, après tout et je ne crois pas trop à l'influence des lieux d'habitation sur ceux qui les visitent. JB est bien loin de nous, maintenant et il n'a plus aucun souci à se faire. Alors sa maison...
Tu sais sans doute que le site de la Granada pour la série SH a été démoli, une honte ! Je crois qu'il reste juste l'immeuble avec l'entrée de Baker Street.
Comme dit, en mars j'entame le dernier tournant question paperasses, j'en ai un peu marre. Et la France n'est pas très douée pour faire accélérer les procédures. D'un autre côté, je ne peux pas me plaindre car c'est bien grâce à la succession de mon père que je peux m'offrir une année sabbatique. Mais ça passe tellement vite ! grrr
Revenir en haut Aller en bas
TinaSher
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Projet de livre de TinaScherlockina   Jeu 24 Fév - 12:58

Autre chose qui m'a frappée quant à la maladie de JB. Je relisais l'autre jour A Study in Celluloid de M. Cox. Bien que l'ouvrage soit d'abord un essai technique sur les différents épisodes que l'auteur a été amené à produire - mais aussi les autres - il parle un peu du JB privé à la fin. Je vous soumets le passage, avec traduction. Donc, page 216 :
"The revalation that he was a manic drepressive himself came later, but I am sure that Jeremy had been aware of the condition for some time."
"La révélation qu'il était maniaco-dépressif lui-même vint plus tard, mais je suis persuadé que Jeremy était conscient de son état depuis quelques temps."
David Stuart Davies dit plus ou moins la même chose, en ajoutant qu'en 1986, quand JB a été hospitalisé pour la première fois à cause d'une crise particulièrement sévère, il a avoué lui-même à Edward Hardwicke venu le voir qu'il avait peur, en guérissant, de perdre son talent.
C'est, je pense, quelque chose d'absolument capital pour comprendre la vie de JB. S'il était conscient depuis longtemps de son état de santé, il a donc pris le risque de ne pas se faire soigner, avec toutes les conséquences que cela suppose.
Le débat reste ouvert : a-t-il fait un sublime SH parce qu'il était malade ? On ne saura jamais comment sa carrière aurait évolué s'il n'avait pas souffert de cette maladie.
On a reproché à Terry Manners, par exemple, d'avoir écrit la bio de JB sous l'éclairage de sa maladie mentale. On a reproché à Stuart Davies de ne pas avoir mis en avant la vie privée de JB. Si je reconnaîs aujourd'hui que sa vie privée n'a pas eu de grande incidence sur sa carrière, je n'en dirais pas autant de son état de santé. Loin de moi l'idée de reprocher quoi que ce soit à JB, mais le fait est là : sa maladie a joué un rôle déterminant dans sa façon de jouer SH.
De plus, plusieurs auteurs qui l'ont rencontré à plusieurs reprises confirment ses contradictions quand il parle de SH. Une fois il admet que c'est le rôle de sa vie et quelques temps plus tard, il en dit pire que pendre. Il y a là quelque chose de très intéressant à étudier. JB lui-même avoue à Stuart Davies avoir senti le danger de jouer SH dès le 10ème épisode, donc The Norwood Builder. Or, en regardant à la loupe le deuxième qui a été tourné, The Speckled Band, on remarque déjà la tension de l'acteur. Il est affreusement désagréable avec sa cliente, ce que M. Cox lui a d'ailleurs reproché. Pour un acteur qui revendique la fidélité au Canon c'est bizarre, car dans la nouvelle de Doyle, rien ne laisse supposer que Holmes était désagréable avec Helen Stoner. Mais JB en avait décidé ainsi, ce qui se reproduit fréquemment plus tard, où l'acteur décide sans raison précise de faire de Holmes un antimilitariste, ce qu'il n'était sans doute pas. Mais on voit là l'influence du père, militaire de carrière, dont JB croyait, sans doute injustement, qu'il n'avait jamais apprécié son choix de profession.
Encore une fois, il ne s'agit pas de faire une critique mais de poser les choses à plat. Quand on veut parler d'une vie, il s'agit de voir toutes les facettes, la part glorieuse et la part d'ombre.
Revenir en haut Aller en bas
jbsh

avatar

Inscription : 07/10/2009
Nombre de messages : 2128

MessageSujet: Re: Projet de livre de TinaScherlockina   Jeu 24 Fév - 14:34

Citation :
C'est, je pense, quelque chose d'absolument capital pour comprendre la vie de JB. S'il était conscient depuis longtemps de son état de santé, il a donc pris le risque de ne pas se faire soigner, avec toutes les conséquences que cela suppose.
J'ai lu très souvent que JB avait été passablement soulagé d'une certaine manière qu'un diagnostique expliquait ce qu'il vivait depuis si longtemps. Mais je ne te suis pas du tout quand tu dis "il était conscient depuis longtemps de son état de santé" et surtout sur ce que tu conclus "il a donc pris le risque de ne pas se soigner".
Il y des choses que l'on peut vivre, que l'on peut penser communes à beaucoup, qui vous inquiètes m^m mais pour lesquelles on ne fait rien. Soit qu'elles sont trop ridicules ou anxiogènes...

Je suis sûre qu'il savait depuis longtemps qu'il ne fonctionnait pas tout à fait comme tout le monde, oui. Mais je ne crois pas une seconde qu'il se pensait malade, non.

TinaSher tu as à faire à un homme honnête, y compris intellectuellement, très honnête et scrupuleux aussi loin que c'est possible. Si à l'annonce de cette pathologie il a paniqué c'est sans doute parce qu'il s'est posé les m^m questions que toi sur son "talent" justement parce que c'était un homme d'une grande honnêteté intellectuelle. Cette révélation, qui pour partie l'a soulagé, a du provoquer un vent de panique, remettant en question son image d'artiste et tout ce qu'il avait construit mais également son avenir dans cette passion de l'art dramatique. Cela a du être des moments épouvantables de remise en question pour lui. Mais il a choisi de se soigner malgré les risques que cela lui faisait courir en terme d'interprète... et j'ai le sentiment qu'il l'a fait pour son fils, qu'il n'a pas supporté le chagrin de ce fils. Il ne s'est pas choisi lui, car sinon il aurait sans doute décidé de rester comme il avait toujours été en tentant de minimiser son chagrin par le travail. Il est entré dans un processus thérapeutique et s'est trompé car cela l'a en partie tué.

Citation :
Le débat reste ouvert : a-t-il fait un sublime SH parce qu'il était malade ? On ne saura jamais comment sa carrière aurait évolué s'il n'avait pas souffert de cette maladie.
Cette maladie fait partie de lui, d'une manière intégrante. Nombre d'artistes d'hommes politiques ou chefs de guerre sont justement soupçonnés aujourd'hui d'avoir été des bipolaires. Aurait-ils été ce qu'on en connait s'ils n'avaient pas eu ce petit grain de folie? Personne ne pourrait le dire. Tout comme on ne peut pas dire si telle ou telle personne aurait fait ce qu'elle a fait si son environnement, ses rencontres ou dieu sait quoi ne leur était pas arrivé. Un être humain, pour moi, est un tout, et ces maladies mentales, dites de l'humeur, font partie intégrantes de la personne, tout comme la couleur de leurs yeux ou leur taille. Elles conditionnent leurs comportements. Que serait Holmes sans sa puissance intellectuelle, sa passion pour les problèmes insolubles et son anticonformisme relatif? Que serait Napoléon sa son talent de stratège et sa force de travail?
Oui c'est une part à ne pas négliger de l'homme JBrett, c'est évident, mais une part seulement. Il serait trop restrictif à mon sens de le réduire à cela et tout à la fois stupide de ne pas en tenir compte. Je vais me répéter mais c'est un travail des plus difficile auquel tu t'attelles parce qu'il nécessite beaucoup de finesse de doigté et d'intelligence d'analyse, car il est très facile de se perdre dans une situation aussi complexe.
Revenir en haut Aller en bas
TinaSher
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Projet de livre de TinaScherlockina   Jeu 24 Fév - 16:18

Oui jbsh : c'est bien la raison pour laquelle je viens de temps à autre ici. Je suis bien consciente de la chose. Que dire ? Et comment ? Ne m'en veux pas trop si j'ajoute que les contradictions de JB dans sa façon de parler de SH m'amusent souvent. Et d'autres auteurs ont relevé quelques "perles" du genre. Disons que j'introduis cela avec une certaine affection car je ne peux pas en vouloir à un homme qui a si magistralement joué Holmes.
L'autre jour, je suis enfin tombée sur une fan de JB. Dans mon entourage, ce n'est pas fréquent. Nous discutions en fait de l'interprétation splendide du Poirot de David Suchet. De là, nous bifurquons en direction des Holmes. La jeune femme (elle a 28 ans) s'exclame aussitôt : "Le meilleur, c'est JB, bien sûr !" Et là, je lui avoue que j'essaye d'écrire une bio sur lui. Elle est ravie ! C'est la fille de mon ami libraire, elle connaît mes livres et elle a trouvé le projet fascinant.
Revenir en haut Aller en bas
jbsh

avatar

Inscription : 07/10/2009
Nombre de messages : 2128

MessageSujet: Re: Projet de livre de TinaScherlockina   Jeu 24 Fév - 18:55

Je ne te cache pas mon plaisir de voir l'évolution de tes analyses au sujet de cet homme, et le travail sur tes premières impressions que tu as fourni.

Oui tu as raison il s 'est souvent contre dit au sujet de Holmes. Mais je ne le vois pas comme un phénomène confus, mais plutôt comme des propos mis en exergues parce que relativement rares et qui sont pour moi des instantanés. Comme des clichés, ou des coups de fil.
Parfois quelqu'un t'appelle te raconte ce qu'il ressent dans l'instant et raccroche. Cela m'arrive souvent avec les miens. Tu restes avec ce qu'il t a dit, bon ou mauvais, mais la personne, elle passe à autre chose ayant vidé son ressenti et repart. Et si tu es inquiète et tu enquêtes un peu autour d'elle, tu te rends compte qu'elle va bien, que tu n'as été que le déversoir le catalyseur, comme ce peut être le rôle d une mère par exemple et c'est très bien et pas grave, mais faut le savoir et ne pas en tenir compte outre mesure, juste être vigilant.

Pour quelqu'un comme J.B qui pouvait par moment avoir tant d'idées, de ressentis voire de fulgurances aiguës et contradictoires, liés à son état (haut, bas ou "étale"et le tout dans la m^m journée) il est tout à fait possible que ses propos, parfois contradictoires ne soient pas à prendre pour argent comptant ou dans tous les cas comme quelque chose de très important. Pour moi il est certain qu'il pensait ce qu'il disait au moment où il le disait, mais pouvait aussi penser le contraire six heures après pour d'autres excellentes raisons .

Ce qui me frappe et m'interpelle le plus dans cette interprétation, c'est plutôt l'opinion, le ressenti universel ou presque qu'elle procure, l'idée que, pour un si grand nombre et quelles que soient les cultures, il soit, il demeure LE Holmes. Ces gens ne se contentent pas de le penser, ils défendent et argumentent cette opinion souvent avec beaucoup de chaleur. Ils ne se contentent pas de la trouver bonne ou excellente... C'est un tout évidemment, mais ça, cela me passionne. Entre autre j'ai le sentiment que le spectateur, beaucoup plus fin et compétent que ne le pensent la plupart du temps nos concocteurs de programmes, sent ressent quelque chose qui émane de ce garçon, un quelque chose que je n'ai pas encore réussi à formuler, voire à cerner. Il se passe quelque chose et j'ai lu tout ce que j ai trouvé et qui a pu en être dit aussi loin que j'y ai eu accès, mais j'ai le sentiment qu' il me manque quelque chose. Je crois ça et c'est encore ce que je cherche quand j'en ai le temps. Cet homme avait quelque chose de rare, de différent et le public ne s y est pas trompé..et ce n'est pas juste du talent, du moins je crois.
Revenir en haut Aller en bas
Frenchaccro

avatar

Inscription : 15/04/2010
Nombre de messages : 1101
Age : 72

MessageSujet: Re: Projet de livre de TinaScherlockina   Jeu 24 Fév - 21:47

jbsh a écrit:


Oui tu as raison il s 'est souvent contre dit au sujet de Holmes. Mais je ne le vois pas comme un phénomène confus, mais plutôt comme des propos mis en exergues parce que relativement rares et qui sont pour moi des instantanés. Comme des clichés, ou des coups de fil.
Parfois quelqu'un t'appelle te raconte ce qu'il ressent dans l'instant et raccroche. Cela m'arrive souvent avec les miens. Tu restes avec ce qu'il t a dit, bon ou mauvais, mais la personne, elle passe à autre chose ayant vidé son ressenti et repart. Et si tu es inquiète et tu enquêtes un peu autour d'elle, tu te rends compte qu'elle va bien, que tu n'as été que le déversoir le catalyseur, comme ce peut être le rôle d une mère par exemple et c'est très bien et pas grave, mais faut le savoir et ne pas en tenir compte outre mesure, juste être vigilant.

Pour quelqu'un comme J.B qui pouvait par moment avoir tant d'idées, de ressentis voire de fulgurances aiguës et contradictoires, liés à son état (haut, bas ou "étale"et le tout dans la m^m journée) il est tout à fait possible que ses propos, parfois contradictoires ne soient pas à prendre pour argent comptant ou dans tous les cas comme quelque chose de très important. Pour moi il est certain qu'il pensait ce qu'il disait au moment où il le disait, mais pouvait aussi penser le contraire six heures après pour d'autres excellentes raisons .
.
Tout à fait d'accord, JBSH. J'ajouterai que l'opinion de JB a évolué au cours du temps. Réticent au départ, il a fini par se passionner pour le rôle de Sherlock Holmes et pour l'oeuvre de Conan Doyle, qu'il plaçait très haut. C'est un phénomène qui me paraît naturel: quand on travaille à fond sur un sujet, sur un auteur, on finit par s'y attacher.
Je n'expliquerais pas le talent de JB par sa maladie, et d'abord parce qu'il est difficile de tracer la frontière exacte et précise entre ce qui est personnalité réelle et ce qui est manifestation maladive. Où finit le normal? Où commence le pathologique?
Il a craint que le traitement lui enlève son talent, mais cela ne signifie pas qu'il assimilait talent et maladie; le genre de traitement que l'on donne pour ces maladies- là agit sur la personnalité, le comportement. Et de fait, fortement drogué par les médecins, JB était abattu:" subdued". Comment jouer dans cet état d'apathie?
Sa maladie l'a peut-être parfois aidé, pendant les "hauts", en supprimant les inhibitions, ce qui a peut-être favorisé certaines initiatives spontanées, mais elle l'a aussi gêné, en obscurcissant son sens critique, en le poussant à des fantaisies, voire des extravagances, comme dans le Pied du diable, où il s'est affublé d'une coiffure ridicule. Donc, je ne dirais pas que son talent venait de sa maladie.
Revenir en haut Aller en bas
TinaSher
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Projet de livre de TinaScherlockina   Ven 25 Fév - 13:22

jbsh : tu as une façon de présenter les choses que je qualifierais de "naturaliste". C'est spontané, ça procède par images, comme l'exemple du tel. On peut effectivement le voir comme ça et je suis bien d'accord avec toi en ce qui concerne l'aura que dégage JB quand il interprète Holmes. Là-dessus j'ai déjà écrit 50 pages dithyrambiques, car c'est surtout cela qui me fascine. A un moment donné, j'ai même supposé qu'il ne recréait pas un Holmes idéal, mais qu'il en avait proposé un qui pouvait correspondre à une nouvelle figure idéale du personnage. Ses excès et ses contradictions font partie de sa personnalité. Les nier pour présenter un JB quasi sanctifié serait ridicule. Maintenant, il ne s'agit pas non plus de se moquer de lui. Maintenant, j'espère que mon sens de l'humour saura donner cette nuance indéfinissable entre une admiration sincère pour le rôle et un éclairage lucide mais pas critique sur l'homme...

Frenchaccro : oui, il n'a sans doute pas joué si somptueusement SH parce qu'il était malade, mais sa maladie a dû lui donner ce supplément d'extravagance et de génie qui ont magnifié Holmes et l'ont sorti de son ghetto de penseur froid et sans âme. De cela, je suis persuadée et les auteurs anglais sérieux ont des arguments valables dans ce sens.
Maintenant, il y aura aussi là-dedans "ma patte", mon propre ressenti face à l'homme et à l'acteur. Je serai la première femme biographe à parler de JB. Une femme qui parle d'une autre femme, quoi de plus normal ? Mais une femme qui parle d'un membre du sexe opposé peut tout de suite prêter à des interprétations : elle est folle de lui et lui tresse des lauriers par kilos. Elle est frustrée, alors elle se venge sur un bel homme. Ou pire : elle n'a aucun talent, alors elle démolit celui d'un autre. ALors oui, une femme se penchera plus volontiers sur le JB in love, le JB malheureux, le JB effondré par la mort de son épouse, ses rapports avec son fils. Mais le lectorat, lui, ne sera-t-il pas d'abord féminin ?
Revenir en haut Aller en bas
jbsh

avatar

Inscription : 07/10/2009
Nombre de messages : 2128

MessageSujet: Re: Projet de livre de TinaScherlockina   Ven 25 Fév - 14:48

Citation :
jbsh : tu as une façon de présenter les choses que je qualifierais de "naturaliste". C'est spontané, ça procède par images, comme l'exemple du tel
mdr Suis pas absolument sûre de savoir comment interpréter ces propos... pouffe c'est tout le problème de cet écrit qui se veut oral que sont les posts mais bon, qu'importe au fond Holmes ce n'est pas l'essentiel.

Je suis contente de constater que tu acceptes de rentrer dans ces vues. De mon coté je ne les pense pas exhaustives. Comment le pourrais-je? Je ne connais pas JBrett, et ces ressentis ne valent ni plus ni moins que ceux de tout un chacun.

Ce que tu appelles son aura, et j'accepte le vocable pour définir la fin de mon post précédent, n'existe pas uniquement dans Holmes. Il y a fort à parier que sur scène ou dans d'autres productions, il lui est arrivé également de provoquer la m^m chose sur les spectateurs. Mais pour Holmes c'est plus frappant parce que cela touche une plus grande assiette de personnes et prend du m^m coup une bien plus grande dimension.

Jbrett pratiquait après sa formation dramatique, comme chacun sait, une certaine façon de voir ses personnages et de les interpréter. Ce qui me semble c'est que cette formation, si révélatrice qu'elle fut, n'a été qu'une autorisation de quelque chose qui lui était tout à fait naturelle au sens où, peut être plus qu'un autre, il savait depuis toujours la pratiquer, sans l'avoir apprise... et que plus qu'aucune autre technique, celle-ci lui convenait à merveille parce qu'il la portait en lui.. Bipolarité oblige ou pas, je ne sais. Pourtant il me semble avoir compris de ce que j'ai lu que l'empathie lui était assez aisée, et pour ressentir sincèrement ce type de sentiment il faut savoir s'oublier complètement, prendre en compte les particularités de l'autre et donc s'y être penché, y avoir réfléchi un tant soit peu. L'empathie me paraît une particularité prépondérante dans cette technique

Je crois vraiment que Holmes est entré dans le psychisme de ce garçon, Holmes et son monde. Je crois volontiers que cela dut le déstabiliser, si ces mondes étaient trop éloignés voire antinomiques. Il a du se débattre alors beaucoup, avoir du mal à garder la maitrise et la distance au quotidien. Holmes est un personnage fort qui peut remettre en question certaines certitudes. Ce n'est pas grave chez le lecteur, mais cela peut sans doute prendre une toute autre place quand on le vit sur le long terme avec cette intensité et cette technique de jeu. C'est peut être une autre explication... Pourtant Robert Stephens avait dit à Brett de Sherlock était dangereux parce qu'il était vide...(de mémoire). Et Brett a ressenti ce vide dont parlait son ami et s'est cru obligé de lui inventer un passé, qu'il a choisi un rien dramatique, shakespearien. Mais c'est de l'invention pure et simple... Jusqu'où cet homme a-t-il mis de lui, reniant les principes de sa technique, pour apprivoiser ce personnage ou pour le moins tenter d'y survivre?

Suppositions et conjectures, mais si on les prend pour base, la vraie question est :pourquoi cela a-t-il été nécessaire?
Revenir en haut Aller en bas
TinaSher
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Projet de livre de TinaScherlockina   Sam 26 Fév - 20:08

jbsh : ton "naturalisme" est très plaisant, je te rassure ! Au moins, on tâte l'ambiance.
Alors oui, big question : jusqu'où était-ce nécessaire ?
Au risque de te hérisser, quelques contradictions qui aujourd'hui m'amusent mais m'ont horripilée à une époque.
Exemple : JB s'est plaint de ce que Holmes prenait de la cocaïne. Lui-même fumait 3 paquets de cigarettes par jour, ce n'est guère mieux...
Il s'est aussi plaint de l'absence de vie privée de Holmes. Pardon, mais hormis pendant la maladie de son épouse, JB n'a quasiment pas vu Joan. Après, il a été complètement seul. Il n'y pouvait pas grand-chose, certes, mais pourquoi reprocher à Holmes le vide de sa vie privée ?
L'autre jour, j'ai vu un entretien de David Suchet qui parlait de son Poirot, joué pendant 20 ans sur 65 épisodes, une sacrée performance ! Et son Poirot est au moins aussi magnifique que le Holmes de JB. Alors pourquoi tant de sympathie de la part de Suchet pour Poirot et tant de haine de JB pour son Holmes ?
JB avoue s'être réconcilié avec SH sur le tard. Il a sans doute compris ce que Holmes voulait lui dire, ou du moins lui apprendre sur ses propres faiblesses.
Cela se remarque d'ailleurs dans la Saison II, à mon sens la meilleure. On y voit JB plus calme, plus maîtrisé, plus juste aussi vis-à-vis de son personnage. Pourtant, à ce moment-là, Joan n'est plus là. La saison III, c'est encore autre chose. Là, il a commencé son traitement qui ralentit son jeu. Il reste à mon sens superbe, avec plus de profondeur dans le regard.
Revenir en haut Aller en bas
jbsh

avatar

Inscription : 07/10/2009
Nombre de messages : 2128

MessageSujet: Re: Projet de livre de TinaScherlockina   Dim 27 Fév - 14:36

Pas de soucis, rien ne me hérisse dès l'instant où c'est fait et dit de bonne foi rire
Citation :
Exemple : JB s'est plaint de ce que Holmes prenait de la cocaïne. Lui-même fumait 3 paquets de cigarettes par jour, ce n'est guère mieux...
Tu as raison sur le fond. J'y apporterais un éclairage propre à atténuer la chose en rappelant qu'à cette époque le tabac n'était pas encore diabolisé au point où il l'est aujourd'hui. Pour les hommes partant faire leur service militaire une cartouche de gauloise leur était attribuée chaque semaine sur demande. Certes on avait supprimé le gros rouge des deux guerres, mais pas le tabac!! Je pense que JBrett avec d'autres ne le considérait pas comme une drogue à proprement parlé, et certainement pas au niveau de la cocaïne .

Citation :
Il s'est aussi plaint de l'absence de vie privée de Holmes. Pardon, mais hormis pendant la maladie de son épouse, JB n'a quasiment pas vu Joan. Après, il a été complètement seul. Il n'y pouvait pas grand-chose, certes, mais pourquoi reprocher à Holmes le vide de sa vie privée ?
Là encore je nuancerais. Je crois que par vie privée, il entendait vie affective. C'est une interprétation, of course, mais c'est ce que je pense. Je ne saurais dire si Brett n'avait pas d"aventures" sans lendemain durant la période où il n'était pas en couple, mais il ne devait pas manquer d'amis et de vie sociale, et faut bien reconnaître que ce n'est effectivement pas le tripe de Holmes. Ce manque a du le gêner terriblement pour construire une personnalité riche, lui qui était si attaché aux autres...

Citation :
L'autre jour, j'ai vu un entretien de David Suchet qui parlait de son Poirot, joué pendant 20 ans sur 65 épisodes, une sacrée performance ! Et son Poirot est au moins aussi magnifique que le Holmes de JB. Alors pourquoi tant de sympathie de la part de Suchet pour Poirot et tant de haine de JB pour son Holmes ?
J'aime beaucoup le travail de D Suchet. Je n'ai pas ses DVD et travaille aux heures où ils passent en boucle sur TMC. Son interprétation de Poirot est tout simplement superbe. Mais le personnage est moins complexe. Dans les nouvelles on le découvre profondément par petites touches... Mais si je te suis que peut-on en conclure? Deux personnages différents joués par deux comédiens différents... Difficile de conclure...

Citation :
JB avoue s'être réconcilié avec SH sur le tard. Il a sans doute compris ce que Holmes voulait lui dire, ou du moins lui apprendre sur ses propres faiblesses.
Là je ne peux pas te suivre parce que je n'y crois pas. Je ne crois pas que Brett ait appris beaucoup sur lui par Holmes. S'il a appris des choses à cette période, Holmes n'y est pour rien à mon sens, ce n'est que conjoncturel. Ce rôle a été compliqué à réaliser pour lui, l'a épuisé ne serait ce que par la densité et le rythme qui lui était imposé et par son investissement permanent d'un perfectionniste un rien exalté qui n'a pas su se ménager des temps de récupération. Là où je suis d'accord c'est qu'il n'avait personne auprès de lui pour distancier, le contraindre à l'évasion, prendre soin de ça... Mais tant de bipolaires vivent seuls. Il doit bien y avoir une raison à cela. Je ne critique les proches qui finissent par choisir de se protéger eux m^m, mais c 'est un fait!
Revenir en haut Aller en bas
Dyan Bretty
Admin
avatar

Inscription : 29/12/2008
Nombre de messages : 6191

MessageSujet: Re: Projet de livre de TinaScherlockina   Dim 27 Fév - 19:00

Tu reproches à Jeremy de dire tantôt du mal de Holmes tantôt du bien...
Mais on n'évoluerait jamais alors ? Et JB a profondément changé entre le début et la fin de la série. Ce n'était plus le même homme.

Avant la série Granada, quand on lui a proposé le rôle, il a beaucoup hésité. Il ne sentait pas le personnage, l'homme lui semblait antipathique et détestable. Robert Stephens et David l'avaient mis en garde et lui déconseillaient. Il n'avait non plus pas trop d'idées neuves sur la façon d'interpréter le détective "a bit of a hairy old chestnut... "
Si son film avait pu se faire, jamais il n'aurait accepté...
Bref.. Pendant le tournage, on peut considérer qu'au début, il fait front avec le rôle. Il a déclaré : "si je voyais Holmes sur le trottoir d'en face, je ne traverserais pas la rue pour lui serrer la main..." Quand il a commencé à l’incarner, il s'enfermait à l’hôtel (1983/ 1985) sans rentrer chez lui et se débattait avec son texte et son personnage, ça l’a déprimé. Et le look "pingouin" en noir et blanc alors que JB adorait la couleur. Holmes ne lui apparait pas comme un être digne d'être fréquenté. Il le juge froid, blessant, inhumain. Il devait composer et "s'imbiber" de cet être aux antipodes de son caractère.

Après la mort de Joan tout va basculer.
Jeremy va connaitre une période pénible, il vit seul, il a perdu sa femme, sa confidente, sa meilleure amie, son amante... Il se replie sur lui-même, s'isole. Il comprend mieux sans doute l'isolement de Holmes (on peut imaginer que Sherlock a perdu le grand amour de sa vie et ne s'en est jamais remis). JB se "sherlockise". Il réalise le courage moral de ce personnage, son apparente froideur, sa réelle profondeur. Son jugement évolue.
Les fissures apparaissent dans le masque.
Il se rapproche du personnage fictif pour lui donner plus d'humanité et de générosité, valeurs que lui-même, Jeremy, a toujours éprouvées. Un coeur bat dans le grand homme. Il finit par comprendre ce détective, uniquement passionné par son métier, nécessaire peut-être à sa survie, comme l'a été pour Jeremy son métier d'acteur.

Et puis n'a t-on pas dit que Sherlock Holmes était maniaco-dépressif ? ...

Je pense que ça peut expliquer les déclarations apparemment contradictoires de Jeremy sur Holmes. Il ne faut pas oublier que la série a duré 10 ans et qu'en 10 ans il s'est passé bien des évènements... Cela change un être humain et ce que l'on croyait avant n'est souvent plus ce que l'on croit aujourd'hui. Il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis !!!





Mon site sur Jeremy Brett


Mon site sur Robson Green
Revenir en haut Aller en bas
http://www.jeremy-brett.fr http://dyanblue.tumblr.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Projet de livre de TinaScherlockina   

Revenir en haut Aller en bas
 
Projet de livre de TinaScherlockina
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
 Sujets similaires
-
» Projet de Livre MOTU Original
» Préface à mon 2° projet de livre
» Projet de livre pour enfants écrit avec les enfants
» Projet de livre jeunesse - "Le Monde d'en bas"
» projet: Le livre de tout et de rien. Quel ennui ce livre!

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
FORUM JEREMY BRETT :: LES LIVRES SUR JEREMY BRETT-
Répondre au sujetSauter vers: