Planète Jeremy BrettAccueilS'enregistrerConnexion

Répondre au sujetPartagez | 
 

 "La Maison de Soie" d'Anthony Horowitz

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
belette2911



Inscription : 10/06/2010
Nombre de messages : 1232
Age : 41

MessageSujet: Re: "La Maison de Soie" d'Anthony Horowitz   Lun 14 Nov - 20:16

very happy un mélange des deux, je pense !! Où le café trop fort...

Oui, il fera date car pour un pastiche, il est bon, les personnages sont respectés, tout en ayant une vie propre, l'intrigue est bonne, faut pas relire deux fois pour comprendre.

Bob Garcia avait fait un très bon "Testament de Sherlock Holmes" mais avait tout foiré dans "Duel en enfer". Horowitz a respecté Holmes et nous a pondu une intrigue comme je les aime.
Hier soir, j'ai regardé "le chien des Baskerville" avec l'horripilant Matt Frewer et lui, il ne respectait pas le personnage de Holmes, il le dénaturait, s'en moquait. J'ai grogné plus fort que le chien. Ma critique sera cinglante.

J'espère juste que la Conan Doyle Estate ne fera pas une entourloupe dans le but de faire quitter le domaine public à Holmes... ça me ferait mal d'avoir lu un aussi bon livre et de voir des avocats s'entredéchirer pour faire marcher la pompe à fric. Surtout si c'est pour en faire ce que Nick Rodwell a fait de notre Tintin national.
Revenir en haut Aller en bas
http://the-cannibal-lecteur.jimdo.com/
jbsh



Inscription : 07/10/2009
Nombre de messages : 2128

MessageSujet: Re: "La Maison de Soie" d'Anthony Horowitz   Lun 14 Nov - 20:25

Ah ? tu n'as pas aimé ses analyses? moi ça m'a fait rire et ...pourquoi pas? J’aime bien Tintin mais pas au point où ça me mette en colère... pour Holmes c'est autre chose. Moi c'est Ritchy qui m'a mise en boule diable et surtout ses à priori concernant les rapports de mes héros préférés afraid mais bon je n'ai pas regardé le film du coup, par boycotte! na!
Peut être auront nous un film dont ce livre serait le sénario, mais c'est Brett qu'il va falloir remplacer et c'est pas gagné trident
Revenir en haut Aller en bas
belette2911



Inscription : 10/06/2010
Nombre de messages : 1232
Age : 41

MessageSujet: Re: "La Maison de Soie" d'Anthony Horowitz   Lun 14 Nov - 20:33

jbsh a écrit :
Citation :
Ah ? tu n'as pas aimé ses analyses? moi ça m'a fait rire et ...pourquoi pas?

Heu, les analyses de qui ?? De Bob Garcia dans "Duel en enfer" ? J'ai détesté le livre en tout cas.

Nick Rodwell (anglais) tient notre patrimoine dans une main de fer, et il n'est que le mari de la seconde épouse d'Hergé. Il fait ch*** son monde ! Peu de gens l'aiment en Belgique. Il fait marcher à fond Sa pompe à fric, mettant le petit reporter hors d'atteinte des gosses qui ne le liront pas. Fin du coup de gueule.

RDJ ne me dérange pas, je n'ai pas écouté ses divagations quand à une homosexualité entre Holmes et Watson. Je le laisse croire et dire ce qu'il veut. Le film était bien et j'attends le numéro 2.

Brett est irremplaçable. Ses mimiques quand il jouait Holmes étaient justes, distillées fort à propos. Matt Frewer en faisait trop. Il grimaçait lui.

Ah, nous avons perdu un grand monsieur et un grand Holmes... cry
Revenir en haut Aller en bas
http://the-cannibal-lecteur.jimdo.com/
jbsh



Inscription : 07/10/2009
Nombre de messages : 2128

MessageSujet: Re: "La Maison de Soie" d'Anthony Horowitz   Lun 14 Nov - 21:15

Belette

Citation :
Surtout si c'est pour en faire ce que Nick Rodwell a fait de notre Tintin national.
jbsh:

Citation :
Ah ? tu n'as pas aimé ses analyses? moi ça m'a fait rire et ...pourquoi pas?
Désolée j'ai confondu avec Olivier Reibel désolé
Revenir en haut Aller en bas
belette2911



Inscription : 10/06/2010
Nombre de messages : 1232
Age : 41

MessageSujet: Re: "La Maison de Soie" d'Anthony Horowitz   Lun 14 Nov - 21:17

rire je ne suis pas la seule à me planter ! ça fait plaisir, tiens ! Merci de ton soutien, jbsh.
Revenir en haut Aller en bas
http://the-cannibal-lecteur.jimdo.com/
jbsh



Inscription : 07/10/2009
Nombre de messages : 2128

MessageSujet: Re: "La Maison de Soie" d'Anthony Horowitz   Lun 14 Nov - 21:31

Pas de soucis, Belette Hello! C'est bien pour ça que je me permet de te taquiner, parce que ça m'arrive sans cesse! cry Mais moi j'ai les excuses de l'âge rire
Revenir en haut Aller en bas
belette2911



Inscription : 10/06/2010
Nombre de messages : 1232
Age : 41

MessageSujet: Re: "La Maison de Soie" d'Anthony Horowitz   Lun 14 Nov - 21:33

Moi aussi !!! Plus celle de l'abus de café, le manque de café,...
Revenir en haut Aller en bas
http://the-cannibal-lecteur.jimdo.com/
jbsh



Inscription : 07/10/2009
Nombre de messages : 2128

MessageSujet: Re: "La Maison de Soie" d'Anthony Horowitz   Lun 14 Nov - 21:36

35 ans!! tu es une petite jeune Ok mais bon, faut pas tirer sur la patience de Dyan. Elle est très tolérante mais comme disait ma grand mère " Il faut user et non abuser" cool
Bonne soirée hi!!
Revenir en haut Aller en bas
belette2911



Inscription : 10/06/2010
Nombre de messages : 1232
Age : 41

MessageSujet: Re: "La Maison de Soie" d'Anthony Horowitz   Lun 14 Nov - 21:38

P'tite jeune, je donnerais beaucoup pour retrouver mes 20 ans avec tout ce que j'ai et tout ce que je sais ! rire
Oui, le fouet est prêt ! Bonne soirée aussi !
Revenir en haut Aller en bas
http://the-cannibal-lecteur.jimdo.com/
Frenchaccro



Inscription : 15/04/2010
Nombre de messages : 1101
Age : 71

MessageSujet: Re: "La Maison de Soie" d'Anthony Horowitz   Dim 20 Nov - 21:31

Je viens de terminer "La Maison de Soie" à mon tour. Aucun temps mort, le suspense et l'intérêt dramatique croissent au fur et à mesure que l'histoire avance, comme il se doit. J'ai été harponnée par ce livre comme jamais par un pastiche, je crois que c'est le meilleur que j'aie jamais lu.
bravo Mr Horowitz.
Je suis contente qu'un auteur aussi talentueux que celui-là ait signé notre pétition!
Revenir en haut Aller en bas
Yodaline



Inscription : 07/02/2009
Nombre de messages : 1173

MessageSujet: Re: "La Maison de Soie" d'Anthony Horowitz   Mar 22 Nov - 18:57

Hello! Je vois que le forum s'anime autour de la "Maison de Soie". Hélas, je ne peux pas participer aux échanges car je n'ai pas le livre, ni celui de Tina du reste. Figurez-vous que mon entourage s'est mis dans la tête de me les offrir pour ... NOEL ! En manque d'idées sans doute, ils ont sauté sur l'occasion pouffe Et bien sûr, impossible de dire non ! Il va falloir que je patiente et j'avoue que je ronge mon frein colère

A vrai dire , je suis davantage Brettienne qu'Holmésienne. A l'origine, je n'aimais pas Holmes, cet être arrogant, prétentieux "le meilleur détective du monde"..., distant et parfois tyrannique. Bien sûr, je lui reconnaissais des qualités d'observation, de déduction, d'analyse, mais aucune sensibilité ni délicatesse. C'est Jeremy qui m'a fait mieux comprendre le bonhomme et me l'a fait aimer peu à peu. Son interprétation si subtile, tout en nuances, m'a séduite et m'a donné le goût de découvrir l'ensemble des Aventures de S.H. Sans Jeremy, Je n'aurais jamais lu Conan Doyle ni aucun pastiche. Holmes

Merci à Belette pour ses informations édifiantes sur les transactions et rapports entre les héritiers de Conan Doyle , les éditeurs et les producteurs. Les propos de Thierry Saint-Joanis sont toujours précis, justes et bien documentés. Bien que ne faisant pas partie de la SSHF, j' ai eu l'occasion un jour de l'approcher. C'est un homme simple, très cultivé et fort sympa. Je l'apprécie d'autant plus qu'il a rencontré J.B. plusieurs fois pour l'interviewer (le veinard...) et qu'il a gardé de lui le souvenir d'un être charmant, sprituel , plein d'humour, de talent et de chaleur humaine. star A+

Revenir en haut Aller en bas
Dyan Bretty
Admin


Inscription : 29/12/2008
Nombre de messages : 6020

MessageSujet: Re: "La Maison de Soie" d'Anthony Horowitz   Mer 23 Nov - 7:45

Tu ronges ton frein, ma pauvre Yoda ! Je compatis rire dur d'être obligée d'attendre Noël...
Bon d'un autre côté le temps passe super vite et Noël c'est dans un mois à peine ! kdo Tiens bon !





Mon site sur Jeremy Brett


Mon site sur Robson Green
Revenir en haut Aller en bas
http://www.jeremy-brett.fr http://dyanblue.tumblr.com/
Dyan Bretty
Admin


Inscription : 29/12/2008
Nombre de messages : 6020

MessageSujet: Re: "La Maison de Soie" d'Anthony Horowitz   Mer 23 Nov - 18:45

banana banana banana banana banana
JE L'AI !!!
Enfin, j’ai pu commencer ce bouquin qui suscite tant d’éloges dithyrambiques de tout le monde apparemment ! pouffe C'est dingue à ce point.
Bon j’ai à peine commencé, mais je tenais absolument à me faire une idée personnelle. Aussi je vous livre mes premières impressions à chaud et en vrac.

Dès la préface, première constatation c’est très bien écrit et très agréable à lire. A mon avis ce n’est pas "Doyle", 100% pur jus, pas exactement son style ni sa façon d'écrire et c’est normal. En fait c’est un pastiche et non pas une "suite" canonique de l’œuvre doylienne. Mais un pastiche d’excellente facture et même mieux que l’œuvre originale ! En ce qui concerne l’écriture, c'est très littéraire, plus élégant, plus recherché, bref c'est mon ressenti (comme dirait jbsh wink ) J'ai trouvé que Watson s’implique plus personnellement dans le récit, il écrit d’une façon plus intime, livre ses sentiments, ses idées. Il reste un témoin mais plus intervenant. Cette fois c’est sûr et certain il a été blessé à l’épaule, version officielle !

Dans le premier chapitre, on assite à une démonstration classique et brillante du génie déductif de Holms. Ça place bien les persos tels qu’on les connaît et on plonge dans l'atmosphère du 221b et le contexte holmésien. L'auteur a situé l’époque après le Détective agonisant et Watson s’inquiète pour Holmes, ça crée des rapports complices et amicaux. Et comme d’hab Watson est bluffé par le raisonnement imparable de son ami. Holmes & Watson L’auteur arrive à tout mettre en place très vite, à dresser les portraits de nos héros et à nous mettre dans l’ambiance avec habileté.

Bon après le chapitre suivant m’a fait retrouver les thèmes chers à Doyle, disons plus "techniques", le développement industriel, la vieille Angleterre et la nouvelle Amérique, les gangs et gangsters, les hold up etc... tous ces thèmes récurrents chez Doyle.
Ça donne un éclarage interessat sur la période, et l’histoire. On apprend des choses, ça rappelle une Etude en rouge en ce concerne le contexte historique et toute les descriptions.
Son style narratif est très bon et surtout parfaitement exposé. Au niveau du vocable, les mots, les adjectifs sont bien choisis. Franchement les descriptions sont excellentes. En quelques mots on peut se figurer les personnages - aussi bien physiquement que psychologiquement, visualiser les scènes, les lieux, les maisons. Tout est parfaitement juste et permet d'être totalement impliqué dans l’histoire et l’action.
Et sur le fond, je trouve le contexte des œuvres d’art vraiment très original, super idée idée en plus qui permet d'étudier le rapport Holmes/Art Ok l’intrigue est bien amenée on a envie d’en savoir plus, c’est prenant, chaque fin de chapitre nous tient en haleine pour la suite. Avec ce foisonnement de faits, on sent déjà toutes les implications possibles.
Bref vivement la suite !! study

Oups j’en ai dit pas mal finalement whistle C’est juste le plaisir de la découverte, vous en faites pas je vais pas recommencer à chaque fois que j'avance ma lecture rire
Et maintenant faut que j'aille me sustenter, je crève de faim moi ! à la bouffe !! miam Bonne soirée au revoir





Mon site sur Jeremy Brett


Mon site sur Robson Green
Revenir en haut Aller en bas
http://www.jeremy-brett.fr http://dyanblue.tumblr.com/
jbsh



Inscription : 07/10/2009
Nombre de messages : 2128

MessageSujet: Re: "La Maison de Soie" d'Anthony Horowitz   Mer 23 Nov - 21:30

mdr j'étais sûre que tu craquerais ! tchin-tchin
Citation :
C’est juste le plaisir de la découverte, vous en faites pas je vais pas recommencer à chaque fois que j'avance ma lecture
Non non non lâche toi, Dyan! c'est un vrai plaisir de lire tes commentaires, et je suis bien de ton avis. Watson se livre bien plus que chez Doyle et c'est très agréable. On suit ses déductions et souvent on constate qu'il est parfois encore bien loin de la façon de fonctionner de Holmes, tout englué dans la sympathie ou l'antipathie que lui suggèrent les différentes personnes qu'il croise. Cela crée un trio: Holmes, Watson et le lecteur; ce qui est moins sensible chez Doyle.
(Fait curieux c'est Hardwicke que j'ai eu en tête tout le long et vous?)
Bonne lecture, veinarde lol


Dernière édition par jbsh le Jeu 24 Nov - 14:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Yodaline



Inscription : 07/02/2009
Nombre de messages : 1173

MessageSujet: Re: "La Maison de Soie" d'Anthony Horowitz   Jeu 24 Nov - 13:55

Hello! d'abord merci Dyan pour tes encouragements. Je vais tâcher de rester cool mais quand je lis ton message si joyeux et élogieux, ça remue un peu le couteau dans la plaie diable sacrée diablesse !!

Ton compte rendu donne vraiment envie de lire le bouquin et je vois que jbsh t'emboîte le pas. Elle s'étonne d'avoir pensé à Hardwicke tout le long du récit, mais on sait bien que c'est son interpréte préféré du rôle de Watson..... wink A+
Revenir en haut Aller en bas
jbsh



Inscription : 07/10/2009
Nombre de messages : 2128

MessageSujet: Re: "La Maison de Soie" d'Anthony Horowitz   Jeu 24 Nov - 14:43

Yodaline:
Citation :
Elle s'étonne d'avoir pensé à Hardwicke tout le long du récit, mais on sait bien que c'est son interpréte préféré du rôle de Watson.
Ce n'est pas faux, mais j'ai aussi dans l'idée que si l'auteur à eu un comédien dans la tête en écrivant son texte c'est bien lui! On nous expose un Watson très prêt de celui qu'a développé EH. Burke donnait une impression plus joviale, plus "compagnon de chambrée" et un peu moins introspectif. Je l'aime énormément pour ces m^m raisons, mais EH est plus proche du Watson de La maison de soie. Peut être aussi parce que dès le début du roman, le bon docteur vit ses dernier mois...
Revenir en haut Aller en bas
Dyan Bretty
Admin


Inscription : 29/12/2008
Nombre de messages : 6020

MessageSujet: Re: "La Maison de Soie" d'Anthony Horowitz   Sam 26 Nov - 11:17

Eh bien je réalise que moi aussi c'est Hardwicke que je visualise !
Mais ça peut également se justifier par le fait que dès le début l'action se situe après la mort de nos deux héros cry et qu'on a tendance à imaginer un Watson âgé qui raconte ses souvenirs.
L'action se déroulant après le Détective agonisant, je pense à l'épisode dans lequel jouait Hardwicke...
Et le caractère plus compassionnel et humain, plus attentif, de l'interprétation de EH, correspond parfaitement au portrait de Watson dans le roman.
C'est donc surement lui sa source d'inspiration, comme te le dis très justement !





Mon site sur Jeremy Brett


Mon site sur Robson Green
Revenir en haut Aller en bas
http://www.jeremy-brett.fr http://dyanblue.tumblr.com/
jbsh



Inscription : 07/10/2009
Nombre de messages : 2128

MessageSujet: Re: "La Maison de Soie" d'Anthony Horowitz   Sam 26 Nov - 11:35

Tout à fait Dyan!
Et puis malgré qu'ils n'avaient que deux ans d'écart d'âge, Hardwicke faisait bien plus âgé que Burke je trouve.
Revenir en haut Aller en bas
Dyan Bretty
Admin


Inscription : 29/12/2008
Nombre de messages : 6020

MessageSujet: Re: "La Maison de Soie" d'Anthony Horowitz   Sam 26 Nov - 11:53

J'aimerais avancer plus vite, car j'ai hate de connaitre la suite mais en même temps je savoure ma lecture study
En plus là j'en suis à un moment crucial !! Holmes accusé de meurtre et arrêté !! afraid
Je l'ai déjà dit, mais l’auteur a un talent incroyable pour terminer chaque chapitre par une situation, des faits, ou quelques phrases, qui appellent le chapitre suivant, ça s'enchaine parfaitement du coup et relance le suspens. Il est vraiment très doué.
Et l'histoire suit une piste parfaitement logique, mais totalement détournée de celle d'origine. A chaque fois la piste des indices nous entraine dans une autre direction, un autre endroit avec d'e nouveaux personnages, où se déroule un nouveau fait qui engendre une nouvelle piste... etc Détective
On se demande où tout cela finira pour nous mener Détective
Dans ce pastiche l'auteur fait un portrait de Holmes beaucoup plus humain. Il est très affecté par la mort du gamin et éprouve d'énormes remords qui le rongent de se sentir en partie responsable du drame. On le sent touché par les enfants, il a un rapport particulier avec les Irregulars presque bienveillant et paternel, il éprouve une certaine pitié à leur égard des drames dont il est témoin et de cette misère social. Je trouve ses réactions plus humaines plus sensibles. Il est toujours sûr de lui et arrogant mais aussi en proie au doute et faillible. De plus il ne réagit pas seulement comme une "machine" mais avec émotion. A un moment il dit (à peu près...): pour une fois je me laisse guider par mon instinct et pas par mon intellect. Surprenant de sa part ! wink L'auteur a voulu humaniser Holmes par ses petites touches, physiquement aussi, maigre et pâle, il apparait plus fragile et vulnérable. Ses caractéristiques sont celles du canon mais plus accentuées, on le sent plus vivant.
Les descriptions physiques des protagonistes sont aussi plus détaillées. Chez ACD elles sont très sommaires et peu fouillées, on a juste quelques éléments tandis que là, on a droit à de nombreux détails. Watson en tant que narrateur nous livre tout ce qu'il voit et perçoit, il n'est pas avare de commentaires et nous confie ses sentiments personnels et ses opinions, ça permet d'être totalement en empathie et de s'immiscer complètement dans l'intrigue. A plusieurs reprise Watson appelle son ami "Sherlock" ça m'a plu car il ne le fait jamais dans le canon, ça renforce l'amitié qu'il éprouve et son grand attachement à Holmes. Holmes & Watson





Mon site sur Jeremy Brett


Mon site sur Robson Green
Revenir en haut Aller en bas
http://www.jeremy-brett.fr http://dyanblue.tumblr.com/
jbsh



Inscription : 07/10/2009
Nombre de messages : 2128

MessageSujet: Re: "La Maison de Soie" d'Anthony Horowitz   Sam 26 Nov - 13:18

Tout ce que tu en dis est très exact, mais je n'oublie pas que ce n'est pas Doyle qui écrit, mais un lecteur de Doyle.

Je pense que SACD s'identifiait à Holmes(son maitre à l'époque de ses études?!), voyant Watson comme public du détective et par là le lecteur lui m^m.

Horowitz est lecteur de Doyle et, écrivant une nouvelle histoire, s'est sans doute mis à la place de Watson. Son personnage du coup nous donne davantage de lui m^m, de sa vision du monde, des autres, avec ce regard qui se veut observateur perspicace mais avec son psychisme personnel, qu'il ne peut pas totalement renier au profit des méthodes de Holmes.

Alors oui Holmes parait plus humain au lecteur, parce que des mots sont dits dans ce sens. Mais dans Doyle Holmes prouve souvent son humanité, m^m s'il ne l'exprime pas, par ses actes. Il ne se répand pas, mais il fait. Il ne le prouve pas par des mots mais par des actes.

Bien sur qu'il se pose la question de sa responsabilité. Holmes est un homme hautement épris de justice et son sens du devoir n'a jamais été remis en question. (Je n'ai jamais réussi à adhérer à cette part sombre de Holmes, qui ferait de lui un criminel potentiel voire avéré. Il ne le pourrait pas je crois parce c'est contre sa nature. Et pourquoi faire? Pour prouver quoi?Qui serait capable de jouer avec lui? il sait que personne ne le prendrait, l'argent ne l'intéresse pas et aucune émotion ne le domine. Ce ne serait m^m pas drôle. C'est une des choses qui me font aimer Sherlock, le fait que les auteurs aient développé cette confrontation avec Moriarty, dont Doyle n'a pas vu toutes les parts à tirer)Comment ne pas se sentir responsable? Ce sont des enfants et lui s'est donné comme mission d'anticiper par la déduction logique! Ce qui le taraude dans cette histoire c'est de savoir dans quelle mesure il a failli, il a agi avec légèreté. C'est pour moi le point le plus improbable de ce travail, mais faut que je le relise pour argumenter.


On te sent très enthousiasme, Dyan, et je comprends cela. Ce "pastiche" est vraiment très réussi. J'ai eu un mal fou à le lâcher rire
Revenir en haut Aller en bas
Frenchaccro



Inscription : 15/04/2010
Nombre de messages : 1101
Age : 71

MessageSujet: Re: "La Maison de Soie" d'Anthony Horowitz   Sam 26 Nov - 17:24

Toute la partie concernant l'arrestation de Holmes et ses suites de plus en plus dangereuses est absolument formidable! Horowitz arrive à nous angoisser réellement, à faire naître un sentiment authentique de colère et de révolte contre les auteurs de l'accusation...Il sait construire une intrigue, pas de doute là-dessus!
Revenir en haut Aller en bas
Yodaline



Inscription : 07/02/2009
Nombre de messages : 1173

MessageSujet: Re: "La Maison de Soie" d'Anthony Horowitz   Dim 27 Nov - 10:51

Hello! comme c'est sympa de voir votre enthousiasme. Mais, je crains d'apporter une note un peu triste en vous informant qu' Horowitz ne donnera pas de suite à ce bouquin... désolé Il a déclaré qu'il avait vraiment été inspiré par le génie de Conan Doyle, qu'il n'avait mis que 3 mois et demi à écrire "La Maison de Soie", alors qu'il lui en faut au moins 8 habituellement pour pondre un bouquin , que c'était "le meilleur livre de sa vie" et qu'il en resterait là parce qu'il ne pourrait pas refaire aussi bien !

Voilà certes une décision lucide et raisonnable ( trop peut-être) , et qui va nous laisser sur notre faim ... miam A+
Revenir en haut Aller en bas
Frenchaccro



Inscription : 15/04/2010
Nombre de messages : 1101
Age : 71

MessageSujet: Re: "La Maison de Soie" d'Anthony Horowitz   Dim 27 Nov - 18:54

Il a peut-être peur d'être catalogué "auteur de pastiche" s'il récidive. Mais quand il verra l'ampleur du succès...parce que ça ne fait que commencer!
Revenir en haut Aller en bas
Dyan Bretty
Admin


Inscription : 29/12/2008
Nombre de messages : 6020

MessageSujet: Re: "La Maison de Soie" d'Anthony Horowitz   Lun 28 Nov - 17:57

Y'a pas de mal à être catalogué "auteur de pastiche" quand le livre est de cette qualité et connaît un tel succès auprès du public bravo
Bon c'est dommage mais peut-être qu'Horowitz changera d'avis comme un certain Conan Doyle...





Mon site sur Jeremy Brett


Mon site sur Robson Green
Revenir en haut Aller en bas
http://www.jeremy-brett.fr http://dyanblue.tumblr.com/
Dyan Bretty
Admin


Inscription : 29/12/2008
Nombre de messages : 6020

MessageSujet: Re: "La Maison de Soie" d'Anthony Horowitz   Lun 28 Nov - 18:38

J’avance ma lecture. J’avance doucement mais surement... study
Voici donc la suite de mes impressions. A nouveau, rebondissements, retournements et surprises !
J’ai pris vraiment mon plaisir à lire le chapitre du procès de Holmes et celui de la prison. Splendide ! comme dirait Holmes. Assez fabuleux et bluffant je me suis régalée et bien amusée en même temps ! Mais je n’en dirais pas trop (gaffe au spoiler) tous ceux qui l’ont lu savent de quoi je parle. Et si j'évoque une certaine rencontre secrète entre Watson et un certain mathématicien *** ça vous dit ? j’ai trouvé l’idée génialissime.
Horowitz est super doué pour intégrer au fil de son roman toutes sortes d’éléments canoniques.
La façon de relater de Watson est totalement différente de celle du canon. Chaque évènement peut lui rappeler quelque chose qui se rapporte au canon. Il fait souvent des appartés, se remémore un souvenir, revient sur une affaire passée, retrouve un vieux client ou rencontre un protagoniste canonique. Je trouve cette idée excellente. Très vivante et dynamique
Par exemple on se rapelle la Ligue des Rouquins avec Mycroft, le Dr Trevelyan et le Malade à demeure, on retrouve les Irreguliers, Mary la femme de Watson Mary on évoque Mme Hudson, le Diogene, la famille de Holmes, ses déguisements... et plein d'autres trucs !
Ou au contraire Watson nous projette dans l'avenir avec des petites phrase du genre "Ah combien l’avenir allait se révéler terrible" "Nous ne nous doutions pas au drame qui allait se produire" suspens ! Sherlock
A chaque fois l’auteur introduit aussi des éléments de reflexion, par exemple avec l’emprisonnement de Holmes. Watson réfléchit au sort des prisonniers, la façon dont on les (mal)traite, l’univers carcéral. Il réalise qu'après que Holmes ait arrété les criminels, leur sort n' importait plus, pourtant ce sont des êtres humains dignes de respect eux aussi ! Holmes révèle son aspect plus humain en voulant aider Trevelyan dans le futur, l'emprisonnement l'aurait adouci ? On a le rapport avec la justice, la criminalité. Holmes qui passe de l'autre côté, toute la vision de Watson est bouleversée.
Le livre évoque aussi fléau de la drogue, les classes sociales, la misère etc...
Bref ça donne lieu au fil du roman, à plein de commentaires souvent issus de la propre réflexion de Watson. En fait on suit sa pensée et son raisonnement.
On le suit pas à pas. Même s’il reconnait lui-même ne pas être à la hauteur de son ami, je trouve qu’il se débrouille super bien !





Mon site sur Jeremy Brett


Mon site sur Robson Green
Revenir en haut Aller en bas
http://www.jeremy-brett.fr http://dyanblue.tumblr.com/
jbsh



Inscription : 07/10/2009
Nombre de messages : 2128

MessageSujet: Re: "La Maison de Soie" d'Anthony Horowitz   Mar 29 Nov - 0:01

Moi aussi j'ai trouvé ces "digressions" intéressantes et bienvenues, car je n'oublie pas que Watson écrit SON dernier texte et le sait. Cela parait donc naturel qu'au moment de tourner la page finale de sa vie, lui reviennent tout ce qu'il n'a pas dit ou pas fait, tout entier dans le feu de l’existence.
Citation :
Bref ça donne lieu au fil du roman, à plein de commentaires souvent issus de la propre réflexion de Watson. En fait on suit sa pensée et son raisonnement.
On le suit pas à pas. Même s’il reconnait lui-même ne pas être à la hauteur de son ami, je trouve qu’il se débrouille super bien
tout en se fourvoyant tout de m^m bien souvent rire le chéri, mais oui, il se donne à fond malgré la fatigue, l'épuisement et le stress d'être à la manœuvre dont l'enjeu n'est rien de moins que la vie de son meilleur ami, qui lui semble être le seul à défendre. Mycroft Holmes est de fait décrit tout à fait dans la trace de Doyle plus que dans celle de la Granada. Pragmatique et froid, il se renseigne, prévient à mots couverts mais garde ses distances. Aucune réelle émotion, ce qui perturbe passablement le bon docteur.

J'aime aussi beaucoup la façon dont nous est décrit Lestrade, homme pratique, mais qui d'emblée se sent solidaire de Holmes, un peu comme s'il défendait un collègue estimé. J'aime l'idée que Lestrade soit réhabilité, dans le droite ligne des six napoléons, et cette confiance qu'il se fait au fond à lui m^m, en ne croyant pas une seconde aux accusations qui pèsent, en apparences de façon incontestable, sur Holmes. Watson nous donne accès à ce dernier au-revoir qu'il ont tous les deux, alors m^m que Holmes n'est plus de leur monde. On a l'impression d'être confronté aux ultimes retrouvailles de camarades de guerre, de compagnon de labeur, d'amis perdus de vue mais toujours présent au cœur de chacun. C'est très agréable parce que Lestrade, en particulier celui présenté par la Granada, est un personnage attachant bravo
Revenir en haut Aller en bas
belette2911



Inscription : 10/06/2010
Nombre de messages : 1232
Age : 41

MessageSujet: Re: "La Maison de Soie" d'Anthony Horowitz   Mar 29 Nov - 9:39

J'ai toujours adoré Lestrade, même si j'aime quand on le chahute un peu (dans un pastiche ou une fanfiction). Lestrade, c'est le collègue qu'on aime taquiner, piquer un peu, asticoter et j'aime quand Holmes l'asticote avec ironie. Dans SIXN, c'est Lestrade qui signifie à Holmes combien la police est fière de lui et la petite émotion que l'on devine dans l'œil de Holmes m'a toujours donné à penser que ces deux là s'appréciaient beaucoup, même s'ils ne le disaient pas et critiquait l'autre sans cesse. Horowitz lui rend justice et ça me plaît.

Par contre, dans les critiques différentes parues à la SSHF, certaines sont plus mitigées (ou descente en flèche) et un à soulevé un problème au sujet du message envoyé à Holmes (par Qui-Vous-Savez) celui où il était noté de manière sibylline "Maison de Soie" et que le détective n'a pas cru bon d'exploiter ou du moins, de creuser pour chercher la signification (http://www.sshf.com/critiques.php?id=1335). Lisez d'abord la critique, vous saurez de quoi je parle.

Je suis d'accord avec le fait que Holmes qui ne suit pas une intrigue et l'oublie même, c'est pas très canonique. Il aime les énigmes insolubles et le fait de mettre de côté l'énigmatique papier et de l'oublier, c'est pas très LUI. Je suppose tout simplement que l'auteur avait besoin que cela se déroule de cette manière pour son histoire.

Pour ce qui est d'être responsable de la mort de quelqu'un (je parle pas de SPEC), il est arrivé à Holmes de perdre un client par manque de déductions ou d'anticipations, il avait tout de même perdu le client dans FIVE (tué à Londres même) et dans DANC (imaginait pas que Cubbit se ferait tuer, le dernier message étant arrivé un peu tard). Les erreurs de Holmes sont canoniques et il en a réalisé quelques unes dans sa carrière, prouvant par là qu'il est humain avant tout.

Z'en pensez quoi, vous ?

Attention, cela n'enlève à rien le plaisir que j'ai eu de le lire. Mais puisque le critique soulève un point litigieux, autant crever l'abcès ! big smile
Revenir en haut Aller en bas
http://the-cannibal-lecteur.jimdo.com/
jbsh



Inscription : 07/10/2009
Nombre de messages : 2128

MessageSujet: Re: "La Maison de Soie" d'Anthony Horowitz   Mar 29 Nov - 13:55

Belette:
Citation :
celui où il était noté de manière sibylline "Maison de Soie" et que le détective n'a pas cru bon d'exploiter ou du moins, de creuser pour chercher la signification (http://www.sshf.com/critiques.php?id=1335).
Hey!! c'était MON idée trident
jbsh le 26/11:
Citation :
Comment ne pas se sentir responsable? Ce sont des enfants et lui s'est donné comme mission d'anticiper par la déduction logique! Ce qui le taraude dans cette histoire c'est de savoir dans quelle mesure il a failli, il a agi avec légèreté. C'est pour moi le point le plus improbable de ce travail, mais faut que je le relise pour argumenter.
Pfff Bon du coup je suis un peu d'accord avec ce lecteur...
Belette:
Citation :
Il est arrivé à Holmes de perdre un client par manque de déductions ou d'anticipations, il avait tout de même perdu le client dans FIVE (tué à Londres même) et dans DANC (imaginait pas que Cubbit se ferait tuer, le dernier message étant arrivé un peu tard). Les erreurs de Holmes sont canoniques et il en a réalisé quelques unes dans sa carrière, prouvant par là qu'il est humain avant tout.
oui mais si j'ai bien lu, la critique sur le site de la SSHF lève le fait que jamais il n'en a été responsable d'une manière active,non?

Dans les cas que tu sites, pour Cubbit il a attendu trop longtemps et un train n'était pas disponible. Pour le Ruban c'était un risque qu'il a pris en connaissance de cause, quand aux cinq pépins la machine était en route bien avant qu'il ait pu faire quelque chose. Ce sont des échecs, certes, mais dans la maison de soie ce n'est pas l'échec qui est mis en lumière par la critique de ce lecteur! Et j'avoue que je le rejoins un peu!
L'échec est canonique, mais pas ce qui nous est décrit !!?

Z'en disent quoi les gourous de l'holmésie française? rire

Revenir en haut Aller en bas
belette2911



Inscription : 10/06/2010
Nombre de messages : 1232
Age : 41

MessageSujet: Re: "La Maison de Soie" d'Anthony Horowitz   Mar 29 Nov - 14:17

mdr j'ai marché sur tes plates-bandes ! Hem, désolée. Pas frapper !

Non, jamais responsable de manière active : je passe sur SPEC parce que bien fait pour Roylott, point à la ligne. Pour moi, il ne doit pas se triturer la conscience et il nous le dit.

Pour FIVE, jamais il ne s'était imaginé que le client serait passé par-dessus un pont... L'orgueil de Homes est froissé ! Il est dit qu'il était déprimé et ébranlé. Je viens de plonger dans le canon. A mon sens, il a fait une erreur en pensant que le client ne risquait rien dans les rues encore animées et vu qu'il était armé. Il n'est pas responsable de manière active, certes, juste parce qu'il n'a pas pensé que le client se ferait bazarder dans l'eau à Londres.

Oui, pour DANC, avec Cubbit, il a attendu un peu trop longtemps. Mais si la femme de Cubbit avait fait moins de cachoteries aussi ! Ah, les femmes ! Pas responsable directement non plus. Mais c'est embêtant quand ton client meurt.

Le lecteur met en avant l'erreur que Holmes à faite en ne prenant pas en compte le morceau de papier qui aurait dû l'intriguer et le fait qu'il soit un peu responsable de la mort du gamin. Holmes aurait dû se rendre compte que le comportement du gosse n'était pas normal. Moi-même je m'étais posée la question en le voyant réagir de la manière que tu sais et j'avais suspecté l'autre gars, puis mis tout dans un coin sombre de mon cerveau. Je comprenais pas le lien qui était flagrant !! Holmes non plus.

Je pense que c'est cela que vise le lecteur, le fait que Holmes ne se comporte pas comme il aurait dû le faire avec un truc aussi flagrant.





Revenir en haut Aller en bas
http://the-cannibal-lecteur.jimdo.com/
jbsh



Inscription : 07/10/2009
Nombre de messages : 2128

MessageSujet: Re: "La Maison de Soie" d'Anthony Horowitz   Mar 29 Nov - 14:52

Je pense moi qu'il n'est pas tout à fait vraisemblable que Holmes ait reçu ce genre de message et qu'il ne s'y soit pas attelé. Il semble qu'à aucun moment il n'ait cherché à approfondir ni m^m à réfléchir sur un truc qu'il a reçu deux mois avant! C'est ça qui me chiffonne, parce que ce n'est pas du tout dans son personnage.
Maintenant je comprends que l'auteur ait eu besoin que l'énigme ne commence qu'à sa rencontre avec Carstairs mais tout de m^m, tu reconnaitras que pour le coup ce n'est pas canonique, dans la connaissance m^m du principal personnage!
Revenir en haut Aller en bas
belette2911



Inscription : 10/06/2010
Nombre de messages : 1232
Age : 41

MessageSujet: Re: "La Maison de Soie" d'Anthony Horowitz   Mar 29 Nov - 15:18

L'auteur a adapté Holmes à sa sauce. Il est impossible d'écrire tout à fait comme l'auteur original qui lui connaît son personnage à fond (sauf quand il déplace des blessures de l'épaule à la jambe rire ) parce que dans la tête de l'auteur d'origine, il y des choses et des faits qu'il a pensé pour le personnage, même s'il ne l'écrit pas.

Dieu sait ce qui avait dans la tête de SACD au sujet de Holmes, ce à quoi il pensait peut-être et qui lui donnait cette saveur que l'on peut retrouver chez un autre, mais pas tout à fait comme l'original. Quand je pense à une histoire, il y a des tas de trucs dans ma tête que je sais sur tels et tels personnage et sans cela, un autre n'y arriverait pas. Voilà pourquoi (à mon sens) Horowitz n'égale pas SACD, même s'il le frôle.

Ou Holmes a eu des tas de choses à penser, des enquêtes pour occuper son esprit, ou alors, comme dans le livre, il s'est renseigné un peu et s'est retrouvé dans une impasse. Dans l'enquête, il a du mal à dénicher ce qu'est la maison de soie car peut de gens sont disposés à en parler.

L'auteur aurait peut-être dû signaler que Holmes s'était renseigné et heurté à un mur, mettant l'affaire de côté ou sur le compte d'un plaisantin. Ensuite, dès que l'on en a parlé, cela aurait dû tilter chez Holmes et le souvenir du petit papier lui revenir.

L'erreur canonique est grande et à ma grande honte, cela n'avait pas fait "tilt" chez moi non plus... Bon, comme dans TWIS, il ne lui reste plus qu'à se botter les fesses et à dire qu'il est le plus grand imbécile d'Europe (selon les traductions). Enfin, l'auteur doit se botter les fesses ! rire

Bon, cela n'entache en rien mon avis initial.
Revenir en haut Aller en bas
http://the-cannibal-lecteur.jimdo.com/
Dyan Bretty
Admin


Inscription : 29/12/2008
Nombre de messages : 6020

MessageSujet: Re: "La Maison de Soie" d'Anthony Horowitz   Mar 29 Nov - 17:35

non Je me refuse à lire les commentaires de la SSHF ou autres critiques... du moins pour l'instant. Je me fais ma propre idée au fur et à mesure que je découvre le bouquin, et une fois que j'aurais fini j'irais voir ce qu'en pensent les autres. Et à la SSHF ils ont tous une culture holmésienne encyclopédique et trouvent toujours moyen de discuter de tout et mettre leur grain de sel critique pouffe alors y'a de quoi apprendre !
Ca me barbe un peu je préfère lire tranquillement et y prendre plaisir sans me prendre trop la tête.
Le roman n'est pas exempt de petites incohérences mais franchement ça m'a pas choquée ni gênée.
Quelque chose que j'ai remarqué et qui m'a fait tiquer : Comment Holmes a pu garder un échantillon de soupe empoisonnée ? shocked ça semble impossible dans une telle prison où tout le monde est fouillé, mis à poil rire démuni de tous ses objets personnels et porte le "pyjama" du prisonnier sans poche, enfin bref c'est pas crédible. A part ça la logique est respectée mais je n'ai pas encore fini alors je réserve mon jugement définitif.
C'est évident que les pastiches exigent une logique imparable, toutes les pièces doivent parfaitement s'emboiter à la fin Holmes





Mon site sur Jeremy Brett


Mon site sur Robson Green
Revenir en haut Aller en bas
http://www.jeremy-brett.fr http://dyanblue.tumblr.com/
Dyan Bretty
Admin


Inscription : 29/12/2008
Nombre de messages : 6020

MessageSujet: Re: "La Maison de Soie" d'Anthony Horowitz   Mar 29 Nov - 17:42

jbsh a écrit:
J'aime aussi beaucoup la façon dont nous est décrit Lestrade, homme pratique, mais qui d'emblée se sent solidaire de Holmes, un peu comme s'il défendait un collègue estimé.
J’ai bien envie de revenir un peu sur Lestrade. Je voulais en parler dans mon post d'hier mais il était déjà trop long.
Dans la majorité des pastiches Lestrade est décrit comme un crétin fini et c'est systématiquement un sujet de moquerie (faut dire qu'il en rate pas une pouffe ). Bon c’est vrai là non plus il n’est pas une lumière et l’opinion de Holmes à son égard n’est guère brillante ... mais il révèle certaines qualités, il est sérieux dans son travail et fait de son mieux, persévérance, application, et surtout cœur. Il apparait beaucoup plus humain et attentif aux autres. Il s’indigne de la façon dont Holmes est traité et franchement s’inquiète plus pour lui que son propre frère. Son sort préoccupe peu Mycroft si son intérêt ou sa sécurité sont en jeu, basta ! Lestrade est prêt à tout pour sauver Holmes.
Pendant le procès, j’ai trouvé touchant les relations entre Watson et Lestrade. Il s’établit de bons rapports entre eux, très amicaux. Ils sont comme deux vieux copains, soudés et unis dans l’épreuve qui tentent désespérément d’aider leur ami.
On sent Watson plus amène avec Lestrade. Il le découvre sous un jour nouveau, en racontant ses souvenirs avec ce recul, il regrette la façon dont a pu décrire et critiquer, sévèrement, systématiquement, le pov'Lestrade qui finalement ne méritait pas ça.





Mon site sur Jeremy Brett


Mon site sur Robson Green
Revenir en haut Aller en bas
http://www.jeremy-brett.fr http://dyanblue.tumblr.com/
belette2911



Inscription : 10/06/2010
Nombre de messages : 1232
Age : 41

MessageSujet: Re: "La Maison de Soie" d'Anthony Horowitz   Mar 29 Nov - 18:02


La lumière ne brille qu'en présence de l'obscurité, Dyan, c'est bien connu. Si tous les protagonistes du canon avait l'esprit brillant de Holmes, il passerait inaperçu (quoique, même dans le fatras des détectives existants, il ressort toujours en premier).

Lestrade est comme nous, comme Watson, il ne possède pas l'esprit de Holmes qui observe ce que nous nous contentons de voir... Holmes le considérait tenace comme un bouledogue. C'est un compliment, je suppose.

Lestrade a de l'estime pour Holmes et le livre lui rend justice.

Mince, le coup de la soupe... rhââ, mon cerveau n'observe plus rien. Oui, les fouilles sont dites "au corps" si je me souviens bien de mes cours de droit. Et les gardiens vont fouiller dans des endroits très... je ne donnerai pas plus de détails. Malgré tout, quand on voit qu'ils fabriquent des couteaux avec des os de côtelettes, on se rend compte que l'homme redevient primitif quand il n'a plus rien. Holmes a dû bénéficier d'un récipient ad hoc pour conserver sa soupe.

Pas évident de tout faire "coller" à la fin !! on croit qu'on y est arrivé et on a laissé des incohérences derrière nous.



Dyan a écrit :
Citation :
Et à la SSHF ils ont tous une culture holmésienne encyclopédique et trouvent toujours moyen de discuter de tout et mettre leur grain de sel critique pouffe alors y'a de quoi apprendre !

En effet ! rire Mais je ne lis les critiques qu'après avoir lu le livre, bédé, vu le film, m'être fait mon opinion et ensuite je vais voir si la température a été prise de leur côté. Parfois, je découvre des détails importants qui m'avaient échappés... ou des fiches qui me font hurler de rire tellement elles sont bien fichues.
Revenir en haut Aller en bas
http://the-cannibal-lecteur.jimdo.com/
jbsh



Inscription : 07/10/2009
Nombre de messages : 2128

MessageSujet: Re: "La Maison de Soie" d'Anthony Horowitz   Mar 29 Nov - 18:40

Moi aussi j'ai trouvé le coup de la soupe limite quand je l'ai lu, tout comme la présence de son ex client ou le fait que celui ci se contente de retourner chez lui pour trouver un déguisement a-doc... mais bon!

SH reconnait lui m^m qu'il a bénéfice d'un traitement de faveur et que son séjour n'a pas été plus difficile que nécessaire... Il n'est pas exclu qu'un gardien ait été "cool" avec lui. Dans le monde policier et carcéral, il n'est pas n'importe qui, et l'attitude du gardien chef le prouve largement!

Je voulais revenir sur Mycroft. C'est un Holmes, pas d'affect apparent face à un Watson tout en stress. Il ne lui répond pas favorablement dans ce que le docteur attendait, mais il a pris de gros risques pour son frère et je vous rappelle qu'il le connait mieux que personne, l'anticipe et malgré que pour lui ce soit parfaitement inutile, il prend tout de m^m le temps de rassurer Watson dans la dernière phrase qu il lui tient avant de le laisser partir.

Mycroft sait que son frère ne manque pas de ressources et je suis certaine qu'il sait qu'il est capable de se sortir d'affaire d'une manière ou d'une autre. Je le crois. C'est un Holmes qui a la réputation d'être plus Holmes que Sherlock lui-m^m. Son attitude ne m'a pas choqué, personnellement, elle était prévisible.

Pour la SSHF je posais juste la question puisque ces gens semblent faire autorité es-holmésie, mais un certain nombre se l'a pète un peu de ce que j'ai pu lire dans les forum... mais bon c'est la loi du genre, ça arrive souvent que les gens qui se font une réputation d'autorité, perdent un peu de modestie, quand ils ont en eu dans le passé of course rire
Revenir en haut Aller en bas
belette2911



Inscription : 10/06/2010
Nombre de messages : 1232
Age : 41

MessageSujet: Re: "La Maison de Soie" d'Anthony Horowitz   Mar 29 Nov - 19:00

Pour avoir lu énormément de romans dans ma courte vie (imaginez le nombre de bouquins lus quand j'aurai 90 ans), je peux vous dire que tous comportent des erreurs, des raccourcis, des choses un peu impossibles ou des détails non pris en compte par l'auteur. Cela ne les excuse pas, mais c'est "normal", je dirais.

Dans les romans, les auteurs utilisent des raccourcis, des adaptations faciles, les éléments se plient à leurs volontés, bref, ils sont Dieu.

Exemple : SPEC, Julia met au moins 10 minutes à mourir alors que le docteur Roylott meurt instantanément dès qu'il est mordu... Pourquoi ? Pas deux serpents différents, juste une libre adaptation de SACD car Julia devait pouvoir dire "la bande moucheté à sa soeur". Comme quoi... rire

Pour en revenir à la "Maison" Holmes a eu un traitement de faveur en prison, il en est de même dans la bande dessinée "Sherlock Holmes" de Moore (parue chez Panini Comics, fin du H.S).

Holmes en prison, soit les gardiens en profitent, soit ils restent sous le charme (pas au mauvais sens du terme) de la personnalité de Holmes et de tout ce qu'il a fait pour lutter contre le crime. Le respect est toujours là.

Le coup de l'ex client est sans doute un clin d'œil et une manière d'expliquer pourquoi il aurait pris des risques pour lui. Il avait une dette.

Pour ce qui est de ceux qui se la pètent, je ne puis te répondre étant donné que je parcours peu les forums, que j'ai peu de post et que pas toujours le temps de tout lire. De ceux qui s'y croient, il y en a partout. Moi, j'aime Holmes, en discuter et apprendre des choses sur lui ou les acteurs qui l'ont joués. On apprend tous les jours.

La modestie est une denrée rare et au royaume des aveugles, les borgnes sont rois, comme le disait justement un de mes profs, il y a longtemps. Mais je ne vise personne de chez eux, je ne les connais pas assez !
Revenir en haut Aller en bas
http://the-cannibal-lecteur.jimdo.com/
Dyan Bretty
Admin


Inscription : 29/12/2008
Nombre de messages : 6020

MessageSujet: Re: "La Maison de Soie" d'Anthony Horowitz   Jeu 1 Déc - 7:24

Ça y est la dernière page est tournée et La Maison de Soie refermée ! study
Alors mon impression générale est très bonne, j’ai bien aimé, quoique un peu déçue par la fin. Je ne sais pas trop, sans doute je m’attendais à mieux.
En fait, on suit énormément de chemins de traverses dans cette histoire et on part dans tous les sens. Au début j’aimais bien ces digressions, souvent intéressantes, ces allusions au canon et ces petites réminiscences sympathiques, mais finalement ça pèse un peu. L'intrigue se dilue et s’éparpille. Ça manque de recentrage.
On sait plus trop où on en est parfois.
Je pense que l’auteur a voulu dire beaucoup de choses, introduire des personnages canoniques connus, évoquer des souvenirs et d’anciens cas, décrire à la façon doylienne, parler de chaque personnages ou d’histoire (au sens historique) etc, etc... et tout ça à la fois fait sans doute trop. Vouloir en dire c’est bien, mais en évitant de trop dire. A la fin on apprend ce qu’est réellement la Maison de Soie et on aborde encore un autre thème. Alambiqué tout ça, un brin confus.
En fait Horowitz prend les devants -craignant peut être ce genre de critique- puisqu’il fait dire à Holmes qu’il s’est beaucoup dérouté dans cette enquête, qu’il poursuivait ses recherches sur une piste qui accidentellement l’amenait sur une autre piste. Détective
On est bien d’accord ! On n’est pas totalement fourvoyé mais il aurait fallu plus de concision et de rigueur. C'est juste mon avis perso razz

Par contre quand vous dites, du moins quand Belette a dit qu’elle avait du mal à revenir à la normale tellement le livre était bon et combien il vous avait marqué. Heu là non c’est pas mon cas, je décroche sans problème ! J'ai bien accroché c'est vrai, mais pas attaché à ce point pouffe

Tiens, je sais pas vous, mais j’ai trouvé des fautes de typo, des mots qui manquaient dans des phrases ??

Ça m’a fait rigoler car en lisant l’épilogue j'ai pensé à un épisode de Poirot ! quand il refait le point pour bien expliquer l’intrigue au cas où on n'aurait pas tout bien compris, et raconte le sort de tous les protagonistes. rire
Voilà c’était mon impression de fin. Mais je reviendrais un peu plus tard sur certains trucs qui m’ont plu, faut toujours se souvenir des bonnes choses. Holmes





Mon site sur Jeremy Brett


Mon site sur Robson Green
Revenir en haut Aller en bas
http://www.jeremy-brett.fr http://dyanblue.tumblr.com/
belette2911



Inscription : 10/06/2010
Nombre de messages : 1232
Age : 41

MessageSujet: Re: "La Maison de Soie" d'Anthony Horowitz   Jeu 1 Déc - 18:46

Citation :
Par contre quand vous dites, du moins quand Belette a dit qu’elle avait du mal à revenir à la normale tellement le livre était bon et combien il vous avait marqué. Heu là non c’est pas mon cas, je décroche sans problème ! J'ai bien accroché c'est vrai, mais pas attaché à ce point pouffe

Oui, j'avoue avoir eu du mal à passer à autre chose... Les polars suivants ont tous finis par me pomper l'air et j'en ai été réduite à aller lire leur fin pour ne pas laisser tout en plan, mais j'ai passé des blocs entiers. Il a fallu que je passe à l'excellent "la science contre le crime" (daté de 1941) pour retrouver un livre accrocheur.

Moi, quand j'aime un livre, je suis plus attachée à lui qu'une moule à son rocher ! rire

Quand j'aime une histoire, je suis capable de faire fi des petits défauts (et je vous jure que je peux aller loin !). Par contre, quand ça me botte pas... colère

Le pastiche de Horowitz m'a bien plu, malgré les défauts que tu soulignes et qui sont passés sans aucun mal chez moi.

Il a sans doute voulu en dire trop... ça passe ou ça casse. Le président prépare une critique qui ne sera pas piquée des vers, je pense... aie, aie, aie !

Revenir en haut Aller en bas
http://the-cannibal-lecteur.jimdo.com/
Dyan Bretty
Admin


Inscription : 29/12/2008
Nombre de messages : 6020

MessageSujet: Re: "La Maison de Soie" d'Anthony Horowitz   Ven 2 Déc - 7:58

Un passage que j’ai trouvé excellent : la course poursuite !
Pas la classique poursuite en voitures mais en calèche et dog-cart !

Imaginez Holmes et Watson là-dessus :


En fait un dog-cart n’est pas une charrette à chiens, mais une petite voiture découverte avec deux grandes roues tirée par un cheval. Voilà à quoi ça ressemble :

C’est déjà mieux !

Bon bref la séquence est décoiffante et super bien décrite. On s’y croirait. On est vraiment pris dans le feu de l’action.
Lancé dans une course folle en pleine nuit, entraîné à toute vitesse par des chevaux aux naseaux fumants, dérapant sur la neige et volant en éclats dans une charrette de pacotille ! J’ai trouvé ce passage fameux. On ne reprend son souffle qu’à la fin et on se détend avec la petite note d’humour : quand Holmes déclare avoir de l’avenir comme cocher et que Watson lui répond qu’il ne risque pas d’avoir des pourboires !! mdr





Mon site sur Jeremy Brett


Mon site sur Robson Green
Revenir en haut Aller en bas
http://www.jeremy-brett.fr http://dyanblue.tumblr.com/
belette2911



Inscription : 10/06/2010
Nombre de messages : 1232
Age : 41

MessageSujet: Re: "La Maison de Soie" d'Anthony Horowitz   Ven 2 Déc - 14:00


La réplique de Holmes m'avait fait rire aussi ! Elle était bien drôle. Entre nous, quand tu es lancée en plein galop et que ton cheval dérape dans la neige, athée ou pas, tu pries Dieu de ne pas te casser la gueule et le cheval avec ! rire

Bon, vu le cheval attelé dans ta photo, Dyan, c'est plus le galop d'un bon lourd que d'un arabe sur champ de course !
Revenir en haut Aller en bas
http://the-cannibal-lecteur.jimdo.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: "La Maison de Soie" d'Anthony Horowitz   Aujourd'hui à 12:58

Revenir en haut Aller en bas
 
"La Maison de Soie" d'Anthony Horowitz
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» La maison de soie, Anthony Horowitz
» La Maison de Soie d'Anthony Horowitz ou le retour de Sherlock Holmes ?
» [Horowitz, Anthony] La Maison de Soie
» SHERLOCK HOLMES : LA MAISON DE SOIE de Anthony Horowitz
» ALEX RIDER (Tome 5) SCORPIA de Anthony Horowitz

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
FORUM JEREMY BRETT :: SHERLOCK HOLMES ET SES ADAPTATIONS-
Répondre au sujetSauter vers: