Planète Jeremy BrettAccueilS'enregistrerConnexion

Répondre au sujetPartagez | 
 

 "Les Aventures alsaciennes de Sherlock Holmes" C. Muller

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
TinaSherlockina



Inscription : 06/04/2011
Nombre de messages : 240
Age : 53

MessageSujet: Re: "Les Aventures alsaciennes de Sherlock Holmes" C. Muller   Sam 7 Jan - 13:15

Tidou, je crois me souvenir que tu avais fait de moi un portrait astral assez pertinent. Je suis capricorne ascendant scorpion, ça doit sûrement te rappeler quelque chose...

Frenchaccro, je me méfie de cet éditeur qui fait aussi des BD "bibliques". C'est franchement "noeud-noeud" et je ne le vois pas trop adaptant Holmes en version bulles. Bien sûr qu'il doit y avoir des BD superbes et oui, Proust, c'est pas vraiment James Bond et le scénariste a dû se casser la tête pour faire entrer quelque réflexion proustienne dans un phylactère, wouah ! big smile
Revenir en haut Aller en bas
Dyan Bretty
Admin


Inscription : 29/12/2008
Nombre de messages : 6020

MessageSujet: Re: "Les Aventures alsaciennes de Sherlock Holmes" C. Muller   Sam 7 Jan - 16:54

Proust en BD... ça craint !
D'un autre côté peu de gens peuvent prétendre avoir lu "A la Recherche..." dans son intégralité pouffe pas moi en tout cas rire ainsi la BD permet un résumé illustré beaucoup plus accessible et plus facile à digérer cool
J'imagine la méditation d'une madeleine surplombée d'une grosse bulle de texte...
Pour moi la BD c'est visuel, priorité aux dessins avec peu à lire, sinon mieux vaut prendre le bouquin. Comme disait JB, Holmes c'est mieux à lire!
C'est vrai que la BD "cartonne" en ce moment et j'ai vraiment l'impression qu'on veut tout mettre en bulles.

Ma pauvre Tina tu es dans de beaux draps (ou plutôt de belles couvertures... de BD!) tu dois avoir un sacré pouvoir de séduction, ça t'apprendra à décrire un Holmes follement séducteur et assouvir tes fantasmes big smile ça donne des idées à certains...
D'un côté ça te permet de réfléchir au pour et au contre d'une BD de tes nouvelles, qu'il faudrait dans ce cas reformater en une seule histoire ou réécrire totalement... dubitatif





Mon site sur Jeremy Brett


Mon site sur Robson Green
Revenir en haut Aller en bas
http://www.jeremy-brett.fr http://dyanblue.tumblr.com/
TinaSherlockina



Inscription : 06/04/2011
Nombre de messages : 240
Age : 53

MessageSujet: Re: "Les Aventures alsaciennes de Sherlock Holmes" C. Muller   Sam 7 Jan - 18:01

Dyan, le monsieur en question avait adoré ma façon de présenter Holmes, mais aussi Watson. Il ne ressemble ni à l'un ni à l'autre, même s'il ne manque pas de charme. Mais venir dragouiller après avoir fait l'apologie de mon bouquin, c'est un peu niais, je trouve. Il n'a pas insisté, je ne suis pas non plus la méga séductrice ! rire
Revenir en haut Aller en bas
Yodaline



Inscription : 07/02/2009
Nombre de messages : 1173

MessageSujet: Re: "Les Aventures alsaciennes de Sherlock Holmes" C. Muller   Sam 14 Jan - 21:31

Hello! Tina, ta photo en page de couverture de ton livre ne manque pas de charme, loin de là. Je peux comprendre que les messieurs soient attirés par cette belle célibataire, au langage libéré.

Mais revenons à ton livre que, faute d'avoir eu trop à faire ces temps-ci, je n'ai fini qu'aujourd'hui ! avec un vrai sourire de contentement.…J’aime beaucoup « Le Concombre Masqué », je crois que c’est mon préféré.

C’est sûr tu as une grande facilité d’écriture et une belle imagination. Tes descriptions sont très imagées, on se représente parfaitement tes personnages et les lieux dans lesquels ils vivent. Les dialogues sont vivants, très naturels . Le rythme de tes histoires est soutenu et tout s’enchaine allègrement. Yes

Voici certaines de tes images : « un feu qui pétillait tout son saoul » « une tête à effrayer une gargouille » , « comme un naufragé solitaire amarré à sa planche de salut » , «vous qui faites de la logique comme d’autres de la broderie au point de croix… " et bien d’autres encore ! big smile

J’aime bien Holmes déclarant : « … les hommes ont besoin du merveilleux pour ne pas sombrer dans le désespoir » (page 47) et quand tu définis le magnétisme du grand détective comme « un mélange d’attitudes baroques et de regards profonds » (page 55) Holmes

Bien sûr l’humour est présent dans toutes les nouvelles. Et Watson en fait souvent usage : « ma propre moustache faisait figure de balai fatigué ayant perdu des fibres en chemin… » wink
Et l’Alsace est toujours en vedette mais pas envahissante, infiniment sympathique et chaleureuse. On découvre sur elle des choses intéressantes .

Petites réserves : une place trop importante à la seringue (nos amies l’ont aussi remarqué), et certaines facilités : « là où Sherlock Holmes passe, les illusions trépassent … »(page 273) « Faites marcher votre cervelle, Watson… vous devez la presser comme un citron. » (page 109) (hum, hum !) kaola

Tu as un talent réel d’écrivain. Je t’encouragerais à faire une suite à ces aventures alsaciennes puisqu'on te le propose et , peut-être plus tard, en prenant tout ton temps, à imaginer un seul scénario suffisamment consistant , riche en rebondissements et en mystère, pour donner matière à un roman complet. study

Une question annexe : as-tu choisi le nom d’Alix Simenon (belge) pour faire un clin d’œil à l’auteur de Maigret (page 38) ? A+
Revenir en haut Aller en bas
TinaSherlockina



Inscription : 06/04/2011
Nombre de messages : 240
Age : 53

MessageSujet: Re: "Les Aventures alsaciennes de Sherlock Holmes" C. Muller   Dim 15 Jan - 11:16

Bravo Yodaline pour avoir relevé le clin d'oeil à Georges Simenon. En effet, comme le grand écrivain, Alix est née à Liège ! Tu auras remarqué que je rends aussi hommage à Hercule Poirot et à sa "maman" dans la même histoire, avec l'allusion burlesque (mais elle tient la route, sur le plan chronologique) au petit détective qui promet d'être une lumière en matière d'enquêtes policières.
Je suis surtout contente que l'humour, les jeux de mots et les dialogues te plaisent aussi. Je tombe parfois sur des personnes qui n'ont pas aimé (pas nombreuses, il faut l'avouer) parce que la fiction les ennuie. Celles-là préfèrent des récits tirés du "vécu", des docu-drames, ce genre de choses. Alors pourquoi ont-elles acheté ces pastiches ? Imaginaient-elles que j'y raconte ma liaison secrète avec Sherlock ? mdr
Mon ex meilleur ami - nous nous sommes séparés en mai 2011 - avait trouvés les pastiches nuls à chier ! En fait, il était fou de jalousie car ses écrits très lourds et prétentieux, pleins de mots compliqués et d'analyses longuettes ne trouvent pas d'éditeur. En mai, j'avais signé pour les Sherlock et là, le vase a débordé !
Question lecture, tu sembles être comme moi : rien ne t'échappe, ou presque. ALors oui, les pikouzes holmésiennes toutes les dix pages, c'est un peu "too much".
Promis, dans le suivant - je vais me lancer dans une aventure unique - Sherlock aura "oublié" son étui de maroquin vert à Baker Street. Il pourra toujours se rabattre sur la quetsche.
C'est mimi que ton préféré soit le Concombre masqué. C'est aussi le mien ! C'était en fait un gag avec mon ami libraire, fan de Mandryka qui avait suggéré le titre. Il n'imaginait pas que j'allais vraiment bâtir une histoire autour de ce titre et il a hurlé de rire quand il l'a lue en avant-première !
Encore merci pour tes éloges, c'est super et ça donne envie de s'atteler à un nouveau pastiche bien croustillant ! Merci
Revenir en haut Aller en bas
Dyan Bretty
Admin


Inscription : 29/12/2008
Nombre de messages : 6020

MessageSujet: Re: "Les Aventures alsaciennes de Sherlock Holmes" C. Muller   Dim 15 Jan - 17:13

On a pu apprécié ton humour (parfois décapant) sur ce forum Tina et bien sûr tes nouvelles en sont le reflet.
J'ai également beaucoup aimé le cocombre masqué ! rien que le titre m'a plu pouffe et l'histoire est vraiment réussie ! Je me suis souvent surprise à rire pendant ma lecture -ce qui est très rare- et j'ai trouvé que tu avais de bonnes trouvailles, des jeux de mots ou d'expressions. C'est cela qui rend la lecture plaisante et délassante. Probablement aussi plus légère, on prend l'histoire comme un divertissement et on s'attache moins à l'enquête ou l'affaire dramatique. Dans les nouvelles l'aspect psychologique ou sociologique ne peut pas être réellement traité sinon effleuré très superficiellement. C'est pas vraiment le but et je ne pense pas que ce soit le tien.
Par contre si tu t'attaques à une seule histoire consistante tu pourras approfondir les caractères des protagoniste et développer davantage la trame de l'histoire ça sera un plus, mais garde toujours ton humour.

Hier, à la radio, il y avait une émission sur les livres. Les gens se plaignaient de trouver de plus en plus de fautes dans les bouquins, soit d'orthographes, soit de caractères d'imprimerie. Le métier de "relecteur" dans l'édition est-il en perdition ? ou alors mêmes ces spécialistes ne savent plus lire ? rire Ainsi il m'est revenu que dans ton livre, par exemple , j'ai été frappée par quelques erreurs (pas beaucoup, rassure-toi).
En voici une, qui est pas mal... page (51), " il (Holmes) adorait résoudre des énigmes bien retorses. Et CELUI-LA semblait fort peu banal, à en juger à ce croquis." Il faudrait corriger par évidemment "celle-là" et il me semble qu'on dirait "à en juger par ce croquis".
Peut-être es- tu en droit de signaler les fautes à ton éditeur ? Il pourrait les corriger dans une réédition future. Ok





Mon site sur Jeremy Brett


Mon site sur Robson Green
Revenir en haut Aller en bas
http://www.jeremy-brett.fr http://dyanblue.tumblr.com/
Frenchaccro



Inscription : 15/04/2010
Nombre de messages : 1101
Age : 71

MessageSujet: Re: "Les Aventures alsaciennes de Sherlock Holmes" C. Muller   Dim 15 Jan - 21:57

[quote="Dyan Bretty"]

Hier, à la radio, il y avait une émission sur les livres. Les gens se plaignaient de trouver de plus en plus de fautes dans les bouquins, soit d'orthographes, soit de caractères d'imprimerie. Le métier de "relecteur" dans l'édition est-il en perdition ? ou alors mêmes ces spécialistes ne savent plus lire ? rire Ainsi il m'est revenu que dans ton livre, par exemple , j'ai été frappée par quelques erreurs (pas beaucoup, rassure-toi).
En voici une, qui est pas mal... page (51), " il (Holmes) adorait résoudre des énigmes bien retorses. Et CELUI-LA semblait fort peu banal, à en juger à ce croquis." Il faudrait corriger par évidemment "celle-là" et il me semble qu'on dirait "à en juger par ce croquis".
Tout à fait, Dyan...
Je remarque quotidiennement le phénomène que tu décris. Une personne proche des milieux de l'édition m'a dit: "Les gens travaillent trop, et trop vite." Je le crois aisément, mais ce n'est pas une explication très précise....
Revenir en haut Aller en bas
TinaSherlockina



Inscription : 06/04/2011
Nombre de messages : 240
Age : 53

MessageSujet: Re: "Les Aventures alsaciennes de Sherlock Holmes" C. Muller   Lun 16 Jan - 14:19

Hello Dyan et Frenchaccro

Le problème avec les fautes est malheureusement récurrent dans l'édition. J'ai travaillé pour un éditeur pendant trois ans. Quand vous voyez dans quelles conditions sont traités les manuscrits, il y a de quoi avoir des sueurs froides.
La plupart des éditeurs se fichent éperdument des fautes. Ils font relire les manuscrits par des étudiants ou des stagiaires qui ne sont pas toujours au top, question orthographe et grammaire. Je l'ai fait aussi. C'est pénible car on n'a pas toujours l'oeil pour repérer des choses qui passent inaperçues au premier regard.
Par contre j'ai bien noté la faute d'inattention entre "celui" et "celles" (les énigmes). Il y en a d'autres, minimes, deux ou trois en tout. L'éditeur a bien fait son boulot, mais avec moi, il est tranquille. Mes textes sont en général nickel; je fais des fautes de frappe ou d'inattention, mais elles ne sont pas nombreuses. Disons que c'est une mauvaise chose, car l'éditeur me fait confiance et ne lit pas dans les détails...
Quand on pense que des doctorants ont une orthographe indigne des élèves de sixième de mon époque, il y a de quoi se fâcher quand on tombe sur un bouquin bourré de fautes lourdes... attristé
Revenir en haut Aller en bas
jbsh



Inscription : 07/10/2009
Nombre de messages : 2128

MessageSujet: Re: "Les Aventures alsaciennes de Sherlock Holmes" C. Muller   Lun 16 Jan - 15:22

Tina
Citation :
La plupart des éditeurs se fichent éperdument des fautes.
C'est un peu le cas de la plupart des gens. L orthographe c'est de la discipline, de la rigueur et des connaissances Il y a dans cela au moins deux "gros mots" pour beaucoup rire Il n'y a plus guère qu'au permis de conduire qu'on exige de nos jeunes de la discipline et de la rigueur, du moins au cours de leurs études, parce que après le monde du travail se charge de redresser la barre et tant pis pour ceux qui ne pourraient pas s'adapter. confus
Au début des portables les textos étaient limités et chers. J'étais à la fois effrayée et admirative par la façon qu'avaient les filles d'écrire. Du coup leur ai fait lire quelques lettres extraites de "Paroles de poilus" Pour certaines, comme pour leurs textos, il fallait oraliser pour comprendre et elles ont trouvé ça effarant...
C'est navrant, mais c'est tout aussi vrai pour l'oral et l'on pourrait discourir des heures sur la pauvreté affligeante du niveau de vocabulaire de la grande majorité de la population.
Ce qui est bien plus grave pour moi, en fait, ce n'est pas que la langue se perde, tout change... mais c'est que si on n'a plus de mots on ne pense plus, la réflexion demeure pauvre; sans compter la violence que cela engendre. On ne peut plus "dire", expliquer, alors on cogne... mécontent
Citation :
il y a de quoi se fâcher quand on tombe sur un bouquin bourré de fautes lourdes...
Tu vois on en arrive à trouver tolérable les erreurs "légères". Si c'est le cas concernant des gens dont l'écrit est la tache principale, comment exiger plus de ceux pour qui c'est annexe?
Je rappelle que je suis depuis toujours dis-orthographique et ne peux être soupçonnée d'"ayatollisme" pouffe
Revenir en haut Aller en bas
TinaSherlockina



Inscription : 06/04/2011
Nombre de messages : 240
Age : 53

MessageSujet: Re: "Les Aventures alsaciennes de Sherlock Holmes" C. Muller   Lun 16 Jan - 18:07

JBSH, ce problème ne fait qu'empirer ! Je m'amuse à me rendre de temps à autre sur Fluctuat. Ils ont une rubrique "romans" où des aspirants écrivains peuvent parler de leurs problèmes pour trouver un éditeur. Jusque là tout va bien. Mais quand ils mettent aussi en ligne des extraits de leur "oeuvre", on tombe des nues ! Bourrés de fautes lourdes allant jusqu'au contresens ! Quand l'un ou l'autre d'entre nous fait remarquer à ces naïfs que l'orthographe et la grammaire sont les bases en matière de connaissances pour un écrivain, ils rétorquent qu'il y a des correcteurs pour ça. Hélas, non ! Le correcteur vérifie d'abord si les sources citées, les dates, les allusions historiques sont exactes. S'il doit en plus deviner le sens d'une phrase, il peu réécrire le bouquin lui-même ! big smile

Comme tu le dis si bien, méconnaître l'écriture, ne pas avoir de vocabulaire, c'est effectivement atrophier la pensée. Des gens qui utilisent mettons cinq cents mots dans leur langage de tous les jours ont sans doute une vision très étriquée de l'existence.
As-tu déjà vu des cahiers d'écoliers de nos grands-parents ? La plupart n'ont eu que deux diplômes dans leur vie : le certificat d'études primaires et le CAP pro. Mais quand on lit ces cahiers à l'écriture nette, on est ébloui ! Eux au moins ont appris l'essentiel. Libre à eux de se cultiver plus tard pour leur loisir ou leur travail. Des tas de gens de la génération de mes parents savaient jouer d'un instrument de musique ou chantaient dans une chorale. Cela faisait partie de la culture générale des classes ouvrières.

Ce que les jeunes d'aujourd'hui ne veulent pas comprendre, c'est que la maîtrise de la langue française est déjà un critère de sélection, y compris à un très haut niveau. Entre deux candidats, on prendra celui qui écrit quasiment sans faute. C'est discriminatoire, certes, mais à qui la faute ? On pousse trop de jeunes dans des cursus de plus en plus longs où ils n'apprennent même pas les bases. sad
Revenir en haut Aller en bas
Yodaline



Inscription : 07/02/2009
Nombre de messages : 1173

MessageSujet: Re: "Les Aventures alsaciennes de Sherlock Holmes" C. Muller   Lun 16 Jan - 21:17

Hello! 100 % d'accord. A+
Revenir en haut Aller en bas
belette2911



Inscription : 10/06/2010
Nombre de messages : 1232
Age : 41

MessageSujet: Re: "Les Aventures alsaciennes de Sherlock Holmes" C. Muller   Mar 17 Jan - 11:33

Laurtograff es 1 gro problèm ! rire J'ai dû me forcer pour écrire une horreur pareille ! Non, cela me fait ch*** de voir des livres avec des grosses fautes, au prix où on les paie ! Je ne dis pas que j'écris sans faute, loin de là, je suis toujours en guerre avec mon participe passé employé avec l'auxiliaire "avoir" et la règle est collée sur le bord de l'écran de mon PC. C'est une honte que les écrivains ne donnent pas à lire des textes expurgés des plus grosses fautes, croyant que le correcteur est là pour ça.
Pour les erreurs et les contresens, notre cher SACD n'était pas en reste, ce qui nous donne de belles heures d'arrachage de cheveux quand on étudie le canon. big smile
La mère de mon père écrivait très bien et avait une excellente orthographe, elle s'en vante toujours d'ailleurs, ajoutant que j'écrivais mieux avant (les hautes études m'ont donné une écriture déplorable) mais que comme elle, je ne faisais pas beaucoup de fautes...
Revenir en haut Aller en bas
http://the-cannibal-lecteur.jimdo.com/
Dyan Bretty
Admin


Inscription : 29/12/2008
Nombre de messages : 6020

MessageSujet: Re: "Les Aventures alsaciennes de Sherlock Holmes" C. Muller   Mar 17 Jan - 17:25

Evidemment si les correcteurs travaillent avec un correcteur d'orthographe (c'est vrai que ce mot est bien compliqué à écrire rire ) fourni avec leur traitement de texte, Google translate ou dans le genre, ça fait des dégâts !
De toute façon les coquilles sont inévitables, l'erreur est humaine.
Et quel boulot ! Relire des centaines de pages à la recherche de la moindre petite erreur je suis plutôt admirative et assez étonnée finalement qu'il n'y en ait pas plus !





Mon site sur Jeremy Brett


Mon site sur Robson Green
Revenir en haut Aller en bas
http://www.jeremy-brett.fr http://dyanblue.tumblr.com/
Frenchaccro



Inscription : 15/04/2010
Nombre de messages : 1101
Age : 71

MessageSujet: Re: "Les Aventures alsaciennes de Sherlock Holmes" C. Muller   Mar 17 Jan - 18:14

Bien sûr que l'erreur est humaine, je le vérifie chaque jour en me regardant faire. rire Mais enfin, sans vouloir jouer les vieilles bougonnes, on en trouvait moins avant dans les livres. Qu'un particulier fasse des fautes ici et là, c'est une chose, mais en trouver à la pelle dans un livre, qui est un objet culturel, c'en est une autre. Et qu'est-ce qu'on dit aux jeunes? "Lis, tu améliorera ton français". Un livre devrait être impeccable, autant que faire se peut!
Revenir en haut Aller en bas
TinaSherlockina



Inscription : 06/04/2011
Nombre de messages : 240
Age : 53

MessageSujet: Re: "Les Aventures alsaciennes de Sherlock Holmes" C. Muller   Mar 17 Jan - 18:36

D'après ce que j'ai cru comprendre d'un éditeur, autrefois les correcteurs étaient des profs à la retraite, des passionnés de bouquins qui ne loupaient rien ou parfois des femmes (profs aussi) qui faisaient ce métier à domicile quand elles avaient des enfants en bas âge. Ils n'étaient pas pressés par le temps comme aujourd'hui et il faut avouer que les écrivains eux-mêmes avaient une excellente maîtrise de la langue. Donc les erreurs étaient rarissimes...
N'oublions pas non plus que le typographe d'antan était un lettré aussi; il faisait partie de l'élite de la classe ouvrière. Il relisait soigneusement chaque page avant de procéder à l'impression.
Aujourd'hui, tout est numérisé. On envoie le texte via internet à l'impression et ça sort au nombre de volumes voulus. Personne ne regarde, le livre s'imprime tout seul. roll
Revenir en haut Aller en bas
Tidou



Inscription : 29/12/2008
Nombre de messages : 1579

MessageSujet: Re: "Les Aventures alsaciennes de Sherlock Holmes" C. Muller   Sam 21 Jan - 18:40

hi!! et oui, la machine remplace l'homme et pas toujours pour le mieux !

Bon, c'est pas tout ça, mais moi aussi j'ai lu ton bouquin, tina. J'suis un peu longasse , c'est vrai, excuse moi. Faut dire, j'ai voulu faire ma p'tite Yodaline wink , j'ai pris des notes !! (ouui, oui ) . Voilà le résultat dubitatif hum, hum...

D'abord, j'ai passé un bon moment. ça se lit facilement, on sourit souvent. C'est déjà ça. Y'a du rythme, de l'imagination, de bonnes descriptions, de bons dialogues. Il est certain quedans le genre "nouvelles", on peut pas chiader le tréfond des personnages. ça reste superficiel mais suffisant pour se faire une idée sur les protagonistes. Dans ton futur grand roman, tu auras le temps de t'étendre tout ton saoul sur eux... Yes

Moi, j'ai bien aimé ton appellation "le grand logicien"pour Holmes. J'aime moins "Mon tout bon" pour Watson...Mais bon. D'autre part, tu insistes sur les yeux gris du détective , je les préfèrerais verts, sûrement à cause de JB, dont par ailleurs tu fais allusion quand tu parles de la "grâce de ses attitudes" et qu'il est un "parfait comédien (page 29). cœur

J'ai un faible pour la page 60 où tu décris " la terrine " : "les pommes de terre baignées de marinade et de légumes fondaient sous la langue, ainsi que les pièces de viande aussi tendres et parfumées que de la guimauve..." miam
J'ai idée que Hansi est le portrait tout craché d'un de tes amis !! pouffe

En parlant de portrait, figure-toi que Noëlle Sontag dans "Le détective amoureux" me laisse à penser qu'y a un peu de toi en elle (aïe, aîe aîe ... j'm'attends au pire ouch ) quand tu dis " une perverse adorable " ! tu vois c'est pas méchant.

J'aime pas trop cette dernière nouvelle . Holmes amoureux est trop nigaud. j'préfère, comme Watson, un Holmes efficace et enthousiaste plutôt que " sa version bêlante, fondue d'amour pour une belle " (page 206)

Et pour finir comme Yoda, j'ai une question moi aussi : Pourquoi Holmes déteste-t-il Allan Edgar Poe ( page 68 et autres...) condidéré comme l'inventeur du roman policier ?
Revenir en haut Aller en bas
belette2911



Inscription : 10/06/2010
Nombre de messages : 1232
Age : 41

MessageSujet: Re: "Les Aventures alsaciennes de Sherlock Holmes" C. Muller   Sam 21 Jan - 22:03

Il me semble, Tidou, même si ce n'est pas à moi que tu poses la question, que Holmes n'aimait pas le personnage de Poe qui est le chevalier Dupin. Mais je ne sais plus si cela vient du canon ou d'un apocryphe !
Le style de Poe est en tout cas fort lourd.
Je sais qu'il raille aussi Emile Gaboriau, auteur de livres policiers. Son personnage, l'enquêteur Lecoq, a influencé Conan Doyle pour la création de Sherlock Holmes. J'ai déjà lu un truc où Holmes raillait "l'affaire Lerouge". Mais où ??? fichue mémoire.

L'Affaire Lerouge connut un immense succès. On y voit donc l'apparition de Lecoq, agent de la sécurité qui deviendra un commissaire célèbre. C'est ce personnage (mais pas que lui, il y a le docteur Joseph Bell) qui inspira Conan Doyle, comme modèle de Holmes. Mais, à la différence de Holmes, les enquêtes de Lecoq reposaient sur des investigations plus réalistes, plus proches des progrès de la police scientifique de l'époque.
Revenir en haut Aller en bas
http://the-cannibal-lecteur.jimdo.com/
Dyan Bretty
Admin


Inscription : 29/12/2008
Nombre de messages : 6020

MessageSujet: Re: "Les Aventures alsaciennes de Sherlock Holmes" C. Muller   Dim 22 Jan - 9:48

Conan Doyle a directement écrit Une étude en rouge sous l’influence du romancier français Emile Gaboriau.
Sherlcok Holmes doit beaucoup à Auguste Dupin le personnage de détective d’Edgar Poe (Double Assassinat dans la Rue Morgue etc). Doyle était un fan d'Edgar Poe et il a été profondément influencé par son oeuvre. Pour lui les" histoires d'Edgar Allan Poe étaient un modèle pour tous les temps."
Si Doyle s'est basé sur le modèle de Poe quand il a développé son détective et ses histoires de crimes, après il a développé son style propre.
C'est vrai que les histoires de Poe sont particulièrement géniales j'ai toujours adoré les lire avec ce côté glauque et fantastique.





Mon site sur Jeremy Brett


Mon site sur Robson Green
Revenir en haut Aller en bas
http://www.jeremy-brett.fr http://dyanblue.tumblr.com/
TinaSherlockina



Inscription : 06/04/2011
Nombre de messages : 240
Age : 53

MessageSujet: Re: "Les Aventures alsaciennes de Sherlock Holmes" C. Muller   Dim 22 Jan - 10:19

Tidou, c'est dingue ce que tu dis sur Hansi. C'est d'ailleurs exact. Il ressemble pas mal à un ex ami (nous nous sommes brouillés à cause de la parution des pastiches, d'ailleurs)
En ce qui concerne Poe (je le trouve lourdingue aussi !) Holmes le détestait vraiment dans le canon. Il se moque notamment du double assassinat dans la rue Morgue où il remarque (je ne sais plus où) que lui aurait résolu l'énigme bien plus vite ! Que l'adjudant de l'histoire s'appelle Dupin est évidemment un autre clin d'oeil.

Sinon, j'ai commencé ma nouvelle histoire. Ca démarre plus doucement. Disons que je n'ai pas l'inspiration délirante et un peu hâtive des pastiches. Je m'amuse au début, quand Watson demande à son ami (dans sa ferme du Sussex) s'il peut aussi écrire cette aventure-là; Holmes lui reproche ensuite ce que pas mal de critiques m'ont reproché : trop de descriptions des vêtements et des soins de toilette du détective, trop de confidences. Ce à quoi Watson répond que son coeur est ainsi, qu'il ne peut pas taire ses sentiments sous le prétexte de rédiger un texte "efficace".
De plus, quand Watson retrouve, en 1899 son ami à Baker Street, il constate que Holmes n'a pas pris de cocaïne, bien qu'il soit de nouveau épouvantablement maigre et pâle. Les clins d'oeil vont ailleurs. Holmes qui s'amuse à hypnotiser le chat de Mrs Hudson, par exemple (ben oui, ici elle a un minet !), au son de la musique lancinante de son violon.

Le seul tout petit reproche que je pourrais faire à Horowitz, c'est qu'il a commencé son histoire en évoquant un Holmes... mort ! Trop triste !
Revenir en haut Aller en bas
Dyan Bretty
Admin


Inscription : 29/12/2008
Nombre de messages : 6020

MessageSujet: Re: "Les Aventures alsaciennes de Sherlock Holmes" C. Muller   Lun 23 Jan - 15:59

TinaSherlockina a écrit:
Le seul tout petit reproche que je pourrais faire à Horowitz, c'est qu'il a commencé son histoire en évoquant un Holmes... mort ! Trop triste !
C'est aussi la remarque que j'avais faite, je n'aime pas du tout ces pastiches posthumes. C'est malheureusement la majorité des cas, je préfère que Holmes mène son enquète lui même en temps réel, n'importe qu'il soit très vieux mais qu'il soit là bien vivant !
Bravo Bravo d'avoir commencé ta nouvelle histoire Je vois que tu ne manques pas d'inspiration. Si ça commence plus doucement ça finira en beauté ! Tu produis un travail surement plus muri moins dans l'excitation du premier, mais apparemment tu t'amuses toujours autant. Alors continue bien Ok





Mon site sur Jeremy Brett


Mon site sur Robson Green
Revenir en haut Aller en bas
http://www.jeremy-brett.fr http://dyanblue.tumblr.com/
TinaSherlockina



Inscription : 06/04/2011
Nombre de messages : 240
Age : 53

MessageSujet: Re: "Les Aventures alsaciennes de Sherlock Holmes" C. Muller   Lun 23 Jan - 19:02

Dyan, suite des rebondissements autour du projet de BD holmésienne. Le scénariste s'accroche, dis donc ! Il a contacté mon éditeur. Je crois qu'ils vont manger ensemble demain.
Le scénariste est un peu furieux, car il aurait préféré l'éditeur ringard qui fait dans le "bibliquement correct". Je ne comprends rien à cet homme. Il a un job assez intéressant dans un lycée et à côté, il écrit une quinzaine de scénarios par an pour Glénat et Casterman. Je ne sais pas quand il dort et quand il s'occupe de ses trois enfants. Je déteste ces gens qui veulent systématiquement occuper chaque minute de leur vie. Maintenant, il s'excite avec un éditeur régional. Après quoi, il me jure qu'il se fiche de l'argent. Ben oui, sauf qu'un mail plus loin, j'apprends que monsieur considère impossible une vie "décente" en-dessous d'un revenu de 5000 € mensuels... Là, c'est clair. Nous n'avons décidément pas les mêmes valeurs.
Je l'ai donc envoyé se faire pendre avec son SH en BD. Tu vas rire, mais j'étais tellement furieuse de ce fat que je lui ai dit que le dessinateur pouvait bien gribouiller un Holmes obèse ou Schwarzy, JE M'EN FOUS ! big smile
Mais il revient systématiquement à la charge, parlant de son "amitié" et de sa volonté de "m'aider". Il va sûrement me faire un compte rendu de son aparté avec l'éditeur... Je lui ai donc fait comprendre en toutes lettres que sa vie me laisse de glace, qu'il pouvait bien bosser 25 h sur 24 et se taper tous les trous de mite de l'édition régionale, ça m'est furieusement égal !
Et si au final la BD est affreuse, tant mieux ! J'en connais ici (hello Belette !) qui vont se régaler à l'enfoncer férocement ! Et il ne l'aura pas volé. rire
Revenir en haut Aller en bas
belette2911



Inscription : 10/06/2010
Nombre de messages : 1232
Age : 41

MessageSujet: Re: "Les Aventures alsaciennes de Sherlock Holmes" C. Muller   Lun 23 Jan - 21:18

Et voilà, dès qu'il s'agit d'enfoncer, de descendre, de décapiter, on fait appel à moi comme d'autre font appel à la mafia. diable Hé, pour un contrat de moins de 5000€, je sors pas de mon lit, moi.
Gotferdom, indécente la vie en dessous de 5000 par mois ? Mais alors, ma vie est indécente car je n'ai pas ça (juste 4998€ net par mois, une misère, je sais rire ) et j'ai 15 ans pour acheter ma putain de montre Rolex. Dur la vie.

Un Holmes obèse à la Schwartzy ?? Stibane et Di Sano l'ont fait dans les "bédétectives". Holmes avait les épaules d'un déménageur. Une horreur sans nom.

Bien, j'affute mes couteaux d'éventreuse et de pourfendeuse de scénariste à la con. Pas d'inquiétude pour toi, tu est hors de danger et bonne continuation pour la suite.

C'est donc bien dans le canon que Holmes se moque de Dupin et du double assassinat qu'il aurait résolu plus vite.

Oui, j'aime pas non plus quand pastique commence avec la mort de Holmes, on sort direct les mouchoirs. cry
Revenir en haut Aller en bas
http://the-cannibal-lecteur.jimdo.com/
jbsh



Inscription : 07/10/2009
Nombre de messages : 2128

MessageSujet: Re: "Les Aventures alsaciennes de Sherlock Holmes" C. Muller   Mar 24 Jan - 10:37

Belette
Citation :
Oui, j'aime pas non plus quand pastique commence avec la mort de Holmes, on sort direct les mouchoirs
Quand m^m! Ce qui m'a un peu déçu à ce sujet dans celui de la Maison de soie, c'est que Watson ait renoncé à faire l'éloge funèbre de Holmes. M^m si les raisons évoquées sont plausibles, elles n'ont jamais empêché Watson d'écrire ses récits. Personne mieux que lui ne pourrait résumer ce qu'était le grand homme, et je trouve dommage qu'il ne l'ait pas fait, dans ce roman, of course rire
Revenir en haut Aller en bas
TinaSherlockina



Inscription : 06/04/2011
Nombre de messages : 240
Age : 53

MessageSujet: Re: "Les Aventures alsaciennes de Sherlock Holmes" C. Muller   Mar 24 Jan - 11:13

Ben oui Belette, pour flinguer la Bédé débile avec le Holmes graisseux, 5000 €, c'est le minimum syndical, hein ? big smile
Après avoir enquêté discrétos dans mon entourage, il s'avère que personne autour de moi n'a 5000 € de revenus mensuels,
pas même ma soeur et son époux retraités qui étaient pourtant cadres... Il doivent avoir 4500 à eux deux €, c'est déjà pas mal, hein ?
Ce qui est triste dans cette affaire, c'est la façon dont ce monsieur élève ses gosses. Grandes écoles, loisirs de luxe, alors là oui,
5000 €, ça suffit tout juste. Je lui ai demandé ce qu'il pensait des bac + 10 qui bossent à la caisse d'un hypermarché. Bien sûr, SES gosses
n'auront pas cet avenir. En est-il certain ?

Oui JBSH, en temps que meilleur ami de Holmes, Watson était le mieux placé pour faire l'éloge funèbre du grand homme. Je ne comprends pas non plus pourquoi Horowitz a refusé ce plaisir au bon docteur... attristé
Revenir en haut Aller en bas
belette2911



Inscription : 10/06/2010
Nombre de messages : 1232
Age : 41

MessageSujet: Re: "Les Aventures alsaciennes de Sherlock Holmes" C. Muller   Mar 24 Jan - 19:50

Je viens de remarquer que j'avais écrit "pastique" au lieu de "pastiche". rire
horowitz ne se sentait peut-être pas assez fort que pour en faire une qui soit digne sans en faire trop. Car c'est là toute la difficulté de l'éloge funèbre, c'est d'en dire assez sans tomber dans le pathos. Holmes aimait la sobriété et n'aurait peut-être pas aimé une éloge. Ou Watson se l'est gardée pour lui... Horowitz voulait pas nous faire pleurer d'entrée de jeu.

Tina, mon homme boit souvent un café le matin avec un mec qui gagne 9000€ par mois... il est à l'union européenne et ne se casse pas trop le cul parce pas beaucoup de travail. Sa chef en gagne 16000. Le mec est simple et sympa. Mais mon homme et son collègue en ont avalé leur café de travers en apprenant son salaire.

Tu devrais rechercher la chanson que les Inconnus avaient faite "Auteuil, Neuilly, Passy" et tu la passes à ton couillon qui se la pète avec ses petits z'enfants qui seront pas caissiers. Une piquouse dans les veines quand ils se feront chier et qu'ils auront découvert tout ou auront tout ? Des bacs+10 qui bossent au super marché, c'est courant. Tu veux chez nous en Belgique où l'ONEM (office national emploi) qui demande à des gens (oblige est un meilleur mot) au chômage d'aller travailler gratos, sans salaire et sans indemnités de chaumage à l'encontre de toutes les lois ??? Comme ça, ces gens là ne sont plus dans les statistiques et ils peuvent se targuer d'avoir fait baisser le taux de chômage.

Pas mal la pension des cadres, chez nous, la pension est la même que tu ais été employé ou cadre, la différence se joue entre les ouvriers, employés et indépendants. Sinon, la pension légale est la même, sauf si ta société ajoute du fric.

Je m'en vais demander une augmentation substantielle de mes revenus, moi. wink
Revenir en haut Aller en bas
http://the-cannibal-lecteur.jimdo.com/
TinaSherlockina



Inscription : 06/04/2011
Nombre de messages : 240
Age : 53

MessageSujet: Re: "Les Aventures alsaciennes de Sherlock Holmes" C. Muller   Jeu 15 Mar - 17:54

Mesdames, réjouissez-vous ! Si tout va bien, le prochain Sherlock sort au Verger pour septembre ou octobre 2012.
Et, comble de bonheur, cette fois il est dédicacé à JB, l'éditeur a dit "yes" ! fan

Titre (provisoire) : Le Pont du Diable - Une nouvelle aventure alsacienne de Sherlock Holmes

Humour garanti (en plus féroce !)
Amitié Holmes/Watson approfondie (mais soft, hein ?)
Par contre, no cocain, no sex, no girlfriend, bref, bref, un Sherlock aussi pur que la Sainte Vierge big smile
Revenir en haut Aller en bas
jbsh



Inscription : 07/10/2009
Nombre de messages : 2128

MessageSujet: Re: "Les Aventures alsaciennes de Sherlock Holmes" C. Muller   Jeu 15 Mar - 20:04

Super nouvelle Tina fan fan fan

Tout ce que j'aime: de l'amitié chaleureuse mais pas béate, des enquêtes, de l'humour et des voyages livresques bounce et cerise sur le gâteau un petit mot pour notre grand homme love

Bravo Tina, après la pluie le beau temps n'est-ce pas? teuf Ça fait plaisir de te voir si pleine d'entrain et ça se comprend hi!!
J'ai hâte de te retrouver au travers de mon héros préféré!

Bravo
Revenir en haut Aller en bas
belette2911



Inscription : 10/06/2010
Nombre de messages : 1232
Age : 41

MessageSujet: Re: "Les Aventures alsaciennes de Sherlock Holmes" C. Muller   Jeu 15 Mar - 20:17

Une bonne nouvelle dans cette pu**** de morosité, ça fait du bien, même si ça ne fait du bien qu'au passionné de Sherlock Holmes avant-tout. Merci Tina de nous l'avoir écrit Bravo

Amitié chaleureuse, oui, tant que tu ne les mets pas dans le même lit ou à roucouler sous un clair de lune à Maubeuge (ou ailleurs !). rire

Tina a écrit :
Citation :
Par contre, no cocain, no sex, no girlfriend, bref, bref, un Sherlock aussi pur que la Sainte Vierge
PS : attention avec la Sainte-vierge, il me semble qu'elle ait fricoté avec un certain Gabriel alors qu'elle était mariée à un charpentier nommé Joseph. C'est louche... rire
Revenir en haut Aller en bas
http://the-cannibal-lecteur.jimdo.com/
jbsh



Inscription : 07/10/2009
Nombre de messages : 2128

MessageSujet: Re: "Les Aventures alsaciennes de Sherlock Holmes" C. Muller   Jeu 15 Mar - 20:28

Belette
Citation :
PS : attention avec la Sainte-vierge, il me semble qu'elle ait fricoté avec un certain Gabriel alors qu'elle était mariée à un charpentier nommé Joseph. C'est louche.
Ouaiiii "il est rien poire St Joseph" rire
Revenir en haut Aller en bas
Dyan Bretty
Admin


Inscription : 29/12/2008
Nombre de messages : 6020

MessageSujet: Re: "Les Aventures alsaciennes de Sherlock Holmes" C. Muller   Ven 16 Mar - 7:45

TinaSherlockina a écrit:
Mesdames, réjouissez-vous ! Si tout va bien, le prochain Sherlock sort au Verger pour septembre ou octobre 2012.
Et, comble de bonheur, cette fois il est dédicacé à JB, l'éditeur a dit "yes" ! fan
Titre (provisoire) : Le Pont du Diable - Une nouvelle aventure alsacienne de Sherlock Holmes
Humour garanti (en plus féroce !)
Amitié Holmes/Watson approfondie (mais soft, hein ?)
Par contre, no cocain, no sex, no girlfriend, bref, bref, un Sherlock aussi pur que la Sainte Vierge big smile
WOW ! Super bonne nouvelle Bravo
Re-WOW ! Génial pour la dédicace à JB banana

Côté humour grinçant, je doute pas qu'on va bien s'amuser. Côté amitié Holmes/Watson, j'ai hâte d'en savoir plus... Côté sexe, c'est clair que c'est pas le sujet, mais côté coke et piquouze, je vais regretter le maroquin vert, qui pour moi, est autant l'attribut de Holmes que sa pipe ou sa loupe. sorry J'aime justement Holmes pour ses faiblesses, ses facettes plus noires et désespérées, ce côté moins lisse de l'anti-héros. Réflexion





Mon site sur Jeremy Brett


Mon site sur Robson Green
Revenir en haut Aller en bas
http://www.jeremy-brett.fr http://dyanblue.tumblr.com/
TinaSherlockina



Inscription : 06/04/2011
Nombre de messages : 240
Age : 53

MessageSujet: Re: "Les Aventures alsaciennes de Sherlock Holmes" C. Muller   Ven 16 Mar - 11:50

Ce qui est vraiment sympa dans cette histoire c'est que l'éditeur marche à fond dans le projet. J'aime ça ! Pour ce qui est de la cocaïne "oubliée" par Holmes à Londres, elle est tout de même bien présente, via des clins d'oeil, car je suis d'accord, Holmes reste un être humain dont les faiblesses sont chérissables.

Pour vous, en exclu, la dédicace à notre cher JB : "En hommage à Jeremy Brett (1933- 1995) le plus magnifique interprète de Sherlock à l'écran". Avec ça, il devrait être mûr pour le BAFTA, non ? fan

Pour ce qui est de l'humour, c'était plus fort que moi. Il y a là des dialogues où j'ai rigolé moi-même devant mon PC, tellement je me suis lâchée. Les reférences au canon abondent, notamment à la fin (mais chut, je ne dirai rien !) et Holmes y est tout aussi diablement séduisant, mais sur un mode plus discret (il a oublié aussi sa garde-robe sexy à Baker Street !) Mais qu'importe, Holmes reste Holmes et Watson reste son fan le plus fidèle, tout ce que j'adore dans ce tandem...

Je rassure JBSH, très sensible à une amitié très "pure" : Watson est confronté plusieurs fois à des situations que l'époque traitée aurait qualifiée de "scabreuse", notamment cette scène, irrésistible, où nos compères sont en filature dans le vieux Saverne et où Holmes, par nécessité, plaque son ami contre lui sous le balcon d'une maison en lui enjoignant de se taire. Là dessus passe un brave curé qui les aperçoit dans leur cachette et leur lance un regard outré. Watson est horrifié, il imagine déjà ce que le prêtre a dû penser d'eux... Alors que Sherlock, lui, n'a pensé qu'à leur enquête !
Il y a évidemment des scènes très tendres, où Watson s'épanche sur sa fascination pour son ami - ce qui ne l'empêche pas de l'envoyer sur les roses quand le Sherlock est vraiment trop odieux.
L'éditeur sait que l'intrigue n'a dans le fond aucune importance - elle est classique et il est probable que le lecteur trouvera le meurtrier dès la page 120, mais qu'importe, vraiment. Ce qui m'a plu, c'est l'ambiance, la façon de procéder, les faiblesses et les excentricités de Holmes.
Revenir en haut Aller en bas
jbsh



Inscription : 07/10/2009
Nombre de messages : 2128

MessageSujet: Re: "Les Aventures alsaciennes de Sherlock Holmes" C. Muller   Ven 16 Mar - 13:40

Heureusement que ce personnage n'est pas sans "défauts", ce ne serait pas drôle pouffe
Tina
Citation :
Pour vous, en exclu, la dédicace à notre cher JB : "En hommage à Jeremy Brett (1933- 1995) le plus magnifique interprète de Sherlock à l'écran".
Sympa la dédicace bien que pour moi elle soit tout de m^m un peu à double sens... cet homme étant lui m^m magnifique et ayant toujours était considéré physiquement comme tel, alors que je suppose que tu parles de son interprétation magnifique...

Une amitié très pure... rire euh oui on peut dire cela sans doute.. pure et surtout rare, pour des raisons multiples et sur lesquelles on peut discuter sans fin. Mais j'aime beaucoup la façon dont Moffat la présente cette amitié, en montrant aussi tout ce que Holmes tire de ce partenariat et dont Watson n'a que peu ou pas parlé (n'en n'ayant pas conscience ou étant trop bien élevé pour la mettre en avant puisque c'est lui qui écrit) Si Watson est assez fasciné par les capacités intellectuelles de son ami, Sherlock "apprend" plus avec John que durant toute sa vie, sur les rapports humains. Il grandit à son contact. Ce n'est pas très canonique puisque peu de choses nous est dit de cela, mais ce n'est pas invraisemblable et surtout bien plus profond que des rapports de maître à disciple, comme cela nous est montré si souvent. J'aime l'interaction et je doute que Holmes aurait supporté un colloc qui ne lui apporte rien, si ce n'est flatter son égo, ce qui peut être sympa un moment mais pas sur la longueur à mon sens.
Je crois que c'est deux là se surprennent souvent, et c'est à mettre au crédit de cette série BBC, parce que ils en ont tiré quelque chose de plus dense...
Revenir en haut Aller en bas
TinaSherlockina



Inscription : 06/04/2011
Nombre de messages : 240
Age : 53

MessageSujet: Re: "Les Aventures alsaciennes de Sherlock Holmes" C. Muller   Ven 16 Mar - 19:58

Mais oui JBSH : JB est magnifique dans les deux sens. Et s'il y a ici une double entente, eh bien tant mieux. Homme magnifique et magnifique interprète de Holmes. Deux pour le prix d'un ! fan

En ce qui concerne la série de Moffat, je n'en ai vu que des extraits sur Youtube; je n'aime pas du tout Cumberbatch, je le trouve laid, nigaud, gauche, pas holmésien pour un empire.
Par contre, j'adore l'interprétation de Martin Freeman, tout en sensibilité. Il représente idéalement Watson jeune, encore blessé à la jambe suite à son séjour en Afghanistan, d'allure fragile mais néanmoins plein de lucidité et de sympathie pour son grand ami.
Revenir en haut Aller en bas
jbsh



Inscription : 07/10/2009
Nombre de messages : 2128

MessageSujet: Re: "Les Aventures alsaciennes de Sherlock Holmes" C. Muller   Sam 17 Mar - 12:37

Des goûts et des couleurs... ça ne se discute pas. Juste le terme de "nigaud" m'étonne, mais n'ayant pas vu les épisodes tu dois te baser sur des extraits et ceci doit expliquer cela... Freeman est effectivement excellent, bien plus encore dans la saison 2, pour moi, que dans la première.
Revenir en haut Aller en bas
Yodaline



Inscription : 07/02/2009
Nombre de messages : 1173

MessageSujet: Re: "Les Aventures alsaciennes de Sherlock Holmes" C. Muller   Sam 17 Mar - 19:34

Hello! Tina, bravo pour ce "PONT DU DIABLE" dont la construction arrive à terme et qui t'a , me semble-t-il, apporté beaucoup de plaisir... big smile

Je t'imagine très bien pouffant de rire toute seule aux aventures que tu fais vivre à tes deux héros. Cela doit être très jouissif de créer ainsi des histoires et de disposer totalement des comportements de ses personnages fictifs. C'est un peu de la magie, tu dois te sentir toute puissante, capable de diriger les destins de tes créatures comme bon te semble... Un beau métier que celui d'écrivain ! study

En ce moment se tient le Salon du Livre à Paris. Y vas-tu faire un tour ? A+
Revenir en haut Aller en bas
Dyan Bretty
Admin


Inscription : 29/12/2008
Nombre de messages : 6020

MessageSujet: Re: "Les Aventures alsaciennes de Sherlock Holmes" C. Muller   Dim 18 Mar - 16:48

Bravo Tina j'ai l'impression que tu t'es bien amusée et si tu prends du plaisir en écrivant ton livre, le lecteur devrait aussi le ressentir. C'est vrai que tu trouves certaines expressions qui m'ont fait bien rigoler pouffe
Continue à te lâcher !
A propos de JB il est clairement magnifique dans tous les sens du terme love
Holmes malgré son physique un peu ingrat selon la description de ACD exerce un grand pouvoir de séduction, aussi bien sur les femmes que sur les hommes, et a un charme certain. Watson ne resterait pas avec lui sinon, il arrive à tout supporter de la part de son ami. C'est bien ça une vraie amitié, on accepte les défauts et les mauvais traitements et on admire les qualités. Mais Holmes a plus besoin de son Watson, que Watson n'a besoin de lui. Holmes & Watson

C'est vrai que les goûts et les avis divergent, moi c'est plutôt Freeman que je trouve "nigaud". Il a plus une tête à jouer un Hobbit qu'un toubib !





Mon site sur Jeremy Brett


Mon site sur Robson Green
Revenir en haut Aller en bas
http://www.jeremy-brett.fr http://dyanblue.tumblr.com/
TinaSherlockina



Inscription : 06/04/2011
Nombre de messages : 240
Age : 53

MessageSujet: Re: "Les Aventures alsaciennes de Sherlock Holmes" C. Muller   Lun 19 Mar - 18:33

Hello Tidou et Dyan

Oui, le "métier" (sic) d'écrivain est assez jouissif, si vraiment on aime inventer des histoires et non pas raconter sa vie ou se torturer le nombril - spécialité très française, d'ailleurs. Je n'ai jamais connu les affres de la page blanche, j'en ai presque honte ! Quand j'ai fini un bout de mon histoire, je relis les dernières pages le lendemain et hop, ça repart de plus belle.
Pour peu que je boive un coup, c'est carrément délirant ! Mais pas très intéressant car là, je dois souvent réécrire parce que c'est bancal. pale

Ce qui est triste, ce que je n'ai quasiment personne à qui parler de ça. auscour!
Mon entourage (sans parler de ma famille, l'horreur !) est assez hermétique à la littérature, sans parler de Holmes. Pour eux, c'est au mieux un épouvantail, un truc de vieux, rien de bien excitant.
sleep Je me souviendrai toujours de cette bonne femme hideuse - jean taille basse avec le ventre qui dépasse... - l'air vulgaire et mauvaise qui m'a regardée de haut quand elle a vu mes pastiches au salon de Colmar. Commentaire de cette imbécile : "pourquoi perdez-vous votre temps avec un personnage aussi prétentieux ? Il est horrible !"
Sans commentaire. grrr
Revenir en haut Aller en bas
Dyan Bretty
Admin


Inscription : 29/12/2008
Nombre de messages : 6020

MessageSujet: Re: "Les Aventures alsaciennes de Sherlock Holmes" C. Muller   Mar 20 Mar - 7:21

Tant mieux pour toi si tu n'as jamais connu les affres de la page blanche. Certains écrivains ont l'air de souffrir cruellement de ce syndrome jusqu'à en éprouver des troubles physiques, des insomnies ou des angoisses terribles... le stress total ! cry
Chacun son rythme. Certains écrivent pendant des grandes phases d'inspiration puis sèchent complètement après, d'autres écrivent de telle heure à telle heure tous les matins sans exception, certains pondent des bouquins tous les ans, d'autres tous les 10 ans. rire

Ton anecdote me rappelle la réaction d'un libraire à qui je demandais s'il vendait des livres sur Sherlock Holmes, il marque un temps d'arrêt comme suffoqué par ma question, me fixe avec mépris et me répond d'un "non" bien sec et dédaigneux, du genre "Mais c'est quoi cette petite idiote qui ose me déranger pour des inepties pareilles..." ça me démangeait de lui jeter un de ses bouquins "pénétrants" en pleine poire pouffe
Et dire que la littérature devrait favoriser l'ouverture d'esprit razz





Mon site sur Jeremy Brett


Mon site sur Robson Green
Revenir en haut Aller en bas
http://www.jeremy-brett.fr http://dyanblue.tumblr.com/
jbsh



Inscription : 07/10/2009
Nombre de messages : 2128

MessageSujet: Re: "Les Aventures alsaciennes de Sherlock Holmes" C. Muller   Mar 20 Mar - 12:03

Ca ne m'étonne pas plus que cela, Dyan et ça rejoint ce que je disais dans le sujet de Sarah sur le domicile de Doyle qui doit devenir un immeuble d'habitation...et pas un musée...

Alors m^m que ce personnage est devenu dans le langage courant un synonyme, il est par ailleurs considéré, lui et son auteur, comme relevant du genre mineur de "lecture pour enfant". Moi m^m je ne parle que rarement de lui autour de moi, parce que ça gonfle les gens m^m s'ils sont assez aimants pour ne pas me le montrer, du moins le croient-ils rire oubliant que je les connais par cœur pouffe

Cet engouement, qui ne m'est coutumié, les a effaré, inquiété rire

Mais est-ce bien grave? Je ne le pense pas. De nos jours c'est tout de m^m plus simple de vivre ses idées qu'elles plaisent ou non aux proches, non? Le net a changé beaucoup de choses et alors que je me serais retrouvée isolée avec ce "plaisir" voici quelques années, aujourd'hui je vous ai, vous et quelques autres, et cela me suffit fan fan fan Au diable les rabats joie et leur leçon! Holmes
Revenir en haut Aller en bas
TinaSherlockina



Inscription : 06/04/2011
Nombre de messages : 240
Age : 53

MessageSujet: Re: "Les Aventures alsaciennes de Sherlock Holmes" C. Muller   Mar 20 Mar - 13:23

Un libraire qui méprise Conan Doyle ? Et il n'officiait pas à la FNAC ? Puréééée ! Pendant ce temps, on nous gave avec des machins prétentieux, niais, mal fichus, centrés sur le nombril de l'auteur. En attendant SACD a un style classique dans le fond mais très moderne dans la forme, nerveux, rapide et tant mieux si des ados peuvent le lire avec autant de plaisir que des adultes. Je pars du principe qu'un livre, quel qu'il soit, doit être une fenêtre ouverte sur le monde, doit se lire sans mal avec des mots qui sont évocateurs pour un large public. Et le "large public" n'est pas si crétin que ça. On le crétinise pour mieux l'asservir.
Dans la catégorie anecdote atroce, une autre qui vaut son pesant de cacahuètes. Dans un petit salon régional, une dame de la cinquantaine très chic m'accoste avec une moue de mépris. Son commentaire : "Oui, j'ai lu vos pastiches. Allez, c'est sympathique, mais ça ne casse pas trois pattes à un canard. L'écriture est trop simple pour moi."
Moi : "Ah bon ? Vous lisez quoi, d'habitude ?"
Elle : " Des choses un peu plus recherchées. Muriel Barbery, par exemple."
Là, je me retiens de pouffer de rire. La mère Barbery est amphigourique, lourde, bourrée de philo prétentieuse que personne ne comprend. Son style, c'est un trente-huit tonnes chargé à bloc. J'ai un ami qui a un doctorat de philo, justement et qui a failli étouffer de rage quand il a lu les inepties au kilomètres de la Barbery. Je réponds donc :
"Lisez Marguerite Yourcenar. Mémoires d'Hadrien, ou les Nouvelles orientales. C'est d'une beauté à couper le souffle dans un style clair, aéré, d'une simplicité biblique."
La dame n'a pas répondu...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: "Les Aventures alsaciennes de Sherlock Holmes" C. Muller   Aujourd'hui à 12:57

Revenir en haut Aller en bas
 
"Les Aventures alsaciennes de Sherlock Holmes" C. Muller
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Laurie R. King] Sacrifier une reine : Les aventures de Mary Russell et Sherlock Holmes
» [Doyle, Sir Arthur Conan] Les aventures de Sherlock Holmes
» [Collection] Sherlock Holmes collection Rouge (S.E.P.)
» Peterson Sherlock Holmes (Original). Laquelle est la plus belle?
» Sherlock Holmes : ouvrages dérivés (hors canon)

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
FORUM JEREMY BRETT :: SHERLOCK HOLMES ET SES ADAPTATIONS-
Répondre au sujetSauter vers: