Planète Jeremy BrettAccueilS'enregistrerConnexion

Répondre au sujetPartagez | 
 

 "Les Aventures alsaciennes de Sherlock Holmes" C. Muller

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
jbsh



Inscription : 07/10/2009
Nombre de messages : 2128

MessageSujet: Re: "Les Aventures alsaciennes de Sherlock Holmes" C. Muller   Mar 20 Mar - 14:34

Tu vois toi aussi tu peux être virulente, quand des écrits ne te plaisent pas, alors m^m qu'ils peuvent en ravir d'autres rire Je ne sais pas si l'universalité existe, mais il faut de tout pour que tout le monde s'y retrouve. Suis pas en train de faire du prêchi-prêcha, je veux juste dire que l’ostracisme nous guette tous si l'on n'y prend pas garde.
Revenir en haut Aller en bas
TinaSherlockina



Inscription : 06/04/2011
Nombre de messages : 240
Age : 53

MessageSujet: Re: "Les Aventures alsaciennes de Sherlock Holmes" C. Muller   Mar 20 Mar - 14:59

Nous sommes bien d'accord JBSH. Mais dans le cas de figure que je cite, la dame ne s'est pas gênée pour juger mon oeuvre de "mineure". Dans ce cas, je peux aussi répondre que celle de Barbery est gonflante de prétention. Peux-tu m'expliquer ce que vient foutre la phénoménologie de Husserl dans un roman ? Je n'y comprends rien et je doute fort que les bonnes femmes stupides qui ont suivi un phénomène de mode aient compris quelque chose au kilomètre de philo indigeste assené par l'auteur.
Cela ne regarde que moi, mais à mon sens, la littérature de qualité devrait être accessible à tous sans sombrer dans la mièvrerie. Pourquoi crois-tu que les bouquins anglo-saxons se vendent si bien dans le monde et pas les nôtres ? Parce que ces gens savent encore raconter une histoire sans assommer le lecteur d'une pseudo culture ridicule.
Revenir en haut Aller en bas
jbsh



Inscription : 07/10/2009
Nombre de messages : 2128

MessageSujet: Re: "Les Aventures alsaciennes de Sherlock Holmes" C. Muller   Mar 20 Mar - 15:45

Mais on est d'accord Tina. J'ai le m^m avis sur l'art d'aujourd'hui qui n'est accessible qu'à une minorité d’expert ou supposés être et dans lequel on ne peut entrer qu'avec 7 ans d'études, et un gros dictionnaire des termes les plus abscons de la langue française. Ces "artistes" y ont gagné en confidentialité ce qu'ils ont perdu en universalité.
De nos jours on sait que l'on se trouve devant une œuvre d'arts plastiques que quand on ne comprend rien au "message" de l'"artiste" (me souviens d'un "siège de toilette" exposé au beau milieu d'un musée... ou au centre Pompidou quand j'ai vu l'un d'eux jeter des pots de peinture sur une toile de 3m sur 2 puis de dégrafer son pantalon pour uriner sur cette m^m toile ...le prétentieux n'a jamais atteint le sommet de la toile rire , c'est à peut près tout ce que j'en ai retenu, pauvre nul !pfff)
Revenir en haut Aller en bas
TinaSherlockina



Inscription : 06/04/2011
Nombre de messages : 240
Age : 53

MessageSujet: Re: "Les Aventures alsaciennes de Sherlock Holmes" C. Muller   Mar 20 Mar - 18:50

Le problème de l'art d'aujourd'hui que tu soulèves JBSH se retrouve aussi en littérature. Un lecteur qui se base sur trois best-seller très mal torchés et médiatisés pour des raisons X ne peut pas se permettre d'évaluer la qualité d'un ouvrage. De même que le crétin qui a pissé sur sa propre toile n'est qu'un vulgaire exhibitionniste, pas un artiste.

C'est ce que j'essaye d'expliquer à ces gens qui me tannent avec leurs goûts de chiottes. Ils ont les goûts qu'ils veulent, c'est leur droit. Mais qu'ils ne me disent pas que Gavalda, Lévy ou la mère Pancol c'est de la littérature. C'est au mieux un aimable divertissement pour passer le temps, comme la ménagère regarde Les Feux de l'Amour faute de mieux à la télé. Si elle n'est pas idiote, elle admettra que ça lui fait passer le temps, point barre. Mais ne dira jamais que c'est un sommet en matière de séries télé.

Je n'aime pas la SF, par exemple. Mais je ne démolirai jamais un auteur de ce genre, puisque ce genre ne m'intéresse pas. Le pire, ce sont ces gens qui viennent sur les salons pour descendre les auteurs. Eux-mêmes lisent très peu et quand on pousse un peu la discussion on apprend qu'ils n'aiment pas les romans policiers; là, je tâche de garder mon calme pour leur expliquer qu'ils ont le droit de ne pas aimer ceci ou celà, mais ça ne leur donne pas le droit de démolir gratuitement un auteur.
Revenir en haut Aller en bas
belette2911



Inscription : 10/06/2010
Nombre de messages : 1232
Age : 41

MessageSujet: Re: "Les Aventures alsaciennes de Sherlock Holmes" C. Muller   Mar 20 Mar - 20:24

Diantre, je m'absente quelques jours du fofo et à mon retour mdr en lisant vos posts.

Tina, merci pour les beaux mots "phénoménologie" et "amphigouriques" que je me ferai un plaisir de transmettre à ma petite soeur pour qu'on les replace au prochain repas de famille. C'est le sport que nous pratiquons et le reste de la tablée l'attend toujours avec impatience.

Certains livres sont bons pour passer du temps, d'autre pour te prendre aux tripes. J'ai les deux dans ma biblio, mais plus pour passer le temps (policier, thriller) que pour me faire réfléchir. big smile Tu as le droit de perdre du temps avec l'épouvantail Holmes comme le disait si bien la dame avec son bide qui dépassait puisque tu perdais bien du temps à l'écouter, elle.

Yourcenar, c'est du costaud et je n'ai jamais su lire les "mémoires d'Hadrien" que j'ai pourtant. En plus, elle est belge, la mère Yourcenar. Par contre, le style ampoulé, j'aime pas trop. Je me souviens d'avoir lu un lemmon où j'ai dû déclencher les "12 dictionnaires indispensables" qui se trouvaient dans mon PC tellement je connaissais pas les synonymes utilisés. Waw, tous les mots de plus de 12 lettres du dico étaient là. Le récit qui se voulait "coquin" m'a filé la migraine. rire
Revenir en haut Aller en bas
http://the-cannibal-lecteur.jimdo.com/
TinaSherlockina



Inscription : 06/04/2011
Nombre de messages : 240
Age : 53

MessageSujet: Re: "Les Aventures alsaciennes de Sherlock Holmes" C. Muller   Mer 21 Mar - 11:53

Hello Belette

Ah ben c'est chouette qu'on te fasse rire à ton retour. Y a de quoi.
Pour ce qui est de la Grande Marguerite - à mon sens le plus grand auteur du 20e siècle - tu devrais essayer les Nouvelles orientales. Ce n'est pas ampoulé du tout. Elle a un style très imagé qui fait rêver. Mémoires d'Hadrien, c'est hyper fort aussi. Elle imagine la vie de cet empereur qui a été à l'origine du mythe d'Antinoüs et qui a d'ailleurs traité les chrétiens de "sectaires".

Par contre, la prétention d'un Sollers me fait vomir. C'est un alignement de phrases absconses (à mettre sur ta table familiale aussi ! big smile ) et de réflexions débiles qui se veulent profondes.

C'est le manque de références et de culture générale (mais ça ne date pas d'hier) qui fait que des Gavalda sont starisées au détriment d'auteurs plus fluides. Ce qui me tue, pour en revenir à Muriel Barbery, c'est que son Hérisson est affreusement dur à lire, bourré de phrases longues comme un jour sans pain et tu as ces bourgeoises ridicules qui s'extasient devant un tel pensum. L'hypocrisie dans ce qu'elle a de plus crasse.
Alors oui, je préfère encore perdre mon temps avec Holmes. On ne perd jamais son temps avec un gentleman - non, DEUX gentlemen with dear Watson.
Sur ce, bon app. je m'en vais me faire des spaghetti, miam ! miam
Revenir en haut Aller en bas
jbsh



Inscription : 07/10/2009
Nombre de messages : 2128

MessageSujet: Re: "Les Aventures alsaciennes de Sherlock Holmes" C. Muller   Mer 21 Mar - 12:11

Mon petit papa, pédagogue inné, me disait toujours en me rendant mes rédacs :
" Simplifie ma grande, simplifie. Le plus dur c'est d'arriver à exprimer des choses compliquées avec des mots et des phrases simples."
Il me reprochait mon style, qualifié de "spaghetti" avec des phrases bien trop longues...
Il disait aussi que plus on a de culture moins il fallait la "montrer" et que les meilleurs d'entre nous sont ceux dont on dit: "En discutant avec lui j'ai eu l'impression d'être plus intelligent!" parce qu'il fallait amener les autres à découvrir ce que tu sais déjà toi m^m depuis longtemps, seul moyen pour eux de ne plus jamais l'oublier. Il disait qu'une personne qui a compris quelque chose, qui jusque là lui était incompréhensible, ne pouvait le faire que si d'un coup il lui semblait que c'était elle qui y avait pensé pour la première fois, que c'était toujours de l'ordre de la découverte pour cette personne et que l'on n'apprenait jamais des autres, mais seulement de soi et par soi-m^m.
Le bon maître n'est pas celui qui en sait le plus, c'est celui qui laisse la place à son élève d'apprendre seul.
Un très grand monsieur mon papa et moi une petite chanceuse...
Désolée pour le hors sujet
Revenir en haut Aller en bas
TinaSherlockina



Inscription : 06/04/2011
Nombre de messages : 240
Age : 53

MessageSujet: Re: "Les Aventures alsaciennes de Sherlock Holmes" C. Muller   Mer 21 Mar - 18:08

Oui JBSH, tu as eu bien de la chance d'avoir eu un tel papa ! Il avait tout spécialement raison quand il disait que l'on n'apprend vraiment que par soi-même. On peut écouter les autres, s'intéresser aux autres, mais apprendre est un exercice personnel. Notre société encourage hélas l'inverse et nous débite des âneries sur les "anciens" qui ont tant de choses à nous transmettre - que ces gens-là aillent visiter une maison de retraite, ils seront "enrichis" à fond par le désespoir, l'aigreur et une boîte de Lexomil en guise de souvenir. dubitatif

Quand on écrit, on ressent la solitude de l'apprentissage de manière assez particulière car on est vraiment livré à soi-même face à son oeuvre. Je ne peux pas demander à X ou Y de m'aider, car X ou Y n'est pas dans ma tête et ne ressent pas les mêmes choses.
Je suis toujours effarée quand je lis sur un autre site les demandes de conseils d'auteurs en herbe. J'ai beau leur dire qu'ils doivent être leur propre critique, ils continuent à envoyer des messages stupides où il est question d'intrigues qui bloquent ou de manque d'imagination. Eh bien, dans ce cas, on reprend tout à zéro. non

Autre chose : ailleurs, La Frite s'était basé sur un pastiche pour écrire le sien. En soi, il fait ce qu'il veut. Mais la particularité du pastiche est justement de respecter le caractère et les habitudes des personnages principaux. Si Holmes est soudain entouré d'amis, qu'il appelle son biographe familièrement John, qu'il fait du jogging et a arrêté de fumer, eh bien ce n'est plus Holmes !
Autant raser les moustaches superlatives de Poirot, le mettre au régime et le fourrer dans une salle de muscu pour qu'il ait le look à la mode. On peut imaginer les scénarios qu'on veut mais pas des attitudes qui seraient en contradiction avec les héros.

C'est ce que je reproche à Robert Downey JR. Il est si peu holmésien que ça en devient caricatural. Sherlock qui badine au pieu avec Irène Adler, pitié ! Pourquoi pas HOlmes et Watson dans un club échangiste, tant qu'ils y sont ? Et ils appellent ça "dépoussiérer un mythe". Comme si c'était une honte de ne pas vouloir de relations sexuelles pour préserver une vocation.
Revenir en haut Aller en bas
jbsh



Inscription : 07/10/2009
Nombre de messages : 2128

MessageSujet: Re: "Les Aventures alsaciennes de Sherlock Holmes" C. Muller   Mer 21 Mar - 20:00

C'est bien ce qu'il y a de sympa dans la série BBC Il ne s'agit pas de dépoussiérage mais bien de restauration. Moffat se défend en disant que Holmes est un personnage moderne qui a pris la poussière avec le temps mais qui, lors de sa publication, était très moderne. C'est donc ce qu'il a fait, conserver les principes des personnages tout en les faisant évoluer de nos jours: les télégrammes sont des textos, les cab sont des taxis, il ne fume plus mais se shoote au patch anti tabac. Watson n'écrit pas de "livres" mais tient un blog....
Revenir en haut Aller en bas
Dyan Bretty
Admin


Inscription : 29/12/2008
Nombre de messages : 6019

MessageSujet: Re: "Les Aventures alsaciennes de Sherlock Holmes" C. Muller   Dim 22 Avr - 7:25

Je poste ici les critiques de deux piliers de la SSHF sur le bouquin de Tina:



Les avis sont partagés, l'un étant plus élogieux que l'autre, mais globalement justes... no comment.





Mon site sur Jeremy Brett


Mon site sur Robson Green
Revenir en haut Aller en bas
http://www.jeremy-brett.fr http://dyanblue.tumblr.com/
TinaSherlockina



Inscription : 06/04/2011
Nombre de messages : 240
Age : 53

MessageSujet: Re: "Les Aventures alsaciennes de Sherlock Holmes" C. Muller   Dim 22 Avr - 13:47

Ben oui, Jean-Claude Mornard a bien saisi le but de ces pastiches : un agréable divertissement, sans prétention. C'est tout à fait ça.
Néanmoins, Max a raison en ce qui concerne les trop nombreuses références à la cocaïne.
Ce n'est pas canonique du tout, mais cela m'avait amusée, voili voili.

Dans mon nouveau roman, la cocaïne est évoquée de façon plus subtile : Holmes n'en prend pas (il n'est à Saverne que cinq jours !) mais
certains événements - notamment l'accident du fiacre et de Watson blessé par la collision - remettent l'addiction de Holmes sur le tapis.
On peut effectivement s'agacer de l'attitude du détective quand il apprend que la simplette Edmée est née le même jour que lui. Mais c'est
là un trait d'humour. Certains lecteurs y sont sensibles, d'autres pas. Est-ce à dire que c'est nul ?

M. Mornard fait d'ailleurs bien de rappeler que les histoires de SACD ne sont pas non plus des monuments de philo appliquée ni des
machins érudits soporifiques; ce sont des récits adaptés à un large public dans un langage accessible mais néanmoins de bonne tenue.

Tout cela pour dire que les commentaires sur ce livre, même négatifs, sont très utiles. Ils me permettent de prendre la température des
lecteurs, ce qui est essentiel pour un auteur. Dans l'absolu, je préfère encore la critique négative de Max à celle, abominable de bêtise
d'un journaliste des Dernières Nouvelles d'Alsace qui avait badiné sur deux colonnes à propos de son collègue Jacques Fortier et
insisté lourdement sur l'endroit où avait eu lieu ma première dédicace. Holmes et Watson ont été expédiés en quatre lignes. Visiblement,
ce crétin n'avait rien lu. Ca, c'est la pire insulte que l'on puisse faire à un auteur !
Revenir en haut Aller en bas
belette2911



Inscription : 10/06/2010
Nombre de messages : 1232
Age : 41

MessageSujet: Re: "Les Aventures alsaciennes de Sherlock Holmes" C. Muller   Dim 22 Avr - 17:55

Les critiques aident à avancer. Malgré les défauts, ton livre trône avec les pastiches qui m'ont bien plu.

Certains traits d'humour passent mieux chez certains que d'autres et j'avoue que, malgré mon humour débordant, je n'avais pas ri à Holmes qui s'agace que la fille soit née le même jour. Cela dit, des psychiatres se sont suicidés en essayant de comprendre mon cas. Il est des blagues qui m'ont fait hurler de rire alors que d'autres les auraient trouvées de mauvais goût et macabres.

La cocaïne, en fait, SACD en parle peu, uniquement quand Holmes s'emmerde royalement. On devrait poser la question de savoir dans combien d'aventures on en parle, de la coke. Dans SIGN, on en parle pour la première fois...
Revenir en haut Aller en bas
http://the-cannibal-lecteur.jimdo.com/
jbsh



Inscription : 07/10/2009
Nombre de messages : 2128

MessageSujet: Re: "Les Aventures alsaciennes de Sherlock Holmes" C. Muller   Dim 22 Avr - 20:02

Tu as raison Tina la critique peut être tout à fait constructive et salutaire. Pour cela elle doit faire la part des points forts et des points faibles. Moi j'ai aimé me balader en Alsace et tu sais déjà ce qui m'a dérangé le plus.
Alors j'attends avec impatience ton nouveau bouquin fan
Revenir en haut Aller en bas
TinaSherlockina



Inscription : 06/04/2011
Nombre de messages : 240
Age : 53

MessageSujet: Re: "Les Aventures alsaciennes de Sherlock Holmes" C. Muller   Lun 23 Avr - 13:49

big smile Wouah Belette ! Des psychiatres qui se sont suicidés à cause de toi ? Ma foi, tu as fait oeuvre de salubrité publique, non ? rire

Eh oui JBSH, avec l'âge, on finit par lire les critiques les plus acerbes sans frémir... On n'a pas le choix, de toute façon. J'étais bien consciente
d'avoir fait abuser Sherlock de la cocaïne, mais j'ai adoré l'écrire, alors je me suis fait plaisir, point barre.
Comme l'a si joliment dit Sarah sur un autre fil, on sent pousser en soi "la classe brettienne" ! cool
Revenir en haut Aller en bas
jbsh



Inscription : 07/10/2009
Nombre de messages : 2128

MessageSujet: Re: "Les Aventures alsaciennes de Sherlock Holmes" C. Muller   Lun 23 Avr - 15:23

Absolument Tina, classe malheureusement bien inégalement répartie, excepté de notre forum! Ok
Revenir en haut Aller en bas
belette2911



Inscription : 10/06/2010
Nombre de messages : 1232
Age : 41

MessageSujet: Re: "Les Aventures alsaciennes de Sherlock Holmes" C. Muller   Lun 23 Avr - 19:54

J'ai reçu une médaille, Tina... wink

La critique que certains font, sans lire le livre, ou juste le début et la fin, je suis contre. Comme quand des critiques littéraires critique l'intégrale des livres de la rentrée, alors qu'il est impossible de tout lire.

Tu t'es marrée, tant mieux, moi aussi parce que je vois l'Alsace sous un autre jour et si je la visite un jour, je verrai Holmes partout !!! Même dans la choucroute que je ne mangerai pas
Revenir en haut Aller en bas
http://the-cannibal-lecteur.jimdo.com/
Yodaline



Inscription : 07/02/2009
Nombre de messages : 1173

MessageSujet: Re: "Les Aventures alsaciennes de Sherlock Holmes" C. Muller   Mar 1 Mai - 21:50

Hello! Je reviens vers toi , Tina, en ce qui concerne les deux articles cités plus haut. Vraiment, ne tiens pas compte des critiques de Max B. relatives à la présence trop envahissante de l’Alsace. C’est justement ce qui fait l’originalité de ton bouquin. On sort de l’époque victorienne pour s’évader dans une belle région française que tu connais parfaitement et que tu nous fais découvrir et aimer. Les anecdotes que tu racontes, les comportements des habitants, leurs us et coutumes, leurs recettes, tout cela est jubilatoire. Surtout continue à exploiter ce thème. Il est porteur. Ok

Remarque, Max B. a quand même reconnu : « l’écriture est simple et agréable et ce recueil se lit sans déplaisir. » Donc, il a passé un bon moment. Pas si mal, non ?
(Anatole Frrance ou Flaubert sont renommés pour la simplicité et la clarté de leur écriture ... wink )

Quant à J.CL. Mornard, il est 100 % conquis, il attend la suite avec impatience … et te sait gré « d’offrir au lecteur un moment de détente, un petit voyage d’agrément en compagnie de vieux amis… « Tout à fait ça. Main dans la main avec Holmes et Watson sur les routes alsaciennes avec arrêt buffet devant une bonne choucroute… Pourquoi pas ? C'est plus trop la saison, mais, moi , contrairement à Belette, j’en reprendrais bien deux fois ! miam A+
Revenir en haut Aller en bas
belette2911



Inscription : 10/06/2010
Nombre de messages : 1232
Age : 41

MessageSujet: Re: "Les Aventures alsaciennes de Sherlock Holmes" C. Muller   Mer 2 Mai - 18:57

Je te donne ma part, Yodaline !! rire

Des tas d'écrivains et de peintres furent décriés ou même pas remarqué... et maintenant, on les encense ! Et puis, comme le disait si bien Holmes "Peu importe que le public me siffle, moi je m'applaudis à domicile en contemplant les pièces contenues dans mon coffre"... bravo
(Populus me sibilat, at mihi plaudo Ipse domi simul ac nummos contemplar in arca)
Revenir en haut Aller en bas
http://the-cannibal-lecteur.jimdo.com/
TinaSherlockina



Inscription : 06/04/2011
Nombre de messages : 240
Age : 53

MessageSujet: Re: "Les Aventures alsaciennes de Sherlock Holmes" C. Muller   Jeu 3 Mai - 9:03

Merci Belette et Yodaline

Quand on publie, il faut s'attendre à ne pas plaire à tout le monde. Et s'il y a une chose que j'ai en horreur, c'est de lire un bouquin
dont le vocabulaire et les constructions de phrases me donnent la migraine.
Ecrire avec clarté ne signifie pas forcément faire de la prose noeud-noeud. Et puis, mon éditeur a adoré, lui, sinon il n'aurait jamais
publié ces pastiches.

En juin, Le Verger va rééditer Femmes d'Alsace, paru d'abord chez Place Stanislas. L'éditeur est décédé en août 2011, les droits du
livre - à ce jour ma meilleure vente ! - sont ouverts et l'éditeur s'est évidemment précipité dans la brèche. Je suis ravie car avec le
décès de l'ex éditeur, le reste de mes droits n'a jamais été payé. Là, j'ai déjà des propositions de conférences avec ventes de livres
pour une association de femmes remarquables gérée par... des hommes ! mdr

Pour ce qui est de l'Alsace, je n'ai pas vraiment le choix. Je ne vois pas l'intérêt de mettre Sherlock à Paris alors que je n'y vis pas
et ne connais pas bien cette ville. On ne peut bien parler que de ce qu'on connaît bien, n'est-ce pas ? Maupassant avait bien planté
la quasi intégralité de son oeuvre en Normandie, sa région natale et cela n'a choqué personne.

Je suis impatiente de voir sortir le nouveau Sherlock ! Vous allez adorer ! Faudra patienter jusqu'en octobre, si je signe le contrat encore
ce mois-ci. L'éditeur est actuellement embourbé par des soucis d'iconographie pour Femmes d'Alsace, il doit redemander l'autorisation
de publier les clichés qui figurent en un cahier au milieu de l'ouvrage. Ben oui, c'est une bio, y a des images, des droits, ça ne rigole pas ! lol
Revenir en haut Aller en bas
belette2911



Inscription : 10/06/2010
Nombre de messages : 1232
Age : 41

MessageSujet: Re: "Les Aventures alsaciennes de Sherlock Holmes" C. Muller   Jeu 3 Mai - 20:26

J'avais une très mauvaise vision de l'Alsace, ce qui est stupide puisque je ne l'ai jamais visitée. Ton livre a eu au moins le mérite de remettre mes pendules à l'heure et de ne plus l'associer à une région que je n'avais pas envie de visiter.

Moi, je suis incapable de lire du Victor Hugo... et je ne vous parle même pas de Marc Levy !!! Pourtant, ce dernier a gagné un paquet de fric avec ces récits un peu neu-neu (sorry pour celles qui aime). On ne peut pas plaire à tout le monde et "critique" ne veut pas dire qu'on aime pas.

Une société de femmes gérées par des hommes ??? ce sont leurs épouses qui portent la culotte ?? lol
Revenir en haut Aller en bas
http://the-cannibal-lecteur.jimdo.com/
TinaSherlockina



Inscription : 06/04/2011
Nombre de messages : 240
Age : 53

MessageSujet: Re: "Les Aventures alsaciennes de Sherlock Holmes" C. Muller   Ven 4 Mai - 14:15

Hello Belette
C'est marrant, ce que tu dis à propos de tes a-priori sur l'Alsace. Car c'est malheureusement assez courant. La région véhicule pas mal de clichés, entre les habitants qui parlent le français comme une vache espagnole, les relents hitlériens - eh oui, nous sommes la seule région de France à posséder un camp de concentration ! - la bouffe trop lourde et les gens pas très futés.
Cela n'a jamais été le cas, ni hier ni aujourd'hui.
J'ai une affection toute spéciale pour les Belges, même si je n'ai été à Bruxelles qu'une fois dans ma vie et ce alors que j'étais en transit pour Rotterdam. J'aime la mentalité des gens, leur gentillesse innée, leur calme. Ils sont réconfortants, à côté des Parisiens qui s'agitent comme des fous - mais peut-on leur en vouloir quand on voit la vie qu'ils mènent ?
J'aimerais bien imaginer Sherlock en Belgique. Je suis persuadée que les Belges lui plairaient bien. Ils ne sont pas trop envahissants, ne crient pas et ne se collent pas des bises à tout bout de champ. Mais il faudrait l'imaginer dans une cité plus intimiste que Bruxelles. A Liège ou à Bruges, par exemple.
Si j'en avais la possibilité, je passerais bien quelques semaines en Belgique. C'est un peu plus original que les destinations à la mode, comme Barcelone ou New York qui ne me disent rien du tout.
Et puis, Agatha Christie a fait beaucoup pour rendre les Belges sympathiques, via son super Hercule Poirot, mon personnage préféré après Holmes ! fan
Revenir en haut Aller en bas
belette2911



Inscription : 10/06/2010
Nombre de messages : 1232
Age : 41

MessageSujet: Re: "Les Aventures alsaciennes de Sherlock Holmes" C. Muller   Sam 5 Mai - 0:03

C'est fou le nombre d'apriori qui restent, malgré l'âge qui devrait aller de pair avec la sagesse... je ne te raconte même les aprioris que j'avais sur Bruxelles, avant d'y vivre. Bon, je n'habite pas dans un quartier "chaud" non plus... Pour le reste, je ne sors pas la nuit.

Vous avez encore un camp de concentration ? mais il faut le garder pour raffraichir la mémoire de certains qui disent que ce ne sont des parenthèses de l'Histoire. Chez nous, dans la ville de Brendonk, en Flandre, il y a encore un camp, pas de concentration, mais plus de "transit", même si on y a pendu des gens... ça m'avait collé des frissons quand je l'avais visité. Le camp de concentration est une invention... anglaise !

Paris, je ne le vois que comme une ville agréable parce que j'y vais en touriste... normal !

Liège est réputée pour son côté chaleureux, Bruxelles, aussi, de nombreux artistes rodent leurs spectacles chez nous. Certes, nous pratiquons l'autodérision en sport national, mais nos humoristes sont moins satiriques que les vôtres, ils sont très gentils comparés à certains en France.

Sherlock est déjà passé à Bxl dans un livre de Martine Ruzé Moens, "les vacances de SH", mais pas de descriptions de la ville.

Hercule Poirot était un sacré petit détective spécial !!! il ne se serait pas mis à genoux, lui... lol
Revenir en haut Aller en bas
http://the-cannibal-lecteur.jimdo.com/
TinaSherlockina



Inscription : 06/04/2011
Nombre de messages : 240
Age : 53

MessageSujet: Re: "Les Aventures alsaciennes de Sherlock Holmes" C. Muller   Sam 5 Mai - 11:34

Belette, le camp de concentration du Struthof existe toujours. On peut le visiter, c'est assez effrayant. De plus, il se situe au beau milieu
d'une vallée verdoyante, dans un environnement paisible et bucolique. Il y a le charmant village de Natzwiller un peu en dessous du
camp, la montagne autour, des prés avec des vaches, et là, sans crier gare, apparaît le camp avec ses barbelés, son mirador, ses bâtiments
gris.
Tous les gosses d'Alsace ont eu droit à l'excursion au Struthof en sixième. Douze ans, c'est un peu jeune, je trouve, pour voir ça.
Mais il paraît que Auschwitz est pire ! Tous ceux qui l'ont visité m'ont raconté qu'il règne là une ambiance abominable, comme si
les souffrances de tous ces innocents étaient restées suspendues dans l'air !

Pour en revenir à Hercule Poirot, oui, il est assez différent de Holmes. Tandis que Sherlock peut se jeter à plat ventre et ramper par
terre, totalement indifférent à ses fringues, Poirot sort un mouchoir de la poche de son veston et nettoie scrupuleusement l'endroit
où il est censé chercher des indices. C'est aussi adorable que risible et ça fait partie de son charme. Agatha Christie a dû bien
s'amuser à créer son personnage; Hastings me paraît un brin plus niais que Watson et Japp est plus grinçant que Lestrade.
Ca me fait penser que personne à ce jour n'a fait de pastiche christien avec Poirot. Ou bien ? Ce serait amusant d'en faire un, non ? big smile
Revenir en haut Aller en bas
Yodaline



Inscription : 07/02/2009
Nombre de messages : 1173

MessageSujet: Re: "Les Aventures alsaciennes de Sherlock Holmes" C. Muller   Sam 5 Mai - 15:33

Hello! Moi, si je devais exiler Holmes de son 221 B Baker Street, c’est à Vienne en Autriche que je l’installerais. Pour moi, il règne dans cette ville une atmosphère spéciale faite de musique, d’art, de joie de vivre, de traditions et de modernisme tout à la fois.

C’est une ville romantique et assez mystèrieuse. Je verrais très bien Sherlock évoluer dans les décors du Château de Schönbrunn, dans ceux du Palais Impérial de la Hofburg, là où se situe le Musée de Sissi… ou se perdre au Prater dans l’une des nombreuses tavernes où la bière coule à flots, tchin-tchin au milieu des rires, des chansons et des danses… Un beau crime, comme il les aime, dans une telle ambiance, voilà qui le réjouierait pleinement ! Holmes

J’adore l’Autriche, Salzbourg et ses concerts, Innsbruck, ses montagnes neigeuses et ses chants tyroliens, Gmunden et ses lacs apaisants… Que d’intrigues on pourrait imaginer dans de tels paysages ! Mais peut-être existe-t-il déjà des pastiches « autrichiens » ? Le savez-vous ? question
Revenir en haut Aller en bas
Tidou



Inscription : 29/12/2008
Nombre de messages : 1579

MessageSujet: Re: "Les Aventures alsaciennes de Sherlock Holmes" C. Muller   Sam 5 Mai - 18:29

hi!! j'sais pas si y'a des pastiches autrichiens, Yodaline, mais j'suis O.K. avec toi, moi aussi j'adore Vienne . C'est là que j'ai reçu mon 1er baiser ... ouch et puis, figure toi qu'on annonce à Vienne l'ouverture d'un premier "Café à Chats". Un pays qui aime les chats ne peut être qu'un bon pays !

Ouais, un café à chats où on peut venir les caresser et jouer avec eux en sirotant son p'tit jus noir. Y parait qu'y'a des perchoirs de 20 m. de haut tout au long des murs et quand les matous sont fatigués, y vont dans leur salle de repos smile moi, j'avais lu par ailleurs que le ronronnement des chats étaient super déstressant ... pas bête ce café ! bien sûr interdit pour les chiens ! wink
Revenir en haut Aller en bas
TinaSherlockina



Inscription : 06/04/2011
Nombre de messages : 240
Age : 53

MessageSujet: Re: "Les Aventures alsaciennes de Sherlock Holmes" C. Muller   Sam 5 Mai - 20:09

Tidou, un café à chats à Vienne ? Mince alors ! Il faut que j'y retourne !
Et dire que j'ai une correspondante à Vienne, que je devais voir depuis des lustres ! Faut vraiment que je la rappelle et qu'on
se fasse un nice wique-ende viennois avec le fameux café félin ! fan
Revenir en haut Aller en bas
Yodaline



Inscription : 07/02/2009
Nombre de messages : 1173

MessageSujet: Re: "Les Aventures alsaciennes de Sherlock Holmes" C. Muller   Lun 7 Mai - 19:25

Hello! Chère Tidou, ton histoire de café à chats est amusante mais celle de ton baiser "viennois" m'évoque le peintre Gustav Klimt, un autrichien lui aussi, auteur justement du fameux « BAISER » (j’ai au moins deux ou trois reproductions de cette oeuvre dans ma chambre … j’adore.) Je ne me lasse pas de ses couleurs chatoyantes.

Et bien j'apprends que l’on célèbre à Vienne, cette année, en plus des gros matous, le 150 ème Anniversaire de sa naissance. Klimt est né le jour de notre fête nationale, un 14 Juillet 1862. Plein de manifestations sont prévues. Encore une occasion, Tina, pour aller voir ta copine ! wink A+
Revenir en haut Aller en bas
belette2911



Inscription : 10/06/2010
Nombre de messages : 1232
Age : 41

MessageSujet: Re: "Les Aventures alsaciennes de Sherlock Holmes" C. Muller   Lun 7 Mai - 21:15

Dans les pastiches, il y a "L'affaire viennoise" qui ne me laissa pas un souvenir impérissable... Voilà tout le bien que j'en pense :
"Escroquerie que ce pastiche où Holmes n'est même pas sur le devant de la scène. Même pas Sigmund Freud... Qui alors est à l'honneur ? Le personnage inventé par l'auteur, à savoir Emily V.

En fait, moi, à sa place, j'aurais écrit un roman rien que pour ce personnage et je n'aurais pas arnaqué le pauvre lecteur féru de pastiches holmésiens avec un brol de ce genre. Non, mais !

En plus, avec un roman rien que pour elle, son personnage aurait pu s'épanouir au lieu de devoir se battre pour voler la vedette aux deux pointures du livres que sont Holmes et Freud.

Le détective et le psychiatre ne semblent être présents que comme des alibis pour situer cette intrigue policière à Vienne et si leurs interventions sont intéressantes, on reste quand même sur sa faim. Affamé, même. Énervée, aussi...

Une preuve de plus que ce n'est pas la présence des grandes stars qui fait la qualité du film, pardon, d'un livre... "


Un café à chats ? J'emmène le chien de mon père rien que pour le plaisir de voir sa tête en découvrant autant de chat. Elle ne leur fait rien, elle a tendance à les éviter, même, sauf si un félin vient bouffer dans sa gamelle. Là, ça ne pardonne pas.

ça doit être marrant, ce café. J'aime les chats.
Revenir en haut Aller en bas
http://the-cannibal-lecteur.jimdo.com/
TinaSherlockina



Inscription : 06/04/2011
Nombre de messages : 240
Age : 53

MessageSujet: Re: "Les Aventures alsaciennes de Sherlock Holmes" C. Muller   Mar 8 Mai - 10:49

hello Belette, je ne connais pas ce pastiche viennois.
Et je te comprends : penser lire une aventure holmésienne et y rencontrer une héroïne qui chercher à voler la vedette à Sherlock,
c'est rageant !
Ah non ! Si je fais un pastiche, c'est pour mettre en valeur Holmes et Watson dans leurs délires, leurs pensées, leurs investigations,
pas je ne sais quel personnage dont tout le monde se tamponne !
C'est le reproche qu'on pourrait faire au Sherlock de Fortier : Watson y est aussi transparent que l'eau claire, on a l'impression que
le héros, c'est le château du Haut-Koenigsbourg, et pas le fameux tandem doylien. Et puis, pour ce qui est de l'humour, faudra
repasser. Sherlock y est aussi drôle qu'une enclume, c'est dire... Réflexion grrr
Revenir en haut Aller en bas
belette2911



Inscription : 10/06/2010
Nombre de messages : 1232
Age : 41

MessageSujet: Re: "Les Aventures alsaciennes de Sherlock Holmes" C. Muller   Mar 8 Mai - 19:25

Certes, je pense qu'ils rigolent plus au Vatican, durant un conclave pour élire un nouveau pape que chez Fortier. Mais cet homme est peut-être sérieux que nous, il ne rigole pas, ne hurle pas de rire, ne fait pas de jeux de mots et de blagues vaseuses,... sorry tout le monde n'est pas déjanté. Dommage !!

Le pastiche viennois était chiant comme un jour de pluie, avec tout pour son héroïne et que dalle pour Holmes. Oui, j'ai râlé tout plein parce que à cette époque là, les pastiches ne courraient pas les rues et j'étais contente d'en trouver un. Raté !! En plus, elle avait autant d'étoffe qu'un string trop court. rire
Revenir en haut Aller en bas
http://the-cannibal-lecteur.jimdo.com/
TinaSherlockina



Inscription : 06/04/2011
Nombre de messages : 240
Age : 53

MessageSujet: Re: "Les Aventures alsaciennes de Sherlock Holmes" C. Muller   Mer 9 Mai - 14:02

Belette, je suis bien d'accord avec toi. Et j'adore l'humour anglais, le belge aussi, car tes compatriotes ont une certaine finesse
d'esprit que les Français n'ont pas. (il suffit de te lire pour s'en convaincre. Non, je ne te fais pas un compliment, je constate. Tes
interventions tranchent résolument au milieu des fils sympathiques mais plus retenus des autres forumeurs.)

Ce qui m'a vraiment choquée, c'est le manque d'appétit des Français pour l'humour. Je le constate quand je fais les salons. Les
gens se méfient de ce qui est drôle. Quand je leur demande pourquoi, ils pensent que l'humour est synonyme de facilité, un peu comme un tour de prestidigitation avec lapins qui jaillissent d'un chapeau. Ils préfèrent un récit vécu, une histoire vraie pleine de drames épouvantables, ça leur parle mieux.
Les nanas qui ont congelé une ribambelle de bébés, qui ont subi je ne sais quels sévices du gentil tonton ou qui se sont prostituées pour
faire bouffer leurs gosses ont toutes les chances de faire un best seller s'il leur prend l'envie de coucher leur vécu sordide sur le
papier.

Quant au machin de Fortier, il m'avait déçue à mort, un peu comme toi et le truc viennois. J'avais juste envie de flanquer le bouquin
par la fenêtre car pour moi comme pour toi, une aventure de Holmes, c'est quelque chose d'aussi délicieux qu'un bon chocolat chaud
après une journée glaciale, un joli feu de bois dans un séjour douillet alors que dehors, il pleut des cordes. C'est un plaisir rare à
déguster au lit, avec pour fond sonore du Purcell (ses airs pour guitare classique sont une merveille !)
Et là, on devient enragé de lire une connerie après l'autre, et l'on enrage double quand on entend autour de soi qu'on a "adoré"
le bidule de Fortier, si académique, si ennuyeux, si gentillet avec un Holmes empaillé et un Watson invisible, arghhhh !!!!! ko
Revenir en haut Aller en bas
belette2911



Inscription : 10/06/2010
Nombre de messages : 1232
Age : 41

MessageSujet: Re: "Les Aventures alsaciennes de Sherlock Holmes" C. Muller   Mer 9 Mai - 20:58

L'humour et le ton décalé me viennent de mon père, qui le tient du sien, et je ne te parle pas de ma soeur, ça vole bas, surtout entre nous deux, on nous a déjà regardé de travers, les gens ne comprenant pas l'humour parfois incisif que nous avons et le fait de dire le contraire de ce que l'on pense (un peu comme Holmes, on se dit pas qu'on s'aime bien, mais on se balance des vacheries).

Le belge a de l'humour, il reste gentil avec ses politiques (quoique, parfois, ça vole bas, mais ils ne s'en formalisent pas) et ne censure pas les affiches d'un artiste qui disait que lui aussi, en mai, il s'en allait rire

Quand tu ris et que tu es adulte, on te regarde de travers, ça fait pas sérieux. Une étude nous parlait du temps de rire des jeunes, c'est fou ce qu'ils peuvent rire sur une journée, là où l'adulte ne rit presque plus. Sauf chez nous au bureau, mais je pense que nous ne sommes pas des adultes.

Les drames, non merci, je passe mon tour avec "le nouveau détective" ( afraid ) et je prend "Spirou" ou "Lanfeust Mag" (Le "Canard Enchaîné" et "Marianne" me font rire aussi). Bon, je n'ai rien contre un livre qui m'arrache des larmes, mais ensuite, je passe à un bon polar pour me remettre. Ou un livre plus léger et totalement décalé, tel "le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire".

Hum, je m'en vais déguster Holmes dans mon lit, avec un chocolat chaud et Purcell, Bach, Mozart, ou tout autre qui me jouera de la musique.

Revenir en haut Aller en bas
http://the-cannibal-lecteur.jimdo.com/
TinaSherlockina



Inscription : 06/04/2011
Nombre de messages : 240
Age : 53

MessageSujet: Re: "Les Aventures alsaciennes de Sherlock Holmes" C. Muller   Mer 16 Mai - 13:43

théâtre Hello Belette !
Ca y est, j'ai posté pour la première fois mon opinion sur le Holmes de Fortier à la SSHF; figure-toi que Jean-Claude Mornard m'a répondu assez rapidement en abondant dans mon sens. Bizarre, mais en dépit de mon pseudo, il a su tout de suite qui j'étais et même que j'allais sortir un autre pastiche. Es-tu copine avec lui ? love

J'en ai aussi profité pour mettre un mot sur le fil relatif à mes "aventures" et mettre les choses au clair. Ca m'inquiète un peu... Qu'en penses--tu ?
Revenir en haut Aller en bas
belette2911



Inscription : 10/06/2010
Nombre de messages : 1232
Age : 41

MessageSujet: Re: "Les Aventures alsaciennes de Sherlock Holmes" C. Muller   Mer 16 Mai - 21:56

Salut Tina,

Hé, hé, hé, même pas eu besoin de remarquer la légère usure de ta manche, Tina, je savais déjà que c'était toi. Fastoche, j'ai reconnu ton écriture ! Heu, entre nous, si les membres font souvent des incursions par ici et que tu choisisses un pseudo fort proche de celui du fofo, m'étonnes pas qu'ils aient su que c'était toi.

Oui, j'ai viens de voir que tu donnais ta critique du livre de Fortier, tout en restant correcte avec l'auteur, tu ne fais que juger son livre que tu n'as pas aimé, ce qui est ton droit, non ? Il me semble que le forum sert à ça et que tous les membres ne sont pas toujours d'accord entre eux.

C'est bien que tu ais annoncé la sortie de ton livre, je devrais moi-même le signaler aux copines holmésiennes. Je "connais" Jean-Claude de par le forum de la SSHF, mais sans plus, même si j'apprécie son érudition sur l'holmésologie. De plus, vu qu'il a de l'humour, ses posts me font souvent pouffer de rire toute seule dans mon bureau. big smile
Revenir en haut Aller en bas
http://the-cannibal-lecteur.jimdo.com/
TinaSherlockina



Inscription : 06/04/2011
Nombre de messages : 240
Age : 53

MessageSujet: Re: "Les Aventures alsaciennes de Sherlock Holmes" C. Muller   Jeu 17 Mai - 13:54

Ah Belette, j'ai vraiment l'impression d'avoir mis le pied dans une fourmillière !
Heureusement que Jean-Claude est venu pour admettre que le SH de Fortier est un peu ennuyeux. En disant cela, je n'ai pas
insulté l'auteur, je ne me le permettrais pas !
Mais le Max est quand même un sacré morceau ! Du genre flic inflexible qui tape sur tout ce qui ne parle pas dans son sens.
Et le charmant président ? Il fait quoi ? Il a sans doute mieux à faire que de régler la circulation dans sa "cour".
Ainsi donc, ces messieurs viennent ici pour nous lire ?
Ce qui m'amuse dans cette histoire, c'est l'injustice : Max a le droit de me démolir chaque fois qu'un internaute a l'outrecuidance d'avoir
trouvé mes pastiches sympathiques (et là, il ne se foule pas des masses, question éloges, hein ?); mais de mon côté, je n'ai pas le droit
de dire que le SH de Fortier m'a paru ennuyeux. Max se donne le droit de tirer sur tout ce qui dépasse de son opinion mais gare à ceux
qui osent avoir la leur. On est où ? Au goulag ?
Le comble, c'est que je lui ai donné raison quant à sa critique. Ben oui, il n'a pas aimé. Là n'est pas le problème. Mais qu'il laisse les autres aimer ou non, donner leur avis et le défendre. Sinon, à quoi bon monter sur un forum ? grrr
Revenir en haut Aller en bas
Frenchaccro



Inscription : 15/04/2010
Nombre de messages : 1101
Age : 71

MessageSujet: Re: "Les Aventures alsaciennes de Sherlock Holmes" C. Muller   Jeu 17 Mai - 15:21

TinaSherlockina a écrit:

Et le charmant président ? Il fait quoi ? Il a sans doute mieux à faire que de régler la circulation dans sa "cour".

Je comprends ton mécontentement, Tina.
Mais quant au Président, effectivement charmant, il a énormément à faire. Tous les jours, il publie son IDN. Tu imagines le travail que donne ce journal quotidien? Ce n'est pourtant qu'une partie de sa tâche, et il exerce une profession aussi.
Il laisse aux participant une grande liberté d'expression, et le soin de se défendre eux-mêmes: après tout, ce sont des adultes. Mais quand il le juge vraiment nécessaire, il intervient pour "régler la circulation". Parcours la rubrique "Sondage: pour quel acteur un rayon?", et tu en seras convaincue.
Pour récupérer, viens te détendre ici! Et concocte-nous quelques bonnes petites aventures holmésiennes, on les attend.... study
Revenir en haut Aller en bas
jbsh



Inscription : 07/10/2009
Nombre de messages : 2128

MessageSujet: Re: "Les Aventures alsaciennes de Sherlock Holmes" C. Muller   Jeu 17 Mai - 18:35

D'accord avec toi French, du côté du président rien à dire. Il laisse effectivement beaucoup de liberté et fait confiance, mais sait aussi réagir quand ça va trop loin! Je l'aime bien cet homme!
Revenir en haut Aller en bas
belette2911



Inscription : 10/06/2010
Nombre de messages : 1232
Age : 41

MessageSujet: Re: "Les Aventures alsaciennes de Sherlock Holmes" C. Muller   Jeu 17 Mai - 19:24

Oui Tina, j'ai vu que ça partait un peu en sucette... mais je reste neutre, bien qu'ayant aimé ton livre et l'ayant renoté sur le forum, malgré les critiques que j'avais écrite. Ce n'est pas parce que mon homme sale trop ou pas assez un plat que je ne le déguste pas. La fois suivante, c'est parfait. bravo

Bon, pour la circulation, tant que ça ne dégénère pas trop, je pense que le président n'appellera pas la brigade des CRS.

Je ne comprends pas pourquoi tu n'as pas le droit de donner ton avis, tu es restée correcte, jugeant le livre et pas l'auteur. Sans doute est-ce lié au fait que tu es écrivain toi aussi et que tu ne peux pas jugé la concurrence... Je sais pas désolé

Max a déjà défendu des livres avec moi, je me souviens de "la maison de soie". Nous ne sommes pas toujours d'accord ensemble, c'est normal et c'est ce qui enrichi le débat. Toi, tu défends ton oeuvre et tu la vois avec un autre oeil que le lecteur. C'est la tienne, celle que tu as écrite avec tes tripes (et un PC), tandis que nous, pauvres lecteurs, nous lisons et nous jugeons, pas toujours dans le même sens que l'auteur.

Il y a des livres que j'ai adoré alors que certains les trouvaient "pas bien" et vice-versa. Mais chacun à le droit de défendre son oeuvre ou son coup de coeur.

Je suppose que tout le monde fait un tour sur les différents forums, je fais celui-ci, celui de la SSHF, celui d'une amie, plus intime, celui de Sherlock BBC, même si j'y passe moins souvent. Donc, fallait pas être Holmes him self pour deviner QUI tu étais ! rire
Revenir en haut Aller en bas
http://the-cannibal-lecteur.jimdo.com/
TinaSherlockina



Inscription : 06/04/2011
Nombre de messages : 240
Age : 53

MessageSujet: Re: "Les Aventures alsaciennes de Sherlock Holmes" C. Muller   Ven 18 Mai - 14:09

Hello Belette
Il est amusant, dans le fond, le Max. Il se la joue super spécialiste holmésien, il distribue les bons points et les blâmes, comme à l'école
primaire, il a ses "têtes" et ses chouchous, comme un bon vieux prof réac. Le brave homme se donne même la peine de venir me pister ici, en terres de haute brettologie, vains dieux ! big smile
Pour ma part, si une personne me déplaît, je ne vais pas encore aller enquêter ailleurs, pour voir ce que cette raclure a pu pondre de débile. C'est un peu maso, non ?
On ignore d'ailleurs exactement pourquoi Max a apprécié le Fortier. Sa critique n'est pas aussi fouillée que la tienne sur mes pastiches, par exemple. J'aurais bien voulu lire une critique construite, argumentée, avec des citations et des évocations de passages émouvants. Mais non, rien de rien. Un truc plat et lambda pour asséner son verdict définitif et impossible à contredire : c'est bon, fermez les guillemets.
Et on peut dire la même chose des vagues remarques d'autres membres qui se sont contentés de dire "c'est sympathique" pour parler du Fortier. Ca ne mange pas de pain et cela ne signifie rien du tout.
On vient s'incliner devant la science de Maître Max qui comme le vizir de la BD se veut plus calife que le calife. C'est en tous cas l'impression que cela me donne.

Dans la vraie vie, c'est hélas pareil. Quand je vais aux salons, je les vois bien, ces sous-merdes qui ont pondu un vague bidule torché à l'ombre d'un éditeur mercenaire qui leur pompe le fric pour pas grand chose. On va faire ses dévotions devant l'autel de saint-Jacques-du-Fortier, comme on va rendre grâce à la Vierge Marie. Après quoi, on vient me voir pour me chuchoter : "pas terrible, son machin, mais c'est Fortier, quand même !" Fortier lui-même doit sans doute bien s'amuser de ces hypocrisies monstrueuses et presques devenues un rituel. Disons qu'à sa place, je n'aurais pas accueilli les "disciples" avec autant d'urbanité.
Ici et là, j'ai droit à des commentaires étonnés. On trouve mes pastiches plus drôles, plus plaisants, plus faciles à lire et somme toute plus dans l'esprit populaire de SACD. Ca me fait plaisir même si ceux-là ajoutent avoir apprécié le Fortier, sans plus. C'est leur droit, évidemment.

A la place de Max, j'aurais été bien plus franche : j'aurais annoncé la couleur d'emblée en disant que miss Muller admire visiblement JB et a fait de son Holmes un héros brettien. Comme je ne peux pas souffrir Brett , je flingue Muller, c'est de bonne guerre. Et comme le Holmes de Fortier est aussi transparent que l'eau claire, je hisse ce bon Fortier sur mon piédestal personnel, je l'entoure d'affection, je le protège contre les vilains brettiens qui auraient l'affront de venir l'attaquer même si pour ma part, j'ai ronflé sec sur ce pastiche aussi désopilant qu'un bas de contention. Mais j'ai dit, ma parole c'est de l'or ! mdr
Revenir en haut Aller en bas
sarah



Inscription : 17/01/2009
Nombre de messages : 1247
Age : 44

MessageSujet: Re: "Les Aventures alsaciennes de Sherlock Holmes" C. Muller   Ven 18 Mai - 15:01

Je te comprends Tina,mais il ne faut pas en vouloir Max il dit toujours ce qu'il pense et il a une très grande culture littéraire c'est pourquoi il donne souvent son avis même si parfois il est un peu piquant on s'y habitue, c'est quelqu'un de très intelligent et ses commentaires sont rarement négligeables.
Maintenant je comprends ta réaction,tu defends ton travail et c'est normal.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: "Les Aventures alsaciennes de Sherlock Holmes" C. Muller   Aujourd'hui à 15:19

Revenir en haut Aller en bas
 
"Les Aventures alsaciennes de Sherlock Holmes" C. Muller
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Laurie R. King] Sacrifier une reine : Les aventures de Mary Russell et Sherlock Holmes
» [Doyle, Sir Arthur Conan] Les aventures de Sherlock Holmes
» [Collection] Sherlock Holmes collection Rouge (S.E.P.)
» Peterson Sherlock Holmes (Original). Laquelle est la plus belle?
» Sherlock Holmes : ouvrages dérivés (hors canon)

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
FORUM JEREMY BRETT :: SHERLOCK HOLMES ET SES ADAPTATIONS-
Répondre au sujetSauter vers: