Planète Jeremy BrettAccueilS'enregistrerConnexion

Répondre au sujetPartagez | 
 

 "Les Aventures alsaciennes de Sherlock Holmes" C. Muller

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
belette2911



Inscription : 10/06/2010
Nombre de messages : 1232
Age : 41

MessageSujet: Re: "Les Aventures alsaciennes de Sherlock Holmes" C. Muller   Mar 27 Déc - 21:53

Merci pour les réponses ! Je m'étais interrogée sur ce petit détail de l'odeur car je sais que le cadavre qui se décompose sent assez fort, mais, en lisant ce matin "la ferme des corps", j'ai appris (il n'est jamais trop tard, tiens) qu'on pouvait passer à une dizaine mètre d'un cadavre sans le sentir... Bon, j'avoue que j'ai le nez fin, aussi. Je sens tout.

Mais c'était plus une interrogation qu'une critique, une sorte d'hommage au coup du chien qui n'aboie pas (SILV), qui aurait donné, au sujet de ce détail olfactif ce genre de dialogue :
– Quel détail olfactif ? On ne sent rien, me répondrez-vous.
– Justement, voici l’incident bizarre. J’attire votre attention car c’est troublant. rire

Pour le reste, les enquêtes étaient simples, mais je peux le concevoir vu la petitesse du livre (et ça, c'est une critique, j'en ai jamais assez quand je me plais bien) et la fait que vous l'ayez écrit en 6 semaines...

En tout cas, ce pastiche ne fera pas partie de ma catégorie "j'aurais mieux fait de pas l'acheter" mais il trône sur le rayon de ma bibliothèque avec les BONS pastiches. Il était plaisant et rafraichissant. Surtout le concombre et le libraire qui stocke des romans coquins... hilarant !

Bizarre que les femmes n'aient pas fait de reproches sur le côté séduisant de Holmes. Les hommes sont-ils jaloux ? Oui, sans doute... Moi, j'ai aimé son côté brettien, mais avec moi, tu étais en terrain conquis. Moins avec ceux qui l'aiment moins ou pas du tout. Oups.

J'ai perdu l'année dernière mon chien, fidèle compagnon de plus de 16 ans et demi et je sais ce que c'est. Pour la famille, je touche du bois.

Bonne lecture avec Horowitz, on est plusieurs à avoir aimé "la maison de soie". Bigre, de ces temps-ci, je m'envoie des bons pastiches, ça fait du bien après les années de vaches maigres. Là, je viens de finir "SH et le mystère du Palio" qui est un bon pastiche aussi durant le Grand Hiatus.

Merci d'avoir répondu aux questions et de nous avoir écrit les archives alsaciennes. Ensuite, vous nous faites les archives lorraine ? svp
Revenir en haut Aller en bas
http://the-cannibal-lecteur.jimdo.com/
TinaSherlockina



Inscription : 06/04/2011
Nombre de messages : 240
Age : 53

MessageSujet: Re: "Les Aventures alsaciennes de Sherlock Holmes" C. Muller   Mar 27 Déc - 22:28

Hello Belette !
Rendons donc hommage à ton nez fin. Es-tu lorraine ? Eh bien non, l'éditeur a tellement adoré ces pastiches-là, qu'il voudrait que j'en écrive d'autres. Donc Holmes et Watson retournent en Alsace et ont encore du pain sur la planche question énigmes criminelles. Promis, j'éviterai de le faire se pikouzer toutes les dix pages, de faire sombrer Watson dans une description limite gay de son ami et de faire tirer la langue de désir aux groupies du cher Jeremy.
C'était pour moi un divertissement, rien de prétentieux. As-tu lu le Holmes de Fortier au Haut-Koenigsbourg ? Si tu cherches un bon somnifère, n'hésite pas, c'est assommant et Holmes semble aussi transparent que l'eau claire ! Question humour, faut se fouiller grave, c'est d'un sec et d'un pompeux terrifiant. Dans le fond, Fortier a analysé chaque pierre du Haut-Koenigsbourg et l'on sent venir Sherlock à dix kilomètres. Zéro ambiance, zéro charme holmésien, pas l'ombre d'une femme pour faire palpiter le tendre Watson. Bref, Holmes en enfer, ou presque. big smile
Revenir en haut Aller en bas
Dyan Bretty
Admin


Inscription : 29/12/2008
Nombre de messages : 6019

MessageSujet: Re: "Les Aventures alsaciennes de Sherlock Holmes" C. Muller   Mer 28 Déc - 10:56

Ah enfin une petite visite de l'auteur sur le forum bravo On t'attendais !
Et comme tu as pu le constater l'ensemble des "critiques" est très positif. Je crois qu'on peut te féliciter à l'unanimité.
Ne t'inquiète pas si on a une propension à décortiquer et pinailler un peu trop... pouffe mais c'est l'objet du topic.

Merci pour tes précisions, c'est trop marrant de lire ces à-côtés et anecdotes vécues par l'auteur, que le lecteur ne peut pas s'imaginer. rire
Les allusions fréquentes au maroquin vert, les doigts minces, le teint blême ou les yeux ne m'ont pas gênée - au contraire c'est ton style.
L'expression "mon tout bon" surprenant au début dans la bouche de Holmes, mais amusant.
Là on chipote vraiment sur des détails insignifiants rire
Par contre j'adore et j'adhère totalement avec ce Holmes séduisant au petit air brettien, surtout ne change rien et si certains mâles jaloux ont à redire on s'en fout. na! L'homme séduisant et fascinant, l'allure, les gestes gracieux de la main, la paleur, la cigarette, c'est tout JB.
Et j'imaginais aussi JB dans la 2è tache quand Holmes rampe sur le sol !
Concernant tes intrigues, l'essentiel c'est qu'elles tiennent la route sans tomber dans les bas côtés et en évitant des incohérences énormes. Tu y parviens très bien et j'imagine que tu as vérifié ce que tu as écrit même si tu n'as mis que 6 semaines. Pour ma part j'adore les formats courts je déteste les romans fleuve à 600 pages les tomes. Tes nouvelles sont très agréables à lire humoristiques et amusantes, on y prend plaisir, que demander d'autre ?
Si un truc, la suite ! study





Mon site sur Jeremy Brett


Mon site sur Robson Green
Revenir en haut Aller en bas
http://www.jeremy-brett.fr http://dyanblue.tumblr.com/
belette2911



Inscription : 10/06/2010
Nombre de messages : 1232
Age : 41

MessageSujet: Re: "Les Aventures alsaciennes de Sherlock Holmes" C. Muller   Mer 28 Déc - 18:12

Et bien non, Tina, je ne suis pas lorraine (mais j'en connais deux), je viens juste d'un petit pays à côté de la France et qui se nomme Belgique. Si je parlais de la Lorraine, c'est en rapport avec la célèbre phrase "vous n'aurez pas l'Alsace et la Lorraine" et puisque nous avons eu l'Alsace, autant faire toutes les régions de France... Mais si tu comptes en écrire un autre, je suis partante.

Aie, le Haut-Koeningsbourg est dans ma biblio et je compte le lire. C'est gentil de me dégoûter à l'avance.rire

Oui, j'ai le nez fin et j'aime pinailler sur les détails insignifiants comme le Maître, c'est bien souvent de là que l'on tire tout. En plus, quand j'aime bien un livre, j'aime aussi chicaner sur les petites choses qui m'ont moins plu, juste parce que je n'ai rien d'autre à dire dans ma critique. Je me doit d'être objective, cela ne remet jamais en cause ma bonne appréciation.

C'est vrai que les commentaires en voix off de Watson auraient fait le bonheur d'une connaissance, amatrice de slash Holmes/Watson. Elle en aurait bondi de joie. big smile
Pour ce qui est de nous faire tirer la langue de désir, faut pas se gêner et continuer dans la même voie. Mon homme sait que j'apprécie Holmes et il ne s'en formalise pas, pour JB non plus. Pas jaloux, l'homme.

Le but dans l'écriture, c'est de prendre plaisir, de se faire plaisir et de faire plaisir aux autres aussi, par la même occasion.
Bon, je note que le prochain tome sera à commander chez Amazon.
Merci des éclaircissements, c'est toujours agréable de discuter avec des auteurs et bien trop rare.
Revenir en haut Aller en bas
http://the-cannibal-lecteur.jimdo.com/
TinaSherlockina



Inscription : 06/04/2011
Nombre de messages : 240
Age : 53

MessageSujet: Re: "Les Aventures alsaciennes de Sherlock Holmes" C. Muller   Mer 28 Déc - 19:45

Hello Dyan et Belette
C'est bien dommage que trop d'auteurs ne parlent pas ainsi sur des forums. C'est intéressant, et j'aurais adoré lire les anecdotes d'écrivains, des trucs que l'on n'imagine pas forcément mais qui peuvent donner aux autres une idée du processus de création. J'aime bien les critiques, y compris les bémols, pourvu que lesdites critiques soient justifiées. Si Belette la Belge (j'adore les Belges, ils sont trop choux !) aime à pinailler sur des détails, eh bien, ce n'est pas grave. Si dans l'ensemble, elle ne vient pas pour me traiter d'abrutie et de sombre débile, tout va bien ! Mais j'ai eu droit trop souvent à des critiques atroces de gens qui ne lisent pas, n'ont aucune sensibilité pour la littérature et qu'une nature envieuse et méchante pousse à descendre le premier venu. Il faut rester calme et serrer les dents, c'est insupportable !
Mais ici, non, je ne peux pas me plaindre. Vous avez toutes été très respectueuses, y compris dans vos critiques. Vous comprendrez donc pourquoi il a été si important pour l'éditeur d'avoir fait relire le manuscrit par un spécialiste en holmésologie. Sur les huit nouvelles, trois ont dû être remaniée à la fin (je ne vous dirai pas lesquelles, trop la honte ! rire ), et je suis trop contente du résultat. Sans cela, la critique m'aurait descendue en flammes, déjà qu'elle n'a pas été trop tendre (notamment à la SSHF...).
Donc, si je comprends bien, je peux continuer à délirer sur la pâleur holmésienne, ses regards assassins, sa cocaïne, ses sautes d'humeur et ses rapports très ambigus avec Watson ? J'adore d'ailleurs ce détail et cela n'avait pas échappé à l'éditeur. Holmes qui rajuste le faux-col de son ami, qui lui brosse affectueusement le veston, qui farfouille dans ses affaires. je trouve ça irrésistible et encore, je me suis retenue. J'avais envie d'en dire bien plus... fou
Si celui-ci se vend bien, eh bien, disons que je pourrai m'éclater complètement dans le suivant. Et, soyez rassurées, ô amatrices de JB, là je mettrai bien un hommage à Jeremy en première page, il est omniprésent dans le texte, il le mérite, n'est-ce pas ?
Revenir en haut Aller en bas
belette2911



Inscription : 10/06/2010
Nombre de messages : 1232
Age : 41

MessageSujet: Re: "Les Aventures alsaciennes de Sherlock Holmes" C. Muller   Mer 28 Déc - 19:58

Merci pour le fait qu'on est trop chou, c'est vrai que de nombreux artistes rodent leurs spectacle chez nous car il paraît qu'on est bon public.

Les insultes, je ne les sors que quand on m'insulte. rire Je n'ai pas l'envie de traiter un écrivain de sombre crétin, sauf s'il l'est vraiment, et encore, parfois je me tais, tout simplement. Quand je pinaille sur les détails, c'est juste un os à ronger car je n'ai rien trouvé d'autre à critiquer que ces petits détails, justement. Rassure-toi quand je chicane sur des riens, c'est que tout va bien pour le livre. Ok
Les envieux et les jaloux, je ne les aime pas, leurs critiques est juste là pour descendre. Soyons heureux que des auteurs francophones écrivent.

Oui, très gai de tailler un bout de gras avec un auteur. Je l'ai fait un peu avec un autre auteur, Peter Watson (pseudo) qui a écrit "les damnées de Withechapel" et qui confronte Holmes et l'éventreur (sans la fin de Dibdin !) mais j'ai pas encore lu le livre car pas encore reçu...

Dans les milieux autorisés, on est sans doute plus virulent qu'ailleurs car les attentes du lectorat sont énormes. Même dans les critiques des polars sur Amazon, certains sont bardés de prix en tout genre, sont encensés par la critique "officielle" et des lecteurs trouvent toujours à redire que le livre était nul de chez nul. La preuve que les goûts et les couleurs ne se discutent pas et que ce que j'ai aimé, un autre ne l'aimera pas et vice-versa. Des livres, j'en ai lu des milliers, en plus...

Bonne continuation pour la suite... *lectrice très intéressée par une suite et un hommage à JB*
Revenir en haut Aller en bas
http://the-cannibal-lecteur.jimdo.com/
Dyan Bretty
Admin


Inscription : 29/12/2008
Nombre de messages : 6019

MessageSujet: Re: "Les Aventures alsaciennes de Sherlock Holmes" C. Muller   Jeu 29 Déc - 10:41

J'espère que ce premier essai holmésien va connaitre le succès. Je ne suis pas à la SSHF mais il parait effectivement que leurs critiques ne sont pas tendres. Je ne sais pas quels sont leurs arguments, mais le roman d'Horowitz a subi le même sort, alors... En fait pas grand chose ne trouve grâce à leurs yeux. Faut pas en tenir compte, même si c'est surement difficile pour un auteur. Le principal c'est que ton lectorat soit au rendez-vous et il s'est même agrandi avec les membres du fofo !
Donc lâche toi pour le suivant. En étant honnête avec soi même et en laissant parler son coeur et son imginaire, ça ne peut être que du bon ouvrage !
Et je pense qu'un Holmes brettien doit être très inspirant wink





Mon site sur Jeremy Brett


Mon site sur Robson Green
Revenir en haut Aller en bas
http://www.jeremy-brett.fr http://dyanblue.tumblr.com/
jbsh



Inscription : 07/10/2009
Nombre de messages : 2128

MessageSujet: Re: "Les Aventures alsaciennes de Sherlock Holmes" C. Muller   Jeu 29 Déc - 13:02

Lâche toi lâche toi... c'est quand m^m Tina ! rire Quand elle se lâche ça dépote un max! pouffe et perso des rapports équivoques entre Holmes et Watson ça me gonfle vraiment... Je trouve l'amitié vraie et profonde bien plus intéressante que les sentiments amoureux qui peu ou prou sont liés aux hormones rire

En revanche, oui ce serait très agréable de retrouver ta plume, Tina. Et comme je te lai écrit plus haut j'ai pris beaucoup de plaisir à lire tes aventures, c'est certain.

Comme dit Belettes l'avis de nos spécialistes de la SSHF ne peut être à prendre aux pieds de la lettre puisque leurs attentes sont bien trop hautes. De plus il n'y a pas de critique vraiment virulente. Le plus sévère étant de Max B reconnaissant tout de m^m en conclusion une écriture " agréable et ce recueil se lit sans déplaisir, sinon avec passion". Sur les trois critiques c'est la seule qui soit notée "mitigée"... donc y a pas de problèmes.


Dernière édition par jbsh le Jeu 29 Déc - 19:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
TinaSherlockina



Inscription : 06/04/2011
Nombre de messages : 240
Age : 53

MessageSujet: Re: "Les Aventures alsaciennes de Sherlock Holmes" C. Muller   Jeu 29 Déc - 16:13

Oui JBSH, ne t'en fais pas, je ne vais pas me retenir trop longtemps. Il faut vraiment aimer ça pour que le lecteur prenne du plaisir à me lire. C'est ce que je reproche à trop d'aspirants écrivains. Ils ne se lâchent pas du tout, on dirait qu'ils n'osent pas s'exprimer. C'est assez étrange, non ? C'est aussi ce que je reproche au Holmes de Fortier. Trop académique, trop ripoliné, trop de descriptions historiques et architecturales. Sherlock est noyé dans une histoire qui semble le dépasser complètement. Watson y est quasi inexistant. Il s'efface complètement devant le prestige de la forteresse des Habsbourg et ses enjeux politiques (ce qui pourrait laisser de glace un holmésien pur et dur...) Fortier est un journaliste (pas mauvais, d'ailleurs) mais ce n'est pas, à mes yeux, un écrivain. Il a commis un truc scolaire, correctement écrit, bien documenté mais sans âme, sans humour, sans cocaïne (Holmes est sobre, hum...). Ca ressemble à Holmes, ça a la texture de Holmes mais ça n'est pas du Holmes, enfin si, du Holmes sans alcool. Du Holmes Canada Dry. Tout dans le titre, rien dans les pages.

Si je n'ai pas trop insisté sur la densité des affaires traitées par SH, c'était voulu. La complexité de l'enquête ou du criminel ne m'intéresse pas trop, j'ai préféré mettre l'accent sur l'ambiance, les deux personnages principaux, leurs rapports amicaux et, je l'avoue, je me suis amusée très discrètement à laisser supposer des relations ambiguës. Mais c'est vraiment très ténu, il faut être fan et brettienne comme toi pour deviner les sous-entendus ! big smile

Dans Le détective amoureux justement, le spécialiste strasbourgeois de Holmes m'avait fait sauter une remarque de Holmes dans le dialogue du début, quand Watson s'interroge sur l'avenir sentimental de son ami. J'avais fait dire à Holmes : "Je n'aime que vous, Watson". François Hoff a trouvé ça "too much" ! Or, au 19e siècle, cette formulation pouvait aussi s'appliquer à une belle amitié tout à fait dénuée de sexualité. Et je n'imaginerai jamais de réelle relation charnelle entre ces deux-là, même si JB a très adroitement laissé suggérer le contraire dans certains épisodes à mes yeux très "chauds" (Blue Carbuncle, par exemple, quand il présente le joyau à Watson. Holmes est quasiment collé sur son ami !)
Pour ce qui est des critiques publiées à la SSHF, elles ne sont pas si horribles, finalement. Et j'ai vu que l'infâme Fortier n'a eu droit qu'à un seul papier très lavasse (probablement un pote), court, qui ne signifie rien. Je préfère encore l'argumentation serrée de Belette. Là au moins, on apprend quelque chose, on peut se faire une idée du texte.
Revenir en haut Aller en bas
belette2911



Inscription : 10/06/2010
Nombre de messages : 1232
Age : 41

MessageSujet: Re: "Les Aventures alsaciennes de Sherlock Holmes" C. Muller   Jeu 29 Déc - 18:49

Tina a écrit :
Citation :
Je préfère encore l'argumentation serrée de Belette. Là au moins, on apprend quelque chose, on peut se faire une idée du texte.
Merci, Tina ! rire J'essaye d'être objective car une critique qui ferait "waw, trop bien, j'ai aimé" sans rien dire de plus, sans souligner les points forts ou faibles, ça vaut pas la peine. Un auteur doit apprécier quand le lectorat a mis le doigt sur une petite subtilité, c'est la preuve qu'on a lu avec application et pas comme certains critiques ou donneur de prix qui survolent le chose.
J'avoue que je n'ai pas toujours été très tendre dans mes critique de bandes dessinées "Bdétectives" ou de certains films avec Holmes...
Là où Max trouvait trop de descriptions historiques, moi, ça passe comme dans du beurre. Comme quoi, ce que l'un n'aime pas, l'autre oui.

Citation :
je me suis amusée très discrètement à laisser supposer des relations ambiguës. Mais c'est vraiment très ténu, il faut être fan et brettienne comme toi pour deviner les sous-entendus !
J'ai surtout un esprit très mal tourné et la capacité de rebondir de suite sur une phrase ambiguë pour sortir un bon mot. J'ai un collègue qui surveille ses phrases car il sait que je suis capable de tout transformer... rire ça nous fait hurler de rire, au travail.
Mais je suis tombée dans la marmite de potion holmésienne toute jeune et j'y baigne toujours. Pareil pour JB, mais après Holmes.
Retroussons nos manches pour nous attaquer à Fortier... wink Je ne suis pas sa copine, donc, si le livre m'endort, ce sera répété !
Revenir en haut Aller en bas
http://the-cannibal-lecteur.jimdo.com/
jbsh



Inscription : 07/10/2009
Nombre de messages : 2128

MessageSujet: Re: "Les Aventures alsaciennes de Sherlock Holmes" C. Muller   Jeu 29 Déc - 19:07

Tina
Citation :
même si JB a très adroitement laissé suggérer le contraire dans certains épisodes à mes yeux très "chauds" (Blue Carbuncle, par exemple, quand il présente le joyau à Watson. Holmes est quasiment collé sur son ami !)
On ne va pas revenir pesamment sur le sujet mais reconnais qu'ils ne sont vraiment pas légions ces "moments" et peuvent parfaitement être des décisions de metteur en scène pour des problèmes de cadrage. Je crois sincèrement qu'une personne comme cet homme qui a tenter de ne pas donner de détails sur sa vie privée et ses choix, a du être très attentif à ne rien laisser filtrer, si on admet la supposition d'une attirance, ce qui est pour moi très loin d'être admis comme tu le sais!
Mais je suis contente de savoir que, si tu te lances de nouveau dans l écriture d un pastiche, ce sera sans cet objectif, parce que je te le dis tout de go, ce serait sans moi à mon grand regret parce que malgré que j'ai trouvé certains passages ou échanges peu orthodoxes, cette lecture m'a fait passé de bons moments en compagnie de ces deux là, ce dont au passage je te remercie Ok .
Une chose dans ce que tu as écrit m'a posé question. Pourquoi fais tu user voire abuser Holmes de la cocaïne quand il est dit tant de fois qu'il ne le faisait que dans les grandes périodes d'ennui? Franchement son passage en Alsace qui au demeurant l'a ravi, ne lui a pas laissé beaucoup de temps de "stagnation"! Je n'ai rien contre un Holmes cocaïnomane, c'est un fait donc il n'y a pas être ou non d'accord. Mais tel que tu le présentes, ce n'est plus un palliatif... Avais tu une idée derrière cela?
Revenir en haut Aller en bas
belette2911



Inscription : 10/06/2010
Nombre de messages : 1232
Age : 41

MessageSujet: Re: "Les Aventures alsaciennes de Sherlock Holmes" C. Muller   Jeu 29 Déc - 19:13

Tiens, je n'avais jamais pris attention au fait que Holmes se colle à Watson dans "Blue carbuncle" ! Je serai plus attentive, même si je suis comme jbsh et plus d'un avis qu'ils étaient amis et rien d'autre.

Je me joins à jbsh pour la question sur la cocaïne car moi aussi (comme tu le sais big smile ) j'ai trouvé que l'allusion à la drogue était forte. Un lecteur qui plongerait dans le livre sans bien connaître le canon croirait tomber chez un junkie alors que c'était juste pendant les périodes de stagnation. Je ne remets pas en cause la seringue, elle est présente, mais là, en Alsace, c'était un vrai drogué. Pourtant, il n'a pas stagné beaucoup, son esprit. Holmes attirait les enquêtes comme le miel attire les guêpes.
Revenir en haut Aller en bas
http://the-cannibal-lecteur.jimdo.com/
TinaSherlockina



Inscription : 06/04/2011
Nombre de messages : 240
Age : 53

MessageSujet: Re: "Les Aventures alsaciennes de Sherlock Holmes" C. Muller   Jeu 29 Déc - 19:49

Merci Belette, je me réjouis déjà de lire ce que tu concocteras à ce prétentieux de Fortier. Puisque tu m'as lue, je te garantis que tu vas le démolir dans les grandes largeurs - si tu arrives jusqu'au bout de l'intrigue aussi digeste qu'un kilo de plomb !

Mmm oui, il est évident que j'ai exagéré le côté drogué de Holmes. L'idée m'a toujours séduite, j'ignore pourquoi. Je n'ai aucune connaissance en la matière, ne me suis jamais droguée mais d'imaginer Holmes occupé à se pikouzer m'a toujours paru follement sensuel ! Ne me demandez pas pourquoi.
Le trait est forcé, mais je ne me moque pas de lui. C'était aussi en réaction au Holmes archi plat de Fortier. L'éditeur l'avait bien compris et cela ne l'avait pas choqué du tout, même s'il a admis que ce n'était pas tout à fait canonique. Holmes

Il m'est venu aujourd'hui une idée : j'aimerais finalement écrire un pastiche unique, je veux dire une seule histoire de SH en Alsace, où le Dr Jordan, par exemple, ferait appel à lui dans le cadre d'un décès suspect. Il existe un site magnifique en Alsace, une ruine romantique à la réputation sulfureuse avec son "pont du Diable" autrefois encore en bois branlant avec des cordes en guise de rambarde. J'ai ma petite idée sur ce que les deux compères vont découvrir là-bas. Tout sauf du surnaturel, je vous rassure. Qu'en pensez-vous ?
Revenir en haut Aller en bas
belette2911



Inscription : 10/06/2010
Nombre de messages : 1232
Age : 41

MessageSujet: Re: "Les Aventures alsaciennes de Sherlock Holmes" C. Muller   Jeu 29 Déc - 20:04

Si le roman est mauvais, ce sera dit, en toute âme et conscience. Si par hasard je digère le plomb, ce sera noté aussi. Mon carnet de notes est prêt à être noirci ! Je donnerai ma critique quand j'aurai lu le livre, digéré (il reste le Motilium pour la digestion et les W-C pour vomir, dans le pire des cas) et rédigé sa critique. N'ayant pas de secrétaire...

Sensuel la pikouze ? non Mouais, pas pour moi. Nous n'avons pas les mêmes critères de sensualité... (rires). ça ne m'excite pas le moins du monde... Même en pensant que c'est une sorte d'introduction d'un corps étranger dans l'intimité de sa chair. gêné Bon, je hais les piqûres aussi. pale

Le pont du diable ? Ils en ont un aussi en Ardèche, à Thueyts (marché le vendredi). Ah, les vacances... cool Il doit y en avoir dans toutes les régions de France, des ponts du diable, mais là, il est en pierre.

Le surnaturel ne me dérange pas, ayant un faible pour les vampires (les vrais, pas ceux de S. Meyer) et les loups-garous. Tout dépend de la manière dont c'est amené, mais on peut commencer avec du surnaturel qui au final se révèle être du naturel (déguisement). Il y a un épisode de la sorte dans "les enquêtes de Murdoch". C'est toujours marrant avec des gens qui y croient et un Holmes pas du tout.

Une enquête toute seule ? Pourquoi pas, même si le fait de les publier en nouvelles est bien aussi, car comme les 56 du canon. Mais une histoire courte, avec un (ou des) cadavres(s) et bien ficelée, je sors ma carte de crédit pour commander sur Amazon. Le tout, c'est de s'éclater dans ce que l'on fait. Autrement dit, je suis preneur d'une bonne enquête holmésienne (j'aime les enquêtes).



Revenir en haut Aller en bas
http://the-cannibal-lecteur.jimdo.com/
TinaSherlockina



Inscription : 06/04/2011
Nombre de messages : 240
Age : 53

MessageSujet: Re: "Les Aventures alsaciennes de Sherlock Holmes" C. Muller   Ven 30 Déc - 12:04

Mesdames, accrochez-vous ! fan
J'avais rencontré il y a quelques semaines lors d'un salon un scénariste de BD qui a adoré mes pastiches. Nous nous sommes revus et comme il écrit pour les très grands de la BD, Glénat, Castermann et consorts, il m'a suggéré de mettre en BD mes pastiches qu'il trouve hyper figuratifs et très bien adaptés à ce format.
Il y a un éditeur strasbourgeois qui bosse dans ce registre et qui aime beaucoup Holmes aussi. De plus, le scénariste connaît un dessinateur doué, holmésophile aussi, qui pourrait s'occuper du graphisme. Génial, non ?
Le scénariste rencontre l'éditeur en janvier, nous allons donc voir avec mon propre éditeur (il doit accepter, car il détient les droits de mon livre !) ce que l'on peut faire.
Ce qui va vous réjouir : le scénariste a beaucoup apprécié ma façon de mettre en scène Holmes. ll est aussi fan de JB, ce qui ne gâche rien et n'a pas trouvé incongru du tout que mon Watson soit sincèrement admiratif de son ami. Quoi de plus normal ?
Maintenant, si le projet prend forme, je suis curieuse de voir comment le dessinateur va s'y prendre pour mettre Holmes en valeur. Il va sans dire que le scénariste et moi évoquerons JB ! Ce serait trop mimi, non, une BD avec un Holmes classieux, JBesque et un Watson séduisant façon David Burke ! Ca vous dit ? cool
Revenir en haut Aller en bas
jbsh



Inscription : 07/10/2009
Nombre de messages : 2128

MessageSujet: Re: "Les Aventures alsaciennes de Sherlock Holmes" C. Muller   Ven 30 Déc - 12:33

fan fan fan
L'idée est on ne peut plus alléchante, je ne te le cache pas M^m si je ne suis pas une adepte des BD, celle la je pense que je me la procurerai. Un dessinateur c'est un artiste qui a un style, reconnaissable la plupart du temps au premier coup d'oeil. Peux tu nous donner un titre par exemple qu'on se fasse une idée, enfin que je me fasse une idée, parce que je n'y connais rien ?

Un Holmes en BD qui aurait le look de JB c'est une perspective des plus intéressantes, mais je crois qu'il en existe une...Dyan devrait être plus pointue sur ce sujet, mais je pense l'avoir lu....

Les paysages d'Alsace sont en général magnifiques, je ne suis pas étonnée qu'ils l'inspirent bravo Et bien sûr que Watson est admiratif, c'est indéniable, m^m si pour moi cela n'en fait pas un être fan au sens "bêlant" du terme.

Tous mes voeux accompagnent ton projet, Tina. Une magnifique façon de commencer l'année cool
Revenir en haut Aller en bas
belette2911



Inscription : 10/06/2010
Nombre de messages : 1232
Age : 41

MessageSujet: Re: "Les Aventures alsaciennes de Sherlock Holmes" C. Muller   Ven 30 Déc - 14:42

Holmes en BD ? La BD et moi, c'est une vieille histoire d'amour, même si celles de Lefrancq "Bdétectives" avaient un graphisme à ch*** et un Holmes croisé avec un Schwartzy !

Une BD existe avec JB en inspirateur, c'est "L'ultime défi de Sherlock Holmes" (Dibdin) publié chez Rivages/Casterman/Noir et les dessins étaient de Stromboni. Vu que je n'avais pas accroché au livre, que j'avais en envie de l'enfouir au fond du jardin, la BD étant la réplique du livre... grrr

Hum, un régal pour les yeux avec Holmes et Watson sexy. Un autre qui dessine un beau Watson, c'est dans la collection "Vents d'ouest", la BD "les quatre de Baker Street"le dessin est de David Etien et Watson est mince, beau et svelte !

Génial si le livre sort en bande dessinée !

Je pensais qu'un auteur détenait les droits de son livre et pas l'éditeur, moi.
Revenir en haut Aller en bas
http://the-cannibal-lecteur.jimdo.com/
jbsh



Inscription : 07/10/2009
Nombre de messages : 2128

MessageSujet: Re: "Les Aventures alsaciennes de Sherlock Holmes" C. Muller   Ven 30 Déc - 16:24

L'ultime défi de sherlock holmes



Bon il y a peut etre un petit quelque chose de Brett, mais ce n'est pas non plus des plus réussi, je trouve! En tous cas ce n'est pas constant... dans les dessins. Néanmoins je n'ai pas lu cette BD et je n'en ai vu que ce que j'ai présenté.
Un grand "BOF" sur cet exemple razz


Dernière édition par jbsh le Ven 30 Déc - 20:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
TinaSherlockina



Inscription : 06/04/2011
Nombre de messages : 240
Age : 53

MessageSujet: Re: "Les Aventures alsaciennes de Sherlock Holmes" C. Muller   Ven 30 Déc - 17:49

JBSH en effet, ce n'est pas terrible ! J'ose espérer que le projet, s'il est agréé, sera plus agréable à voir que ça ! Holmes est tout déformé, il a un visage horrible ! Et Watson est trop quelconque !

Belette, dans l'édition "classique", tu dois céder tes droits à l'éditeur, car c'est lui qui paye tout, l'impression, la couv. la pub. C'est mille fois mieux que ce que l'on nomme le "compte d'auteur" où c'est l'auteur qui paye tout. En France, le compte d'auteur n'est pas terrible, car aucun libraire n'a envie de vendre des bouquins qui n'ont pas été corrigés et supervisés par un pro. J'ignore comment ça marche en Belgique où les auteurs gardent peut-être leurs droits mais chez nous, c'est la honte de devoir payer de sa poche - c'est le cas quand l'auteur n'a pas trouvé d'éditeur classique. Si l'on a un soupçon de talent, c'est l'éditeur qui paye tout. Mais en échange, il décide de ce que l'on fait ou pas du livre. En principe, il n'y a pas de raison pour qu'il refuse une adaptation des pastiches en BD. Car l'éditeur des BD devra payer à mon éditeur des droits pour avoir la possibilité de gérer mes textes. Idem s'il y a une adaptation à l'écran, au théâtre ou autre. On passe chaque fois par la case "éditeur" et c'est tant mieux. Car je touche quelque chose aussi, sous le format BD, puisque l'histoire originale est à moi.
Voili pour les explications. rire
Revenir en haut Aller en bas
belette2911



Inscription : 10/06/2010
Nombre de messages : 1232
Age : 41

MessageSujet: Re: "Les Aventures alsaciennes de Sherlock Holmes" C. Muller   Ven 30 Déc - 20:07

Oui, les dessins n'étaient pas au top !!

Merci pour ces renseignements, j'avais entendu parler des comptes d'auteur, mais je n'en savais pas plus. Et dis-toi bien que je ne sais pas comment cela marche dans mon pays... Je ne me suis jamais renseignée, de toute façon.

J'espère que le projet bédé aboutira et qu'il sera bien dessiné, notre Holmes !
Revenir en haut Aller en bas
http://the-cannibal-lecteur.jimdo.com/
belette2911



Inscription : 10/06/2010
Nombre de messages : 1232
Age : 41

MessageSujet: Re: "Les Aventures alsaciennes de Sherlock Holmes" C. Muller   Mar 3 Jan - 17:57

Désolé, Tina, mais je ne ferai pas une critique acerbe de "Sherlock Holmes et le mystère du Haut-Koenigsbourg" car il m'a diverti, même si le pastiche ne casse pas trois pattes à un canard, il est pas mal. Un (gros) soupçon d'ésotérisme, un morceau d'histoire, encore une fois, le Kaiser qui se promène dans les parages (je ne vois que lui, dans les pastiches, films ou bédés), Holmes est très canonique, la petite pincée de sel en moins, le Holmes du canon étant plus mieux. Malgré tout, le livre est pas mal. Pas de romantisme, pas de Holmes coquet ou dandy, ou charmeur, il est "normal" mais pas tout à fait conforme au canon.
Revenir en haut Aller en bas
http://the-cannibal-lecteur.jimdo.com/
TinaSherlockina



Inscription : 06/04/2011
Nombre de messages : 240
Age : 53

MessageSujet: Re: "Les Aventures alsaciennes de Sherlock Holmes" C. Muller   Mar 3 Jan - 19:01

Hello Belette,
Bravo pour ta franchise ! Ben oui, il ne casse pas trois pattes à un canard, mais ce que j'ai détesté par-dessus tout c'est le style : limite cours d'histoire géo et un Holmes vraiment pas folichon. Et dire que Fortier a vendu 10 000 ex. de sa soupe ! J'en suis écoeurée ! Je n'arriverai jamais à un tirage pareil. Manque de bol, je ne sais pas moi, ça me décourage complètement. Je me demande d'ailleurs si je vais seulement en écrire un autre. Pour quoi faire ? Subir le Fortier qui bavasse sur son métier de JOURNALISTE (il insiste lourdement) et son étonnement inentamé pour le succès de son Sherlock ?
Revenir en haut Aller en bas
belette2911



Inscription : 10/06/2010
Nombre de messages : 1232
Age : 41

MessageSujet: Re: "Les Aventures alsaciennes de Sherlock Holmes" C. Muller   Mar 3 Jan - 19:19

Hors de question de baisser les bras ! La quantité n'est pas un signe de qualité. On ne le répète jamais assez.
Mon collègue me disait l'autre jour qu'il avait taillé un bout de gras avec son libraire et que celui-ci lui confiait qu'il vendait plus de magazines people style "Public" ou "Closer" que de magazines sérieux tels que "Science et vie". Est-ce parce que Science et vie est de la merde ?? Non, que du contraire ! Ce sont les magazines people qui, pour nous, sont de la littérature de caniveau. Mon collègue pense la même chose que moi.
Pareil avec les émissions de télé réalité : de la daube ! Malheureusement, elle a plus d'audience que des "envoyés spécial" ou des émissions de Arte. Est-ce que cela veut dire que les émissions culturelles d'Arte sont de la merde ?? Non !
Victor Hugo fut décrié, de son vivant. Van Gogh ne vendit qu'une seule toile. Vois où ils sont maintenant... Oui, le succès post mortem, c'est moins gai, mais c'est la preuve que le décrié par les uns peut passer à la postérité chez les autres... Des tas d'auteurs ont vendus des mannes de livres, pourtant, l'histoire ne les retiendra pas. Les livres de Stephanie Meyer (Twilight) sont de la daube de niveau AAA+++ et ce n'est pas le fait qu'elle en ait vendu des tonnes qui la fera entrer au Panthéon. rire Elle sera vite oubliée.
Fortier est journaliste ? Grand bien lui fasse ! Son livre est bien, mais il lui manque l'assaisonnement. Bon, vu que j'aime l'histoire et l'ésotérisme, j'ai apprécié, mais son Holmes, même s'il était plus proche du canon que le tien (veut pas dire que j'aime mieux le sien, hein !) était un peu fade, il lui manquait un petit quelque chose.
Le tien m'a fait rire. Il manquait de l'ironie au Holmes de Fortier.
Laisse-le fanfaronner. Un jour, le fanfaron se tait car plus personne ne l'écoute. Ton livre était bien, je l'ai adoré et j'ai adoré ton Holmes/Brett. Continue et on te lira avec plaisir. Ok
Revenir en haut Aller en bas
http://the-cannibal-lecteur.jimdo.com/
TinaSherlockina



Inscription : 06/04/2011
Nombre de messages : 240
Age : 53

MessageSujet: Re: "Les Aventures alsaciennes de Sherlock Holmes" C. Muller   Mar 3 Jan - 20:12

Mais oui Belette, je me suis dit tout ça moi aussi, et depuis longtemps. Mais si je n'ai pas d'autre perspective que l'édition régionale, l'ennui abyssal de la culture régionale et d'être assise aux salons à côté de Fortier, ça ne m'encourage pas des masses de continuer. Pour quoi ? Pour qui ?
Depuis deux ans, je rêve de partir à l'étranger - si possible en Angleterre - mais je ne sais fichtrement pas comment faire. C'est quelque chose de très sérieux et si je peux mettre la main sur la personne ou le projet qui pourrait me faire partir, je n'hésiterai pas. J'arrive à un stade où vraiment, il me faut voir autre chose pour titiller mon inspiration. Dans les conditions actuelles, ce n'est plus possible. Sherlock a été écrit à une époque de crise grave, après la mort de mon père. Cela m'avait bien aidée, mais après, le vide total.
Tu as sans doute déjà lu des bios d'écrivains. C'est un phénomène assez courant. On produit avec une facilité déconcertante, et après, eh bien, on se morfond. Fortier a déjà sorti un autre polar que je n'ai pas envie de lire, alors qu'il bosse à temps complet pour les Dernières Nouvelles d'Alsace. Je ne sais pas comment il fait, mais je bosse à temps partiel et je ne glande fichtrement rien.
Je suis hyper réaliste vis-à-vis de mes attentes et de mes besoins. La seule solution : voyager, partir, trouver autre chose. Ce n'est pas une fuite, mais une nécessité.
Comme toi, j'ai un ami libraire adorable qui aime vraiment ce que je fais. Quand je lui dis que je n'ai plus envie d'écrire, il est horrifié. Je ne vois pas l'intérêt de publier toute ma vie dans une petite structure pour régaler une poignée de fans; et moi, je vis de quoi ? D'un job alimentaire qui me fait horreur ? Je ne demande pas la super célébrité, mais au moins une reconnaissance qui me permettrait de vivre décemment de ma plume. Est-ce trop demander ?
Revenir en haut Aller en bas
belette2911



Inscription : 10/06/2010
Nombre de messages : 1232
Age : 41

MessageSujet: Re: "Les Aventures alsaciennes de Sherlock Holmes" C. Muller   Mar 3 Jan - 22:06

Je ne sais pas... se serait bien de vivre de sa plume, mais je sais que ce genre d'attente n'est pas pour tous les écrivains. Beaucoup ont bouffé de la vache enragée pendant des années. Je ne voudrais pas de ce métier magnifique mais trop peu sûr. Écrire ne nourrit pas toujours son homme.

Entre nous, je ne sais pas ce qu'il y a dans le climat, mais ces derniers temps, on est légion à en avoir marre du boulot ! Tu vas au snack, et tout le monde dit qu'il en a marre, au bureau, pareil et des têtes (très) importantes ont sauté, ces derniers temps. Même un qui a donné plus de 40 ans de son temps aux patrons. Et pourquoi ? Il a failli y passer aussi. Là, il va partir en pension et il est heureux. Quand on voit comment on l'a traité, on se dit qu'on a raison d'encaisser son salaire mensuel et de faire le minimum syndical sans donner plus. Et surtout pas sa vie privée !
On a tous des passes à vide, j'en sais quelque chose. Ce qui nous en sort n'est que temporaire, celui qui s'abrutit dans le travail pour oublier ne le fera pas toujours, dès que cela va mieux, c'est fini.

Où tu dois trouver une autre motivation pour l'écriture (l'envie d'écrire, tout simplement) ou changer de voie. Mais garde la plume non loin, l'envie peut te reprendre. J'ai failli laisser tomber des tas de passions à cause d'un coup dur, pourtant, c'est comme après une chute de cheval, tu dois remonter directement.
Et non, je ne fais pas les bios d'écrivain, ça me pompe. Moi, il me faut un cadavre (ou plus), une quête héroïque et des mondes parallèles, un truc ésotérique, des templiers, des francs-maçons, bref, ce genre de thème qui me plaise dans un livre. Sinon, il y a l'humour et le second degré de certains livres de la collection "Piment".

Ne jamais montrer aux autres qu'ils vous font mal par leur seule présence, c'est pas facile, je ne dis pas que j'y arriverais (je sais que non), mais si on met en pratique notre détective, c'est ce qu'il faut faire.

Nous aussi on a des libraires sympa, mais ils se contentent de vendre de la presse, des boissons, des cigarettes, parce que en Belgique, un libraire, cela correspond à vos kiosques à journaux, pas en un magasin qui vend des livres de poche. Je précise parce que je sais que chez vous c'est pas le même. Mon libraire a quelques livres de poche, les nouveautés et point barre. Il fait son beurre avec les boissons et les bonbons, mais plus avec la presse, malheureusement. Tu vois, eux aussi triment comme des cons et ne s'en sortent pas.

Je ne suis pas psychologue, mais si tu n'as plus l'inspi, change d'air et tu verras, ça reviendra.... bonne année tout de même et plein de ventes. Un autre auteur est comme toi et ne bénéficie pas d'une bonne couverture médiatique pour son livre "les damnées de Withechapel" qui concerne Sherlock Holmes et Jack.
Les auteurs ne sont pas tous égaux dans la jungle de la publication. Fortier a eu une plus grande pub ? Dans son journal ? Comme les politiciens de chez nous qui achetaient eux mêmes leurs propres livres pour faire monter les chiffres de ventes ??
Revenir en haut Aller en bas
http://the-cannibal-lecteur.jimdo.com/
TinaSherlockina



Inscription : 06/04/2011
Nombre de messages : 240
Age : 53

MessageSujet: Re: "Les Aventures alsaciennes de Sherlock Holmes" C. Muller   Mer 4 Jan - 18:38

mmm Belette, intéressant de savoir qu'en Belgique, la librairie comme nous la connaissons est plus rare. Il est vrai qu'en France, l'écriture, les éditeurs, les libraires et la presse prennent beaucoup de place.
Pour en revenir à Fortier, ben oui, il grouille dans un milieu qui a pour habitude de se passer la brosse à reluire.
Pour te rassurer, je suis souvent tombée sur un lecteur ou lectrice éberlué(e) parce que mes bouquins n'ont pas eu beaucoup de pub. La plupart de mes lecteurs sont des gens qui ont aussi lu autre chose. Ils aiment l'humour et une certaine pertinence dans les propos.
Je constate en tous cas que mon post d'hier était très, très pessimiste. Ca arrive. Je ne dis pas que ça va mieux, mais au moins je sais ce qui me reste à faire.
Je viens d'acheter La Maison de Soie. Je vais m'engloutir là-dedans dès ce soir et je mettrai ma critique sur le fil idoine. Je suis curieuse... big smile
Revenir en haut Aller en bas
Yodaline



Inscription : 07/02/2009
Nombre de messages : 1173

MessageSujet: Re: "Les Aventures alsaciennes de Sherlock Holmes" C. Muller   Mer 4 Jan - 19:37

Hello! Tina, en effet tu étais plutôt pessimiste, mais je vois que tu remontes vite en surface. Il est certain qu'un auteur doit avoir du mal à se faire connaitre en dehors de son cercle s'il n'a pas les moyens de la publicité. Il te faut, c'est sûr, beaucoup de courage pour t'accrocher et persévérer. bravo

Pourquoi ne pas approcher la Maison du Tourisme alsacien, qui, dans ses prospectus et ses déplacements, pourrait parler des bouquins du terroir ? D'autant plus que Sherlock Holmes (avec la sortie du film de Ritchie) va revenir en force sur les écrans et va donc faire parler de lui. Une occasion révée pour mettre ton bouquin en avant... Ok

Je commence à peine la lecture de ton livre , et la première impression est agréable. Un style fluide, un vocabulaire bien choisi, un rythme soutenu et vif. Je t'en dirai plus au fil de ma lecture... A+
Revenir en haut Aller en bas
belette2911



Inscription : 10/06/2010
Nombre de messages : 1232
Age : 41

MessageSujet: Re: "Les Aventures alsaciennes de Sherlock Holmes" C. Muller   Mer 4 Jan - 20:21

Et oui, Tina, ce que nous appelons "librairie", chez nous, c'est en fait le magasin où l'on vend les journaux et les magazines, sans oublier de la confiserie et des boissons, plus des cigarettes, ... En province, tu trouves des romans dans les librairies, mais très peu, ou dans les grandes surfaces. A Bruxelles, tu as la FNAC et Club, sans oublier les grandes surfaces et les librairies, mais en moindre quantité. Certains n'en vendent même pas.

Pour le pessimisme, il traîne dans les parages et on en souffre tous et toutes au moins plusieurs fois dans la vie. Faut juste pas se laisser abattre. "Jamais et surtout pas devant l'ennemi", comme disait mon grand-oncle qui a fait la guerre.

Moi aussi cela me ferait ch*** de voir un écrivain qui a écrit sur la même région que moi, sur le même personnage que moi (même si vos Holmes sont différents), dans la même maison d'édition et de savoir qu'il a eu plus de pub que moi. Il a bien entendu profité de l'aubaine d'être journaliste. Là-dessus, il en vend plus et remplit son compte en banque.

Son histoire était bien, elle ne m'a pas endormie, mais j'ai su lâcher le livre sans problème. Moi, quand je lis, je vois l'histoire comme si j'étais metteur en scène, je ressens des émotions (là, le dernier que j'ai lu, j'avais les larmes aux yeux à la fin), toute une palette d'émotion. Dans le livre de Fortier, je n'ai pas ressentit des émotions. Les seuls trucs où j'ai réagit, c'est quand il dit qu'il ne mettrait jamais un deerstalker sur la tête et que, il sera forcé de l'acheter pour ne pas briser la couverture du chapelier espion. Là, j'ai souri franchement. Pareil avec l'identité de Guillaume II qui est en fait le client de SCAN auquel Watson avait inventé une identité et un faux titre de roi de Bohême. ça m'a fait rire et j'ai un frisson quand Watson dit que le portrait d'Irène Adler (morte) n'est jamais resté longtemps dans le tiroir.
Le reste, j'ai lu et cela ne m'a pas interpellé plus que ça. Même si le coup de "tu sais quoi qui appartenait à tu sais qui" de caché dans le château m'a surpris. Par contre, j'avais bien deviné que l'autre volait une pâle copie. Bref, il a une histoire plaisante mais pas à inscrire dans les annales de mes lectures ou dans la liste des livres qui m'ont donné des émotions de tous les diables ou qui restent pour moi des madeleines de Proust. Le tien m'a fait réagir, me poser des questions (est-ce possible ? oui, après vérification), m'a fait pousser de hauts cris avec Watson et Holmes dans la ruelle et le reste. Sourire béatement comme une gamine de 16 ans avec Holmes amoureux... et rire avec le concombre !
L'intro historique de Fortier est peut-être longue pour celui qui n'aime pas l'Histoire. Moi, ça passe, même si je me suis demandée quoi en commençant. rire

Yodaline a raison, Sherlock le film et la série sont pour janvier/février en France. Je ne sais pas si cela va booster les ventes de livres canoniques ou apocryphes, mais qui sait ?

Allez, courage, tout arrive. Regarde, on a bien réussit à obtenir un gouvernement après 540 jours de palabres et de gueguerre... Il reste le bouche à oreille qui fait plus que de la pub !
Revenir en haut Aller en bas
http://the-cannibal-lecteur.jimdo.com/
TinaSherlockina



Inscription : 06/04/2011
Nombre de messages : 240
Age : 53

MessageSujet: Re: "Les Aventures alsaciennes de Sherlock Holmes" C. Muller   Jeu 5 Jan - 13:06

Yodaline, ce n'est pas à moi de faire la promo de mon bouquin. C'est à l'éditeur. Je ne peux pas, pour diverses raisons, aller à droite et à gauche pour placer mon livre. D'abord, c'est mal vu, ça fait auteur ringard qui ne vend rien. Le bouche à oreille est encore ce qui se fait de mieux, ainsi que les relations. Mais là encore, Fortier et ses amis ne sont pas mes amis, je ne peux pas les sentir. Un pote à Fortier avait commis une demi-page dans les DNA pour parler de mon Sherlock. Quand j'ai lu l'article, j'ai failli tomber dans les pommes ! Sur trois colonnes, il a parlé du livre en six lignes, environ. On voyait bien qu'il n'avait rien lu, qu'il s'était basé sur ce que je lui avais dit. Pour le reste, il a complaisamment exposé le "super" Sherlock de Fortier, cité trois fois ! Après ça, vas-y pour avoir le moral ! Ce type est journaliste, comme Fortier, son style est atroce, bêbête, servile et niais. J'ai bossé dans la presse pendant dix ans et mon papier le plus affreux était encore superbe à côté de ça !
Je connais une dame qui écrit sublimement, vraiment elle a un talent fou. Elle est publiée chez un petit éditeur, elle aussi. Elle a eu un prix pour son bouquin, mais les ventes ne décollent pas. Juste parce qu'elle a un style particulier et parce que comme moi, elle déteste lécher les bottes des people locaux.
J'ignore si on mettra en valeur mon livre pour la sortie du Sherlock de Ritchie. A la radio, c'est Fortier qu'on invite, ainsi qu'à la télé régionale. Pour les médias, je ne suis sans doute qu'une pâle copie du "grand Fortier". J'ai aussi une réputation d'emmerdeuse et de nana qui ne mâche pas ses mots. Les gens qui dénoncent l'hypocrisie ambiante sont les premiers à me flinguer. Ca, c'est la réalité.
Maintenant, l'éditeur semble content, les ventes sont bonnes, selon lui. On verra bien au printemps, quand il fera le décompte. Inutile de rêver à d'autres aventures de Sherlock s'il lui reste la moitié du stock sur les bras...
Revenir en haut Aller en bas
Dyan Bretty
Admin


Inscription : 29/12/2008
Nombre de messages : 6019

MessageSujet: Re: "Les Aventures alsaciennes de Sherlock Holmes" C. Muller   Ven 6 Jan - 8:23

Ouh la j'ai pris un sacré retard dans les posts !

Hum c'est malheureusement le sort des écrivains d'être soumis aux chiffres mercantiles des ventes...
C'est bien d'avoir de l'ambition Tina ça motive, car sans ambition il n’y a pas de talent, mais je suppose que trop d'ambition peut aussi détruire.
Pas facile l'être humain est de toute façon un éternel insatisfait.

Ton Holmes en BD ??
Je te donne mon avis très franchement, tant qu'à faire une publication ce format ne me semble pas adapté... Je trouve même ça dommage et dommageable.
Comme tu dis tu t'attaches à l'aspect psychologique et relationnel entre Holmes et Watson, à l'ambiance, plus qu'à l'enquête elle-même. C'est l'inverse de la BD où prime l'action et la complexité de l'enquête. Je vois assez mal une adaptation de tes nouvelles, ça n'est pas dénigrer, au contraire, mais c'est pas ton style!
Tu es plus psychologique avec des allusions et des sous-entends (tu laisses supposer discrètement des relations ambiguës entre les deux héros, très discrètement) que seuls les mots peuvent traduire.
Comment rendre la séduction de Holmes, évoquer la drogue sans lourdeur ou les émotions de Holmes etc...? Le pouvoir évocateur des mots est beaucoup plus fort que celui de dessins imposés qui tarissent l'imaginaire. La BD est plus confidentielle qu'un roman et les amateurs sont très difficiles et critiques en la matière. Et en plus si le dessin ne plait pas...





Mon site sur Jeremy Brett


Mon site sur Robson Green
Revenir en haut Aller en bas
http://www.jeremy-brett.fr http://dyanblue.tumblr.com/
Dyan Bretty
Admin


Inscription : 29/12/2008
Nombre de messages : 6019

MessageSujet: Re: "Les Aventures alsaciennes de Sherlock Holmes" C. Muller   Ven 6 Jan - 8:42

TinaSherlockina a écrit:
je me suis amusée très discrètement à laisser supposer des relations ambiguës.
ça je l'avais bien remarqué ! rire
J'avais relevé ce passage où Watson ressent un confort rassurant et plutôt agréable quand Holmes se colle tout contre lui... son corps robuste à la charpente solide et aux épaules larges...
Les rapports entre les deux héros sont plus qu'une simple amitié masculine presque de la tendresse, ils se donnent des mots doux "mon tout bon" "mon ami"
Tu as insisté plus d'une fois sur ces "contacts" presque sensuels mais sans jamais prêter à confusion et malentendu. Heureusement ! ça reste soft. Mais c'est peut être un thème à exploiter. J'imagine une relation d'amour-admiration-haine venant de Watson plutôt que de Holmes. On ressent une plus grande émotion de la part de Watson, comme s'il avait les nerfs à fleur de peau dans un contact électrique quand il se colle à Holmes.
Watson est bien sûr très admiratif de son ami, sans aucune jalousie, et sans doute un peu amoureux de lui, mais ça reste toujours platonique. Ou peut être un fantasme ??





Mon site sur Jeremy Brett


Mon site sur Robson Green
Revenir en haut Aller en bas
http://www.jeremy-brett.fr http://dyanblue.tumblr.com/
Dyan Bretty
Admin


Inscription : 29/12/2008
Nombre de messages : 6019

MessageSujet: Re: "Les Aventures alsaciennes de Sherlock Holmes" C. Muller   Ven 6 Jan - 9:02

TinaSherlockina a écrit:
il est évident que j'ai exagéré le côté drogué de Holmes. L'idée m'a toujours séduite, j'ignore pourquoi. Je n'ai aucune connaissance en la matière, ne me suis jamais droguée mais d'imaginer Holmes occupé à se pikouzer m'a toujours paru follement sensuel !
Comme moi ça me fait le même effet !
Va savoir pourquoi ?
Probablement le côté interdit, plaisirs défendus qui est attirant. L'état d'abandon d'un homme qui sombre corps et âme, on s'imagine une sorte de voyage étrange et délirant où Holmes s'abandonne, perd contact avec la réalité, se perd lui-même.
Je trouve là aussi que c'est un sujet vraiment intéressant à exploiter.
La drogue permet de révéler les aspects sombres de Holmes, son côté maniaco-dépressif, sa frontière ténue avec la folie parfois.
Tu peux tout te permettre dans l'écriture. Les pastiches laissent une totale liberté. Du moment qu'on retrouve un socle typiquement holmésien, après on peut se laisser aller à tous les délires possibles, toutes les fioritues.
J'avais adoré l'Instinct de l'équarisseur et pourtant on est à des années lumières du Holmes classique mais j'ai une prédilection pour ce genre de récit "science-fiction".
Pour moi ce thème de la drogue et de la fragilité de Holmes voire sa déchéance est interessant.

On pourrait imaginer un Holmes malade souffrant d'hallucinations dues à l'abus de cocaine. Watson décide alors de l'emmener se faire soigner à l'étranger (en l'occurrence en France et plus précisément en Alsace) chez un confrère de confiance dans un établissement psychiatrique renommé. Alors je vois très bien une séries de crimes atroces ou de disparitions suspectes dans un asile de fous chargé d'histoire, vieil hospice ou ancien couvent. Bref un lieu particulièrement mystérieux et sinistre. Et notre Holmes interné en est évidemment le temoin, et doit retrouver ses facultés s'il veut résoudre le casse tete.

Certains pastiches ont exploré la piste de l'état mental de Holmes (Holmes/Dr Freud).
J’aime bien quand Holmes est en mauvaise posture, en danger physiquement et mieux encore psychologiquement. Les thèmes de son fonctionnement mental, ses troubles d’humeur, de conscience, de comportement... sont passionnants. Il y a plein d'aspects, celui du dopplehanger par exemple, du Holmes psychopathe, de Moriarty, savoir s'il a bel et bien existé ou s'il était le fruit de l'imagination détraquée de Holmes.
On peut tout imaginer !
Après je sais pas si ça peut t'inspirer Tina !! Détective





Mon site sur Jeremy Brett


Mon site sur Robson Green
Revenir en haut Aller en bas
http://www.jeremy-brett.fr http://dyanblue.tumblr.com/
TinaSherlockina



Inscription : 06/04/2011
Nombre de messages : 240
Age : 53

MessageSujet: Re: "Les Aventures alsaciennes de Sherlock Holmes" C. Muller   Ven 6 Jan - 11:50

Dyan, tu as parfaitement compris où je voulais en venir avec mon HOlmes très "borderline". Je suis fascinée par le personnage, si loin de nos conformismes réducteurs, c'est un fait.
Et, contrairement à Horowitz (excellent, par ailleurs) je me suis pas mal arrêtée sur le physique de Holmes, ses états d'âme, ses sautes d'humeur et je me suis fait plaisir avec ces touches très subtiles où l'on peut deviner une attirance toute platonique de Watson pour son ami. Je ne pense pas avoir commis un crime de lèse canon mais, comme tu le dis si bien, j'ai fait marcher mon imaginaire, je me suis pas mal lâchée et ça m'a fait un bien fou !
Oui, la drogue, la folie, les dérives ont toujours été pour moi des sujets de réflexion et de fascination. Même si l'on peut ici et là reconnaître notre JB dans mon Holmes, ce n'est pas tout à fait l'image que j'ai de lui. Je le vois moins beau (JB l'était beaucoup trop, mais allons-nous nous plaindre ?), plus sarcastique et assez rude avec Watson. Je le sens surtout épuisé à force de devoir tout le temps montrer une image de machine à déductions, de type froid et sans coeur. Et bien sûr, le fantasme parfait : Holmes qui perd les pédales au contact d'une femme !
Ce qui est sympa ici, c'est qu'à aucun moment, je n'ai vraiment été critiquée ou traitée de nana qui se la joue écrivain. Ton forum est le seul où je peux vraiment m'exprimer au sujet de l'écriture et cela fait du bien. Dans mon entourage - hormis avec mon ami libraire - il n'y a pas moyen de parler de l'écriture et de ses difficultés.

Si je devais réécrire un pastiche - et je le ferai sans doute - j'insisterai sans doute sur l'amitié entre Watson et Holmes et sur la folie sous-jacente du détective. Ton idée de mettre Holmes dans une maison de repos alsacienne est bonne, mais elle me déprime un peu. Je préfèrerais le faire retourner en Alsace à la demande d'une amie d'Eugénie Jordan, dans le cadre d'une affaire unique mais bien retorse. La lecture de l'excellent Horowitz m'a donné envie de relever le défi du pastiche, même si je persiste à avoir une image légèrement différente du grand homme. Mais au final, je ne veux qu'une chose : prendre plaisir à narrer une aventure inédite et faire le bonheur des lecteurs. On ne devrait penser qu'à ça, dans le fond. Transmettre un plaisir et faire des heureux... cool
Revenir en haut Aller en bas
jbsh



Inscription : 07/10/2009
Nombre de messages : 2128

MessageSujet: Re: "Les Aventures alsaciennes de Sherlock Holmes" C. Muller   Ven 6 Jan - 13:38

Tina je suis contente de constater que tu te sens mieux et si la machine est si prompte à repartir vers l'envie et le désir, alors c'est que la flamme est toujours là et c'est le plus important. Le reste, l'argent ou la reconnaissance l'est aussi, mais dans la vie le plus dur c'est de la remplir de ce qu'on aime vraiment... cool

Tu le sais nos n'avons pas toutes les deux le m^m regard sur ce personnage, mais pour autant je respecte parfaitement une interprétion différente de la mienne quand elle émane d'une personne intellectuellement honnête! Hello!

Alors oui, raconte nous encore Holmes dans ton monde, la complicité de ces deux là, qui se sont trouvés et qui n'en finissent pas de s'aimer à leur manière, de cet attachement si rare sur la route de tout un chacun.

Dans la suite de Sherlock de Moffat, il y a quelque chose d'une vision encore autre que celles dont nous avons discuter ici et là, sur le psychisme de Holmes, sur ces rapports aux autres, ses différences et les regrets qu'elles peuvent engendrer chez lui ou pas. Si tu en as l'occasion regarde cet épisode qui devrait passer début février en France, parce que de ce point de vue, les créateurs ont fait une vraie analyse qui les a amené à des conclusions que nous pouvons ne pas partager, mais qui ont le mérite de tenir la route et d'éclairer d'une autre manière.
Pour moi tous les points de vue honnêtes et réfléchis sont importants... Holmes

Contente que tu aies aimé La Maison de Soie, c'est un bon bouquin de quelqu'un qui connait sont sujet et qui,à mon sens, ne mérite pas de se faire bombarder comme ça a été fait.

C'est un plaisir de te lire et ça tu ne dois pas l'oublier hi!!

Revenir en haut Aller en bas
TinaSherlockina



Inscription : 06/04/2011
Nombre de messages : 240
Age : 53

MessageSujet: Re: "Les Aventures alsaciennes de Sherlock Holmes" C. Muller   Ven 6 Jan - 18:47

Merci JBSH pour tes encouragements. Oui, j'ai trouvé les critiques vis-à-vis de Horowitz franchement détestables ! J'ai lu bien pire (ce damned Fortier !) et le comble c'est qu'on a encore tressé des lauriers à ce crétin de journaleux pseudo alsacien . Mais quand c'est vraiment bon, tu vois se déchaîner des envieux, c'est classique...
Horowitz m'a finalement réconciliée avec l'écriture. C'est toujours bon pour le moral de lire un livre qui tienne la route et qui procure des sensations agréables !
Revenir en haut Aller en bas
Frenchaccro



Inscription : 15/04/2010
Nombre de messages : 1101
Age : 71

MessageSujet: Re: "Les Aventures alsaciennes de Sherlock Holmes" C. Muller   Ven 6 Jan - 22:17

L'idée d'une adaptation de tes nouvelles en BD m'avait paru séduisante...Si le dessinateur a suffisamment de talent, il peut faire passer bien des choses grâce au graphisme, et restituer tout le charme de l'Alsace...
Revenir en haut Aller en bas
belette2911



Inscription : 10/06/2010
Nombre de messages : 1232
Age : 41

MessageSujet: Re: "Les Aventures alsaciennes de Sherlock Holmes" C. Muller   Ven 6 Jan - 22:24

Dyan n'a pas tort en disant que la bédé doit être plus "action" mais je pense que si tu as un bon scénariste pour adapter l'histoire et un bon dessinateur qui peut faire passer l'émotion dans son dessin, cela peut marcher. Mais il faut se concentrer sur quelques histoires et pas toutes, sinon le format ne sera pas adaptable au 46 pages et il faudra trop couper.
Revenir en haut Aller en bas
http://the-cannibal-lecteur.jimdo.com/
TinaSherlockina



Inscription : 06/04/2011
Nombre de messages : 240
Age : 53

MessageSujet: Re: "Les Aventures alsaciennes de Sherlock Holmes" C. Muller   Sam 7 Jan - 9:46

En ce qui concerne Sherlock en BD, je suis de moins en moins convaincue que ce soit une bonne chose. Mon éditeur est en congé jusqu'à lundi prochain, je ne pourrai donc pas lui en parler avant.
Je ne suis absolument pas bédéphile, le genre m'ennuie, j'ai du mal à suivre. Regarder des images et lire dans des bulles, ça m'énerve ! whistle
Et puis, le scénariste a visé une petite maison alsacienne qui a déjà adapté la Bible en BD, vous voyez le topo... Je ne sais pas qui pourrait dessiner un super Holmes et un Watson séduisant, mais je crains le pire ! Ca va de nouveau rester cantonné à l'Alsace. De plus, je me suis un peu fâchée avec le scénariste, dont les intentions ne me paraissent pas très nobles... Pour être claire, cet homme est marié, il a trois enfants, pas mal de sous et m'a fait comprendre que... Bref, je ne vous fais pas un dessin. Ca m'a juste écoeurée. Alors s'il y a une chose que je déteste, ce sont les hommes mariés qui ont tout dans la vie et qui ont encore besoin d'aller voir ailleurs...
Vous comprendrez alors pourquoi j'admire un caractère droit et intègre comme Holmes. Ca n'existe malheureusement pas, ou du moins pas en France... grrr
Revenir en haut Aller en bas
Tidou



Inscription : 29/12/2008
Nombre de messages : 1579

MessageSujet: Re: "Les Aventures alsaciennes de Sherlock Holmes" C. Muller   Sam 7 Jan - 11:07

afraid eh ben dis donc, chère tina, c'est dur la vie d'écrivain ! Non seulement on doit subir la loi de l'éditeur, mais encore y faut passer par le droit de cuissage du scénariste de BD !!! Non mais , ne te laisse pas faire non . Y manquerait plus que ça !

Je ne connais pas ton signe astral, mais je te verrais bien (tu sais peut-être que je m'intéresse à l'astro...) soit un petit Scorpion Scorpion , soit plutôt un petit Sagittaire Sagittaire qui décoche carrément ses flèches et dis carrément ce qu'il pense !
Revenir en haut Aller en bas
Frenchaccro



Inscription : 15/04/2010
Nombre de messages : 1101
Age : 71

MessageSujet: Re: "Les Aventures alsaciennes de Sherlock Holmes" C. Muller   Sam 7 Jan - 11:08

Si le scénariste n'est pas une personne fiable, évidemment... désolé
Sinon, on peut réussir toutes sortes d'adaptations en BD. Quelqu'un s'est même attaqué à Proust, "A la Recherche du temps perdu", et c'est très réussi.
Pourtant, on ne peut pas dire que ce soit un livre qui se distingue par le rythme effréné de l'action!!! rire
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: "Les Aventures alsaciennes de Sherlock Holmes" C. Muller   Aujourd'hui à 15:21

Revenir en haut Aller en bas
 
"Les Aventures alsaciennes de Sherlock Holmes" C. Muller
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Laurie R. King] Sacrifier une reine : Les aventures de Mary Russell et Sherlock Holmes
» [Doyle, Sir Arthur Conan] Les aventures de Sherlock Holmes
» [Collection] Sherlock Holmes collection Rouge (S.E.P.)
» Peterson Sherlock Holmes (Original). Laquelle est la plus belle?
» Sherlock Holmes : ouvrages dérivés (hors canon)

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
FORUM JEREMY BRETT :: SHERLOCK HOLMES ET SES ADAPTATIONS-
Répondre au sujetSauter vers: