Planète Jeremy BrettAccueilS'enregistrerConnexion

Répondre au sujetPartagez | 
 

 Jeremy bipolaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Dyan Bretty
Admin


Inscription : 29/12/2008
Nombre de messages : 6016

MessageSujet: Re: Jeremy bipolaire   Jeu 15 Oct - 16:30

mouais on a tous nos problèmes...j'vous dirai rien du mien non plus! Re- na! colère





Mon site sur Jeremy Brett


Mon site sur Robson Green
Revenir en haut Aller en bas
http://www.jeremy-brett.fr http://dyanblue.tumblr.com/
jbsh



Inscription : 07/10/2009
Nombre de messages : 2128

MessageSujet: Re: Jeremy bipolaire   Ven 6 Nov - 17:42

Les bipolaires au stade sévère dont il semble avoir souffert, sont parfois insupportables, pouvant être blessant voir injustes, colériques et m^m violents en crise selon le caractère de fond...Il est possible qu'il se les soit mis tous à dos..mais il était malade et cela doit passer avant tout, (quelque soit la maladie).
Malheureusement cette vision des choses demande un grande abnégation au quotidien, beaucoup de sang froid, la capacité de n'avoir plus aucun amour propre et surtout surtout passer outre le sentiment de gâcher sa propre existence. C'est pourquoi ils finissent généralement seuls, en asile ou se suicident...
Mais j'ai bien conscience que c'est facile à dire quand autour de soi tout va normalement!!
Néanmoins si on ne peut ou ne veut pas être présent, dans tous les cas, on fait son possible pour que le malade soit dans les meilleures conditions que permettent les finances de la famille. C'est comme cela que je vois les choses, et c'est ce que je ne trouvais pas normal, ...
Revenir en haut Aller en bas
MdeWinter



Inscription : 12/05/2009
Nombre de messages : 653
Age : 23

MessageSujet: Re: Jeremy bipolaire   Ven 6 Nov - 22:44

Citation :
Les bipolaires au stade sévère dont il semble avoir souffert, sont parfois insupportables, pouvant être blessant voir injustes, colériques et m^m violents en crise selon le caractère de fond...
Hum... ça c'est le cas de tous les bipolaires, je pense... mais ce n'est pas un © tout les gens sont comme ça, plus ou moins... non ?

Citation :
Il est possible qu'il se les soit mis tous à dos
Non, je ne crois pas, pas si j'en crois le livre de L. Pritchard du moins... à plusieurs moments, il est question du fait que JB ne voulait pas être une charge pour ses proches, quitte à faire lui-même des choses pas très raisonnables en pensant qu'au moins ça ne serait pas un embêtement de plus pour sa famille. Son fils David était aux USA, en plus, je crois, non Dyan ? Alors, avec sa propre vie, en étant loin et avec une situation familiale assez particulière, il a sans doute fait ce qu'il a pu, sachant qu'il aimait beaucoup son père... Même si à nous, certaines choses peuvent paraître bizarres... en plus, c'est pas nos oignons Ce qui me paraît certain, c'est que malgré l'importance considérable qu'ont pris les troubles bipolaires chez JB dans les dix dernières années de sa vie, ses amis et proches lui sont resté fidèles Personne pour dire du mal de lui, tout le monde ne fait que répéter que c'était quelqu'un de remarquable, généreux, drôle, courageux, etc. etc...

Citation :
Malheureusement cette vision des choses demande un grande abnégation au
quotidien, beaucoup de sang froid, la capacité de n'avoir plus aucun
amour propre et surtout surtout passer outre le sentiment de gâcher sa
propre existence. C'est pourquoi ils finissent généralement seuls, en
asile ou se suicident...
Ouh la la la la ! Eh bien dis-moi, tu n'y vas pas avec le dos de la cuillère... Et je pense que tu te trompes un peu, mais ça n'est que mon humble avis. Par exemple, je ne dirais pas que vivre en étant atteint d'une forme de trouble bipolaire quelconque demande, pour ne pas finir précocement, abandonné par tout le monde ou en hôpital psychiatrique, de n'avoir plus aucun amour-propre... Je veux dire, bien sûr qu'il faut accepter le fait d’avoir besoin d'une aide extérieure, ou de s’excuser relativement souvent pour avoir eu tort en s’emportant contre telle ou telle personne d’une manière totalement injustifiée, ou plus généralement, pour être parti dans le décor d’une manière quelconque. Mais je n’appellerais certainement pas ça n’avoir plus aucun amour-propre… quand tu te détestes pour quelque chose dont tu n’es que partiellement responsable, que tu culpabilises pour un oui ou un non, que tu n’as plus aucune confiance en toi, c’est tout aussi grave. Et aussi, pour l'impression de gâcher sa propre existence... quand même, ce n'est pas toujours comme ça, tout n'est pas si horrible en permanence... même si parfois, c'est très dur, mais ça dépend de ton caractère, de l'entourage, de plein de trucs... de toute manière, chacun a sa vie, ses problèmes qu'il ou elle gère comme il ou elle peut, et a du mérite à s'accrocher, c'est comme ça que je vois les choses
Revenir en haut Aller en bas
jbsh



Inscription : 07/10/2009
Nombre de messages : 2128

MessageSujet: Re: Jeremy bipolaire   Sam 7 Nov - 1:28

Tu as raison sur beaucoup de points et n'ayant pas lu le livre de sa dernière compagne, il ne pouvait s'agir que de suppositions. Mais je me suis sans doute mal expliquée. de plus c'est vrai que cela ne nous regarde pas vraiment.

Quand je parle d'amour propre je me mettais bien sur du point de vu (le seul que je peux vraiment me figurer) de ceux qui se font rudoyer, accuser parfois sans réelle raison lors des crises sévères, comme EH qui a passé, si j en crois ce que j ai lu, une partie de la nuit à s'expliquer par écrit. Je pensais surtout à cette mise à distance permanente de son propre affect de sa propre colère, générée par des propos durs, qu'il faut maitriser quand soi-m^m on est sensible et de la distanciation qu'il doit falloir avoir. J'ai connu deux personnes qui à mon sens devaient être affectés de ces troubles à des degrés diverses, bien que la chose n'ai jamais été dite. Dans le monde du travail c'est compliqué...

Ce que je voulais dire, sans doute maladroitement, c'est que je ne connais que peu de personne capable de supporter cela longtemps.
Me L. Pritchard semble avoir été quelqu'un capable de cette abnégation, durant la partie la plus aiguë de la maladie, sans doute parce qu'elle lui était extrêmement attachée et qu'elle a une nature généreuse.
Mais je crois aussi que le caractère très attachant de cet homme extraverti et qui aimait les autres lui a permis d'être infiniment aimable, quoiqu'il lui arrive. C'est ce qui explique sans doute pourquoi il a trouvé des gens qui lui ont été fidèles et dévoués jusqu'au bout.
Bonne nuit à tous et mille excuses si j"ai été maladroite
Revenir en haut Aller en bas
Dyan Bretty
Admin


Inscription : 29/12/2008
Nombre de messages : 6016

MessageSujet: Re: Jeremy bipolaire   Sam 7 Nov - 7:21

Je vous rappelle les règles élémentaires du forum: Poster au bon endroit! svp
(Pour MdeWinter et jbsh qui retrouveront leurs posts ci-dessus)





Mon site sur Jeremy Brett


Mon site sur Robson Green
Revenir en haut Aller en bas
http://www.jeremy-brett.fr http://dyanblue.tumblr.com/
Dyan Bretty
Admin


Inscription : 29/12/2008
Nombre de messages : 6016

MessageSujet: Re: Jeremy bipolaire   Sam 7 Nov - 10:48

Difficile de faire la part des choses concernant le rôle de la famille de JB. Quand j'ai lu le livre de L.Pritchard j'ai été tout de même étonnée qu'elle ne fasse pas allusion à sa famille... Son ex-femme et ses 3 frères habitaient en Angleterre, par contre les 2 enfants de Joan vivaient également aux USA.
J'ai trouvé aussi étrange que ce soit l'équipe de Granada (E.Hardwicke et June WDavies) qui se soit occupé de la prise en charge de JB, même médicalement. Ils ont eu "l'idée" d'avoir recours à LP pour qu'elle devienne en quelque sorte la nounou de Jeremy après avoir constaté qu'il devenait impossible pour lui de vivre seul. Elle était une étrangère et effectivement sa famille ne semble pas s'être manifestée ou intervenue dans ce choix... shocked LP était bien la plus présente à la fin, elle vivait d'ailleurs chez lui et gérait tout son quotidien...
Concernant Anna Massey il semble qu'elle n'était pas capable de prendre en charge les troubles de Jeremy une sorte de fuite devant la maladie, peut être pour s'épargner elle même. C'est une femme assez personnelle. Egalement ambitieuse puisqu'elle a toujours privilégié sa carrière. Quand Jeremy perdit sa mère elle n'était pas là pour lui donner le soutien indispensable. Dans les dernières années, elle avait du mal à accepter et assumer son comportement (JB était parfois hors de contrôle) et elle est restée à l'écart. Elle a reconnu qu'elle était la dernière personne au monde capable d'assumer ce rôle. désolé
David a toujours été très dévoué à son père qu'il adorait, c'était un soutien pour lui tout au long. Il a été très présent pendant la dépression de JB à Maudsley. Mais JB voulait l'épargner surtout après l'avoir vu les larmes aux yeux à son chevet.
Aucun de ses amis n'abandonna JB malgré son comprotement et ses épreuves, on lui pardonnait toujours, ce qui prouve ses immense qualités love





Mon site sur Jeremy Brett


Mon site sur Robson Green
Revenir en haut Aller en bas
http://www.jeremy-brett.fr http://dyanblue.tumblr.com/
jbsh



Inscription : 07/10/2009
Nombre de messages : 2128

MessageSujet: Re: Jeremy bipolaire   Sam 7 Nov - 13:33

Dyan Bretty a écrit:
JB a souffert de maniaco-depression toute sa vie en fait, durant une grande partie sans le savoir, mais en se doutant néanmoins de quelque chose. Il l'a toujours su au fond de lui même et a été soulagé de mettre enfibn un "mot" dessus quand le diagnostique a été posé lors de sa dépression.
Comment peux-tu en être sûre. S'est-il exprimé sur ce sujet?
Revenir en haut Aller en bas
MdeWinter



Inscription : 12/05/2009
Nombre de messages : 653
Age : 23

MessageSujet: Re: Jeremy bipolaire   Sam 7 Nov - 16:50

Pour commencer, désolée pour le hors-sujet d'hier, je sais que ça n'avait rien à faire dans les traductions, mais comme c'est là qu'était le message de jbsh, et que je voulais y répondre... *et elle fait même retomber la faute sur les autres !*
Citation :
Comment peux-tu en être sûre. S'est-il exprimé sur ce sujet?

Je ne crois pas. Cependant, même s'il faut parfois attendre un événement déclencheur qui entraine une première crise plus grave et plus "remarquable" qu'auparavant, un bipolaire ne le devient pas tout d'un coup, bien sûr, donc les différentes symptômes se manifestent au cours de sa vie antérieure à l'identification de la maladie, d'une manière plus ou moins accusée... après, de là à mettre en relation des incidents apparemment indépendants, et parfois assez espacés dans le temps ... on peut sentir que quelque chose cloche, puis ne plus s'en préoccuper, jusqu'au prochain incident et ainsi de suite, jusqu'au moment où ça devient vraiment source de gros problèmes, ce qui peut être plus ou moins tardif. Si on ajoute à ça le fait que, dans le milieu où JB évoluait professionnellement, l' "excentricité" , sautes d'humeur, théâtralité, etc. n'est pas considérée comme quelque chose de rarissime... Je pense que tout se fait rétrospectivement, une fois qu'on a, comme le dit très justement Dyan, "mis un nom" sur le problème, on se dit "mais bien sûr... ", ça explique telle ou telle chose qui s'est produite par le passé, et c'est un soulagement. Sans compter qu'à l'époque, encore plus qu'aujourd'hui, les troubles bipolaires étaient méconnus de beaucoup de gens Enfin, JB était issu d'un milieu très... upper middle class anglais... ça pourrait peut-être expliquer le fait que sa famille, ses parents au sens large, ne se soient pas plus préoccupés du problème. Je dis ça tout-à-fait objectivement, mais déjà que c'est souvent mal vu et mal compris comme type de maladie, en plus dans un milieu très strict, régi par des règles bien précises... vous voyez ce que je veux dire... Il y a des choses qu'on préfère ignorer
Voilà une tentative d'explication Et jbsh, tu n'as aucune raison de t'excuser au contraire, tu fais de gros effort pour comprendre et tu t'intéresses au sujet, alors que ce n'est pas toujours le cas des gens... Moi, je me plaçais du seul point de vue que je peux vraiment me figurer clairement, d'où ma réaction... (quoique j'estime quand même que l'entourage d'un bipo doit avoir de l'amour-propre, pour ne pas se laisser détruire... mais je vois ce que tu veux dire, qu'il ne faut pas trop s'offusquer quand tu t'entends traiter de tous les noms par exemple... ça, oui !) Mais je vois bien ce que tu veux dire, et je suis d'accord : grande patience, grande capacité de mise à distance, de maîtrise sur soi,... beaucoup de qualités qui ne sont pas données à tout le monde... et c'est dur pour les personnes les plus solides aussi... Hum... gros avantage : quand tu es bipo ou cylo, de ton côté, tu apprends assez vite à faire le tri entre les gens biens sur qui tu peux vraiment compter, ou pas
Revenir en haut Aller en bas
Dyan Bretty
Admin


Inscription : 29/12/2008
Nombre de messages : 6016

MessageSujet: Re: Jeremy bipolaire   Sam 7 Nov - 17:45

jbsh a écrit:
Dyan Bretty a écrit:
JB a souffert de maniaco-depression toute sa vie en fait, durant une grande partie sans le savoir, mais en se doutant néanmoins de quelque chose. Il l'a toujours su au fond de lui même et a été soulagé de mettre enfibn un "mot" dessus quand le diagnostique a été posé lors de sa dépression.
Comment peux-tu en être sûre. S'est-il exprimé sur ce sujet?
Lui-même ne s'est pas exprimé directement, quoique je ne connaisse pas la teneur exacte des ses propos à la fin de sa vie quand il s'est exprimé publiquement sur sa maladie. Il a seulement évoqué ses problèmes du moment et voulait apporter un message positif. Mais je l'ai lu (dans le livre de Terry Manners entre autre et Anna Massey également qui en a beaucoup souffert) il semble évident que JB a toujours été bipolaire. Comme je l'ai dit plus haut il y a eu plusieurs facteurs révélateurs, le premier étant la mort de sa mère et puis le mort de sa femme qui a été le paroxysme et si on peut dire le début de la fin...
Comme l'a dit MdeW, difficile de s'en rendre compte dans son milieu et de part son métier. Mais JB a toujours été conscient d'un "problème" il le dit bien à plusieurs reprises que "cela vient de lui". Il a énormément culpabilisé de ses comportements hors de controle à la fin de sa vie. Il devenait agressif, blessant, humiliant... voire méchant avec son entoiurage, c'était très très dur pour lui et pour les autres de supporter d'être traités de la sorte et ils ne voulaient pas prendre en charge ses problèmes et sa maladie qui ne les concernaient pas et ça se comprend parfaitement. EH en a souffert mais il est particulièrement compatissant et généreux. C'est vraiment du domaine médical





Mon site sur Jeremy Brett


Mon site sur Robson Green
Revenir en haut Aller en bas
http://www.jeremy-brett.fr http://dyanblue.tumblr.com/
MdeWinter



Inscription : 12/05/2009
Nombre de messages : 653
Age : 23

MessageSujet: Re: Jeremy bipolaire   Sam 7 Nov - 17:58

Tout à fait... je rappelle le lien sur YouTube pour le message que Jeremy a très généreusement enregistré pour la radio peu de temps avant sa mort, peut-être que tout le monde ne le connaît pas : http://www.youtube.com/watch?v=OUTBmNu05X0 (par contre, c'est bien sûr en anglais, alors pour ceux qui ont du mal, c'est pas terrible je sais bien... Dyan, tu crois que ça vaudrait le coup de le transcrire à l'écrit en anglais, et de le traduire ensuite ? Je peux le faire un de ces quatre, ça me gêne pas... mais je me demande si c'est bien la peine... chais pas )
Revenir en haut Aller en bas
Dyan Bretty
Admin


Inscription : 29/12/2008
Nombre de messages : 6016

MessageSujet: Re: Jeremy bipolaire   Sam 7 Nov - 19:36

Eh bien si tu as du temps pour le faire, pourquoi pas? c'est tout de même très long de retranscrire tout ça surtout que le son est affreux. Mais vas-y car je sais que ça te plait big smile et pour la traduc je peux la faire.

Effectivement j'ai parlé sur mon site de ce message à la radio (BBC Radio 4) pour un programme spécial pendant "The Week's Good Cause". Il date du lundi 3 Août 1995, soit à peine 1 mois avant sa mort...
JB a fait cet appel émouvant au nom de l'association "Manic Depression Fellowship" en parlant franchement de sa maladie et en décrivant ses symptômes, pour inciter les personnes concernées à rechercher un traitement et à rejoindre des associations, également pour dissiper la peur ou l'incompréhension. Il dit que malgré sa maladie, il a connu "une vie bien remplie et réussie".
JB profitait de son influence et de sa célébrité pour essayer d'aider et d'instruire les gens. On peut voir là à quel point il était courageux, prêt à faire des efforts pour les autres vraiment jusqu'au bout... love





Mon site sur Jeremy Brett


Mon site sur Robson Green
Revenir en haut Aller en bas
http://www.jeremy-brett.fr http://dyanblue.tumblr.com/
MdeWinter



Inscription : 12/05/2009
Nombre de messages : 653
Age : 23

MessageSujet: Re: Jeremy bipolaire   Sam 7 Nov - 20:33

Citation :
c'est tout de même très long de retranscrire tout ça surtout que le son est affreux.
Oh, c'est pas la retranscription le pire ça, je m'en sortirai assez vite, c'est plutôt le passage au français qui pose problème, parce que je n'ai pas besoin de tout comprendre dans une phrase pour savoir la réécrire en anglais, c'est comment dire, instinctif, alors que la traduction est une discipline plus rigoureuse, forcément ! Mais enfin, le message est relativement court donc je devrais survivre Sauf que je ne promets rien pour avant janvier, comme ça, pas de faux espoirs...
Revenir en haut Aller en bas
Bowhead Whale



Inscription : 10/11/2009
Nombre de messages : 525
Age : 39

MessageSujet: Re: Jeremy bipolaire   Jeu 12 Nov - 21:25

Bon, eh! bien, si les poupées avaient la même vie mentale et les mêmes comportements que leurs homologues authentiques... je serais témoin de bien des péripéties dans ma chambre! Ce soir, en me couchant, je serrerai ma catin JB encore plus fort.
Revenir en haut Aller en bas
Robin des Bois



Inscription : 02/10/2009
Nombre de messages : 601
Age : 32

MessageSujet: Re: Jeremy bipolaire   Sam 14 Nov - 14:28

Eh, jouvencelle, tu es bien hardie de traiter ta poupée JB de catin !!! Est-elle bipolaire elle aussi ? N'oublie pas qu' ici c'est le topic de la bipolarité. C'est très sérieux et même plutôt émouvant, Je ne pense pas que JB apprécierait ce terme de catin ! A moins qu'en quebeccois "catin" (en français: fille de mauvaise vie) soit un mot gentil !! Et puis d'abord, JB n'est pas une fille....
Revenir en haut Aller en bas
MdeWinter



Inscription : 12/05/2009
Nombre de messages : 653
Age : 23

MessageSujet: Re: Jeremy bipolaire   Sam 14 Nov - 14:40

Enfin, maître Robin ! Catin = poupée en québécois, ça se devinait facilement, non ? (J'avoue qu'au premier réflexe j'ai aussi pensé "hein ?!"... ) Notre chère Bowhead Whale a une petite poupée de Jeremy, et c'est son doudou, c'est mignon Pas de mal là-dedans...
Revenir en haut Aller en bas
Dyan Bretty
Admin


Inscription : 29/12/2008
Nombre de messages : 6016

MessageSujet: Re: Jeremy bipolaire   Sam 14 Nov - 19:20

La catin Jeremy! mdr
Je suis sûre que ça se vendrait comme des petits pains. En fait le mot existe aussi chez nous, un vieux mot pour désigner sa douce et là une poupée de chiffon (WB a posté sa photo). ça doit la réconforter après avoir lu tous ces trucs sur la bipolarité... cool





Mon site sur Jeremy Brett


Mon site sur Robson Green
Revenir en haut Aller en bas
http://www.jeremy-brett.fr http://dyanblue.tumblr.com/
jbsh



Inscription : 07/10/2009
Nombre de messages : 2128

MessageSujet: Re: Jeremy bipolaire   Dim 15 Nov - 22:42

Bowhead Whale a écrit:
Bon, eh! bien, si les poupées avaient la même vie mentale et les mêmes comportements que leurs homologues authentiques... je serais témoin de bien des péripéties dans ma chambre!

Fichtre!!! Heu, c'est un peu "too much" pour moi, mais...bon " why not"...non décidément c'est pas mon truc les... doudous. hi hi!! dans ce domaine je préfère la réalité?
désolée WB
Revenir en haut Aller en bas
Robin des Bois



Inscription : 02/10/2009
Nombre de messages : 601
Age : 32

MessageSujet: Re: Jeremy bipolaire   Lun 16 Nov - 12:43

Sacrebleu, je vois que mon ignorance du québeccois a déclenché une hilarité collective Et bien moi, je ne suis pas contre les doudous, mais les doudous vivants, comme Jeremy , qui adorait les animaux et a eu plusieurs chiens dans sa vie (mais pas une vie de... chien ! hum hum pas terrible, je vous l'accorde...) Bref,j'ai deux petits hamsters, choux comme tout. Mais là je suis H.S. Aïe Aïe !! Et pour les gens dépressifs, rien ne vaut la compagnie d'un animal qui apaise et rassure.
Revenir en haut Aller en bas
Dyan Bretty
Admin


Inscription : 29/12/2008
Nombre de messages : 6016

MessageSujet: Re: Jeremy bipolaire   Lun 16 Nov - 17:39

Soyons fous restons dans le HS! car je craque pour toutes ces petites bestioles... je suis plutôt cochon d'Inde wink et j'ai plein de peluches de Yoshis que je dévore de bisous!! pouffe love On a tous nos doudous et nos petites faiblesses!
(fin du HS... qui après tout a une vertu thérapeutique!) ;)





Mon site sur Jeremy Brett


Mon site sur Robson Green
Revenir en haut Aller en bas
http://www.jeremy-brett.fr http://dyanblue.tumblr.com/
jbsh



Inscription : 07/10/2009
Nombre de messages : 2128

MessageSujet: Re: Jeremy bipolaire   Lun 16 Nov - 18:16

Je me sens un peu seule du coup...je n'ai aucune peluche, doudou et autre calinou!
Suis-je normale ?Vous m'avez mis l'angoisse tous! non en fait tout va bien.
Quoique...
Revenir en haut Aller en bas
MdeWinter



Inscription : 12/05/2009
Nombre de messages : 653
Age : 23

MessageSujet: Re: Jeremy bipolaire   Lun 16 Nov - 18:56

Ah ben c'est du joli ! Il suffit que je m'absente un peu et voilà que tout part à vau l'eau Pour revenir au sujet initial (bon sang je n'en reviens pas, c'est moi qui suis en train de dire ça ) j'ai presque fini la transcription du... truc, je n'arrive pas à trouver un nom approprié, de l'appel, que JB a passé à la radio pour parler des troubles bipolaires, le 3 septembre 1995 (je n'avais pas réalisé que c'était si peu de temps avant sa mort ), encore une petite semaine pour traduire, et ça devrait être prêt. Voilà P. S. HS ! J'aimerais beaucoup avoir un animal de compagnie, mais dans un appartement à Paris, il serait trop malheureux (je trouve qu'il n'y a rien de plus déprimant que les hamsters,... en cage ou les chats qui tournent en rond toute la journée ). Et en plus, mes animaux préférés sont le loup et l'éléphant, alors... Mais j'aime aussi beaucoup les chiens. Simplement, la promenade trois fois par jour... c'est non ! Sinon j'ai gardé deux ou trois peluches de quand j'étais petite sur mes étagères, elles me servent de cale-livres Teddy (un ours, comme c'est original !) et Rudolf (un renne) se prennent régulièrement sur la tête les aventures de Sherlock Holmes et la série des Trois Mousquetaires, respectivement
Revenir en haut Aller en bas
jbsh



Inscription : 07/10/2009
Nombre de messages : 2128

MessageSujet: Re: Jeremy bipolaire   Ven 4 Déc - 22:17

Dyan Bretty a écrit:
Il dit que malgré sa maladie, il a connu "une vie bien remplie et réussie".
Je le pense aussi. Un de ces êtres gâtés par l'existence mais qui pour autant n'en a pas fait un individu suffisant insupportable et égocentrique, mais tout au contraire un prince très aimé car sûrement aimable... A l'instant du bilan final, ce doit être réconfortant de se rendre compte que l'essentiel de son activité d'homme a été de faire ce qu'on aimait le plus au monde et de l'avoir fait suffisamment bien pour être remarqué: une vie bien remplie et réussie!!
On se le souhaite à tous, non?
Revenir en haut Aller en bas
Bowhead Whale



Inscription : 10/11/2009
Nombre de messages : 525
Age : 39

MessageSujet: Re: Jeremy bipolaire   Ven 4 Déc - 22:37

Robin des Bois a écrit:
Eh, jouvencelle, tu es bien hardie de traiter ta poupée JB de catin !!! Est-elle bipolaire elle aussi ? N'oublie pas qu' ici c'est le topic de la bipolarité. C'est très sérieux et même plutôt émouvant, Je ne pense pas que JB apprécierait ce terme de catin ! A moins qu'en quebeccois "catin" (en français: fille de mauvaise vie) soit un mot gentil !! Et puis d'abord, JB n'est pas une fille....

Au Québec, une "catin" est tout bonnement une "poupée", c'est à-dire un jouet représentant un personnage. Cela n'a pas grand-chose à voir avec une "fille de mauvaise vie" ou autre cliché vulgaire de ce genre. En d'autres mots, j'appelais simplement mon petit JB en peluche "ma doudou", si vous voyez ce que je veux dire.
Revenir en haut Aller en bas
Robin des Bois



Inscription : 02/10/2009
Nombre de messages : 601
Age : 32

MessageSujet: Re: Jeremy bipolaire   Lun 22 Fév - 14:05

En feuilletant un Match chez le dentiste (aïe, aïe !!), je suis tombé sur un article traitant de la "Maladie Maniaco-Dépressive" par Sabine de la Brosse (journaliste spécialiste de la santé). Il parait qu'il existe 8 centres experts en France qui étudient les moyens de mieux traiter cette pathologie. Alors qu'avant on avait que le lithium et les neuroleptiques, désormais on a d'autres régulateurs de l'humeur. Et on dispose aussi de psychothérapies spécifiques... Grâce à toutes ces nouveautés, on parvient à réduire les récidives et les hospitalisations de 50 % ! Malheureusement, JB n'a pas bénéficié de ces trouvailles et a été victime de tous ses médicaments... Je crois que ce sont eux qui ont déclenché tous ses problèmes cardiaques . Il serait peut-être encore parmi nous à ce jour !
Revenir en haut Aller en bas
jbsh



Inscription : 07/10/2009
Nombre de messages : 2128

MessageSujet: Re: Jeremy bipolaire   Lun 22 Fév - 15:11

Ce que tu dis est sûrement vrai, encore que sa propension à fumer deux à trois paquets de cigarettes par jour a eu sa part dans le déclin de son coeur et de ses poumons. Mais dans les cigarettes et on ne nous le dit pas très souvent, existe des antidépresseurs, qui contribuent à la dépendance. Souvent les gens qui suivent un traitement anti tabac, affirment ne plus ressentir son besoin et pourtant se sentent mal.

Mais je pense sincèrement que cette maladie qui l'a tué si douloureusement à été un atout dans le métier dont il a fait sa passion. Et c'est une chance. Sur le site de Dyan on peut lire qu'il en a été conscient(si j'avais été un postier derrière mon guichet...quelque chose comme cela je crois...) Il n'en reste pas moins vrai qu'à l'instar de ses deux Watson, il aurait sans doute été un beau et grand vieux monsieur de 77ans!

Je crois que nous pouvons regretter sa disparition prématurée, pour lui et les siens bien sûr, pour nous et notre plaisir à le voir nous régaler de ses interprétations magistrales et de tant de justesse dans sa voix ou les plus petits de ses gestes.
Mais je pense aussi qu'il a eu une vie formidable, exceptionnelle où rien n'a manqué; la joie, l'amour, l'amitié, la passion, le chagrin, la douleur, le deuil, la réussite et la reconnaissance. Une vie superbe et pleine.
Revenir en haut Aller en bas
Dyan Bretty
Admin


Inscription : 29/12/2008
Nombre de messages : 6016

MessageSujet: Re: Jeremy bipolaire   Lun 22 Fév - 18:59

D'accord avec toi, JB a connu une "destinée" exceptionnelle, il a réalisé nombreux de ses rêves - et ce n'est pas le lot de la majorité des gens - être acteur, travailler avec Sir Olivier, percer à Hollywood et devenir mondialement célèbre avec Holmes... et rester toujours "vivant" dans la mémoire des gens (combien de sites et de blogs etc) pas mal pour un seul homme... Sa maladie ne l'a vraiment affecté qu'à la fin et sans doute les traitements actuels mieux adaptés l'auraient peut être normalisé et n'auraient pas provoqué ces effets secondaires. D'ailleurs ils ont été utilisés et généralisés peu de temps après sa mort. sorry Joannie est morte à 54 ans c'est ainsi alea jacta est...





Mon site sur Jeremy Brett


Mon site sur Robson Green
Revenir en haut Aller en bas
http://www.jeremy-brett.fr http://dyanblue.tumblr.com/
MdeWinter



Inscription : 12/05/2009
Nombre de messages : 653
Age : 23

MessageSujet: Re: Jeremy bipolaire   Mar 9 Mar - 17:08

Je rajoute juste un petit détail-témoignage, car c'est quelque chose qui peut être difficile à concevoir de l'extérieur (déjà que nous on a du mal !) : bien qu'étant athée (c'est mon cas), un bipolaire ou un cyclothymique peut en période de "pic" maniaque délirant vivre des états de "mysticisme" difficilement descriptibles. Tu peux avoir l'impression d'être une sorte d'élu, et qu'une puissance supérieure te parle ou t'envoie des signes (hallucinations visuelles genre des points blancs bizarres qui donnent mal à la tête ) ou te permet au moins d'entrer dans un mode de communication différent avec le monde extérieur (par exemple, croire que tu peux lire dans les pensées des autres...). Tu peux te retrouver à parler tout seul, bien sûr. Après, quand ton entourage se rend compte que quelque chose cloche, tu es tellement à fond dans ton "délire" que tu peux être très agressif, mépriser ceux qui ne sont pas des "élus" comme toi et qui "logiquement" ne peuvent pas te comprendre... Mais ce qui est terrible, c'est que pour certains, sur le coup, c'est vraiment une expérience unique et "agréable", tellement excitante. La réalité est si em***ante par rapport à ça. En phase down, on peut en arriver à vouloir se priver de médicaments pour recommencer (faut bien avouer que c'est mieux d'être un prophète voire Dieu le père que Colin Tampon !). Je crois par contre qu'il arrive à d'autres d'avoir la sensation d'être en même temps "dépossédés" d'eux-même, d'être "conscients" de délirer mais impuissants... J'ai entendu parler de ce cas, mais je ne connais pas du tout personnellement, donc je ne sais pas comment ça peut être... sans doute horrible Mais là je suis HS!


Dernière édition par MdeWinter le Mar 9 Mar - 18:49, édité 1 fois (Raison : Migration du post :) !)
Revenir en haut Aller en bas
jbsh



Inscription : 07/10/2009
Nombre de messages : 2128

MessageSujet: Re: Jeremy bipolaire   Mar 9 Mar - 17:31

Je comprends tout à fait, y compris la colère devant l'incrédulité des autres face à ce qui est évident pour soi. Ces problèmes de "perceptions" sont terribles car il s'agit souvent d'une profonde remise en question de soi, de la confiance que l on peut avoir envers soi!
"quand est ce que ce que je crois percevoir est la réalité ou pas et à qui ou à quoi me fier si je ne peux plus me fier à moi m^m?"
Mon père s'est fait opéré dernièrement. Comme il souffrait on l' a mis sous morphine! Délire, incohérence...tragique. Quand je lui prouvais par a+b que ces perceptions ne pouvaient être une réalité, il me répondait:"Je comprends ton raisonnement, mais c'est si réel pour moi, que j'y crois aussi." Et invariablement je répondais. "d'un côté tu comprends de l'autre tu crois. Il faut que tu fasses un choix si c'est contradictoire" Mais c'était très dur pour lui.
La seule chose qui peut aider un peu c'est la connaissance, hors JB n'a pas été informé de ses maux avant un âge avancé. Il a du tout au long de sa vie se créer son monde dont les autres étaient sans doute exclus et qui le singularisait terriblement, en toute bonne foi!
Revenir en haut Aller en bas
MdeWinter



Inscription : 12/05/2009
Nombre de messages : 653
Age : 23

MessageSujet: Re: Jeremy bipolaire   Mar 9 Mar - 18:47

Tiens mon post a migré Merci Dyan, sur le coup j'ai posté là-bas car ça me semblait concerner l'aspect "religieux" abordé précédemment, mais en fait mes propos sont plus à leur place ici ...
Sinon je ne sais pas, et d'ailleurs ça ne me concerne pas, à quel point JB a pu être la victime de sa pathologie dans ce domaine. Mais il n'a pas dû vivre d'épisode maniaque délirant avant d'être diagnostiqué, je pense, c'est le genre de truc qui passent difficilement inaperçus ! Quand bien même tu serais seul sur une île déserte (donc en supposant que tu ne puisses alarmer personne), une fois la phase up terminée, tu te rends forcément compte à un moment donné qu'il s'est passé quelque chose de vraiment pas normal. Et si tu n'es pas sur une île déserte ... Hum. Le monde réel s'occupe de ton cas, disons. Pour rire, une petite anecdote (je pense que la connaissance ET l'humour sont les deux moyens de s'en sortir ; ce coup-là est arrivé à une "collègue" avec plus d'expérience que moi ) : il est possible de se pointer sérieusement au commissariat pour emprunter une fourgonnette de police —normal, tu es un agent du FBI dont la mission est de chasser les martiens—, puis de peindre à la bombe bleue ton nom sur la camionnette avant d'aller demander les clés à un agent. Ceci dit, je ne vous le recommanderais pas, ce jour-là l'élue s'est retrouvé à l'hosto en moins de deux
Revenir en haut Aller en bas
jbsh



Inscription : 07/10/2009
Nombre de messages : 2128

MessageSujet: Re: Jeremy bipolaire   Mar 9 Mar - 19:11

Mon Dieu la pauvre!!
Bon sang j'imagine ce qui a pu arriver à ceux qui vivaient ce genre de chose en une époque où l'on vous cataloguez vite fait et où on vous enfermez.
Je me suis laissais dire que Camille Claudel devait souffrir d'une forme sévère de maniaco-dépression.
Mais je sais pas si c'est exact
Pour J.Bret je ne sais pas et j'espère que tu as raison. Il parle pourtant d'une lumière qui filtrait un jour dans une église je crois alors qu'il chantait, et il s'est persuadé que ce rayon était pour lui...Dyan en parlera plus savamment, mais je crois me souvenir qu'il pensait que c'est un des moments qui avait été déterminant dans son choix professionnel!?
Revenir en haut Aller en bas
MdeWinter



Inscription : 12/05/2009
Nombre de messages : 653
Age : 23

MessageSujet: Re: Jeremy bipolaire   Mar 9 Mar - 22:11

Citation :
Bon sang j'imagine ce qui a pu arriver à ceux qui vivaient ce genre dechose en une époque où l'on vous cataloguait vite fait et où on vous enfermait.

C'est sûr. Voilà une bonne raison d'être optimiste quant à l'évolution des mentalités, même si ce n'est pas encore l'idéal de nos jours — loin de là. Quant à l'épisode que tu évoques dans la vie de JB, voilà exactement les termes qu'il emploie :

Citation :
"(Question : Jeremy, vous avez été élevé dans le Warwickshire et envoyé à Eton, vous étiez le plus jeune d’une fratrie de quatre garçons. Aucun de vos frères n’a jamais montré la moindre envie de monter sur scène. Qu’est-ce qui vous a attiré vers le métier d’acteur ?)

C’était vraiment ma voix de chanteur. On m’a toujours accusé d’avoir des tendances théâtrales, et quand je suis allé à Eton, on m’a donné des choses merveilleuses à chanter. Le public était formidable, et le courrier de mes admirateurs énorme.
Je me rappelle un soir, un rayon de soleil traversait la fenêtre de la chapelle, j’ai supposé qu’il m’était destiné et j'ai avancé dans la lumière.
Quand ma voix a mué, je suis plutôt devenu besogneux à l’école. Mais je n’ai jamais oublié ce rayon de soleil."

Pour moi, rien d'extraordinaire là-dedans, un enfant-doté-d'une-voix-d'ange qui fait l'admiration de pas mal de ses camarades et d'un cercle d'adultes assez consistant, surtout dans ce genre de milieu, risque fort d'avoir la grosse tête (moi je suis en horaires aménagés dans des classes où il n'y a que des musiciens/chanteurs/danseurs depuis la cinquième, tout le monde a un ego grand comme la cathédrale de Strasbourg !) ... Et avec une imagination un peu fertile, comme souvent à cet âge-là, il me semble assez facile de se prendre pour une sorte d' "élu" dans ce contexte religieux, avec la coïncidence du rayon de soleil... Après, il y a aussi le regard nostalgique de Jeremy sur cette période, peut-être qu'il en rajoute Mais être "gentiment mégalo" ça n'a rien à voir avec un épisode maniaque où tu t'imagines entièrement l'histoire (pas besoin d'éléments extérieurs), et à une échelle bien plus... euh... Exemple : à treize ans, je faisais une balade à vélo avec un copain, et juste avant d'amorcer une grande descente bien raide, j'ai commencé à accélérer puis j'ai lâché brusquement le guidon en claironnant quelques secondes (pas eu le temps d'approfondir le sujet) que j'allais m'envoler, et j'en été vraiment persuadée, ce n'était pas pour jouer, frimer ou faire une blague (je n'ai jamais su conduire un vélo sans les deux mains et je le sais pertinemment). Grossière erreur je me suis mangé six mètres de goudron à la place. Pffff.
Revenir en haut Aller en bas
jbsh



Inscription : 07/10/2009
Nombre de messages : 2128

MessageSujet: Re: Jeremy bipolaire   Mar 9 Mar - 23:50

non non je ne prétends pas qu'il ait vécu à ce moment là un évènement maniaque, pas du tout.
De tempérament théâtral et surement un rien exalté il a mémorisé cet instant mémorable, particulièrement valorisant. Son âme sensible et romantique a conservé cet instant comme quelque chose de spécial.
"mais je n'ai jamais oublié ce rayon de soleil"
D'autres se seraient souvenus de la foule enthousiasme, des lettres de ses admiratrices, des adultes qui le couvent du regard et dont la conversation tourne autour de son don. Mais c'est un rayon de soleil qui l'a le plus marqué.
Personne ne saura, en tous cas pas nous, ce que représentait ce rayon de lumière qui ne s'est pas posé sur lui, mais qu'il a rejoint, à l'intérieur duquel il s'est posé parce qu'il a pensé, à cet instant, qu'il lui était destiné. Cela a du être particulièrement marquant et cela a du faire résonner quelque chose.

Je crois que, s'il s'agissait d'un simple évènement dont un "cabotin" sait profiter pour en optimiser les opportunités, cet homme n'en n'aurait pas parlé de cette façon. Il n'en n'avait pas besoin. Je crois que cet évènement était important dans la construction m^m de son psychisme. mais ce n'est qu'un point de vue personnel, une interprétation personnel. C'est la façon que j'ai de le voir.
Mais c'est tellement délicat...
Revenir en haut Aller en bas
MdeWinter



Inscription : 12/05/2009
Nombre de messages : 653
Age : 23

MessageSujet: Re: Jeremy bipolaire   Mer 10 Mar - 0:09

On est d'accord alors, ton "pourtant" et le "!?" m'avaient laissée perplexe auparavant ! (enfin, quand même, des trois ou quatre interviews où JB mentionne son passé de chanteur à Eton, c'est la seule où il raconte l'histoire du rayon de soleil, je crois... Les autres fois, il ne mentionne que sa voix magnifique, les lettres et l'admiration que tout le monde avait pour lui Attention, je n'ai aucune intention moqueuse blessante ici, et je ne qualifierai jamais JB de cabotin, c'est simplement amusant de constater les changements d'un passage à l'autre. Les petits détails dans certaines récurrences-clés varient parfois Sacré Jeremy !)
Revenir en haut Aller en bas
jbsh



Inscription : 07/10/2009
Nombre de messages : 2128

MessageSujet: Re: Jeremy bipolaire   Mer 10 Mar - 0:24

Une sacré belle vie, dans tous les cas, et c'est très bien.
Revenir en haut Aller en bas
MdeWinter



Inscription : 12/05/2009
Nombre de messages : 653
Age : 23

MessageSujet: Re: Jeremy bipolaire   Mer 10 Mar - 0:31

Indeed

Oh mais attends, ça me fait penser que je n'ai toujours pas fini de transcrire/traduire le message que Jeremy a enregistré pour la radio, "Manic Depression Awareness" je crois. Ça fait au moins trois mois que j'ai commencé ... j'ai complètement oublié. Ce week-end sans faute je boucle ça. Bonne nuit, aussi, il serait temps que j'aille dormir si je veux survivre aux deux heures de philo de 8h à 10h demain !
Revenir en haut Aller en bas
jbsh



Inscription : 07/10/2009
Nombre de messages : 2128

MessageSujet: Re: Jeremy bipolaire   Mer 10 Mar - 0:36

Arrête! la philo c'est sympa! Je t'assure qu'il y a pire, si si.
Allez bonne nuit
Revenir en haut Aller en bas
Dyan Bretty
Admin


Inscription : 29/12/2008
Nombre de messages : 6016

MessageSujet: Re: Jeremy bipolaire   Mer 10 Mar - 7:07

MdeWinter a écrit:
Pour moi, rien d'extraordinaire là-dedans, un enfant-doté-d'une-voix-d'ange qui fait l'admiration de pas mal de ses camarades et d'un cercle d'adultes assez consistant, surtout dans ce genre de milieu, risque fort d'avoir la grosse tête... Et avec une imagination un peu fertile, comme souvent à cet âge-là, il me semble assez facile de se prendre pour une sorte d' "élu" dans ce contexte religieux, avec la coïncidence du rayon de soleil...
Oui absolument d'accord Yes Je ne crois pas qu'il faille chercher une explication pathologique à l'exaltation bien naturelle d'un gamin à la voix d'ange, porté aux nues par le public et ses groupies énamourées rire Et à cet âge les choses ou les objets peuvent prendre des valeurs symboliques, un rayon de soleil ou une lumière venue directement des Cieux rien que pour vous ange





Mon site sur Jeremy Brett


Mon site sur Robson Green
Revenir en haut Aller en bas
http://www.jeremy-brett.fr http://dyanblue.tumblr.com/
Dyan Bretty
Admin


Inscription : 29/12/2008
Nombre de messages : 6016

MessageSujet: Re: Jeremy bipolaire   Mer 10 Mar - 7:21

MdeWinter a écrit:
... Mais il n'a pas dû vivre d'épisode maniaque délirant avant d'être diagnostiqué, je pense, c'est le genre de truc qui passent difficilement inaperçus ! Quand bien même tu serais seul sur une île déserte (donc en supposant que tu ne puisses alarmer personne), une fois la phase up terminée, tu te rends forcément compte à un moment donné qu'il s'est passé quelque chose de vraiment pas normal. Et si tu n'es pas sur une île déserte ... Hum. Le monde réel s'occupe de ton cas, disons.
Non là pas d'accord mécontent C'est faux. Jeremy a vécu des épisodes délirants dès sa jeunesse. Pour ma part je pense même dès l'enfance, extrème agitation et exaltation dont ses parents et frères étaient témoins,; suivi de périodes d'isolement (se réfugiait près des animaux) de renfrognement et de tristesse.
Je crois pas qu'il se soit jamais pris pour l'agent Mulder pouffe mais toute sa vie, il se demandait bien ce qui lui arrivait par moment... Problème: à l'époque cette maladie était totalement inconnue. Il n'avait aucun élément de réponse ni aucune piste, ni aucune aide. Même s'il avait consulté un toubib celui-ci n'aurait pas su quoi lui répondre ou lui aurait passé la camisole de force et brancher les électrochocs :affraid:
C'est bien le problème des maladies avant leur découverte ou leur identification (par ex qui croyait que le Sida était du à un virus? et pouvait se soigner?) et on avait pas l'habitude de consulter à tout va comme maintenant, dès qu'on a un pet de travers rire
Il est donc resté totalement ignorant des années et des années, en se demandant ce qui clochait chez lui, car il s'est toujours douté de quelque chose "d'anormal". Les autres et le" retour "à la réalité le lui rappelaient et il s'en apercevait effectivement avec conscience.
Il avait parfois des crises de larmes totalement incohérentes et sans raison et tombait dans un désespoir abyssal sans que ses proches comprennent pourquoi (ni lui). Sa femme ou R.Stephens a gardé des souvenirs mémorables de ses exubérances et sautes d'humeur. A l'opposé il se prenait pour le roi du monde roi dépensait l'argent (qu'il n'avait pas) sans compter pour ses amis et partait dans des délires avec des comportements délirants des nuits entières (en plus y avait aussi une bonne dose de boisson et pas du genre tisane pouffe )





Mon site sur Jeremy Brett


Mon site sur Robson Green
Revenir en haut Aller en bas
http://www.jeremy-brett.fr http://dyanblue.tumblr.com/
Tidou



Inscription : 29/12/2008
Nombre de messages : 1579

MessageSujet: Re: Jeremy bipolaire   Mer 10 Mar - 11:12

Oui, je pense qu'il avcait conscience d'êre différent mais qu'il ne savait pas en quoi exactement. Les autres le traitaient d'''EXCENTRIQUE" et acceptaient tout de lui parce que par ailleurs il était si gentil, si chaleureux, qu'on lui pardonnait toutes ses frasques, ses paroles quelquefois blessantes, , ses gestes parfois agressifs. Il en était conscient et faisiat des excuses. Sa première femme , Anne Massey, n'a pas pu supporter ses sautes d'humeur. Elle l'aimait mais elle a été forcée de partir. Ils ont bien essayé de se remettre ensemble , mais ça ne pouvait pas marcher, elle était trop malheureuse de le voir se comporter ainsi et n'avait pas l'explication de tout ça à l'époque ! C'est bien triste car il a été très marqué par cette rupture...
Revenir en haut Aller en bas
jbsh



Inscription : 07/10/2009
Nombre de messages : 2128

MessageSujet: Re: Jeremy bipolaire   Mer 10 Mar - 13:10

Je comprends et tu es vraiment l'experte es'Brett, c'est impressionnant .

Là, je te suis moins:
toute sa vie, il se demandait bien ce qui lui arrivait par moment... Problème: à l'époque cette maladie était totalement inconnue. Il n'avait aucun élément de réponse ni aucune piste, ni aucune aide. Même s'il avait consulté un toubib celui-ci n'aurait pas su quoi lui répondre ou lui aurait passé la camisole de force et brancher les électrochocs

Ce problème de l'humeur est décrit depuis l'antiquité:
Au deuxième siècle avant notre ère, Arétée de Cappadoce fut le premier à utiliser le mot manie pour décrire les patients « qui rient, qui chantent, dansent nuit et jour, qui se montrent en public et marchent la tête couronnée de fleurs, comme s’ils revenaient vainqueurs de quelques jeux ». Il avait remarqué que, par la suite, ces gens changeaient d’humeur pour devenir « languissants, tristes, taciturnes ». Les relations entre la créativité, la mélancolie ou les périodes d’hypomanie (état d’enthousiasme) sont connues depuis cette époque. Aristote, le premier, se posait la question du lien entre le génie (la créativité) et la manie (la folie).

Sans avoir les connaissances et l'attention bienveillante, fort heureusement de mise aujourd'hui, ne penses-tu pas que ce genre de "problème" peut avoir été tout simplement occulté par une famille, un entourage, qui a préféré l'ignorer, de peur du regard des autres, ou par pudeur..eux m^m désarçonnés? N'était-il pas difficile à l'époque pour le commun des mortels de ne pas juger ces attitudes comme inhérentes à des choix de la personne elle m^m, et de fait de n'avoir à cet égard que des "pré-jugés"?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Jeremy bipolaire   Aujourd'hui à 15:31

Revenir en haut Aller en bas
 
Jeremy bipolaire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Film : Le Chien des Baskerville (1988, avec Jeremy Brett)
» L'impression de jeremy joly
» Jeremy Irons 1948
» interrupteur bipolaire
» Interview de Jeremy Bullock

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
FORUM JEREMY BRETT :: JEREMY BRETT-
Répondre au sujetSauter vers: