Planète Jeremy BrettAccueilS'enregistrerConnexion

Répondre au sujetPartagez | 
 

 ELEMENTARY : l'adaptation américaine de SH

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
AuteurMessage
Carry1956



Inscription : 02/11/2012
Nombre de messages : 131
Age : 27

MessageSujet: Re: ELEMENTARY : l'adaptation américaine de SH   Ven 9 Nov - 23:21

bravo

Citation de belette2911:

Non, non, non, pas Holmes avec Watson, fut-il en jupons et en véritable femme !!! Même mon côté romantique se répugne et se rebelle à une telle idée scénaristique !! Avec Irène Adler ou qui tu veux comme femme, mais pas Watson, même si Lucy Liu a du charme et que j'apprécie cette actrice.

Oui, je sais, Holmes amoureux, c'est une utopie et vu le personnage, ça ne fonctionnerait pas... cry [/quote]



Je suis d'accord avec toi Belette, Holmes amoureux ok mais pas de watson, j'ai l'impression que l'on perdrais quelque chose au niveau du respect du canon holmésien, même si il faut parfois se mettre au goût du jour au point de vue des scénarios.

Mais ce n'est pas la première fois que l'on voit ce type de modification. Dans un dessin animé Sherlock Holmes mène l'enquête au 22 e siècle L'inspecteur Lestrade est aussi une femme.

Mais dit moi belette ne serais tu pas un peu jalouse de Watson rire ?
Revenir en haut Aller en bas
jbsh



Inscription : 07/10/2009
Nombre de messages : 2128

MessageSujet: Re: ELEMENTARY : l'adaptation américaine de SH   Sam 10 Nov - 10:00

Carry
Citation :
Je suis d'accord avec toi Belette, Holmes amoureux ok mais pas de watson, j'ai l'impression que l'on perdrais quelque chose au niveau du respect du canon holmésien, même si il faut parfois se mettre au goût du jour au point de vue des scénarios.
Déjà Holmes amoureux c'est assez difficile à concevoir; Watson le dit : ce n'est guère dans sa nature. Si d'aventure un tel penchant lui advenait, il est homme à le garder pour lui quoiqu'il arrive.
Quand à Holmes amoureux de Watson (ou l'inverse du reste) voilà des dizaines d'années qu'on nous bassine régulièrement avec ça et personnellement je trouve qu'on y perd très largement et pas seulement en respect du canon, m^m si c'est vrai.
Une amitié comme celle de ces deux là est infiniment plus touchante plus intéressante que n'importe quelle histoire de cœur, parce qu'elle n'attend et ne demande rien de ou à l'autre...
Revenir en haut Aller en bas
Robin des Bois



Inscription : 02/10/2009
Nombre de messages : 601
Age : 32

MessageSujet: Re: ELEMENTARY : l'adaptation américaine de SH   Sam 10 Nov - 13:35

Tex Tudieu gentes dames votre ire est bien grande ! D’abord, depuis l’origine du fofo, j’ai jamais dit que Holmes et Watson formait un couple ! j’ai toujours défendu la véritable amitié virile qui régnait entre eux. (voir mes anciens posts...). Donc pas d’ambiguité de ce côté-là. Ok

Mais dans la série américaine on a un duo mâle/femelle, et ça , ça change tout. roll

Je ne connais pas les scénarios futurs, mais avec les yankee, on peut s’attendre à tout… Pourquoi pas une attirance (très compréhensible du reste) entre Holmes et cette Watson(ne) ?

Et, rassure-toi ,jbsh, je n’imagine pas Holmes « bêlant », ce n’est pas son style en effet. Non il deviendrait seulement plus attentif à l’autre, plus proche, il s’ humaniserait en somme. Enfin un être de chair et de sang ! J’attends un baiser final torride !!! cœur C'est sûr, on en parle depuis longtemps d'un Holmes amoureux, alors pourquoi pas maintenant. moqueur
Revenir en haut Aller en bas
belette2911



Inscription : 10/06/2010
Nombre de messages : 1232
Age : 41

MessageSujet: Re: ELEMENTARY : l'adaptation américaine de SH   Sam 10 Nov - 14:56

Un baiser torride, je veux bien, je suis pour... mais comme le dit si bien jbsh, si c'était avec Watson (la version "sans la moustache et avec la jupette"), on y perdrait beaucoup du point de vue ("images du monde") amitié virile. Je sais que le sieur Robin est très attaché à cette amitié virile (voir blague avec les amis de l'homme quand ce dernier découche big smile ). Ma mémoire est bonne.

Jalouse de Watson ? rire Que non point, je dirais que Holmes n'est pas mon type d'homme. De plus, mon caractère, moins conciliant que celui de Watson ferait des étincelles avec le sien.

Holmes amoureux ? Il ne le dirait pas, en effet et cacherait ce sentiment au plus profond de lui. Mais Holmes amoureux, cela l'humaniserait sans doute un peu, ce qui ne serait pas désagréable non plus. Mais pas avec Watson, même s'il faut parfois se mettre au goût du jour et que je ne suis pas toujours d'accord avec certains "goût du jour". wink

C'est vrai que le voilà en train de partager un appart avec une femme et qu'avec nos voisins d'outre-atlantique, il faut s'attendre à tout. Je ne sais pas ce qu'ils nous réservent, mais le faire tomber amoureux de sa Watson(ne) ficherait tout en l'air, les histoires d'amour entre partenaire ayant tendance à foutre une série en l'air ou à se terminer par une rupture (voir docteur House). Donc, pour le bien de la série, il vaut mieux que l'attirance se voit de manière discrète mais que jamais le pas ne soit franchi.

Parce que ensuite, ça fonce direct dans les disputes où les ambiances "rose bonbon"...
Revenir en haut Aller en bas
http://the-cannibal-lecteur.jimdo.com/
Tidou



Inscription : 29/12/2008
Nombre de messages : 1579

MessageSujet: Re: ELEMENTARY : l'adaptation américaine de SH   Sam 10 Nov - 19:07

pouffe Un baiser torride de Holmes, j’suis pour, moi itou ! et puis, lâchons la bride à l’imaginaire… Pourquoi pas, après cet épisode amoureux, un final dramatique qui mettrait fin à nos réticences. cool

Imaginons des malfrats, une rixe dangeureuse, des coups de feu, combat Holmes visé, et Watsonne qui se jette sur lui pour le protéger et s’écroule dans ses bras mortellement touchée par la balle qui lui était destiné !!!! Tragédie, effondrement du détective qui se retrouve seul, clooitré dans son appart, drogué à mort, véritable loque dépendante, mais fortifié dans sa solitude et son aversion du genre humain… grin jusqu’au jour où une enquête hors norme lui est proposé par son frêre, Mycroft qui s’inquiète de le voir ainsi.

Il renait , refait surface. Au fond, cet homme ne fonctionne que pour son travail d'investigation et l'action. "His mind rebels at stagnation " (Belette se reconnaitra ... wink ) Son frêre le connait bien. Pourquooi ne pas faire équipe tous les deux, l’un complétant l’autre ? Mycroft commence à s’ennuyer ferme dans son Club. Une affaire de famille en somme ! Et la partie continue avec ses rebondissements et ses imprévues… Go on Détective
Revenir en haut Aller en bas
Carry1956



Inscription : 02/11/2012
Nombre de messages : 131
Age : 27

MessageSujet: Re: ELEMENTARY : l'adaptation américaine de SH   Dim 11 Nov - 2:50

L'idée du "games is afoot" n'est pas mal Tidou wink

Mais après, tout dépend dans quel circonstance s'est tourné... je veux dire, si c'est une fin à la Holmes comme dans le dernier problème ça m'irait encore, mais a condition que Watson revienne hihihi grin et oui briser un tandem me ferait trop mal au cœur.

Après je dirais qu'il faut que l'on regarde cette série pour se faire une opinion et voir dans quel sens les réalisateur vont... ensuite on verra...

Il faut aussi dire maintenant que Watson(ne) étant interprété par Lucy Liu, il est possible de voir Holmes rougir car elle a des arguments plutôt... convaincant Tex

Enfin après moi ce que j'en dit rire

Revenir en haut Aller en bas
Jean-Claude Mornard



Inscription : 13/06/2012
Nombre de messages : 46
Age : 52

MessageSujet: Re: ELEMENTARY : l'adaptation américaine de SH   Dim 11 Nov - 10:10

La vie amoureuse de Holmes, même si ça ne correspond pas au caractère du personnage, est un sujet qui fascine les pasticheurs ou adaptateurs depuis les origines: il épouse, avec la bénédiction d'ACD qui n'en a rien à faire et le clame haut et fort, Alice Faulkner dans la pièce de William Gilette ouch ; il est amoureux de "Gabrielle Valadon" dans "La vie privée de SH"; d'Irene Adler dans les téléfilms "SH à New York" (Roger Moore), "Crime en Bohème"(Matt Frewer), dans les films de Guy Ritchie et, plus ou moins, dans la série Sherlock (ainsi que dans "Einstein et SH" d' Alexis Lecaye), de Augusta Holmès dans "La grand-mère de SH", de Jean-Jacques Sirkis et de je ne sais plus qui dans "Défi à SH" de Béatrice Nicodème... sans parler, bien sûr, du livre "Les vacances de SH" de Martine Ruzé-Moëns, qui le voit à nouveau se marier ouch . Et des centaines d'autres films ou livres qu'il serait fastidieux de répertorier.
Michael Pennington et Anthony Higgins dans les deux versions du "Retour de Sherlock Holmes", même si rien de concret ne se passe, sont manifestement amoureux (en tout cas, ils sont jaloux des autres hommes) de leur Watsonne respective.
Bref, même si Johnny Lee Miller et Lucy Liu nous la jouent "un peu plus qu'amis", ça ne fera rien de bien neuf sous le soleil.
Mais j'ai pas l'impression... cet Holmes-là est sexué, c'est entendu, mais il semble avoir décidé de n'entretenir que des rapports dénués de sentiments avec des prostituées pour faire baisser sa tension bounce (encore se sent-il obligé d'ajouter qu'il "déteste toute cette sueur et ces fluides corporels").
A mon avis, ce qui risque plutôt d'arriver, c'est que Watsonne retombe dans les bras de son ex (le nommé Morstan) et que, comme dans les films de Ritchie, cela créée un dysfonctionnement dans le duo et des pseudo "scènes de ménage"... mais, comme dirait Madame Soleil, seul l'avenir nous l'apprendra). Holmes
Revenir en haut Aller en bas
http://www.jean-claude-mornard.com/#/http://www.jean-claude-morn
belette2911



Inscription : 10/06/2010
Nombre de messages : 1232
Age : 41

MessageSujet: Re: ELEMENTARY : l'adaptation américaine de SH   Dim 11 Nov - 10:36

Tidou a écrit :
Citation :
Imaginons des malfrats, une rixe dangeureuse, des coups de feu, combat Holmes visé, et Watsonne qui se jette sur lui pour le protéger et s’écroule dans ses bras mortellement touchée par la balle qui lui était destiné !!!! Tragédie, effondrement du détective qui se retrouve seul, clooitré dans son appart, drogué à mort, véritable loque dépendante, mais fortifié dans sa solitude et son aversion du genre humain… grin jusqu’au jour où une enquête hors norme lui est proposé par son frêre, Mycroft qui s’inquiète de le voir ainsi.

Quelle violence, quelle brutalité ! confus Non messieurs les scénaristes, ne lisez pas ça !

Ah, les plus belles histoires d'amour sont celles qui sont tragiques...

Jean-Claude a écrit :
Citation :
(...) avec des prostituées pour faire baisser sa tension

En effet, cela fera baisser la tension ! lol La phrase est à double sens...

Au final, ça nous en fait des Holmes amoureux au cinéma, à la télé, dans les pastiches.
Revenir en haut Aller en bas
http://the-cannibal-lecteur.jimdo.com/
jbsh



Inscription : 07/10/2009
Nombre de messages : 2128

MessageSujet: Re: ELEMENTARY : l'adaptation américaine de SH   Dim 11 Nov - 10:43

Hey!! Tidou quelle imagination! fan Il n'y a qu'une seule chose qui me chagrine... je n'ai jamais trouvé chez Holmes une "aversion" pour le genre humain. Il ne place pas tout le monde dans le m^m panier, c'est certain, mais de là à parler d'aversion...

Dis donc Carry, t une couche tard rire Ah la jeunesse non

Ta synthèse de la vie amoureuse de Holmes est impressionnante J.Claude Ok mais c'est le point de vue des pasticheurs et ça n'a qu'un défaut pour moi: il s'agit de leur Holmes pas de Holmes.

Il y a une chose pourtant que je retiens de elementary concernant cet aspect possible de la personnalite du détective; c'est son éventuel recours aux professionnelles. Cela a toujours été pour moi une solution plausible, dans le fond et dans la forme. En pragmatique qu'il ne manque pas d'être, je pense qu'il est vraisemblable qu'un homme de son siècle ait recours à ce genre de pis-aller toléré pour un célibataire qui veut rester dans les clous et en m^m temps répondre à des besoins "humains" pour le coup pouffe Comme disait Brel: "Il faut bien que le corps exulte."
De grâce est-ce qu'une fois quelqu'un pourrait me dire pourquoi Sherlock Holmes doit être humanisé? et surtout pourquoi la plupart du temps on le considère comme inhumain? trident
Revenir en haut Aller en bas
Carry1956



Inscription : 02/11/2012
Nombre de messages : 131
Age : 27

MessageSujet: Re: ELEMENTARY : l'adaptation américaine de SH   Dim 11 Nov - 14:39

Eh oui jbsh je suis tout comme dracula une personne qui s'endort au matin et reste éveillé la nuit pouffe

Je peux pas répondre complètement à ta question seul ACD le peut.

tout ce que je peux dire c'est que si Holmes est ainsi c'est parce-que l'auteur l'a créé ainsi , cet aspect , ce visage désigné comme un masque de peau rouge par Watson et le fait que c'est un homme seul, qui n'aime guère la compagnie. Holmes est un homme connue mais restant dans sa solitude et seul Watson l'en sort. Il est donc considérer comme une personne différente de part ses manières, s'en aller sans dire au revoir, ne plus s'intéresser au gens une fois que l'affaire est conclu, même aujourd'hui sa choquerai surtout avec les réseaux sociaux actuel rire

Quand au besoin d'humaniser Holmes ... ca vient peut être du fait justement que tant de monde le crois si inhumain je pense question

Bon après je ne suis pas critique en littérature

Je ne sais si j'ai pu t'éclairer jbsh, moi même je me pose ce type de question... et les deux seul personnes qui pourraient nous répondre sont Arthur Conan Doyle et Jeremy Brett.

Après comme le disait Tidou plus haut, laissons parler notre imagination peut être trouverons nous une réponse ?
Revenir en haut Aller en bas
belette2911



Inscription : 10/06/2010
Nombre de messages : 1232
Age : 41

MessageSujet: Re: ELEMENTARY : l'adaptation américaine de SH   Dim 11 Nov - 15:30

Holmes n'est pas si inhumain que cela, c'est juste un sociopathe et un asocial. De nos jours, ça peut surprendre. Je ne l'ai jamais trouvé si inhumain que cela, juste un peu froid et pas toujours très "sympa" avec Watson. Mais il avait ses raisons. La plus gentille et la plus belle des femmes n'avait-elle pas tué ses enfants pour toucher de l'argent ? Il connaissait le tréfond de l'âme humaine et comme dit parfois "plus je regarde l'homme et plus j'aime mon chien".

De plus, Holmes se méfiait de nous, les femmes (vous le charme, comme le chantait Julio) parce que nous sommes versatiles. Je ne sais plus qui disait "Il ne faut pas contredire une femme, il vaut mieux attendre qu'elle change d'avis" et il nous l'explique dans un aventure, parlant de nos cachoteries qui ne sont là que pour rien du tout.

Il sait que les femmes peuvent faire des actions folles pensant bien faire (La seconde tache).

S'il avait été différent, style gentil, attentionné, et toussa toussa, nous ne l'aurions sans doute pas autant apprécié. Les héros plat, on n'aime pas. Holmes avait du relief.

Mais tout ceci n'est que mon très humble avis... wink
Revenir en haut Aller en bas
http://the-cannibal-lecteur.jimdo.com/
Carry1956



Inscription : 02/11/2012
Nombre de messages : 131
Age : 27

MessageSujet: Re: ELEMENTARY : l'adaptation américaine de SH   Dim 11 Nov - 19:46

Belette

j'aime bien ta façon de voir Holmes, je suis assez d'accord avec toi pour dire qu'il n'est pas inhumain, mais bien un sociopathe et même si le terme est un peu fort c'est tout à fait ça. rire

J'ajouterai aussi qu'il fait simplement son travail il ne s'encombre pas de l'inutile, si on avait l'honneur de lui poser la question, je pense qu'il nous répondrai un truc dans ce genre là : "Il faut rester à l'essentiel c'est ma devise... Pourquoi tant de manière ? et pourquoi s’enivrer de connaissance qui nous ne servent à rien ?!

D'ailleurs un passage qui décrit bien cette pensé, il s'agit du passage dans un étude en rouge où il compare la mémoire de l'être humain à un grenier où il entasse toutes les connaissances... Rien à faire de savoir que la terre tourne autour du soleil par contre pour son métier de savoir que la boue porté sur le bas de pantalon de Watson provient de l'EastEnd et non du WestEnd Voilà ce qui est intéressant Holmes

Et je terminerai aussi sur la phrase prononcé pas Benedict Cumberbatch dans une étude en rose, : "Je suis marié avec mon boulot... donc..." etc
Pour moi c'est un peu ça...

Et je suis assez d'accord avec toi belette aussi pour dire que Holmes a simplement compris comment fonctionnait certains être humains. peut être est il assez froid pour éviter d'être déçu par les êtres humains s' il était trop "gentil" ?

Et en effet un personnage qui défit toute les lois de la société ça, ça fait couler de l'encre ! Ok
Revenir en haut Aller en bas
jbsh



Inscription : 07/10/2009
Nombre de messages : 2128

MessageSujet: Re: ELEMENTARY : l'adaptation américaine de SH   Lun 12 Nov - 9:36

Carry
Citation :
même aujourd'hui sa choquerai surtout avec les réseaux sociaux actuel
que des gens soient choqués, ok je le conçois... Est-ce que "être choqué" est une raison pour considérer l'objet de votre surprise comme inhumaine? c'est m^m "gens" croiseraient une personne de 200kg et seraient sans doute également choqués. La considèreraient-ils comme inhumaine parce qu'elle pèse 200kg?

... un sociopathe ?au sens qu'utilise monsieur tout le monde alors (la personne qui s'occupe pas de ses voisins, ne papote pas sur la place du marché, dit à peine bonjour, reste chez lui la plupart du temps...), parce qu'il ne répond pas aux caractéristiques:
Spoiler:
 
Holmes est juste quelqu'un qui n'est pas branché en permanence sur les ressentis, que ce soit les siens ou ceux des autres, sorte de gros intello qui a une passion et une seule (ce qui, au passage, est la conséquence d'un tempérament passionné, donc tout sauf froid! rire ) qui a une grande capacité à trier, à distancier et à se concentrer. Bref quelqu'un de normal, avec un QI assez supérieur à la moyenne, mais qui ne respecte pas l'hypocrisie générale qui nous fait compatir aux misères du monde tout en passant à autre chose dans la minute qui suit. Pour moi c'est un personnage d'une grande honnêteté intellectuelle, d'une grande rigueur, un solitaire mais plus par choix qu'autre chose, et un passionné.
Enfin c'est ainsi que je l'ai toujours vu...
Revenir en haut Aller en bas
Carry1956



Inscription : 02/11/2012
Nombre de messages : 131
Age : 27

MessageSujet: Re: ELEMENTARY : l'adaptation américaine de SH   Lun 12 Nov - 17:13

tu es quelqu'un de censé jbsh , Holmes

Alors beaucoup de chose dans ton com... je suis d'accord avec toi sur le fait que les gens peuvent être choqué mais sans forcement considérer les personnes différentes d'elle comme inhumaine...

et je vois ce que tu veux dire par passionné, mine de rien ca rejoint ce que j'ai écrit un peu plus haut comme quoi Holmes était marié avec son travail. Ca veut dire ( à mon sens) qu'il n'a rien besoin d'autres. Il est heureux comme ça Holmes

Je tiens à te rassurer également je ne considère pas Holmes comme une personne inhumaine.

Si j'ai pu le laisser paraitre, il n'en ai rien, bien au contraire je le considère comme un humain à part entière mais avec des manières qui change de ce que l'on connait... c'est ça aussi qui fait partie du charme du personnage tout comme le disait belette un peu plus haut.

Et mea culpa quand je parlais de froid, c'était plutôt dans le sens distant. gêné

Pour terminer sur le sujet Holmes sociopathe ou non, rire disons simplement que si je partage cette définition c'est en effet par son côté asocial... la nuance étant que Holmes n'a pas de trouble du comportement, il ne manquerai plus que ça, il a déjà un caractère bien trempé alors si on lui rajoute ca on est mal mdr

Le fait qu'il soit solitaire est en effet un choix de vie ca j'en suis convaincu... C'est un homme qui sait prendre des décisions, aussi radical soit elle.

Après je veux bien ouvrir un débat sur l'humain ca ne me dérange pas j'adore ca rire allé on commence ? qu'est-ce qu'être différent ? vous avez 3 heures... pouffe

Non je plaisante ce serait hors sujet avec le forum...
Revenir en haut Aller en bas
belette2911



Inscription : 10/06/2010
Nombre de messages : 1232
Age : 41

MessageSujet: Re: ELEMENTARY : l'adaptation américaine de SH   Lun 12 Nov - 19:25

Après toutes ces lectures, mon cerveau bouillonne.

Pour les gens, dès qu'on se tient à l'écart des autres parce qu'on a rien à leur dire où que leurs conversations nous emmerdes, on est déjà asocial ! j'en sais quelque chose. Il me faut du temps pour "me mettre" avec quelqu'un et certain pourraient danser sur leur tête, je ne les apprécierais pas, alors qu'avec certaines personnes, on a l'impression qu'on les connait depuis le début. Moi aussi je suis asociale le week-end et en soirée, moi aussi je peux rester cloîtrée à la maison parce que j'en ai envie, mais certains poussent des hauts cris, ne comprenant pas.

C'est peut-être aussi le cas de Holmes. Quand on "voit" comment il réfléchit, comment il déduit, de quoi voulez-vous parler avec lui ? Tout ce qui ne touche pas à son travail, à la musique, ou à ce qu'il l'intéresse, est inintéressant de son point de vue. Toute conversation serait vite futile.

Lorsqu'on est passionné par quelque chose, on lasse vite aussi les autres, on les soule, on les gave, surtout quand on a une intelligence supérieure à eux, ils se sentent vite dépassés.

De plus, il a peut-être des soucis avec la manière dont il doit exprimer ses sentiments. Certains ont du mal avec ça et hésite à montrer leur faiblesse. Holmes n'est pas un être froid, distant, oui, mais pas froid, il suffit de relire "Les 3 Garrideb" quand Watson se fait tirer dessus.
Revenir en haut Aller en bas
http://the-cannibal-lecteur.jimdo.com/
Yodaline



Inscription : 07/02/2009
Nombre de messages : 1173

MessageSujet: Re: ELEMENTARY : l'adaptation américaine de SH   Lun 12 Nov - 21:27

Hello! voilà de belles discussions. Il me semble qu'il en ressort une chose essentielle : on est toutes d'accord pour dire que Holmes n'est pas un être froid, ni un être inhumain non On est toutes d'accord pour dire qu'il est d'une intelligence supérieure, qu'il a un pouvoir de raisonnement hors du commun et qu'il est passionné (sa passion étant son travail). Dès qu'il n'a plus d'énigmes à résoudre, il s'effondre et se meurt d'ennui. ko Il ne s'intéresse qu'à ce qui a un rapport avec son métier. Par ailleurs son amour de la musique est une marque de sensibilité.

On est toutes d'accord pour dire qu'il se suffit à lui-même, qu'il aime la solitude à condition qu'elle soit utile à sa réflexion. Et s'il s'intéresse aux humains , c'est pour mieux les observer, les comprendre , afin d'en tirer les déductions psychologiques qui l'aideront à résoudre les problèmes. Il a jugé les qualités de Watson dès qu'il l'a vu. C'est pour cela qu'il lui voue une amitié fidèle. Il sait qu'il peut compter sur une loyauté sans faille de la part de son compagnon. Holmes & Watson

Et pour finir, j'aime beaucoup l'idée de tidou qui évoque une possible association Holmes/Mycroft . Ces deux là nous réserveraient des épisodes mouvementés. Tout les oppose, leur physique : l'un longiligne, l'autre bien enrobé ; leur tempérament : l'un nerveux, super-actif, l'autre calme, assez paresseux. On aurait de belles altercations, et de sacrés dialogues... Rien que d'y penser, c'est réjouissant. Ce serait à celui qui gagnerait le premier ! Une lutte sans pitié ni répit duel Une bonne idée de pastiche ... Non ? A+
Revenir en haut Aller en bas
Carry1956



Inscription : 02/11/2012
Nombre de messages : 131
Age : 27

MessageSujet: Re: ELEMENTARY : l'adaptation américaine de SH   Mar 13 Nov - 7:31

hello

En effet nous sommes toutes d'accord pour la description de notre cher Mr. Holmes.

D'ailleurs cette nuit j'ai lu un passage qui rejoint tout ce que nous avons dit... approximativement.

Il s'agit de l'affaire de Charles Augustus Milverton... Juste avant que Holmes et Watson ne cambriole la maison de ce vil scélérat, notre détective lance la phrase suivante : "Un gentleman, Watson, ne doit pas s'attarder longuement sur cette considération quand une femme a un besoin désespéré de son aide"

On pourrai croire qu'il s'agit du professeur Layton mais non c'est bien notre Holmes qui répond à Watson par cette phrase chevaleresque et plein de bon sens. bravo

Une autre phrases qui traduit aussi son amour pour lui même et son métier dans la même affaire : "Mais ma réputation et le respect de moi-même me commandent de le battre au finish !" Cela montre aussi combien sa détermination est grande et infaillible.

Autre chose, quelques ligne plus haut, Watson demande à Holmes de l'accompagner dans la maison de Milverton, mais celui-ci refuse, mais devant l'insistance de Watson, Holmes lui dit alors quelque chose de touchant: "Bon, bon, mon cher ami ! Qu'il en soit ainsi. Depuis quelques années, nous partageons le même appartement. Ce serait amusant si nous partagions la même cellule..."

voila, voila
Revenir en haut Aller en bas
belette2911



Inscription : 10/06/2010
Nombre de messages : 1232
Age : 41

MessageSujet: Re: ELEMENTARY : l'adaptation américaine de SH   Mar 13 Nov - 19:06

Excellente idée d'avoir repris nos idées, Maître Yoda-Line Bravo

J'ajouterai que Doyle, n'aimant pas son personnage, ou ayant envie d'en faire un "original" a fait en sorte qu'il ne soit pas comme les autres. Les héros sans relief, on ne les aime pas ou on les oublie. Doyle avait le choix entre décrire un détective à la San-Antonio (qui a du mal à la garder dans son pantalon), mais vu l'époque et le puritanisme... ou en faire un qui se méfie de la gent féminine.

Un peu comme si Holmes, chimiste, avait compris que l'amour tient pour beaucoup à la chimie, ne dure que trois ans (le côté chabadabada) et que au final, madame Holmes allait râler à chaque fois qu'il filerait sur une enquête, laissant le rôti refroidir et madame Holmes en tête à tête avec elle-même.

Et puis, sans famille, sans attaches, on peut difficilement le faire chanter ou menacer les siens.

Ou alors, Doyle ne voulait pas s'encombrer d'une gonzesse dans ses romans... rire Ah, le jour où je le croiserai, je lui demanderai.
Revenir en haut Aller en bas
http://the-cannibal-lecteur.jimdo.com/
Carry1956



Inscription : 02/11/2012
Nombre de messages : 131
Age : 27

MessageSujet: Re: ELEMENTARY : l'adaptation américaine de SH   Mar 13 Nov - 20:07

Je n'ai rien à rajouter si ce n'est que tout est dit rire
Revenir en haut Aller en bas
jbsh



Inscription : 07/10/2009
Nombre de messages : 2128

MessageSujet: Re: ELEMENTARY : l'adaptation américaine de SH   Mar 13 Nov - 20:37

Depuis que je suis enfant (oui les gens de ma génération étaient encore des enfants à 11/12 ans...) j'ai toujours considéré SH comme un héros. Infaillible ou presque, plus rapide et plus puissant que les autres, volontaire et redoutablement intelligent, il mettaient toujours les méchants en prison et faisait que la justice triomphait! Un héros, quoi!!

Du coup, pour moi évidemment, ce sur-homme ne pouvait pas ressembler à n'importe qui. Tant de vertus ne pouvaient être rassembler chez un homme banal... Je sais c'est parfaitement idiot et totalement arbitraire mais c'est...

Sans doute une des raisons pour laquelle Brett m'a scotché la toute première fois. Parce que, que l'on aime ou pas JB, il ne laisse personne vraiment indifférent. On peut me rétorquer que c'était juste un très bel homme au sens BG! et c'est pas faut. Mais ce n'est pas du tout à cela que j'ai pensé moi quand je l'ai vu... Il avait un physique qui faisait de lui un être différent, et Holmes est un être différent. Cumberbatch aussi est un être différent. Son physique est infiniment moins harmonieux et il fait un Holmes bien moins "ressemblant" et pourtant, toujours pour moi, ça passe.

Alors je ne sais pas ce que Doyle imaginait pour son personnage et au fond ça me laisse assez froide. Mais Holmes ne peut pas être interprété par quelqu'un qui n'aurait pas ce côté un peu exceptionnel, ce charisme.... Ce n'est pas une question de talent, je crois, mais certains êtres sont, d'emblée, différents et dégagent ...sais pas moi sorte de fascination, un pouvoir d’ascendance sur les autres.. du charisme quoi!
Holmes DOIT être charismatique et ça c'est la base incontournable...pour moi smile
Revenir en haut Aller en bas
belette2911



Inscription : 10/06/2010
Nombre de messages : 1232
Age : 41

MessageSujet: Re: ELEMENTARY : l'adaptation américaine de SH   Mer 14 Nov - 20:00

jbsh, même si nous avons une petite génération de différence, à 11 ou 12 ans, j'étais toujours considérée comme un gosse, un enfant, une gamine... Oui, quand j'ai lu "HOUN" j'ai été scotchée au livre, assise dans le fauteuil, la bouche ouverte, je quittais le monde du "club des cinq" pour entrer dans une autre littérature.

Pour moi, Holmes était aussi un héros, au même titre que Zorro, sauf qu'il avait pas un magnifique cheval noir... Oh, si Doyle lui avait mis un cheval noir, ma langue aurait pendu jusqu'au sol rire

Quand j'ai vu Brett, sur FR2, il y a de ça... 22 ans (ou 21) j'étais en train de zapper et j'ai stoppé net devant cet homme qui me faisait penser à... Sherlock Holmes. Et bien, c'était lui. Brett, c'était mon Holmes.

BC a aussi du charisme, même si au départ j'y croyait pas trop. Il est original et quand il joue, il est Holmes. Et là, on part en HS à fond, non ? whistle
Revenir en haut Aller en bas
http://the-cannibal-lecteur.jimdo.com/
Carry1956



Inscription : 02/11/2012
Nombre de messages : 131
Age : 27

MessageSujet: Re: ELEMENTARY : l'adaptation américaine de SH   Jeu 15 Nov - 0:08

Hello!

aahhh, La nostalgie surgis ce soir... violon

En vous relisant toute les deux je me suis rappeler une phrase que j'ai souvent dite : P***** , pourquoi je ne suis pas née plus tôt... ? j'aurais aimé pouvoir aller en angleterre et rencontrer Jeremy Brett pour le féliciter de sa performance sur l'interprétation de Sherlock Holmes.
Pour ma part le premier Sherlock Holmes que j'ai rencontrer étant gamine c'était le manga avec les animaux... J'ai adoré ce personnage au flegme et à la détermination sans pareille, pour moi aussi il faisait parti des héros tel que Carland Cross, Cyrano et Arsène Lupin, qui en avait dans la tête et qui utilisait leur matière grise et non leur muscle pour arrivé à ce que justice soit faite. Ca changeait un peu. rire

Je tiens également à préciser que je détestais lire quand j'étais petite kaola . Quand j'ai grandi j'ai découvert, différents Holmes à la tv et des adaptations par des toons (daffy duck surtout) mais j'en ai jamais vu un qui me faisait "vibrer". Et, il y a 1 an et demi maintenant, j'ai su qu'il y avait un Sherlock Holmes qui passait à la télévision, avec un certain Jeremy Brett dont je n'avais jamais entendu parler auparavant ( et la j'ai la rage de ne pas avoir farfouiller un peu plus dans les filmes et adaptation de Sherlock Holmes furax ) Car j'ai enfin découvert LE personnage de Holmes. C'est là où je me suis rendu compte que c'était un personnage plus complexe qu'il ne le paraissait. A partir de là j'ai lu le canon de ACD (ayant développer un peu le goût pour la lecture rire ).

Et la scotcher est bien le terme approprié pour définir ce que j'ai ressenti à ce moment là. C'est là que j'ai découvert un univers passionnant et que j'ai aimé lire, aujourd'hui j'ai des tonnes de livre chez moi et je pourrai jamais me passer de lire... Alors j'ai juste à dire pour terminer mon long paragraphe rire , C'est :
cher Jeremy Brett, quand vous avez dit que ca vous ferait plaisir si Doyle sortait grandi des téléfilms qui reprennent les histoires de SH et que les gens prennent la peine d'aller lire ces livres et bien rassurez-vous c'est chose faite, grâce à vous Merci Merci
Revenir en haut Aller en bas
jbsh



Inscription : 07/10/2009
Nombre de messages : 2128

MessageSujet: Re: ELEMENTARY : l'adaptation américaine de SH   Jeu 15 Nov - 11:34

J'aime beaucoup ton histoire Carry Ok Tu es la preuve que le gout pour la lecture c'est d'abord une rencontre que l'on fait ou pas...
Mais Dyan va avoir du boulot en rentrant parce que comme le dit Belette on est loin du sujet Elementary Tex Je t'aurais bien dit de me rejoindre sur un autre sujet, mais je viens de faire le tour de ceux déjà édités et je n'en ai pas trouvé sur ....Sherlock Holmes sorry
Il ne nous reste que Bla Bla pour ne plus être HS et attendre paisiblement que Dyan remette de l'ordre rire

Revenir en haut Aller en bas
Yodaline



Inscription : 07/02/2009
Nombre de messages : 1173

MessageSujet: Re: ELEMENTARY : l'adaptation américaine de SH   Jeu 15 Nov - 17:30

Hello! C'est vrai qu'on est totalement HS... roll Que faire ? Nulle en technique, je suis incapable de remettre de l'ordre ! désolé

Je suggère cependant un topic dans JEREMY BRETT . Vous pouvez aller dans "Le Jeu d'Acteur de Jeremy Brett" puisqu'àprès tout, si je comprends bien, c'est son jeu si particulier qui vous a toutes séduites.

Pour revenir au sujet ELEMENTARY, il parait que la série continue à perdre de l'audience et que ses performances sont vraiment décevantes ! attristé A+
Revenir en haut Aller en bas
Carry1956



Inscription : 02/11/2012
Nombre de messages : 131
Age : 27

MessageSujet: Re: ELEMENTARY : l'adaptation américaine de SH   Jeu 15 Nov - 19:37

Hello!

oops oui en effet,

jbsh je serai ravi de pouvoir continuer cette discussion avec toi et les autres membres du forum c'est un sujet que j'aime bien et qui ne manque pas d'intérêt ( en tout cas à en voir par le nombre de com que l'on a laissé et les sujets profonds qui y ont été abordé rire )

Très bonne idée yodaline Ok en effet il s'agit du personnage de Sherlock Holmes mais aussi de l'interprétation réalisé par notre acteur fétiche love
Sinon on peut peut-être créer un topic dédier au différentes interprétation de Sherlock Holmes ? Mais je suis en train de voir qu'il y a un topic dédier à Sherlock Holmes et ses adaptations est-ce que ça irait ? Car il était question pendant un moment, de la personnalité de notre détective...

Après ça ne reste que des propositions gêné



Revenir en haut Aller en bas
belette2911



Inscription : 10/06/2010
Nombre de messages : 1232
Age : 41

MessageSujet: Re: ELEMENTARY : l'adaptation américaine de SH   Ven 16 Nov - 21:55

Il faudrait un topic intitulé "brol en stock" et on posterait ce genre de réflexions. Là, Dyan va devoir sévir et sortir combat

Je ne sais pas si Elementary perd des plumes au niveau audience mais je viens de lire le post de Jean-Claude sur le For'Holmes et il en dit du bien. Je n'ai toujours pas eu le temps de zieuter la série (et c'est pas ce week-end où je suis pas là que je vais y arriver) mais d'après lui, c'est bien. On verra bien...

Bien que "ancienne génération mais pas de trop", i faut tout de même saluer l'arrivée et la démocratisation du Net parce que sans lui, nous ne discuterions pas de notre acteur et personnage préféré. non Sans le Net, je n'aurais pas su voir en "primeur absolue" la deuxième saison de Sherlock BBC ! Ok, la méthode n'était pas légale, mais zut. rire Sherlock le vaut bien !

PS totalement HS : le dessin animé avec les animaux, je l'ai vu aussi quand j'étais gosse et j'aimais pas Moriarty qui était un débile, surtout ses deux acolytes. Et là, je vais me faire incendier grave...
Revenir en haut Aller en bas
http://the-cannibal-lecteur.jimdo.com/
Carry1956



Inscription : 02/11/2012
Nombre de messages : 131
Age : 27

MessageSujet: Re: ELEMENTARY : l'adaptation américaine de SH   Sam 17 Nov - 19:23

Je n'ai vu que des extraits de différents épisodes malheureusement cry

J'espère les trouver en dvd et les acheter.

Pourquoi ta peur de te faire incendier belette ? démoniaque
Ne t'inquiète pas, perso je les trouvais marrant Moriarty et Cie mais Honnêtement je préférais Holmes, Watson et leur amie Holmes & Watson

Mais j'espère que Elementary ne va pas perdre plus d'audience quand même...
Courage l'équipe de Elemantary fan banana
Revenir en haut Aller en bas
belette2911



Inscription : 10/06/2010
Nombre de messages : 1232
Age : 41

MessageSujet: Re: ELEMENTARY : l'adaptation américaine de SH   Lun 19 Nov - 19:15

Carry a écrit :
Citation :
Pourquoi ta peur de te faire incendier belette ?

Parce que j'ai fait exploser plusieurs fois mon forfait "HS" rire

En tout cas, on peut dire que les différentes adaptations de Holmes (ciné avec RDJ - celle de la BBC et celle de CBS) ont fait augmenter les ventes des livres de Doyle. C'est déjà un bon point, ça fait lire et découvrir le détective londonien.

Les gens se lassent vite d'une série, il y en a trop. Par contre, Elementary a été choisi pour faire la suite du Superbowl ! c'est pas rien vu qu'il rassemble 10 millions de téléspectateurs.
Revenir en haut Aller en bas
http://the-cannibal-lecteur.jimdo.com/
Carry1956



Inscription : 02/11/2012
Nombre de messages : 131
Age : 27

MessageSujet: Re: ELEMENTARY : l'adaptation américaine de SH   Jeu 22 Nov - 2:22

10 millions de téléspectateurs... Wouah l'audience... shocked

Impressionnant, petit HS: je me demande quel est l'audience pour la série de la BBC ?

C'est une bonne chose que les séries comme Elementary fasse découvrir les canons Holmésiens... Bravo Mr. Doyle et bravo aux acteurs.
Revenir en haut Aller en bas
belette2911



Inscription : 10/06/2010
Nombre de messages : 1232
Age : 41

MessageSujet: Re: ELEMENTARY : l'adaptation américaine de SH   Jeu 22 Nov - 20:02

Il me semble que les audiences pour la BBC étaient bonnes, même si ces derniers temps, elle traverse une grosse tempête qui la fait presque chavirer.

Le Superbowl rassemble de nombreux téléspectateurs, c'est pour cela que c'est une aubaine pour la série Elementary. Les américains sont fans de ce superbowl.
Revenir en haut Aller en bas
http://the-cannibal-lecteur.jimdo.com/
jbsh



Inscription : 07/10/2009
Nombre de messages : 2128

MessageSujet: Re: ELEMENTARY : l'adaptation américaine de SH   Ven 23 Nov - 11:22

Oui les audiences étaient bonnes m^m si évidemment on ne peut rivaliser avec celles obtenues aux US avec un produit local...z'ont pas l’habitude d'être très open nos cousins d'Outre Atlantique. Mais
Citation :
Il me semble que les audiences pour la BBC étaient bonnes, même si ces derniers temps, elle traverse une grosse tempête qui la fait presque chavirer.
là je ne vois pas de quoi tu parles, Belette ??!
La BBC dans la tourmente? because ?
Revenir en haut Aller en bas
Tidou



Inscription : 29/12/2008
Nombre de messages : 1579

MessageSujet: Re: ELEMENTARY : l'adaptation américaine de SH   Ven 23 Nov - 19:01

cool mooi aussi, j'pose une question à Belette : késaco ce superbowl ? J'croyais qu'c'était du foot ! Bon j'y comprends plus rien s.o.s
Revenir en haut Aller en bas
Carry1956



Inscription : 02/11/2012
Nombre de messages : 131
Age : 27

MessageSujet: Re: ELEMENTARY : l'adaptation américaine de SH   Ven 23 Nov - 21:37

salut

moi non plus je ne savais pas que c'était compliqué pour la BBC ? ouin j'espère qu'il ne vont pas nous sucré la série avant que l'on ai eu une fin digne de ce nom ? cry
Revenir en haut Aller en bas
belette2911



Inscription : 10/06/2010
Nombre de messages : 1232
Age : 41

MessageSujet: Re: ELEMENTARY : l'adaptation américaine de SH   Dim 25 Nov - 11:21

La BBC en pleine crise de confiance, voilà ce qu'il se passe.

Il y a un gros scandale lié à la pédophilie à la BBC, le directeur général de la BBC, George Entwistle , a donné sa démission (après la diffusion d'une enquête accusant à tort de pédophilie un homme politique) ainsi que deux principaux dirigeants de la chaîne.

Quid ? Le tout est lié au présentateur Jimmy Savile, l'équivalent de votre Michel Drucker en terme de longévité et de présence à l'antenne. Mais lui, c'était un Drucker puissance 10. Bon, il est mort mais il y a un dossier d'accusation lié au fait qu'il aurait abusé de plus de 300 enfants du temps où il exerçait à la BBC en tant que "Ze" présentateur vedette.

Ceux qui savaient ont fermé les yeux.

Pire, une émission d'investigation a été faite et la BBC a refusé de la diffuser. Lorsque ça s'est su, le scandale a explosé car la BBC avait une réputation excellente en ce qui concerne leurs reportages. Là, elle a perdu sa crédibilité en étouffant le reportage.

Ils ont même fait encore plus pire en calomniant un ancien responsable de la Dame de Fer, Margaret. Ouille, pas bien !! d'où la démission de George Entwistle...

Un homme politique avait dit qu'il fallait plus de vingt ans pour bâtir sa crédibilité et seulement deux secondes pour la perdre. La BBC vient de perdre toute se crédibilité en matière de reportage, en matière de sérieux, bref, c'est la crise et ça pue !!

Non seulement ils renoncent à diffuser un reportage qui accusait leur présentateur vedette de pédophilie et ensuite, ils montent un dossier de toutes pièces pour accuser un homme politique de pédophilie.

Voici quelques extraits :

Citation :
"Dévoilée début octobre par une enquête de la chaîne privée ITV, l'affaire Jimmy Savile, ex-animateur de la BBC accusé d'avoir agressé sexuellement jusqu'à 300 enfants et des adolescents pendant quatre décennies, certains dans les locaux de la BBC, a plongé le groupe audiovisuel public dans la tourmente.

La crise s'est encore aggravée quand l'émission-phare de la BBC Newsnight a reconnu vendredi avoir diffusé une enquête accusant à tort de pédophilie un ancien responsable conservateur de l'ère Margaret Thatcher".

http://www.france24.com/fr/20121112-scandale-bbc-nouvelles-demissions-dirigeants-entwistle-savile-jimmy-grande-bretagne


Citation :
"La BBC avait présenté vendredi soir des excuses "sans réserve" pour avoir diffusé une enquête de Newsnight, son émission-phare d'investigation, dans laquelle un témoin affirmait avoir été victime de sévices sexuels de la part d'un ancien membre important du parti conservateur dans un foyer de jeunes dans les années 1970. Bien que la chaîne n'eût pas nommément identifié ce responsable politique dans son émission de la semaine dernière, le nom de l'ancien trésorier conservateur Alistair McAlpine avait ensuite largement circulé sur internet. "

McAlpine avait catégoriquement démenti vendredi ces allégations "totalement infondées et gravement diffamatoires" avant que son accusateur, Steve Messham, ne reconnaisse en s'excusant que le membre de la Chambre des Lords n'était effectivement pas l'auteur des sévices qu'il avait subis et qu'il s'était trompé sur son identité.

La BBC avait alors à son tour présenté ses excuses, George Entwistle ordonnant "une pause immédiate dans toutes les enquêtes de Newsnight afin d'assurer la solidité et la supervision éditoriales".

La chaîne publique et son directeur général avaient déjà essuyé de nombreuses critiques au cours des dernières semaines après les révélations concernant l'un de ses animateurs-vedettes, Jimmy Savile, décédé en 2011 à l'âge de 84 ans. Il est aujourd'hui soupçonné d'avoir abusé sexuellement de quelque 300 enfants et adolescentes pendant 40 ans. Trois enquêtes ont été lancées à ce sujet, dont deux internes à la BBC.

Le groupe est notamment accusé d'avoir tenté d'étouffer le scandale en renonçant à diffuser fin 2011, déjà dans Newsnight, un documentaire qui portait sur ces accusations.

http://www.lexpress.fr/actualite/medias/scandale-pedophile-le-directeur-de-la-bbc-demissionne_1185733.html
Revenir en haut Aller en bas
http://the-cannibal-lecteur.jimdo.com/
Tidou



Inscription : 29/12/2008
Nombre de messages : 1579

MessageSujet: Re: ELEMENTARY : l'adaptation américaine de SH   Dim 25 Nov - 20:21

ko Bouh... ça donne la nausée tout ça. La planète est pourrie.

Pour détendre l'atmosphère,,j'vous donne R.V. dans "Flood" ... A tout de suite cool
Revenir en haut Aller en bas
Robin des Bois



Inscription : 02/10/2009
Nombre de messages : 601
Age : 32

MessageSujet: Re: ELEMENTARY : l'adaptation américaine de SH   Jeu 29 Nov - 13:39

salut Sacré Holmes, il n'a pas fini d'en voir !

Dans la version ELEMENTARY, Holmes ne va pas seulement être confronté aux charmes évidents de « Watsonne » (Lucy Liu), mais également à la séduction indéniable de Heather Vanowen, la belle PDG d’une Agence de relations publiques, incarnée par l’ ex-Liza Cuddy de la série Dr. House (Lisa Edelstein) . House n’avait pas résisté aux beaux yeux bleu profond de Liza , Holmes résistera-t-il aux mêmes yeux d’Heather ? That is the question… Elle apparaitra dans le 8ème épisode de la série, intitulé « The Long Fuse ».

Entre Lucy et Lisa, j’avoue que moi aussi, j’hésite ! wink

Tidou, j'ai adoré ta fable de la Fontaine version argo. Ok Je vais l'apprendre par coeur et la replacer à l'occasion !!! rire
Revenir en haut Aller en bas
jbsh



Inscription : 07/10/2009
Nombre de messages : 2128

MessageSujet: Re: ELEMENTARY : l'adaptation américaine de SH   Jeu 29 Nov - 14:33

Citation :
Tidou, j'ai adoré ta fable de la Fontaine version argo. Ok Je vais l'apprendre par coeur et la replacer à l'occasion !!!
a noté Maitre Robin qui perd pas le nord rire
Tu as bien raison, bravo notre Tidou mérite d'être citée et récitée!!!
Revenir en haut Aller en bas
belette2911



Inscription : 10/06/2010
Nombre de messages : 1232
Age : 41

MessageSujet: Re: ELEMENTARY : l'adaptation américaine de SH   Dim 2 Déc - 15:59

Et comme le docteur House était une inspiration de Holmes en "version médicale", on ne peut que parier sur le fait que l'original trouvera l'ex de sa copie à son goût... qui sait ?? Sherlock

Diable, ça en fait des femmes, tout ça... une Irène Adler en sus ? rire
Revenir en haut Aller en bas
http://the-cannibal-lecteur.jimdo.com/
Jean-Claude Mornard



Inscription : 13/06/2012
Nombre de messages : 46
Age : 52

MessageSujet: Re: ELEMENTARY : l'adaptation américaine de SH   Lun 10 Déc - 14:10

Normalement, pas d'Irene Adler puisque
Spoiler:
 
Holmes
Revenir en haut Aller en bas
http://www.jean-claude-mornard.com/#/http://www.jean-claude-morn
belette2911



Inscription : 10/06/2010
Nombre de messages : 1232
Age : 41

MessageSujet: Re: ELEMENTARY : l'adaptation américaine de SH   Lun 10 Déc - 18:49

Merci pour l'info, Jean-Claude ! A voir si comme tu dis c'est pour que miss Watson lui fiche la paix... Tu apprécies toujours autant les épisodes ?
Revenir en haut Aller en bas
http://the-cannibal-lecteur.jimdo.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ELEMENTARY : l'adaptation américaine de SH   Aujourd'hui à 15:22

Revenir en haut Aller en bas
 
ELEMENTARY : l'adaptation américaine de SH
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 10Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
 Sujets similaires
-
» Chris Mc Quarrie écrira l'adaptation Américaine de Starblazers Space Battleship Yamato
» Une nouvelle adaptation de P&P en 2010
» Adaptation d'un crumble de Pierre Hermé
» Quelle fin préférez-vous, livre ou adaptation?
» [animation] adaptation de Gaston Lagaffe

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
FORUM JEREMY BRETT :: SHERLOCK HOLMES ET SES ADAPTATIONS-
Répondre au sujetSauter vers: