Planète Jeremy BrettAccueilS'enregistrerConnexion

Répondre au sujetPartagez | 
 

 Sherlock Holmes en BD

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
belette2911



Inscription : 10/06/2010
Nombre de messages : 1232
Age : 41

MessageSujet: Re: Sherlock Holmes en BD   Ven 9 Nov - 19:29

Salut Carry,

M'a l'air drôlement intéressant "City Hall" et je sens que je vais aller au magasin de Manga, moi !!! En tout cas, dans sa version manga, ACD est sexy... Tex

Ne me demandez pas de dessiner, ça ne ressemble à rien du tout. désolé
Revenir en haut Aller en bas
http://the-cannibal-lecteur.jimdo.com/
Carry1956



Inscription : 02/11/2012
Nombre de messages : 131
Age : 27

MessageSujet: Re: Sherlock Holmes en BD   Ven 9 Nov - 23:07

Hello!

C'est un super manga moi j'ai tout de suite accroché... une histoire pleine de rebondissement et j'attends la suite avec impatience... et c'est vrai que ACD a une allure qui n'est pas pour me déplaire à moi non plus fou

City Hall en est au tome 3 actuellement, enfin... le tome 3 n'est pas encore paru mais ça ne saurais tarder. whistle
Revenir en haut Aller en bas
belette2911



Inscription : 10/06/2010
Nombre de messages : 1232
Age : 41

MessageSujet: Re: Sherlock Holmes en BD   Sam 10 Nov - 14:44

Je suis le manga "Black Butler" depuis l'année dernière et dans le tome 9 que je viens de commencer, il y avait un personnage qui me faisait penser, directement, à... je vous laisse trouver par vous-même.

Extrait :

"Les premiers jours du printemps 1889... L'hiver se faisait encore un peu sentir. Je travaillais à Londres où j'étais un ophtalmologue peu prospère, mais je me consacrais aussi humblement à l'écriture.
Cela dit, je n'écrivais que pendant mes heures de loisirs, quand je n'avais pas de patients. Seul un manuscrit avait été retenu de tous ceux que j'avais envoyé à des éditeurs et ceci en échange d'une somme dérisoire. J'envisageais de quitter mon cabinet et de me retirer à la campagne, en Écosse..."

J'ai pensé directement à quelqu'un que nous connaissons bien. Jamais on ne dit son nom complet, mais il prénomme Arthur... Le doute ne m'étais plus permis, c'était une pierre de plus dans mon jardin, un mur, quasi.

Là où j'ai exulté, c'est quand le comte de Phantomhive lui parle du roman qui fut publié dans la magazine "Beeton". Et que voit-on dans le dessin ? "A Study in scarlett". Holmes

J'ai feuilleté le tome 10 et nous avons un personnage qui ressemble fort à notre détective, même si je gage que ce ne sera pas lui mais... non, je dis rien.

Revenir en haut Aller en bas
http://the-cannibal-lecteur.jimdo.com/
Carry1956



Inscription : 02/11/2012
Nombre de messages : 131
Age : 27

MessageSujet: Re: Sherlock Holmes en BD   Dim 11 Nov - 3:06

Ce manga est une tuerie love plein de rebondissement bounce , d'action en tout genre duel , bon faut aimer certain passage je pense d'ailleurs que tu vas apprécier un peu moins la suite belette à moins que tu aime les zombies... ko

la mangaka Yana Toboso utilise plein de personnage célèbre dont Sherlock holmes et d'ailleurs le personnage que joue Sébastian a un moment donné, la pasteur jeremy Rathbone ca ne vous rappelle rien ? Jeremy Brett, Basil Rathbone, elle s'inspire aussi de bateau célèbre tel que le titanic, j'ai eu l'occasion de lire sur un site les épisodes suivants avant leur sortie en France.

Si ça t'intéresse belette je peux te laisser le lien wink

Il y a aussi un anime qui est sorti en dvd, malheureusement il ne respecte pas l'histoire du manga, Mais ça ne l'empêche pas d'être bien. rire

Revenir en haut Aller en bas
Carry1956



Inscription : 02/11/2012
Nombre de messages : 131
Age : 27

MessageSujet: Re: Sherlock Holmes en BD   Dim 11 Nov - 3:16

Pour le perso auquel tu pense, je sais, je l'ai vu moi aussi rire mais je vais attendre que d'autre personne lise le com rire

J'y pense Belette, on pourrais parler de diable de détective aussi trident
Revenir en haut Aller en bas
belette2911



Inscription : 10/06/2010
Nombre de messages : 1232
Age : 41

MessageSujet: Re: Sherlock Holmes en BD   Dim 11 Nov - 10:44

J'ai terminé le tome 9 et commencé le 10. J'ai lu un peu ce matin mais je ne suis pas encore arrivée au détective que jouera Sebastian (je me doutais que ce diable de majordome n'était pas mort !). Pas mal le nom, on cummule deux Holmes en un !

Les épisodes suivants, ils sont en français ? Si oui, je veux bien le lien. Les zombies ne me dérangent pas étant donné que le manga est fantastique.

Sherlock Holmes est lui aussi un diable de détective !
Revenir en haut Aller en bas
http://the-cannibal-lecteur.jimdo.com/
Carry1956



Inscription : 02/11/2012
Nombre de messages : 131
Age : 27

MessageSujet: Re: Sherlock Holmes en BD   Dim 11 Nov - 14:06

rire Tout a fait d'accord avec toi

alors voici le lien: http://www.scan-manga.com/688/Black-Butler.html

la page est dans un format un peu bizarre il faut parfois zoomer. (j'appuie sur CTRL et je zoom grace à la roulette de la souris).

en fait ce sont des personnes qui traduisent le manga une fois qu'il est paru dans le magazine au japon.

La traduction est parfois curieuse mais comme c'est traduit mot a mot rire

Mais je te laisse découvrir, actuellement ils en sont au vol 15.

bonne lecture
Revenir en haut Aller en bas
belette2911



Inscription : 10/06/2010
Nombre de messages : 1232
Age : 41

MessageSujet: Re: Sherlock Holmes en BD   Dim 11 Nov - 15:31

Merci j'irai voir tout cela tout à l'heure !
Revenir en haut Aller en bas
http://the-cannibal-lecteur.jimdo.com/
belette2911



Inscription : 10/06/2010
Nombre de messages : 1232
Age : 41

MessageSujet: Re: Sherlock Holmes en BD   Dim 6 Jan - 17:02

Carry, pas facile d'utilisation le site avec les scans de Black Butler... désolé

Mes dernières lectures... Je poste les liens qui vous enverront vers mon blog, plus simple que de tout copier-coller.


Black Butler - Tome 10 : Présence de Conan Doyle

Black Butler - Tome 11 : Présence de Conan Doyle et résolution des meurtres

The Sherlock Holmes Story - Tome 2

Revenir en haut Aller en bas
http://the-cannibal-lecteur.jimdo.com/
belette2911



Inscription : 10/06/2010
Nombre de messages : 1232
Age : 41

MessageSujet: Re: Sherlock Holmes en BD   Jeu 17 Jan - 19:10

Lecture du tome 1 du manhwa...

The Sherlock Holmes Story - Tome 2 : Kwom

Revenir en haut Aller en bas
http://the-cannibal-lecteur.jimdo.com/
belette2911



Inscription : 10/06/2010
Nombre de messages : 1232
Age : 41

MessageSujet: Re: Sherlock Holmes en BD   Mar 12 Fév - 19:05

Les holmésiens sont gâtés avec les dernières sorties et je vais vous parler de la bédé de Cordurié sur la jeunesse de Sherlock Holmes (avant de lire le livre d'Andrew Lane) :

Sherlock Holmes Crime Alleys - Tome 1 : Le premier problème

En un mot : j'ai adoré !

Revenir en haut Aller en bas
http://the-cannibal-lecteur.jimdo.com/
belette2911



Inscription : 10/06/2010
Nombre de messages : 1232
Age : 41

MessageSujet: Re: Sherlock Holmes en BD   Ven 21 Juin - 7:39

Puisque le tome 2 sortait le 12 juin et que j'avais bien l'intention de l'emmener avec moi dans mes valises, j'en ai profité pour relire le tome 1 et rédiger une critique.

Les voici toutes les deux :

Sherlock Holmes & le Necronomicon, Tome 1 : L'ennemi intérieur : Cordurié & Laci

Sherlock Holmes & le Necronomicon, tome 2 : La nuit sur le monde  : Cordurié & Laci

 
Revenir en haut Aller en bas
http://the-cannibal-lecteur.jimdo.com/
thierry64



Inscription : 05/10/2012
Nombre de messages : 36

MessageSujet: Re: Sherlock Holmes en BD   Jeu 21 Nov - 12:01

hello

j'ai lu ça et j'ai aimé aussi :rhumb: 

quelqu'un a-t-il acheté "SHERLOCK HOLMES ET LA CONJURATION DE BARCELONE" ?
j'ai lu... et...Holmes 
Revenir en haut Aller en bas
belette2911



Inscription : 10/06/2010
Nombre de messages : 1232
Age : 41

MessageSujet: Re: Sherlock Holmes en BD   Jeu 21 Nov - 12:32

Non, pas du tout... désolé 
Revenir en haut Aller en bas
http://the-cannibal-lecteur.jimdo.com/
Tidou



Inscription : 29/12/2008
Nombre de messages : 1579

MessageSujet: Re: Sherlock Holmes en BD   Jeu 21 Nov - 17:43

fan ouais , bravo Belette. J'suis allée surfer sur ton CANNIBAL LECTEUR et je dois  t'dire que c'est vacjhement bien fait ; clair, chouette à lire, bien illustré. C'est vrai, ça donne envie de tout lire... study  Mais j'suis un peu dépassé par les évènements.. J'arrive pas à suivre ko  Moi, je mâche lentement... miam (soupir de désespoir...)  Heureusement qu'ya les résumés ! smile
Revenir en haut Aller en bas
belette2911



Inscription : 10/06/2010
Nombre de messages : 1232
Age : 41

MessageSujet: Re: Sherlock Holmes en BD   Dim 24 Nov - 9:07

Merci Merci Tidou, c'est gentil de me rendre visite, si j'avais su, j'aurais préparé une tasse de thé et demandé à madame Hudson de nous le monter ! rire Je suis une sériale liseuse, j'avoue, je dévore, pire qu'une cannibale, je ne suis jamais rassasiée, à peine terminé un livre que je cherche déjà dans ma pile le suivant.

Au moins, tu auras quelques idées pour faire ton marché de Noël en pastiches et bédé holmésiennes ou autres livres policiers.... idée 
Revenir en haut Aller en bas
http://the-cannibal-lecteur.jimdo.com/
belette2911



Inscription : 10/06/2010
Nombre de messages : 1232
Age : 41

MessageSujet: Re: Sherlock Holmes en BD   Sam 4 Jan - 11:09

Mes dernières lectures holmésiennes...



Titre : Sherlock Holmes et le chien des Baskerville (Playmobil)
Scénario Original : Arthur Conan Doyle
Auteur : Richard Unglik
Édition : Casterman (2013)

Résumé :
Photographe de talent, Richard Unglik est l’inventeur d’un concept unique et hors-norme : la reconstitution d’univers entiers à l’aide de figurines et d’éléments Playmobil. Les véritables tableaux qu’il compose de cette manière sont photographiés un à un, et organisés de manière à raconter une histoire. Outre leur précision et l’ampleur du travail qu’elles requièrent, ces images truffées de clins d’œil complices sont également remarquables par leur drôlerie.

Après avoir publié avec succès trois titres d’inspiration plutôt documentaire, Richard Unglik s’est décidé pour la première fois à se lancer dans une fiction, librement inspirée de l’un des plus grands classiques de la littérature policière : "Le Chien des Baskerville", probablement la plus célèbre enquête du non moins célèbre personnage de détective inventé par Conan Doyle, Sherlock Holmes.

Jouant à la fois du réalisme, du fantastique et bien sûr de l’humour, il propose une version de l’enquête de Sherlock Holmes autant à voir qu’à lire, en phase avec les modes de lecture du jeune public. Comme toutes les créations précédentes de Richard Unglik, un bel album ludique qui séduira autant les jeunes lecteurs, que les adultes un peu nostalgiques, sensibles à sa sophistication et à son regard décalé.

Critique :
Le Chien des Baskerville aura toujours une saveur particulière pour moi… En effet, c’est avec ce roman, acheté juste parce qu’il portait la mention "chien" dans son titre, que je suis entrée de plein pied dans le monde des romans policiers, des romans d’adulte et celui de Sherlock Holmes. J’avais 13 ans. Alors, si mon roman fétiche est reconstitué à l’aide des scènes et décors entièrement réalisés en Playmobil, les jouets de mon enfance, ce ne pouvait qu’être une bonne idée de me le faire offrir.

Premières impressions ? Bonnes, très bonnes… Merveilleux, même. Dès la première page, l’auteur, photographe de profession, nous présente les protagonistes de cette aventure dans une mise en page des plus soignée et foisonnante d’accessoires.



Aucun détail n’est laissé de côté et l’auteur nous propose un mélange entre des personnages Playmobil et d’autres accessoires plus réalistes, tel une plume pour écrire, un sceau, des notes manuscrites, des photos, le dossier "confidential" de Holmes que Scotland Yard possède sur lui…



Juste une chose m’a titillé : l’auteur, dans la fiche de Holmes, note qu’il a les yeux "bruns" tout comme ses cheveux. Heu ? Holmes a les yeux gris et les cheveux noirs… Bon sang, mais c’est bien sûr ! Nous sommes dans l’univers des Playmobil, ils ont tous la même couleur d’yeux. Par contre, Holmes ne jouait pas aux échecs… C’était juste un point de détail que je soulèverai.

Rien à redire sur la mise en scène des personnages et des intérieurs ; génial ! Sans oublier un plan de Londres sur lequel j’ai passé mon temps à relever tous les petits détails, dont 4 types qui traversent un passage pour piétons à Abbey Road. La mise en scène est parfaitement réalisée et photographiée, la reconstitution de l’aventure est parfaite, mêlant des scènes de vie à Baker Street, de la rue, de l’enquête sur la lande, avec des scènes qui nous donneront des frissons !

Puisque rien n’est laissé au hasard et que le travail est soigné, l’auteur nous offre en prime quelques doubles-pages que l’on peut admirer les scènes playmobilesque durant un temps indéfini, cherchant toutes les petites choses insérées.



Il a même poussé le sens de la mise en scène en incluant l’article relatant la mort de Sir Charles Baskerville au milieu d’autres coupures de presse du journal. Nous avons un article sur la mort de deux prostituées de Whitechapel, sur l’essor des grands magasins et j’ai appris que Harrods avait brûlé en 1883.

Qui dit "adaptation" de la très célèbre affaire du chien des Baskerville dit "petits changements".

Je ne les relèverai pas ici, ils sont nombreux, mais c’est naturel, il en fut de même à chaque adaptation du roman pour le théâtre, la télé ou le cinéma. Ces petits changements étaient nécessaire pour alléger le récit. Cet album, en plus de me ravir de par sa formidable adaptation, m’a refait plonger dans une partie de mon enfance puisque Baskerville Hall a été reconstitué avec des pièces du château-fort que je possédais, enfant. J’ai même reconnu la charrette dans la ferme de Merripit.

Bref, l’extase totale. Un travail de titan, un résultat à la hauteur de mes espérances, un magnifique rendu sur papier des décors avec les petits bonshommes,  un soucis du détail poussé à l’extrême, tout ça nous donnant un album époustouflant qui est là pour plaire aux jeunes et à leurs parents, qu’ils soient holmésiens ou pas. "En avant les histoires" est le slogan de Playmobil, ma foi, on s’amuserait bien encore un peu avec…




The Cannibal Lecteur  Holmes
Revenir en haut Aller en bas
http://the-cannibal-lecteur.jimdo.com/
belette2911



Inscription : 10/06/2010
Nombre de messages : 1232
Age : 41

MessageSujet: Re: Sherlock Holmes en BD   Sam 4 Jan - 11:17



Titre : Sherlock Holmes et la conspiration de Barcelone

Scénariste : Sergio Colomino
Dessinateur : Jordi Palomé
Édition : Marabout (2013)

Résumé :
Une classe bourgeoise vit un âge d’or et dirige la vie politique de la ville. Mais la classe ouvrière réclame des droits, allant jusqu’à commettre certains actes terroristes. Jaume Maspoch, jeune imprimeur, entend parler d’un groupe de terroristes qui se fait appeler "Mestral". Sa vie est menacée lorsque son meilleur ami est assassiné par ce groupe et un seul homme mystérieux peut le protéger. Il se fait appeler Sherlock Holmes.

Il est sur une mission à Barcelone et ses investigations l’ont mené au groupe Mestral qui préparerait une attaque terroriste contre le plus célèbre théâtre de la ville, le Liceu. Les deux hommes vont ainsi s’allier contre le groupe terroriste dont le leader poussera Sherlock à affronter certains événements de son passé…

Critique :
Sherlock Holmes a un fameux trou dans sa biographie, entre 1891 et 1894. À cause ? Parce que que son créateur l’a fait disparaître dans les chutes de Reichenbach, après son affrontement avec le professeur Moriarty. Conan Doyle lui fera dire, lors de son "retour", qu’il a voyagé sous la fausse identité d’un explorateur norvégien, Sigerson. Qu’a bien pu faire Holmes pendant ces 3 années  ? Il n’en faut pas plus aux scénaristes de tous poils pour se glisser dans cette faille et nous inventer 1001 merveilleuses aventures.

Ici, pas de brouillard londonien, mais les ruelles sombres et humides de Barcelone. Nous sommes en 1893. Toute la classe ouvrière plie sous le joug des bourgeois qui l’exploite. Toute ? Non, une poignée d’ouvriers résiste encore et toujours… Et ils sont bien décidés à bouleverser tout cela.

Dans une de ces fameuses ruelles sombre et humide, trois hommes tentent de faire la peau à un dénommé Sigerson. Ce dernier excelle dans l’art du combat et il envoie ses assaillants au tapis, avec juste sa canne et ses pieds. Avant de partir, les trois malfrats lui promettent de revenir avec toute la "Confrérie", car le "Colonel" veut sa peau. On se doute bien que ce n’est pas au Colonel Moutarde de la Confrérie du Caramel Mou qu’on va avoir affaire, mais que ça pue la sordide machination.

Le dessin est aussi sombre que la ruelle et on discerne mal les visages. C’est un des léger reproches que je ferai à cette bédé : des tons très sombres, gris foncé, pas de chaleur dans les couleurs. D’accord, l’aventure se déroule essentiellement la nuit, sous la pluie, les tons sombres renforcent l’atmosphère, mais cela empêche parfois de bien distinguer les différents visages… Celui de Holmes n’est pas émacié, d’ailleurs.

Pendant que je suis en train de me plaindre des couleurs de l’album, dans une petite imprimerie, Jaume Maspoch fait des heures supplémentaires, non pas pour son patron, mais pour lui-même puisqu’il imprime des pamphlets anarchistes afin que Felipe et Josep les distribuent.

La bourgeoisie se fait construire de somptueuses demeures sur  le dos du peuple, grâce à la sueur de ces petites gens. Le joug devient trop lourd, ils espèrent en un avenir meilleur et certains y travaillent. C’est là que le lecteur apprend que le Felipe va passer à la vitesse supérieure en rejoignant un groupe activiste appelé "Mestral", dirigé par un mystérieux étranger : le " Colonel". Tiens, tiens…

Ce groupuscule est adepte d’actions violentes et retentissantes :
Citation :
- Les bourgeois ont bâti leur société à la sueur de nos fronts, avec notre sang. Il est temps de conquérir notre liberté, de faire la révolution. Et il n’y a pas de révolution sans violence.


Le scénariste a basé son histoire sur un fait réel : l’attentat retentissant (20 morts) perpétré par des activistes anarchistes en 1893 au Grand Théâtre du Liceu (Liceo), à Barcelone. Une bonne idée de base que de plonger Holmes dans l’Histoire de la Catalogne et de lui faire tenter d’infiltrer un groupuscule terroriste. Pourtant, durant ma lecture, j’ai eu l’impression que l’album était plus consacré à l’activiste Jaume Maspoch plutôt qu’à Sherlock Holmes…

Mon détective préféré manque de charisme et à plus l’air d’être là de passage, en homme providentiel qui sauve les miches de Jaume, nous sortant quelques déductions de-ci, de-là. Je n’ai pas retrouvé l’homme d’action et de terrain de ses aventures canoniques. Même dans son enquête, il n’a pas beaucoup d’expressions et il m’a fait l’effet d’être lymphatique, résolvant l’affaire sans trop de brio, avec parfois de trop longs monologues.

Ce qui est dommage, parce que le récit me fait l’effet d’avoir été bien documenté. On en apprend un peu plus sur ces pages sombres de l’histoire de la Catalogne, la bédé est remplie d’anarchistes, de nihilistes de tout poils, de conspirateurs, l’ombre de Moriarty semble planer sur la ville, mais l’intrigue manque à certains moments de sel.

D’autant plus dommageable qu’on avait là un contexte historique génial et plus que méconnu, une possibilité de s’amuser avec la période du Grand Hiatus, des personnages bien foutus, surtout celui de Maspoch. Même le Grand Méchant avait des moyens (sous-marin), un mobile, on avait des complots, des Grands Mensonges, quelques dialogues bien fichus… Bref, tous les ingrédients pour avoir une super aventure puisque le scénario était diablement intéressant.

Citation :
Nous autres, anarchistes, ne cherchons pas le chaos, mais une véritable entente. Qui ne tient pas à la volonté d’un seul, ni à l’égoïsme des puissants… mais au besoin commun. Dans une société d’égaux, il ne saurait y avoir d’autorité qui dirige, ni Dieu, ni roi, ni état. Nous ne voulons pas détruire la société, mais la reconstruire. Briser les chaînes imposées par ceux qui vivent du fruit de notre travail… ceux qui veulent que nous restions esclaves.

N’aura manqué qu’un chouia d’étincelle au grand détective. Ce sera mon plus grand reproche.

Le dessin proposé par Jordi Palomé est dans les tons sombres, les traits pour les visages et décors sont précis, réalistes, détaillés. Quelques tons clairs n’auraient pas fait de tort, afin de mieux discerner le tout, mais bon, cette "noirceur" collait parfaitement à l’atmosphère du récit.

On finira l’histoire à Londres, quand Holmes fait son grand retour… Trafalgar Square, des exilés politiques, Holmes, Watson et des tons plus lumineux. Le grand retour du détective est enclenché.

Le format de l’album en 18 sur 27 est agréable et la mise en page est bonne. J’ai bien aimé cette idée de diviser l’histoire en plusieurs actes, chacun portant le nom des protagonistes principaux. Malgré mes quelques reproches, j’ai tout de même passé un bon moment, même si je m’attendais à mieux.

Et puis, ce n’est pas parce que j’ai quelques reproches que l’album ne pourrait ravir les autres amateurs du Grand Détective de Baker Street ou ceux qui le connaissent moins, le contexte historique étant riche.

The Cannibal Lecteur  Holmes
Revenir en haut Aller en bas
http://the-cannibal-lecteur.jimdo.com/
belette2911



Inscription : 10/06/2010
Nombre de messages : 1232
Age : 41

MessageSujet: Re: Sherlock Holmes en BD   Jeu 1 Mai - 19:07



Titre : Les Quatre de Baker Street, Tome 5 : La Succession Moriarty

Scénaristes : Olivier Legrand & Jean-Blaise Djian
Dessinateur : David Etien

Édition : Vents d’Ouest (2014)                            

Résumé :

1892. Pour Billy le fin limier, Charlie le garçon manqué et Tom le monte-en-l’air (sans oublier le chat Watson !), une nouvelle vie commence une vie sans leur mentor Sherlock Holmes, disparu tragiquement dans les chutes de Reichenbach avec son ennemi juré, le professeur Moriarty…

Mais une rencontre des plus inattendues va bientôt précipiter nos héros dans une nouvelle aventure pleine d’action, de dangers et de rebondissements : une mystérieuse affaire d’enlèvement, impliquant les anciens lieutenants du diabolique Moriarty. Les apprentis-détectives parviendront-ils à déjouer les plans des héritiers du Napoléon du crime ? La partie est lancée… et les francs-tireurs de Sherlock Holmes sont sur le coup !

Découvrez la nouvelle aventure menée tambour battant des Quatre de Baker Street !


Critique :

Dire que j’ai bondi de joie lorsque j’ai vu que le tome 5 était sorti serait un euphémisme ! Depuis que nos trois lascars et le chat s’étaient retrouvé orphelins suite à la fausse mort de Holmes (eux ne savaient pas qu’elle est fausse), je me demandais ce que l’auteur allait apporter comme contribution au Grand Hiatus (mai 1891-1894).

Il m’importait surtout de savoir si l’auteur allait faire revenir Holmes plus vite ou s’il allait laisser les Quatre se débrouiller seuls durant quelques albums. Ma crainte étant de ne pas revoir de sitôt l’ombre du Grand Holmes planer sur les rues de Londres.

Alors ? Mystèèèère…. Je vous rassure, cet opus ne m’a pas déçu et retrouver Sherlock Holmes fut un grand plaisir pour moi, autant que pour les quatre francs-tireurs de Baker Street.

Londres, 1892… Oui, Holmes se montre beaucoup plus vite que prévu, mais son frère Mycroft l’a informé d’une affaire pressente, qui, si elle arrivait à son terme, permettrait aux successeurs de feu Moriarty de renflouer leurs caisses (les comptes en Suisse, pays du secret bancaire, y’a que ça de vrai !).

Les dessins sont toujours soignés, lumineux, aérés et non surchargés, le Londres de l’époque est bien représenté, avec ses différences entre les classes sociales, bien que le côté politique et social soit moins présent dans ce tome. Par contre, l’humour est toujours présent.

Holmes a de multiples expressions, les gamins sont débrouillards, attachants et pas toujours obéissants. On sent qu’ils aiment travailler pour Holmes : il est réglo, paye rubis sur l’ongle et ça pimente leur vie.

Ajoutons à cela que nous avons une affaire délicate, des méchants au petit poil, le colonel Moran, un fusil à vent, des déguisements et un Watson… Ah, ce cher docteur Watson ! Je me demandais si l’auteur allait choisir l’évanouissement et l’absolution totale à la Conan Doyle, ou le coup de poing à la Moffat (BBC). Autre version dans la bédé, mais bien plus en adéquation avec la réaction que le docteur aurait dû avoir lors de la réapparition de Holmes dans les récits canoniques.

Tromperies, trahisons, magouilles, extorsions de fonds, coups de poignard dans le dos, sont aussi à la carte de ce tome 5. On le sait, lors d’une succession, les coups bas ont toujours lieu. Et puis, le pouvoir, ça ne se partage pas !

Bref, de l’action, une enquête holmésienne, des personnages très attachants : le cocktail parfait à siroter dans son fauteuil, sans modération.


http://thecanniballecteur.wordpress.com/2014/04/29/les-quatre-de-baker-street-tome-5-la-succession-moriarty-legrand-djian-etien/
Revenir en haut Aller en bas
http://the-cannibal-lecteur.jimdo.com/
belette2911



Inscription : 10/06/2010
Nombre de messages : 1232
Age : 41

MessageSujet: Re: Sherlock Holmes en BD   Jeu 1 Mai - 19:11



Titre : Sherlock Holmes et les voyageurs du temps T01 – La Trame


Scénariste : Sylvain Cordurié
Dessinateur : Laci
Édition : Soleil (2014)                                          

Résumé :
Janvier 1894. Un an et demi s’est écoulé depuis la victoire de Sherlock Holmes sur James Moriarty et Taher Emara. Éprouvé par ce combat et ses conséquences, Holmes se fait discret et tient une modeste librairie au coeur de Londres. Une nouvelle vie qui lui convient parfaitement, mais que la reine Victoria vient étonnamment troubler en lui demandant de se mettre à son service. Aaron McBride, un savant à l’esprit perturbé qui n’avait plus fait parler de lui depuis vingt ans, est de retour. Et tout porte à croire qu’il prépare un attentat dans la capitale.

Commence alors une enquête décisive pour Sherlock Holmes. Une enquête qui changera à jamais sa vision du monde ?


Critique :

Sherlock Holmes à la sauce fantastique, ça passe ou ça casse… Pour certains, c’est pire qu’une hérésie. Bien que je le préfère dans des enquêtes plus classiques, je n’ai contre de petites incursions dans le milieu fantastique.

Après les diptyques sur les vampires et celui sur le Nécronomicon, nous passons aux voyages dans le temps, sans "Doc" Emmett Brown, sans Marty McFly et sans l’aide de la DeLorean DMC-12, mais avec un étrange bracelet muni de trois cadrans.

Holmes, encore éprouvé par sa dernière aventure, s’est fait discret. Il n’exerce plus la profession de détective, mais celle de bouquiniste, toujours à Londres. Il lui faudra un ordre de la reine pour lui faire reprendre les affaires, suite au retour, 20 ans après, du savant Aaron McBride, qui est apparu soudainement dans un grand magasin de Londres.

- Malgré vos défauts, tous s’accordent à vous reconnaître un immense talent de limier.
- Si même mes détracteurs en conviennent, il y a sans doute une part de vérité là-dedans.
- La suffisance… Une autre de vos spécialités, j’oubliais.
- Je parlerai plutôt d’un mélange d’assurance et d’impatience. J’admets que la confusion est possible.
- C’est à se demander ce qui les irrite chez vous…
- Vous ne m’avez pas convoqué pour le vérifier par vous-même, je suppose.
- Non, monsieur Holmes.

(Sherlock Holmes convoqué chez la reine Victoria)


Les dessins sont toujours fort sombres et mes reproches n’ont pas changé : Holmes est quasi dépourvu d’expression ! Le dessinateur l’a représenté avec un visage lourd et empâté, ce qui ne correspond guère à l’homme. John Watson me manque aussi… autant qu’il manque à Holmes, lui qui aurait aimé l’avoir à ses côtés pour partager ses réflexions.

Niveau action, ça bouge bien, c’est correct et on se demande ce qu’il va bien pouvoir se passer et comment toute cette aventure se terminera dans le tome suivant.

Il faut juste espérer que la réalisation de deux tomes ne desservira pas l’histoire, obligeant l’auteur à sabrer dans le déroulement de l’aventure  ou à s’en sortir par une pirouette littéraire de mauvais goût.

À force aussi de mettre Holmes dans des récits fantastiques, ça pourrait devenir lassant…

Une bédé réservée aux amateurs de récits fantastiques.



http://thecanniballecteur.wordpress.com/2014/04/29/sherlock-holmes-et-les-voyageurs-du-temps-t01-la-trame-cordurie-laci/[/size]


Dernière édition par belette2911 le Jeu 1 Mai - 19:16, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://the-cannibal-lecteur.jimdo.com/
belette2911



Inscription : 10/06/2010
Nombre de messages : 1232
Age : 41

MessageSujet: Re: Sherlock Holmes en BD   Jeu 1 Mai - 19:14



Titre : Sherlock Holmes – La BD dont vous êtes le héros !

Auteur : Ced
Édition : Makaka (2013)

Résumé :
A Baker Street, Sherlock Holmes est en ébullition depuis la nouvelle apportée par Scotland Yard : le grand romancier Ames Douglas a été empoisonné ! Tout semble désigner un suicide, mais une note comportant un message codé persuade le célèbre détective du contraire…
Entrez dans la peau du docteur Watson et menez l’enquête aux côtés de Sherlock Holmes : décidez des pistes à suivre, relevez les indices et découvrez la signification de ce message codé, qui mènera au coupable !


Critique :
J’avais complètement zappé cette petite bédé sur Sherlock Holmes, heureusement que le post d’une chronique sur un blog (consultingblogger.fr) m’a rappelé mon erreur. Je me suis mise en chasse immédiatement afin d’acquérir cette bédé dont je serais, ni plus ni moins, que le docteur Watson himself !

Cette technique du lecteur qui joue un rôle dans un roman n’est pas nouvelle sous le soleil, toute jeune déjà, j’avais acheté les livres où le lecteur était le héros (ceux consacrés à Holmes, of course), mais là, il fallait une paire de dés, un carnet de notes et c’était des romans, avec juste quelques illustrations, pas des bédés comme celle que j’ai acheté maintenant.

Ici, pas besoin de dé ou de carnet de notes (une feuille volante suffira), mais l’interactivité y est bien présente. Un vrai plaisir que de résoudre la mort par empoisonnement du romancier Ames Douglas.

L’enquête est bien scénarisée, les pistes sont nombreuses, multiples, même, laissant la possibilité de trouver la solution par d’autres chemins ou de se faire aider un peu par Holmes.

Mes seules critiques seront pour les dessins : Holmes ressemble à une caricature de Benedict Cumberbatch ("Sherlock" à la BBC) et il y a comme des imitations de taches de graisse sur les dessins… ça gâche un peu le tout, mais cela lui donne un cachet comme s’il avait été feuilleté souvent.

Le canon est bien respecté (hormis le hiatus de 5 ans), l’enquête est originale et tellement bien trouvée que j’ai compris – un peu tard – qui était le véritable coupable (là aussi, les fausses pistes sont bien trouvées).

Par contre, ma fougue et mon mépris du danger m’ont desservis puisque je suis morte deux fois (du moins, mon personnage de Watson), je suis responsable de la mort de Holmes et un innocent est mort, dû à un mauvais choix d’action de ma part. Oups ! Game Over…

Le code secret m’a fait suer et heureusement que les indices étaient là, distillé à bon escient par Holmes. Le code étant important pour la suite.

Par contre, je n’ai pas foiré dans mes déguisements, ni dans mes filatures, ayant choisi les bonnes personnes à suivre. Quant aux questions à poser à la veuve et au majordome, j’ai évité les questions qui fâchent.

Bref, je me suis amusée comme une petite folle avec cette bédé aux multiples possibilités.

Pour vous dire, une fois l’enquête terminée, j’ai feuilleté le petit livre afin de voir ce qu’il se serait passé si j’avais suivi telles ou telles pistes, posé telles ou telles question et je compte bien approfondir ma recherche pour ne rien rater de cette bédé.

De plus, une image à la fin laisse sous-entendre que tous les mystères ne sont pas levés et que nous pourrions avoir un autre épisode. En tout cas, il y a encore une enquête à résoudre sur le Net.


http://thecanniballecteur.wordpress.com/2014/04/30/sherlock-holmes-la-bd-dont-vous-etes-le-heros-ced/


Revenir en haut Aller en bas
http://the-cannibal-lecteur.jimdo.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sherlock Holmes en BD   Aujourd'hui à 12:58

Revenir en haut Aller en bas
 
Sherlock Holmes en BD
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» Peterson Sherlock Holmes (Original). Laquelle est la plus belle?
» Sherlock Holmes : ouvrages dérivés (hors canon)
» Sherlock Holmes
» Géographie de Sherlock Holmes (Les moutons électriques)
» Livre - "Sherlock Holmes et le fantôme de l'opéra" de Nicholas Meyer

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
FORUM JEREMY BRETT :: SHERLOCK HOLMES ET SES ADAPTATIONS-
Répondre au sujetSauter vers: