Planète Jeremy BrettAccueilS'enregistrerConnexion

Répondre au sujetPartagez | 
 

 Psychologie et Études psychiques

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
jbsh

avatar

Inscription : 07/10/2009
Nombre de messages : 2128

MessageSujet: Re: Psychologie et Études psychiques   Dim 12 Fév - 14:32

Je suis d'accord Dyan. Je ne crois pas à un seul chemin...
Si je peux me permettre un exemple... Ma chérie australienne aime assez la musique classique; elle s"est donc offert le prix pour un concert à Sidney dans le "grand machin dont j'ai oublié le nom" à l'acoustique impressionnante. Quand elle m'en a parlé à son retour elle était encore sous le choc de ce qui lui était arrivé:
Citation :
"au bout d'un moment j'étais tellement dedans que j'ai tout oublié.. mais quand je te dis TOUT c'est vraiment ça... c'était hallucinant... je crois que les gens qui se droguent ça doit ressembler à ce que j'ai vécu... t'es plus là ni m^m dans ton corps ..plus rien n'existe sauf toi et la musique que tu n'entends m^m plus tellement elle fait partie du "tout" que t'es en train de vivre..."
Bref j'en ai eu pour 20mn à l'écouter...
Méditation pour certains certes, mais je pense qu'il n'existe pas qu'un chemin qui y mène...
Revenir en haut Aller en bas
Bowhead Whale

avatar

Inscription : 10/11/2009
Nombre de messages : 554
Age : 40

MessageSujet: Re: Psychologie et Études psychiques   Mar 14 Fév - 22:11

jbsh a écrit:
En ce qui me concerne j'ai du mal avec les "signes" du zodiaques ou autres. Tout peut être vrai et le contraire de tout, puisqu'ils laissent une grande part à l'interprétation (ce qui fait leur souplesse mais aussi un certain manque de crédibilité pour moi.)
Après quand il s'agit de croyances, il n'y a pas de discutions. Par définition on croit ou on ne croit pas...

Dyan, ai-je mal compris ou JB pensait vraiment la réincarnation possible?

Malheureusement je n'ai pas la chance de croire en quoique ce soit. Je dis chance car quand on a une foi on doit se sentir moins seule et moins éphémère, non?...

En astrologie, les descriptions sont beaucoup trop précises pour être "ouvertes" à l'interprétation. Par exemple, mon Noeud Lunaire Sud en Bélier me décrit comme ayant le comportement d'un ancien général d'armée qui a été meneur de troupes toute sa vie. Or, quand j'étais petite (7 ans et 8 ans), je faisais souvent des parades militaires dans la rue avec mes amis qui ne comprenaient jamais vraiment où je voulais en venir. Une telle enfance (et un tel Noeud Lunaire, que je n'ai connu que quatre ans après ces fameuses parades militaires factices) ne peuvent en aucun cas s'attribuer à l'enfance de mes frères ou de mes camarades d'enfance, justement (ils étaient tous un tantinet plus jeunes que moi, donc leurs Noeuds Lunaires étaient différents; pas surprenant, donc, que mes amis ne savaient pas trop où je voulais en venir... Vous voyez ce que je veux dire? Sherlock
Revenir en haut Aller en bas
jbsh

avatar

Inscription : 07/10/2009
Nombre de messages : 2128

MessageSujet: Re: Psychologie et Études psychiques   Mer 15 Fév - 15:25

Oui et cela me gène un peu car du coup où est ton libre arbitre? ta personnalité? où es-tu toi vraiment, puisque ces choix de jeux te sont dictés par un "nœud" astral?
Pourquoi pas... peut être un jour me prouvera-t-on que j'avais tord d'être dubitative, mais je pense que ce serait triste pour les humains que nous sommes, de prouver que nous ne sommes pas ce que nous choisissons d'être mais qu'en fait nous ne sommes que des exécutants d'un vaste plan qui nous échappe, ou par l'arbitraire...
Revenir en haut Aller en bas
Bowhead Whale

avatar

Inscription : 10/11/2009
Nombre de messages : 554
Age : 40

MessageSujet: Re: Psychologie et Études psychiques   Mer 15 Fév - 20:40

jbsh a écrit:
Oui et cela me gène un peu car du coup où est ton libre arbitre? ta personnalité? où es-tu toi vraiment, puisque ces choix de jeux te sont dictés par un "nœud" astral?
Pourquoi pas... peut être un jour me prouvera-t-on que j'avais tord d'être dubitative, mais je pense que ce serait triste pour les humains que nous sommes, de prouver que nous ne sommes pas ce que nous choisissons d'être mais qu'en fait nous ne sommes que des exécutants d'un vaste plan qui nous échappe, ou par l'arbitraire...

Mais mon Noeud astral ne détruit pas du tout mon libre-arbitre, bien au contraire! smile C'est même une délivrance. Comment cela se peut-il? Tout simplement qu'on ne CHOISIT PAS CE QUE L'ON EST, mais ON LE DÉCOUVRE. Et quand on découvre pourquoi on est comme tel et pas autrement, c'est cela qui donne ce sentiment de délivrance! C'est ainsi que personne ne choisit d'être petit, blond, noir comme on ne choisit pas d'être jaloux, en colère ou fou de joie. Si on choisissait ce que l'on était et ce que l'on sentait, tout le monde serait en amour fou avec tout le monde et personne ne choisirait d'être en colère! Ce sont nos RÉACTIONS que l'on choisit, pas nos sentiments ou notre être. On choisit nos actes en fonction de ce que l'on EST DEPUIS LA NAISSANCE. Et ce n'est qu'une fois qu'on sait QUI on est qu'on peut faire des choix éclairés! Ok

Laissez-moi vous expliquer. Quand je suis née, j'avais les yeux bleus. Aujourd'hui, j'ai encore les yeux bleus; et je sais que j'aurai les yeux bleus pour le reste de mes jours. C'est un fait et je ne l'ai pas choisi. Quand j'étais petite, j'étais la seule de mon groupe de camarades à avoir les yeux bleus; j'étais aussi la seule à plisser le nez en plein soleil car j'étais sensible à la réverbération. Et tous mes camarades riaient quand je plissais le nez.
Une fois à l'université, un prof nous a expliqué que les yeux bleus étaient ainsi parce qu'il MANQUAIT UNE COUCHE COLORÉE à notre iris. Ainsi, la "vraie couleur" des yeux est le brun foncé: la première couche de couleur est bleue, la deuxième est orange foncé, ce qui fait, en fin de compte, un oeil brun. Et les yeux bruns ont plus de protection contre la lumière forte que les yeux bleus, qui eux, n'ont qu'une couche de couleur, la première. Et du coup, je compris POURQUOI j'avais plus de mal à supporter la lumière forte que mes camarades: mes yeux bleus étaient plus photosensibles que les leurs. Et quand je compris cela, je me suis sentie délivrée, car normale, après tout! C'est comme la peau très foncée des Africains: ils n'ont pas choisi leur teinte, celle-ci étant une PROTECTION NATURELLE CONTRE LES RAYONS UV, le soleil étant très fort en Afrique. Et c'est pourquoi les gens de race noire sont beaucoup moins en danger d'attraper des coups de soleil que nous, les Blancs, dont la mélanine est déficiente.
Par cet enseignement de notre prof, j'ai compris que j'ÉTAIS NÉE NORDIQUE et que mon corps, comme mes yeux, était tout entier adapté à un climat européen central, le continent de mes ancêtres. J'ai accepté d'être plus photosensible que la moyenne des gens sur Terre, comme j'ai accepté d'être de plus courte stature (protection contre les engelures). Je n'ai pas choisi d'être nordique: JE L'AI DÉCOUVERT.

C'est pareil en astrologie. Me faire dire par mon père que j'étais toujours dans la lune, désorganisée et pas à mon affaire quand j'étais jeune, ce n'était pas toujours drôle; surtout quand je croyais dur comme fer être une personne réaliste,éveillée, organisée et à mon affaire. Mais quand, à l'âge de douze ans, j'ai découvert que le signe des Poissons (le mien) était décrit comme rêveur, bohême et peu doué pour l'organisation, cela m'a fait un choc (mon père ne pouvait pas avoir été influencé par l'astrologie, lui qui n'a jamais ouvert un livre d'astrologie de sa vie): j'avais découvert que l'image qu'on a de soi-même ne correspondait pas toujours à la réalité, du moins celle vue des autres. Et quand j'ai lu le signe du Bélier (celui de mon père), cela m'a fait un nouveau choc, mais dans le sens inverse: c'était exactement comme cela que je le voyais (mais lui ne se voit toujours pas comme cela). Mais cela m'a permis de prendre conscience de beaucoup de choses et je me connais beaucoup mieux aujourd'hui qu'il y a vingt ans!

Le véritable libre-arbitre n'est donc pas de REFUSER de regarder ce que nous sommes de peur de voir notre sentiment de liberté s'estomper, mais d'ACCEPTER regarder qui nous sommes. Savoir quelles sont nos forces et quelles sont nos faiblesses nous éclaire beaucoup plus dans nos choix que de se voiler les yeux sur les influences externes, en nous disant faussement que nous ne sommes que des "raisons raisonnantes" (rien de pire pour faire la bête que de nous convaincre que nous sommes des anges). Je n'ai pas choisi d'être une femme. Je n'ai pas choisi d'être Blanche. Je n'ai pas choisi d'être Poissons Ascendant Vierge.
Mais j'ai choisi, sachant cela, de tenter de m'organiser un peu plus. J'ai choisi de poursuivre mes études jusqu'à finir mes deux BACC. J'ai choisi d'écrire mon témoignage sur l'astrologie; je ne l'ai pas encore publié (je ramasse des sous et je le mets présentement sur clé USB) mais j'ai déjà fait une conférence à ce sujet. Ok Je n'ai pas choisi de ne tomber en amour qu'avec des Scorpions. Mais j'ai choisi de vivre mes passions au mieux que je le pouvais (en les dessinant à qui mieux mieux, voire à en faire parfois des catins comme avec JB). J'ai choisi d'accepter mes sentiments. J'ai choisi d'apprendre à maîtriser Internet. J'ai choisi de ne pas toucher aux drogues dures. Tout comme j'ai choisi, plus anodinement, de réparer mon bon vieux cerf-volant chinois pour le rendre plus durable et plus solide que jamais.

Voyez-vous ce que je veux dire? Holmes

Revenir en haut Aller en bas
jbsh

avatar

Inscription : 07/10/2009
Nombre de messages : 2128

MessageSujet: Re: Psychologie et Études psychiques   Jeu 16 Fév - 12:53

Waouu Beaucoup de choses dans ce que tu dis et difficile de décortiquer ou de répondre à tout. En plus suis pas sûre que ce soit le bon endroit (en fait suis m^m sûre du contraire et Dyan ne va pas tarder à nous déménager Hello! ).
Mais voyons si j'ai un peu compris: pour toi l'astrologie est une aide à la compréhension de soi et des autres; elle permet non seulement de comprendre mais finalement autorise les gens à s'accepter comme ils sont avec leurs différences...
Bon pourquoi pas... Perso ce n'est pas ma vision de la construction d'un psychisme.. mais si cela apaise rassure et aide, si cela donne des outils, suis pas contre, c'est bien ça l'essentiel au fond.
Revenir en haut Aller en bas
jbsh

avatar

Inscription : 07/10/2009
Nombre de messages : 2128

MessageSujet: Re: Psychologie et Études psychiques   Ven 17 Fév - 8:51

Désolée Dyan whistle
Il n'empêche que notre société ne traite pas le psychisme à hauteur de ses répercutions sur notre santé. Et c'est une grosse erreur. Je pense vraiment que si on permettait au gens d'avoir un accès moins onéreux à ce genre de thérapie, la sécu finirait par faire des économies!
JBrett, plus que beaucoup, aurait eu tout à gagner à avoir accès très tôt à un thérapeute. Mais cela était presque infamant à cette époque afraid De ce coté là faut reconnaitre que les amerloques sont en avance, (au niveau tolérance pas au niveau remboursements. )
Revenir en haut Aller en bas
Bowhead Whale

avatar

Inscription : 10/11/2009
Nombre de messages : 554
Age : 40

MessageSujet: Psychologie et Études psychiques   Sam 18 Fév - 0:53

jbsh a écrit:
Désolée Dyan whistle
Il n'empêche que notre société ne traite pas le psychisme à hauteur de ses répercutions sur notre santé. Et c'est une grosse erreur. Je pense vraiment que si on permettait au gens d'avoir un accès moins onéreux à ce genre de thérapie, la sécu finirait par faire des économies!
JBrett, plus que beaucoup, aurait eu tout à gagner à avoir accès très tôt à un thérapeute. Mais cela était presque infamant à cette époque afraid De ce coté là faut reconnaitre que les amerloques sont en avance, (au niveau tolérance pas au niveau remboursements. )

C'est parce que la "thérapeutique" a elle-même encore beaucoup à apprendre! En effet, ce ne sont pas tous les "scientifiques" qui sont prêts à accepter que nous sommes beaucoup moins "logiques" que nous le pensons. Je m'explique.
Lorsque Sigmund Freud a découvert le Subconscient, cela a créé un scandale. Pourquoi? Parce que, l'être humain ayant une partie inconsciente dans son psychisme, cela voulait dire qu'il n'était plus cette "Raison Raisonnante" décrite par Descartes. Et cela a donné un grand coup à l'orgueil des "scientifiques" qui se voyaient jusqu'alors comme des êtres à la Raison toute-puissante. Et aujourd'hui, bien des hommes croient encore dur comme fer qu'ils agissent SURTOUT par "raisonnement. Ce qui est beaucoup moins vrai qu'ils le pensent...

C'est à cause de cet orgueil commun à bien des personnes que la psychanalyse a encore du chemin à faire. Et comme vous le dites vous-mêmes, c'est vraiement dommage, car si tout le monde (et pas seulement quelques personnes, comme c'est le cas actuellement) acceptait l'importance du Subconscient dans notre psychisme, TOUT LE MONDE EN TIRERAIT PROFIT. Jeremy Brett comme les autres.... Bravo
Revenir en haut Aller en bas
Bowhead Whale

avatar

Inscription : 10/11/2009
Nombre de messages : 554
Age : 40

MessageSujet: transfert   Sam 18 Fév - 21:20

Yodaline a écrit:
Hello! Eh oui, je suis bien consciente qu'on flirte souvent avec le hors sujet et, pour revenir au présent topic "La Santé de Jeremy", (et non pas la nôtre !!!! wink démoniaque) , il se trouve que je suis tombée hier sur un petit article consacré à la maladie bipolaire. Il parait qu'on compte plus de 600.000 personnes en France atteintes de ce trouble et que les pathologies maniaco-dépressives sont en progression alors qu'elles demeurent encore très mal connues d'où la grande détresse des malades et le grand désarroi de leurs proches.
Mais quand on parle de notre propre cas, ce n'est pas forcément hors sujet, Yodaline! Pourquoi? Simplement parce que nos cas personnels peuvent très bien nous aider à comprendre celui de JB. Pourquoi? PARCE QUE TOUS LES CAS DE DÉPENDANCE SE RESSEMBLENT. Si tous les cas de dépendance se ressemblent, nos cas de dépendance peuvent nous aider à comprendre le tabagisme de JB, vous ne trouvez pas? Avez-vous lu le livre de Gabor Maté "Les Dépendances, ces monstres insatiables"? C'est fameux. Gabor Maté y raconte ses expériences avec des drogués qu'il soignait (il est médecin) et il s'est aperçu que ses rages d'achats compulsifs de musique classique ressemblaient en tous points avec les besoins de drogue de ses patients; il ne s'agissait que d'une question de degré de gravité et non de nature. En effet, nous explique-t-il dans son livre, les dépendances sont le résultat d'un manque de sécurité affective quand nous étions bébés. Cela ne veut pas dire que les parents sont mauvais; mais si des parents vivent eux-mêmes des stress insurmontables, il y a de fortes chances que le bébé s'en ressente lui aussi. Par exemple, un bébé qui se fait donner le biberon chaque fois qu'il pleure et ce, même si la raison n'est pas alimentaire, fera de lui un futur obèse car il aura appris à se réconforter en se suralimentant plutôt qu'à écouter ses véritables besoins.

Cela a été le cas de JB; il a appris à fumer pour se donner un sentiment d'appartenance AU LIEU D'ÉCOUTER SES VÉRITABLES BESOINS. D'ailleurs, si "tout le monde" fumait à l'époque, c'est qu'il y avait déjà un grand malaise social; il est vrai qu'il n'y a pas si longtemps, "écouter ses sentiments" était vu comme "efféminé" et les gars pensaient qu'"un homme, ça ne pleure pas". Alors,quand un gars se refuse d'avoir des sentiments... bonjour les dégâts! Que de fausses croyances menées par l'orgueil qui causent tant de souffrances muettes...
Revenir en haut Aller en bas
Dyan Bretty
Admin
avatar

Inscription : 29/12/2008
Nombre de messages : 6185

MessageSujet: Re: Psychologie et Études psychiques   Dim 19 Fév - 8:22

J'ai déplacé vos posts qui NE CONCERNAIENT EN RIEN JB dans ce nouveau topic.
arrow C'est une discussion généraliste, vous pouvez parler de tout ce qui traite de psycho et de vos propres expériences personnelles.





Mon site sur Jeremy Brett


Mon site sur Robson Green
Revenir en haut Aller en bas
http://www.jeremy-brett.fr http://dyanblue.tumblr.com/
Dyan Bretty
Admin
avatar

Inscription : 29/12/2008
Nombre de messages : 6185

MessageSujet: Re: Psychologie et Études psychiques   Dim 19 Fév - 17:26

jbsh a écrit:
Il n'empêche que notre société ne traite pas le psychisme à hauteur de ses répercutions sur notre santé. Et c'est une grosse erreur. Je pense vraiment que si on permettait au gens d'avoir un accès moins onéreux à ce genre de thérapie, la sécu finirait par faire des économies!
La sécu est moribonde au fond de son gouffre abyssal alors je pense pas que ce soit à l'ordre du jour... D'autant plus que les français sont les plus gros consommateurs d'antidépresseurs et autres anxiolytiques ! C'est dingue, pourquoi est-on plus anxieux et dépressif que les autres ?

On fait beaucoup appel à des thérapeutes et de plus en plus, à mon avis c'est par forcément la bonne solution.
Tout d'abord ça varie là encore selon chaque individu, chaque cas étant particulier et unique. On peut aimer parler de ses problèmes devant des gens dans des thérapies de groupe, discuter avec un psychologue ou s'allonger sur un divan et monologuer sur son Moi intime à côté d'un psychanalyste toujours muet... Bref plein de façons d'essayer de comprendre et régler ses problèmes. On peut aussi de rien vouloir dire et essayer de chercher en soi même. C'est surement très long et difficile, mais je pense qu'on ne trouve qu'en soi mêem les bonnes réponses et les solutions.
Connais toi toi même !
Tous ces trucs de psy sont des "béquilles" et à un moment il faut se lancer et savoir marcher sans béquille.
Dès que les gens vivent le moindre traumatisme on les envoie chez un psy, et ça ne leur permet pas de surmonter par eux mêmes le problème. Et ils restent donc fragilisés car non "cicatrisés".
Je crois en la résilience cet acte psychologique qui consiste pour un individu affecté par un traumatisme, à accepter l'événement pour ne plus vivre dans la dépression.
Mais c'est très difficile...





Mon site sur Jeremy Brett


Mon site sur Robson Green
Revenir en haut Aller en bas
http://www.jeremy-brett.fr http://dyanblue.tumblr.com/
jbsh

avatar

Inscription : 07/10/2009
Nombre de messages : 2128

MessageSujet: Re: Psychologie et Études psychiques   Dim 19 Fév - 18:19

Tu as entièrement raison Dyan. Un psy, aussi bon soit-il, ne peut pas nous guérir! on est les seuls à pouvoir quoi que ce soit pour soi. Il ne peut que faire réaliser ce que l'on n'a pas compris soi m^m, il ne peut que poser des questions sans jamais y répondre... au bout du compte on est toujours seul là comme ailleurs; devant les maths ou les dépendances au bout du compte on est seul à y arriver ou pas. Le reste est une aide, simplement une aide, mais personne ne peut faire le chemin à notre place. C'est ce qui en fait la difficulté et la noblesse...

C'est vrai que de nos jours on déploie des cellules psy pour un oui ou pour un non. C'est de la com et rien d 'autre, c'est politiquement correct c'est tout.
Aucun enfant au monde ne se rend compte de ses chances et tous les enfants du monde sont en manque quoique l on fasse comme parents, j'en sais quelque chose en temps que parent et comme enfant aussi... et je suis sûre qu'à l'age adulte c est la m^m chose, peu de gens sont capables de dire: j'aide la chance. Le plus souvent on fait la liste de ses manques et rarement de ses plus...c'est humain, faut juste le savoir.

Je ne veux pas jeter la pierre... non non non! Mais il faut s'armer de courage, de volonté et faire le point aussi calmement que possible sur ses priorités. Il ne faut pas non plus oublier de donner au corps le nécessaire à ses manques immédiats et espérer que le mental fera le reste...

Difficile, sans conteste, mais aussi très valorisant quand on y parvient ! On en sort bien plus fort. hi!!

Revenir en haut Aller en bas
Dyan Bretty
Admin
avatar

Inscription : 29/12/2008
Nombre de messages : 6185

MessageSujet: Re: Psychologie et Études psychiques   Mar 21 Fév - 7:35

Totalement d'accord avec toi.
C'est vrai qu'il faut s'armer de courage et de volonté pour faire le point, et juger objectivement de sa propre situation.
Tu dis : "peu de gens sont capables de dire: j'aide la chance" mais je dirais aussi : "peu de gens sont capables de dire: j'AI DE la chance."
Tu vois la nuance ? pouffe
Les gens ne réalisent pas souvent qu'ils ont tout pour être heureux et fixent leur lorgnette uniquement sur les aspects négatifs et leurs petites misères.
On ne voit que ses manques et jamais ses atouts.
C'est le cas dans nos pays occidentaux où on est particulièrement privilégiés tandis que d'autres manquent des besoins basiques vitaux et meurent prématurément.
Si tu vis des épreuves pénibles tu relativises et prends du recul. Tu vois un peu plus loin que ton nombril... Tu es tout simplement heureux d'être en vie, content de ce que tu as et de pouvoir en profiter.
Les gens pensent que c'est normal, que tout leur est acquis et dû.
Bien sûr c'est humain de vouloir être heureux à tout prix, de vouloir toujours plus et de trouver toujours à se plaindre de quelque chose. roll
Malheureusement le bonheur n'est pas le but ultime de la vie car c'est un but impossible à atteindre.
Il faut juste essayer d'accepter les choses, s'accepter soi-même tel qu'on est, se blinder contre les coups durs de la vie pour parvenir à un équilibre (qui reste précaire). J'imagine qu'une vie entière est nécessaire et peut-être n'y suffit pas. On peut espérer atteindre cette sérénité peu à peu. zen





Mon site sur Jeremy Brett


Mon site sur Robson Green
Revenir en haut Aller en bas
http://www.jeremy-brett.fr http://dyanblue.tumblr.com/
jbsh

avatar

Inscription : 07/10/2009
Nombre de messages : 2128

MessageSujet: Re: Psychologie et Études psychiques   Mar 21 Fév - 13:14

Oui Dyan je vois ce que tu veux dire d'autant que j'ai juste oublié dans ma phrase...un espace, parce c'est ce qu je voulais dire!! rire donc on est bien sur la m^m longueur d'onde! Ok
Ce qui m'ennuie quand je tiens ce genre de discours c'est que j'ai toujours l'impression de donner des leçons de sagesse, alors m^m que je suis loin d'être sage, que ce sont des portes ouvertes, des évidences. Et tout comme il est parfaitement inutile que demander à quelqu'un en colère de se calmer, je pense que ce n'est pas très réaliste de demander à quelqu'un souffrant dune addiction d'être raisonnable. Si on était raisonnables on ne serait pas "addicte", c'est évident! D'où l'impression d'impasse... Chacun réagit comme il peut et parfois il faut se faire un peu crédit. "Peut etre le moment n'est pas encore venu, peut etre ne suis je tout simplement pas prête?" En fait le plus dur c'est le dosage, savoir où commencent les possibles et où ils se terminent.
Une chose pourtant semble constante dans l'installation d'une dépendance: outre le fait qu'il s'agisse d'une compensation à un mal être, on trouve parmi eux des gens qui globalement ou ponctuellement sont dans l'ennui, l'inactivité physique et/ou intellectuelle. En tous cas pour moi cela marche beaucoup comme ça. C'est également le cas de notre grand homme Détective
Revenir en haut Aller en bas
Dyan Bretty
Admin
avatar

Inscription : 29/12/2008
Nombre de messages : 6185

MessageSujet: Re: Psychologie et Études psychiques   Mer 22 Fév - 7:57

jbsh a écrit:
Oui Dyan je vois ce que tu veux dire d'autant que j'ai juste oublié dans ma phrase...un espace, parce c'est ce qu je voulais dire!! rire donc on est bien sur la m^m longueur d'onde!
mdr

Culpabilise pas si t'as l'impression de donner des leçons de morale, tu es maman c'est bien normal. Pareil pour tout le monde, les gens savent parfaitement ce qui est bon et ce qui ne l'est pas, ce qu'ils devraient faire mais qu'ils ne font pas... on prêche des évidences. Si tu interroges un fumeur il sait bien que fumer tue mais ça l'empêche pas de continuer. Les très gros fumeurs continuent à fumer même s'ils sont en phase terminale. C'est terrible mais l'homme a le pouvoir de se faire mal et c'est surement le seul être vivant qui agit de façon auto-destructrice.





Mon site sur Jeremy Brett


Mon site sur Robson Green
Revenir en haut Aller en bas
http://www.jeremy-brett.fr http://dyanblue.tumblr.com/
jbsh

avatar

Inscription : 07/10/2009
Nombre de messages : 2128

MessageSujet: Re: Psychologie et Études psychiques   Mer 22 Fév - 19:53

C'est vrai Dyan, suis maman et parfois vous devez le sentir rire
Ceci dit quand on est en phase terminal autant se faire plaisir pour le peu de temps qu il nous reste sorry tu ne crois pas?
Revenir en haut Aller en bas
Dyan Bretty
Admin
avatar

Inscription : 29/12/2008
Nombre de messages : 6185

MessageSujet: Re: Psychologie et Études psychiques   Jeu 23 Fév - 11:08

Oui bien sûr quand c'est trop tard... Mais en fait je voulais dire pourquoi on en arrive à ce point de non-retour, pourquoi l'homme cherche t-il à se détruire ?
Hum ça plombe l'atmosphère, pas bien gai tout ça et probablement sans réponse ?





Mon site sur Jeremy Brett


Mon site sur Robson Green
Revenir en haut Aller en bas
http://www.jeremy-brett.fr http://dyanblue.tumblr.com/
Bowhead Whale

avatar

Inscription : 10/11/2009
Nombre de messages : 554
Age : 40

MessageSujet: Re: Psychologie et Études psychiques   Jeu 13 Sep - 23:01

Dyan Bretty a écrit:
jbsh a écrit:
Il n'empêche que notre société ne traite pas le psychisme à hauteur de ses répercutions sur notre santé. Et c'est une grosse erreur. Je pense vraiment que si on permettait au gens d'avoir un accès moins onéreux à ce genre de thérapie, la sécu finirait par faire des économies!
La sécu est moribonde au fond de son gouffre abyssal alors je pense pas que ce soit à l'ordre du jour... D'autant plus que les français sont les plus gros consommateurs d'antidépresseurs et autres anxiolytiques ! C'est dingue, pourquoi est-on plus anxieux et dépressif que les autres ?

On fait beaucoup appel à des thérapeutes et de plus en plus, à mon avis c'est par forcément la bonne solution.
Tout d'abord ça varie là encore selon chaque individu, chaque cas étant particulier et unique. On peut aimer parler de ses problèmes devant des gens dans des thérapies de groupe, discuter avec un psychologue ou s'allonger sur un divan et monologuer sur son Moi intime à côté d'un psychanalyste toujours muet... Bref plein de façons d'essayer de comprendre et régler ses problèmes. On peut aussi de rien vouloir dire et essayer de chercher en soi même. C'est surement très long et difficile, mais je pense qu'on ne trouve qu'en soi mêem les bonnes réponses et les solutions.
Connais toi toi même !
Tous ces trucs de psy sont des "béquilles" et à un moment il faut se lancer et savoir marcher sans béquille.
Dès que les gens vivent le moindre traumatisme on les envoie chez un psy, et ça ne leur permet pas de surmonter par eux mêmes le problème. Et ils restent donc fragilisés car non "cicatrisés".
Je crois en la résilience cet acte psychologique qui consiste pour un individu affecté par un traumatisme, à accepter l'événement pour ne plus vivre dans la dépression.
Mais c'est très difficile...

Vous savez quoi? J'ai découvert (découverte personnelle, bien sûr: pas découverte brevetée) que l'ART LUI-MÊME était une excellente thérapie. En effet, dessiner ou écrire ce qui nous trotte dans la tête pour ensuite regarder notre oeuvre ou se relire est extrêmement efficace pour remettre les idées en place. Pourquoi? Parce qu'ainsi, ON DEVIENT SPECTATEUR DE SOI-MÊME. En d'autres mots, on se regarde d'un oeil extérieur. Et les sentiments en question prennent un tout autre visage. Vous voulez des exemples?

EXEMPLE NO 1
En 2003, mon amie astrologue me racontait que dix ans auparavant, un soir, elle avais eu un chagrin immense parce que son petit ami ne l'avait pas emmenée dîner au restaurant. Et elle en faisait un grand drame. Ce qu'elle a fait? ELLE A RACONTÉ SON CHAGRIN EN L'ENREGISTRANT SUR CASSETTE. Puis, un peu plus tard, elle a écouté l'enregistrement. Sa réaction? Elle a éclaté de rire! Elle s'est mise à rire d'elle-même, trouvant que son chagrin était hors de proportions avec la cause. Donc, le fait de s'enregistrer a dédramatisé la situation. Et son chagrin a disparu. Ok

EXEMPLE NO 2
Vous savez que je suis une grande fan de JB. J'en suis amoureuse au point d'être jalouse de ses épouses. Au point d'être jalouse quand je le vois embrasser une actrice, même en sachant que ce n'est qu'une pièce de théâtre. Je n'ai pas choisi cela. Mais diable! Je me suis tellement culpabilisée! Et cette culpabilisation aurait pu m'anéantir. SI JE N'AVAIS PAS PRIS MES CRAYONS POUR LE DESSINER À QUI MIEUX MIEUX. ET D'EN FAIRE UNE CATIN. Résultat? Non, je ne suis pas guérie de ma jalousie envers ses deux épouses. Oui, je suis encore amoureuse de lui. Mais je ne me culpabilise plus. J'ai accepté ce sentiment que je n'ai pas choisi. Et j'en parle aussi ouvertement que de n'importe quel autre phénomène quand le sujet vient sur la table. Ma culpabilisation a disparu. Hello!

EXEMPLE NO 3
Quand j'étais à l'hôpital, en 2001, je me tenais toujours avec le même petit groupe et on faisait du dessin au stylo sur des feuilles à dactylo. Un vieil homme était là pour dépression dont il avait du mal à déterminer la cause(moi, j'y étais car j'avais perdu fonction du sommeil). Il me disait combien sa jeunesse lui manquait: une ferme, une maison à la campagne, un bon petit travail dans l'usine... et il comparait tout cela à ce que la vie était aujourd'hui: des usines fermées et du chômage, du bruit partout, des accidents sur la route, de la violence à la télévision, du vandalisme à qui mieux-mieux, des familles qui éclatent... bref, il voyait toutes ses valeurs chères tomber en poussière dans la société moderne. Pendant que nous faisions du dessin, il a fait DES PETITS CROQUIS de sa maison d'enfance, du cheval qui broutait dans l'enclos, des enfants de son voisinage... et pendant tout ce temps-là, sa dépression trouvait un sens. Non pas que celle-ci disparaissait, mais il commençaist à mettre des mots là où il était incapable d'expliquer ce qu'il ressentait. Son chaos mental s'ordonnait. Il mettait enfin des mots sur ce qu'il ressentait. Et sa confusion a disparu. bravo

Vous voyez ce que je veux dire? Je vous ai énuméré trois cas: un cas de dramatisation, un cas de culpabilisation et un cas de confusion. Et dans les trois cas, l'expression de soi sur un support tangible a amélioré l'état du mental. Qu'en pensez-vous?
Revenir en haut Aller en bas
Tidou

avatar

Inscription : 29/12/2008
Nombre de messages : 1661

MessageSujet: Re: Psychologie et Études psychiques   Ven 14 Sep - 18:08

hi!! hello Bowhead Whale ! contente de te revoir parmi nous. J'espère qe tout va bien pour toi au Canada.

Ben ce que j'pense de ta démonstration , c'est qu'elle est tout à fait bonne et pragmatique. Tes exemples sont bien choisis. En effet,, le fait de s'exprimer concrétement que ce soit par l'écriture, le dessin, la musique, la pate à modeler , la couture, la cuisine....( que sais-je ?) c'est agir et se donner une valeur. Cela permet de substituer au sentiment négatif qui nous habite une valeur positive et ainsi de retrouver un équilibre. zen

J'vois que t' es toujours amoureuse. Sache que Paul Léautaud a écrit : "L'amour, sans la jalousie, n'est pas l'amour"... alors tu vois, t'as pas à te sentir coupable. Bisous. amis
Revenir en haut Aller en bas
belette2911

avatar

Inscription : 10/06/2010
Nombre de messages : 1258
Age : 36

MessageSujet: Re: Psychologie et Études psychiques   Ven 14 Sep - 21:26

Oui, écrire libère et apaise. J'ai perdu dernièrement un ami très cher et inscrire sur des feuilles tous les bons moments que j'avais passé avec lui, toutes les conneries, nos blagues à 1 franc et nos jeux de mots foireux, et bien, ça m'a fait du bien. Certes, à un moment, je ne voyais plus très bien mon papier, j'avais de l'eau dans mon regard, mais lorsque je l'ai recopié pour l'envoyer à ses parents, je souriais en repensant encore à tous nos éclats de rire.

La tristesse est toujours là mais une partie est exorcisée. Écrire est un besoin vital chez moi.
Revenir en haut Aller en bas
http://the-cannibal-lecteur.jimdo.com/
Bowhead Whale

avatar

Inscription : 10/11/2009
Nombre de messages : 554
Age : 40

MessageSujet: Re: Psychologie et Études psychiques   Sam 15 Sep - 0:29

belette2911 a écrit:
Oui, écrire libère et apaise. J'ai perdu dernièrement un ami très cher et inscrire sur des feuilles tous les bons moments que j'avais passé avec lui, toutes les conneries, nos blagues à 1 franc et nos jeux de mots foireux, et bien, ça m'a fait du bien. Certes, à un moment, je ne voyais plus très bien mon papier, j'avais de l'eau dans mon regard, mais lorsque je l'ai recopié pour l'envoyer à ses parents, je souriais en repensant encore à tous nos éclats de rire.

La tristesse est toujours là mais une partie est exorcisée. Écrire est un besoin vital chez moi.

À qui le dites-vous! J'ai compris depuis longtemps qu'on ne choisit jamais nos sentiments. Et n'ayez pas peur de répéter votre expression de vous si le besoin de fait sentir. Les chagrins, les colères et même les dégoûts ne disparaissent pas instantanément. Même les sentiments les plus négatifs. Puis-je me confier à vous, s'il vous plaît?

Cet été, j'ai regardé une émission qui s'appelait "Morts Insolites". C'était un programme qui montrait des décès de personnes qui s'étaient produits dans des circonstances inhabituelles: un homme décédé dans son sauna parce que sa poignée de porte s'était cassée alors qu'il était dedans: un joueur de baseball décédé après qu'une balle lui a frappé la tempe en plein match; une femme électrocutée par la poignée de porte de sa chambre d'hôtel (son climatisateur était abîmé et l'électricité des fils endommagés avaient pris la route de la poignée de porte); un homme mort d'avoir trop bu de jus de carotte (trop de vitamine A), etc. Je regardais cette émission car elle me faisait dire: "Bon sang! Ça peut arriver, des choses comme ça!!??" Et j'allais d'étonnement en étonnement.

Mais voilà où les choses ne sont pas très bien à mon avantage. Dans l'émission, plusieurs spécialistes de tous les sujets expliquaient les raisons mécaniques et biologiques de ces décès saugrenus. Or, parmi eux, il y a vait un médecin TELLEMENT LAID que j'avais de la difficulté à le regarder. Je n'avais jamais vu un homme aussi LAID de ma vie: un gros bedon, aucun angle dans le visage, des dents de lapin, des sourcils effacés, des yeux qui semblaient sans cils... si ai moins il avait porté les cheveux longs et une barbe longue, il aurait sans doute été plus "potable"; cela lui aurait au moins donné des formes. Mais arrangé de la sorte, les cheveux presque rasés sur une petite tête en forme de poire, du gras dans le cou bien en évidence... il avait l'air d'un gros bébé de six mois qu'on aurait subitement gonflé d'une pompe à bicyclette pour en faire un adulte à la dernière minute. Et je me disais (je me dis encore, d'ailleurs): BEURK! Comment une personne peut-elle être aussi LAIDE? J'en avais presque envie de devenir lesbienne. Ouache! Aujourd'hui, quand j'y repense, j'en perds même l'appétit. Durant l'émission, je me fermais même les yeux pendant qu'il parlait pour ne pas avoir à le regarder...

Mais, comme pour mes autres sentiments négatifs, j'ai tendance à me culpabiliser: peut-être suis-je méchante de grimacer devant quelqu'un qui n'a pas choisi son apparence? J'imagine un peu la peine qu'il aurait s'il savait que je le trouve physiquement épouvantable... Mais en même temps, je me sens malheureuse quand je pense qu'on pourrait essayer de me forcer à fréquenter une horreur pareille. Et j'ai peur de cela. J'ai peur des "mariages" forcés. On nous fait souvent une sorte de chantage affectif qui nous dit "il faut regarder la beauté intérieure". Mais diable! Quand on trouve ça laid, on trouve ça laid! Et c'est encore plus laid quand ça ne sait pas comment se mettre un peu plus en valeur! Je ne me vois pas aller au lit avec... mon dieu, ouache!

Voyez-vous, je me désole d'avoir un tel sentiment de dégoût envers une personne qui, dans les faits, ne m'a rien demandé. Et, oui, j'ai tendance à me culpabiliser. C'est négatif. Mais pourtant, je sais aussi que si j'avais choisi mes sentiments, je serais amoureuse de tout le monde: tout le monde serait beau, attirant, gracieux, gentil. Mais ça ne marche pas comme ça. Il y a des gens que je trouve laids. Et déplaisants. Et dégoûtants. Des femmes laides, des hommes laids. Comment pourrais-je arriver à me déculpabiliser? Je ne memettrai pas à dessiner des visages laids, quand même! Rien que d'y penser... Ouache! À moins que la solution ne soit tout simplement que de l'écrire ici, sur le forum...
Revenir en haut Aller en bas
belette2911

avatar

Inscription : 10/06/2010
Nombre de messages : 1258
Age : 36

MessageSujet: Re: Psychologie et Études psychiques   Sam 15 Sep - 14:30

Qui sait, Bowhead Whale, peut-être cet homme que vous avez trouvé laid a une femme qui le trouve beau ? On trouve bien certains hommes beaux et votre meilleure amie dira "beurk" ou le contraire... sorry

La beauté intérieure est la plus importante, mais si les yeux louchent lorsque l'on regarde quelqu'un, comment faire pour le connaître mieux ? That is the question. De toute façon, ce que X cherche chez un homme (ou une femme, pas de sexisme) ne sera pas le même chez Y...

Mariage forcés ? Vous en avez peur ? Ils sont plus courant dans certains pays que d'autres. Bon nombre de jeunes filles turques (ou marocaines) de Belgique se sont soudain trouvée mariée à un cousin, un ancien voisin et transbahutée de leur pays vers le mien, plus séquestrée par sa belle-famille qu'épanouie dans son ménage. J'ai encore lu un article il n'y a pas si longtemps. Par contre, bonne nouvelle, les mariages forcés diminuent fortement.

Pour le reste, nous avons souvent des réactions négatives ou disproportionnées à la vue de certains. Faut-il culpabiliser ? Si on ne laisse pas transparaître nos pensées, pas de culpabilité, la personne n'en saura jamais rien.
Revenir en haut Aller en bas
http://the-cannibal-lecteur.jimdo.com/
Bowhead Whale

avatar

Inscription : 10/11/2009
Nombre de messages : 554
Age : 40

MessageSujet: Re: Psychologie et Études psychiques   Sam 15 Sep - 20:49

belette2911 a écrit:
Qui sait, Bowhead Whale, peut-être cet homme que vous avez trouvé laid a une femme qui le trouve beau ? On trouve bien certains hommes beaux et votre meilleure amie dira "beurk" ou le contraire... sorry

La beauté intérieure est la plus importante, mais si les yeux louchent lorsque l'on regarde quelqu'un, comment faire pour le connaître mieux ? That is the question. De toute façon, ce que X cherche chez un homme (ou une femme, pas de sexisme) ne sera pas le même chez Y...

Mariage forcés ? Vous en avez peur ? Ils sont plus courant dans certains pays que d'autres. Bon nombre de jeunes filles turques (ou marocaines) de Belgique se sont soudain trouvée mariée à un cousin, un ancien voisin et transbahutée de leur pays vers le mien, plus séquestrée par sa belle-famille qu'épanouie dans son ménage. J'ai encore lu un article il n'y a pas si longtemps. Par contre, bonne nouvelle, les mariages forcés diminuent fortement.

Pour le reste, nous avons souvent des réactions négatives ou disproportionnées à la vue de certains. Faut-il culpabiliser ? Si on ne laisse pas transparaître nos pensées, pas de culpabilité, la personne n'en saura jamais rien.

Je lui SOUHAITE d'en avoir une! Tout le monde mérite d'être aimé.

Je sais bien que c'est la personnalité qui compte! Je ne suis pas stupide. Et mes goûts n'ont pas toujours concordé avec ceux des autres femmes de mon entourage! rire
Mais le problème, avec la "beauté intérieure", c'est qu'elle nous est très mal représentée. Voyez-vous, ce qu'on nous présente comme de la bonté ou de la gentillesse peut cacher une soumission maladive. Ce n'est pas toujours le cas, mais cela existe car j'ai vu des exemples. Quelqu'un qui se laisse toujours faire sans dire un mot risque de rendre agressive la personne qui le côtoie car cette dernière ne sentira aucune limite, aucun garde-fou et elle peut devenir hystérique et méchante (je sais, car je l'ai vécu). Et sa méchanceté n'aura qu'un but: trouver la fermeté dans ce cool-whip tellement mou qu'elle a l'impression de caler et elle n'a plus de points de repère. Et là, l'entourage dit: "bon sang, qu'elle est méchante, cette personne! N'a-t-elle donc pas vu l'extrême gentillesse de untel? Comment a-t-elle pu traiter ainsi ce untel qui est si bon!?" Et la personne "méchante" va se faire juger. Mais peu auront compris l'enfer que peut représenter pour quelqu'un un être qui marche par le chantage affectif et qui ne se défend jamais...

Voyez-vous, de la beauté intérieure, j'en ai vu. Et je connais son vrai visage: ce n'est pas "l'amour de tout le monde", ce n'est pas "voir toujours tout en rose", et encore bien moins "si tu ne m'aimes pas je vais pleurer car moi je t'aime". Non, la vraie beauté intérieure, à mes yeux, c'est nulle autre que la FORCE. combat Et c'est la première chose que je cherche chez quelqu'un, homme ou femme. Laissez-moi vous donner des exemples.

Exemple no 1
Cet été, j'ai lu un livre sur Joseph Merrick, mieux connu sous le nom de l'Homme-Éléphant. Joseph souffrait du syndrome de Protée (mais au XIXè siècle, on ne l'avait pas encore diagnostiqué). Ceci avait pour résultat de développer dans ses os et sa peau d'énormes excroissances qui lui donnaient les traits d'un éléphant d'Asie; seul son côté gauche était exempté. Eh! Bien, figurez-vous que cet homme n'a jamais pleuré sur son sort. Pourtant, il aurait eu de bonnes raisons de le faire! Bien au contraire, il disait à son médecin qui le soignait (et qui lui avait donné toute une chambre d'hôpital pour en faire son appartement) combien il était heureux de l'amitié qu'il rencontrait à l'hôpital. Bien sûr, il avait connu le désespoir; mais il était (comment dire?) resté DEBOUT. Il lisait beaucoup, se cultivait et exprimait ses pensées et ses désirs d'une manière toujours nette et précise. Il avait des manières aristocrates et ne s'est jamais "vengé" sur personne pour ce qu'il vivait (bien différent de ces hommes qui battent leur femme parce qu'ils ont perdu au golf). Il est mort en 1890 d'une fracture au cou quand il dormait, sa tête étant devenue trop lourde. Il avait 27 ans.
À mes yeux, Joseph Merrick est vraiment un exemple de FORCE INTÉRIEURE. Une force qui lui faisait refuser d'abandonner ses principes malgré la douleur et l'adversité. Une force qui me le fait admirer (oui, j'admire l'Homme-Éléphant!). sun

Exemple no 2
En septembre 1999, Jacqueline Saburido était dans une voiture avec trois amies lorsque leur voiture a été heurtée par celle d'un homme ivre. Deux de ses amies sont mortes, la troisième s'étant tirée avec de légères blessures: Jacqueline, elle, a été brûlée vive au troisième degré sur 60% de son corps, y compris son visage, son torse et ses mains. Son acuité visuelle n'est plus que de 15%, elle a perdu une partie de son audition et plusieurs de ses dents ont été cassées. Elle est complètement défigurée et seuls ses pieds ont gardé intacte leur sensibilité. Eh! Bien, cette fille ne s'est pas cachée en pleurant dans son garde-robe: elle s'est MONTRÉE AUX MÉDIAS. Elle a fait des annonces à la télévision où, se cachant derrière sa photo "d'avant l'accident", elle raconte celui-ci avant de finalement se dévoiler en disant "voici ce à quoi je ressemble après avoir été frappée par un conducteur saoûl". Elle a fait aussi nombre de conférences sur le sujet. Aux dires de son père, c'est une BATTANTE. Une vraie. duel Et je n'ai pas de difficultés à le croire. Une battante bien différente de toutes ces filles que j'ai vues en pleine dépression parce qu'elles avaient engraissé de dix livres ou avaient un bouton d'acné au front...

Exemple no 3
L'été dernier (toujours), j'étais dans une épicerie lorsque j'ai vu un tout petit homme qui semblait ne pas avoir de cou: sa tête sortait directement de ses épaules. Lorsque je le vis de profil, je compris pourquoi: il était bossu. Sa colonne vertébrale sortait en une grosse excroissance entre ses deux omoplates, ce qui lui donnait un cou horizontal. Il était accompagné de deux femmes. Soudain, le petit homme se mit à jouer à "tag" avec l'une des femmes. La deuxième entra dans le jeu. Finalement, je fus témoin d'une joute endiablée de "tag" autour du panier d'épicerie du trio. Et je me disais alors: "en voilà un qui prend du plaisir à vivre et laisse aller sa fantaisie de manière saine!" Et, oui, je l'admirais. Sincèrement. Car il restait positif malgré son handicap. jedi Un esprit positif bien différent de celui de ce gars qui, en 1995, n'arrêtait pas de me pleurnicher dessus parce qu'il se sentait seul, allant jusqu'à m'appeler le soir pendant deux heures pour pleurer "sans savoir pourquoi", tout en refusant les solutions que je lui proposais pour tenter d'exorciser sa "souffrance" (solutions artistiques); alors, on en restait toujours au même point et j'ai fini par le prendre en grippe...

Vous comprenez ce que je veux dire? Les gens qui restent sceptiques devant le concept de "beauté intérieure" ne le sont pas parce qu'ils sont méchants: c'est parce que le concept leur a été mal présenté. À moi, on a déjà présenté le concept comme une sorte de bonbon rose tout rond, mou et sucré qui fond dans la bouche (mais on ne me précisait pas que ce bonbon pouvait très bien aussi me fondre dans les mains et les rendre toutes collantes, si vous voyez ce que je veux dire). Ce n'est pas une bonne façon, car oui, la personne sceptique aura l'impression qu'on lui fait un chantage affectif et que ses sentiments ne sont pas bons. Il faut donc présenter la beauté intérieure comme le COURAGE; le vrai, pas celui qui fait bing-bang à la télévision. Le chantage affectif n'est pas attirant. Le COURAGE L'EST. gagné
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Psychologie et Études psychiques   

Revenir en haut Aller en bas
 
Psychologie et Études psychiques
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» vos passions, votre métier, vos études...
» [Fraisse, Paul] La psychologie expérimentale
» Quelles études ?
» [~SPOILS"~] La psychologie de Light/Kira
» Nicolas, termine ses études. dur dur...

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
FORUM JEREMY BRETT :: BLA-BLA-
Répondre au sujetSauter vers: