Planète Jeremy BrettAccueilS'enregistrerConnexion

Répondre au sujetPartagez | 
 

 Supernatural, réédité par le British Film Institute

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Frenchaccro



Inscription : 15/04/2010
Nombre de messages : 1101
Age : 71

MessageSujet: Supernatural, réédité par le British Film Institute   Jeu 27 Fév - 17:07

Bien sûr, je me le suis essentiellement procuré pour l'épisode où Jeremy joue le rôle-titre: Monsieur Nightingale.
Mais il y a d'autres épisodes que j'apprécie beaucoup: Countess Ilona et The Werewolf Reunion, pour la froide ironie de la Comtesse et pour la présence d'Edward Hardwicke et Charles Kay. Quant à Viktoria l'épisode m'a fait passer le frisson sans qu'il y ait besoin de vampires hideux et de sang.
dégoulinant.
Le coffret du DVD est beau, et contient un petit livret intéressant. Le DVD lui-même comporte des sous-titres anglais très précieux, et le son est bon.
J'ai pu me procurer d'occasion le recueil de nouvelles que Robert Muller, le scénariste, a écrit d'après ses scénarios. C'est intéressant, parce qu'il y est plus explicite que dans les films, il développe un peu plus certains points. Ce n'est pas du luxe et j'ai saisi, après avoir lu le livre, des finesses qui m'avaient échappé dans les films.
Mr Nightingale est une histoire basée sur l'éternel thème du double noir et maléfique. Quand il arrive à Hambourg, chez les Steeckebeck, Nightingale est un célibataire de 35 ans, chaste, abstinent, timide, refoulé, tourmenté par la peur de l'amour et la peur de la mort. Or justement, chez Steekebeck, il y a deux femmes qui le convoitent et le tentent: la cousine Elysee, veuve, et la fille Felizitas. Et en face de la fenêtre de Nightingale, il y a l'image même de la mort: une maison brûlée pendant le grand incendie de 1842, dont les fenêtres noires semblent le fixer. Nightingale croit voir apparaître son double: lui-même, mais fort et émancipé de tout. Ce double lui promet (mensongèrement) de lui faire connaître l'heure de sa mort, puis prend possession de lui. A partir de ce moment, Nightingale se transforme: il séduit Elysee, entraîne Felizitas vers la mort en flattant sa fascination du feu, humilie et tyrannise toute la famille. On a le coeur serré de sa cruauté, surtout lorsque revenu en Angleterre, il écrit une lettre de condoléances et d'excuses hypocrites à la famille Steekebeck, qui m'a rappelé la fameuse lettre du Vicomte de Valmont à Madame de Tourvel dans Les Liaisons dangereuses ("ce n'est pas ma faute"). Nightingale ne l'emportera pas au paradis. Il a pris son double diabolique pour guide, mais je ne sais pas quelle vie il lui a fait mener, car à 65 ans, il en paraît 95. De plus, le double lui a promis qu'il vivrait encore longtemps, or son auditoire (Le Club des Damnés), mécontent de son récit et le considérant comme un vulgaire criminel, le fait disparaître.
Jeremy joue superbement dans ce film, où il incarne parfaitement plusieurs personnages:
Nightingale vieux: cassé, les jambes tordues, un visage hideux, et un sourire, un ricanement...absolument terrifiants. La personnification même de la laideur et de la méchanceté diabolique.
Le double de Nightingale jeune: c'est Jeremy, mais avec une expression arrogante, un sourire de loup. Mes moments préférés: quand il agite lentement les bras à la manière des mouettes noires, avant d'envahir sa victime, puis le soir de l'orage quand, collé à l'extérieur de la fenêtre, il sourit diaboliquement et embrasse le carreau (en fait, le baiser est adressé à Felizitas, qu'il a bien l'intention de perdre)
Nightingale jeune: et là, on doit encore diviser en deux:
Nightingale tel qu'il est normalement: timide, doté d'une voix douce et d'un certain sens moral.
Nightingale tel que son double, qui le possède, l'a transformé: dur, brutal, cruel, intentionnellement vulgaire. Le moment qui m'a le plus frappé: le repas où Nightingale, qui avait dit ne pas aimer le poisson, dévore à belles dents celui qu'il a saisi à pleines mains. Jeremy, si bien élevé, fait un beau numéro en mangeant comme un sauvage. J'ai trouvé fascinante de cruauté la scène où il accuse ses hôtes d'avoir servi ce qu'ils appellent une omelette et qui est selon lui une crêpe bourrative et trop cuite. Cette dureté, la domination qu'exerce Nightingale sur toute cette pauvre famille...Pas besoin de Frankenstein pour nous donner le frisson...
L'histoire n'est pas totalement limpide (normal, étant donné le genre auquel elle appartient), mais je la trouve riche et Jeremy y joue en virtuose.
Revenir en haut Aller en bas
Bowhead Whale



Inscription : 10/11/2009
Nombre de messages : 525
Age : 39

MessageSujet: Re: Supernatural, réédité par le British Film Institute   Jeu 27 Fév - 21:27

Oh! Oui, ça m'intéresse!!!!  fan Combien de timbres veux-tu contre le DVD? En attendant, je t'offre ce dessin que j'ai fait aux crayons de couleurs (à visionner sur le forum, bien entendu).
Revenir en haut Aller en bas
Frenchaccro



Inscription : 15/04/2010
Nombre de messages : 1101
Age : 71

MessageSujet: Re: Supernatural, réédité par le British Film Institute   Ven 28 Fév - 16:01

Très beau!
Je ne fais pas de commerce, tu envoies les timbres que tu veux et que tu peux. Et si tu sais faire facilement des captures d'écran, tu mets de belles images du film sur le forum. Je trouve le double diabolique sensationnel. surtout quand il est accroché à la vitre comme une araignée géante, brrr!
Revenir en haut Aller en bas
Bowhead Whale



Inscription : 10/11/2009
Nombre de messages : 525
Age : 39

MessageSujet: Re: Supernatural, réédité par le British Film Institute   Ven 28 Fév - 22:39


Frenchaccro a écrit:
Très beau!
Je ne fais pas de commerce, tu envoies les timbres que tu veux et que tu peux. Et si tu sais faire facilement des captures d'écran, tu mets de belles images du film sur le forum. Je trouve le double diabolique sensationnel. surtout quand il est accroché à la vitre comme une araignée géante, brrr!

Je ne sais pas faire de captures d'écran, malheureusement; je ne sais que poster des images fixes. C'est pourquoi que, si je mets volontiers mes dessins (comme celui-ci) sur le forum, je serai en revanche incapable de mettre des extraits de films sur le fofo. Cela m'est impossible avec le savoir informatique que j'ai. Enfin, je t'envoierai des timbres (j'en ai encore tout un tas) en échange de ces merveilleux DVD faits maison.
Revenir en haut Aller en bas
Tidou



Inscription : 29/12/2008
Nombre de messages : 1581

MessageSujet: Re: Supernatural, réédité par le British Film Institute   Lun 3 Mar - 20:38

bravo  Bowhead Whale, t'as un beau trait de crayon, de jolies couleurs et j'aime bien tes effets de lumière . J'srai incapable de faire un tel dessin !

Quant à tes soucis pour mettre des vidéos sur le forum, faut demander à not' Admin , rubrique "FORUM et SITE WEB". Elle est géniale !  amis 
Revenir en haut Aller en bas
Bowhead Whale



Inscription : 10/11/2009
Nombre de messages : 525
Age : 39

MessageSujet: Re: Supernatural, réédité par le British Film Institute   Mer 5 Mar - 21:51


Tidou a écrit:
bravo  Bowhead Whale, t'as un beau trait de crayon, de jolies couleurs et j'aime bien tes effets de lumière . J'srai incapable de faire un tel dessin !

Quant à tes soucis pour mettre des vidéos sur le forum, faut demander à not' Admin , rubrique "FORUM et SITE WEB". Elle est géniale !  amis 

Bon, je vais voir le lien. En attendant, voici un autre dessin:
Revenir en haut Aller en bas
Tidou



Inscription : 29/12/2008
Nombre de messages : 1581

MessageSujet: Re: Supernatural, réédité par le British Film Institute   Mer 5 Mar - 22:05

Ok  waouh, super ! on reconnait bien JB. Les oreilles sont géniales, le nez aussi.  Mais pourquoi il a pas de rides dans le haut du front ??   Séances de Botox  ?  pouffe 

J'aime bien l'reflet dans la loupe et les doigts sont réussis.  bravo
Revenir en haut Aller en bas
Bowhead Whale



Inscription : 10/11/2009
Nombre de messages : 525
Age : 39

MessageSujet: Re: Supernatural, réédité par le British Film Institute   Jeu 6 Mar - 20:25


Tidou a écrit:
Ok  waouh, super ! on reconnait bien JB. Les oreilles sont géniales, le nez aussi.  Mais pourquoi il a pas de rides dans le haut du front ??   Séances de Botox  ?  pouffe 

J'aime bien l'reflet dans la loupe et les doigts sont réussis.  bravo

Merci du compliment! Quant aux rides sur le front, je n'en ai pas mis car ils n'étaient pas visibles sur la photo que j'avais prise comme modèle. Sur ce dessin, toutefois, dont le modèle est tiré d'une scène de "Shameless", on voit bien ses rides.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Supernatural, réédité par le British Film Institute   Aujourd'hui à 12:52

Revenir en haut Aller en bas
 
Supernatural, réédité par le British Film Institute
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Supernatural - Le clown - Sam & Dean - G
» BIFA 2008 (British Independent Film Award)
» Devant quel film pleurez vous le plus ???
» George Sand et Musset (film, romans, théâtre et lettres)
» Les acteurs du film

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
FORUM JEREMY BRETT :: JEREMY BRETT-
Répondre au sujetSauter vers: