Planète Jeremy BrettAccueilS'enregistrerConnexion

Répondre au sujetPartagez | 
 

 The man who became Sherlock Holmes - Terry Manners - 1997 -

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
carole

avatar

Inscription : 26/02/2009
Nombre de messages : 571

MessageSujet: The man who became Sherlock Holmes - Terry Manners - 1997 -   Ven 6 Mar - 17:01

Je continue la suite des livres où l'on parle des épouses de Jeremy et si j'ai écrit précédemment que cette oeuvre était parfois controversée par certains lecteurs c'est parce-que l'homosexualité de Jeremy est évoquée. Pour ma part j'ai trouvé le livre très intéressant et très complet. Je me bornerai donc à relater ce qui concerne sa seconde femme Joan Sullivan.

Joan Sullivan, productrice de télévision américaine avait vu pour la première fois Jeremy jouer dans une pièce de théâtre à Londres et le trouvant très séduisant désirait ardemment le renconter. Lors d'un séjour de Jeremy aux Etats-Unis elle lui proposa de faire une émission de télévision sur une chaine publique américaine "Picadilly Circus" dont elle était la productrice. Ce programme proposait quelques une des émissions de la télé anglaise "The goodies" et "The Stanley Baxt Show".

Joan était originaire du Wisconcin mais avec un quart d'ascendance indienne Cherokee. Elle était très attirée par Jeremy le trouvant fort séduisant. Elle aimait sa façon de parler et son énergie, mais il ne l'attirait pas sexuellement. Ils deviennent amis.

Elle a l'un des meilleurs emplois de la télévision américaine, voyageant plusieurs fois par an en Europe, à Londres, Cannes ou en Italie. Elle est en contact avec des gens importants et détermine ce que les spectateurs regarderont à la télévision chaque semaine.Elle se passionne pour les sciences occultes ce qui n'était pas fait pour déplaire à Jeremy qui aime l'étrange.

Afin de pouvoir continuer à faire ses émissions Jeremy devait détenir la Carte Verte indispensable pour demeurer aux Etats-Unis. Malheureusement il n'arrive pas à l'obtenir. Il était devenu tout à fait obsédé par Joan. Discutant avec elle de la vie après la mort et de magie noire. S'envolant pour New York pour dîner dans un restaurant des filets de poissons fumés et du caviar. Ils adoraient danser la rumba, en particulier, jusqu'à l'aube. Joan savait qu'il était bisexuel, mais Jeremy était amoureux d'elle et il était merveilleux avec les deux enfants de Joan. Néanmoins la dernière chose à laquelle Joan pensait était bien se se marier, mais Jeremy ne pouvait toujours pas obtenir la Carte Verte. Sa seule possibilité était d'épouser une américaine. Un soir tout en buvant du champagne, ils décidèrent de faire un mariage de convenance entre deux témoins et d'être amis, rien de plus. L'année suivante ils se marièrent dans le plus grand secret le 22 novembre 1976. Jeremy acheta une grande maison sur les collines de Los Angelès et devint un résident américain. Il se vit offrir en tant qu'anglais à Hollywood plusieurs rôles "Madame X" et "Hart to Hart". Il obtint le rôle principal de "Dracula" battant tous les records au box office en Californie et à Chicago. Sa prestation suivante celle de Max de Winter dans Rebecca pour la BBC remporta un grand succès. Certains critiques le trouvèrent même meilleur que Laurence Olivier dans le film d'Hitckock. Après une petite participation dans "Battlestar Galactica" pou la Warner aux USA il repartit à Londres pour jouer "On Approval". Joan pensait d'ailleurs que le secret d'un mariage durable était de se séparer de temps à autre et c'est ce qui passait dans leur couple. Cette année là Joan passa une semaine en janvier avec Jeremy, puis un peu en février et Joan vint le voir en avril à Londres. Mais la plupart du temps Jeremy était à Los Angelès et elle restait à Boston. Joan prenait rarement des vacances préférant le travail aux loisirs. Jeremy trouvait Joan très autoritaire mais il aimait celà. Il lui disait "Chérie, je suis si content que nous ne vivions pas ensemble toute l'année" décrivant leur relation comme étant le mariage parfait, faisant passer leur carrière avant toute autre chose. Joan devint à la fois sa confidente et sa conseillère. Il l'écoutait comme si elle avait été sa mère, elle comprenait ses difficultés en tant qu'acteur.

Leur mariage demeurait toujours secret mais au cours d'un dîner donné par la Granada, June Wyndham Davies, la productrice de la série Sherlock Holmes, demanda à Joan invité au repas, "Avez-vous entendu dire que Jeremy était marié, avec qui celà peut-il bien être ?" "C'est avec moi" répondit Joan.
Jeremy était amoureux de sa femme et heureux que le monde entier connaisse leur relation. Il trouvait Joan à la fois sauvage et merveilleuse, la meilleure femme que l'on puisse avoir. "C'est le genre de relation où quand je commence une phrase c'est elle qui la termine" et "c'est comme si nous nous étions toujours connus".

Jéremy pensait qu'il avait été choisi pour interpréter le rôle de Sherlock Holmes dans la série Granada gràce à Joan, ce qui lui était très pénible. Michael Cox lui a assuré qu'il n'en était rien, que c'était juste sa ressemblance avec le personnage qui avait motivé son choix. Mais Jeremy n'en a jamais été totalement persuadé.

Durant le tournage du "Dernier problème" Jeremy reçoit un appel téléphonique de Joan qui lui apprend qu'elle est atteinte d'un cancer du pancréas. Le lendemain il repart aux Etats-Unis. Durant sa visite à l'hôpital où Joan reçoit un traitement de chimiothérapie, il s'évanouit. Rien ne parvient à la guérir et elle décède le 4 juillet 1985 jour de la fête nationale aux Etats-Unis.
"So, slowly, slowly, slowly" You never get over a loss like that. You get use to but you never get over it" Jeremy Brett
Revenir en haut Aller en bas
Dyan Bretty
Admin
avatar

Inscription : 29/12/2008
Nombre de messages : 6281

MessageSujet: Re: The man who became Sherlock Holmes - Terry Manners - 1997 -   Ven 6 Mar - 19:47

eh bien compliments à nouveau! tu es en veine d'inspiration en ce moment! Bravo
C'est très interessant et passionnera tous ceux qui n'ont pas lu le livre.
Personnellement il m'a vraiment beaucoup appris, étant donné que c'est la seule bio de JB qui existe. Les autres livres n'étant que parcellaires.
Par contre je ne suis pas d'accord avec la version de Terry Manners qui prétend à un mariage convenu. Dans ses ouvrages David Stuart Davies s'inscrit en faux contre cette version. Il connaissait très bien Jeremy pour l'avoir rencontré à plusieurs reprises, ce qui n'a jamais été le cas de Terry Manners.
Pour lui il est impensable que cette union fut arrangée. D'ailleurs les propos de Jeremy les témoignages de ses proches vont dans ce sens. Et Jeremy n'aurait jamais été aussi affecté par la mort de Joan. Je pense qu'il y avait une vraie passion entre eux et aussi une attirance sexuelle. Joan n'a-t-elle pas dit en voyant Jeremy sur scène : c'est l'homme qu'il me faut et qu'elle adorait la façon dont il bougeait ses fesses… explicite non! :lol:





Mon site sur Jeremy Brett


Mon site sur Robson Green
Revenir en haut Aller en bas
http://www.jeremy-brett.fr http://dyanblue.tumblr.com/
carole

avatar

Inscription : 26/02/2009
Nombre de messages : 571

MessageSujet: Re: The man who became Sherlock Holmes - Terry Manners - 1997 -   Ven 6 Mar - 20:20

Perso je ne sais qu'en penser, je suis tout à fait d'accord en ce qui concerne l'attirance de Joan envers Jeremy mais plus modulée pour ce qui est de Jeremy dubitatif
Je n'ai plus en tête les ouvrages de Terry Manners mais c'est la parole de l'un contre la parole de l'autre, personne maintenant ne pourra nous dire ce qu'il en était réellement cry
Revenir en haut Aller en bas
Dyan Bretty
Admin
avatar

Inscription : 29/12/2008
Nombre de messages : 6281

MessageSujet: Re: The man who became Sherlock Holmes - Terry Manners - 1997 -   Dim 8 Mar - 10:10

Comme tu dis on ne saura jamais la vérité !
En fait on dit que le livre de T.Manners a été très controversé, mais sur quels points exactement? La bisexualité de Jeremy, son mariage...? As tu plus d'éléments là dessus?
Moi je penche plus du coté de Davies que de Manners. L'histoire de la carte verte ne peut pas être le motif de leur mariage. C'est vrai qu'ils vivaient peu de temps vraiment ensemble, mais c'est le lot de tous les couples d'acteurs ou du milieu du showbiz. Joan avait un travail hyper prenant On a dit qu'elle avait le meilleur emploi à la télé et c'est elle qui décidait de la programmation pour des millions d'Américains. Elle voyageait en Europe plusieurs fois par an, à Londres, à Cannes en l'Italie. Elle a été mariée 3 fois (4 en comptant une relation jamais officialisée). Elle a une dizaine d'Emmys à son crédit. C'était vraiment une femme de caractère! Jeremy devait être assez fasciné par elle. D'ailleurs il a dit que c'était les femmes qui venaient vers lui et pas le contraire! Et après la mort de Joan il semble etre resté totalement seul pendant des années...






Mon site sur Jeremy Brett


Mon site sur Robson Green
Revenir en haut Aller en bas
http://www.jeremy-brett.fr http://dyanblue.tumblr.com/
carole

avatar

Inscription : 26/02/2009
Nombre de messages : 571

MessageSujet: Re: The man who became Sherlock Holmes - Terry Manners - 1997 -   Lun 9 Mar - 16:23

Je n'ai aucun élément précis à ce sujet, j'ai simplement vu sur des forums de langue anglaise que beaucoup d'admitratrices de Jeremy ne voulait pas croire à son homosexualité, ni au fait qu'il ait pu se marier pour avoir la carte verte. Moi je ne peux pas me prononcer sur ce sujet, mais lorsque je vois la photo que tu as postée avec son petit ami, je trouve qu'il avait vraiment bon goût very happy
On lui a prêté un penchant pour Audrey Hepburn avec laquelle il a joué deux fois, apparemment il n'a pas recherché le même style d'épouse dubitatif Rien à dire de plus :lol:
Revenir en haut Aller en bas
StevensNathalie

avatar

Inscription : 30/01/2009
Nombre de messages : 56
Age : 38

MessageSujet: Re: The man who became Sherlock Holmes - Terry Manners - 1997 -   Lun 9 Mar - 19:29

Peux voir la photo? very happy
Revenir en haut Aller en bas
http://www.cleanhouseservice.net
carole

avatar

Inscription : 26/02/2009
Nombre de messages : 571

MessageSujet: Re: The man who became Sherlock Holmes - Terry Manners - 1997 -   Lun 9 Mar - 20:31

Voir la photo où Jeremy est à côté de Gary Bond :
http://www.jeremy-brett.fr/crbst_186.html
Revenir en haut Aller en bas
Dyan Bretty
Admin
avatar

Inscription : 29/12/2008
Nombre de messages : 6281

MessageSujet: Re: The man who became Sherlock Holmes - Terry Manners - 1997 -   Dim 22 Mar - 9:52

Certains éléments du livre restent invérifiables. Mais apparemment la famille n’est pas intervenue lors de sa publication, donc aucun démenti – du moins que je sache.
Personnellement le livre ne m'a pas choquée. Au départ j'avais plutot peur de m'attendre à pire, vu la mauvaise presse qui était faite… finalement rien de choquant, pas de révélations scabreuses ni scandaleuses…
Quant à l’homosexualité de JB ou plutôt sa bisexualité, il l’assumait très mal, je pense que c'était plus une expérience dans sa vie qu'un vrai penchant. Il a dit ne pas aimer cohabiter avec un homme, et se sentir toujors plus heureux et à l’aise avec une femme.
Il a vécu plusieurs années avec Gary Bond mais n’a jamais assumé cette union et même en culpabilisait. En fait à cette époque, il était en recherche de lui-même et de son équilibre, et il était tout simplement bien avec Gary et adorait sa compagnie. Voilà tout.
aujourd'hui beaucoup d’acteurs parlent ouvertement de leurs expériences (et de toutes sortes…)et ça ne choque plus vraiment…





Mon site sur Jeremy Brett


Mon site sur Robson Green
Revenir en haut Aller en bas
http://www.jeremy-brett.fr http://dyanblue.tumblr.com/
carole

avatar

Inscription : 26/02/2009
Nombre de messages : 571

MessageSujet: Re: The man who became Sherlock Holmes - Terry Manners - 1997 -   Dim 22 Mar - 12:50

Je me demande, mais peut-être ai-je tort, si Jeremy n'assumait pas son attirance envers les hommes parce-qu'il a une éducation très rigoriste. Par exemple on se souvient que JB a changé de nom car son père n'aurait pas accepté qu'il l'utilise pour la profession qu'il avait choisie. Qu'en aurait-il été si son fils affichait son homosexualité dubitatif A l'époque c'était encore tabou...
Revenir en haut Aller en bas
Mamitu-Nammu

avatar

Inscription : 16/02/2009
Nombre de messages : 157
Age : 29

MessageSujet: Re: The man who became Sherlock Holmes - Terry Manners - 1997 -   Dim 22 Mar - 17:02

c'était plus que tabou à l'époque; dans certain pays c'était illégal dans d'autre ça relevait de la psychatrie enfin bref....
Revenir en haut Aller en bas
carole

avatar

Inscription : 26/02/2009
Nombre de messages : 571

MessageSujet: Re: The man who became Sherlock Holmes - Terry Manners - 1997 -   Dim 22 Mar - 20:10

Oui je sais que celà était tabou, mais ce que je voulais dire, sans vouloir contrarier Dyan, c'est que je pensais qu'il n'était peut-être pas évident que JB aime les femmes, il préférait les hommes mais luttait contre ce penchant :lol:
Revenir en haut Aller en bas
Dyan Bretty
Admin
avatar

Inscription : 29/12/2008
Nombre de messages : 6281

MessageSujet: Re: The man who became Sherlock Holmes - Terry Manners - 1997 -   Jeu 26 Mar - 11:06

Il est impossible d'avoir un avis définitif. Après, c'est une question d'appréciation personnelle et de façon subjective de voir les choses.
Je comprends ton point de vue. Enfin pour moi Jeremy n'était pas gay de nature. Bisexuel oui. Mais ce n'est pas la même chose. Je pense que pendant plusieurs années il menait une vie agitée, plutôt dissolue et tentait ce genre d'expériences. Sinon il serait resté définitivement en compagnie d'un homme après sa liaison avec Gary Bond et n'aurait pas épousé une femme immédiatement après.

Quant à l'acceptation de son attirance vers un homme et son sentiment de culpabilité, c'est plus à mon avis, un cas de conscience personnel qu'une question d'éducation.
Jeremy a eu une enfance très libre, une éducation attachée aux valeurs mais ni rigoriste ni puritaine. Il a toujours fait ce qu'il voulait. Sa mère avait l'esprit très ouvert et tolérant elle l'a poussé à devenir acteur.
Evidemment pour son père qui revait d'un fils militaire c'était différent! Ce fut une grande déception pour lui. Néanmoins il ne l'a pas empeché et plus tard il était si fier de lui qu'il lui a demandé de reprendre son vrai nom. Il avait surtout peur d'un avenir hasardeux pour son fils.
Jeremy aimait les autres. Son sentiment de culpabilité venait de se sentir responsable de l'echec d'une relation et de la souffrance de l'autre, aussi bien pour ses amitiés que son mariage.





Mon site sur Jeremy Brett


Mon site sur Robson Green
Revenir en haut Aller en bas
http://www.jeremy-brett.fr http://dyanblue.tumblr.com/
Yodaline

avatar

Inscription : 07/02/2009
Nombre de messages : 1274

MessageSujet: Re: The man who became Sherlock Holmes - Terry Manners - 1997 -   Mer 1 Avr - 19:06

hello J'ai retrouvé la phrase de JB quand il a confié à un journaliste à propos de l'amour : "I am not looking and I don't go hunting. I'm the type who's got to be found" Ce qui en gros signifie: je ne drague pas et je ne suis pas prédateur; Je suis le genre de type que l'on doit trouvé..." A mon humble avis, car je n'ai pas lu le livre auquel vous vous référez, je pense que JB se laissait choisir. Comme tous les acteurs il aimait plaire et être aimé. De plus étant très beau, cela lui était sans doute facile. Il est fréquent d'ailleurs que les hommes (et les femmes) très beaux soient plutôt timides et ne fassent pas d'effort !!!!! Il est sûr que c'est Joan qui l'a choisi car elle a déclaré : "That's the man for me !" dès qu'elle l'a vu sur scène. Elle a tout organisé pour l'avoir et elle l'a eu. love

Quant à l'épisode homosexuel, je suis de l'avis de Dyan; Son mariage avec Ann n'allait pas bien. Il en était malheureux d'autant qu'il était jeune papa. Ce Gary, très joli garçon, a dû fondre sur lui et l'entourer de tendresse et d'amour. Tout ce que demandait notre JB à ce moment là. Mais cela n'a été qu'un épisode de sa vie , sans suite. Du moins je le crois. Il n'y a pas d'information sur ce point d'après ce que vous en dites. S'il y avait eu quelqu'un d'autre après Gary, il aurait été difficile pour JB de le cacher à la presse anglaise. Au fait qu'est devenu ce Gary Bond ? Un nouveau 007 ? question rire
Revenir en haut Aller en bas
carole

avatar

Inscription : 26/02/2009
Nombre de messages : 571

MessageSujet: Re: The man who became Sherlock Holmes - Terry Manners - 1997 -   Mer 1 Avr - 20:36

Je pense que vous avez certainement raison toutes les deux very happy D'ailleurs si Jeremy avait eu d'autres liaisons avec des hommes, ceux-ci en auraient peut-être parlé dubitatif Or jusqu'à maintenant personne n'a dit quoique ce soit...A moins qu'ils ne soient morts eux aussi.
Revenir en haut Aller en bas
sarah

avatar

Inscription : 17/01/2009
Nombre de messages : 1294

MessageSujet: Gary Bond   Jeu 2 Avr - 17:20

Gary Bond est décédé du sida le 12 octobre 1995.
La même année que JB un mois plus tard jour pour jour.
Revenir en haut Aller en bas
jbsh

avatar

Inscription : 07/10/2009
Nombre de messages : 2128

MessageSujet: Re: The man who became Sherlock Holmes - Terry Manners - 1997 -   Ven 9 Oct - 19:39

je suis nouvelle dans ce forum et par conséquent je "furette"
d'après ce qu'on sait JB était bipolaire. Je ne pense pas me tromper en disant qu'on ne devient pas bipolaire , on l'est et ce depuis l'enfance. les stades de cette maladie comme toutes les maladies sont nombreux et évolutifs. Brett s'est m^m demandé après qu'on l'ait diagnostiqué quelle part sa maladie avait prise dans son jeu d'acteur et dans sa vie. Etait-il un bon voir excellent acteur qu'elle avait rendue flamboyant?

J'ai lu également qu"enfant il avait été agressé sexuellement par un jeune homme, et là encore il se serait demandé ce que cela avait eu comme impact dans sa vie sentimentale.

Homosexuel ou bi? Je ne pense pas qu'à cette époque là on pouvait, m^m dans le show biz se permettre ce genre d'aller retour, comme cela pour voir, ou alors vivre cinq ans avec un homme sans en avoir besoin.
d'un autre coté c'était un exalté, passionné et excentrique. J'imagine dans ces conditions et sans effort qu'un être puisse lui plaire l'envouter et l'emporter... homme ou femme..peu importe. Je veux bien croire qu'il est été apparemment tourmenté par la peine que ses choix provoquaient (interview de sa première femme) Mais pas suffisamment pour y renoncer. Tempérament? maladie?

Toute sa vie il semble avoir aimé les êtres: hommes femmes enfants animaux indistinctement ou presque.

Une chose dans ce que je viens de lire m'a interpelé:Il l'écoutait comme si elle avait été sa mère, elle comprenait ses difficultés en tant qu'acteur. Je ne sais pas pourquoi mais cela a raisonné clairement et je veux bien le croire. Ce coté enfant avec ce rien d'égocentrisme par moment qu'on ces êtres extravertis et qui finalement ne vivent qu'à travers le regard des autres. Elle était très directive et cela ne le dérangeait pas. Là encore je veux bien le croire.

Tout cela n'enlève rien au plaisir constant que j'ai à l'entendre et à le voir dans ces personnages.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: The man who became Sherlock Holmes - Terry Manners - 1997 -   

Revenir en haut Aller en bas
 
The man who became Sherlock Holmes - Terry Manners - 1997 -
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sherlock Holmes : ouvrages dérivés (hors canon)
» Sherlock Holmes
» Géographie de Sherlock Holmes (Les moutons électriques)
» Livre - "Sherlock Holmes et le fantôme de l'opéra" de Nicholas Meyer
» Allusions à Sherlock Holmes

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
FORUM JEREMY BRETT :: LES LIVRES SUR JEREMY BRETT-
Répondre au sujetSauter vers: