Planète Jeremy BrettAccueilS'enregistrerConnexion

Répondre au sujetPartagez | 
 

 Rapports Holmes/Watson

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Dyan Bretty
Admin


Inscription : 29/12/2008
Nombre de messages : 6020

MessageSujet: Re: Rapports Holmes/Watson   Dim 1 Nov - 16:51

Le clip de la prise ratée est génial pouffe la tête de Watson!! oops
Heureusement qu'il nous reste l'enregistrement audio de la pièce, le son est très mauvais mais le moment magique.





Mon site sur Jeremy Brett


Mon site sur Robson Green
Revenir en haut Aller en bas
http://www.jeremy-brett.fr http://dyanblue.tumblr.com/
MdeWinter



Inscription : 12/05/2009
Nombre de messages : 653
Age : 23

MessageSujet: Re: Rapports Holmes/Watson   Mer 4 Nov - 19:07

Citation :
Le clip de la prise ratée est génial la tête de Watson!!
Heureusement qu'il nous reste l'enregistrement audio de la pièce, le son est très mauvais mais le moment magique.

D'accord à 100 % ! Pauvre Edward Hardwicke... c'est toujours énervant d'échapper quelque chose, surtout dans une situation comme ça... moi je suis la maladresse incarnée alors je compatis Pour la pièce, c'est sûr que c'est une chance incroyable que d'avoir cet enregistrement audio, mais c'est trop frustrant de ne pas pouvoir écouter la suite, d'autant plus que c'est précisément au moment où il commence à être question de Moriarty qu'on est privés des autres parties Enfin, we live in hope, espérons qu'un jour on aura accès au reste...
Revenir en haut Aller en bas
Dyan Bretty
Admin


Inscription : 29/12/2008
Nombre de messages : 6020

MessageSujet: Re: Rapports Holmes/Watson   Jeu 5 Nov - 6:49

MdeWinter a écrit:
Enfin, we live in hope, espérons qu'un jour on aura accès au reste...
Non j'en doute. De plus les enregistrements se détériorent inexorablement avec le temps s'ils ne sont pas restaurés et archivés sur d'autres supports, ça coute trrrès cher et n'interesse qu'une poignée de fans comme nous, sinon il n'en restera plus rien cry





Mon site sur Jeremy Brett


Mon site sur Robson Green
Revenir en haut Aller en bas
http://www.jeremy-brett.fr http://dyanblue.tumblr.com/
MdeWinter



Inscription : 12/05/2009
Nombre de messages : 653
Age : 23

MessageSujet: Re: Rapports Holmes/Watson   Jeu 5 Nov - 19:51

Oh, non, tu crois vraiment ? Pourtant, la personne qui a posté ces merveilles a l'air de dire que le reste finira sur YouTube, un jour... le tout c'est de savoir quand... enfin, ça doit bien être faisable, non ? Si ça a déjà été fait pour le début... s'ils (ou si elles plus vraisemblablement) n'ont pas l'intention de poster la suite pour une raison X, qu'au moins ils/elles ne nous laissent pas de faux espoirs et annoncent clairement qu'il ne faut pas compter dessus ! Bon, c'est peut-être un peu extrême comme position, mais c'est tout de même agaçant, ce doute qui plane...
Revenir en haut Aller en bas
Robin des Bois



Inscription : 02/10/2009
Nombre de messages : 601
Age : 32

MessageSujet: Re: Rapports Holmes/Watson   Dim 8 Nov - 13:39

Pour moi, les rapports Holmes/Watson semblent assez simples : d'un côté l'admiration d'un homme instruit et intelligent pour le génie méthodique, déductif de l'autre ; de l'autre côté, la reconnaissance d'une droiture et d'un dévouement sans faille . Le tout cimente une amitié faite de respect, de complicité, de rires partagés souvent, de risques pris ensemble, de problèmes à résoudre en commmun, etc... Je dirais une amitié virile. Une belle amitié même si parfois l'un rudoie l'autre, le vexe et le pousse à bout... mais ça ne dure pas. C'est du solide.
Revenir en haut Aller en bas
jbsh



Inscription : 07/10/2009
Nombre de messages : 2128

MessageSujet: Re: Rapports Holmes/Watson   Dim 8 Nov - 19:58

Robin des Bois a écrit:
Le tout cimente une amitié faite de respect, de complicité, de rires partagés souvent, de risques pris ensemble, de problèmes à résoudre en commmun, etc... Je dirais une amitié virile. Une belle amitié même si parfois l'un rudoie l'autre, le vexe et le pousse à bout... mais ça ne dure pas. C'est du solide.
Je suis d'accord avec toi, sauf sur l'aspect simple de la chose.
Je suis également d'accord avec JBrett; ils sont complémentaires et donc indispensables l un à l autre, se nourrissant l un de l autre. Ce qui les lie: des valeurs communes, au début une solitude sociale, et la curiosité qui, pour moi, fait partie intégrante de l'intelligence de ces deux personnages.
Revenir en haut Aller en bas
jbsh



Inscription : 07/10/2009
Nombre de messages : 2128

MessageSujet: Re: Rapports Holmes/Watson   Ven 4 Déc - 19:37

Je reviens sur ces deux personnages
je viens de relire L'illustre client et je me suis osée à le regarder.
Très agréable.
"Naturellement, c'est ce maudit individu qui les a mandatés. Je vais aller de ce pas lui botter le train si vous m'y autorisez"
"Il ne me donna aucune explication, et je ne lui demandai rien. Par ma longue expérience, j'avais appris les vertus de l'obéissance..."
"Il y avait chez cet homme une curieuse propension au secret..J'étais plus proche de lui que n'importe qui, et cependant je percevais toujours ce gouffre entre nous."

Ils sont ce qu'ils sont d'une manière si consciente/comprise/complices et confiantes. Ce ne sont pas des rapports de dominé/dominant et c'est ce qui fait que j'aime décidément beaucoup ces deux hommes et leur amitié, c'est si "rraaare" (comme dirait JBrett).
Revenir en haut Aller en bas
jbsh



Inscription : 07/10/2009
Nombre de messages : 2128

MessageSujet: Re: Rapports Holmes/Watson   Sam 5 Déc - 1:02

Quand on dit qu'il y avait de la joie entre ces deux là
http://www.youtube.com/user/rebeccawilde#p/u/7/HKXdnMtHOqk
jolie vidéo, très allègre
Revenir en haut Aller en bas
Dyan Bretty
Admin


Inscription : 29/12/2008
Nombre de messages : 6020

MessageSujet: Re: Rapports Holmes/Watson   Sam 5 Déc - 8:55

Celle-ci aussi je la trouve très sympa:






Mon site sur Jeremy Brett


Mon site sur Robson Green
Revenir en haut Aller en bas
http://www.jeremy-brett.fr http://dyanblue.tumblr.com/
jbsh



Inscription : 07/10/2009
Nombre de messages : 2128

MessageSujet: Re: Rapports Holmes/Watson   Sam 20 Fév - 18:08

Surtout que, je ne sais pas vous, mais je me vois très bien dire chacune de ces répliques(où équivalant) à ma meilleure amie, sans que pour cela elle pense, elle ou quiconque d'autre par ailleurs, qu'il y ait quoique ce soit de salace en ces termes .
Comme toi je ne crois pas un instant à une homosexualité avérée ou simplement latente de Watson(mon Dieu, le pauvre) ou de Holmes(doux Jésus).
Mais j'adorerais en discuter avec vous car comme tu le dis très justement, le sujet est de retour si j'en crois les interviews données par le "nouveau" SHolmes.
Mais je HS là?
Revenir en haut Aller en bas
Tidou



Inscription : 29/12/2008
Nombre de messages : 1579

MessageSujet: Re: Rapports Holmes/Watson   Dim 21 Fév - 18:59

MdeWinter a écrit:
— je vois plutôt Holmes comme un être asexuel...
Hey, je reprends une phrase de MdW un peu plus haut : "...je vois plutôt Holmes comme un être asexuel..." . Là j'suis pas d'accord. Je pense qu'Holmes était capable de ressentir du désir pour les femmes. Voir son embarras et son émoi en face de certaines situations, quand une femme lui prend la main, quand la ptite servante lui prend unbaiser, quand une autre se jette dans ses bras pour le remercier, etc... sa manière de flairer une photo, une fleur, tout ça est très sensuel. J'imagine qu'il a eu un grand amour brisé par quecchose, qu'il ne s'en est jjamais remis, et que l'amour à présent lui fait peur.... peur de trop souffrir à nouveau ???? Quelqu'un peut-il me dire ce qu'il en est . Pourquoii ce célibat ? L'enquête est ouverte
Revenir en haut Aller en bas
MdeWinter



Inscription : 12/05/2009
Nombre de messages : 653
Age : 23

MessageSujet: Re: Rapports Holmes/Watson   Dim 21 Fév - 21:32

Attention, je vais me lancer dans une loooongue explication de mon point de vue. Préparez-vous psychologiquement !

@Tidou : C'est là qu'il y a une grande différence entre nous... moi, j'ai été une grande lectrice de Sherlock Holmes bien avant de découvrir Jeremy. Et certains éléments que tu cites m'apparaissent plutôt comme propre à SON interprétation qu'à la création originale de Sir Arthur Conan Doyle. Ce qui n'empêche pas que JB soit mon Holmes préféré mais tout de même... Je m'explique. La sensualité de son portrait du grand détective, sa délicatesse et ses manières "félines"... c'est une des raisons pour lesquelles certains holmésiens purs et durs ne peuvent pas supporter le jeu de notre JB. Quant à moi, je l'adore mais je dois reconnaître que je ne m'imaginais pas Holmes comme ça, avant de l'avoir vu. Tu évoques certains passages : l'aventure d'Escott avec Aggie par exemple... eh bien, elle me fait sourire dans la version Granada, ils sont certes très mignons tous les deux, mais enfin, là, je crie à la trahison ! Si Holmes est gêné par les femmes, ce n'est pas à mes yeux une question de désir refoulé... et je ne crois pas à la thèse de l'amour de jeunesse malheureux.
La seule forme de sentiment qu'il éprouve et manifeste presque "malgré lui", est pour Watson —cf. la nouvelle des Trois Garrideb— d'où la confusion tenace et le débat Holmes-et-Watson : que-se-passait-il-au-221-B-Baker-Street ? Pour moi, il s'agit d'une amitié très forte, qui s'est construite avec le temps et en surmontant les obstacles de l'asociabilité de Holmes, de ses sautes d'humeur et de son rejet des émotions trop "corruptrices de logique" D'ailleurs, Holmes n'a jamais eu que deux amis dans sa vie : Victor Trevor (cf. GLOR) et Watson... et il faut bien reconnaître que le bon docteur fait preuve d'une patience, d'une gentillesse et d'une générosité quasi-angéliques ! Holmes est loin d'être inhumain —c'est d'ailleurs un artiste, et il est très sensible par exemple à Wagner, ce qui n'est pas donné à tout le monde car le grand Richard ne fait pas dans la dentelle — mais il a le plus grand mal à gérer ses émotions dans un contexte social. Il ne se rend même pas toujours très bien compte du chagrin qu'il peut causer à Watson (en faisant le mort ou le mourant, en l'insultant presque sous l'effet du "délire", en l'accusant d'être un romantique mièvre et irrécupérable, j'en passe et des meilleures)...
Par ailleurs je ne crois pas plus à la misogynie de Holmes qu'à son attirance prétendue pour Irene Adler, selon certains. Il l'admire pour la même raison qu'il rejette généralement les femmes, ces créatures dangereusement passionnées et incontrôlables comme nous le savons toutes : elle est d'une intelligence rare, et l'a battu à son propre jeu. Pour moi, le souverain qu'il a gardé ainsi que la photo sont des équivalents du "Norbury" de YELL : ils lui rappellent qu'il n'est pas infaillible et ne doit pas se reposer sur ses lauriers... Peut-être que sa beauté le trouble, mais on peut admirer la beauté d'un être sans pour autant éprouver pour cet être de l'amour, comme on admirerait une œuvre d'art, presque...

Mais très franchement, je trouve qu'on pourrait discuter de ça pendant des heures en tournant consciencieusement —et c'est pareil avec la thèse de la relation homosexuelle entre Holmes et Watson— en rond. On peut démontrer n'importe quoi et son contraire avec un peu de bonne volonté. Chacun a sa vision des choses, et c'est très bien comme ça ; qu'est-ce que ça change, franchement, ce sont des personnages fictifs et l'essentiel et de prendre plaisir à lire les livres, ou à voir les films ! Enfin, juste une chose qui m'agace, c'est ceux qui sont là à radoter "ah là là, les gens ont de plus en plus l'esprit tordu" en parlant de ceux qui "croient" au couple H-W, au sens amoureux du terme (ne serait-ce que d'une manière platonique). Et d'une, cette thèse est vielle comme le Canon, et de deux, je n'appelle pas ça "avoir l'esprit tordu", pas plus que de vouloir absolument inventer une histoire d'amour torride entre Holmes et Adler ... Surtout qu'en général, les holmésiens de ce genre (je ne parle pas des personnes qui adhèrent à l'idée après avoir vu le nouveau film ou lu une quelconque interview) ont une bonne dose d'humour, ne se prennent guère au sérieux et ont une connaissance du Canon toute aussi impressionnante et respectable que d'autres... Mais après, ayant un excellent ami dans ce "camp" je ne suis pas très partiale...
Revenir en haut Aller en bas
jbsh



Inscription : 07/10/2009
Nombre de messages : 2128

MessageSujet: Re: Rapports Holmes/Watson   Dim 21 Fév - 23:02

Ouaaaa MdW faut pas la chercher!!!!
MdWinter:
"Enfin, juste une chose qui m'agace, c'est ceux qui sont là à radoter "ah là là, les gens ont de plus en plus l'esprit tordu" en parlant de ceux qui "croient" au couple H-W, au sens amoureux du terme (ne
serait-ce que d'une manière platonique). Et d'une, cette thèse est vielle comme le Canon, et de deux, je n'appelle pas ça "avoir l'esprit tordu", pas plus que de vouloir absolument inventer une histoire d'amour torride entre Holmes et Adler ... Surtout qu'en général, les holmésiens de ce genre (je ne parle pas des personnes qui adhèrent à l'idée après avoir vu le nouveau film ou
lu une quelconque interview) ont une bonne dose d'humour, ne se prennent guère au sérieux je ne suis pas très partiale.. et ont une connaissance du Canon toute aussi impressionnante et respectable que d'autres... Mais après, ayant un excellent ami dans ce "camp" .
"

Je ne vois pas exactement ce qui te gène
- que certains puissent être choqués à l'évocation d'une homosexualité consommée ou non entre JW et SH
- que certains puissent être choqués par l'homosexualité tout court.

Dans le premier cas j'y vois juste le plaisir de discuter de sujets qui intéressent des personnes qui ne se connaissent pas ne se verront jamais et trouvent via le net des gens en capacité d'accepter de partager sur des sujets qui passionnent si peu de nos entourages réciproques que c'est un plaisir à chaque fois renouvelé et rare... C'est du papotage plaisant de passionnés qui ont enfin la possibilité de communiquer. On ergote, bien sûr, on coupe les cheveux en quatre...mais on ne change pas la face du monde...

Dans le deuxième cas les choses sont bien différentes. ils s'agit d'humains qui ont une particularité peu répandue et encore pas mal réprouvée. Les choses avancent, les mentalités évoluent et jamais, sauf dans la Grèce antique, les personnes qui vivent cette différence n'ont connu un droit à l'existence comme aujourd'hui.
Votre génération fera beaucoup pour eux, j'en suis convaincue, et j'espère un jour pour d'autres qui pour l'instant ne trouvent pas encore de sympathisants (les gros, les grands, les laids...j'en passe ) prêts à les défendre... Mais peut être qu'un jour leur tour viendra aussi.

Je ne vois pas Holmes comme un être asexué, parce que je ne pense pas que cela existe, sauf chez des personnes "malades" si je peux m'exprimer ainsi?
Mais on peut aussi les voir comme deux personnages que leur auteur à constituer de la sorte parce que cela l'arrangeait pour mener ses récits. Mais cela manque de romantisme, je ne le conteste pas...mais comme tu le dis chacun a sa version, et c'est ce qui fait la richesse d'un texte.
Revenir en haut Aller en bas
MdeWinter



Inscription : 12/05/2009
Nombre de messages : 653
Age : 23

MessageSujet: Re: Rapports Holmes/Watson   Dim 21 Fév - 23:38

Moi, je pense surtout que Sir Arthur rigolerait bien s'il pouvait voir les discussions dont il est à l'origine. Bref. Je ne pense pas que l'asexualité soit nécessairement une "maladie" comme tu dis, mais ça, c'est un peu hors-sujet ici... et puis je distinguerais le fait de ne pas éprouver de désirs sexuels, du fait d'être asexué -de ne pas avoir de sexe, si j'en crois l'étymologie de ce mot. Mais passons, je ne suis absolument pas qualifiée pour aborder ce sujet .

Pour répondre précisément à ta question, ce qui me "gène", c'est quand il n'y a pas de dialogue possible. Ce qui n'est heureusement pas le cas ici ! Ce qui me gène, ce sont les préjugés des gens, même partant de la meilleure intention du monde. Mais je ne vais pas prolonger cette discussion, car il y a une dernière chose qui me gène : je vais partir dans le décor si je développe mon point de vue sur ces différentes questions
Revenir en haut Aller en bas
Robin des Bois



Inscription : 02/10/2009
Nombre de messages : 601
Age : 32

MessageSujet: Re: Rapports Holmes/Watson   Lun 22 Fév - 14:16

Sacrebleu, il est grand temps de rétablir l'ordre dans les campagnes !! Foin de toutes ces diatribes ! C'est bien féminin çà ! Pour moi, entre Holmes et Watson, il s'agit une amitié virile , comme seuls les hommes peuvent en ressentir. C'est tout naturel et profond. Tous frères et solidaires. Holmes sait qu'il peut compter sur Watson et Watson sait qu'il peut compter sur Holmes. Quant à leur vie privée, ils n'en parlent guère car, pour Conan Doyle, l'essentiel n'était pas là, mais bien dans le déroulement des enquêtes et la manière de les résoudre. Elémentaire, mon cher Watson !
Revenir en haut Aller en bas
jbsh



Inscription : 07/10/2009
Nombre de messages : 2128

MessageSujet: Re: Rapports Holmes/Watson   Lun 22 Fév - 15:19

Robin des Bois a écrit:
Foin de toutes ces diatribes ! C'est bien féminin çà ! Pour moi, entre Holmes et Watson, il s'agit une amitié virile , comme seuls les hommes peuvent en ressentir.

Je veux croire qu'il s'agit de propos à prendre au second degré, maître Robin!!
Je crois entendre mon beau frère!!!(gentil mais gonflant!) La fameuse "amitié entre hommes" inaccessible au genre féminin!!

Revenir en haut Aller en bas
Dyan Bretty
Admin


Inscription : 29/12/2008
Nombre de messages : 6020

MessageSujet: Re: Rapports Holmes/Watson   Lun 22 Fév - 19:20

Pfff alerte tsunami, déluge de posts!! :affraid:
Si on revient à l'auteur et à ses intentions, contexte qui me semble la base essentielle, ACD défendait les valeurs puritaines, il avait un désir d'ordre de justice et de vertu dans une société assez décadente au tournant du siècle. Donc loin de lui l'idée de l'homosexualité (un soupçon de perversité avec un peu de drogue quand même) razz





Mon site sur Jeremy Brett


Mon site sur Robson Green
Revenir en haut Aller en bas
http://www.jeremy-brett.fr http://dyanblue.tumblr.com/
MdeWinter



Inscription : 12/05/2009
Nombre de messages : 653
Age : 23

MessageSujet: Re: Rapports Holmes/Watson   Lun 22 Fév - 20:14

Bienvenue à Clichéville, Maître Robin... il y a au moins autant d'hommes que de femmes chez les holmésiens, et ils sont tous plus tatillons sur certains points les uns que les autres ! À part ça, je suis plutôt d'accord avec Dyan - mais Conan Doyle avait tout de même l'esprit ouvert, il était très ami avec Oscar Wilde par exemple Ils ont même signé ensemble un contrat pour le Lippincott's magazine en 1889 : l'un pour Le Signe des Quatre, l'autre pour Le Portrait de Dorian Gray. Étais-je HS! ?
Revenir en haut Aller en bas
Robin des Bois



Inscription : 02/10/2009
Nombre de messages : 601
Age : 32

MessageSujet: Re: Rapports Holmes/Watson   Mar 23 Fév - 13:29

Ah ! Ah ! Ah ! on se moque de Robin... et bien je persiste et signe. La véritable amitié n'est que masculine. Chez les femmes, il y a trop de susceptibilité, on se fâche pour un oui pour un non, trop de jalousies mesquines. Je le vois bien autour de moi. Pensez aux 3 Mousquetaires, "un pour tous, tous pour un !" Trouvez- vous l'équivalent chez les femmes ? Et Cyrano de Bergerac qui se sacrifie pour son ami, et Achille et Patrode dans l'Illiade et York et Suffolk dans la Vie d'Henry V de Shakespeare... etc...

Et voilà une petite histoire bien édifiante... C'est peut-être un peu HS mais Dyan me pardonnera , je ne résiste pas, c'est trop marrant !

"Une nuit, une femme ne rentre pas chez elle, et le lendemain matin, elle dit à son mari qu'elle a dormi chez une amie. Le mari téléphone à ses 10 meilleures amies. AUCUNE NE CONFIRME !
Une nuit, un homme ne rentre pas chez lui, et le lendemain matin, il dit à sa femme qu'il a dormi chez un ami. La femme téléphone à ses 10 meilleurs amis.
8 D' ENTRE EUX CONFIRMENT QUE LE MARI A BIEN DORMI CHEZ EUX et 2 SOUTIENNENT QU ' IL EST ENCORE LA !
ça c'est de la vraie solidarité !!! Pour moi, SH et Watson sont de vrais amis, mais c'est le génie de Conan Doyle d'avoir pu laisser planer le doute.... La preuve on en parle encore aujourd'hui.
Revenir en haut Aller en bas
MdeWinter



Inscription : 12/05/2009
Nombre de messages : 653
Age : 23

MessageSujet: Re: Rapports Holmes/Watson   Mar 23 Fév - 13:45

Ta blague est amusante mais je ne suis quand même pas d'accord du tout en ce qui concerne pour cette distinction. Mais bon, nous sommes indéniablement hors-sujet... juste une petite précision, Maître... as-tu lu Eschyle, Eschine ou Platon ? Tu aurais sans doute évité alors de citer Achille et Patrocle comme parfaits exemple de l'amitié virile entre deux hommes et des vrais Certes, les avis diffèrent sur l'attibution à l'un ou à l'autre des rôles d'éromène et d'éraste, mais le résultat est le même... Il faut toujours prendre beaucoup de précautions avec les Grecs ou alors remanier ta définition de l'amitié virile !
Revenir en haut Aller en bas
jbsh



Inscription : 07/10/2009
Nombre de messages : 2128

MessageSujet: Re: Rapports Holmes/Watson   Mar 23 Fév - 14:24

Je n'ai pas la culture antique de notre jeune amie, mais je rappellerais à notre unique mâle que la littérature est dominée par les hommes, seuls autorisés à être lettrés au cours des millénaires où l'on a volontairement maintenu les femmes dans l'ignorance, sans doute par peur et par égoïsme.
Ne leur a-t-on pas fait porter le poids de pécher originel?
Ne les décrit-on pas comme la source de tous les maux des hommes?
Toute la vie les hommes les ont aimées, les ont craintes et ont cherché à être leur maître. Je ne sais plus quel philosophe a dit que le plus humble des loqueteux est sûr de trouver chez lui quelqu'un de plus humble que lui, dont la plupart du temps il est le maître.
Les trois religions monothéistes ont fait de la femme l'inférieure de l'homme.

Bien sûr certaines se sont rebellées et ce sont celles ci que notre détective préfère.

Aujourd'hui encore trouver un livre de jeunesse qui a pour héros une fille est une gageure.

Maître Robin tu as raison de dire que certaines femmes sont comme tu les décris, mais je peux t'assurer que je connais beaucoup d'hommes qui le sont aussi et l'amitié, la vraie, est aussi rare chez les hommes que chez les femmes, parce que ce que l'on ne dit pas assez, c'est que genre n'est qu'une part de nous, une part seulement. Chacun de nous est bien plus qu'un homme on une femme, et c'est heureux car alors la vie serait tellement ennuyeuse...

Pardon Dyan, mais là, il y avait urgence!!


Dernière édition par jbsh le Mar 23 Fév - 14:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
MdeWinter



Inscription : 12/05/2009
Nombre de messages : 653
Age : 23

MessageSujet: Re: Rapports Holmes/Watson   Mar 23 Fév - 14:36

Vas-y jbsh *mode pom-pom girl* !

P. S. Ton philosophe me semble être Diderot, qui a très bien construit ce concept du désir de domination de l'homme dans Jacques le Fataliste. Chacun commande à celui qui lui est socialement inférieur, et le plus humble des hommes prend un animal (un chien dans le roman) faute de mieux.
Revenir en haut Aller en bas
jbsh



Inscription : 07/10/2009
Nombre de messages : 2128

MessageSujet: Re: Rapports Holmes/Watson   Mar 23 Fév - 14:48

Ma grande, me voir en "pom pom girl" me fait frémir....
MAis quand on parle de préjugés, en vlà un qui me hérisse le poil! Je ne peux pas y songer sans réaliser à quel point l'humanité occidentale au moins a perdu de cerveaux, de créativité en étouffant la moitié de sa population, et je frissonne toujours en pensant à la vie de celles qui se savaient et que l'on maintenu au fourneau
Revenir en haut Aller en bas
MdeWinter



Inscription : 12/05/2009
Nombre de messages : 653
Age : 23

MessageSujet: Re: Rapports Holmes/Watson   Mar 23 Fév - 14:49

jbsh a écrit:
Ma grande, me voir en "pom pom girl" me fait frémir....

Pas toi, c'est moi qui viens te supporter Et crois-moi bien, ce n'est pas de gaité de cœur, je n'ai pas vraiment une allure ni un caractère adaptés !
Revenir en haut Aller en bas
jbsh



Inscription : 07/10/2009
Nombre de messages : 2128

MessageSujet: Re: Rapports Holmes/Watson   Mar 23 Fév - 15:11

Si les doutes sur Holmes sont possibles de par son inappétence énoncée clairement pour la gente féminine, il n'en va pas de m^m pour le bon docteur. les descriptions qu'il fait des femmes sont toujours pleines de détails qui ne laissent, à mon sens, aucun doute sur son regard d'homme qui les aime. Maintenant on peut toujours prétendre qu'il soit Bi...ça arrive aussi...
Revenir en haut Aller en bas
Tidou



Inscription : 29/12/2008
Nombre de messages : 1579

MessageSujet: Re: Rapports Holmes/Watson   Mar 23 Fév - 18:41

Waouah... jbsh en pom pom girl, j'voudrais bien voir ça ! j'suis prête à défiler avec elle ! c'est pas de la solidarité féminine, ça Robin !!
Bon c'est sûr que dans tout ça Watson aime les femmes, et apprécie leur joliesse et leurs manières, à preuve dans l'épisode Le Signe des Quatre" il n'arrrète pas de zieuter la silhouette et le visage de la jeune femme venu quérir l'aide de SH. Et pas qu'un peu ! puisqu'il va l'épouser finalement !!
Revenir en haut Aller en bas
Dyan Bretty
Admin


Inscription : 29/12/2008
Nombre de messages : 6020

MessageSujet: Re: Rapports Holmes/Watson   Mar 23 Fév - 19:19

Robin nous met au défi de trouver de véritables amitiés féminines, et c'est vrai que sur le coup je n'en vois pas, du moins dans la littérature !! Sauriez-vous en citer, car il faut sauver notre honneur...





Mon site sur Jeremy Brett


Mon site sur Robson Green
Revenir en haut Aller en bas
http://www.jeremy-brett.fr http://dyanblue.tumblr.com/
jbsh



Inscription : 07/10/2009
Nombre de messages : 2128

MessageSujet: Re: Rapports Holmes/Watson   Mar 23 Fév - 19:59

De mémoire il y a Jane Eyre et son amie Ann qui meurt dans ses bras. Ce sont des enfants certes mais leur amitié est tout de m^m très puissante.
Mais comme je le disais des héroïnes dans la littérature c'est déjà rare, alors qui développent une amitié féminine n'en parlant m^m pas.
Mais c'est à notre experte en littérature qu'il faut demander de l'aide ..
Revenir en haut Aller en bas
MdeWinter



Inscription : 12/05/2009
Nombre de messages : 653
Age : 23

MessageSujet: Re: Rapports Holmes/Watson   Mar 23 Fév - 20:25

Hmmm... c'est moi le rat de bibliothèque ? C'est une bonne colle, comme Virginia Woolf l'a pointé dans Une Chambre à Soi... je dois admettre qu'il n'y a pas une très forte tradition littéraire d'amitié entre les femmes. J'ai bien une idée en tête, mais c'est peut-être de la triche car il s'agit de la Bible. Il s'agit de la relation qui unit Ruth et Naomi ; pour ceux qui sont moins passionnés que moi par la mythologie et par extension par l'Ancien Testament, je fais un petit résumé : Naomi est la belle-mère de Ruth, et toutes deux deviennent veuves. Naomi engage alors la Moabite à retourner dans son pays, mais Ruth (qui est donc d'un âge et d'une ethnie différente) lui répond quelque chose comme "Où tu iras j'irai, où tu demeureras je demeurerai; ton peuple sera mon peuple, et ton Dieu sera mon Dieu ; où tu mourras je mourrai, et j'y serai enterrée. Que l'Éternel me traite dans toute sa rigueur, si autre chose que la mort vient à me séparer de toi" (désolée, je n'ai plus les versets exacts en tête). Ce n'est pas de l'amitié, ça ? Bon, rien d'autre ne me vient à l'esprit... mais je ne suis pas une grande experte en matière d'amitié féminine. Ce qui me "choquait" aussi dans les déclarations de Maître Robin , c'est qu'il n'aborde pas du tout la possibilité d'une amitié profonde et sincère entre deux individus qui ne sont pas du même sexe. C'est possible, sans que ce soit teinté d'une relation amoureuse ambigüe (je sens venir les mauvais esprits), et c'est la plus solide amitié que j'aie jamais connue, à mon jeune âge ^^
Revenir en haut Aller en bas
Dyan Bretty
Admin


Inscription : 29/12/2008
Nombre de messages : 6020

MessageSujet: Re: Rapports Holmes/Watson   Mer 24 Fév - 7:17

On part tout droit en HS ( faudra vraiment clore ses apartés après) mais je suis malheureusement assez d'accord avec notre cher sieur Robin... ;)
Robin des Bois a écrit:
bien je persiste et signe. La véritable amitié n'est que masculine. Chez les femmes, il y a trop de susceptibilité, on se fâche pour un oui pour un non, trop de jalousies mesquines...
ça c'est de la vraie solidarité !!! Pour moi, SH et Watson sont de vrais amis, mais c'est le génie de Conan Doyle d'avoir pu laisser planer le doute....
C'est vrai qu'il y existe peu de ce type d'amitié entre femmes sorry côté littérature, les exemples sont franchement rares, impossible de me rappeler un titre abordant une amitié entre copines. Je pense aux salons littéraires presque toujours tenus par des femmes qui aimaient discuter en toute amitié 'intellectuelle' actualité, philosophie, littérature, morale, etc les hommes les respectaient à égalité pour leur esprit et leur influence à cette époque, mais qu'en reste t il?
An ciné, de nombreux films traitent de l'amitié entre copains mâles, mais peu entre amies femmes, ou ça vire tout de suite à la caricature aux blablas sur leurs relations sentimentales, connotations sexuelles et problèmes de couple etc... lassant quoi! par ex la série culte anglaise, Absolutely Fabulous et la vie de ces deux copines déjantées et dépravées, l'une vivant aux crochets de l'autre, sa seule amie ou Desperate Housewives qui met en scène le quotidien mouvementé de quatre femmes et amies bourré de clichés et stéréotypes pouffe
MdeWinter a écrit:
Ce qui me "choquait" aussi dans les déclarations de Maître Robin c'est qu'il n'aborde pas du tout la possibilité d'une amitié profonde et sincère entre deux individus qui ne sont pas du même sexe. C'est possible, sans que ce soit teinté d'une relation amoureuse ambigüe
HS, surement c'est possible, mais rare également et pas sûr que cela puisse perdurer toute la vie...
Maintenant revenons à nos moutons limiers Holmes en insistant (à nouveau) sur la volonté de JB et de Granada de donner toute son importance à l'amitié dans la série, DB EH et toute l'équipe étaient sur la même longueur d'onde amis





Mon site sur Jeremy Brett


Mon site sur Robson Green
Revenir en haut Aller en bas
http://www.jeremy-brett.fr http://dyanblue.tumblr.com/
jbsh



Inscription : 07/10/2009
Nombre de messages : 2128

MessageSujet: Re: Rapports Holmes/Watson   Mer 24 Fév - 12:50

Cela ne vous interpelle donc pas que la littérature soit écrite par des hommes pour une énorme majorité. Que m^m les femmes qui écrivent parle la plupart du temps des hommes et si peu de femmes, que tant de clichés confortent tout un chacun dans un aspect strictement superficiel qui nous serait exclusivement réservé.
C'est comme si seule la vie d'un homme serait capable d'intéresser les lecteurs. Comme si on était sûr de plaire aux femmes et aux hommes en leur parlant d'un homme alors qu'il est beaucoup mois sûr que le lecteur masculin soit prêt à lire un ouvrage sur une femme. Que de toutes façons la vie d'une femme ne pourrait en rien susciter un intérêt quelconque et qu'à part être des amantes ou des mères, nous ne puissions être quoique ce soit. Et que force de cela on utilise la littérature comme preuve de notre nature...
Revenir en haut Aller en bas
MdeWinter



Inscription : 12/05/2009
Nombre de messages : 653
Age : 23

MessageSujet: Re: Rapports Holmes/Watson   Mer 24 Fév - 12:52

C'est un bon sujet de discussion, mais comme d'autres, il est définitivement HS! ici... et je crois qu'on a assez abusé de la patience de Dyan-le-dragon
Revenir en haut Aller en bas
Dyan Bretty
Admin


Inscription : 29/12/2008
Nombre de messages : 6020

MessageSujet: Re: Rapports Holmes/Watson   Mar 25 Mai - 14:26

Je résiste pas à poster cette BD rigolote, qui illustre bien les rapports entre nos deux héros et combien Sherlock est totalement accro à son Boswell pouffe






Mon site sur Jeremy Brett


Mon site sur Robson Green
Revenir en haut Aller en bas
http://www.jeremy-brett.fr http://dyanblue.tumblr.com/
Yodaline



Inscription : 07/02/2009
Nombre de messages : 1173

MessageSujet: Re: Rapports Holmes/Watson   Mar 25 Mai - 17:14

hello Une BD craquante, Dyan. Quelle bonne idée de nous la montrer. smile

En effet, on voit comme Sherlock jouissait à l'idée d'exercer son pouvoir sur Watson... et comme ce dernier, malgré la grande admiration qu'il avait pour Holmes, essayait de préserver son identité et sa liberté jusqu'à pousser le grand détective à avouer sa "dépendance" envers lui, Watson, le bon docteur. Quelle judicieuse démonstration psychologique en trois dessins !! bravo A+
Revenir en haut Aller en bas
jbsh



Inscription : 07/10/2009
Nombre de messages : 2128

MessageSujet: Re: Rapports Holmes/Watson   Mar 25 Mai - 17:27

Très mignon, bien qu'un peu forcé mais c'est le genre qui veut cela
Revenir en haut Aller en bas
Dyan Bretty
Admin


Inscription : 29/12/2008
Nombre de messages : 6020

MessageSujet: Re: Rapports Holmes/Watson   Jeu 3 Juin - 7:30

Et ça... sans commentaire... pouffe






Mon site sur Jeremy Brett


Mon site sur Robson Green
Revenir en haut Aller en bas
http://www.jeremy-brett.fr http://dyanblue.tumblr.com/
belette2911



Inscription : 10/06/2010
Nombre de messages : 1232
Age : 41

MessageSujet: RE sujet: rapport holmes/watson   Dim 27 Juin - 21:42

Je n'ai jamais pensé une seule seconde à une relation autre que amicale entre ces deux là! watson et holmes se respectent et holmes tient à son ami même s'il ne le lui dit pas! A watson de le déduire... Watson est un peu le faire valloir de holmes, celui qui l'accompagne partout, un ami sur lequel on peut compter à toute heure du jour et de la nuit.
Maintenant,ceux qui ont envie de les mettre ensemble, libre à eux! j'ai lu des fanfic là dessus et j'ai rigolé en les imaginant dans le même lit. Mais je m'arrête là, un peu ça va, masi pas trop...
Ce n'est pas parce que SACD ne parle pas des relations de Holmes qu'il n'en a pas! Il fallait rester prude dans la littérature de l'époque, sinon... le personnage faisait ce qu'il voulait en dehors de ces enquêtes et il s'est bien gardé de nous en parler...
La littérature croule sous les amitiés entre homme mais pas trop entre femme... de quoi amener de l'eau au moulin de robin des bois.
Par contre, je n'ai pas vu d'homosexualité entre holmes/watson dans le film de ritchie... aurais-je loupé une scène?
Revenir en haut Aller en bas
http://the-cannibal-lecteur.jimdo.com/
jbsh



Inscription : 07/10/2009
Nombre de messages : 2128

MessageSujet: Re: Rapports Holmes/Watson   Dim 27 Juin - 23:04

Je suis sûre que seule une sympathie profonde, une grande complicité intellectuelle et une confiance totale unies ces deux là. C'est vrai que parfois Watson est très en retrait, mais c'est lui qui nous raconte ces histoires et en homme bien élevé il prend soin de ne pas se mettre en avant. de plus je pense qu'il a l'attitude de ces êtres qui vivent auprès d'un Grand (artiste, homme politique, chirurgien...) dans leur ombre, simplement content et sans doute fier de l'assister.

Jamais il ne m'est venue à l'esprit que quoique ce soit d'autre, et rien de sexuel en tout cas, ne les rapproche.
Néanmoins je rejoins certaines d'entre nous dans ce forum qui pensent que si Watson est très attaché à Holmes, et son "deuil cruel" en témoigne, c'est Holmes qui pour moi à le plus besoin de son ami Watson... Mais il s'agit là d une interprétation très personnelle...
Revenir en haut Aller en bas
adler40



Inscription : 18/10/2010
Nombre de messages : 10
Age : 24

MessageSujet: Re: Rapports Holmes/Watson   Lun 18 Oct - 15:47

Moi je pense qu'ils étaient vraiment lié par (comme le disait un certain robin) une amitié qui n'existe que dans la gente masculine. (Je ne vais pas débattre pour essayer de sauver l'honneur des femmes violon , là n'est pas mon propos zen ). Mais il faut cependant noté et ne pas oublié qu'effectivement le doute plane sur la réponse à: Que se passait-il réellement au 221-bis-Baker Street? Sherlock Je n'approuve pas forcément toute les fanfics un peu délirantes (parfois franchement drôle Ok ) sur le sujets mais il faut savoir qu'à l'époque de Conan Doyle, ce dernier à été soumis à une espèce d'interview sur son personnage. Parmi les questions qui lui ont été posées, l'une d'elle concernait ce débat là. S'il n'a pas ouvertement dit que Holmes et Watson étaient lié par un amour, si ce n'est charnel, du moins platonique, il ne l'a pas non plus nié! shocked
Alors, a mon avis, si doute et débats il y a, ils ont été voulus et c'est Sir Arthur Conan Doyle qui doit s'en gargariser en haut maintenant Holmes Quoi qu'il en soit je reste persuader que l'amour qui existait entre ses deux là est la fameuse amitié "masculine" tchin-tchin qui a lié tout les personnages masculins cités plus haut, pour toute autre suggestions, l'enquête est ouverte Holmes
Revenir en haut Aller en bas
jbsh



Inscription : 07/10/2009
Nombre de messages : 2128

MessageSujet: Re: Rapports Holmes/Watson   Lun 18 Oct - 19:54

Citation :
S'il n'a pas ouvertement dit que Holmes et Watson étaient lié par un amour, si ce n'est charnel, du moins platonique, il ne l'a pas non plus nié!
Intéressant!! Maintenant que tu en parles c'est vrai que je ne suis jamais allée chercher ce que Doyle disait de ses personnages, à part dans une interview de JB et EH transcrite par les bons soins de Dyan et qui ne sont pas flatteurs pour Watson.
Connais tu la question qui lui a été posée et sa réponse exacte ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rapports Holmes/Watson   Aujourd'hui à 12:56

Revenir en haut Aller en bas
 
Rapports Holmes/Watson
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Sam Sanders - Holmes/Watson - Sherlock Holmes - Dirty little secret
» Sherlock Holmes - Le petit hiatus - Holmes/Watson - G
» Sherlock BBC. Pretty Watson. Holmes/Watson. OS. G.
» Sherlock BBC. Moriarty, l'empêcheur de s'aimer en rond. Holmes/Watson/Lestrade. Drabble. G.
» Sherlock BBC. Visite à Buckingham. Holmes/Watson. Drabble. G

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
FORUM JEREMY BRETT :: SHERLOCK HOLMES ET SES ADAPTATIONS-
Répondre au sujetSauter vers: