Planète Jeremy BrettAccueilS'enregistrerConnexion

Répondre au sujetPartagez | 
 

 Linda Pritchard's Story

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Yodaline

avatar

Inscription : 07/02/2009
Nombre de messages : 1244

MessageSujet: Re: Linda Pritchard's Story   Sam 15 Jan - 18:28

Hello! Je n'avais pas vu ton message, TinaSher, autrement j'aurais répondu plus tôt, car je ne suis pas du tout d'accord avec toi. Je pense que Linda a joué un rôle non négligeable dans la vie de Jeremy. A un moment donné, il a trouvé en elle un soutien, une aide précieuse. Elle était jeune, gaie, pleine de santé et généreuse. Lui était affaibli par les crises de sa maladie. sad il était perturbé et elle lui a assuré une sorte de stabilité , de repère dans son désarroi.

Enfin, elle l'a assisté jusqu'à son dernier soupir. Avoir quelqu'un qui veille sur vous jusqu'à la fin, cela vous rassure, vous donne l'espoir. Oui, Linda a joué un rôle essentiel dans la dernière partie de la vie de Jeremy. Il avait d'ailleurs pour elle une grande estime et beaucoup de tendresse. cœur
Revenir en haut Aller en bas
Dyan Bretty
Admin
avatar

Inscription : 29/12/2008
Nombre de messages : 6185

MessageSujet: Re: Linda Pritchard's Story   Lun 17 Jan - 7:35

Itou je n'avais pas vu ton message, Yodaline, auquel j'adhère totalement.
Jeremy semblait très isolé et l'angoisse est trop grande à supporter dans ce cas. L'accompagnement d'une personne en fin de vie est indispensable, et Linda était là, discrète et disponible, pour adoucir celle de Jeremy.
Mais simple suggestion, je pense néanmoins que Tina ne devrait pas trop s'étendre sur Linda, si elle doit la descendre en flèche ! Trop de subjectivité et d'appréciations personnelles négatives, ne seraient pas justifiées. Mieux vaut être neutre que partial...





Mon site sur Jeremy Brett


Mon site sur Robson Green
Revenir en haut Aller en bas
http://www.jeremy-brett.fr http://dyanblue.tumblr.com/
TinaSher
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Linda Pritchard's Story   Mar 18 Jan - 17:55

Eh, il n'est pas question de descendre Linda en flèche ! Je vais faire une bio, pas un pamphlet !!! Bien sûr qu'elle a été d'une aide précieuse pour Jeremy et je mettrai évidemment cela en valeur. Je suis bien consciente de devoir rester très, très objective. Mon propre sentiment sur la vie de JB doit rester en arrière-plan. Le lecteur se fiche éperdument de mes considérations personnelles sur les uns et les autres. En fait, ce qui m'a agacé avec Linda, ce n'est pas tant d'avoir aidé Jeremy, mais d'en avoir fait un bouquin maladroit, bien que sincère, je n'en doute pas. Voilà, c'est juste un point de vue.
La seule chose qui m'a plu dans le livre de Terry Manners, ça a justement été sa sympathie pour Linda. Le reste, surtout la partie "enfance" est complètement fantaisiste. Vous aurez remarqué que les bios anglaises, du moins celles que je possède, ne contiennent aucune bibliographie. Incroyable ! A croire que les Anglais ont le droit de citer X et Y sans jamais renvoyer le lecteur à des sources.
Revenir en haut Aller en bas
Dyan Bretty
Admin
avatar

Inscription : 29/12/2008
Nombre de messages : 6185

MessageSujet: Re: Linda Pritchard's Story   Mar 18 Jan - 19:21

TinaSher a écrit:
Eh, il n'est pas question de descendre Linda en flèche !
Alors tout va bien ! big smile

TinaSher a écrit:
La seule chose qui m'a plu dans le livre de Terry Manners, ça a justement été sa sympathie pour Linda. Le reste, surtout la partie "enfance" est complètement fantaisiste. Vous aurez remarqué que les bios anglaises, du moins celles que je possède, ne contiennent aucune bibliographie. Incroyable ! A croire que les Anglais ont le droit de citer X et Y sans jamais renvoyer le lecteur à des sources.
Dans ses livres David Stuart-Davies est également plein de sympathie presque d'affection envers Linda. C'est la cas de la majorité de ceux qui parlent d'elle. Concernant le manque de références, c'est ton oeil d'experte qui 'parle' - si j'ose dire - je n'avais pas fait attention. En effet beaucoup de remerciements mais peu de sources. Celles du bouquin de Manners sont surement aussi des racontars et potins modains. rire et certaines anecdotes sont très amusantes. Il semble très documenté, son style est enlevé et agréable, à lire avec précaution et à vérifier Sherlock





Mon site sur Jeremy Brett


Mon site sur Robson Green
Revenir en haut Aller en bas
http://www.jeremy-brett.fr http://dyanblue.tumblr.com/
LouiseCP

avatar

Inscription : 28/11/2010
Nombre de messages : 64

MessageSujet: Re: Linda Pritchard's Story   Mar 18 Jan - 21:43

I don't think we can dismiss every biography in English just because there are few references. Why should we believe Linda's book over any other? And the Terry Manners book is not 'completely fanciful'. Sorry - that just is not correct. He shared some information which was not at that time made available elsewhere - I do not agree with the way he did it, but it does not mean he made it up. Particularly about the relationship between Jeremy and Gary.

I will not get into the discussion about how important Linda was in the last few years of the life of Jeremy. I feel very uncomfortable that she needed to write her book and somehow cash in on him when he was at his most vulnerable. But she must have felt she had the right to do so.

---

Je ne pense pas que nous pouvons écarter chaque biographie en anglais juste parce qu'il y a peu de références. Pourquoi devrions nous croire Linda' ; livre de s au-dessus d'un autre ? Et le ' ; Terry Manners' ; le livre n'est pas ' ; complètement fanciful' ;. Désolé - qui n'est pas juste correct. Il a partagé de l'information qui à ce moment-là n'a pas été rendue disponible ailleurs - je ne suis pas d'accord avec la manière qu'il l'a faite, mais il ne signifie pas qu'il l'a composé. En particulier au sujet du rapport entre Jeremy et Gary.

Je n'entrerai pas dans la discussion au sujet d'à quel point Linda importante était dans les dernières années de la vie de Jeremy. Je me sens très inconfortable qu'elle a dû écrire son livre et l'encaisser de façon ou d'autre dedans sur lui quand il était au sien le plus vulnérable. Mais elle doit s'être sentie qu'elle a eu le droit de faire ainsi.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thewonderfulworldofgarybond.com
TinaSher
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Linda Pritchard's Story   Mer 19 Jan - 19:17

Louise, je te réponds en français comme tu sembles le lire couramment car après avoir lu des tonnes de bouquins en anglais, je m'emmêle les pédales.
Alors, une petite mise au point : je ne dis pas que les ouvrages anglais ne citent jamais les références que leurs auteurs utilisent, mais c'est quasi systématiquement le cas pour les livres qui concernent Jeremy Brett. J'ai aussi lu des ouvrages plus "techniques" concernant Sherlock Holmes et là, les références y figurent bien, ce qui aide les auteurs qui comme moi, doivent TOUT lire.

En ce qui concerne le bouquin de Terry Manners, désolée mais dans un sens il est pire que celui de Linda. Cette dernière parle d'une expérience personnelle qui se passe évidemment de références. Mais Manners évoque l'enfance de Jeremy comme l'aurait fait un écrivain pour un personnage de fiction, avec des dialogues complètement inventés. L'allusion qu'il fait à un prétendu abus sexuel commis par le livreur de charbon dans l'enfance de JB est tout spécialement odieuse et spécieuse. Elle ne repose sur rien et surtout pas sur les évocations de JB. Et il est plus scandaleux encore de déduire que la bisexualité de JB serait la conséquence de ces attouchements, ce qui est aussi parfaitement ridicule. Beaucoup d'homosexuels et de bisexuels ont eu une enfance tout à fait normale. Leur choix sexuel est la conséquence d'une inclination naturelle et non pas d'un traumatisme !! On sombre là dans le sous Freud de supermarché, ma parole !
Si l'on va sur le site de Terry Manners on sera surpris de ne pas trouver le JB book parmi la liste de ses écrits. Etrange, n'est-ce pas ?

Je ne sais pas, c'est peut-être spécifiquement français, mais nous autres avons tendance à être extrêmement précis dans ce que nous disons et citons. Je sais de quoi je parle, pour avoir été incendiée dans les grandes largeurs par quelques nanas hystériques au sujet de la bio d'une dame remarquable dont j'avais fait mourir la maman, faute de détails, à Paris et non en Alsace. Quand on vous étrille pour un détail pareil alors que les 299 autres pages sont irréprochables, il y a de quoi devenir enragée à lire la prose approximative de Manners !
Revenir en haut Aller en bas
LouiseCP

avatar

Inscription : 28/11/2010
Nombre de messages : 64

MessageSujet: Re: Linda Pritchard's Story   Mer 19 Jan - 20:15

Je suis d'accord avec vous que le beaucoup de le livre de Manners est mal écrit et spéculatif au mieux.

Mais il est injuste d'écarter tout le lui en tant que de fantaisie, à mon avis !

Je conviens complètement que cela dire une expérience d'enfance nous fait développer d'une certaine manière est sexuellement ridicule.

J'aimerais voir un ouvrage correctement référence concernant Brett qui n'était pas du type pour causer des arguments et des conflits.

Je doute de qu'un tel livre sera jamais écrit.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thewonderfulworldofgarybond.com
TinaSher
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Linda Pritchard's Story   Jeu 20 Jan - 9:40

Louise, don't worry. I want to write such a book fan fan
Revenir en haut Aller en bas
LouiseCP

avatar

Inscription : 28/11/2010
Nombre de messages : 64

MessageSujet: Re: Linda Pritchard's Story   Jeu 20 Jan - 11:24

TinaSher a écrit:
Louise, don't worry. I want to write such a book fan fan

Great! Someone desperately needs to do so.

By the way I translate everything in Babel Fish on this forum. My French is fairly basic but I can follow the threads, just about!
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thewonderfulworldofgarybond.com
TinaSher
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Linda Pritchard's Story   Jeu 20 Jan - 19:14

Louise, your french is all right, I understand it, that's the most important. If I'm coming here, it's because I'm working alone and sometimes I need some support. My work is not an easy one - none of them actually are - but I like it as a challenge, even when some days I'm tired with such challenges.
Most of all, I'm eager not to deceive people with telling some rubbish about Jeremy. If it's going on like I wish it, I should go to Manchester to meet many people who did work with Jeremy. It's not enough to collect what autors did say in books. It's better to meet someone, to be honest by explaining what I should write or not. And the Terry Manners stuff was a perfect example of what a writer should never do ! I'm not good enough for having an opinion about english litterature - I'm a Jane Austen fan, that's gorgeous litterature ! - but I know enough to see that the Manners Book was written in a poor, scandalous style. A shame !
Revenir en haut Aller en bas
Dyan Bretty
Admin
avatar

Inscription : 29/12/2008
Nombre de messages : 6185

MessageSujet: Re: Linda Pritchard's Story   Ven 21 Jan - 8:15

Néanmoins Terry Manners était un grand admirateur de JB. Il n'a surement pas voulu lui porter tord, mais faire du buzz, de la provocation. Et ça a marché, on a crié au scandale ! J'aimerais connaitre sa version des faits et ses véritables intentions.





Mon site sur Jeremy Brett


Mon site sur Robson Green
Revenir en haut Aller en bas
http://www.jeremy-brett.fr http://dyanblue.tumblr.com/
TinaSher
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Linda Pritchard's Story   Ven 21 Jan - 12:21

Dyan, sa version des faits, tu ne la connaîtras jamais. Il paraît que quasiment personne chez Granada n'a voulu parler de JB et de l'ambiance sur les plateaux de tournage. Manners s'est donc tourné vers les journaux à scandales type Sun pour remplir son bouquin. Tu auras remarqué qu'il y a finalement moins de la moitié du livre qui est consacré au sujet mentionné dans le titre. Beaucoup de blabla sur la vie de JB, des affirmations que je n'ai retrouvées nulle part. La seule chose qui m'a plu, c'est la fin, justement. Car Linda aura sans doute été la seule à lui consacrer assez de temps pour lui permettre d'écrire quelque chose qui soit assez conforme à la réalité. Maintenant, tout n'est pas à jeter chez Manners, mais grosso modo c'est pour moi un mauvais livre, mal écrit, trop provocateur, comme tu le disais.
Dire que le machin de Manners est un bon livre, c'est un peu comme si on disait que la merdouille de Paulo Coelho, c'est le summum de la spiritualité !

Comme je le disais à Louise, je ne suis pas une spécialiste de littérature anglaise, je suis néanmoins capable de faire la différence entre le style de Manners et celui de Stuart Davis, par exemple. Sans parler de Jane Austen, c'est tout à fait autre chose et là, on joue dans la cour des grands !
Revenir en haut Aller en bas
LouiseCP

avatar

Inscription : 28/11/2010
Nombre de messages : 64

MessageSujet: Re: Linda Pritchard's Story   Ven 21 Jan - 13:20

Je me demande pourquoi chacun accepte cette Linda et son livre sont précis ? Nous avons seulement son mot pour ce qu'elle écrit, après tout, et le livre est mal écrit.

Juste curieux. À moi, beaucoup d'il est spéculatif au mieux et imagination au pis aller, quoi que ses motifs et la nature de son rapport avec JB.

Revenir en haut Aller en bas
http://www.thewonderfulworldofgarybond.com
TinaSher
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Linda Pritchard's Story   Ven 21 Jan - 20:07

But Louise, of course Linda's Book is ill written, but at least she doesn't want to pose like a writer, as Manners does.
If she's telling the truth ? I don't know. She's telling HER truth. As we said before, she never mentions the fact that other people went to see JB at his home. She wasn't alone with JB in this flat like on a desert island !
As I said it before, I have nothing against Linda, I just don't like the way she's exposing JB's illness. Imagine yourself writing about the terrible cancer of a dear friend of yours after his death ! It's just tasteless !
Don't worry, I'll try to meet as many people as possible to realise something objective, but also funny because JB had a good time too in playing Holmes.
Revenir en haut Aller en bas
LouiseCP

avatar

Inscription : 28/11/2010
Nombre de messages : 64

MessageSujet: Re: Linda Pritchard's Story   Dim 23 Jan - 22:21

TinaSher a écrit:
But Louise, of course Linda's Book is ill written, but at least she doesn't want to pose like a writer, as Manners does.
If she's telling the truth ? I don't know. She's telling HER truth. As we said before, she never mentions the fact that other people went to see JB at his home. She wasn't alone with JB in this flat like on a desert island !
As I said it before, I have nothing against Linda, I just don't like the way she's exposing JB's illness. Imagine yourself writing about the terrible cancer of a dear friend of yours after his death ! It's just tasteless !
Don't worry, I'll try to meet as many people as possible to realise something objective, but also funny because JB had a good time too in playing Holmes.

She used a ghost writer who perhaps advised her to write in the third person. For me, it didn't work. I share the same concerns you do - she does not mention any other friends, and she shares too much about his illness. She should have given JB some dignity. Many of us have seen friends and relations deal with terrible illnesses, but we do not share details with others. I am not sure what I think about Linda. On reading her book I was shocked and found it distasteful. To me, her book is in the same speculative class as the Manners biography, but oddly, it does not get the same level of criticism across JB's fan base.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thewonderfulworldofgarybond.com
TinaSher
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Linda Pritchard's Story   Lun 24 Jan - 13:16

Yes Louise, I agree with you. Linda's Book is on the same level than Manner's stuff. But everybody thinks she has the right to speak about Jeremy's illness and Manners does not.
Everyone wants to be open minded but they are a very few people who try to find the truth, even if this truth might disturb ones convictions.
As I said in the other message about my bio, nobody seems to understand that I want to find the truth about JB's life. It doesn't help me to say that JB loved Joan, or that JB was such a nice man ! It explains nothing and it's not worth writing a book.
Frenchaccro did a good comparison with a bio about the french writer Françoise Sagan. She was well known as an homosexual woman. So what ? The author did write this book very well and without making gossip. I would like to do the same, and find out that JB's homosexuality did ruin his career, as well as his illness did. In doing so, I do no harm to JB but rather to all this people who didn't want to work with him because he was gay.
Revenir en haut Aller en bas
LouiseCP

avatar

Inscription : 28/11/2010
Nombre de messages : 64

MessageSujet: Re: Linda Pritchard's Story   Lun 24 Jan - 20:02

But Tina, do you then think that the fact JB had gay relationships to be a negative in his life? I would disagree strongly with that. I don't think there is evidence that people didn't offer him work or want to work with him, is there? He was certainly conflicted but he did not show this in his public life, only in private in his behaviour around the time his association with Joan started.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thewonderfulworldofgarybond.com
TinaSher
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Linda Pritchard's Story   Mar 25 Jan - 13:58

But Louise, of course it did affect him ! If he did marry Joan, it was a compromise for his career. The James Bond producer didn't choose him because they knew about his relashionship with Gary Bond, and maybe other men. Ant that is what makes his life so dramatic. Today, nobody would behave like that. A good actor is a good actor, if gay or bi or whatever. But it wasn't the same 20 or 30 years ago. JB never assumed to be gay, Anna Massey said it in her book. She was aware that he felt guilty, and she understood it, or at least she tried to...
Revenir en haut Aller en bas
LouiseCP

avatar

Inscription : 28/11/2010
Nombre de messages : 64

MessageSujet: Re: Linda Pritchard's Story   Mar 25 Jan - 14:57

TinaSher a écrit:
But Louise, of course it did affect him ! If he did marry Joan, it was a compromise for his career. The James Bond producer didn't choose him because they knew about his relashionship with Gary Bond, and maybe other men. Ant that is what makes his life so dramatic. Today, nobody would behave like that. A good actor is a good actor, if gay or bi or whatever. But it wasn't the same 20 or 30 years ago. JB never assumed to be gay, Anna Massey said it in her book. She was aware that he felt guilty, and she understood it, or at least she tried to...

I'm not sure that's correct. JB was very careful who he talked to but yes, it was widely known by friends and colleagues. Did he lose roles because of it? Debatable. Probable, yes, I agree.

The Joan situation was more complex than simply a compromise for his career. I can tell you that for certain.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thewonderfulworldofgarybond.com
TinaSher
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Linda Pritchard's Story   Mar 25 Jan - 15:22

Oh yes Louise, please, tell me about Joan. I did read a great deal of books about JB but I find Joan nowhere. She seemed to share nothing with JB !
Revenir en haut Aller en bas
Dyan Bretty
Admin
avatar

Inscription : 29/12/2008
Nombre de messages : 6185

MessageSujet: Re: Linda Pritchard's Story   Mar 25 Jan - 17:21

non non Soyez sympa d'écrire en FRANCAIS svp
Pas d'excuse pour Tina, désolé !
Quant à Louise, continue comme tu le faisais au début:
Ecris ton texte en anglais et propose la traduction en-dessous. Ce sera parfait.
Tout le monde ne parle pas anglais, mais tout le monde aimerait pouvoir suivre les discussions du forum ! Merci
Si vous souhaitez parler de JOAN, il faudra créer un topic spécial afin d'éviter le hors sujet MERCI !





Mon site sur Jeremy Brett


Mon site sur Robson Green
Revenir en haut Aller en bas
http://www.jeremy-brett.fr http://dyanblue.tumblr.com/
Dyan Bretty
Admin
avatar

Inscription : 29/12/2008
Nombre de messages : 6185

MessageSujet: Re: Linda Pritchard's Story   Mar 25 Jan - 17:43

Pour revenir, encore une fois à Linda. Vos jugements me paraissent toujours bien durs et décidément je ne les comprend pas.
Son livre est une oeuvre inspirée de son vécu. Comme je l'ai déjà dit, elle y a volontairement supprimé certains aspects. Et parle à la troisième personne comme un auteur le ferait avec son personnage. Rien de choquant, si on considère une biographie romancée.
Elle a cadré son récit sur deux êtres : Jeremy et Linda, et leur histoire commune.
Quand vous parlez de stuff, distasteful... etc je ne suis pas d'accord
Cela ne correspond en rien au caractère de Linda ou alors vous voyez le mal partout, et je suis bien innocente... Mais franchement il suffit de suivre le parcours de Linda, sa façon de parler, d'agir pour se rendre à l'évidence : elle est une bonne nature.
Pour elle, Jeremy est un modèle, un phare de lumière pour les autres comme elle l'a souvent répété. Elle remercie sans cesse les rouages du destin de l'avoir rencontré. C'est son côté mystique, pour elle c'est un cadeau qu'elle a reçu.
Visitez son site web pour découvrir son parcours et son désir d'aider les autres:
UK coast run





Mon site sur Jeremy Brett


Mon site sur Robson Green
Revenir en haut Aller en bas
http://www.jeremy-brett.fr http://dyanblue.tumblr.com/
TinaSher
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Linda Pritchard's Story   Mar 25 Jan - 19:31

Ah Dyan, c'est un roman ? Je n'avais pas compris ... Donc, si c'est un roman, elle peut effectivement raconter n'importe quoi, que le Père Noël himself lui a envoyé JB, que les soucoupes volantes existent, elle les a vues, bref, dans ce cas de figure, je me retire du débat. C'est trop nul d'argumenter sur une oeuvre de fiction !
Revenir en haut Aller en bas
Dyan Bretty
Admin
avatar

Inscription : 29/12/2008
Nombre de messages : 6185

MessageSujet: Re: Linda Pritchard's Story   Mar 25 Jan - 19:46

Relis mon message car je l'avais repris avant que tu ne postes, je parle de vécu romancé de 'roman' basé sur du vécu





Mon site sur Jeremy Brett


Mon site sur Robson Green
Revenir en haut Aller en bas
http://www.jeremy-brett.fr http://dyanblue.tumblr.com/
TinaSher
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Linda Pritchard's Story   Mer 26 Jan - 13:51

Oui Dyan, Linda a beaucoup aidé JB, je n'en doute pas et je rendrai évidemment hommage à sa sollicitude amoureuse. Néanmoins, je ne ferai aucune allusion au bouquin. Elle écrit ce qu'elle veut, mais on n'est pas obligé de prendre ça pour une référence, n'est-ce pas ?
Sinon, je m'amuse bien à imaginer la tête de la pauvre chérie qui aime désespérément JB (et en vain, hé hé) alors que le cher Jeremy, lui, se souvient sans doute non sans douleur de ces heures précieuses en compagnie de l'adorable Watson blond aux yeux bleus candides que Dieu et Michael Cox lui ont fourré dans les bras.
Je suis vache, mais c'est plus fort que moi. J'adore les histoires d'amour secrètes - j'en ai vécu des pas tristes ! - et je pars du principe que plus l'objet de ce désir est difficile d'accès et plus il est exaltant. Un homme n'a aucun intérêt pour moi s'il tombe amoureux de moi en une soirée. Quel ennui !
C'est pourquoi Sherlock Holmes a toutes ses chances mais il s'en fout, pauvre chou.
Revenir en haut Aller en bas
Dyan Bretty
Admin
avatar

Inscription : 29/12/2008
Nombre de messages : 6185

MessageSujet: Re: Linda Pritchard's Story   Ven 28 Jan - 18:43

La pauvre Linda ! car elle était vraiment éprise de son JB adoré et a du se contenter d'une relation platonique (enfin peut-être comment savoir ? ...). Même si elle n'est pas d'une nature de braise ardente, sans doute espérait-elle un peu plus. Heureusement elle a goûté de beaux moments à contempler le ciel étoilé, à méditer dans un cercle de bougies, son côté mystique et épris de spiritualité a ainsi été comblé.
En contrepartie elle recevait beaucoup de tendresse et d'estime de la part de JB, on le voit la serrer tendrement sur toutes les photos.
Elle a partagé la vie privilégiée d'une star, du milieu des acteurs, et profité de bonnes soirées de ripailles au resto big smile





Mon site sur Jeremy Brett


Mon site sur Robson Green
Revenir en haut Aller en bas
http://www.jeremy-brett.fr http://dyanblue.tumblr.com/
TinaSher
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Linda Pritchard's Story   Lun 31 Jan - 13:36

Pardon, mais sur la photo que tu as été assez aimable de mettre sur le site Jeremy n'est pas en train de la "serrer tendrement" comme tu dis. Il est assis à côté d'un beau jeune homme. Linda se trouve en face, sans doute ravie d'être dans ses parages, mais bon...
C'est bien le problème avec ces sortes de relations. Quand on commence à entrer dedans, on perd toutes ses illusions. Je vais sans doute te choquer ou te faire de la peine, mais plus j'en sais sur JB et moins je l'apprécie. Je n'ai jamais été folle de lui, juste de son rôle de SH joué à la perfection.
Je peux comprendre Linda. Elle ne mérite pas que je la critique et je ne le ferai pas. Mais elle a dû souffrir beaucoup et elle n'était sans doute pas assez idiote pour se faire des illusions sur JB.
Revenir en haut Aller en bas
jbsh

avatar

Inscription : 07/10/2009
Nombre de messages : 2128

MessageSujet: Re: Linda Pritchard's Story   Lun 31 Jan - 15:14

Tu parles de la photo qui est juste au dessus? Je suis sans doute fort lente mais je ne comprends pas très bien.
Je pense que ce que voulais dire Dyan c'est que sur de nombreuses photos où il figure avec elle, alors m^m qu'ils ne se connaissaient peu, JB serre Linda avec beaucoup de chaleur.
Évidemment Dyan serait plus à m^m de répondre....
Pourquoi dis-tu que plus tu l'étudies moins tu l'apprécies? Tu en as parfaitement le droit et le fait que beaucoup de gens ne soient pas de ton avis, n'ai pas un problème pour moi. Mais je suppose que ce n'est pas qu'un ressenti, que tu as des raisons..?
Revenir en haut Aller en bas
Yodaline

avatar

Inscription : 07/02/2009
Nombre de messages : 1244

MessageSujet: Re: Linda Pritchard's Story   Lun 31 Jan - 18:17

Hello! Bien sûr, Tina, tu es entièrement libre de tes opinions, mais j'aimerais savoir moi aussi pourquoi , plus tu en sais sur Jeremy, moins tu l'apprécies. Je ne pense pas que ce soit les aventures homosexuelles de JB qui te choquent. Je te crois plus tolérante sur ce plan là. Du reste il ne faut pas trop les généraliser... et voir, dans la photo du restaurant , un Jeremy Brett fleurtant avec le beau jeune homme du premier plan... c'est aller un peu vite, il me semble wink

De notoriété publique, JB était apprécié par tous ceux qui l'approchaient, que ce soit les autres acteurs, les réalisateurs, les éclairagistes, les machinistes, les costumières, les maquilleuses, etc... Tous le disaient tellement gentil, soucieux de leur état, de leur famille. Il savait créer une ambiance festive sur les planches ou les plateaux, offrait le champagne à tout le monde, se montrait un véritable bout en train sun De plus, quand il le fallait, il soutenait les revendications des plus mal payés. Il n'avait que des amis dans le métier et dans la vie privée tchin-tchin . Un "sunny boy" comme disent les Anglais.

Quand Linda est venue lui parler de son marathon en faveur du Cancer, il a été le premier à lui donner une importante somme d'argent et a lui faire confiance.

A la fin de sa vie, quand il était vraiment très malade, il a voulu révéler sa pathologie pour aider les malades. Il est mort en Septembre 1995, et bien, le 3 Août 1995, il a tenu à participer à une émission de radio en faveur de l'Association des "maniaco-depressifs". N'est-ce pas la marque d'un grand caractère et d'une grande générosité !

Comment ne pas admirer cet homme ? Et je ne parle pas de l'acteur qui était unique et qui a laissé sa trace dans le monde entier. Tina, pense à tout cela. Ne t'attarde pas sur quelques aventures sans suite et sans réelle importance. love
Revenir en haut Aller en bas
Frenchaccro

avatar

Inscription : 15/04/2010
Nombre de messages : 1101
Age : 72

MessageSujet: Re: Linda Pritchard's Story   Lun 31 Jan - 19:02

Cent pour cent d'accord, Yodaline! Jeremy est assis à côté d'un jeune homme. Beau? Tout ce qui est jeune est beau, forcément. Et alors? Quand on sort, on ne reste pas obligatoirement collé à sa compagne ou à son compagnon comme une huître à son rocher. J'aime bien discuter avec des femmes. Parfois jeunes et jolies. Ce n'est pas pour ça que...
Tout le monde s'accorde à dire que Jeremy était attachant; même Anna Massey, qui a de sérieux griefs contre lui, affirme qu'il était gentil et affectueux.
Quand à le connaître jusqu'au fond du fond du fond, c'est impossible. On ne connaît pas totalement les gens avec lesquels on vit depuis des lustres, on ne se connaît pas totalement soi-même. Et s'il fallait que les gens soient parfaits pour qu'on les aime...En tout cas, ni toi ni personne ne me détournera de Jeremy, Tinasher, ni par des sous-entendus, ni par des "révélations".
Revenir en haut Aller en bas
sarah

avatar

Inscription : 17/01/2009
Nombre de messages : 1266
Age : 45

MessageSujet: Re: Linda Pritchard's Story   Lun 31 Jan - 19:06

J'ai un peu l'impression que les aventures romantiques homosexuelles ou non de Jeremy deviennent une obsession.
Tina tu donne l'impression dans tes commentaires que JB sautait sur tout ce qui bouge.
On ne saura certainement jamais si JB a eu ou non une relation avec Linda elle seule peut le dire et si c'est le cas et qu'elle n'en dit rien elle a parfaitement raison chacun a son petit jardin secret.
Et je suis de l'avis de Yodaline c'etait un homme merveilleux autant sur la scène que dans la vie.
C'était un grand homme, un homme de qualité et qu'il soit homo ou bi ou est la diffèrence?????
Revenir en haut Aller en bas
LouiseCP

avatar

Inscription : 28/11/2010
Nombre de messages : 64

MessageSujet: Re: Linda Pritchard's Story   Lun 31 Jan - 19:10

Pourquoi écrivez au sujet de Jeremy si vous n'aimez pas ce que vous entendez parler de lui Tina ? J'ai pensé vous étiez arrangement et de support des événements dans sa vie mais il semble que j'avais tort. Vous dites que vous davantage que vous connaissez, moins vous l'aimez. Ce m'inquiète.

Quel est Yodaline se rapportant en tant qu'aventures sans signification dans sa vie ? Ses amis ? Pourquoi plus sans signification qu'une amie ?

Au sujet de Linda, je pense qu'elle fait trop de leur amitié. Ils étaient des amis, rien plus. Et car j'ai dit avant, je pense que son livre était trop intrusif quand il est venu aux sujets de l'état mental de JB. Mais je ne veux vraiment parler de elle plus : Je ne pense pas elle est qu'important et moi doutez vraiment qu'elle ait été à Jeremy l'une ou l'autre !

Tina, why do you write that the more you hear about Jeremy the less you like it? I thought you were supportive and understanding of his life choices!

Yodaline, you talk of meaningless adventures in his life when talking about his boyfriends. Why are they more meaningless than a relationship with a girlfriend?

As for Linda, she was a friend of Jeremy's, nothing more, who wrote a book I find intrusive about his mental state. She isn't that important and I doubt she was important to Jeremy. She makes too much of their friendship in my opinion and I don't think she is worth discussing any further!
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thewonderfulworldofgarybond.com
jbsh

avatar

Inscription : 07/10/2009
Nombre de messages : 2128

MessageSujet: Re: Linda Pritchard's Story   Lun 31 Jan - 19:27

D'accord avec vous toutes, néanmoins j'ajouterais que je veux connaître les raisons qui font que ce garçon devient antipathique à Tina, malgré ce que tous et toutes ont toujours dit.

Il s'agit visiblement du m^m jour, on voit sur la table les cigarettes...et les personnes qui l'entourent sont identiques.
Doit-on penser que ce garçon en pleine interview se laisserait aller à d'éventuels étreintes, que personnellement je ne vois pas sur la photo de Dyan, alors m^m qu'il est photographié? Douteux.
Revenir en haut Aller en bas
TinaSher
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Linda Pritchard's Story   Mar 1 Fév - 13:11

Hello tout le monde,
Dois-je me répéter trente-douze fois pour me faire comprendre ? J'ai toujours été franche ici, comme je le suis aussi ailleurs : j'ai eu le coup de foudre pour l'interprétation de JB dans son rôle de Holmes, point barre.
Sorti de là, sa vie a pu être ce que vous dites du "sunny boy", j'ai une vision tout autre d'un homme déchiré par son homesexualité radicale et non assumée. Vous dites qu'il était apprécié de tous ? En recoupant les différentes sources, j'en doute. Et plus que sérieusement. S'il n 'y avait eu Linda il serait mort tout seul comme un chien perdu. Où étaient tous ces gens qui selon vous l'aimaient tant ?
Ne me reprochez pas de voir de la fesse partout, c'est faux. Et l'allusion à la photo de Dyan était une boutade, car JB n'est pas assis à côté de Linda. Pourquoi l'aurait-il été ? Elle a été une amie, et précieuse il est vrai, quand on sonde un peu le contexte, entre sa maladie et sa solitude affective.
Il est vrai que certaines choses me font personnellement très mal quand j'apprends que JB aurait servi de "père" aux enfants de Joan. Il n'était jamais là, il a dû voir ces gosses deux ou trois fois dans sa vie, avant les tournages SH. Je ne supporte pas ça, pour avoir été négligée par un père qui préférait vivre sa vie et laisser les gosses à la mère. Sympa, le JB !
Quant à David, j'ai vraiment de la sympathie pour lui, car il a aimé ce père-là, même s'il ne l'a probablement pas beaucoup vu. Là, je dis chapeau. J'ai haï mon père à fond et quand il est mort, j'en ai fait une dépression, voilà. ALors ne me parlez plus jamais de la bonté de JB. Il a sans doute voulu bien faire, mais il a tout gâché. Il aurait dû rester avec Gary, la seule personne qu'il a probablement vraiment aimée et qui aurait pu l'aider.
Quant à sa haine de Holmes, je peux la comprendre. Il croyait ne rien avoir en commun avec lui et il a eu tort. Jouer Holmes a au contraire été un sacré révélateur pour lui, un miroir dans lequel il ne faisait pas bon de s'y regarder. Holmes était un solitaire et JB l'est devenu malgré lui, de quoi épouvanter n'importe qui, n'est-ce pas ?
Il a gâché la vie d'Anna Massey et aurait probablement aussi gâché celle de David Burke, si son épouse n'avait été là pour mettre le holà. C'est triste et terrible, mais cela mérite d'être approfondi car je pars du principe qu'une vie comme celle-là devrait faire réfléchir. On ne fait pas ce que l'on veut, on ne peut pas aimer à tort et à travers sans provoquer des dégâts immenses. S'il n'a jamais décroché avec Holmes, c'est qu'il lui devait tout. Avant, il était un acteur de téléfilms sous employé. Michael Cox lui a donné sa chance et il l'avoue, d'ailleurs. Alors sa manie de se plaindre à tout bout de champ de Holmes m'énerve.
Dans l'absolu, il faudrait que j'abandonne ce projet. Il me fait trop de peine. Je vais dorénavant faire comme tout le monde : fermer les yeux sur tant d'égoïsme. Je laisse à chacune de vous le soin d'idolâtrer cet homme, ça n'a aucune importance. Je garderai de JB le souvenir d'un SH exceptionnel à l'écran, c'est tout.
Revenir en haut Aller en bas
Dyan Bretty
Admin
avatar

Inscription : 29/12/2008
Nombre de messages : 6185

MessageSujet: Re: Linda Pritchard's Story   Mar 1 Fév - 14:56

Que de polémiques par ici !
Bon d'abord pour la photo que j'ai postée il s'agissait d'illustrer un moment festif entre amis. Et la photo de jbsh montre bien le détachement de JB vis à vis du jeune homme... Je sais pas ce que tu vas chercher rire
Vas voir sur mon site :
Album photos Linda et Jeremy
et tu constateras combien JB aimait tendrement Linda.
J'ai des points de désaccord concernant ton dernier post. Trop nombreux pour les reprendre un à un.
D'abord nous n'idolatrons pas du tout JB. Nous voyons ses défauts, mais tu as tendance à les exagèrer. JB était apprécié par tout le monde, c'est une certitude et n'a pas gâché la vie de qui que soit, car chacun est maitre de son destin (malheureusement ou heureusement).
Maintenant, si tu éprouves de plus en plus de répulsion envers JB, il serait peut-être plus judicieux d'abandonner ton projet... à toi de juger... wink





Mon site sur Jeremy Brett


Mon site sur Robson Green
Revenir en haut Aller en bas
http://www.jeremy-brett.fr http://dyanblue.tumblr.com/
jbsh

avatar

Inscription : 07/10/2009
Nombre de messages : 2128

MessageSujet: Re: Linda Pritchard's Story   Mar 1 Fév - 15:28

J'avoue que je ne comprends pas et cela m'ennuie, ce n'est pas grave mais cela m ennuie.
Citation :
j'ai une vision tout autre d'un homme déchiré par son homesexualité radicale et non assumée.
Bien; dont acte.
Citation :
Vous dites qu'il était apprécié de tous ? En recoupant les différentes sources, j'en doute. Et plus que sérieusement.
Tu as donc des sources auxquelles nous n'avons pas eu accès. Très bien, lesquelles?
Citation :
S'il n 'y avait eu Linda il serait mort tout seul comme un chien perdu. Où étaient tous ces gens qui selon vous l'aimaient tant ?
Si tu te réfères au livre de Linda tout le monde ici a toujours été d'accord pour dire que cet aspect de la narration de Me Pritchard était sujet à caution. Elle ne parle pas des visites qu'il aurait pu recevoir tout comme elle ne dit rien de ce que, par ailleurs elle m^m de façon privé et hors sujet, elle aurait pu vivre. Il s'agit d'une sorte de vision mono-sujet pour ce que j'en ai compris. Le fait qu'elle ne dise rien des relations autres que celle qu'ils ont eu ensemble ne sous entend pas automatiquement qu'elles n'ont pas eu lieu. Du moins je crois.
Citation :
Il est vrai que certaines choses me font personnellement très mal quand j'apprends que JB aurait servi de "père" aux enfants de Joan. Il n'était jamais là, il a dû voir ces gosses deux ou trois fois dans sa vie, avant les tournages SH.
Madame JWSullivan avait 45ans quand elle a épousé JB qui lui m^m accusé ses 42ans. A cet âge et à cette époque leurs enfants ne devaient pas être des "enfants" mais plutôt des adolescents ou de jeunes adultes. J'en ai eu trois, et je peux te dire que sauf cas de difficultés lourdes, à cet âge là ils n'ont en général que peu à faire du nouveau mari de "maman", qu'ils sont centrés sur leur vie et leurs amis, d'autant qu'ils ont un père, seul susceptible de leur apporter ce dont ils peuvent avoir besoin. David n'a jamais caché sa grande affection et proximité avec son père. L'intérieur de l'appartement de JB était plein de ses caricature et autres œuvres. Il a écrit qu'il était très reconnaissant envers ses parents pour l'avoir préservé malgré leur divorce, a suivi son père au Etat Unis, en a parlé souvent en des termes lucides et tendres. Penses tu qu'il puisse donner ce genre de témoignage juste pour préserver le grand homme?
Revenir en haut Aller en bas
Frenchaccro

avatar

Inscription : 15/04/2010
Nombre de messages : 1101
Age : 72

MessageSujet: Re: Linda Pritchard's Story   Mar 1 Fév - 16:54

Je suis entièrement d'accord avec toi, Dyan, et aussi avec toi, JBSH: tu dis exactement ce que j'aurais voulu dire, et tu le formules très précisément et très bien. Bravo et merci. Vraiment, je me demande sur quoi Tinasher fonde ses affirmations. En ce qui concerne le fait que Jeremy aurait gâché la vie de David Burke si la femme de ce dernier n'avait pas mis le holà, pas le moindre début de preuve. Et ce n'est qu'un exemple parmi d'autres. Je considère que c'est à l'accusation d'apporter les preuves de la culpabilité du prévenu.
Revenir en haut Aller en bas
TinaSher
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Linda Pritchard's Story   Mar 1 Fév - 17:03

jbsh : l'équipe Granada a emmené JB à Malte, lors du tournage du Signe des 4, alors qu'aucune scène avec holmes n'était tournée là-bas. Ils avaient pitié de lui car il était trop seul. Où étaient ses amis ? Selon vous toutes, il en avait tellement ! Je n'invente rien, c'est de Stuart Davies.
Que David soit resté proche de son père, je veux bien le croire et il y a assez de témoignages, y compris ceux de David pour rendre la chose crédible.
En ce qui concerne les enfants de Joan, je suis bien consciente qu'il s'agissait de jeunes adultes qui avaient d'ailleurs leur propre père biologique. Après la mort de Joan, JB a naîvement déclaré qu'il les considérait comme ses propres enfants. C'est scandaleux car ça ne mange pas de pain de le dire. Joan s'est occupée de ses enfants, leur a payé leurs études, elle a assumé tout cela sans l'aide de JB et je l'admire pour ça. Si par ailleurs, elle a voulu épouser JB pour vivre ensuite seule à Boston, ça la regarde, mais ça ne parle fichtrement pas en faveur de JB.

Dyan : oui, tu as raison, le projet commence à m'agacer sérieusement. Au début, j'étais comme vous autres, sur ce site. J'ai lu certaines choses et j'ai cru ce que j'ai lu. Après quoi, j'ai trouvé d'autres choses, plus troublantes, notamment ce qu'a dit la deuxième productrice, avouant que tourner avec JB avait été un calvaire. Michael Cox l'avoue aussi, mais de façon beaucoup plus discrète. Et il ne faut pas tout mettre sur le compte de la maladie, c'est trop facile.
Edward Hardwicke a beaucoup aidé JB, lui aussi, il l'a avoué même si parfois JB l'épuisait complètement avec ses colères, ses sautes d'humeur et ses détails. Leur tournée théâtrale pour The Secret aurait été un vrai cauchemar.
Bien sûr que Linda a occulté les visites des autres personnes de l'entourage de JB, ce qui ne veut pas dire qu'ils pouvaient être là tout le temps, ce qui était matériellement impossible. Cela ne vous frappe donc pas que, hormis Gary Bond, JB n'ait jamais passé plusieurs années d'affilée avec quelqu'un, homme ou femme ? Incroyable, quand même !
Il n'a jamais vraiment formé un couple avec Anna Massey et il n'a jamais vécu avec Joan. Seul Gary a eu ce privilège. Et dans l'intervalle, RIEN ! Pour un homme qui disait adorer et rechercher le contact des autres, c'était un peu bizarre. Après, c'est facile de taper sur Holmes, n'est-ce pas ? Il faut un coupable, alors allons pour ce pauvre Sherlock qui lui, a au moins (via ACD) assumé son statut et sa vocation.

Ce que je vais dire est atroce mais vrai : plus j'avance dans la vie de JB et plus je me rends compte de la similitude avec mon père. Si mon père avait été un acteur comme JB on lui aurait pardonné sa paranoïa galopante, ses frasques, ses liaisons (il était très beau!) et le fait d'avoir ruiné la vie de deux femmes et de trois gosses. Lui aussi disait à tout le monde qu'il adorait ses enfants, qu'il 'était fier d'eux mais il n'a jamais rien fait pour nous, nous ne l'avons vu qu'en passant, deux à trois fois par an. En société, mon père était un être brillant, bourré d'humour et de charme, tout le monde l'adorait. En privé, il a failli tuer ma mère et sa seconde épouse. Il a toujours refusé de se faire soigner et JB aussi. Pensez-en ce que vous voulez, c'est un constat que je fais. Il faut assumer ça et je pense à tous ceux qui, dans l'entourage de JB ont dû assumer le fait qu'il n'ait pas voulu se soigner. A-t-il pensé à ceux qui l'aimaient ?
Revenir en haut Aller en bas
jbsh

avatar

Inscription : 07/10/2009
Nombre de messages : 2128

MessageSujet: Re: Linda Pritchard's Story   Mar 1 Fév - 17:47

jbsh a écrit:
J'avoue que je ne comprends pas et cela m'ennuie, ce n'est pas grave mais cela m ennuie.
Maintenant je comprends mieux, je comprends ce que tu ressens et crois moi je suis désolée pour toi, vraiment.
Les copier-coller doivent être difficiles à gérer. Dur d'imaginer que d'autres aient pu avoir des vies similaires mais s'en tirer avec moins de cicatrices parce que m^m si des situations peuvent être similaires les êtres qui les vivent sont uniques, et qu'on a eu de la chance, ou pas.
Désolée.
Revenir en haut Aller en bas
Dyan Bretty
Admin
avatar

Inscription : 29/12/2008
Nombre de messages : 6185

MessageSujet: Re: Linda Pritchard's Story   Mar 1 Fév - 17:54

TinaSher a écrit:
Vous dites qu'il était apprécié de tous ? En recoupant les différentes sources, j'en doute. Et plus que sérieusement. S'il n 'y avait eu Linda il serait mort tout seul comme un chien perdu. Où étaient tous ces gens qui selon vous l'aimaient tant ?
Un point que je tenais à infirmer. JB n'était pas seul il s'est volontairement isolé.

Après son mariage avec Joan, toute la famille s'est installée aux EU à Boston. Bien sûr tous deux menaient des carrières professionnelles bien remplies et géraient leurs absences respectives. Mais Joan voyageait probablement bien plus que Jeremy. Et les enfants de Joan voyaient très rarement leur mère et finalement davantage Jeremy. Ils avaient d'ailleurs deux pères différents, ce qui compliquait la situation.
JB a plutôt apporté de la stabilité et beaucoup d'affection, il était très paternel et adorait les enfants. Considérer Caleb et Rebecca, comme ses propres enfants c'est magnifique, c'est le rêve de tous les gosses de famille recomposée !
JB s'est toujours préoccupé de leur avenir. Il en parlait en termes sensibles et aimants. Il se rendait régulièrement à Boston pour les voir ainsi que ses trois petits enfants. Et il était littéralement fan de sa belle-mère son "Esther chérie" et je crois pas que ça arrive souvent de la part d'un gendre.
Bon le tableau peut sembler idyllique, mais franchement je pense que Jeremy était un homme aimant généreux et conciliant.

Jeremy et Joan avaient acheté ensemble l'appart de Clapham où ils devaient s'installer. Ils n'ont jamais pu le faire. Et Jeremy s'est retrouve tout seul au milieu de l'immense penthouse avec son immense chagrin. Cela me parait naturel de vouloir être seul avec sa peine dans cette épreuve... Jeremy a souhaité s'isoler volontairement. Il ne voyait plus ses amis. Il est devenu solitaire et s'est replié sur lui-même. Personne ne l'a abandonné, ni sa famille, ni ses amis, bien au contraire. Il est tombé en dépression. Tout le monde l'a aidé du mieux qu'il pouvait. Toujours il a déclaré n'avoir jamais réussi à faire son deuil de Joan, et qu'il était devenu très solitaire.





Mon site sur Jeremy Brett


Mon site sur Robson Green
Revenir en haut Aller en bas
http://www.jeremy-brett.fr http://dyanblue.tumblr.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Linda Pritchard's Story   

Revenir en haut Aller en bas
 
Linda Pritchard's Story
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Toy Story
» Linda Berdoll : M. Darcy Takes a Wife : Pride and Prejudice
» Toy Story 3
» Belleville Story de Malherbe et Perriot
» Zigzag tour (Toy story playland Toon studios)

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
FORUM JEREMY BRETT :: LES LIVRES SUR JEREMY BRETT-
Répondre au sujetSauter vers: